Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Sen. Rand Paul, R-Ky., questions Secretary of Health and Human Services Xavier Becerra and Secretary of Education Miguel Cardona as they testify before a Senate Health, Education, Labor, and Pensions Committee hearing, Thursday, Sept. 30, 2021 on Capitol Hill in Washington. (Shawn Thew/Pool via AP)

Le 23 juin dernier, soit un jour avant l’abrogation de l’arrêt « Roe c. Wade » par la Cour suprême, la Maison-Blanche a envoyé un courriel de courtoisie au gouverneur démocrate du Kentucky Andy Beshear l’informant que Joe Biden s’apprêtait à nommer Chad Meredith, avocat républicain anti-avortement, comme juge fédéral dans son État. La Maison-Blanche, il faut le noter, ne savait pas, au moment d’envoyer ce message, que l’annonce de la Cour suprême interviendrait le lendemain. Mais elle ne doutait pas que la décision était imminente.

Quelques jours après la confirmation de la décision, CNN a obtenu une copie du courriel et révélé son contenu, suscitant l’indignation de nombreux démocrates et de tous les défenseurs du droit des femmes à l’avortement. Comment Joe Biden pouvait-il, d’un côté, demander aux électeurs de voter en faveur de candidats pro-choix aux élections de mi-mandat et, de l’autre côté, nommer un avocat républicain anti-avortement comme juge fédéral ?

On a appris plus tard que cette nomination devait faire partie d’une entente avec Mitch McConnell, sénateur du Kentucky et chef des républicains à la chambre haute du Congrès. En échange de cette nomination, McConnell accepterait de débloquer des dizaines de nominations destinées à pourvoir des postes au sein du gouvernement fédéral. Nominations qui deviendraient probablement irrécupérables si les républicains prenaient le contrôle du Sénat après les élections de mi-mandat.

De nombreux progressistes ont refusé de reconnaître le bien-fondé de cette entente, faisant valoir que toute entente avec Mitch McConnell était destinée à devenir un piège.

Mais l’autre sénateur républicain du Kentucky aura permis à Joe Biden de sauver la face, sans pour autant qu’il ait à nier son entente avec McConnell.

Avant d’aller plus loin, une explication : la tradition veut que la Maison-Blanche ou la commission judiciaire du Sénat envoie aux deux sénateurs d’un État où le président entend nommer un juge fédéral une « fiche bleue » sur laquelle lesdits sénateurs peuvent exprimer leur opinion favorable ou défavorable concernant un candidat. Il est très rare qu’un sénateur refuse de retourner une « fiche bleue », ce qui équivaut à s’opposer à la nomination d’un concitoyen de son État à la magistrature fédérale.

Or, s’il fallait s’attendre à ce qu’un sénateur le fasse, c’était bien Rand Paul, cet empêcheur de tourner en rond.

« En examinant les candidats potentiels aux tribunaux de district, la Maison-Blanche a appris que le sénateur Rand Paul ne retournera pas de fiche bleu concernant Chad Meredith », a déclaré vendredi Andrew Bates, un porte-parole de la Maison-Blanche, dans un communiqué. « Par conséquent, la Maison Blanche ne nommera pas M. Meredith. »

Après avoir craint la confirmation d’un juge anti-avortement, les progressistes poussent un soupir de soulagement, alors que Mitch McConnelle broie du noir à cause de Rand Paul.

« Le résultat net de tout cela est qu’il m’a empêché d’obtenir mon type de juge d’un président démocrate libéral », a déclaré McConnell au New York Times, qualifiant la position de Paul de « tout à fait inutile ».

McConnell, soit dit en passant, a nié l’existence d’une « entente » avec Biden, comme quoi Paul n’a peut-être pas seulement permis à Biden de sauver la face.

(Photo AP)

35 réflexions sur “Avortement : quand Rand Paul permet à Joe Biden de sauver la face

  1. Gilles Morissette dit :

    Voilà une des raisions pourquoi les électeurs méprisent les politiciens.

    Ce genre de « comprommis » abject » fait en sorte qu’on ne les croit plus.

    Qu’un sale type comme Rand Paul ait permis au président Biden de « sauver la face » en dit long sur l’état actuel de l’intégrité morale de la classe politique dans le « shit hole country ».

    Quant aux états d’âme de McConnell, disons que je m’en balance.

    Ce « crosseur » s’est fait servir la même médecine qu’il sert aux autres.

    On comprend les progressistes et les défenseurs de l’IVG d’être indigné face au « double-discours » du président.

    C’est comme un coup de poignard dans le dos au droit fondamental à l’IVG.

    Je la trouve dur à avaler celle-là !!

    1. Igreck dit :

      La politique est l’art du possible❗️

  2. Léo Mico dit :

    Quelle ignoble créature ce McConnell.
    Le seul but de sa vie est de nuire.

  3. Je l’ai tu déjà dit que le probleme majeur des dems est de faire des ententes avec les ripous?

    1. Léo Mico dit :

      Des ententes secrètes, de sorte que les républicains n’ont aucun besoin de les respecter quand c’est à leur tour.

    2. Igreck dit :

      Un système à deux grands partis qui est rendu à sa date de préemption et qui devient un poison🤢

      1. Haïku dit :

        @Igreck
        Bien vu !

  4. C’est tant mieux s’il y a un Manchin chez les Républicains (Dieu sait pourquoi ! Surtout Rand Paul !), parce qu’un engagement de Mitch McConnell ça ne vaut pas la salive qu’il a dépensée pour l’émettre. Biden aurait perdu deux fois.

  5. Haïku dit :

    RE: les magouilles de Mitch McConnell….
    ——
    « Le comble de la politesse : S’asseoir sur son derrière et de lui demander pardon. »
    (A. Allais).

  6. Loufaf dit :

    Faire une entente avec Moscow Mitch , c’ est comme faire une entente avec le diable! Comme on sait qu’ il ne respecte rien.
    Cependant, nommer un juge fédéral anti avortement, j’ avoue que je ne la comprend pas celle- là!
    Ce double langage n’ est rien pour faire remonter la cote de Biden.
    Coudonc! Qui le conseille?

    1. Igreck dit :

      On ne connaît pas tous les postes qu’il serait impossible aux repus de con-taminer à leur retour fort probable aux pouvoirs. Un vaut mieux qu’aucun tu n’aurais eu🧐

  7. marie4poches4 dit :

    Est-ce que tradition oblige?
    Est-ce que ça prend 51 ou 60 votes pour la nomimation des juges fédéraux ou ce sont seulement les sénateurs de l’état qui décident?

  8. gigido66 dit :

    Si je comprends bien ce qui vient de se passer, c’est que Joe Biden a rempli sa part de l’entente ou du tour de passe passe, mais que Rand Paul est venu bousiller le résultat attendu par Mitch. Donc Mitch se doit de jouer le jeu et accepter que Biden nomme qui il veut sans y mettre du sable dans l’engrenage.
    Le baiseur qui vient de se faire baiser! J’aime!

    1. Igreck dit :

      L’entubeur entubé😵‍💫😖Outch❗️

  9. Apocalypse dit :

    « On a appris plus tard que cette nomination devait faire partie d’une entente avec Mitch McConnell, sénateur du Kentucky et chef des républicains à la chambre haute du Congrès. »

    Donc, un pacte avec ce que plusieurs considèrent comme le diable!

    Mitch McConnell doit remercier sa bonne étoile que Joe Biden soit président et que Joe Manchin soit démocrate. 🤦‍♂️

    Il y a peut-être, je dis bien peut-être un dossier avec lequel on essaierait d’avoir une entente que M. McConnell, mais pour des juges et en plus, impliquant un juge anti-avortement … disons que ça fait tiquer et d’ailleurs ce fût le cas de démocrates.

    1. oeufoulepoussin dit :

      Biden est habitué de transiger avec le diable, même si les résultats ne sont pas au rendez-vous.
      MBS

       »Au Moyen-Orient, Joe Biden ternit son image de «grand patron des démocraties»  »
      https://www.rfi.fr/fr/am%C3%A9riques/20220717-au-moyen-orient-joe-biden-ternit-son-image-de-grand-patron-des-d%C3%A9mocraties

    2. Kelvinator dit :

      « des dizaines de nominations destinées à pourvoir des postes au sein du gouvernement fédéral. »
      Considérez-vous que la nomination de ces postes est complètement inutile?

    3. el_kabong dit :

      Toujours le même leitmotiv : Biden est tellement mauvais…

      Il paraît même que le minable orangé n’aurait pas fait pire… quand on est rendu biaisé à ce point, c’est comme ça qu’on ramène les ripoux-libans en contrôle du congrès, et à la prochaine présidentielle…

  10. Toile dit :

    « « Le résultat net de tout cela est qu’il m’a empêché d’obtenir mon type de juge d’un président démocrate libéral », a déclaré McConnell au New York Times, qualifiant la position de Paul de « tout à fait inutile ».
    —-

    Il m’a empêché d’obtenir mon type de juge! Peu importe le type de juge, en partant c’est dégoutant.

    Quand t’es rendu à devoir côtoyer, pactiser constamment et secrètement avec le diable pour espérer des miettes ! Comme c’est sale cette swamp. Imaginons la facilité avec la bête a pu louvoyer!

  11. Toile dit :

    D’un autre côté, j’adore le baiseur baisé.

  12. karma278 dit :

    Je ne me serais jamais imaginé dire cela, mais
    MERCI Rand Paul

    Toute personne qui bloque McConnell mérite un merci et 3 🦋🦋🦋 dans la marge

  13. HS les ripous ont finalement leurs cas de good guy with a gun qui a tué un assaillant sans se faire tué a son tour.
    Le hic dans cette méthode, c’est qu’il y a eu au moins 3 morts + le tireur + plusieurs blessé.

    *https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2022-07-17/indiana/une-fusillade-dans-un-centre-commercial-fait-quatre-morts-dont-le-tireur.php

    Le tireur, qui n’a pas été identifié, est entré dans la zone de restauration du centre commercial vers 18 h HAE, muni d’un fusil et de plusieurs chargeurs de munitions, et a ouvert le feu, a déclaré Jim Ison, chef de la police de Greenwood.

    Parmi les blessés figure une fillette de 12 ans, a précisé M. Ison, ajoutant qu’aucun motif n’avait été établi.

    « Quatre décès ont été confirmés », a-t-il ajouté, précisant que le tireur initial faisait partie des tués.

    Jim Ison a salué l’intervention du passant armé qui a mis fin à l’attaque, qualifiant cet homme de 22 ans de « bon samaritain ».

    « Le véritable héros du jour est le citoyen qui portait légalement une arme à feu dans cette zone de restauration et qui a pu arrêter le tireur presque aussitôt qu’il a commencé », a-t-il déclaré.

    1. MarcB dit :

      C’est la faille du raisonnement du « bon samaritain avec une arme », il ne se servira de son arme qu’après le début de la tuerie. Donc, oui, la présence de cet individu a sauvé la vie d’innocents. Par contre, si le « bad guy with a gun » n’avait pas eu d’armes, alors on peut supposer qu’il y eu encore moins de victimes….

      1. gigido66 dit :

        Et la bad guy, dans ce cas-ci je crois, n’avait pas de fusil d’assaut…peut-être que ça a permis au good guy de réagir plus vite avec son ti-pistolet?

  14. ralbol dit :

    Quoi !!!???

    Une indication du développement d’une peut-être STRATÉGIE de la part des démocrates !!!???

    J’ai fait un trou dans le plancher en tombant en bas de ma chaise !

    Voilà ce qu’on aime voir de la part de nos « on peut rien faire, les méchants républicains nous empêchent de bouger » de démocrates.

    Maintenant, si cette manoeuvre peut leur donner le goût de recommencer plusieurs fois…

  15. constella1 dit :

    Une entente avec le diable
    Ça fait près de 50 ans qu’il le côtoie il doit bien savoir que ça ne vaut rien
    La preuve ,il s’est dépêché de dire qu’il n’y a jamais eu d’entente
    Il faut drôlement qu’il soit coincé pour faire un deel semblable soit un juge anti avortement comme si y en avait pas assez conne ça
    Maintenant quelqu’un sait si le personnel que Biden veut nommer a besoin de l’approbation obligatoire de 60 sénateurs ?

  16. chrstianb dit :

    Bah, Rand Paul, si il est vraiment libertarien, il devrait être pro-choix pour l’avortement.

  17. Kelvinator dit :

    McConnel a toujours fait du chantage, rien de nouveau la-dedans.
    La question est de savoir si ces dizaines de nomination au gouvernement fédéral qui risquaient d’être bloqué jusqu’en 2024 est plus important que la nomination d’un juge fédéral.

    C’est le danger partisannerie qui carbure à la haine gratuite. Nous sommes tellement endoctriné à haïr purement et simplement les républicains, certain en particulier, qu’on ne prend même pas la peine de regarder les détails avant de se faire une opinion. Avoir de multiples agences paralysé pendant plus de deux ans, c’est quand même quelque chose.
    Si en plus ça nous réconforte dans notre idée que Biden est mauvais…

  18. NStrider dit :

    Le « log rolling » fait parti de la tradition politique aux États-Unis.
    Les politiciens jouent se jeu depuis que le concept d’état existe.
    Et contrairement aux commentateurs qui crient au meurtre , je crois que c’est une façon de faire avancer les choses lorsque justement la maison blanche n’a pas les coudées franches et tous les atouts dans sa manche, comme la situation actuelle d’une fausse majorité au sénat.

    Et ça peut fonctionner même lorsque le climat n’est pas aux accords bi-partisans.
    Il s’agit de savoir jusqu’où on est prêt à aller en terme de compromis.

    Désolé, les « purs » ce n’est pas en politique qu’on peut se permettre une vision manichéenne des choses. Il n’y a pas que dans la « chicklit » qu’on parle de 50 nuances de gris.

    À tous ceux qui disaient, que Biden devait tout faire pour contourner le blocage Manchinema et bien vous êtes servis.

    À ceux qui disent que Biden est un vieux sénile qui ne fait rien de concret et bien vous êtes aussi servis.

  19. Pierre s. dit :

    ———————

    McConnell … quel âge déja.
    On va en etre débarassé quand au juste ?

  20. HS
    (Istanbul) Le président turc Recep Tayyip Erdogan a de nouveau menacé lundi de « geler » l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN, à la veille d’un sommet tripartite avec la Russie et l’Iran à Téhéran.
    *https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-07-18/otan/erdogan-menace-encore-de-geler-l-adhesion-de-la-suede-et-de-la-finlande.php

    On peut tu mettre la Turquie dehors de l’otan? Il pourrons allez rejoindre la Syrie sous le joug de poohtine.

    1. Igreck dit :

      Le RE dans Recep c’est à cela que cela fait allusion, il REwind con-ti-nullement❗️🤪

  21. constella1 dit :

    Je suis d’accord avec le fait qu’il leur faut trouver des moyens alternatifs et se boucher le nez pour arriver à leurs fins surtout pour des enjeux majeurs et devant un tel mur de répugnants
    Mais la question est :peut-il faire confiance à ce type je vs le demande
    Elle est bien là toute la question
    Pourquoi a-t’il dit qu’il n’y avait jamais eu d’entente
    Il ne veut pas perdre la face ou il ne l’aurait pas respecté?

    1. Igreck dit :

      Le deux😡

  22. sousmarin dit :

    Aux EU, il n’y a pas de juges, il n’y a que des politiciens qui sont nommés juges !
    Et Biden est un politicien professionnel qui croit au système et cherche toujours en vain le compromis, comme un automate qui ne peut comprendre que la partie adverse, devenue ennemi, cherche elle la prise de pouvoir définitive et donc, au final, la destruction du système !

    Toujours mieux que la Russie néanmoins qui déporte massivement des ukrainiens des régions occupées quand elle ne les torture pas ou les fait « disparaître ».
    Beaucoup d’enfants (certains avancent le chiffres de 100.000) seraient séparés de leurs parents puis proposés à l’adoption en Russie…

    L’organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) se montre « gravement préoccupée » par le traitement infligé par Moscou aux civils ukrainiens dans des « camps de filtrations » (rapport sorti le 14 juillet qui prouve la préméditation dans l’instauration des camps et relève torture et disparitions massives).
    Et pour que ce type d’organisme emploie ce langage, c’est que la situation est très grave…épuration ethnique assurément, voire génocide.

    Voilà ce qui arrivera à toute l’Ukraine si elle cède à la Russie…une disparition programmée. Sa seule chance, éradiquer l’armée russe afin qu’elle retourne à la maison la queue entre les jambes.
    Biden doit faire la même chose avec le parti R (au figuré), il faut tout faire pour qu’il explose ou implose afin que sa capacité de nuisance soit réduit à néant.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :