Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«La Chine va nous battre? Allons donc. Ils ne savent même pas comment composer avec le fait qu’ils ont cette grande division entre la mer de Chine et les montagnes à l’Ouest. Ils ne savent pas comment composer avec la corruption qui existe au sein du système. Ils ne sont pas mauvais, mes amis. […] Ils ne représentent pas une concurrence pour nous.» Joe Biden, candidat démocrate à la présidence des États-Unis, a fait cette déclaration hier lors d’un discours en Iowa, déclaration qui a vite été relayée par le Parti républicain et ses alliés médiatiques.

On se doute que Donald Trump reviendra sur ces propos. Mais on sait déjà qu’elle a valu à l’ancien vice-président des critiques à peine voilées venant de son propre parti, comme le démontre ce tweet de Bernie Sanders, qui a commencé à attaquer son plus sérieux rival (pour le moment) sur divers sujets économiques.

On trouve ici une analyse de la déclaration de Joe Biden, qui semble notamment faire fi des milliards de dollars perdus par les entreprises américaines à cause des vols de propriété intellectuelle perpétrés par la Chine et des investissements massifs de ce même pays dans des secteurs émergents comme l’intelligence artificielle et l’informatique quantique.

(Photo Getty Images) 

47 réflexions sur “Quand Biden minimise la menace chinoise

  1. Emalion dit :

    Comment on le surnomme déjà Joe « le Gaffeur ». Le festival commence, pas sure que ce soit « LE » candidat pour battre Trump.

    1. cytoman71 dit :

      en plus de « creepy Joe »…….

    2. igreck dit :

      Si la présidentielle de 2020 est un concours de « comiques » c’est certain que Humpty Trumpty va gagner haut la main !!!

  2. V-12 dit :

    Quelqu’un devrait dire à Joe que la Chine est en voie de « gagner ».

    Faudrait pas qu’elle décide d’encaisser ses bonds du Trésor, les USA feraient instantanément faillite. Et que dire des prêts aux entreprises et au gouvernement?

    Les corporations américaines voulant augmenter les profits croyaient exploiter les chinois au maximum et engranger des dollars additionnels. Erreurs commises; payer les chinois en dollars américains alors que le yuen n’avait pas de valeur intrinsèque internationale et, surtout, laisser le transfert de technologie se faire dans un laxisme condescendant. Elles se sont tirées dans le pied.

    Alors Joe doit arriver en 2019. Il a 30 ans de retard sur ce coup là…

    1. Samati dit :

      @ V-12

      Permettez que je commente votre énoncé:

      « Faudrait pas qu’elle décide d’encaisser ses bonds du Trésor, les USA feraient instantanément faillite. »

      Techniquement les chinois ne peuvent pas encaisser les bonds du Trésor, sauf si ils arrivent à échéance. Ils peuvent cependant les vendre sur le marché et encaisser les dollars ainsi gagnés. Par contre si ces ventes sont massives la valeur de ces bonds va diminuer et les chinois vont se retrouver avec des pertes importantes sur les bonds restants. Ils vont également se retrouver avec des dollars qui ne portent pas intérêt.

      Les quantités de bonds que les chinois possèdent, soit environ 5% des bonds émis (comme les japonais d’ailleurs) pose un problème pour eux, pas pour le gouvernement américain qui ne décaisse que pour les bonds qui arrivent à échéance et qui sont automatiquement remplacer par de nouvelles émissions.

      Les chinois ont démontré qu’ils sont habiles sur les questions financières et commerciales. Il serait surprenant qu’il utilise des stratégies contre-productives.

      1. InfoPhile dit :

        Pertinente mise au point !

  3. Pizzaguy dit :

    Ne nous distrayons pas. L’unique chose importante est d’avoir un candidat qui peut sortir Trump sur son propre terrain.

  4. Réal Tremblay dit :

    Très surpris par ces propos de Biden tellement ça semble déconnecté de la réalité. Les chinois ne sont pas nos ennemis mais des concurrents aux tactiques déloyales comme beaucoup de gouvernements et entreprises de ce monde.

    1. Aube 2005 dit :

      Comme si les américains n’étaient pas aussi déloyaux que les chinois et autres pays.
      C’est depuis la dernière guerre mondiale qu’ils ont profité de la démolition des infrastructures en Europe, au Moyen-Orient et au Japon particulièrement.
      Les chinois utilisent les mêmes tactiques que les américains. Ils ont piégés le 1% bien nantis des américains.
      C’est de bonne guerre. Ils récoltent ce qu’ils ont semé.

  5. monsieur8 dit :

    Je pense que Biden veut tout simplement se positionner à l’exact opposé de Trump, pour qui la Chine représente LA menace à l’hégémonie américaine sur le monde.

    Le problème, c’est que sur ce sujet, Donald a raison.

  6. noirod dit :

    Vraiment symptomatique de ce qui garde les américains enfermés a l’intérieur de ses propres frontières. Un moment donné tu atteins tes limites. A force de menaces et d’intimidation c’ est pas long que les autres vont voir et acheter ailleurs.

    Qu’ils ne voient pas la Chine comme un marché est pathétique surtout quand on connait qui finance la dette américaine et qui encaisse en même temps les hausses tarifaires imbéciles !

    Clairement une génération a flusher.

  7. Pierre dit :

    Joe la gaffe et déconnecté

  8. xnicden dit :

    Je comprends mieux pourquoi on disait que M. Biden hésitait à entrer dans la course de peur que son fils Hunter soit traîné dans la boue. Ce n’était pas que pour des raisons de vie privée. Je viens de lire que Hunter Biden a obtenu un prêt de un milliard de $ en 2013 de la Bank of China pour sa firme, Bohai-Harvest RST (BHR). Les pro Trump s’en donnent à coeur joie ce matin en parlant de corruption et en demandant une enquête.

    En passant, Mitt Romney est un de ceux qui critiquent Biden. « This will not age well ». Oui, oui, le même Romney qui ne fait surtout pas de vagues sur Trump et la Russie. Trouvez l’erreur.

    Sur le fond, M. Biden a trouvé le moyen de compter dans son propre but (encore). Il y aurait pu parler des forces de l’économie américaine sans donner l’impression qu’il n’y a pas de problème causé par certaines pratiques des chinois.

    1. Guy LB dit :

      @
      >> « Sur le fond, M. Biden a trouvé le moyen de compter dans son propre but »
      On ne saurait mieux dire. Quel manque de jugement inquiétant !

      Reste que les gaffes de Biden n’ont rien d’étonnant. On savait depuis le jour 1 que Biden allait s’accrocher les pieds dans les fleurs du tapis. Restait plus qu’à identifier les fleurs et le tapis… Il me rappelle tellement Gerald Ford, le monsieur La Gaffe qui a pris le relais de Nixon en 1974.

      En plus, ce que vous nous dévoilez des rapports d’affaires, discrets, du fils Biden avec des intérêts chinois ne va rien arranger pour le père Joe. Ce jupon qui dépasse va faire le bonheur des Républicains.

      1. Guy LB dit :

        Oups : l’adressage @xnicden s’est perdu quelque part.

  9. Lecteur_curieux dit :

    Je minimiserais dans l’autre sens. La Chine est beaucoup plus un partenaire commercial qu’un compétiteur.

    Par contre, il y a certain ajustement à apporter. Pouvoir mettre son pied à terre fasse à eux mais pas vraiment en appliquant la méthode Trump.

    Niveau économique ils aident plus qu’ils nuisent. Niveau équité et niveau droits humains dans leur pays et aussi quelques autres problèmes signalés.

    Il reste que le peuple chinois représente plus une opportunité qu’une menace.u

    Biden jouer les baveux ou les arrogants ne gagnera pas à cela. Qu’il laisse cela à Trump. Non mais pas besoin d’être parfait.

  10. Martin Cote dit :

    J’espère que son équipe de conseillers vont le ramer sur terre…sinon s’il continue à gaffer….sa cote de popularité va vite baisser….il ne doi donner de telles munitions au gros moron et au repus…

  11. treblig dit :

    En Chine, une copie parfaite est une grande qualité en calligraphie et très valorisé. Et pas juste en calligraphie. Les Chinois sont perplexes face à notre attitude sur la propriété intellectuelle.

    La stratégie est la suivante : on décroche un contrat pour 100 000 sacoches Ivanka. Et on en fait 100 000 de plus pour soi. Même matériaux, même design. Ce n’est pas vraiment une copie puisque elle est identique aux véritables sacoches Ivanka. Le tour est joué.

    1. simonolivier dit :

      Ce n’est pas une copie puisque Ivanka copie elle-même des produits Italiens.

    2. Achalante dit :

      Exact. Sauf que ces sacoches vendues à bas prix vient diminuer la demande, et donc la valeur, de l’original.

      Mais vous ne me verrez pas pleurer ici. Ces compagnies savent le risque qu’elles courent à faire fabriquer leurs produits en Chine. Ça fait dix ans que moi, une profane du monde des affaires et du commerce international, le sait. Mais ils veulent absolument payer moins cher pour la main d’oeuvre… Et bien, se faire voler sa technologie est le prix qu’elles doivent payer. Si elles veulent garder leur technologie, qu’elles fassent fabriquer dans des pays au respectent les règles internationales sur la propriété intellectuelle. Ça va coûter plus cher en main d’œuvre? Oui, bien sûr. Mais elles ne perdront pas au change. (Sauf si les pertes dues à la contrefaçon est déductible d’impôts.)

  12. Claude Rosiere dit :

    Si les démocrates n’ont que ÇA à présenter face à Trump il va se faire écrabouiller fissa.

  13. Danielle Vallée dit :

    @monsieur8: ‘La Chine représente LA menace à l’hégémonie américaine sur le monde’
    Et qui dit qu’on a besoin de l’hégémonie américaine?
    Est-ce que les américains ont démontré qu’ils sont très responsables dans l’application de cette hégémonie?

    Et puis ce sont des compagnies américaines qui ont eu l’idée d’aller exploiter la population chinoise…Les Walmart de ce monde. Et si vous sortez les produits fabriqués dans les pays émergents des Walmart, c’est là que la population de nos voisins du Sud va être acculée à la faillite. Et va probablement sortir dans la rue avec des pancartes.

    La mondialisation, idée poussée par les compagnies américaines, ça impliquait l’écrasement de la classe moyenne (salaires bas aux États-Unis pour compétitionner avec l’étranger). Renverser tout cela, c’est un gros projet.

    Alors se battre contre les Chinois ou collaborer?

    1. monsieur8 dit :

      @Daneille Vallée: « Et qui dit qu’on a besoin de l’hégémonie américaine?
      Est-ce que les américains ont démontré qu’ils sont très responsables dans l’application de cette hégémonie? »

      Oh boy, vous n’avez vraiment pas à me convaincre de la toxicité de l’hégémonie impérialiste des Yankees (j’ai des tendances américanophobes, mais je me soigne… 😉 )

      Votre analyse est très juste : si la Chine a pu s’élever autant, c’est beaucoup grâce aux compagnies américaines. Et maintenant – un peu trop tard – les gouvernements US se rend compte qu’il a laissé un peu trop de lousse à ses compagnies, et tente de redresser la barre.

      « se battre contre les Chinois ou collaborer » : je suis 100% pour le dialogue, contre les guerres (commerciales ou boucheries). Il y a en ce moment une injustice commerciale, au profit de la Chine : cette injustice doit se régler par des négociations. Trump négocie comme un bully, je ne pense pas que ce soit une bonne approche. Obama était trop souple. Je crois qu’il faut viser entre les 2.

    2. ProMap dit :

      Danielle Vallée – J’ajouterais que ce sont ces mêmes compagnies américaines qui bénéficient du tax cut du grand maître de l’économie mondiale et américaine. C’est toujours bon de gagner sur plusieurs tableaux.

  14. jcvirgil dit :

    Hum , une déclaration qui fait pas mal *ti-coune * même si elle cherche avant tout à réconforter l’américain moyen dans l’illusion de sa prétendue supériorité. Quand au vol de propriété intellectuelle il découle grandement de la délocalisation des entreprises du secteur manufacturier américain en Chine par ses entrepreneurs pour profiter des faibles salaires chinois.

    Avec une vision un peu beaucoup raciste de la chose , ils s’imaginaient se servir des ouvriers chinois comme *cheap labor* , pendant qu’ils se garderaient le *know how * de leurs patentes .

    Pas chanceux les Chinois ont tout raflé et aujourd’hui ils compétitionnent dans tous les domaines et prennent même l’avance dans la mise en place de la 5G, la nouvelle génération de communications mobiles.
    Ce qui est la vraie raison de l’arrestation de la dirigeante de Huawei.

    https://www.magazine-decideurs.com/news/arrestation-d-une-dirigeante-de-huawei-la-guerre-de-la-5g-est-relancee

  15. Le Vigilant dit :

    Outch! Ayoye! Sanders va prendre les commandes au prochain sondage…
    Je n’osais pas imaginer que la gaffe arriverait si tôt!
    Qu’en pensent Beto, Pete, Elizabeth et Kamala????

  16. P-o Tremblay dit :

    C’est se que les américains veulent entendre, america #1

  17. Rustik dit :

    Les américains ont toujours les « cies les plus efficaces », c’est vrai, peu importe le gouvernement. Alors pour plusieurs marchés la Chine ne compétitionne pas directement les cies américaines… j’ajouterai « pour le moment »… qui aurait dit il y a 20 ans que Lenovo percerait ici, avec leurs ordinateurs chinois?

    Cependant, Biden semble ne pas voir que la Chine a un PIB qui croit plus vite que celui américain. Que l’industrialisation de la Chine et la « migration » de niveau de revenus des gens est là pour rester. Que dans les nouvelles technologies la Chine est de plus en plus présente, juste à voir avec le 5G actuel qui est un exemple flagrant. Un contrat à termes en Remindi était il y a à peine quelques années presque impensable, bien que la Chine soit toujours un joueur mineur, ce n’est plus impensable, ça se produit (reste à voir le rythme de croissance). Etc, etc.

    Il y a même beaucoup d’analystes qui voient d’ici 20-25 la Chine être en avance des USA, mais aussi l’Inde devenir un compétiteur.

    Alors, si la Chine n’est pas un compétiteur des USA, je viens de la planète Stromgol! (voir RBO^^)

    Biden, c’est vraiment l’alternative que les gens sont prêts à voter pour? Obélix dirait encore et encore: « ils sont fous ces romains » (oui, romain, car l’Empire a dû s’effondrer quand ce genre de leader ont dû se succéder au pouvoir… triste…)

  18. spritzer dit :

    « Ils ne savent même pas comment composer avec le fait qu’ils ont cette grande division entre la mer de Chine et les montagnes à l’Ouest. Ils ne savent pas comment composer avec la corruption qui existe au sein du système. »

    De quelle division il est question? Pour la corruption, Xi Jinping avait ceci à dire au récent sommet du BRI, Belt and Road Initiative:

    « For all the somewhat straitjacket approach of Chinese official pronouncements, President Xi Jinping stressed a sort of “three musts” for the advance of the New Silk Roads, or Belt and Road Initiative (BRI) – debt sustainability, protection of the environment (or “green growth”), and no tolerance for corruption. »

    Je pense qu’ils sont sérieux. le BRI est trop important pour ne pas faire tout ce qu’il faut pour que ce soit un succès. Et en fait de corruption, les contrats militaires aux US sont une source majeure de corruption et inefficacité.

  19. Yolande C. dit :

    Je crois bien que l’écart entre Joe Biden et Bernie Sanders va quelque peu se rétrécir suite à cette déclaration qui ne tient pas la route.

    Au mieux, c’est une forme de jovialisme ou de wishful thinking.

    Le problème avec la Chine remonte au jour où Tricky Dick Nixon a ouvert le marché chinois aux entreprises américaines sans avoir négocié de strictes conditions.

    C’était un short term gain et on ne voit pas le jour où les USA récupéreront de cette imprévision.

  20. Jean Saisrien dit :

    J’espère qu’il va lancer la serviette d’ici le congrès…

  21. Danielle Vallée dit :

    @xnicden: ‘Hunter Biden a obtenu un prêt de un milliard de $ en 2013 de la Bank of China pour sa firme, Bohai-Harvest RS’
    Bohai Harvest est une compagnie d’investissement internationale. Qui passe son temps à financer des achats en Chine ET aux États-Unis.
    Ce n’est pas la compagnie de Biden.
    Il est juste un des nombreux membres du conseil d’administration. (selon Bloomberg – voir ci-bas)
    Dernièrement cette compagnie a acheté une énorme mine en Afrique, une compagnie automobile aux États-Unis, etc…
    Ils manipulent constamment des milliards de dollars.
    Alors je crois que l’information que vous avez lue n’est pas tout à fait exacte. SVP vérifier

    Chairman Company
    Zhou Bing Bohai Harvest Rst Shanghai Equity Investment Fund Management Co Ltd
    Vice Chairman Company
    Lu Changqi Bohai Harvest Rst Shanghai Equity Investment Fund Management Co Ltd
    Co-Vice Chairman Company
    Michael Lin Bohai Harvest Rst Shanghai Equity Investment Fund Management Co Ltd

    Board Members Company
    Xue Ming Bohai Harvest Rst Shanghai Equity Investment Fund Management Co Ltd
    Fan Ren Da Asialink Capital Ltd
    R Biden Burnham Financial Group Inc
    Jonathan Li Bohai Harvest Rst Shanghai Equity Investment Fund Management Co Ltd
    James Bulger Thornton Group LLC
    Zhu Chengang Shenyang Bohai Investment
    Liu Zhe Shenyang Bohai Investment

    1. xnicden dit :

      Merci de la mise au point.

    2. xnicden dit :

      Oups, parti trop vite. Par contre, je ne crois pas que ces nuances vont empêcher les pro Trump d’associer Hunter Biden et son père à l’élite déconnectée prête à vendre les USA.

  22. Le Vigilant dit :

    21: Michael Bennett, Sénateur Colorado
    Pauvre Oncle Joe!
    Juste au moment où nous apprenons la mort du jeune dissident chinois (1989) qui vivait à Paris depuis 2001.
    Décédé à Munich, de retour de Thaïlande où il avait rencontré d’autres chinois.
    Sans doute empoisonné à la recette Putin…

  23. Apocalypse dit :

    Après avoir lu ce billet, on se rappelle que M. Biden domine largement dans la course chez les démocrates et on se dit que c’est inquiétant :-(. Pourquoi diable cet homme sentait-il le besoin de se présenter? On va espérer qu’un ou une candidate va impressionner et le sortir de la course en amenant avec lui Bernie Sanders.

    Pour ceux qui ont écouter Kamala Harris cuisiner William Barr hier, c’était autrement plus rafraichissant et impressionnant.

    M. Biden, pas fort, pas fort!

  24. Apocalypse dit :

    @V-12 – 10:32

    ‘Quelqu’un devrait dire à Joe que la Chine est en voie de « gagner ».’

    Exactement! Et ça sera chose faite dans quelques années. La présidence de Donald Trump ne faisant qu’accélérer les choses.

  25. Gilles Morissette dit :

    « Biden La Gaffe » n’a pas mis de temps à faire honneur à sa réputation.

    Il vaut mieux que ça sorte maintenant que durant un débat entre les candidats à l’investiture démocrate.

    Ses conseillers auront le temps de récupérer ça et de faire comprendre à Biden une ou deux réalités qui semblent manifestement lui échapper.

  26. Apocalypse dit :

    @xnicden – 11:08

    ‘En passant, Mitt Romney est un de ceux qui critiquent Biden. « This will not age well ».’

    En effet!

    On écoutait Hillary Clinton sur le billet précédent et on se disait qu’elle a toute sa tête (100%), mais ça ne semble vraiment pas le cas de Joe Biden.

    1. Benton Fraser dit :

      Par contre, pour Trump, je vais paraphraser un commentaire de l’article précédent, il n’a pas de tête du tout, seulement un visage a deux faces!

  27. gl000001 dit :

    Observation : Trump a fait autant de gaffes sinon plus et on connait le résultat.

    1. Guy LB dit :

      @gl000001 à 12h30 :
      Très juste, votre remarque.

      Quand même curieux cette bulle autour de Trump, cette sorte de super bouclier de style Marvel. Celui qui va gagner la prochaine élection, c’est celui qui va trouver comment percer cette bulle. Il doit bien exister, quelque part, une sorte de kryptonite capable de percer l’enveloppe orange et dorée qui protège l’étrange forme de vie qui a envahi la Maison-Blanche.

      Pour l’instant, la seule chose qui me paraît assurée. c’est que cet antidote tant espéré n’est pas le monsieur beige nommé Biden.

      1. Haïku dit :

        Quand vont ils faire le grand sot en politique? Oups..C’est déjà fait accompli .

      2. gl000001 dit :

        Un jour trump va faire un « Colonel Jessup ».
        « I ordered the Code Red » !!! C’est la seule façon dont ils vont s’en débarrasser.

  28. Ziggy dit :

    Je présume que personne ici est un expert donc je peut me lancé et émettre mon humble opinion Longfingers Biden n’est pas mon premier choix pour les primaires par contre il me faut bien admettre que les américains concernés semblent enchantés par sa candidature je pense que si ceux ci pensent qu’il est l’homme de la situation on ne peut que les appuyé pour renverser la balloune orange ça ne sera pas chose facile.Pour ce qui est de la Chine les amerloques ont choisis de mettre l’argent dans les armes pour se créé une fausse sécurité tandis que la Chine investi dans les infrastructure et les grands projets internationale (ex:la route de la soie) ce qui augmentemente leur visibilité et il ne sont pas un vecteur de conflit à travers le monde au contraire des usa.Àlors oui les américains sont imbattables avec des armes conventionnels mais ils ne tiennent ps compte du facteur de l’imprévisibilité.L’arme nucléaire est maintenant détenu par des pays qui ont toutes les raisons de détesté ceux qui se croient maître du monde.
    Joe si il gagne en 2020 aura t’il l’intelligence de misé sur le savoir faire au lieu que la menace ,le gros du travail sera tout d’abord être entrepris de l’intérieur changé les mentalités j’espère que Joe à ce qu’il faut.

  29. Danielle Vallée dit :

    @xnicden:
    vous m’avez tellement intriguée que je viens de passer 30 minutes à chercher d’où cette histoire pouvait venir.
    Cela vient d’un livre de Peter Scheweizer, le même auteur conservateur malhonnête qui a écrit ‘Clinton Cash’ incluant un tas de mensonges sur Hillary Clinton et Uranium One. Il a avoué qu’il avait menti en disant que Clinton était mêlée à cette histoire, ou qu’elle avait un droit de veto sur ce projet.
    Et comment les pays étrangers contribuant à la fondation Clinton enrichit les Clinton.

    Il a dû s’excuser d’avoir menti et exagéré dans bien d’autres dossiers. (incorrect reporting and conclusions not supported by facts). Meetings did not check out, sources did not exist or could not be found, there is no Paris Sheraton Hotel during the time period concerned, etc…
    Politifact a déclaré ses énoncés: faux.

    Mais je suis sûre que Trump et sa bande vont sauter là dessus.

    Je vous donne une adresse: ‘ https://wsbuzz.com/world-news/inside-shady-private-equity-firm-run-kerry-bidens-kids/
    On se rend compte en lisant que ça ne tient pas debout. Bonne lecture

  30. Alexander dit :

    Pas sa meilleure, celle-là. Fera -t-il partie du Club des Mal Cités? Si non, ça part bien mal sa campagne en politique économique.

    La Chine, partenaire économique plutôt qu’ennemi, probablement. Dire qu’ils ne sont pas une concurrence, c’est tout autre chose. Disons qu’ils sont de redoutables négociateurs, pas reconnus pour leur franchise, et la corruption est plus un mode de vie qu’une faiblesse pour eux.

    Mais les chinois sont aussi pragmatiques, donc parlables.

    Comme quoi, 100% de tes paroles sont scrutées à la loupe. C »est ça la communication en temps réel.

    Bon pour Trump, bon pour Biden.

    Ça va mettre du piquant dans la discussion ces bourdes-là.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :