Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

En exercice depuis janvier 2020, Chesa Boudin a fait partie d’une vague de procureurs progressistes élus sur la promesse de réformer le système de justice pénal. Une vague qui a gonflé dans la foulée de l’assassinat de George Floyd à Minneapolis. Or, San Francisco, une des villes les plus progressistes des États-Unis, l’a viré mardi à la faveur d’un référendum sur sa révocation voulu par des citoyens exaspérés par la persistance des crimes contre la propriété et la consommation ouverte de drogues pendant la pandémie.

Lors de sa campagne pour le poste de procureur de San Francisco, Boudin avait promis de combattre l’impunité policière, réduire le nombre de personnes envoyées en prison et mettre fin aux poursuites des mineurs en tant qu’adultes, entre autres. Ses défenseurs estiment que ses critiques lui imputent la responsabilité de problèmes qui ne relèvent pas de sa seule personne.

Mais sa révocation (par 20 points de pourcentage après le dépouillement de 53% des suffrages) n’est pas de bonne augure pour les démocrates à cinq mois exactement des élections de mi-mandat. Elle illustre la vulnérabilité des candidats de leur parti face à la hausse relative de la criminalité aux États-Unis, sujet qui fait partie des principaux chevaux de bataille des républicains avec l’inflation et l’immigration.

Selon toute probabilité, ce même permettra également au promoteur immobilier Rick Caruso, milliardaire et ex-républicain, de coiffer la représentante démocrate de Californie Karen Bass dans la course à la mairie de Los Angeles. Après le dépouillement de 18% des voix, Caruso, candidat de l’ordre public, mène avec 42% des suffrages contre 37% pour Bass, connue pour son engagement dans toutes les causes progressistes. Un deuxième tour de scrutin aura lieu en novembre pour déterminer lequel des deux candidats deviendra maire de la deuxième ville américaine.

Notons que le remplaçant de Boudin au poste de procureur de San Francisco sera nommé par la mairesse de la ville, London Breed. Breed a elle-même exprimé son exaspération en décembre dernier en déclarant l’état d’urgence pour juguler les overdoses dans le quartier du Tenderloin, où le fentanyl était vendu et consommé en pleine rue.

(Photo AP)

24 réflexions sur “San Francisco révoque son procureur progressiste

  1. POLITICON dit :

    La percée républicaine dans ce bastion progressiste peut être l’étincelle d’une tendance pouvant évoluer comme une trainée de feu. En Californie le feu, elle connait ca. Elle trace les limites acceptables pour une gauche progressiste trop permissive et devenue dangereuse pour la population. Cet exemple sera répété par tous les républicains aux mi mandats. Les démocrates font du surplace pendant qu’une crise économique s’installe confortablement. C’est bien beau les armes à feu, l’environnement, la guerre en Ukraine, mais qu’en est-il de l’inflation et mon pouvoir d’achat? Le pouvoir d’achat chez le voisin, c’est le nerf de la guerre en politique.

    1. gl000001 dit :

      Et qui a plombé le plus le pouvoir d’Achat des étatsuniens au cours des dernières années ? Le 45 avec sa guéguerre économique avec la Chine. Le problème qu’ils ont de penser avec leur portefeuille est que le portefeuille n’a pas de mémoire.

      1. spritzer dit :

        Il me semble qu’elle était plutôt populaire sur le blogue ET avec les démocrates cette guéguerre économique avec la Chine. Il faudrait que j’aille relire les billets pour m’en assurer…

      2. gl000001 dit :

        Non. Vraiment. Pas du tout. Les économistes, les démocrates, les autres grands pays ont tous décrié cet guerre stupide. Surtout qu’il a visé les autres grands pays en taxant un paquet de produits. C’était du très mauvais MAGA improvisé.

      3. Bob dit :

        L’inflation proviens de la planche à billet ( quantitative easing) de la banque central et ça date de bien avant le 45. La crise de 2008 n’était que le début et Obama n,a rien fait pour résoudre le problème à la racine. La crise dans la quel on rentre fera passer 74 79 82 et 2008 pour des blagues.Beaucoup de retraité vont voir leur retraite se réduire comme une peau de chagrin

    2. Richard Hétu dit :

      Pas sûr qu’on puisse parler d’une percée républicaine. Il s’agit plus d’un ras-le-bol de démocrates modérés à l’égard d’un procureur progressiste qui n’implique aucune adhésion au Parti républicain.

      1. M.Rustik dit :

        J’espère que Richard Hétu a raison et que c’est vraiment une « poussée d’urticaire » limitée. Cependant, le culte de la peur et la présentation de la loi et l’Ordre, jumelé avec le martellement d’informations incomplètes (on présente que ce qui fait son affaires et écoute que ce qui conforte nos positions) ont des impacts démesurés, tous sujets confondus. À suivre…

      2. llittlerob dit :

        @M. Hétu: De toute apparence, l’effort de révoquer Boudin a été mené surtout par des Américains d’ascendance asiatique. Deux tiers de cet électorat-là ont voté pour sa révocation.

        https://www.yahoo.com/now/asian-american-voters-help-oust-000941006.html

  2. 42% Carusso / 37% Bass / 21% pour les 10 autres seulement la moitié des suffrage ont été compté

    Dépendamment comment les ceux qui ont voté pour les 10 candidat voterons au second tour, Bass pourrait l’emporter haut la main.
    Ou perdre.

    Je crois (souhaite?) que Bass vas gagner.

  3. Samati dit :

    Une visite à San Francisco où quelquefois les bonnes intentions tournent au cauchemar.

    1. gl000001 dit :

      On dirait un remake de Occupy Wall Street mais avec personne qui proteste.

    2. lanaudoise dit :

      Vient de passer deux jours à SF. Pas vu ce coin. Rencontré des SDF, comme il y en a à Montréal. Peut-être un peu plus, car LA les y envoie, qui sont pris en main par l’autre ville.

  4. _renaud dit :

    Pas surpris de voir Caruso en tête. Comme je l’ai dit hier, la Californie est rendu l’état le plus capitaliste, matérialiste et individualiste aux États-Unis. Avant ils vénéraient des acteurs, des poètes et des chanteurs. Aujourd’hui ils vénèrent des milliardaires.

  5. Gilles Morissette dit :

    Dure soirée pour les Démocrates dans un de leurs bastions (La Californie).

    Ce « backlash » était prévisible pour quiconque a suivi tout ce qui se passe dans cet État et dans le pays en général.

    UIn sérieux avertissement pour les Démocrates qui devront en tirer ds leçons et réajuster rapidement le tir.

    Ils devront recentrer leur discours sur ce qui préoccupe présentement les Amerloques: Le prix du gaz, l’inflation, la sécurité dans les communautés.

    On peut être assuré que les « Répugnants » vont jouer à fond sur ces thèmes en Novembre prochain.

    Les « Progressistes » ont, eux aussi, des leçons à tirer de ces résultats.

    C’est bien beau de parler de « justice sociale », d’environnement », de contrôle des armes à feu », de « réforme de la police » et de tous les thèmes qui leurs sont chers.

    Cependant, ils viennent de se rendre compte que le peuple ne voit pas les choses de la même façon surtout lorsque tu constates que le prix du panier d’épicerie a explosé.

    Un beau test de la réalité qui nous rappelle que les Amerloques n’ont qu’une seule préoccupation:

    Leur petit nombril et son corollaire: le fric.

    Bienvenue dans la « vraie vie »

  6. Léo Mico dit :

    La Californie, un des état les plus inégalitaires des USA.
    Peut-être que le problème est là ?

  7. Aube dit :

    Le plus ironique et triste quand on voit la misère qui sévit aux states, c’est que cette misère a été engendrée par les oligarques américains.
    Et le plus décevant, ce sont ces miséreux qui votent majoritairement pour les représentants de ces oligarques.
    Et on chie sur la Chine et tout ce qui n’est pas du capitalisme.
    Pet Junior devrait construire des murs de 40 pieds de haut au sud de nos frontières et fermer tous les chemins Roxam.

    1. lanaudoise dit :

      La réponse aux inégalités n’est pas dans l’augmentation des inégalités.

  8. En Californie, il y a plein de gens qui se font réno-évincé et qui ne peuvent pas trouvé un loyer a un prix décent qui choisissent de vivre dans leur auto/camion/camper sur le bord d’une route pas loin de leur travail.

    Le grand principe des gagnants et des perdants.

  9. marie4poches4 dit :

    Pour en savoir plus sur San Francisco, Boudin, la drogue et la criminalité, voici un article très intéressant

    https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2022/06/how-san-francisco-became-failed-city/661199/

    1. Haïku dit :

      @marie4poches
      Merci pour le lien.
      Effectivement c’est un excellent article.

  10. garoloup dit :

    Le visionnement de cette vidéo est affligeante! L’intolérable est devenu banal aux USA…Quels efforts ont été faits pour loger ces gens convenablement? L’État a-t-il abandonné ces gens à leur sort? Le procureur n’y peut rien ou si peu…

  11. ralbol dit :

    Quand ça va finalement comprendre et subir les conséquences du « Law & Order », va être trop tard pour chialer et ça va devenir soudainement pas mal plus difficile de changer de procureur…

    Mais bon… ça n’apprendra jamais.

    Ça va continuellement répéter les mêmes idioties.

    L’histoire de l’humanité.

  12. Nefer111 dit :

    Putain de peuple de dégénéré !
    Ya rien à faire avec « ça » … 🤦🏻‍♀️

  13. sousmarin dit :

    Pour paraphraser un ancien président français, les riches – ainsi que ceux dont c’est l’objectif principal, voire le seul – ont peu d’idées et beaucoup intérêts et donc les idées de leurs intérêts…

    Pour en revenir à notre procureur éjecté, il faut bien comprendre qu’une politique pénale n’ a aucun sens si elle n’est pas couplée à une politique sociale et policière dans un projet sociétal cohérent ; c’est pour cela qu’une élection d’un procureur ou d’un shérif est non seulement illogique mais souvent même contre-productif.

    Il faut donner un tableau cohérent à l’ensemble et offrir des choix, autre que l’extrême pauvreté ou la délinquance, sinon la répression devient systématique et donc n’apporte que plus d’insécurité.
    Ce n’est certes pas un hasard si les pays démocratiques les plus « libéraux » économiquement sont aussi ceux qui engendrent le plus de délinquance…la violence économique appelle en réaction la violence contre les institutions…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :