Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Quand un journaliste a demandé hier à Donald Trump s’il avait des doutes à la suite de l’escalade de sa guerre commerciale contre la Chine, il a offert une réponse étonnante de sa part : «Oui, bien sûr. J’ai des doutes à propos de tout.» Il n’en fallait pas plus pour que les médias américains multiplient les manchettes et reportages affirmant que le président donnait l’impression de vouloir assouplir son approche face à Pékin. Il s’est passé cinq heures avant que la porte-parole de la Maison-Blanche, Stephanie Grisham, émette un communiqué pour chasser cette impression.

Le seul regret que Donald Trump entretient, c’est de ne pas avoir hausser davantage les tarifs sur les produits chinois, a-t-elle déclaré, avant que le principal conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, n’offre une explication différente en affirmant que le président n’avait pas bien entendu la question. Bien sûr.

Ce matin, Donald Trump a offert un nouveau message sur la Chine, se disant confiant d’en venir à une entente, après deux entretiens téléphoniques positifs avec Pékin. «Nous allons commencer à négocier très prochainement. Nous allons voir ce qui arrivera, mais je pense que nous conclurons une entente», a-t-il dit avant une rencontre avec le président égyptien en marge du sommet du G7 à Biarritz.

La Chine n’était pas officiellement au menu de ce sommet. Et Donald Trump n’a pas tenté de rallier les membres du G7 à sa cause. Il se sera ainsi retrouvé isolé sur la question du commerce internationale comme sur d’autres, incluant la Corée du Nord et la Russie. Et il n’aura pas assisté aujourd’hui à la rencontre sur le climat, la biodiversité et les océans.

Mais les présidents et chefs d’État du G7 ont tenté de ménager les susceptibilités de Donald Trump, histoire de minimiser les chances que celui-ci ne pète les plombs comme l’an dernier à l’issue du sommet de Charlevoix. Ils doivent se croiser les doigts.

À noter que Donald Trump a évoqué aujourd’hui la possibilité de tenir le prochain sommet du G7, dont il sera l’hôte, sur un de ses clubs de golf en Floride (le Trump National Doral à Miami). Circulez, il n’y a aucun conflit d’intérêt ici.

P.S. : La photo qui coiffe ce billet a enflammé Twitter hier soir. La voici dans son intégralité, montrant le visage épanoui de Melania Trump et le visage assombri de son mari pendant que la première dame fait la bise à Justin Trudeau :

(Photo Shutterstock)

91 réflexions sur “Les messages contradictoires de Trump sur la Chine

  1. P-o Tremblay dit :

    Haha! La photo est drôle. Est ce que les USA vont aider pour les deux en Amazonie ou un Trump en reconnaît un autre et accepté de tout laisser brûler… pcq…

  2. Hilarion Lefuneste dit :

    oh mais quel regard de Mélania aurait-elle le bégin pour Justin? Quant à Donald il a l’air de fredonner la chanson Here you go de Johnny Cash

  3. Louise Tanguay dit :

    comme il a du trouver le temps long pendant ce we – pauvre Donald tu pourras rentrer a la maison bientot-

  4. Hilarion Lefuneste dit :

    Oh mais quel regard de Mélania, aurait-elle le bégin pour Justin?

    1. Réal Tremblay dit :

      Pas difficile de faire mieux quand on compare. Ha! que je suis méchant.

      1. Micheline L dit :

        Dans ce cas, on parle de beaucoup mieux!!!

      2. Achalante dit :

        @Micheline : Et pas seulement d’apparence, mais le caractère, le savoir-vivre, la culture, la maturité…

  5. treblig dit :

    Une réplique de Trump et voilà le gouvernement des États-Unis plongé dans l’habituel chaos, improvisation et contradiction. Faudra s’y faire pour encore 15 mois. À moins que l’élection de novembre 2020 ne décide du contraire.

    P,S. Houlà, j’espère que l’attitude chaleureuse de Melania envers Trudeau ne nuiras pas à nos producteurs laitiers

  6. Réal Tremblay dit :

    C’était couru d’avance quand j’ai lu que le Président Trump avait fait son annonce après la fermeture des marchés boursiers qu’il augmenterait les tarifs sur les produits chinois. La fin de semaine ne porte pas à conséquences pour les bourses et dès que lundi arriverait, il se calmerait le pompom. Tellement prévisible. Une crédibilité en pleine descente continue et le pire reste à venir. Fait presque pitié.

  7. kyrahplatane dit :

    trump va ajouter des tarifs au Canada suite à cette photo, melania a l’air en amour.
    Je ne l’ai jamais vue regarder trump de cette façon..

    Ce qui est inquiétant c’est son idée de faire du Doral la prochaine destination du G7. où G8,

    Il n’y a certainement pas eu de conversation avec la Chine, je vais me fier au porte-parole de la
    Chine.

  8. titejasette dit :

    Laissez l’experte en jasette commenter la bise de la jasy….J’ai examiné la photo sous tous ses angles. Non, il ne se passe rien entre ces deux là. C’est juste un masque qu’elle a oublié de changer de temps en temps, entre chaque rencontre de diverses personnalités du G7.

    Quant à Trump, c’est une de ces crises d’urticaire ponctuelles et rédicivantes lui qui lui fait tant souffrir. Il a hate de monter dans l’avion pour aller faire caca.

    1. titejasette dit :

      Correction jazy et non jasy . Oh, la méchante !

      https://www.urbandictionary.com/define.php?term=jazy

    2. ProMap dit :

      Moi qui pensais que, pour une fois, elle avait des airs d’humanité. Vous dessoufler ma balloune.😉

  9. kyrahplatane dit :

    Combien de fois faut-il piétiner la Constitution
    avant que le Congrès n’empêche ce criminel?

  10. V-12 dit :

    La contradiction, c’est la façon de faire de Trump. Il dit n’importe quoi, les médias s’emballent, les spécialistes analysent jusque la dernière virgule, ses secrétaires de presse courent pour soit alléger, soit durcir sa position initiale. Et quand le feedback général est négatif, il se rebiffe, accuse les médias de fake news et lance la prochaine niaiserie. Pour lui, c’est une méthode de sondage d’opinion, rien de plus.

    Shock and Awe.

    Pourtant les américains connaissent cette méthode, ils l’ont appliqué au Moyen Orient.

    D’ailleurs, dans chacune de ses déclarations, Trump applique cette notion d’ambiguïté. Il répète tout le temps les mêmes expressions comme « we’ll see », « hopefully it will work, or maybe not. But maybe it will. » En fait, il ne dit jamais rien de substantif, ses paroles sont du vent. Et sa façon de faire de la politique, c’est d’être le bully. On pousse et si en retour on se fait pousser trop fort, on relâche.

    Voilà pourquoi lever les boucliers ou avoir le baguettes en l’air à chacune de ses paroles, c’est exactement ce qu’il veut.

    1. onbo dit :

      @V12 @7h14

      Haïku citait Trump hier soir. Un exemple de ce que vous écrivez @ 7h14. Votre commentaire me plaît en titi…

       » En fait, il ne dit jamais rien de substantif, ses paroles sont du vent.  »

      Haïku dit : 25/08/2019 à 19:00

      « -« Montrez-moi quelqu’un qui n’a pas d’égo, et je vous montrerai un perdant. Avoir un égo sain, ou une haute opinion de soi, c’est un vrai truc positif dans la vie. »(D. Trump).  »

      – 4 adjectifs qualificatifs (sain, haute, vrai, positif), le signe d’un faiseur de vent.

      – un faux substantif (perdant). Ce mot prend le sens de qui le prononce. Comme ‘fake news’…

      – une inversion de sens; il aurait fallu dire: (montrez moi une personne qui a tout perdu et je vous montrerai une personne sans ego!), une généralisation à éviter.

      – un substantif (truc) mot qui a le sens de qui le prononce et qui change de sens pour quiconque l’entend.

      Néanmoins, à qui ne se laisse pas prendre par la vantardise de Trump, il apparait que cette personne qui cause 100 fois par jour, à jouer à ne rien dire, est terrifiée à l’idée d’exprimer sa pensée.

      À se demander si ce petit garçon en costard et cravate a déjà eu « un vrai truc positif dans sa vie »…

      1. Haïku dit :

        @V-12
        @onbo
        Excellent !👏👏👏

    2. Lecteur-curieux dit :

      Cela fait rouler le cirque médiatique.

      Pour l’ambiguïté elle est normale mais pour bien gérer il faut des dirigeants ouverts, transparents et à l’écoute et non un tyran qui fait peur.

      Il faut juste quelqu’un qui vous sort de votre zone de confort pour vous amener à vous dépasser.

      Donald Trump dans ces fameux deals agissait comme un prédateur et non un leader ou pas souvent.

      Le leader ou les leaders sont ceux qui vont rebâtir ou aider à se redéfinir.

      L’image du requin dans l’ Océan ou en finance. Si votre société se fait attaquer par un requin, c’est qu’elle a réellement des faiblesses à corriger. Le requin pourrait faire un carnage ? Oui mais sans sa venue cela aurait pu être pire. La compagnie n’a pas vu à corriger les lacunes à temps ou chez les animaux la maladie frappe et sans l’attaque des requins cela va se propager et la population entière pourrait disparaître alors que le requin attention s’attaque aux plus faibles aux plus malades mais ce sont des animaux pas des humains.

      Est-ce la loi du plus fort ? Les requins dans la mer sont carnassiers mais pas capitalistes et s’attaquent à une espèce différente. Alors eux c’est vraiment un éco-système et non de la cruauté, de l’égoïsme. C’est simplement la vie.

      Dans le darwinisme social, ils justifient leur cupidité en faisant cette comparaison alors que non un vautour n’est pas cupide ni un loup ni un coyote.

      Les humains sont seulement ignorants des animaux.

    3. gl000001 dit :

      « Shock and Awe »
      Ca vient de la guerre mais c’est aussi un peu comment les « trash radio » agissent. trump est un « trash president » !!!

    4. Benton Fraser dit :

      C’est d’autant plus paradoxale que sa base trouve que Trump dit les vrais affaires!!!

  11. sorel49 dit :

    Les propos contradictoires de Trump sont probablement le reflet des discussions qu’il a avec le dernier des conseillers. Parmi ces derniers, il y a des faucons comme Navarro ou plus réfléchis comme Kudlow. Loin de moi, la pensée que Trump est une girouette un peu bruyante. . :=)

  12. ProMap dit :

    trump durant l’incendie qui ravageait Notre-Dame :

    « C’est si terrible d’assister à ce gigantesque incendie à Notre-Dame de Paris. Peut-être faudrait-il utiliser des bombardiers d’eau pour l’éteindre. Il faut agir vite »

    trump durant les incendiez qui ravagent l’Amazonie :

     » (bruit assourdissant des mouches à feu)  »

    Esti! C’est le temps d’en parler des tes « bombardiers d’eau ». Gros z’Épâ. (pas de faute, ça s’écrit comme ça se prononce)

    Le président des USA qui est absent des discussions sur les enjeux mondiaux de grande urgence, tout un leader planétaire.

    1. Michèle dit :

      « président des USA qui est absent des discussions sur les enjeux mondiaux de grande urgence… »
      Il n’a tout simplement pas la capacité (mentale, intellectuelle) de se joindre à de telles discussions. Il ne voudrait surtout pas paraître dépassé! Quoique c’est l’image qu’il projette depuis 3 ans déjà…

      1. Haïku dit :

        ProMap et Michèle
        👏👏👏

    2. Henriette Latour dit :

      ProMap

      👏

  13. Alexander dit :

    Ce double discours apparent ne me surprend pas.

    Il doit continuer à jouer au tough pour sa base, ce qui explique la position de Mme Grisham. L’image, toujours l’image.

    Mais en même temps, la réalité le rattrape. Il doit trouver un terrain d’entente avec les chinois pour se sortir du bourbier dans lequel il s’est foutu les pieds lui-même.

    La stratégie des taux punitifs est une arme à deux tranchants. Elle déstabilise les marchés et les marchés vont le reprocher à Trump. Et ses adversaires, avec raison, vont lui en imputer la responsabilité.

    Quand tu te vantes de ta performance économique pour te faire réélire, c’est pas le temps que les marchés plantent, ni qu’une récession se pointe trop vite. C’est suicidaire pour une réélection.

    Trump va finir par trouver un terrain d’entente in extremis avec les chinois, comme pour l’ALENA 2.0 avec le Canada. Il n’aura pas gagné grand chose, mais va se vanter d’avoir réalisé une entente commerciale extraordinaire avec les chinois.

    Se vanter, toujours se vanter.

    Attiser le feu pour mieux l’éteindre.

    Le pyromane pompier. Un pattern.

    Le roi de la bull…it, oui.

    1. Michèle dit :

      C’est exactement ça, Alexander. Bien résumé👍🏻!
      Quel incompétent!

      1. Haïku dit :

        Je seconde.👌

  14. Sueurs dit :

    Regardez attentivement comment il tient la main de Mélania il n’y a rien de tendre dans son geste qui m’apparait comme une pogne « vient par là c’est moi qui mène… »

    1. Henriette Latour dit :

      Sueurs

      C’est exactement ce que j’ai pensé en voyant la photo. « T’es à moi »

    2. Guy Pelletier dit :

      @Sueurs dit :
      26/08/2019 à 07:40
      On dirait un petit garçon tirant sa maman pour qu’ils s’en aillent, fâché parce que ses petits amis ne le laissent plus systématiquement gagner à leur jeux pour éviter qu’il boude se roule par terre et fasse des crises.

      Va faire du boudin ailleurs mon Donald, les autres ne supportent justement plus ton boudage, que tu cherche a prendre toute la place, tout devant tourner autour de ta petite personne. Tu reviendras quand tu auras grandi!

    3. Lecteur-curieux dit :

      Je ne sais pas s’il tire si fort que vous le voyez mais il a vraiment une façon spéciale de tenir la main.

      Il ne lui tient pas la main il lui tient les doigts qui semblent prisonniers. Le pouce lui est libre alors que deux mains se tenant ce n’est pas comme cela.

      Un petit garçon avec sa maman cela ne serait pas bien grave qu’il s’agrippe après quelques doigts. Mais un vrai couple ?

      C’est une main qui veut s’en aller et que Trump retient ? Mais crime une photo est un instantané. Il faudrait une rafale de photos montrant toutes les images sinon nos impressions ne peuvent être que très subjectives.

  15. ghislain1957 dit :

    Quelle administration de broche à foin! Un jour c’est blanc, le lendemain, ou bien avant selon les humeurs du gros, c’est noir, des fois gris, personne ne sait sur quel pied danser avec cet idiot!

    Et dire, qu’il y a encore près de 40% de lobotomisés qui appuient encore ce gros clown!

    1. Guy Pelletier dit :

      @ghislain1957 dit :
      26/08/2019 à 07:42
      Ça va directement avec sa façon de faire des affaires en déstabilisant constamment l’adversaire pour se donner comme Trump le dit lui-même toute la marge de manoeuvre possible. Sauf que comme chef des USA toutes ses actions ses déclarations contradictoires déstabilisent non seulement ses proches conseillés mais aussi les autres chefs d’États et les marchés créant de l’incertitude déstabilisatrice dont la planète se passerait bien.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Pourtant c’est l’inverse. Trump n’est pas assez dans la diversité, dans le kaléidoscope qui fait partie de la vie.

      Il a un côté bipolaire mais qui penche fortement à droite, extrême-droite.

      Alors qu’il faudrait être non pas juste gris, noir ou blanc mais aussi bleu, vert, rose, marron, lilas, rouge, orange, lime, citron, grenade, etc.

    3. constella1 dit :

      Ghyslain
      En effet c’est cela qui nous dépasse soit le fait qu’il y ait toujours près de 40% de gens convaincus du bien fondé de ses actions ou inactions
      Il est vrai qu’un fois lobototisés il est difficile de revenir en arrière car ce qui n’existe plus n’existe plus
      Misère

      1. constella1 dit :

        Oups c’est lobotomisés
        Désolé

  16. Toile dit :

    «Nous allons commencer à négocier très prochainement…. »
    Ah bon, me semblait que ça négociait depuis des lunes.

    Stephanie Grisham émet, 5 h plus tard, un communiqué pour chasser les premiers propos: version 2
    Larry Kudlow affirme que le président n’avait pas bien entendu la question. Version 3

    Anyway, il a euh rien qui tient debout dans cette maison brune meublée de fous.

    Un vrai de vrai climatoseptique : ne pas assister à la rencontre sur le climat, la biodiversité et les océans. Même pas en respect de l’ordre du jour.

    On va lui un morceau de robot: cette année, il a semblé relativement ponctuel.

    Le Trump National Doral à Miami, suggestion d’un prochain lieu de rencontre. On est dans le même registre qu’ Ivanka et l’hôtel de Washington pour l’investiture pour laquelle il y a enquête. Cette bande de mafieux squatte la Maison Brune pour se garnir uniquement le portefeuille. Ça fera travailler des tonnes d’immigrants illégaux aux yeux du monde.

    Et comme séances de divertissement, des videos du clan Epstein tournés à Marde de Lago.

    1. gigido66 dit :

      La prochaine rencontre du G7/8? Devrait se tenir dans les Everglades, l’Élu
      Tout puissant des états-unis recevant le groupe de dirigeants mondiaux dans sa
      « swamp »! Belle image, les moustiques, les alligators et les serpents veilleront à la sécurité de tout ce beau monde en éloignant les protestataires…s’il y en a, car au pays de l’Oncle Sam, ça ne proteste pas trop fort!

      1. Michèle dit :

        🤣🤣👏🏻👏🏻gigido66!

      2. Haïku dit :

        gigido66
        Touché !😉

  17. Gilbert Duquette dit :

    Au moins les marchés semblent croire à une accalmie.

    Il y a aussi le fait que la Chine ne contrôle plus le Yuan et qu’elle le laisse aller en chute libre amorti la hausse des tarifs douaniers. Depuis avril 2018, le Yuan a perdu 18,5% de sa valeur face au dollars US. Mais seulement 6,3% face au $ Can. et 5,5% depuis le o1 juin 2018 face à l’Euro.

    Ce qui revient à dire que les marchés libres d’interventions gouvernementales réagissent pour atténuer la guerre commerciale de Trump.

    Trump ne comprend peut-être pas cette spécificité des marchés financiers mais dans une économie libre il y a toujours moyens de rééquilibrer les choses surtout quand un des deux Pays est peu respectueux des convention des travailleurs.

    En conclusion, Trump n’a aucune chance de gagner cette guerre car les industriels Américains importateurs et fabricants en Chine, le gouvernement Chinois, le monde financier sont contre les guerres commerciales entre ces deux géants.

    1. Aube 2005 dit :

      Par contre, le niveau de vie des Chinois augmente et celui des États-Uniens diminue sauf celui du 1% qui embauche des immigrants illégaux au taux du salaire de survie USA.

      La vie est belle au sud.

  18. chrstianb dit :

    La Chine n’était pas officiellement au menu de ce sommet. Et Donald Trump n’a pas tenté de rallier les membres du G7 à sa cause. Il se sera ainsi retrouvé isolé sur la question du commerce internationale comme sur d’autres, incluant la Corée du Nord et la Russie. Et il n’aura pas assisté aujourd’hui à la rencontre sur le climat, la biodiversité et les océans.

    En plus il a été surpris de la visite surprise du ministre des Affaires Étrangères iraniens.
    Il était là pourquoi trump? Pour jouer au tic-tac-toc sur twitter?

    1. Henriette Latour dit :

      chrstianb

      😂😂👏

  19. noirod dit :

    Wow ! Quelle photo ! Le gros épais dans toute sa splendeur ! Je suis certain qu’ il ne voudrait pas que cette photo soit partagée…ni sa femme visiblement !

    C’ est pas que le gros imbécile tienne des propos contradictoires , c’ est juste que c’ est du gros n’importe quoi. Il est the chosen one vous semblez l’oublier. Le problème c’ est que la Chine ne se transforme pas en p’tit chien-chien docile comme l’ a fait le Canada entre autre. Alors les menaces et l’intimidation ne portent pas fruit contre tout le monde, Oeil pour oeil c’ est moins drôle hein?

    Autrement on a vu que le gros pas de classe s’ est pas trop mêlé de politique internationale avec ses copains (tousse tousse) du G7 hein? Ca va ben mieux quand tu peux intimider en hypocrite tout seul de la maison brune voyons ! Reste a voir comment les amis requins de Wall street vont réagir ce matin. J’y vais pour le plongeon de 3 metres pour commencer…

  20. ProMap dit :

    Pourquoi la Chine aurait fait tout ce cheminement guerrier pour laisser trump vainqueur avec la signature d’une entente, même bidon? S’il y a une signature, ils voudront marquer au fer rouge qu’ils sont victorieux. Ne jamais perdre la face, à plus forte raison devant un ti-coune.

  21. Sophie Grégoire Trudeau ne doit pas là trouver drôle du tout surtout qu’on sait qu’elle porte les pantalons dans ce ménage…

    1. gl000001 dit :

      Et vous n’en portez pas de pantalon car votre jupon dépasse. Votre « intervention » n’est qu’une provocation idiote. Voila !

    2. constella1 dit :

      Grosse tétine
      Puis-je me permettre d’abord de ..disons qualifier votre pseudo d’étrangeté et peu inspirant disons cela comme cela
      Alors votre allusion à celui qui porte les culottes dans ce couple et bien vous savez ce que l’on en pense ?
      C’est du gros n’importe quoi pas très éclairant non plus

      Très classe … Ca c’était de l’ironie

  22. Michèle dit :

    Wow Grosse Tétine! Seul commentaire ‘intelligent’ que vous pouvez apporter au billet de monsieur Hétu? Pas fort pas fort…

  23. Michèle dit :

    « Et il n’aura pas assisté aujourd’hui à la rencontre sur le climat, la biodiversité et les océans »
    HS (mais pas tant que ça)
    Un autre bon article signé Richard Hétu paru dans La Presse+ d’aujourd’hui:
    http://plus.lapresse.ca/screens/55321752-96b1-47e6-9e44-762bf1bb4a53__7C___0.html?utm_medium=Ulink&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen

  24. ProMap dit :

    trump, il y a 3 h :

    « Great respect for the fact that President Xi & his Representatives want “calm resolution.” So impressed that they are willing to come out & state the facts so accurately. This is why he is a great leader & representing a great country. Talks are continuing! »

    “calm resolution.”?!? Il vient de te foutre une baffe de 75 milliards, il y a à peine quelques jours. Continue d’être impressionné, ti-coune.

  25. Lecteur-curieux dit :

    Les contradictions sont une chose normale dans la vie.

    Mais ici ce sont les médias qui l’interprète à la fois bien et mal. Car oui bien sûr, Trump est un être paradoxal.

    Mais en redevenant républicain la seule question c’est est-ce qu’il est assez ou trop réactionnaire et la même chose pour populiste et autoritaire. Et son positionnement et sa crainte c’est de ne pas l’être assez.

    La véritable contradiction elle est ailleurs et issue d’ un réel désir de bien faire et d’être aimé et cela poignait à une époque aujourd’hui cela pogne avec la clientèle réactionnaire et nationaliste blanche.

    Tout l’inverse que des gens peut-être naïfs retenaient dans les années ’80 mais en se foutant du mec en bout de piste, arrêtons de focusser sur lui c’est de nous qu’il faut parler.

    Wow ? Macho le mec ? Regarder toutes les femmes dans son équipe de direction incluant Barbara Res c’est pas l’avocat mort du sida qui nous intéresse. Wow Liberace dans la Trump Tower.

    Wow les athlètes noirs qui font des rémunérations records.

    Ok mais ce ne sont que des exceptions et dans un monde de compétition trop fort et donc dans l’économie de l’offre?

    Oui mais on le voyait avec Jesse Jackson et Al Sharpton. Par pire opportunisme? Sauf que le positionnement pouvait être interprété complètement à l’inverse et voir les dénonciations comme en partie des accidents de parcours.

    Mais ce n’est pas lui…

    Si on aime les femmes on ne les agresse pas et on les respecte. Pareil avec des Miss si le proprio entre dans le vestiaire au moins pas à l’improviste venant à sa guise.

    Pareil pour SNL et aussi pour Playboy Magazine mais dans la philo d’origine.

    Alors la droite conservatrice religieuse ne doit jamais ou pas plus que dans 0,25% des cas être des alliés.

    Trump nous le disait pourtant être un conservateur mais on voulait un libéral bien capitaliste. Aimer l’argent, les femmes, le sexe, l’alcool svp mais s’il a peur à cause du grand-frère PK mais il est alors carencé et surtout en faisant ce mode de vie et en commercialisant ses propres vodkas ou son fils avoir des vignes.

    Avoir des contradictions ou paradoxes cela est normal celles fondamentales moins.

    Par contre, les messages d’un POTUS ? C’est comme le travail à faire dans une étude de cas en administration ou comptabilité. Le message sera toujours flou et rempli de contradictions.

    Voulez-vous être des professionnels ou être des simples techniciens dirigés par des patrons.

    Il faut lire l’étude de cas et se retrouver dans toute l’information donnée qui peut être pertinente, très pertinente, peu pertinente ou pas pertinente du tout.

    C’est le rôle du professionnel de cadrer la demande, de poser les bonnes hypothèses et tout et de faire son travail. Le client veut juste être aidé au final et le professionnel doit bien définir son mandat. Et s’entendre avec le client mais tout se passe dans l’urgence. Le rapport à remettre était pour hier.

    Allons aux médias maintenant. Le client ne peut pas être Trump. C’est plus le lectorat ou la démocratie.

    Si POTUS s’exprime publiquement en étant flou il va créer de la panique et les médias vont l’aggraver plus que l’apaiser.

    Il vaudrait mieux alors se taire ? Les plus réactionnaires faisaient cela. Les dictateurs populistes autoritaires eux prennent la parole mais pour attaquer.

    Une vraie dirigeance ou gouvernance moderne serait réellement transparente et expliquerait sa vision du progrès. Il y aurait du flou, des paradoxes et contradictions mais les gens sauraient travailler ensemble et sachant s’orienter vers l’atteinte des bons objectifs. Objectifs pouvant toutefois être révisés assez fréquemment alors les politiciens avec des plans 30 ans d’avance ou même 15 ans sont en partie ridicules s’ils sont trop précis. Cela peut pareil être une bonne source de motivation.

    Il faut réellement faire une chose et son contraire pour trouver le bon mix par essais et erreurs. La réflexion se fait dans l’action bien qu’après avoir un bagage de connaissances suffisant.

    Un bon leadership n’élimine pas l’incertitude. Il outille son équipe pour qu’elle sache lui faire face. Outiller ou motiver, rassembler, catalyser. Tout ce que Trump échoue du moins en politique ? C’est impossible de faire cela au parti républicain. Au parti démocrate très partiellement. Dans des petits partis pas sûr ou juste dans leur gouvernance interne.

    Ou encore en restant à l’université et étudiant les concepts et les testant sur des petits groupes. De la politique et du management appliqué
    mais pas encore en pratique réelle ou trop minimalement.

    Trump entouré d’universitaires et d’artistes et dans la diversité. C’est la seule façon possible de réussir. Il n’a pas tenté cela et aurait échoué.

    Trump est un libéral et un entrepreneur-artiste manqué car en étant conservateur l’artiste se voit brimer et en fait l’artiste de la famille était son grand frère devenu alcoolique et complètement démoli par papa Trump bien plus que par l’alcool.

    La contradiction est là ne pas pouvoir dire publiquement que son père était un salaud et le vanter comme un bon père. Mon œil son meilleur fils est mort par sa faute.

  26. Apocalypse dit :

    @Micheline L – 07:38

    ‘Dans ce cas, on parle de beaucoup mieux!!!’

    lol … Tout à fait d’accord!

    On peut ne pas aimer M. Trudeau, mais entre les deux, le choix est une évidence de la grosseur de la Lune.

  27. loup2 dit :

    Qui a un compte twitter dans les intervenants ici ?
    Allez svp. Postez cette photo sur celui du gros pas d’classe.
    🙂 🙂

    Dernière nouvelle. Tiny vient de déclarer qu’il était au courant de la visite du représentant Iranien à Biarritz.
    Bon lundi matin à tous !

  28. Pierre dit :

    Ça va lui faire du bien à la bimbo en chef d’embrasser quelqu’un dans son groupe d’âge

  29. Yolande C. dit :

    Faut-il s’excuser de ne pas haïr Donald Trump ?

    C’est la question que se pose ce matin Philippe Bilger sur son blog, mais à propos d’Emmanuel Macron.

    https://www.philippebilger.com/blog/2019/08/faut-il-sexcuser-de-ne-pas-ha%C3%AFr-emmanuel-macron-.html

    La réflexion vaut aussi pour le président américain.

    C’est peut-être la méthode Coué, mais à force de lire et d’entendre des commentaires souvent violents quand ce n’est pas haineux lorsqu’on parle du président, je me suis demandé si j’étais normale de ne pas avoir remisé mon sens critique au vestiaire et de tenter de faire la part des choses.

    Prenons sur la question chinoise: je suis passablement d’accord avec l’Adminitration américaine.

    Le laxisme des admministrations antérieures, depuis Richard Nixon, a créé la situation actuelle et soit le dumping chinois ou la délocalisation vers la Chine de beaucoup d’entreprises américaines.

    Plutôt que de jeter les hauts cris lorsque le président Trump a donné des directives aux compagnie américaines, je me suis demandé s’il pouvait le faire.

    Et voici ce que j’ai trouvé:

    https://www.treasury.gov/resource-center/sanctions/Documents/ieepa.pdf

    Plusieurs semblent se réjouir que les USA soient devenus un pays de Dollar Tree ou de Dollar General.

    Triste ambition pour un peuple.

    Quant à moi, je trouve que le président est un homme de bien peu de mots qui nage souvent dans la contradiction, maison je ne le déteste pas pour autant.

    La haine est un sentiment primitif qu’il faut savoir dompter.

    L’homme n’inspire pas très souvent le respect, mais la fonction présidentielle est bien au-delà d’un gouvernant d’occasion.

    Vivement le 3 novembre 2020.

    1. Alexander dit :

      @ Yolande C.

      Personne n’a dit qu’il n’y avait pas un problème de balance commerciale, de délocalisation et de vol de propriété intellectuelle avec les chinois.

      C’est dans le choix des moyens et la manière de le faire que je suis loin d’être d’accord.

      Et la diplomatie, c’est pas son fort. C’est un promoteur plus qu’un gestionnaire, et comme PDG de Trump Corp., il est habitué de mener sa barque seul. Les lois c’est pour les autres. Que des contraintes.

      Il n’a pas compris les nuances de son rôle de président. Ni le sens des lois et de la Constitution.

      Il comprend comment exploiter les peurs des gens, mais diplomate, pas pantoute.

    2. Réal Tremblay dit :

      A mes yeux, aimer ou pas Trump signifie peu en ces termes. C’est plutôt ce qu’il représente qui me fait horreur. Un pur parasite dans sa façon de mener les affaires commerciales(son empire qu’il contrôle encore); fourberies, non respect envers les fournisseurs, exploitation d’une catégories de ses employés. peu ou pas d’impôts, mensonges sur le taux d’occupation des condos pour gonfler les prix..et la liste est longue. Bref il est les symbole de « la fin justifie les moyens » et au diable ceux qui en souffrent. La présidence est une institution noble mais quand restera-t-il après Trump?

    3. jcvirgil dit :

      Admettez que c’est difficile d’être pondéré quand il s’agit de Trump. Depuis son accession à la présidence il répand son venin , n’hésitant pas à invectiver tous ceux qui ne partagent pas ses idées,dans une démarche digne de la WWA (World wresling association), mais tellement peu présidentielle.

      Il polarise et dans son cas on peut dire que la haine attire la haine.

      1. Lecteur-curieux dit :

        Je ne connais pas la WWA juste la WWE qui était WWF dans les années ’80 et j’aimais mieux la lutte d’ici juste avant que la télé nous diffuse la WWF quoiqu’il fallait reconnaître qu’ils devenaient big.

        C’est enfant ou ado que j’aimais cela. Plus lointain encore là les milieux populaires adoraient la lutte et bien décrite par Michel Normandin là c’était un véritable art et théâtre populaire alors que la WWF un empire commercial.

        Cela perd sa vraie nature. Les lutteurs étaient vraiment proches du peuple et source de fierté.

        Bien plus qu’un Hulk Hogan. Même pas bon lutteur mais bon entertainer.

    4. constella1 dit :

      La fonction présidentielle ce n’est pas cela que nous ne respectons pas c’est celui qui a cette fonction et qui ne la respecte pas en la bafouant de toutes les manières
      Je ne referai pas la liste ici de tout ce qui nous amène à ce malheureux constat car vous êtes aussi renseigné que nous le sommes sur le sujet

    5. Benton Fraser dit :

      La femme battue aussi ne déteste pas son mari et trouve qu’il a raison de se plaindre du voisin donc son chien jappe toute la nuit… même si elle en paie les frais!

  30. Layla dit :

    Voici l’ordre du jour pour aujourd’hui au sommet.
    De quoi tirer certaines conclusions de l’absence de DT en avant-midi
    Je ne sais pas s’ ils ont respecté le temps si oui d’ici 30 minutes on aura les différentes conférences de presse. A suivre

    LUNDI 26 AOÛT
    9h – 10h :
    Entretiens bilatéraux
    10h – 11h30 :
    Session de travail « Climat, biodiversité, océans » – Format G7 + Afrique du sud, Burkina Faso, Egypte, Rwanda, Sénégal, Australie, Chili, Inde + 5 OI (ONU, BM, OCDE, UA, BAD) + 3 représentants
    de la société civile (One planet Lab).
    12h – 13h :
    Entretiens bilatéraux
    13h :
    Déjeuner de travail «Transformation numérique» – Format G7 + Afrique du sud, Australie, Chili, Inde + OCDE
    14h45 – 15h :
    Session de clôture du G7 – Format G7
    15h :
    Conférences de presse du Président
    de la République française et des autres dirigeants

    1. gl000001 dit :

      A 10:00 et 13:00, il va y avoir des « shithole countries ». dt ne veut pas se faire voir là.
      Il n’aime pas le Burkina et le Faso. 😉

      1. Layla dit :

        @Gl000001
        Exactement ce que j’ai vu 😉 invités spécialement pas E.Macron.

  31. Amazonia dit :

    Ce regard semble dire  » sale garce »

  32. Peace&Love dit :

    La photo me fait penser à:

    Donne-moi ta bouche
    Pierre Lalonde

    Donne-moi ta bouche
    Voyons n’ais pas peur
    de moi
    Voyons n’ais pas peur laisse-moi t’aimer
    Laisse-moi t’embrasser

    Ecoute-moi bien
    Donne-moi ta bouche
    Tu n’as pas de cœur, crois-moi
    Tu n’as pas de cœur va pas tout gâcher pour un seul baiser

    Lalalllalallalllaaaalalal

    1. karma278 dit :

      Quel texte!
      C’est écrit par un abuseur?
      N’aie pas peur, Écoute moi bien, DONNE moi ta bouche,
      VA PAS TOUT GÂCHER!

      6 bols, il chante vraiment ÇA???
      Quelle vision anachronique des premiers amours.

  33. Ziggy dit :

    Sur la photo ce n’est pas Mélanià mais plutôt Mélanome qui est venu du musée Grévin faire la bise à Justin,pour ce qui est du gros blond il est de toute évidance constipé du àu manque de hàmberder McDonald son laxatif naturel.

  34. J.C.Virgil dit :

    Et voici la chanson qui a ouvert ce sommet où nos dirigeants ont trouvé la solution pour régler le problème des paradis fiscaux. Simple, ils n’en parlent plus 🙂

  35. Apocalypse dit :

    @Yolande C. – 08:35

    ‘Faut-il s’excuser de ne pas haïr Donald Trump ?’

    Dans ce cas, je devrais m’excuser! Je peux comprendre qu’on aime pas cet homme, mais ‘haïr’ est dans une autre ligue. On ne le connait pas, du moins pas personnellement; on ne le connait qu’à travers le prisme des médias, alors je ne pense pas qu’on peut l’haïr. Si on le connassait personnellement et qu’il nous aurait fait du tort, beaucoup de tort, alors haïr serait peut-être approprié…

    En ce qui me concerne, c’est un homme que je n’aime (dans le sens de ‘like’) pas et que je trouve détestable.

    1. gl000001 dit :

      Haine : (1) Sentiment de profonde antipathie à l’égard de quelqu’un, conduisant parfois à souhaiter l’abaissement ou la mort de celui-ci.
      (2) Sentiment de profonde aversion pour quelque chose.

      Ca dépend donc de quelle définition vous prenez. J’opte pour la (2). Donc j’haïs trump.

  36. papitibi dit :

    Photos décoiffantes qui coiffent le billet:

    Mais voyons, mon gros Blondie, toi pouvoir embrasser Sweet Justin dans la bouche si tu veux, moi serai pas fâchée.

    Mais enlève dentiers d’abord, pcq ça va brasser. Je préviens toi.

    With Love. Melania

    1. Peace&Love dit :

      @papitibi le papiste,

      est bonne, est bonne !!

  37. Danielle Vallée dit :

    @YolandeC: ‘Prenons sur la question chinoise: je suis passablement d’accord avec l’Administration américaine.’

    Je suis un peu sceptique face à Bill de Blasio, mais il y a une partie de ses discours qui me fait toujours applaudir: ‘ Immigrants did not do that to you, cooks and gardeners did not have the power to do that to you’ etc…CORPORATIONS did that to you’

    La Chine avait quelque chose à offrir, comme le Bengladesh, l’Inde, le Vietnam aujourd’hui; les corporations américaines l’ont exploité au possible et maintenant veulent mordre la main de ceux qui les ont nourri, parce que la Chine a osé lever la tête et regarder l’Amérique dans les yeux.
    Crime qu’un esclave ne devrait jamais commettre.

  38. edgar772 dit :

    WOW , la Chine est prète à retourner à la table des négociations. Bravo Président Trump, vous avez la solution, continuez dans cette veine, réparez les préjudices contre les américains, causés par la politique de ´laissez faire ´ pratiquée par vos prédécesseurs concernant les tarifs avec la Chine.

    1. Lecteur-curieux dit :

      On verra. Charles Gave sur le site de l’Institut des libertés a une pensée un peu similaire sur le sujet.

      Perso j’aurais pris une dose de Trump mais pas autant.

      La politique ne permet pas de faire les choix menant au bon équilibre et au bon dosage du moins pas en Amérique du Nord et vraiment pas aux États-Unis. Il y a quand même bien pire sur la planète et c’est Trump qui monopolise les nouvelles.

    2. jeani dit :

      @Edgar

      Ce que vous pouvez être drôle. « Bravo président trump, vous avez la solution »

      Quelle solution? La même pour régler le dossier nucléaire avec la CDN? Est-ce la même pour régler tous les conflits commerciaux, tellement faciles à gagner, avec les anciens alliés des USA.

      La seule « solution » que le petit président maîtrise à la perfection est de foutre le bordel à tout ce qu’il touche.

  39. Lecteur-curieux dit :

    Melania ne fait que la bise à Justin et sans aucun smack et ne semble pas proche de le faire. Cela reste un signe d’amitié et un smack pourrait faire une trace de rouge à lèvres. Justin lui ne semble même pas faire la bise juste la recevoir.

    Trump a les yeux fermés ce qui arrive à tout le monde sur des photos. Drôle de façon de tenir la main mais une photo hors séquence peut faire l’objet de toutes les interprétations.

  40. Toile dit :

    Je ne sais pas si mon sentiment envers sa tromperie est dans le registre de la haine. Probablement que si. Il est bien plus que de ne pas aimer car il exclu le respect. Aucun respect. Point barre. Aucune compassion. Point barre. Non seulement il est pas « fitted » pour la fonction présidentielle, il est pas « fitted » du tout. Et c’est pas sa pathologie qui va me tirer une larme. Même comme citoyen, c’est le genre que j’horripile. Avant j’étais payé pour apporter une illusoire aide pour ce type de malade. Un cas de RAF, comme j’écrivais en marge dans les rapports qui m’étaient soumis. RAF = rien à foutre.

  41. Pierre s. dit :

    ——————-

    En FDS …. l’effondrement.

    Jamais depuis son élection Trump n’a paru aussi démunis autant intellectuellement que physiquement. Vieux, usé et complètement largué. Les autre dirigeant en ont pris soins comme on prend soins d’un vieil oncle gâteux. Complètement à part, image parfait de son œuvre d’isoler complètement les USA.

    Un triste spectacle. En dehors de ses rallys avec sa bande de débile, Trump est incapable de livrer la marchandise.

  42. papitibi dit :

    @ Yolande C, 8h35
    Plutôt que de jeter les hauts cris lorsque le président Trump a donné des directives aux compagnie américaines, je me suis demandé s’il pouvait le faire.
    Et voici ce que j’ai trouvé:

    J’ai lu. Sans être ému…

    The President, in every possible instance, shall consult with the Congress before exercising any of the authorities granted by this chapter and shall consult regularly with the Congress so long as such authorities are exercised.

    Oooh. Déjà un premier bémol. The Prez SHALL consult with the Congress… regularly… so long as… Voilà qui n’arrivera pas!

    D’autre part, c’est quand même pas d’hier que les Dollar Stores achètent salopettes et jouets d’enfants en Chine, ou que Apple y fait fabriquer ses iPhones, ses tablettes et tutti quanti. Or je trouve ceci dans ‘votre’ texte’:
    Section 1701, b( (b) The authorities granted to the President by section 1702 of this title may only be exercised to deal with an unusual and extraordinary threat with respect to which a national emergency has been declared for purposes of this chapter and may not be exercised for any other purpose.

    Peut-être y a-t-il menace à l’économie US. Mais une menace UNUSUAL AND EXTRAORDINARY ???

    Surtout que la délocalisation des jobs, fait un méchant boutte que ça existe. Rien de neuf. Même que les plus hautes autorités du pays ont déjà donné leur accord – à titre d’exemple, à l’ALENA (version 1),et aux accords sur l’industrie automobile, qui permettaient aux fabricants US de faire fabriquer leurs bolides et camionettes au Mexique, à des salaires moindres, de manière à ce que le consommateur (et électeur!) US puisse acheter pour pas cher et profiter du travail mal rémunéré de ces maudits Mexicains! Évidemment, le Grand Capital n’a pas dit non à ces profits accrus!

    Tout ça pour dire que si les textes législatifs sont faits pour avoir un sens… l’interprétation qu’en fait le Babounard 45 me paraît pour le moins abusive. Pour ne pas dire biscornue…

    1. Carl Poulin dit :

      @papitibi
      Où étaient EL-DESPOTUS et ses brillants bibelots républicains lorsque George W. Bush est allé signer un pactole avec les Chinois afin que ceux-ci puissent adhérer à l’OMC à peine deux semaines après les attaques du WTC en 2001? Il n’y a eût que quelques dirigeants de syndicats américains qui ont eu le courage de dénoncer cette trahison envers les travailleurs et consommateurs des USA. Après cet acte de trahison du mangeux de bretzel les usines de la Rust-belt ont fermé les unes après les autres à une vitesse vertigineuse. Comme représentant d’industries Canadiennes, j’ai eu l’occasion après 2001 de voyager souvent au pays de l’oncle Sam et j’y ai vu des villages et des villes de banlieue avec plus de la moitié de leurs commerces et usines fermées.
      Aujourd’hui EL-DESPOTUS somme les proprios d’industries américaines qui ont pied-à-terre en Chine de ramener leurs entreprises aux USA. Hélas mon gros POGO-MOUTARDE il n’y a plus assez de main d’oeuvre spécialisée dans ton pluss beau pays pour envisager sérieusement un tel scénario et ça c’était justement un des points majeurs qu’avait dénoncé les chefs syndicaux en 2001.

  43. Pierre s. dit :

    —————

    Pour ce qui est de Mélania qui se montre ravis de faire la bise à Trudeau Macron et cie …. n’oubliez jamais qu,elle se tappe trump depuis de nombreuses année et que la compagnie de gentlemens comme Trudeau, gentils et beaux bonhommes doit lui faire un bien immense.

    Le hic c’est la réaction du connard de POTUS quand il va voir ces photos. Surement une crise d,immaturité et de colère à prévoir ….

  44. papitibi dit :

    @ Edgar-les-yeux-hagards, 9h12
    Bravo Président Trump, vous avez la solution, continuez dans cette veine, réparez les préjudices contre les américains

    Aux States, il y a des travailleurs, pis il y a des consommateurs-acheteurs.

    Comme c’est là, tout le monde a un job. Et ils sont nombreux à pouvoir se payer des iPhones made in China; s’ils étaient fabriqués à Wichita ou au Minnesota, ils seraient tellement chers que personne n’en aurait les moyens!

    Même chose pour les cossins importés de Chine par WalMart et par le Dollar Store. Si ton écran OLED 70 pouces haut-de-gamme est un HiSense Chinois, il va te coûter $500. Le produit équivalent, de fabrication US avec des pièces US, coûterait $5000. Alors toi, le grand Patriote Patriotique, tu regarderais ton Monday Night Football devant la vitrine du BestBuy? Ou sur ton vieux IPhone acheté en 2006?

    Bravo, Champion. T’es mon héro. Lâche pas!

    PS: t’as envie de lancer ton marteau dans ton écran chinois? Vérifie d’abord si ton marteau est made in China…

  45. Ziggy dit :

    H.S…..@Mme Yolande C. En lisant votre commentaire de 7hrs59 dans la citation du jour à propos de Tintin tant de souvenir me sont revenue sur mon émerveillement à propos des aventures que je vivais par procuration et l’ouverture sur les autres pays du monde.mon aventure préféré Destination Lune.
    Vous rappelez vous de Tous pour un à Radio Canada et le jeune Denis Therrien dans l’émission animé par Raymond Charette en1967 qui portait sur les albums de Tintin,le jeune Denis connaissait tout des albums des personnages jusqu’aux dialogues dans les bulles,exploit répété par Caroline Chouinard en 1993 elle aussi à 12 ans alors que l’émission était animé par Gilles Gougeon.

  46. Gilbert Duquette dit :

    Voici les chiffre de la balance commerciale USA-Chine depuis 2007 :

    Année : Exportation- Importation-Balance

    2007 : 62,936.9 321,442.9 -258,506.0
    2008 : 69,732.8 337,772.6 -268,039.8
    27 Janv. 2009 M. Obama POTUS
    2009 : 69,496.7 296,373.9 -226,877.2
    2010 : 91,911.1 364,952.6 -273,041.6
    2011 : 104,121.5 399,371.2 -295,249.7
    2012 : 110,516.6 425,619.1 -315,102.5
    2013 : 121,746.2 440,430.0 -318,683.8
    2014 : 123,657.2 468,474.9 -344,817.7
    2015 : 115,873.4 483,201.7 -367,328.3
    2016 : 115,594.8 462,420.0 -346,825.2

    27 Janv. 2009 Trump POTUS
    2017 : 129,797.6 505,220.2 -375,422.6
    2018 : 120,148.1 539,675.6 -419,527.4
    2019* : 52,000.0 219,044.3 -167,044.3

    * les 6 premiers mois de l’année.

    Ce qui ressort le plus c’est l’augmentation des exportation vers la Chine sous M. Obama passant de 69.5 Milliard$ à un pic de 129.8 Milliard$ en 2017 (aug de 187%). Par la suite les exportation ont été en continuelle baisse sous Trump pour si la tendance se maintient être à un peu plus de 104 Milliards en 2019 (Baisse de 20% sous Trump)

    Bref le déficit commercial USA-Chine ne fait qu’augmenter depuis des décennies mais est astronomique sous Trump. (420 Milliards en 2018)

    Il semble bien que la formule Obama n’était pas si désavantageuse que Trump veut bien le laisser croire.

    Source : https://www.census.gov/foreign-trade/balance/c5700.html?source=post_page—————————

    1. Gilbert Duquette dit :

      Oups 27 Janv. 2017 Trump POTUS

  47. Igreck dit :

    Une image vaut mille mots, dit-on ! Trompe qui tient fermement la main de son épouse alors qu’il est aveugle de ce qui se passe autour de lui, de la part d’un « partenaire » tout proche. Trompe qui tient (pense-t-il) fermement les rênes de son pays alors qu’il est, aveuglé par son narcissisme, incapable de voir que ses con-seillers jouent dans son dos (ou sacrent leur camp!) Il se fait bai*** le con !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :