Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Le résultat est une absence de freins et de contrepoids en Russie et la décision d’un seul homme de lancer une invasion brutale et totalement injustifiée de l’Irak. Je veux dire de l’Ukraine. Irak aussi de toute façon. »

George W. Bush, 43e président des États-Unis, a commis ce lapsus révélateur mercredi soir lors d’un discours prononcé au centre présidentiel qui porte son nom à Dallas. Il a ajouté « Irak aussi de toute façon » en tentant d’ironiser.

Certains commentateurs ont été dégoûtés par la façon dont l’ancien président a tenté de transformer son lapsus en blague, comme le souligne le Washington Post dans un article.

« Je ne ris pas, et je suppose que les familles des milliers de soldats américains et des centaines de milliers d’Irakiens qui sont morts dans cette guerre ne rient pas non plus », a déclaré Mehdi Hasan, commentateur progressiste et animateur de MSNBC mercredi soir sur cette chaîne.

« Combien d’Américains ont été envoyés à la mort par lui pour un mensonge ? Dégoûtant », a tweeté Tim Young, personnalité médiatique conservatrice.

Au moins 200 000 civils irakiens sont morts en raison de violences liées directement à l’invasion de leur pays lancée en 2003 par George W. Bush, selon l’Institut Watson pour les affaires internationales et publiques de l’Université Brown.

(Photo Twitter/Sahil Kapur)



37 réflexions sur “Le lapsus de Bush

  1. Pierre Belley dit :

    Et il y en a dans la salle qui la trouve drôle. Des crampes au cerveau?

    1. Achalante dit :

      « C’est pas parce qu’on rit que c’est drôle. » Il y en a qui ont dû rire parce qu’il s’est mis les pieds dans les plats, d’autres par gêne, d’autres pour d’autres raisons. Il y en avait probablement peu qui l’ont trouvé drôle…

  2. Pierre Belley dit :

    Les deux pieds dans sa Bush?

  3. Jean Létourneau dit :

    C’est pas pcq on rit que c’est drôle. L’Irak, un drame d’introduction massive des É.-U. parmi tant d’autres…

  4. treblig dit :

    Sadam Hussein était une ordure, j’en conviens. Mais dégommer certains dictateurs alors que la planète en compte beaucoup ( trop) est difficilement justifiable. Par exemple, l’Arabie saoudite tout juste à côté qui démembre un journaliste ou fait fouetter ses opposants.

    Une indignation sélective des USA

    1. Labinne2 dit :

      « Une indignation sélective des USA »

      Ça dépend peut-être de celui/celle qui est aux commandes ?

    2. Roger Allard dit :

      @treblig

      Sans compter la détention injustifiée de Raïf Badawi.

      Là aussi, notre gouvernement n’a pas mis tous ses efforts pour sa libération

  5. anizev dit :

    Point commun entre l’Irak et l’Ukraine. Les deux ont été envahis sous un faux prétexte, un gros mensonge. Des morts inutiles. Bush et Poutine devraient être jugés comme criminels de guerre.

  6. probert dit :

    Il faut aussi se rappeler combien les leaders républicains méprisaient ceux qui s’opposaient à la décision d’envahir l’Iraq en 2003. Les américains contre n’étaient pas considérés comme des patriotes. La France qui avait voté contre au Conseil de sécurité était un vieux pays. Certains américains voulaient changer le nom des « french fries ». La réponse de Dominique de Villepin à Collin Powell au Conseil de sécurité reste mémorable.

    1. garoloup dit :

      Le Canada non plus n’a pas embarqué dans cette guerre, il faut le dire…

    2. lanaudoise dit :

      D’autant plus idiot que la frite vient de la Belgique. Un nom qui dénote à lui seul l’ignorance américaine de la géographie.

  7. spritzer dit :

    Qui aurait cru que c’était au George W. Bush Institute que la vérité.se ferait entendre.

    Avec une petite chanson de circonstance.

    1. Haïku dit :

      @spritzer
      Merci pour la vidéo.
      C’est très rigolo ! 😂

  8. Donc, il sait qu’il a commis un crime de guerre, ca le ronge au point qu’il en fait des lapsus!

  9. Louise dit :

    Est-ce que Bush serait hanté par sa guerre cruelle et injustifiée en Irak ?
    Un lapsus révèle les pensées profondes d’une personne, on peut donc penser qu’il l’a encore sur la conscience.
    Quant à sa tentative d’ironiser sur son erreur, c’est le style du gars. Bush était un président incompétent et lorsqu’il était pris au dépourvu par les questions des journalistes, il s’en sortait toujours par une pirouette.
    Il avait l’air niaiseux mais il ne pouvait pas faire autrement parce que c’est ce qu’il était.

    1. Bob Inette dit :

      La marionnette de Dick « War For Profit » Cheney, Donald « Rummy » Rumsfeld
      et tous les autres Chicken Hawks du GOP (Greed Over People) qui manipulaient les ficelles ds son dos.

      1. Haïku dit :

        @Louise et
        @Bob Inette

        Bien vu ! 👌

    2. Alexander dit :

      @Louise

      Il s’en sortait avec une pirouette…

      Un stratège en communication m’avait déjà expliqué qu’un fin communicateur qui est pris au dépourvu va avoir tendance à parler longuement sans rien dire d’intelligent, strictement pour gagner du temps et réfléchir à la façon de se sortir du bourbier.

      J’ai déjà vu sur place Jean Chrétien, un maître en la matière, parler en direct à la Chambre des Communes et palabrer pendant 20 longues minutes pour esquiver des questions aggressives de l’opposition peu après le 11 septembre. Du grand art.

      Et on se surprend de voir autant de politiciens patiner et sembler parler pour ne rien dire. En fait, ce sont des techniques de communication savamment appliquées.

      Mais oui, Bush était un imbécile, manipulé par ses faucons, qui a détruit un pays sous de fausses allégations. Au moins, que je sache, Trump était aussi un faiblard, mais il n’a pas déclenché de guerres sous son règne.

    3. Bartien dit :

      Je me souviens d’un lapsus de notre cher John James Charest, qui au lieu d’appeler « l’industrie de la construction » l’avait appelée « l’industrie de la corruption » en plein scandale !!

  10. Gilles Morissette dit :

    Lapsus très révélateur d’un évènement qui, à l’époque, avait profondémment divisé la population à travers le monde.

    Rappelons-nous les manifestations monstres partout aux USA, au Canada, en Europe, en Amérique du Sud, etc. et la condamnation quasi unanime des leaders de plusieurs pays.

    Si je me rappelle bien, seul la Grande-Bretagne (Tony Blair) avait embarqué dans cette autre « sale guerre ».

    Notre P.M de l’époque, Jean Chrétien, avait refusé d’appuyer cette invasion, ce qui nous avait valu des insultes et des menaces de représailes de la part des leaders républicains de l’époque.

    Putin et Bush sont responsables, à part égale, des atrocités qui se sont passés lors de ces invasions (Irak, Ukraine).

    Bush a peut-être changé son discous.

    Il est devenu très critique face aux comportements des « Répugnants » sous l’administration de LA CHOSE.

    Cependant,il traîne et traînera pour le restant de ses jours, ce boulet aux chevilles.

  11. onbo dit :

    GWBush a probablement dit la parole la plus libératrice depuis 2000. Il a dit tout haut ce que des milliers d’Américains disent eux-aussi tout haut depuis deux décades et ce que des millions de citoyens du monde disent tout bas.

    Son lapsus n’offense que les puritains cachotiers, les va-t-en guerre impénitents et toujours prêts à recommencer une chicane armée.

    Une fois son lapsus commis et le temps de s’en rendre compte, Bush l’a assumé dans l’autodérision. Avait-il d’autre choix!

    Les plus choqués sont probablement les Républicains de l’époque, mais surtout ceux d’aujourd’hui qui craignent que cet aveu, directement de la bouche du cheval, n’affectent la performance de la droite républicaine guerrière aux élections de mi-mandat.

    En ce cas nous pourrions assister au prélude d’une réconciliation politique des bases démocrates et républicaines, progressistes et conservatrices, lâchant derrière en décembre les candidats de l’insulte permanente et de la promotion du fusil comme méthode de résolution des conflits.

    1. : ) Meme dans mes rêves une réconciliation ripous/dems me semblent irréaliste!

      Les ripous sont allé trop loin dans « avoir du fun a contredire et diabolisé TOUT ce que les dems font ». Il sont rendu a se ranger du coté de la russie et approuvé son invasion de l’ukraine pour la simple raison de contredire les dems.
      Il n’y a pas de retour de ca.
      Les ripous vont s’enfoncer de plus en plus bas jusqu’a leur instinction.

  12. Jean Saisrien dit :

    Il est très drôle ce Bush II…
    Comme me disait ma blonde hier:
    « Il est tellement sympathique que je dois m’obliger à garder en tête qu’il devrait être en prison. »

  13. spritzer dit :

    Faudrait pas oublier non plus que la résolution pour utiliser la force militaire contre l’Irak avait récolté 77 Oui au Sénat avec plusieurs démocrates qui avaient sauté dans le train, dont Biden et Clinton, en sachant bien, et c’est difficile d’en douter, ce qu’il en était des wmd.

  14. gl000001 dit :

    Cette année-là, je suis allé aux USA pour un show informatique. En revenant, à l’aéroport, il y avait un jeune couple français avec deux jeunes enfants. Ils se sont fait fouiller à l’enregistrement, à la sécurité et à l’embarquement. Les « fouilleurs » avaient tous un très grand sourire en le faisant.

  15. Toile dit :

    Combien de fois a t il prononcé le mot Irak dans sa vie ? Surement des milliers de fois. Attentats de septembre, pour justifier sa représaille de guerre et finalement encore plus pour se dépatouiller du mensonge éhonté à la recherche d’armes atomiques encore non trouvées. Ce mot est incrusté dans son cerveau alors c’est sorti automatiquement. Un seul homme… il parle surement de lui. Absence de freins et de contrepoids, c’est un peu ça les etats unis désormais.

    Les gens qui rient en écho à sa bourde, ils sont payés?

  16. Apocalypse dit :

    @anizev – 07:28

    « Bush et Poutine devraient être jugés comme criminels de guerre. »

    Tout à fait!

    Les deux ont leur place dans la même phrase!

    Crampant de voir aller les Etats-Unis dans leurs réactions face à cette invasion de l’Ukraine; on croirait voir, entendre le peuple le plus vertueux de la planète. De toute évidence, plusieurs ont la mémoire courte et sélective. 🤦‍♂️

    Il faut le faire, venir nous dire qu’on se bat pour la démocratie en Ukraine et le sort des femmes et des enfants … sérieusement?

  17. gl000001 dit :
    1. Haiku dit :

      @gl000001
      Délicieux !! 😂🤣
      Cré Madtv. 👍

    2. _cameleon_ dit :

      I rrésistible !

  18. Jazz0347 dit :

    N’y a t’il pas un mécanisme légal pour accuser et condamner Bush (et bien sûr Dick Cheney pour semble-t’il avoir manipulé ce dernier) pour sa responsabilité directe dans la mort de tous ces irakiens et américains, considérant cet énorme mensonge ayant servi de justification à cette guerre?

    J’y pense encore souvent, j’avoue. Je suis déçu des limites de nos démocraties. Il me semble que Bush est le plus grand meurtrier américain des dernières décennies. Je rappelle que les américains exécutent encore parfois leurs semblables pour le meurtre  »d’un seul » individu.

    Sous ces mêmes critères de justice apparente, Bush aurait dû y passer.

    Remarquez que pendant les années Trump, je serais moi-même retourné chercher Bush dans la section des condamnés à mort pour le ramener dans le bureau ovale, tant je déteste l’autre, le bipède décervelé vaguement omnivore.

    Bon sang ce que je suis déçu des limites de nos démocraties. Je me répète je crois.

    1. gl000001 dit :

      Déclarer, partir une guerre n’est pas un crime de guerre. Ne pas avoir de raison pour en déclencher une non plus. C’est ridicule mais c’est comme ça.

  19. ralbol dit :

    « Combien d’Américains ont été envoyés à la mort par lui pour un mensonge ?

    Et la guerre du Vietnam..?

    C’était pas lui, mais c’était encore pour un mensonge.

    Mais ça fait rouler la recherche en armements, les usines d’armement et les usines d’approvisionnement des militraires.

    C’est bon pour l’économie.

    Pas celle des Russes, mais ça, c’est une autre histoire…

  20. ralbol dit :

    « A word in the Bush is better than two in the bush »

  21. NStrider dit :

    Du grand « dubya »
    Mais ce que ça me rappelle au delà de la gaffe, c’est « la dernière fois où la France a été la France » c’est à dire le discours historique de Villepin à l’ONU. Discours qui est dans mon « top 5 » des grands discours de l’histoire. (MLK -I have à dream, Churchill – the only thing I have to offer is blood, sweat,toil and tears, Kennedy – Ich bin in Berliner…) et cette position d’opposition française à contribuer à créer le loufoque épisode de rétorsion diplomatique des « Freedom fries ».

    Je mets ici la version courte, mais allez sur YouTube pour voir au complet l’affrontement avec Powell.

    https://youtu.be/zb_D1FCmDTg

  22. Pierre.s. dit :

    ——————-

    maintenant, combiens d’américains sont mort à cause des mensonges de l’idiot Trump ?

  23. nefer111 dit :

    200 000 ?!!!!!!!
    Et moi je compterait plutôt toutes les victimes arabo-musulmanes que les États-Unis ont fait dans la région, DEPUIS le coup d’état contre Mossadegh …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :