Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le débat autour de l’avenir de l’avortement aux États-Unis semble servir la cause des démocrates sur le plan politique à moins de six mois des élections de mi-mandat. C’est du moins ce qu’indique un sondage NPR/NewsHour PBS/Marist publié ce jeudi. Le baromètre indique notamment que 47% des électeurs souhaitent que les démocrates conservent le contrôle du Congrès contre 42% qui préfèrent une mainmise républicaine. Il y a un mois, 47% des électeurs préféraient les républicains contre 44% les démocrates.

S’agissant de l’avortement, 64% des électeurs estiment que l’arrêt de la Cour suprême « Roe c. Wade » devrait être maintenu, alors que 33% pensent qu’il devrait être renversé, comme le tribunal semble être disposé à le faire si l’on se fie à l’avant-projet d’une décision majoritaire publié début mai par le site Politico.

Selon le sondage, deux tiers des électeurs démocrates disent être plus susceptibles de voter à l’occasion des élections de novembre à la suite de la fuite de ce document, contre 40% des électeurs républicains. Il s’agit d’une donnée importante et encourageante pour les candidats et stratèges démocrates, qui s’inquiétaient de l’apathie de l’électorat de leur parti.

Cela dit, il faut prendre ces données avec un grain de sel. Celles-ci représentent les opinions des électeurs à l’échelle nationale. Or, dans les circonscriptions pivots où se jouera la majorité à la Chambre des représentants, par exemple, la situation favorise nettement les républicains, selon un sondage mené par les démocrates eux-mêmes : 47% des répondants ont l’intention de voter pour un candidat républicain contre 39% pour un candidat démocrate.

Ce sondage, faut-il par ailleurs préciser, a été mené avant la fuite du document de la Cour suprême et ne donnait pas l’identité des candidats en question et encore moins leur position sur l’avortement.

(Photo Getty Images)

20 réflexions sur “Sondage : la cote des démocrates en hausse

  1. treblig dit :

    Ce qui rejoint ma pensée. Si l’on fait exception du Sud ( et encore là) le vote pro-choix est majoritaire aux USA. Surtout les femmes de la classe moyenne de la banlieue. C’est un électorat extrêmement important. Assez pour faire basculer les élections comme elles l’ont fait pour Biden en 2020.

    Alors les candidats républicains ne seront pas pour ou contre, bien au contraire. Ça va être un festival de patin artistique sur cette question

    1. treblig dit :

      En complément:

      President-elect Biden winning the votes of 57 percent of women, compared to 45 percent of men. In comparison, President Trump won 42 percent of women’s votes and 53 percent of men’s votes.

      57% du vote des femmes pour Biden. Le 7 millions de votes d’écart en faveur de Biden est là tout simplement.

    2. … Si l’on fait exception du Sud … les ripous du texas gagne une très mince marge.

      Leur folie sur l’avortement pourrait être la goute qui fait versé la balance de l’autre coté.
      Sans compté tout les stupidité que les ripous du texas ont fait récemment (réseaux électrique faible, bloqué la frontiere au transport pour faire des inspection de camion, etc)
      Ca n’en prendras pas beaucoup pour switcher des états de ripous a dems.

      si le texas tournerais bleu et que le jerrymandering y serait défait avec de nouvelle carte electorale, plus jamais il n’y auras de gov ripous aux texas.

  2. _renaud dit :

    Je suis peut-être naïf mais je crois encore que la majorité silencieuse est capable de faire preuve de bon jugement pour les questions importantes.

  3. gigido66 dit :

    « La moitié du monde sur la terre est une femme », on pourrait en dire autant pour les USA
    À lire: Ces hommes en robes qui veulent contrôler les femmes, https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2022-05-14/ces-hommes-en-robe-qui-veulent-controler-les-femmes.php
    Si la majorité des femmes américaines ne se réveillent pas et ne se lèvent pas en masse, elles en subiront dramatiquement les conséquences.
    On ne peut rien faire…si elles plient encore l’échine devant ces gonflés à la testostérone primitive.

  4. Loufaf dit :

    Avec leur politique électorale tordue, même si la majorité de la population veut maintenir le droit à l’ avortement, si les états pivots décident de l’ abolir, ce sera fait.
    Naturel dans ce pays qu’ une minorité impose ses idées même les plus aberrantes , à la majorité.

  5. Il reste peut-être encore des sceptiques ou des optimistes parmi les pro-choix. C’est quand la décision de la CS sera officielle que la motivation des pro-choix sera mise à l’épreuve.

  6. Kelvinator dit :

    HS
    La cote aussi de TESLA est en baisse, comme le GOP. Tout deux n’ont pas de stratégie environnementale, défende des pratiques racistes et discriminatoire au travail, tout en se moquant des lois et reglements des autorités.

    Et comme d’habitude, Musk fait son troll et lance de la haine et du discrédit sur ceux qui ont des opinions différentes…
    https://www.cnbc.com/2022/05/18/why-tesla-was-kicked-out-of-the-sp-500s-esg-index.html

  7. Louise dit :

    Avec ma nature optimiste je crois encore que les démocrates vont maintenir leur majorité aux deux chambres en novembre.
    Beaucoup d’eau va couler sous les ponts d’ici là. Il va y avoir les auditions publiques du comité 1/6 qui vont débuter en juin, la décision de la Cour Suprême fin juin début juillet, une possible condamnation de Trump sur l’un de ses nombreux litiges devant les cours de justice et surtout le bilan de Joe Biden sur l’aide aux familles que les démocrates devraient publiciser davantage.
    Malheureusement ils ont deux épines dans le pied, Manchin et Sinema qui les ont empêchés d’aller plus loin. Les électeurs devraient les sanctionner ces deux-là.

    1. Kelvinator dit :

      Manchin et Sinema représente la frange centre-droit du parti. Ce sont des boucs-émissaires pour éviter de voir les vrais problèmes du parti démocrate, qui est justement cette tendance à s’entredéchirer, qui remonte à Sanders dans la tendance actuelle.
      La manière dont les démocrates réponde à ces positions dictera leur possibilité d’avoir la majorité ou pas. Se mettre à dos la frange plus enclin à voter républicain leur coupera beaucoup de possibilités. Fetterman surmonte bien ce défi.

      Je suis hardiment convaincu que d’abolir le filibuster serait un désastre. Roe vs Wade le prouve hors de tout doute. Il faut faire attention de ne pas exagérer la portée des changements voulu par les progressistes démocrates, la majorité des américains sont au centre, ou non-affilié, ce sont eux qui docte les résultats des élections.

      1. Kelvinator dit :

        Je crois que M. Hétu illustre bien ce problème à la fin de cet article, lorsqu’il souligne la différence entre le sondage national, et le sondage mené dans les circonscriptions clés. C’est malheureusement ces circonscriptions souvent à droite ou au centre qui dicte le choix du président, non pas la majorité new-yorkaise ou californienne qui a des ambitions progressistes. C’est pourquoi Manchin est populaire dans son État, et qu’il est démonisé dans les États plus progressistes. Au final, c’est son siège en Virginie qui a fait la différence, pas celui de Feinstein en Californie ou Schummer à New York.

        Le collège électoral est ainsi, très inégale. Ce sont ces 10% répartis dans les États mauve qui sont importants, le reste, plus de la majorité, n’a aucune incidence sur le vote final. Il faut établir des stratégie politique en conséquence, ce que le parti démocrate peine à faire. Au moins Biden a réduit le discours « tous les républicains sont mauvais », qui n’incite personne à changer d’allégeance, nécéssaire pour le maintient de la majorité démocrate.

    2. gl000001 dit :

      Ils ont fait sortir le vote en 2018 et en 2020 aussi et de façon spectaculaire (+10 millions).
      Les seuls bémols sont le collège électoral et le niaisage de lois restreignant le vote.

    3. Pensez-y bien.
      Si machin avait été ripous, son états aurait quand meme voté pour lui, et ca aurait été un vote de moins pour les dems et la pertes de leur majorité au sénat

  8. ralbol dit :

    Étant donné ce que sont à l’évidence les Républicains, les Démocrates devraient obtenir 90% des intentions de vote.

    Mais ça, ce serait dans une société dont la moitié des membres ne sont pas des zombies ignorants et superstitieux.

    Souhaitons que la sanité ambiante grimpe, mais, comme le reste de notre civilisation, ça va va pas trop trop dans le bon sens…

  9. Tiré d’un l’artilcle dans laPresse par ASSOCIATED PRESS sur les condamnation en rapport avec Floyd
    *https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2022-05-18/meurtre-de-george-floyd/un-ex-policier-plaide-coupable-d-homicide-involontaire.php

    À la tout fin de l’article:
    « M. Kueng, qui est noir, et M. Thao, qui est Américain Hmong…  »

    Dans un article qui traite de crime raciste, je trouve bizarre que l’on prennent le temps de détaillé la race de chacune des personne impliqué.
    Mais surtout, que l’épithète « americain » ne soit donné que au descendant chinois, sans dire que c’est un chinois… besoin de cherché sur internet pour savoir c’est quoi un Hmong.

    Quand ton texte sur un meutre raciste a une odeur de raciste…

  10. Bantu Steve Biko dit :

    …Le taux d’approbation de Biden est toujours sous la barre des 40%…Il est là le problème…Je ne vois pas de quelle manière un parti peut espérer remporter des élections lorsque le chef est un boulet qui tire le parti vers le bas…

    …Une autre chose, tous les indicateurs semblent indiquer que le gallon d’essence aux États-Unis cet été devrait fracasser la barre des 5$…Si les démocrates réussisent à surmonter l’impopularité de leur chef et le prix de l’essence pour remporter les élections de mi-mandat, ce sera l’exploit du siècle…

  11. La popularité des président dans les sondage… ca représentent peux comment les gens vont voté.

    et de toute facon, présentement aucun personne quel quel soit et de quelque parti quel soit ne peut avoir un 70%
    La division fait que automatiquement la 40% vote contre quelque soit les résultats et les raison seront farfelu.
    Et la polarisation fait que si tu es plus au centre tu déplait au extrémiste et vice versa.

    Les americain sont extrêmenet égocentriste, il vont préféré le massacre des Ukrainiens que la monté du prix du gaz.

  12. NStrider dit :

    Comme le dit un de mes amis ingénieur : « Un pessimiste, c’est un optimiste qui a toutes les données »
    Premièrement, le parti au pouvoir subit très généralement un contrecoup et perd plusieurs sièges aux élections de mi-mandat.
    Deuxièmement, comme on l’a constaté en 2020 la popularité du président ne se reflète pas directement sur les élections dans un état donné à preuve le nombre d’états perdus par le 45 mais gagné par des républicains au sénat et à la chambre des représentants.
    Troisièmement, trois états ont été gagnés par Biden avec des marge inférieures à un pour-cent, soit au total moins de 40 000 votes. Donc oubliez les sondages nationaux et les 7 000 000 de votes de différences à l’échelle nationale, c’est, compte tenu du système électoral et de l’attribution de tous les grands électeurs au gagnant (sauf exceptions) moins de 40 000 votes qui font que Biden est au pouvoir.
    De plus deux autres états ont été gagnés par une marge inférieure à deux pourcent et deux autres par des marges de moins de trois pourcent.
    Conclusion, comme le souligne M. Hétu, on s’en fout un peu des sondages nationaux et il faut regarder ce qui se passe dans les « swing states » et ce qu’on y voit actuellement est inquiétant pour les démocrates et la démocratie.
    Comme plusieurs, je crois que la solution est une mobilisation massive des électeurs démocrates, ce qu’on ne voit pas généralement aux élections de mi-mandat.
    Par contre, si la SCOTUS renverse Roe v Wade cela pourrait constituer une motivation pour les femmes démocrates et peut-être certaines républicaines moins religieuses de se présenter en masse aux isoloirs.
    Jen suis paradoxalement rendu à presque souhaiter le renversement de Roe v Wade parce qu’en bout de ligne ce serait potentiellement meilleure pour la démocratie 🤦🏻‍♂️.

  13. Gilles Morissette dit :

    Finalement, il semble bien que la question de l’avortement sera un des thèmes centraux des prochains Mid-Terms.

    Bien que les résultats de ce sondage représente une bonne nouvelle pour les Démocrates, il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

    La cote de popularité du président Biden est encore très basse et le prix de l’essence continue sa montée en flèche.

    Donc, rien n’est acquis.

  14. sousmarin dit :

    Heureusement que les intégristes ont commis l’erreur de mettre l’avortement sur le tapis avant les élections

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :