Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Lecteurs montréalais, préparez-vous, les trottinettes électriques en libre-service arrivent bientôt dans votre belle ville. Aux États-Unis, elles font partie du paysage depuis près de deux ans. Que conclure de l’expérience américaine?

Le casse-tête est de plus en plus complexe pour les autorités. Déjà, différentes municipalités ont adopté des lois plus contraignantes pour encadrer la pratique, que ce soit au Tennessee ou en Californie. Et ce, malgré un nombre croissant d’utilisateurs: les Américains auraient fait 38,5 millions de voyages en 2018.

Une importante question, à laquelle une réponse uniforme n’a pas encore été donnée, tient à la façon d’utiliser les trottinettes. Certains États refusent qu’elles empruntent les trottoirs, d’autres préfèrent de ne pas trancher. C’est le cas de Washington, où j’habite. Pour le cycliste que je suis, c’est une plaie alors qu’elles empruntent les pistes cyclables, circulant à un rythme différent, pour ensuite regagner le trottoir.

Le véritable casse-tête est surtout pour les gens handicapés qui voient les trottoirs et la voie publique obstrués par des trottinettes abandonnées, ce qui a entraîné une bataille légale pour l’accès dans quelques villes. Mais, je vous rassure, même les piétons sans handicap y goûtent alors que les trottinettes qui circulent sur les trottoirs deviennent une menace constante. Et, évidemment, il y a de plus en plus de criminels créatifs qui en tirent parti. Bref, la grogne suit la popularité des engins.

Autre impact : l’augmentation spectaculaire des blessures liées à leur utilisation. Près du tiers des utilisateurs se blesserait lors de la première utilisation. Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), principale agence de santé publique américaine, pour chaque 100 000 voyages, 14,3 blessures sont rapportées aux autorités : il s’agit donc seulement des incidents graves et les chiffres réels sont plus élevés. Selon le CDC, près de la moitié des blessures sont des traumatismes crâniens et beaucoup pourraient être prévenus par le port du casque.

Une autre raison de craindre les trottinettes, ce sont les coûts associés à leur déploiement et que les compagnies ne prennent pas en charge. Il faut déjà faire face aux utilisateurs qui abandonnent les trottinettes un peu partout : dans les parcs nationaux, sur les trottoirs, dans les centres d’achat. Dernièrement, j’en ai vu une flotter dans une rivière, un phénomène visiblement pas isolé. De même, il est fréquent de voir des trottinettes cassées un peu partout. Elles sont une cible facile pour le vandalisme à cause de leur fragilité. Elles entraînent donc des coûts pour les villes. Et de plus en plus pour les compagnies qui les déploient à travers la ville.

Bref, est-ce que je suis un vieux grognon réfractaire au changement? Peut-être. South Park a essentiellement fait le tour du problème lors d’un épisode en 2018.

J’admets qu’il y a de nombreux avantages pour une ville densément peuplée à trouver des alternatives à la voiture (surtout dans des endroits qui investissent peu dans les transports en commun comme la capitale américaine). Mais l’exemple américain démontre aussi qu’il faudra une législation en conséquence et qu’il faudra peut-être le faire avant que les mauvaises habitudes ne deviennent pratiques courantes.

P.S. : À New York, les élus municipaux ne sont pas encore prêts à donner le feu vert aux trottinettes électriques en libre-service, les trouvant trop dangereux.

(Photo Getty Images)

81 réflexions sur “Trottinettes en libre-service : les leçons de l’expérience américaine

  1. treblig dit :

    Est-ce que on peut savoir le coût de ces trotinettes ? Pour les abandonner ainsi, le coût doit être très bas, moins cher qu’une course en taxi à ce qu ‘il semble.

  2. Jocelyn Boulais dit :

    Les vélos electrique d’Uber, les trots, les scooters electriques, les planches à roulettes électriques ect. Les pistes cyclabes seront bientôt aussi congestionnés que Décarie à l`heure de pointe…….

  3. jeanfrancoiscouture dit :

    Mais allons-y gaiement, cibole! Que tout le monde puisse tout faire en tout temps et en tout lieu. Ne sommes-nous pas entrés dans l’ère du «selfie»? Du «me, myself and I »? Une ère dans laquelle toute interdiction est un début d’atteinte liberticide? Et n’oublions pas: «Follow the money»! À qui cela profitera-t-il? À MM Uber, Amazon, AirB&B et autres promoteurs de l’économie dite du «partage»? Et en attendant, ce sera le «payeur de taxes» qui casquera.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      « Mais allons-y gaiement, cibole! ».
      Une réflexion à retenir.👌

  4. jcvirgil dit :

    C’est le même problème partout en Europe où les autorités cherchent à encadrer le phénomène. Elle s’en viennent à Montréal où le conseil municipal passera bientôt un règlement pour réglementer leur usage et punir l’entreprise, dont une trottinette traînerait laissé à l’abandon dans l’espace public,
    Je crois que c’est Uber qui est derrière ce projet,cette entreprise chère à Legault et à ses cacaistes , qui moderniserait l’industrie du taxi selon eux en la déréglementant .

    Mais d’après moi ,en connaissant bien nos politiciens, ils vont plutôt obliger bientôt le port du casque de sécurité par les piétons 🙂

    1. Haïku dit :

      @jcvirgil
      « …obliger bientôt le port du casque de sécurité par les piétons ».
      Est bonne ! 👏👏

    2. Serge Mtl dit :

      …avec des jambières et des souliers à caps d’acier…bien sur pour les piétons…Je n’ai aucune confiance que nos élus municipaux, particulièrement Sœur Sourire, tiendront compte des expériences et des problèmes venus d’ailleurs…Déployons…déployons…mais interdiction de fréquenter les belles futures autoroutes du vélo….Faut pas nuire aux cyclistes .

      1. Haïku dit :

        @Serge Mtl
        « Soeur Sourire » 😉👌

      2. jeanfrancoiscouture dit :

        @Serge: «Sœur Sourire» dites-vous. Perso, le sourire ça me va assez. Mais celle que vous surnommez «Sœur Sourire», en fait, c’est rire aux éclats pour tout et pour rien qui est sa marque de commerce. Et je n’ai pas non plus oublié comment elle «sautait en l’air» le soir de la victoire à la mairie. Le surnom «combinatoire» que je lui ai collé est moins sympa que le vôtre et comme je ne suis pas partisan des mots méchants sur le blogue, je le réserve pour l’intimité.
        N’empêche que la mairesse a ce don de m’énerver et souvent pas qu’un peu. Comme je ne suis plus «en ville» mettons que je laisse passer sauf quand je retourne à Montréal et que j’ai à me taper toutes les embûches semées au hasard des travaux, des manifs, des «Ferrandezeries» et autres lubies de la mairesse.

      3. gl000001 dit :

        Je ne comprends pas votre commentaire. Coderre avait bien plus de « lubies ».
        Pour moi, elle est un vent de fraicheur en politique municipale.

      4. jeanfrancoiscouture dit :

        @gl000001: Valérie Plante vs Denis Coderre. Je puis comprendre que vous ne me compreniez pas cat nous sommes dans le domaine des opinions. Cependant, ce n’est pas parce que je désapprouve Valérie Plante que j’approuvais Denis Coderre.

  5. spritzer dit :

    Déjà que je trouve irritant quand un cycliste s’amène vers moi sur le trottoir.

    Une trottinette est moins pire, sauf si le nombre se multiplie et c’est ce qui va arriver. À moins de les interdire il va falloir les endurer sur les trottoirs. Ça devrait aller en autant qu’ils fassent preuve de civisme.

    1. chrstianb dit :

      Moins pires ? Les trottinettes électriques peuvent aller jusqu’à 85km/h !!!
      https://trottinette-lab.fr/vitesse-maximale/

      À Paris, les trottinettes Uber sont bridées à 20km/h. Ce qui est déjà beaucoup…
      https://www.generation-nt.com/uber-jump-velo-trottinette-electrique-libre-service-actualite-1963960.html

      1. spritzer dit :

        C’est pourquoi je parlais de faire preuve de civisme si jamais ils envahissaient les trottoirs: « Tenir sa droite et rouler lentement! »

        Mais il semble qu’ils n’auraient pas le droit de rouler sur les trottoirs. Hourra!

  6. V-12 dit :

    Trottinettes don’t kill people, people kill people!

    Quand on veut plaire à tout le monde et à tous les lobbys, les cyclistes prennent le trottoir d’assaut, frappent les piétons et les trottinettes frappent les cyclistes. Yé, on est les meilleurs! Crisse, on peut-tu laisser le trottoir au piétons? Sinon on va avoir besoin d’autres commissions d’enquêtes où à-plat-ventrisme politically correct prédomine sur bon sens…

    J’vous l’dis, si ça continue comme ça il y aura une piste cyclables, une piste trotinette, une piste fauteuil-roulant électrique et c’est les autos qui devront circuler sur le trottoir!

    Tsé, tant qu’à être caves…

    1. Haïku dit :

      V-12
      🤣🤣🤣

  7. Ziggy dit :

    Libre service payant?si ce n’est pas le cas posé la question c’est comme répondre au problème #1.
    Y a t’il des stations pour prendre et rendre la patente à gosse problème #2
    Si ça s’appliqué le paiement carte de crédit obligatoire pour dégager le trotteur et carte de crédit pour débiter le temps d’utilisation et la remise du trotteur à l’endroit requis solution du problème #3
    Rendre les ces. privée responsable de l’état de leurs véhicules #4
    Délimité les zones de circulation et obligé le port du casque#5

    Mettre en applications c’est 5 recommandations avant d’autoriser la circulation de ces véhicules me semble que c’est élémentaires.

  8. jeani dit :

    @M. Hêtu,

    Votre avant-dernier paraître résume très bien ce qu’il faut faire et ce qui doit être encouragé : « J’admets qu’il y a… »

    Les kings de la route, les automobilistes, dont je suis, n’ont pas de leçons à donner aux cyclistes et autres utilisateurs de trotinettes de ce monde. On a vu le tollé soulevé lorsque la mairesse de Montréal à décidé de tenter une expérience en interdisant la circulation sur Camilien-Houde. On voit aussi ce qui se passe actuellement sur St-Denis où deux voies cyclables seront utilisées.

    Pendant ce temps, à Paris, la mairesse Hildago veut créer plus d’espaces verts et favoriser le transport vert (vélo, trottinette, etc.) Pour faire de cette ville un modèle dans le monde.

    Pour ce qui est de discipliner les dangereux récalcitrants, peu importe le moyen de transport, les seuls moyens qui peuvent fonctionner sont l’éducation et le fond de leurs poches ($$).

    1. loup2 dit :

      @jeani Vous vous adressez à M. Hétu ?
      Vous vous trompez d’interlocuteur.
      L’auteur du billet est Marc-André Boisvert

    2. RICK42 dit :

      Paris n’a pas de neige comme à Montréal 5 mois par année…,wow! Quelle belle ride sur nos plaques de glace en zigzaguant entre un tas de sloche et un banc de neige! Comparons des pommes avec des pommes…

  9. xnicden dit :

    Il tombe sous le sens que les trottoirs devraient être interdits à ces engins.

    « Selon le CDC, près de la moitié des blessures sont des traumatismes crâniens et beaucoup pourraient être prévenus par le port du casque. »

    Je pourrais vous parler pendant des heures sur les effets à long terme d’un traumatisme crânien, même léger à modéré. Espérons que ces données incitent les autorités à rendre le port du casque obligatoire.

  10. treblig dit :

    Le point sur Montréal : la ville n’autorisera pas les trottinettes sur les trottoirs semble t’il. Les trotinettes seront admises sur les pistes cyclabes (dont 850 kilomètres sont déjà aménagés) et le long des rues. Bref, comme les vélos si j’ai bien compris.

    Reste le problème des trotinettes abandonnées

    1. kelvinator dit :

      « Reste le problème des trotinettes abandonnées »

      La fourrière.
      Ça s’est déjà fait en Californie, certains furent abandonnés et revendus dans l’encan de la ville!
      double-win pour la ville!

  11. Anne-Marie Allaire dit :

    Paris songe sérieusement a les interdire alors que la mairie du XIII les a littéralement saisis et enlevés de la circulation….Montréal va y gouter!!

  12. Réal Tremblay dit :

    Je suis contre les trottinettes pour plusieurs raisons:

    1 – Pour l’écologie on repassera, plutôt un effet de mode Gadget
    2 – Manque des civisme des utilisateurs entraînant des risques d’accidents
    3 – Fragiles et devenant un déchet.
    4 – Pourquoi les trottinettes quand une ville possède déjà des Vélos Bixi.
    5 – Achat-coût / réparation / remplacement : ???

  13. Apocalypse dit :

    @V-12 – 13:58

    ‘ Crisse, on peut-tu laisser le trottoir au piétons?’

    +1000

    Thank You! Thank You! Thank You! Thank You!

    Il y en tellement de plus en plus de choses sur les trottoirs que c’est rendu un sport extrême de s’y aventurer et apparemment, on veut en rajouter … misère!

  14. Apocalypse dit :

    Excellent billet M. Boisvert!

    En ce qui me concerne, on a pas besoin de ces machins dans les rues, et sur les trottoirs, de Montréal, les bicyclettes sont amplement suffisantes et bienvenues, du moins dans les rues :-).

  15. noirod dit :

    Puisqu’ elle ne semble pas venir avec un casque, a moins que l’utilisateur soit obligé d’ en fournir un, voici une autre bébelle pour laquelle il est permis de contourner les lois. Uber pas besoin de permis de taxi, trottinettes pas besoin de casque de sécurité. La mobilité dans le centre ville a un prix que seul l’utilisateur va assumer a ce que je vois.

    Ce n’ est pas une mauvaise idée a la base mais encore une fois garochée sans vision d’ ensemble, sans réflexion et on assumera les conséquences en temps et lieux.

  16. xnicden dit :

    M. Boisvert, on vous souhaite que Washington soit épargnée par l’expérience qui s’annonce à San Francisco, les bâtons sauteurs en libre-service:

    De @KPIXtv « Start-up mobility company Cangoroo announced plans to deploy hundreds of pogo sticks in select cities including San Francisco to compete with electric scooters as a transportation option. » https://t.co/rPpwZBjgu6

    1. Haïku dit :

      @xnicden
      Merci pour le lien.
      Pas mal « Skippy ».

      1. xnicden dit :

        J’essaie de les imaginer dans les rues en pente. 😮

    2. spritzer dit :

      Les bâtons pogo sont beaucoup trop lents pour être d’une quelconque utilités. Il faudrait en faire des électriques qui sautilleraient à répétition. 🙂

      1. Haïku dit :

        @spritzer
        Les pogos de Manon Massé?

  17. Guy Pelletier dit :

    Nous sommes à l’ère du capitalisme sauvage et son parasitisme ou on profite allègrement des infrastructures et services publics sans contribuer à leur financement pour maximiser les profits. Tant qu’à UBER espérons qu’ils se plantent royalement, augmentent encore plus leur déficit et fasse faillite. Le monde serait enfin débarrassé d’un parasite juste bon à massacrer les économies locales.

  18. Superlulu dit :

    Selon ce que j’ai lu cette semaine au sujet des trottinettes d’Uber, celles ci devront être utilisées obligatoirement avec un casque.Il vont en distribuer des centaines sous peu, semble-t-il.

    Elles devront être remisées au bon endroit sous peine d’amende de 2000$ si non récupérées par Uber en deçà de 2-3 heures.

    18$ l’heure.

  19. Apocalypse dit :

    @Guy Pelletier – 14:54

    Effectivement, nous sommes à l’ère du capitalisme sauvage et à l’ère de l’ignorance où il est très, très facile de convaincre les politiciens que certaines idées sont (très) bonnes, alors qu’en réalité, elles sont stupides. Les bicyclettes sont amplement suffisantes, nous n’avions pas besoin d’ajouter ces machins qui vont créer plus de troubles qu’autre chose.

  20. Gilbert Duquette dit :

    …Dernièrement, j’en ai vu une flotter dans une rivière,…

    Normal, Elle avait des pneus ballonnes et l’utilisateur pensait qu’elle pouvait trottiner sur l’eau. Mal lui en pris.

    Les trottinettes en libre service sont un excellent baromètre du civisme (ou manque de civisme) au Pays de l’individualiste érigé en religion.

    1. gl000001 dit :

      Il ne doit pas avoir vu Back to the Future 2. On y apprend qu’ils ne fonctionnent pas au-dessus de l’eau. 😉

      1. Haïku dit :

        @gl000001
        Walk on water ou « Walk Through the Fire »(Peter Gabriel):
        « Through the dust and ashes
        While the building crashes
        Walk through the flame
        No trace of indecision
        Lion keep his vision clear ».?

  21. Louise Tanguay dit :

    Paris peine a gérer ce nouveau problème ils sont partout- trottoirs -rues -roulent souvent comme des fous- heureusement nous
    avons l hiver donc qq mois en moins pour ce nouveau gadget- ici a québec avec les cotes j ose pas imaginer ce qui pourrait
    se passer – et il ne faut pas oublier les planches

  22. Danielle Vallée dit :

    Vous me faites rigoler cet après-midi.
    Il me semble voir un jeune sautiller sur son pogo électrique en se tenant d’une main pour pouvoir « Twitter » ou « Messenger » ses copains.
    Alors là il faut même abolir la pilule contraceptive parce wue ça va prendre une grosse relève…

    1. Haïku dit :

      @Danielle Vallée
      Fort bien dit !🤣👏👌

    2. xnicden dit :

      Hahaha. Je suis en train de penser à investir dans des hôpitaux américains.

      1. Haïku dit :

        @xnicden
        Ouch et touché !!!

  23. chrstianb dit :

    Il ne manque que les planches à roulettes électriques… Ah. ça existe déjà!
    Et la meilleure est fabriquée à Montréal: les planches Lacroix
    https://www.lapresse.ca/actualites/201807/17/01-5189912-lavocat-qui-a-invente-une-planche-electrique-revolutionnaire.php
    Leur site: https://www.lacroixboards.com/
    Sur la 5th Avenue à New-York…

  24. treblig dit :

    Interdire ne suffira pas.

    Avec l’amélioration des moteurs électrques ( plus petits) et des batteries ( plus performantes), il va y avoir une multiplication des moyens de transport par l’électricité. Que ce soit les trottinettes, les planches, les e-scooters… D’ailleurs les e-scooters sont à la veille d’une grande popularité, à mi-chemin entre le vélo et le scooter classique au gaz, il suffit d’une baisse de prix pour le rendre plus accessible aux étudiants ( e-scooter sur Amazon de type Vespa, environ 3 000$, peut faire 150 kilomètres avant d’être rechargée ).

    Alors ? Faudra s’adapter

    1. jeani dit :

      @treblig
      Bien d’accord avec vous qu’il faudra s’adapter, mais aussi contrôler et j’ajouterais, discipliner et sévir au besoin.

      Je suis d’accord avec plusieurs qui ont exprimé de gros doutes sur la capacité et la volonté des dirigeants à mettre leurs culottes.

      Essayez de respecter le 70 km/h sur la « métropolitaine », vous êtes un danger. À 90 – 100, vous ne faites que suivre le trafic, tout en regardant les cowboys zizager à 110 et plus …

      Pour ma part, je donne raison à ceux qui ont exprimé l’opinion que les vélos, c’est bien assez sur la route avant de permettre d’autres types de véhicules électriques. Par contre, il faut donner plus de place aux cyclistes et sortir les « chars » et les motos bruyantes du centre-ville.

      PS Désolé M. Boisvert pour vous avoir confondu avec M. Hétu

    2. gl000001 dit :

      Il y a un règlement à Montréal pour interdire les scooters électriques sur les pistes cyclables. Mais j’en vois régulièrement. Et les vélos à assistance électrique qui sont permis … ils roulent souvent en fou. Ils zigzaguent entre les vélos normaux et sont généralement dangereux.

      1. kelvinator dit :

        “the only way to stop a bad guy with a scooter is with a good guy with a scooter.”

      2. gl000001 dit :

        🛵☠️

  25. gérard séguin dit :

    Maudit, l’humain vise toujours vers la facilité, sans en prendre compte des dangers inhérents. Toutes conduites, de la marche au vaisseau spatial. IL FAUT TOUJOURS CONDUIRE POUR LES AUTRES. Malheureusement, 50% de la population se fout de l’autre 50%. Je suis et je veux être. Me, myself n’ont qu’à se soumettre. Heureusement pour moi, je continue à conduire pour les innocents où inconscients. J’ai sûrement sauver plusieurs vie, par ma facon.

    1. gl000001 dit :

      Mon évaluation : 70% des gens se foutent des autres.
      « je continue à conduire pour les innocents où inconscients »
      C’est ce qu’il faut faire car ce n’est pas marcher ou rouer à vélo qui est dangereux … c’est de se promener dans un véhicule de 3000+ livres de métal dur avec plein d’angles morts.

  26. Paul Roux dit :

    Suis-je un vieux grognon? se demande Marc-André Boisvert, pestant contre les trottinettes électriques. Peut-être, mais comme je fais également partie des réfractaires, je ne lui en tiendrai pas rigueur. Je reviens de Paris, où sévit déjà cette créature ò combien inutile. Et ô combien dangereuse. Pour ses utilisateurs, bien sûr, qui sont tombés sur la tête, au propre comme au figuré. Mais aussi pour les piétons et les cyclistes qui doivent partager la voie avec ces engins filant jusqu’à 25 km/h. Un jour, j’ai dû faire un saut de côté pour éviter d’être violemment heurté par un trottinettiste de près de deux mètres qui se pensait en formule un. Il n’était déjà pas de tout repos de marcher dans Paris. C’est devenu une aventure. Et misère, les autorités étant sans courage, Montréal sera frappé à son tour cet été.

    1. jcvirgil dit :

      Au moins à Paris ils ont réglé le problème des crottes de chien. Il est à espérer qu’ils ne prendront pas autant de temps pour régler celui des trottinettes…

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      Bien d’accord avec vous. Et ça n’est pas fini. Jetez un œil sur l’ensemble de la gamme SEGWAY, ce qui inclus, il va sans dire, la fameuse trottinette. Mais ils ont aussi le gros SEGWAY d’origine et plein de variantes y compris des espèces de patins à roulette électriques. Ça va être du joli quand tous les friand de l’économie du «partage» vont s’y mettre. Heureusement, les prix unitaires risquent de constituer une certaine barrière. Les patins sont à 469$US. La grosse trottinette qui se détaille 749$US peut monter jusqu’à 18,6 MILLES à l’heure soit 29,9338 Km/h.

      Bonne chance.

      https://store.segway.com/

    3. Lecteur_curieux dit :

      C’est comme grimper l’Everest c’est cool quand ils sont peu nombreux.

  27. Haïku dit :

    HS.
    RE:Le titre du billet:: »Trottinettes en libre-service ».
    Ajout:: »La plaisanterie sert souvent de véhicule à la vérité ».

  28. papitibi dit :

    L’Association des Poupons d’Amérique (A.P.A.) réclame des pistes carrossables… dans le sens que des carrosses pourront y être poussés en toute quiétude par un parent ou par un promeneur de bébé (diplômé de l’Institut des promeneurs de chiens).

    Deux voies pour les bécyks avec pas de moteur, deux voies pour les bécyks avec moteur, deux autres pour les promeneurs de bébés, deux pour les patins à roues alignées, deux autres pour fauteuils roulants, encore deux autres pour les skateboards…

    Ma foi du bon Djieu, j’ai-tu oublié kek chose?
    Bâtard… les piétons avec pas de carrosse ni de chaise roulante à pousser!
    Même les promeneurs de chiens, tu peux pas laisser un grand danois de 200 livres venir renifler les bébés dans leur carrosse,ils vont les avaler tout rond!

    Pas le choix, faut retirer les z’autos pis les étaubus! Pis les trucks. Ça prend d’la place pis ça pue!

    1. papitibi dit :

      Ha! Pis le sujet c’était les trottinettes pis j’les ai garrochées en dessous des roues de l’étaubus!
      On y arrivera pas! Va falloir démolir les maisons si on veut d’la place pour le monde!

      1. Haïku dit :

        @papitibi
        « pis j’les ai garrochées en dessous de roues de l’étaubus! ».
        🤣🤣🤣!!!

  29. Le Vigilant dit :

    Tout ça pour réduire les GES. Encore des risques accrus de blessures!
    J’adhère plutôt au mouvement qui, en France, demande de rationaliser les transports intérieurs par AVIONS.

  30. papitibi dit :

    Petit HS:

    Je voyais passer Barrack Obama dans un corridor du Scotia Bank Center à Toronto.
    La commentatrice du réseau ABC lance un cri du coeu: ‘We miss him’.

    Mets z’en qu’on le misse! 😏😏

    Baôn, j’m’en r’tourne voir les dinosaures mais j’enregistre les artiss.
    Enweille mon Kawhi, dunk z’y la claque!

  31. jcvirgil dit :

    C’est déjà commencé. Sur St-Denis la moitié de la chaussée va être une piste cyclable.

    Dans les arrondissements centraux il n’y aura plus aucune place de stationnement gratuites.
    Ste-Catherine est maintenant piétonniere ou en travaux et bientôt le centre-ville devrait être interdit aux voitures.

    Le message ,restez chez-vous avec vos gros chars, tetteux de gaz ,pollueurs , émetteurs de gaz à effet de serre, c’est maintenant Montréal électrique!

    Dire que Coderre à perdu sa job à cause d’une course de formules électriques 😎

    1. papitibi dit :

      Coderre, c’est surtout pcq il a menti sur le nombre de billets vendus et sur la rentabilité du projet Formule E. Et aussi pcq il a scrappé le Parc Jean-Drapeau avec cette aire réservée aux spectacles; à titre d’ex responsable d’une équipe d’étudiants basés ;a la sortie du Pont et chargée de diriger les touristes, j’ai été dévasté. C’était MON île. Mon Parc. Ma nature. Mes paysages. Mon lieu d’évasion.

      J’ai grandi sur le Plateau; dans les années ’50 et ’60, pas besoin de restreindre le stationnement puisque dans le quartier il n’y avait pas assez de propriétaires d’autos pour remplir les espaces de stationnement sur rue. De ’75 à ’85, j’ai bien dû retourner de 10 à 15 fois l’an sur le Plateau, où j’étais connu de tous les disquaires! Et puis ça s’est gâté; plus moyen de stationner!

      La multiplication des bazous, c’est ni la faute à Kid Koderre, ni la faute à Ferrandez.

      .

      1. Haïku dit :

        @papitibi
        Les disquaires ont été f..kés par Amazon et les cons oranges.
        L’artiss c’est mon domaine d’expertise. Des questions?

      2. papitibi dit :

        @ Haïku 01h33

        Mes diverses collections – que j’ai commencé à alimenter au début des années ’60, ont compté jusqu’à 5000 45 tours et plus de 2000 33 tours. Vers 1987, je suis rentré à la maison avec un lecteur de CD… mais je n’en possédais encore aucun! Aujourd’hui, c’est… plusieurs milliers. Du chant grégorien au dernier Bernard Adamus, du klezmer au Mississipi Blues. Des Balkans à Cohen à Ravi Shankar à Félix à Ali Farka Touré à J.S. Bach à Ella Fitzgerald à Yves Lambert…

        À l’époque, de la station de métro Mt-Royal vers l’Est, on trouvait 6, 7 ou 8 revendeurs de CD’s usagés; j’y passais des heures! J’ai écumé les disquaires de Toronto à Halifax, pour un opus de Consuelo Luz – une voix judéo-andalouse qui chante en ladino. J’ai fini par trouver; évidemment, Amazon n’était pas encore là… Je pouvais sortir de chez Sam à Toronto ou du Archambault de la Ste-Catherine avec $150 ou $200 de cd’s… Moi, avant de l’acheter, le CD, faut que je le ‘tâte’. Règle générale.

        J’ai connu la rue Mt-Royal des 15-cennes. Les magasins à rayon: United Stores, F.X. Larivière, L.N. Messier (3 étages), Woolworth’s dans le secteur Papineau, S.S. Kresge’s, coin St-Laurent. Ouin… J’ai acheté REMEMBER, des Shangri-Las, chez Dupuis Frères, rue Ste-Cath. 84 ou 85¢. Un 33 tours se vendait $4.29, parfois $5.29 mais Abbey Road, lui, c’était $7.29, me semble.

        Je suis ENCORE acheteur mais mes vieux spots, je les ai troqués pour de nouveaux spots; non, je ne vais plus à Montréal et je ne reverrai plus les rues de mon enfance. Pas assez nostalgic friendly…

      3. Haïku dit :

        @papitibi 11:31
        Touché !
        Je vous félicite de votre soutien des arts ; et l’éclectisme de vos goûts.
        Merci et Bravo !!!

  32. Lecteur_curieux dit :

    En ville je n’aime que la marche ou le transport en commun et de préférence le métro mais il faut des trajets acceptables.

    Mais je n’habite pas la ville, plutôt la banlieue.

    Pour la diversité des moyens de transport cela peut être le fun mais il faudrait que ce soit ordonné. Et s’il n’y a pas assez d’usagers ce n’est pas viable. S’il y en a trop bien c’est le bordel, la cacophonie.

    C’est comme nos pistes cyclables mais en banlieue même si cela fait un bout… Certains secteurs c’est le paradis sur Terre. On a la piste à nous seul et on croise quelques autres cyclistes à l’occasion. Alors que d’autres places c’est le tourisme. Roller blades, marcheurs, mesdames avec leur carosse, enfants qui jouent, etc. Il faut être bien patient là.

    Montréal? Même sans trafic aux heures plus creuses, les zones de construction donnent une impression de zone sinistrée.

    Marcher la Catherine peut être bien mais c’est très souvent confectionné. Ok on monte sur Sherbrooke.

    Avec les trottinettes cela semble faire m’as-tu-vu. Où iront-ils ?

    Me promener en vélo en ville cela m’intéresse absolument pas bien que si j’y habitais je me trouverais peut-être des trajets à mon goût.

    Pour Washington allez voir les matchs des Mystics dans la WNBA si vous êtes vraiment progressistes. Cela reste une compétition mais avec le sport féminin.

    Pour les trottinettes électriques il y a un élément qu’on peut voir écolo et pour le progrès mais je vois plus le snobisme comme ceux ayant des vélos hors de prix tout en étant loin d’être des athlètes de compétition. Juste pour flasher.

    Quand c’est vraiment pour la bonne cause et que cela n’emmerde personne ou presque personne c’est super le fun. Merde cela ne dure qu’un temps. Quand le nombre d’usagers est faible et que cela est juste en démonstration.

    La ville il y a trop de monde pour habiter là au final. Même dans Astérix c’était démontré. Ou encore on habite en ville sans avoir besoin de se déplacer trop avec tout à proximité si possible. Ouch cela va vous coûter une fortune ce quartier. À moins que…

    1. Lecteur_curieux dit :

      Congestionné. Jammé.

      Agréable ou désagréable. Plus de réglementation ou moins ? Des problèmes et politiques économiques. Impossible de ne faire que des heureux.

      Les skate boards m’énervaient il y a plusieurs années. Plusieurs années plus tard, pas du tout. Mais quand vous avez le temps et l’espace pour les contourner.

      Pour les pistes cyclables encombrées… J’oubliais de mentionner les gens avec leur chien. Le chien dans la piste cyclable ? Bien oui. Et les joggers aussi.

      Quand le trafic est pas trop dense on s’en fout. Mais le douchebag qui veut montrer son chest n’ira pas faire son jogging à 5 heures le matin où il y a peu de voitures et où on croise que quelques autres joggers.

      Pareil pour le kit de vélo. Pareil pour les preppies de mon adolescence qui s’habillaient avec leurs vêtements griffés. Gang de snobs prétentieux. Bah chacun ses qualités et défauts.

  33. marcandreki dit :

    Plusieurs commentaires ici laissent entendre qu’il y a un je ne sais quoi de je m’en foutisme qui prévaut à notre époque. Un genre de tasse toi mononc généralisé. Un gros just watch me déprimant et foque le reste et surtout ce que t’en pense.

    Comme ce blogue est pas mal anti Trump et qu’il fitte pas mal dans ce je m’en câlis…. ambiant, permettez-moi:

    Le gros navet jaune fluo s’est présenté aujourd’hui dans une Église de Virginia Beach, dans ses habits de golf !!! Parce que ce gros câli…. a pas trouvé le moyen de se changer après avoir «joué au golf» le lendemain d’une autre tuerie. 12 morts ?!1! Je m’en câlisse vraiment parce que j’ai joué 72, en trichant presque pas….

    https://www.politicususa.com/2019/06/02/trump-church-virginia-beach.html

    Ce qui me fait dire qu’il est un autre exemple aussi dérpimant de la race humaine que ce quidam de bozo, que je croise parfois dans la vie: en char, à trottinette, en planche à roulette , en vélo ou à cheval qui se crisse du monde sur son chemin, qui me fait rager et à qui je souhaite gaiement une estiffi de belle grosse débarque humiliante un de ces quatre.

    1. Haïku dit :

      @marcandreki
      Ouch ! Merci pareil 👍

  34. karma278 dit :

    @V-12 – 13:58

    ‘ Crisse, on peut-tu laisser le trottoir au piétons?’

    È t’effrayante!

    S’ils se promenaient en selke-trotteur🐎🐎🐎, on s’rait, comment dire, en wéture me semble

    1. gl000001 dit :

      Très bien. Et on a pas parlé des pousse-pousse ou des chaises à porteurs non plus 😉

  35. jeanfrancoiscouture dit :

    Et il ne faudrait pas oublier les diverses versions du RICKSHAW. Il y a rumeur que ce cher UBER songerait au Rickshaw-taxi dans les villes où les rues seraient trop congestionnées. On utiliserait alors les trottoirs et les pistes cyclables. Comme le Rickshaw est un «trois roues», les piétons sur les trottoirs ainsi les cyclistes, les mamans avec poussettes et les handicapés en fauteuil roulant devront s’adapter, c’est-à-dire céder le passage aux Uber-taxis plus larges donc requérant plus d’espace. On raconte aussi que le MSSSQ songe à un service de Rickshaw-ambulance. 🙂 🙂

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Rickshaw

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Un pourboire bien mérité pour votre commentaire juste.👌

    2. gl000001 dit :

      Moi, c’est un Grand Bi qui me tente :

      1. Haïku dit :

        Merci gl000001
        Vous véhiculez l’hilarité.👌👏👍

      2. Haïku dit :

        @karma278
        gl000000000000000000000000001.
        J’ai pogné la blague.
        Mais un peu de retenu SVP.
        Puisqu’e gl000001 est souvent digne de commentaire,
        j’ai appris l’arithmétique.
        5×0+1-gl=gl000001.😎

  36. karma278 dit :

    @GL0000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000000UN

    Puisque vous parlez de Grand Bi, ce bi- curieux est en plein dans l’sujet:

    « Philippine President Rodrigo Duterte has told a crowd he « used to be gay » before he « cured » himself. »

    Vous avez bien lu. RD était gai avant de se guérir (en mariant une belle femme, selon le remède bien connu…).
    https://www.cnn.com/2019/06/02/asia/philippines-duterte-gay-intl/index.html

    Tiny en admiration devant Duterte, Vlad ( un autre gai de placard, s’t’ivident), Ti-Kim la Bombette, (dont les préférences demeurent nébuleuses, mais je note qu’il aime bien faire exécuter les hommes à son service quand ils le déçoivent, fa que…), je me questionne rapport le Doh!Nald et ses préférences.

    Et maintenant Tiny s’en va rencontrer la Queen suprême? (NON, pas Beyoncé!
    L’autre Queen Bee, Queen Bebeth)

    Voilà le début du commencement d’une s’plication pour les « executive time » dont abuse Sa Potusseté.
    IL les passe dans l’placard exécutif.
    Queen Tiny.
    Sounds jolly good to me!

    1. papitibi dit :

      Si je vous ai bien compris, si la Senora Nancy Peppelosi prie maintenant pour le salut de l’âme (damnée) de Sa Sérénissime Majesté Ordurière, ce serait pour sa guérison?

      Ainsi donc, la fois où il avait lancé le mot Covfefe sur son fil twitter, il n’était peut être pas aussi confus qu’il en a eu l’air. Tchèque bin ça:

      COVer
      FiFi

      (traduction: FEUFI under cover! )

      Suffisait d’y penser, non?

      1. Haïku dit :

        @papitibi
        FEUFI?👏👏

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :