Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’organisation progressiste MoveOn a rassemblé plusieurs candidats démocrates à la présidence hier à San Francisco pour leur permettre de présenter leurs «grandes idées». Elle semble avoir oublié de se doter d’un dispositif de sécurité adéquat, si l’on en juge par une scène qui aurait pu mal tourner : alors que Kamala Harris répondait à des questions, un homme a surgi sur la scène et lui a arraché son micro pour poser une question qui lui semblait importante.

La modératrice Karine Jean-Pierre a dû s’interposer entre l’homme et la journaliste avant que des préposés à la sécurité ne fassent leur apparition, après ce qui a semblé une éternité, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous. Si l’intrus avait eu de mauvaises intentions, il aurait été trop tard.

L’hurluberlu est un militant pour la cause des animaux. À remarquer : le calme de Kamala Harris pendant l’incident. On ose quand même espérer qu’elle et les autres candidats présidentiels seront mieux protégés à l’avenir.

(Photo Reuters)

51 réflexions sur “Zéro sécurité pour Kamala Harris

  1. Gilles Morissette dit :

    Comment peut-on ne pas accorder une protection ne serait ce que minimale dans un pays où n’importe lequel cinglé peut se procurer très facilement une arme à feu (le tireur de Virginia Beach avait acquis ses armes légalement) pour commettre l’irréparable.

    Décidément, les Démocrates sont d’une naïveté déconcertante.

    Lorsqu’on est un politicien surtout démocrate et un peu progressiste, tout peut vous arriver lorsqu’il y a autour de vous des MAGA enragés « fana du guns ».

  2. Pierre dit :

    Le Potus -45 lui se serait caché derrière l’animatrice et aurait fait dans son pantalon…

    1. Haïku dit :

      Pierre
      Hypothèse intéressante.

  3. Gilbert Duquette dit :

    Je ne veux pas disculper le gars mais la photo donne une impression d’agression de l’homme envers Mme Harris.

    Toutefois lorsque l’on visionne la vidéo, on réalise que le gars s’est approché tranquillement de Mme Harris et en aucun temps n’a démontré d’agressivité.

    Oui il faut se demander où était la sécurité. car oui, si cette personne ou une autre avait été mal intentionné, cela aurait pu être dangereux pour Mme Harris.

    1. papitibi dit :

      …ou pour des candidats considérés par la Communauté des Lézards Trumpiens comme de dangereux RADICALS.

      Kamala Harris n’est pas dans le peloton de tête des candidats démocrates les plus à gauche. Par contre, les moins CONS parmi les Lézards se doutent bien que dans un débat ONE on ONE contre le STABLE GENIUS, elle n’en ferait qu’une bouchée. L’expérience des Tribunaux, ça aiguise le sens de la répartie. Et ça ajoute un goût de piment fort dans l’ jus de tomate!

      1. Haïku dit :

        Jalapeño ?

      2. papitibi dit :

        @ Haïku

        Non. Pas le jalapeno; il y a des piments qui brûlent les papilles 100 fois plus, et bien pire encore! Est-ce que vous connaissez l’échelle de Scoville,qui considère (sauf erreur) le Carolina Reaper,comme étant le poivron le plusse terrib’ terrib’

        À consommer sous supervision médicale!

  4. Louise dit :

    C’est regrettable un incident comme celui-là et ça fait voir la vulnérabilité des personnages publics particulièrement aux États-Unis où on ne sait jamais si on a devant soi une personne qui porte une arme à feu.

    Les politiciens savent cela c’est pourquoi on s’étonne qu’on n’ait pas prévu une sécurité adéquate pour cet événement.
    Est-ce que les Américains et en particulier les politiciens se seraient habitués à des menaces potentielles et qu’ils préfèrent les ignorer?

    Quoi qu’il en soit Madame Harris a su rester calme et c’est un bon point pour elle.

    1. Igreck dit :

      Les Zétats-Zuniens étant aussi intoxiqués par la télé que pas les armes, les responsables ont pris tout ce temps à réagir sans doute pcq ils souhaitaient avoir un double bon show : shot the candidate on tv !

  5. Toile dit :

    Video non accessible dans notre pays mais sur youtube si.

    Temps de réponse assez lent pour ne pas dire éternel. Il semble que les premiers répondants soient des équipes de télévision un tantinet éberlués et sans vigueur, comme si cela était dénudé de danger imminent. Peut être avait reconnu l’auteur qui n’en est pas à ses premières armes, l’ayant fait par le passé avec Bernie Sanders ? Une chance qu’il avait un micro au lieu d’une arme à feu, la mort aurait assurée, ce qui pose toute la question de la sécurité.
    Sa tromperie a compris. Les organisateurs de rallye n’admettent que les lobotomisés.

  6. V-12 dit :

    Une chance que c’était un protestataire de la go-gauche. S’il y avait fallu que ce soit un exalté du culte Trump, c’aurait été une boucherie.

    Mais cet incident démontre clairement ce que je disais hier: les Démocrates sont tellement mous qu’ils ne prévoient même pas de sécurité pour leurs candidats. Si ça avait été pendant un évènement du GOP, le gars ne se serait jamais rendu sur l’estrade.

    Cet homme, qui à la base n’était pas mal intentionné (il n’a pas été formellement arrêté), aurait pu se faire faire mal. Mais pire. Par un geste pacifiste mais dangereux, il vient de donner des idées à quelques enragés évangéliques du 2e amendement qui se sentent attaqués de toute part par les libéraux. Merci, Fox et NRAtv!

    1. Layla3553 dit :

      @V-12

      👏 vous écrivez a juste titre « Par un geste pacifiste mais dangereux, il vient de donner des idées à … »

      Cet événement ne peut être banalisé. Layla

  7. rdnsls dit :

    J’espère que tous les candidats à la présidentielle ont pris bonne note de cet incident et qu’ils exigeront un meilleur dispositif de sécurité lors de leurs prochaines sorties. La sécurité n’est pas négociable, surtout aux États-Unis. Cet incident aura peut-être même réveillé tous les fêlés qui rêve d’en découdre avec les Démocrates. Et la prochaine fois, il y a fort à parier que le fêlé ne soit pas armé qu’un d’un micro…

  8. gl000001 dit :

    Peut-être ont-ils tous été fouillé avant d’entrer dans cet endroit ? Ou passé par un détecteur de métal ? Il faudrait en savoir plus sur la sécurité globale des lieux.

    1. Claude Rosiere dit :

      Il n’avait pas d’arme alors…peu importe un detecteur

      1. Bartien dit :

        Et s’il n’avait pas d’arme GRÂCE à la présence d’un détecteur de métaux? Cest la question que se posait gl000001

      2. gl000001 dit :

        Exact !

  9. Anne-Marie dit :

    Je viens de lire un article dans Le Point sur les 10 pays les plus hostiles aux femmes. Le 10e est les États-Unis. Donc, en plus de la grande disponibilité des armes, le facteur misogyne peut facilement entraîner une catastrophe pour les candidates démocrates. Je ne peux pas croire que l’on n’a pas pensé à la sécurité dans un pays qui connaît des fusillades tous les jours et où des présidents et autres politiciens se sont faits assassinés. Wake up USA! Vous êtes un pays violent.

  10. gigido66 dit :

    Désolée, mais les Démocrates font pas mal “amateurs” si on les compare aux faucons organisés des Républicains!

  11. Ziggy dit :

    Gigido vous avez bien raison les fuckcons républicains sont prêt à toutes éventualitées quitte à les provoquées par leurs déclarations et propos malveillants.

    1. Haïku dit :

      @Ziggy
      Touché.

  12. Alexander dit :

    Ça rappelle que la sécurité ne doit jamais être minimisée, même dans les sociétés les plus civilisées. Mme Marois et les péquistes se sont déjà faits attaqués par un tueur en pleine soirée électorale et le Québec n’est pas un endroit violent. Les EU, avec leur propensions aux armes et à la violence est un terreau parfait pour les meurtriers éventuels.

    Surtout avec un président qui stimule cette violence quotidiennement.

    Faut rester vigilant, très vigilant.

  13. Sage 2010 dit :

    Lorsque John Hickenlooper, ancien gouverneur du Colorado, a déclaré que le socialisme n’est pas la solution, il a été hué par le public.

    https://www.rawstory.com/2019/06/2020-democrat-booed-after-claiming-socialism-is-not-the-answer-at-california-party-convention/

    Joe Biden n’y était pas. Il a livré un discours en Ohio.

  14. Alexander dit :

    En passant, c’est vrai que Mme Harris a gardé son sang-froid. Pas une mauvaise note du tout. C’est très bon signe quand tu veux être présidente.

  15. xnicden dit :

    Madame Harris répondait alors à une question sur les écarts de revenus hommes-femmes. Comme le soulignent plusieurs, une femme noire qui se fait arracher le micro par un homme blanc convaincu qu’il a quelque chose de plus important à dire c’est quand même symbolique. Disons que si j’étais la mère du jeune homme ça serait une raison de plus pour qu’il passe un mauvais quart d’heure.

    Parlant de passer un mauvais quart d’heure, est-ce que le jeune homme a au moins été interrogé par la police? Est-ce que j’ai bien lu que non? On ne peut pas faire grand chose pour dissuader un fêlé dangereux, mais ceux intéressés à faire un coup d’éclat pour une cause y réfléchiraient un peu plus s’ils savaient qu’un long interrogatoire désagréable les attend.

    1. Achalante dit :

      Est-ce que Mme Harris était la première à parler? Ou est-ce que le gars a laissé parler des hommes sans les interrompre? Mais oui, j’ai l’impression que c’est révélateur, et qu’il n’aurait pas fait ça à un candidat masculin.

  16. A.Talon dit :

    HORS SUJET

    L’Andouille-en-Chef, grand négociateur comme chacun sait, vient tout juste de recommander au gouvernement de Londres de quitter l’Union Européenne le plus brutalement possible. Et tant pis pour les économies britannique et européenne si ce sera catastrophique. Après tout, ce n’est pas lui qui ramassera les pots cassés. On ne l’appelle pas le Roi-des-Faillites pour rien…

    «Trump recommande à Londres un Brexit sans accord»
    https://www.lapresse.ca/international/europe/201906/02/01-5228475-trump-recommande-a-londres-un-brexit-sans-accord.php

    1. Alexander dit :

      @ A. Talon

      À la place des Brits, je me méfierais de Trump comme la peste. Sa parole n’a aucune valeur, on le voit avec l’ALENA et le Mexique, et avant le Canada, « menace » pour la sécurité nationale américaine.

      Trump cherche à tout prix à affaiblir l’Union européenne. Toujours diviser pour mieux régner.

      Les Brits doivent prendre des décisions éclairées pour eux-mêmes.

      1. A.Talon dit :

        Sa généreuse promesse d’accord de libre-échange avec le Royaume Uni n’a pas fait long feu d’ailleurs. Dans le meilleur des cas, il n’y en aura pas d’accord. Dans le pire des cas, le traité sera le plus défavorable possible envers ces pauvres Britanniques que la clique trumpeuse envisage de tondre comme des petits moutons.

        «Britain’s hopes of a trade deal with America just suffered a big blow»
        https://www.cnn.com/2019/03/01/business/us-uk-trade-deal-brexit/index.html

    2. Samati dit :

      Coïncidence : C’est la position défendue et promue par Poutine.

      Doit-on se surprendre de voir Trump continuer d’appuyer la stratégie de déstabilisation de l’Occident de Poutine.

      1. spritzer dit :

        Poutine n’a jamais conseillé aux Britanniques de quitter l’UE sans accord comme Trump le fait. Il a juste dit qu’il fallait respecter le résultat du référendum, le choix du peuple.

      2. jcvirgil dit :

        Revenez-en , le Russiagate c’est fini. Mueller a déposé son rapport et aucune accusation . Il laisse au Congrès le soin de décider si Trump a fait entrave à la justice avec une déclaration digne d’un jésuite :*.«Si nous avions eu la certitude que le président n’avait clairement pas commis un crime, nous l’aurions dit.» Pour le reste deux ans d’enquête n’ont réussies qu’à prouver des ingérences russes sur internet qui n’ont eu aucun résultat déterminant sur l’issue de l’élection.

        Les Démocrates devaient abandonner le Russiagate auquel la majorité des Américains ne croient pas pour se concentrer sur des vraies propositions de changement aux Américains , comme les soins de santé alors que deux tiers d’entre eux sont favorables à une assurance maladie universelle gérée par le gouvernement qui couvrirait les problèmes de santé de base et les cas catastrophiques, assortie d’une assurance privée pour les cas plus bénins.

        Là ils représenteraient une vraie menace pour Trump, autrement il est mort de rire. Pourquoi ne le font-ils pas ? Auraient-ils peur de se couper des dons importants et autres *petits cadeaux* que leur verse l’industrie pharmaceutique , les entreprises d’assurances privées et l’industrie de la santé en général?

      3. spritzer dit :

        @jcvirgil

        « Auraient-ils peur de se couper des dons importants et autres *petits cadeaux* que leur verse l’industrie pharmaceutique , les entreprises d’assurances privées et l’industrie de la santé en général? »

        C’est bien ce que je pense… J’approuve aussi le reste du commentaire. Je lisais cette semaine qu’un sondage avait montré une augmentation du taux d’appui à Trump après la déclaration finale de Mueller. Les démocrates vont devoir apporter du solide comme propositions pour 2020 sinon j’aime les chances de Trump… Façon de parler.

      4. Samati dit :

        @ jcvirgil

        Le rapport Mueller a clairement démontré l’implication russe dans l’élection américaines, comme en témoigne entre autres les nombreuses inculpations de citoyens ou d’organisations russes, liées de proche à Poutine.

        Comme Barr et Trump vous tentez de modifier les conclusions du rapport pour soutenir Poutine, un dictateur et populiste de droite. Votre anti-américanisme vous fait tomber dans la pensée binaire. On peut à la fois dénoncer certaines politiques américaines et le régime militaire de Poutine.

        Prendre le parti de Poutine, c’est d’accepter sa conception corrompue du pouvoir, c’est d’accepter sa répression de la communauté homosexuelle, c’est d’accepter la répression de toute opposition politique à son régime absolu et perpétuel, c’est d’accepter son support du pire président que les USA aient connu.

        Je ne peux comprendre qu’une personne qui se considère de la gauche puisse appuyer les pires tyrans de la planète parce qu’ils s’opposent aux politiques américaines.

      5. jcvirgil dit :

        @samati 14h16
        Vous écrivez :*Votre anti-américanisme vous fait tomber dans la pensée binaire. On peut à la fois dénoncer certaines politiques américaines et le régime militaire de Poutine.*
        *********
        Parlant de pensée binaire ! Qu’y a t-il d’anti-américain à ne pas croire toute cette broue autour du Russe, l’homme de paille mis en vitrine depuis des générations pour appuyer les visées du complexe militaro-industriel américain qui détourne chaque année des centaines de milliards de fonds publics pour sa quincaillerie ? C’est plutôt être entièrement pour les intérêts même du peuple américain de dire qu’il est temps qu’il ouvre les yeux.

        Vous avez dit vous même que la Russie est un nain économique qui a peu de poids à l’international et un autre commentateur expert des choses militaires nous a affirmé que la Russie possède une puissance militaire appréciable certes , mais qui ne saurait être que défensive et servir à protéger son territoire en cas de conflit, que jamais elle ne pourrait être expansionniste quand on regarde les forces qui lui sont opposées.

        Contrairement à ce que vous pouvez penser , je ne suis pas un admirateur du régime Putin, c’est aux Russes de juger quand ils en auront assez et de prendre les moyens pour s’en débarrasser.Cependant je trouve que présentement il sert fort bien de contrepoids à un pouvoir américain impérialiste ,guerrier, et expansionniste qui s’imagine que la planète entière lui appartient .

    3. darrylfzanuck dit :

      comme je l’ai dit l’an dernier je reve de voir un journaliste demander a Trump quelle est la différence entre le Brexit et un Hard Brexit ? Trump va surement répondre que cela est le repas le plus important de la journée… et que des fois il en prend deux

  17. A.Talon dit :

    Au fait, très intéressante personne cette Karine Jean-Pierre. Elle ira loin.

    https://en.wikipedia.org/wiki/Karine_Jean-Pierre

    1. chrstianb dit :

      Elle s’est fait hacker son site internet donné sur la page Wikipédia.

    2. darrylfzanuck dit :

      elle est souvent a MSNBC

  18. papitibi dit :

    – Je viens de lire un article dans Le Point sur les 10 pays les plus hostiles aux femmes. Le 10e est les États-Unis. Anne-Marie, 9h46

    Et le plus consternant, c’est que:

    a) c’est notre voisin, avec lequel nous partageons la plus longue frontière du monde.
    b) c’est aussi la plus grande puissance militaire et – probablement pour quelques années – la plus grande puissance commerciale au monde
    c) les USA exportent leurs valeurs à travers leur culture omniprésente (cinéma, TV shows, musique…)
    d) leur POTUS est lui-même un dépravé sexuel (pussy grabber et fier de son état!), misogyne et raciste…
    e) et par un effet de mimétisme, leur Torchon Suprême est devenu une inspiration pour tous les torchons qui aspirent à la gouvernance ou qui l’exercent déjà

    Le pays où la violence est érigée au rang des Beaux-Arts.
    Surtout quand elle est dirigée contre tout ce qui n’est ni blanc, ni ‘Christian’, ni mâle.
    Praise the Lord…
    And Pass the Amunition!

    1. Haïku dit :

      Superbe !!!!!!!!

  19. xnicden dit :

    @Achalante 11:05

    ‘Est-ce que Mme Harris était la première à parler? Ou est-ce que le gars a laissé parler des hommes sans les interrompre?… »

    Parmis ceux ayant parlé avant Mme Harris il y a eu M. Sanders, Beto et Cory Booker.

    1. Achalante dit :

      Donc, il a laissé parler trois hommes, et a choisi d’interrompre une femme. Un hasard? Peut-être. Ou peut-être un exemple d’un sexisme insidieux où la parole d’un homme est plus importante que celle d’une femme.

  20. FlorentNaldeau dit :

    Les Démocrates devraient pourtant se rappeler que même les candidats aux primaires ne sont pas à l’abri d’actes de violence: RFK a été assassiné et George Wallace a été confiné à un fauteuil roulant pour le reste de ses jours. Peut-être que l’individu en question était connu pour des interventions similaires antérieures et qu’à première vue il n’est pas sans rappeler un certain type de personnage inoffensif dont on peut encore apercevoir plusieurs exemplaires aux alentours du disquaire Amoeba dans Haight-Ashbury, à l’entrée du parc Golden Gate. Pourtant, même ces personnages « folkloriques » peuvent être imprévisibles.

    De toute évidence, il croyait que son point de vue et sa question étaient infiniment plus importants que ceux de toutes les autres personnes dans la salle et qu’il devrait prendre tous les moyens pour qu’ils soient entendus. D’autres personnes habitées par la même conviction pourraient choisir des mesures plus violentes pour faire passer leur message.

    Parions que la sécurité sera dorénavant renforcée à ces événements.

  21. jeanfrancoiscouture dit :

    @papitibi: «Praise the Lord…And Pass the Amunition!»

    Et surtout, ne pas oublier: «In God We Trust». so, «Everybody Else Shall Pay Cash»

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    Il n’y a pas qu’en politique que des malappris s’invitent sur scène et s’emparent du micro. Rappelez-vous l’éminent Kanye West aux Grammys de 2009; À partir de 0:58 sur la vidéo. Ah! Et vous seriez surpris si vous appreniez que West est un partisan de Donald Trump??

  23. treblig dit :

    HS.

    Trump a retweeté une douzaine de fois les « posts » de Franklin Graham ( le fils du preecher Billy et un extrémiste évangélique ) qui incite les croyants américains à prier pour lui.

    Le narcissisme de cet homme est sans bornes. Même les prières à Dieu doivent lui être destinées en fin de compte

    1. treblig dit :

      Pour compléter mon HS : aujourd’hui cette journée doit ètre « special day of prayer” to protect Trump from his “enemies.”

  24. sifu26 dit :

    Tout(e) candidat(e) qui se présente à une primaire présidentiel devrait automatiquement avoir une protection des services secrets des États-Unis, tout parti confondu et même les indépendants. Ce sont les garde du corps les plus aptes à réagir rapidement à une attaque sur la personne.Et ce ne sont pas les coûts en argent de la protection qui ruinerait les États-Unis. Avec le nombre de cinglés qui ont des armes à feu dans ce pays, c’est le minimum de protection à offrir aux candidats !!!

  25. Pierre S. dit :

    ———————————–

    Le gros pleutre de POTUS lui ….il est ULTRA protégé …..

  26. Galgator dit :

    Avec tous ces tireurs fous aux USA, on ne peut faire confiance à personne.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :