Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

jebz7evvfislrdauryut

Jarrod Ramos, auteur présumé de la fusillade qui a fait cinq morts et plusieurs blessés dans les locaux du Capital Gazette, entretenait contre le journal une vieille rancune. Il avait intenté une poursuite en diffamation contre le quotidien, d’abord été rejetée en 2013 par un tribunal de première instance puis par la cour d’appel du Maryland en 2015.

Le Capital Gazette avait publié en 2011 un article décrivant la façon dont Ramos avait harcelé et menacé une ancienne camarade de l’école secondaire via Facebook. Après sa défaite devant les tribunaux, il avait utilisé un compte Twitter pour attaquer deux des journalistes qu’il avait poursuivis pour diffamation. «Je prendrai plaisir de voir le @capgaznews cesser de publier, mais ce serait encore mieux de voir Hartley et Marquardt cesser de respirer», écrivait-il le 7 février 2015.

En septembre 2015, toujours sur Twitter, Ramos avait reproché au quotidien d’avoir déclaré que Donald Trump n’était «pas qualifié». «Ça pourrait mal tourner (encore)», avait-il écrit.

La police, qui a qualifié la fusillade d’Annapolis d’«attaque ciblée», a indiqué que le journal avait reçu des «menaces générales» au cours des dernières semaines, sans donner plus de précisions. Ramos aurait utilisé un fusil pour abattre ses cibles.

Robert Hiaasen, l’une des victimes de la fusillade, était le frère de Carl Hiaasen, ancien chroniqueur au Miami Herald et auteur de plusieurs romans.

(Photo AP)

57 réflexions sur “Le tireur avait poursuivi le Capital Gazette

  1. gl000001 dit :

    Ne pas donner d’armes à des dérangés. Trump était supposé faire ça !! Mais il a plutôt décidé de se concentrer sur le harcèlement de familles de migrants. Ouain !!

  2. MarcoUBCQ dit :

    Donald est une arme de destruction massive. Que dire de plus?

  3. MarcoUBCQ dit :

    Aujourd’hui, aux États-Unis, faire une menace de mort n’est pas un crime, mais fumer un joint l’est: Que dire de plus?

  4. treblig dit :

    Un crackpot. Mais un crackpot armé…

    1. Toile dit :

      Un être surtout aussi animé d’un sentiment d’impunité et de vengeance. L’intention criminelle de tuer m’apparait présente donc crackpot ?

  5. …Ramos avait reproché au quotidien d’avoir déclaré que Donald Trump n’était «pas qualifié». «Ça pourrait mal tourner (encore)»,…

    Donc Ramos était un émule de Trump, Ben là comme m’a répondu Monsieur Fraser sur le billet précédent : …N’empêche lorsque Trump dénigre continuellement les médias, pour un esprit dérangé, c’est une motivation de pluspour agir contre… car qui ce souci d’une plaie que sont les médias!

    Monsieur Fraser, vous avez raison. Trump est parti prenante de ces meurtres par ses déclarations incendiaires contres les médias.

    1. Layla3553 dit :

      Et moi je viens de vous répondre sur le précédent billet, je n’avais pas vu que M.Hétu, fidèle au poste avait ouvert un autre billet.

      1. @Layla3553

        Moi non plus, je crois que Monsieur Hétu a sorti ce billet lorsque je terminait mon commentaire qui restait pertinent au moment où je l’ai écrit mais qui ne l’était plus dès l’apparition de ce billet.

        P.S. Votre réponse d’hier à mon commentaire, ne tiens pas compte que ses attaquent envers ce média ont débutés bien avant l’arrivée de Trump au pouvoir et bien avant que ce dernier ne vise les médias (certains) comme ennemis de la Nation). Toutefois, oui il se peut que sa dernière attaque fut en partie motivée par les propos de Trump sur les médias.

        P.P.S Mais depuis que Monsieur Hétu nous a fourni cette info : Ramos avait reproché au quotidien d’avoir déclaré que Donald Trump n’était «pas qualifié». «Ça pourrait mal tourner (encore)», je n’ai plus de doute sur l’implication indirecte mais réelle de Trump ce par ses propos haineux sur les médias.

  6. A.Talon dit :

    «En septembre 2015, toujours sur Twitter, Ramos avait reproché au quotidien d’avoir déclaré que Donald Trump n’était «pas qualifié». «Ça pourrait mal tourner (encore)», avait-il écrit.»

    Voilà. On a donc bel et bien affaire à un adorateur du dément orangé dont les vociférations incendiaires ont finies par faire sauter les derniers verrous moraux de ce pauvre Ramos. Le Drumpf a du sang sur les mains. Du sang d’Américains innocents.

  7. chrstianb dit :

    M. Hétu, je viens de lire le re-tweet que vous avez fait d’ErikWemple :

    Fox News’s Trace Gallagher says they checked into Capital Gazette’s ideological bent and concluded that it was very much a local newspaper. (Trace Gallagher de Fox News dit qu’ils ont vérifié le penchant idéologique de Capital Gazette et ont conclu qu’il s’agissait d’un journal local.)

    Il y a comme un arrière goût de stalinisme chez Fox News…

    1. Lecteur_curieux dit :

      Le gars est un frustré sexuel depuis le secondaire selon les apparences. Trump lui jouait les playboys avant… Peur pour sa virilité ou image de virilité,de mâle alpha. Et avec des critères des années ’70 pour les cheveux. Il lui manque juste un shagee sur le chest. Well, un ringard serait moins dangereux.

      1. Pile-Poil dit :

        @lecteur_curieux 22:44

        A souffert de rejet et en souffre encore, aucune recnnaissance des autres à son égard.

    2. Paquerette Palardy dit :

      @chrstianb
      Si votre référence au stalinisme vient du fait que Fox News a vérifié la tendance du journal, tout le monde peut vérifier si un journal est plutôt libéral ou consevateur en allant sur mediabias.com aux États -Unis.

    3. Richard Desrochers dit :

      Chasse aux sorcières ? Que fait le FBI coudonc ?

  8. Toile dit :

    M.Hétu

    Prenez soin de vous et des vôtres. Vous êtes surement, avec raison, dans un état que je suppose de  « second »

    1. Michèle dit :

      @Toile
      Bien dit. Ce n’est sûrement pas évident pour tout journaliste ce qui vient de se passer.

  9. Loufaf dit :

    Et si le malade mental , ne serait pas devenu président, en excitant par ses propos, des dérangés de la société, est-ce qu’une chose pareille se serait produite? On peut se permettre un doute.

    1. Loufaf dit :

      Correction, le fait qu’il doit devenu président et excite …..

    2. Paquerette Palardy dit :

      Ça n’a rien à voir , cet individu en voulait à ce journal en particulier pour des raisons personnelles, qui n’ont rien à voir avec Donald Trump

  10. A.Talon dit :

    Il n’y a pas grand différence entre Alexandre Bissonnette et Jarrod Ramos, en fin de compte. Les deux bouillaient déjà d’une grande rage intérieure, les deux avaient accès à des armes à feu et les deux étaient de grands admirateurs du petit führer orangé. La violence verbale du Pyromane-en-Chef a fait le reste pour les pousser à l’acte. Il y en aura d’autres, je le crains.

  11. Lecteur_curieux dit :

    Tout dans son comportement qu’il n’était pas diffamé bien au contraire tel quel ou pire ou le devenant. Trump ? La poule ou l’oeuf? Le type est déjà violent. Évidemment moins de chance de l’apaiser, la canaliser, la sublimer, la transformer.

    Tu es violent ? Va te faire soigner plutôt que vivre dans le déni et l’escalade en même temps.

    Son ancienne camarade de classe avait rejeté ses avances ou quoi ?

    1. Pile-Poil dit :

      @lecteur-curieux
      Le problème est, quand tu es dans le déni, tu n’iras jamais te faire soigner, malheureusement.

      1. Lecteur_curieux dit :

        Plus dans la persécution que le déni, a des problèmes le sait mais accuse les autres. Exprimer une certaine frustration ou rage à la limite cela a du bon. Pas du tout de la diffamation mais se représente lui-même. Traite la juge de mafieuse et de stupide dans un Tweet.
        C’est lui le stupide de publier cela.

  12. fallaitquejteuldise dit :

    Il est toujours difficile de croire que des menaces ciblées via des plateformes comme Facebook ou twitter passent encore sous le radar des lecteurs. Nous sommes les premiers aptes à sonner l’alarme. Seulement se fier aux autorités, qui dépensent des fortunes pour arpenter le Web, semble encore insuffisant. Un pays sûr, se bâtit par le partage et la connaissance de son entourage et par sa capacité de reagir promptement à des propos inhabituels. Peut être que cette tuerie aurait pu être évitée…

  13. chrstianb dit :

    M. Hétu, je viens de voir le message de Carl Hiaasen à propos de son frère Robert. C’est rare que je le dis, mais là, ça me fend le cœur. C’est comme la goutte fait déborder un vase trop plein. Quel gâchis…

  14. MarcoUBCQ dit :

    Donald n’a pas eu de commentaire sur cette tuerie. Hé ben, Donald « The savior! » garde le silence devant l’ignominie, mais ne cesse de glorifier Vladimir l’ignoble: Que dire de plus?

    1. gigido66 dit :

      Seulement:“Thoughts and Prayers”, la formule habituelle toute faite…sans ressenti!

  15. Lecteur_curieux dit :

    https://twitter.com/EricHartleyFrnd?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E644292223547404288&ref_url=https%3A%2F%2Fgizmodo.com%2Fajax%2Finset%2Fiframe%3Fid%3Dtwitter-644292223547404288%26autosize%3D1

    Il sait qu’il est malade mais se plaint ici d’une thérapeuthe en 2013 et sa plainte est rejetée. Complexe de persécution. Ne suit personne sur Twitter ou se faisait bloquer. Il en fait un tweet.

    La police ne peut souvent rien faire contre des fous comme cela tant qu’un crime n’est pas commis et que sa culpabilité n’est pas démontrée.

    Zéro intelligence de publier plein de choses. Explorez cela si vous voulez.

    1. Pile-Poil dit :

      @lecteur_curieux
      Zéro intelligence de publier plein de choses. Ça nous rappelle le profil d’un autre inadapté.
      Ramos, limite psychose paranoïde. Comme je n’ai pas lu ses tweets et que vous faites des liens sexuels, donc à délire sexuel. (Il y a deux délires, l’autre religieux).

      1. Lecteur_curieux dit :

        Il ne publie pas de choses sexuelles mais il a harcelé une ancienne copine du secondaire sur Facebook. Pourquoi elle ne le bloquait pas ? Certains ont écrit girlfriend, ex, il lui demandait de l’aide mais l’insultait des pires vulgarités et méchancetés. Ce qu’il publie ? Tout son dossier juridique,fiche par la police, plainte rejetée.Blocage sur Twitter. Sa haine envers ce journal et certains journalistes. Tout démontre qu’il a tort sur toute la ligne.

        Délire de persécution comme Valery Fabrikant qui lui est intelligent mais fou, quérulent,peut avoir raison d’accuser mais va trop loin. Deux fous. Celui intelligent perd pareil le jugement, la raison.

        Rejeté par une femme mais pas complètement au départ.

      2. Pile-Poil dit :

        @lecteur_curieux
        Délire de persécution comme Valery Fabrikant qui lui est intelligent mais fou, quérulent,peut avoir raison d’accuser mais va trop loin. Deux fous. Celui intelligent perd pareil le jugement, la raison.

        La ligne entre le génie et la folie est mince, très mince. Profil de Fabrikant. Ils sont tous, ceux qui déraillent, des obsessifs-compulsifs, d’où la quérulence. Je pense que l’obsession rendue à une certaine limite se transforme en psychose, d’où perte de contact avec la réalité. C’est le cas de Fabtikant.

        Il y a souvent sinon toujours une rage sous-jacente. Et elle est propre à chaque individu _ son enfance, le rejet, l’estime de soi, la reconnaissance, l’acceptation, l’adaptation, etc. Il y a aussi une part d’inné et une grande part d’acquis.

        Ramos. À partir du moment que tu prémédites et passes à l’action, es-tu déjà dans la psychose? C’est un gros débat. Surtout judiciairement parlant. Il faut quand même avoir une part de déconnecté pour se rendre là, mais…. peut-on justifier tous ces gestes par la maladie mentale? Cela explique possiblement mais ne justifie pas?

      3. Pile-Poil dit :

        M. Hétu
        Lorsque j’écris un commentaire, on me demande à chaque fois, mes coordonnées. Et ce, depuis aujourd’hui seulement? Merci.

      4. gigido66 dit :

        Il y a quand même 105 💛qui sont comptabilisés sous son tweet sur DT…c’est donc dire qu’il n’est pas seul à penser ainsi.
        Et « Tweeter » ne bloque pas ces messages de menaces. S’il le faisait, DT lui-même serait le premier à se faire bloquer…un trop gros manque $ pour la compagnie,j’imagine.

    2. Achalante dit :

      Ah, mais si ils prenaient au sérieux les menaces faites sur les réseaux sociaux? Faire des menaces de mort (ou d’autres crimes) est criminel, après tout. Mais apparemment, sur Internet, ça ne compte pas, peu importe ce que les femmes harcelées et menacées disent…

  16. Gaétan Pilon dit :

    Dans la lignée des mots de sagesse de grand-maman â la joue pas avec ton nez ou il restera croche toute ta vie et bien qualifie les médias de fakes et tu rends les meurtres de journalistes intangibles.

  17. Layla3553 dit :

    @M.Hétu, je lis présentement votre livre « sexe, fric et vote. On peut lire des extraits de ce que doit être un président par James Fallows, très intéressant, j’ai essayé de retrouver l’article en vain.

    Je ne reconnais pas DT dans cette analyse allons donc savoir pourquoi. Vous avez toute mon admiration pour autant de dévouement à une heure aussi tardive pondre ce billet c’est tout à votre honneur.

    Perdre des gens du même milieu que vous ne doit pas être facile. Je suis de tout cœur avec vous.

    Bonne nuit M.Hétu. Layla.

  18. Layla3553 dit :

    Quand on voit des pseudos journalistes dans la lignée de M.Hannety, ça doit être déprimant pour les autres comme M.Hétu qui ont a cœur de transmettre l’information avec justice.

    1. Emma dit :

      Vous avez bien raison et c’est suffisant pour justifier de contribuer financièrement à ce blogue.

  19. 65Jaypee dit :

    Ah, mais ne vous inquiétez pas: tout va s’arranger cette fois. Je le sens. donald crétin a offert ses « thoughts and prayers » et comme nous savons tous que donald est -selon ses admirateurs- la réincarnation d’Einstein et de Jésus à la fois, ces « pensées » et ces « prières » auront sûrement l’effet souhaité.
    Quel merveilleux pays que les états-unis… et qu’ils sont chanceux d’avoir un président si attentionné et si efficace…

    1. Satiricone dit :

      Il y en a un noir et un autre latinos.?

      1. Toile dit :

        Drôle de question sur le fond ? Curiosité malsaine ?
        Drôle de formulation : « il y en a un noir et un autre lationos »

  20. sorel49 dit :

    L’Andouille par sa fonction de POTUS est inattaquable en justice ( sauf l’impeachment) mais ses collaborateurs oui. Il faut traduire en justice ces derniers de leur implication à la montée de violence .

    1. Satiricone dit :

      @Toile devrais-je considérer ceci comme une réponse bien plus qu’un tour d’esprit ?

  21. noirod dit :

    Quand on dit que le gros tas est dangereux on va tu finir par comprendre ? Ses mots et ses mensonges sont comme de l’ essence pour ceux qui sont trop naïfs et susceptibles de faire des étincelles pour mille raison…. On tentera bien sur de défendre l’ indéfendable une fois de plus dans l’ exhaustive analyse de la tuerie mais dans ce cas ci, le débat sur les armes a feu prend une couleur orange ce qui, est indigne meme de la maison brune.

    Je crois qu’ on assiste a une prévisible mais meurtrière escalade et bien malin celui qui peut prévoir ou ca va finir. Oui la notion de guerre civile a fait son apparition dans les conversations et prévisions de quidam commentant l’ actualité (comme moi) . Reste a voir ce qui déclenchera le mouvement. Idéalement on voudrait bien que ce soit un tsunami démocratique comme une élection de mi-mandat par exemple mais ce gros épais inspire malheureusement les moins nantis en arguments et ses mensonges ne font pas en sorte de calmer le débat.

    Prochains possibles déclencheurs : demain manifs nationales sur le débat des migrants et bien sur le clou prévisible dans le cercueil du gros zouf, la chute de l’ économie américaine.

    J’ ai maintenant cette étrange impression que ce n’ est plus SI mais QUAND ca va peter ….

  22. ghislain1957 dit :

    Une tuerie de plus qui aurait pu peut-être évitée si ce n’était de la folie des armes à feu aux USA.

    Pour ceux qui n’auraient pas vu ce reportage de ARTE:

    Enquete exclusive – Etats Unis : la folie des armes a feu

  23. sorel49 dit :

    HS :Petite histoire d’un vendredi matin

    Un dénommé Bolton, conseiller aux affaires extérieures de l’Andouille doit prendre rapidement un cours de rattrapage… Il croit que Mr Harper est encore le premier ministre du Canada.

  24. noirod dit :

    Mais un moment donné faudra bien quand même parler des limites de la liberté d’ expression et de son incidence sur de tels drames. Quand tu lis des propos comme ceux tenus par un autre brillant être humain comme Milo Yiannopoulos tu te poses des questions sur la responsabilité de tels individus sur les plus mentalement fragiles simplement parce que tu juges que tout le monde devrait avoir la liberté de s’ exprimer a sa guise.
    Il y en a, comme le gros tas, qui ne comprennent pas…

  25. Apocalypse dit :

    Des menaces de mort explicite et pourtant, toujours accès à des armes à feu: ‘only in America’ :-(.

    C’est ce qu’on appelle une société qui court après le trouble et le … trouve.

    Encore hier, les fameuses ‘thoughts and prayers’ pour les victimes et leurs proches, pourtant, les tueries et les morts inutiles continuent de s’empiler. Une société qui n’apprend pas de ses erreurs et c’est pourquoi, on dit qu’elle est en déclin!

  26. Guy Gibo dit :

    De retour sur votre blogue… Enfin! Les nouvelles ne sont pas meilleures mais tôt ou tard les USA sortiront bien de ce marasme. D’ici là c’est la résistance qu’il faut organiser et inciter nos gouvernements à ne pas flancher devant cette administration qui veut tout pour elle, le pain et le beurre.

    1. Bartien dit :

      Pour terminer votre intervention je dirais le pain, le beurre, l’argent du beurre et le cul de la fermière.

  27. bleuetdaa dit :

    ——————-

    Mes pensées vont vers les proches des victimes. Le journalisme est devenu un métier dangereux même aux États-Unis maintenant.

    Surtout parce que là bas, contrairement à ici, la diffamation, l’intimidation ce n’est pas un droit. L’espace publique est encadré, mais dans le royaume du Bully in chief, l’exemple vient de haut. Faudrait pensée à censurer les propos et les tweets du Grabber in chief lorsqu’on les rapporte …

    Encore un White angry men qui avait un dossier de harcèlement sur le net, que le second amendement empêchait de désarmé, du moins c’est ce que l’on comprend de l’application rocambolesque des lois de cette administration.

    Encore un autre endroit où s’il y avait eu,  » a good man with a gun  » …

  28. Il est clair maintenant que ce type fait partie de la secte des adorateurs de Trump. De là à conclure qu’il a « sauté sa coche » du fait qu’il n’avait pas apprécié une critique négative contre son gourou, il n’ y a qu’un pas que je n’hésite pas à franchir.

    Voilà le genre de « timbré » que l’on retrouve dans la base électorale du « Gros Salopard et voilà ce qui arrive lorsque ce « timbré » a le droit constitutionnel (selon SCOTUS) de posséder un « gun » .

    On « chauffe à blanc » le « timbré » en tenant des propos fallacieux contre les journalistes et en les présentant comme plus grande menace pour la sécurité du pays et après ça, on est surpris que le « timbré » passe à l’acte.

    Comme je le disais hier, Trump peut se mettre « ses pensées et ses prières » là où on le pense i.e, là où le dos se termine. Ce salopard a du sang sur les mains comme tous ceux qui applaudissent ses discours haineux et violents.

    1. Henriette Latour dit :

      Encore une fois vous êtes trop poli.

  29. Vous avez bien raison ,monsieur Hétu, concernant votre message sur l’hommage rendu par le premier ministre Trudeau aux victimes de cette tuerie. Il est quand même renversant de constater qu’un premier ministre d’un pays étranger est capable de plus de compassion qu’un président américain face à une tragédie qui frappe des journalistes « américains ».

    Trump n’a pas dit ces choses car il est incapable de la moindre compassion surtout envers des personnes qui, pour lui, représentent une menace pour la sécurité nationale.

    Le « Gros Salopard » n’est même pas capable de saisir la signification d’un tel geste soit qu’il s’agit d’une attaque contre la liberté d’expression et la démocratie. Il s’agit de concepts qui dépassent ses capacités intellectuelles limitées. On le comprend d’être en admiration devant Poutine surtout sur la façon dont il contrôle les médias.

    Voilà la différence entre un dirigeant qui a de la classe et un qui n’en n’a aucune. Je vous laisse deviner lequel est lequel.

    1. Layla3553 dit :

      @ Gilles Morissette 8:06

      Je suis parfaitement d’accord que ce qu’a dit DT c’est trop peu, mais décemment ça ne pourrait pas être plus, en raison de toutes les sorties que DT fait contre la classe journalistique.

      S’il le faisait il se ferait rabrouer et avec raison, 100% raison, mais en profiterait pour dire que les méchants médias sont toujours contre lui.

Répondre à gl000001 Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :