Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Les investisseurs ont réagi avec enthousiasme mercredi aux commentaires du président de la FED Jerome Powell suivant son annonce d’une hausse des taux d’intérêts de la Banque centrale d’un demi-point, du jamais vu depuis 2000, pour tenter de contrôler l’inflation qui est au plus haut depuis 40 ans. En conférence de presse, il a déclaré que d’autres hausses d’un demi-point de pourcentage seraient « sur la table lors des deux prochaines réunions » de la FED, soit des hausses moins fortes que ne le craignaient les investisseurs.

Mais la fête n’a pas duré, comme le démontre ce jeudi la dégringolade des indices boursiers, dont le S&P 500. De résumer un stratège financier : « Les marchés reviennent maintenant aux attentes relatives aux conditions financières qui existaient avant la conférence de presse d’hier. Les investisseurs ont vu la FED passer de sa théorie selon laquelle l’inflation serait transitoire à une préoccupation considérable quant à sa durée potentielle et à son impact sur l’économie. »

À Washington, les démocrates ne craignent pas seulement l’effet de l’inflation sur le moral et le porte-feuille des familles américaines à l’approche des élections de mi-mandat. Ils redoutent également la possibilité d’une récession avant ce rendez-vous électoral qui pourrait leur faire perdre leurs majorités à la Chambre des représentants et au Sénat.

De commenter le sénateur démocrate d’Arizona Mark Kelly, dont le siège sera en jeu en novembre : « C’est la chose que la FED doit gérer. Il faut essayer de [trouver un équilibre] entre le maintien des coûts bas sans nous mettre en récession. »

Voilà qui est plus facile à dire qu’à faire.

36 réflexions sur “Lendemain de veille à Wall Street

  1. Apocalypse dit :

    Joe Biden et les démocrates, ils ne l’ont vraiment, mais vraiment pas facile. 😓

    « Y’en aura pas d’facile » (Claude Ruel – 1969)

    Tant qu’à être dans les citations, je vous passe aussi celle-ci qui devrait donner le courage à M. Biden de ne pas lâcher le morceau:

    « The Universe doesn’t give you any points for doing things that are easy. » (John Sheridan – Babylon 5)

    1. Bartien dit :

      Pardon ? Aucune critique envers Biden? Mais que se passe-t-il, êtes-vous fiévreux ? Quand vous vous faites dire que vous êtes de mauvaise foi et que vous ne répondez pas, est-ce une admission (comme c’est arrivé au sujet précédent)? À moins que vous ne soyez simplement une pauvre victoire du blogue qui ne pense pas comme les autres ?

  2. ralbol dit :

    Perdent leur temps.

    Je vais me répéter, mais…

    L’inflation ACTUELLE, c’est simplement un sysmptôme d’un système incapable de générer PLUS de production et PLUS de consommation pour que les profits et dividendes continuent de grimper.

    N’oublions pas qu’AVANT le virus, le « buzz word » en économie et en finance c’était « peak stuff ». L’atteinte du maximum possible de production dans un marché saturé ayant atteint sa capacité maximum de consommation.

    Qu’est-ce que tu peux faire pour que le pognon continue de rentrer encore PLUS, si tu produis pas PLUS et que les gens n’achètent pas PLUS ?

    Réponse :

    – tu raccourcis le cycle Achète-Jette en fabriquant des produits qui durent de moins en moins longtemps, forçant les consommateurs à acheter continuellement ;

    – tu augmentes les prix, donc même si tes ventes stagnent, le pognon rentre PLUS ;

    – tu crées des pénuries afin de provoquer et justifier les importantes augmentations de prix citées à l’item ci-dessus ;

    – tu embarques sans leur laisser le choix, les consommateurs dans un système où tout fonctionne par location et abonnements, assurant un flot continu de paiements et une augmentation continue des prix pour des consommateurs captifs ;

    – pour les financiers, tu augmentes les taux d’intérêts de façon à récolter PLUS d’argent sur ce que tu as prêté ;

    Voilà ce à quoi l’économie et la finance MONDIALE se butte présentement.

    Et c’est pas en perpétuant la « Bullshit Economy », l’économie basée sur du vent, des promesses, de l’argent imprimé en masse, du crédit à outrance et beaucoup, beaucoup de déni, qu’on va se sortir de ce trou là.

    Pour terminer, prendre Wall Street comme indicateur de la santé économique de la planète, c’est comme prendre l’habitude alimentaire d’un boulimique comme signe de santé.

    C’est pas parce que tu t’empiffres sans regarder que tu es en santé.

    Le Dow Jones, quand il monte, n’est que l’indication de la capacité des sangsues de Wall Street à pouvoir s’acheter des actions à un prix et les revendre plus cher.

    C’est tout ce que ça indique, depuis des décennies, et c’est COMPLÈTEMENT déconnecté du réel et d’une quelconque valeur des entreprises censé représenter.

    1. Gérard Séguin dit :

      @ralbol, en accord avec vous. Je m’y suis adapté, pour ma propre santé financière. Car, j’ai compris, le JEU, sans en être d’accord. Que voulez-vous, mon instinct de survie a dépasser mes principes. Humain un jour comme toujours. S’lu grand philosophe. J’adhêre a vos analyses.

    2. Surlaclôture dit :

      La croissance infinie est l’utopie la mieux erronément partagée sur cette planète, et elle le restera jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de planète, ou en tout cas plus d’humains dessus. Libérons-nous de la spéculation, par pitié.

      1. ralbol dit :

        La limite de croissance fut calculée et rendue publique en 1972, après 4 ans de recherches, par le MIT (Massachusetts Institute of Technology).

        Leurs projections montrent que sans profonds changements à notre société et à notre système économique, la limite de croissance sera atteinte vers les années 2030…

        Y’a pas eu, depuis 1972, de changements en profondeur de nos sociétés et de nos systèmes économiques et les années 2030, ça commence dans moins de 8 ans…

        Rappelons que les projections du MIT sont périodiquement vérifiées depuis 1972, à mesure que les chiffres RÉELS deviennent disponibles. La dernière vérification avec tous les chiffres RÉELS disponibles date de 2014, et ces chiffres concordent à la quasi perfection avec les projections de 1972.

        Ça ne laisse pas grand temps pour pouvoir dire que le MIT s’est trompé…

    3. Guy LB dit :

      @ralbol : 😳 moi, pour un, 👌
      j’ai quand même apprécié votre haut-le-cœur économique. Ça remet les choses en perspective…

  3. Inflation… les prix ont beau monté, cela n’as aucun effet sur les commandes.

    Certain de nos produit que le prix a pratiquement doublé (cout de l’acier) et les commandes entre de plus en plus.
    On as dus engager un autre chargé de projet pour pouvoir fournir a la demande.

    Quand les prix monte, les commandes sont supposé descendre… et ce n’est pas le cas.
    J’ai de la misère a voir un récession (ici au Qc) avec le plein emploi, le manque d’employé, pas assez de maison sur le marché versus la demande.

    Anyway… si le prix des maison peut bien baisser, je ne m’en plaindrai pas!

    1. Réfection suite a la lecture de ralbol – Il vas donc y avoir une récession dans le système boursier, qui vas planté malgré une économie STABLE et en bonne santé.

      Ca vas tu faire baisser le prix des maisons?

      1. ralbol dit :

        « …malgré une économie STABLE et en bonne santé. »

        Quelle économie stable ?

        Quelle bonne santé ?

        C’est comme la différence entre le climat et la température. C’est pas parce qu’aujourd’hui chez vous ça l’air stable et en bonne santé, que GLOBALEMENT, ça l’est et ça va le rester.

        Pour le prix des maisons, faut s’attendre à un rodéo, le temps que tout ça plante de façon décisive.

        Ça peut être vite ou s’étirer pendant 10-20 ans, mais chose certaine, aux prix actuels, ça n’a aucun bon sens. La bulle va péter.

      2. M.Rustik dit :

        À Philippe Deslauriers, j’aime bien la réponse de Ralbol, concernant le « stable » et en « santé »…

        Actuellement, ce que je vois, en particulier des gouvernement c’est que l’économie vie essentiellement sur du crédit. Mais vous savez un pays qui emprunte, avec des gens qui achètent des bons du trésors à faible taux, que de voir une inflation et un PIB qui croit, c’est la manne! La dette s’éteint d’elle-même (jusqu’à l’emballement et la chutte du PIB, et…). Alors pour « en santé », il faut relativiser.

        Pour ce qui est de stable… globalement peut-être. Mais la croissance infinie ce n’est pas ce que présente la bourse. La majorité des cies ont une limite de durée de vie, les matières premières aussi. Par exemple, je crois qu’en 2018, c’était les deux-tiers des 1% qui étaient « self-made »… rien d’infini, il y a eu au contraire disparition ou réduction de plusieurs et émergence de nouveaux. Par contre, les indices bousiers, ça reste très peu alignée avec l’ensemble des compagnies, surtout le DJ, qui ne veut absolument rien dire… quoi que il parle des 50 plus grosses compagnies… qui changent quand elles ne sont plus assez grosses… presque 100% remplacé depuis 100 ans… alors. Les fonds de pension aiment ces géants… moi ça compte au max pour 30-35% de mon portefeuille ces géants. Alors, je suis souvent désaligné d’avec le DJ.

        Le prix des maisons? Au Canada le marché est « triché » par le SCHL, le marché est comme captif. Et les gens sont « b*ndés » sur « avoir une maison. Alors, on prévoit une baisse depuis déjà longtemps, et elle n’arrive jamais dans les grands centres. Encore là, comme à la bourse, les marchés ne sont pas tous identiques. L’Abitibi est un bon exemple, des prix aux rythmes de l’activité des mines sur 20-30 ans. Détroit un autre exemple… tout a baissé. Vancouver, une folie, mais les gens (surtout les asiatiques vivent à 12 dans une maison, alors il y a encore une liste d’attente d’acheteurs, et comme l’immobilier contrôle le politique là-bas, pratiquement aucune véritable règle n’existe pour tempérer le marché).

  4. Gilles Morissette dit :

    Décidémment, le mandat du président Biden est tout sauf facile.

    L’inflation, le COVID-19, le « foutu » prix de l’essence, l’économie qui, comme la Bourse, vit de profondes périodes de soubresauts, la guerre en Ukraine, l’immigration, la SCOTUS, etc.

    Ça n’arrête pas.

    J’espère au moins (Mais j’ai des doutes) que les Américains sentent qu’il y a un pilote aux commmandes de l’avion même si celui-ci rencontre de fortes zones de turbulence.

    On comprend l’inquiétude des Démocrates.

    Ils sont obligés de nettoyer toute la « merde » que leurs aura laissé TFG et son ramassis de crapules.

    On peut compter sur les « Répugnants »pour compliquer davantage la situation.

    L’imagination de ce « tas de scumbags », en cette matière, n’a plus aucune limite.

    1. InfoPhile dit :

      Il y a un mois environ le prix du gallon d’essence s’élevait en Californie à plus de 7 $. Impossible que cela soit favorable aux élus en place.

  5. ralbol dit :

    Pauvres Démocrates… au mauvais endroit au mauvais moment.

    Si la situation économique continue de se détériorer pour le peuple, comme y’a beaucoup de chances que ce soit le cas, celui-ci va voter pour l’« autre » parti, juste pour voir si ça va améliorer les choses.

    Pas plus de réflexion que ça, pas plus de regard sur les conséquences.

    Ensuite, ça ira pas mieux, mais décoller les Républicains du pouvoir, comme on peut le voir avec Biden qui patauge dans le marais Trumpien, ça va pas être facile et probablement fort dommageable pour les USA.

  6. Loufaf dit :

    La hausse des prix et l’ inflation sont des phénomènes mondiaux et Biden n’ a rien à y voir.
    Naturellement les menteurs, tricheurs , malhonnêtes reps ne manqueront pas de l’ accuser de tout ce qui va mal dans le monde tant qu’ à faire!
    J’ aimerais bien voir le gros fêlé et sa gang d’ incompétents  » gérer » la situation actuelle… A part jeter la faute sur l’ administration précédente, c’ est tout ce qu’ ils feraient.
    Espérons d’ ici les midterms que les démocrates se démarquent , afin de ne pas subir une cuisante défaite.

  7. Pierre Belley dit :

    Une récession où une troisième guerre mondiale en premier?

    1. xnicden dit :

      Les deux en même temps peut être?

  8. HS annonce de la remplacate de Jen Psaki: Quand pourras t’on avoir l’annonce de l’embauche de quelque sans se faire déballé tout son pédigree raciale et sexuel.

    Personnellement, j’ai pas besoin de savoir que la nouvelle porte parole de Biden est noir et lesbienne. Il vont jusqu’à nous raconté le métier de ces parents! ON S’EN FOU!

  9. _renaud dit :

    La crise inflationniste actuelle est beaucoup plus complexe à gérer que le crise de 2008. La crise de 2008 a eu plus d’impact mais les causes étaient beaucoup faciles à cibler et les solutions plus faciles à apporter.

    La crise actuelle c’est une tempête parfaite. On se fait attaquer sur tous les fronts et il n’y a pas de solutions qui vont régler tous les problèmes.

  10. marie4poches4 dit :

    HS 🥴

    Après avoir voulu bombarder les ouragans, 45 a voulu bombarder les labos au Mexique

    Mark Esper recounts Trump asking the stunned SecDef if the government could fire missiles into Mexico and then pretend it wasn’t the US who did it in his new memoir

    When Mr. Esper raised various objections, Mr. Trump said that “we could just shoot some Patriot missiles and take out the labs, quietly,” adding that “no one would know it was us.” Mr. Trump said he would just say that the United States had not conducted the strike.

    https://twitter.com/maggieNYT/status/1522331009613713408?s=20&t=ED4xB4mwS7iLMvoCfsAmQQ

    1. Madalton dit :

      Tellement enfantin comme stratégie et c’est émis par le président des ÉU.

      1. Et il a suggéré une « stratégie » semblable de « déguiser » des avions pour défendre l’espace aérien en Ukraine. Il apprend tellement vite !
        Il connaît plus que les généraux et plus en géopolitique que n’importe qui. Et en armements nucléaires, les physiciens admirent l’étendue de ses connaissances, les ouragans n’ont aucune chance contre lui. Et je ne compte pas sa science étendue étendue de la médecine et des virus, qui a suscité l’admiration des plus grands spécilalistes.

        Qu’est-ce qu’on aurait fait sans lui ? (Ne répondez pas à cette question.)

      2. loup2 dit :

        Et des avions citerne canadair pour éteindre le feu à la Cathédrale Notre-Dame à Paris.
        Really…

      3. Madalton dit :

        @Richard Desrochers,

        Il voulait peindre des drapeaux chinois sur les F-22 et bombarder la Russie et dire ensuite que c’était les chinois qui avait fait ça.🤦‍♂️

        https://www.businessinsider.com/trump-us-should-put-china-flag-on-planes-bomb-russia-2022-3

      4. gl000001 dit :

        Oui mais les lasers juifs sont les meilleurs car on ne peut dire de quelle religion ils viennent 😉 Go Lazare Go !!

    2. Haiku dit :

      @marie4poches
      Merci de ces infos.
      —–
      Non mais………….plus con que ça ! 😨

    3. Layla dit :

      @Marie4Poches 18:09

      C’est juste ridicule de lire l’article du NYT c’était le président des USA.🤷‍♀️

      Mark Esper a écrit dans mes mots que s’il n’avait pas eu DT en face de lui, en l’entendant dire une telle absurdité qu’ il aurait cru que DT faisait une blague.

      Je pensais aux autres qui en auraient peut-être autant à dire sinon pire.

      Et puis j’ai pensé à James Mattis.

      Cela doit être inimaginable ce que John Kelly peut avoir entendu comme âneries.

      DT pourra bien dire que tout est faux mais s’il a été capable de dire publiquement de s’injecter de l’eau de javel comme moyen de guérir du Covid, s’il a été capable de dire publiquement de maquiller des avions comme solution en Ukraine, il peut bien démentir l’histoire du bombardement de labos au Mexique, mon idée c’est que c’est malheureusement, honteusement très vraie.

  11. marie4poches4 dit :

    HS 🥴

    Et maintenant sur Miller

    Former DOD Secretary Esper writes in his book that after the raid killing ISIS leader Abu Bakr al-Baghdadi, Stephen Miller suggested getting al-Baghdadi’s “head, dipping it in pig’s blood and parading it around to warn other terrorists.”

    That would be a “war crime,” Mr. Esper shot back.

    Mr. Miller flatly denied the episode and called Mr. Esper “a moron.”

  12. Helene dit :

    Pour continuer dans le ridicule, il voit des avantages au réchauffement climatique et à la montée des océans, ça fait plus de gens qui auront une vue sur l’eau!!!

    1. When they see l’eau, they see high !

      Ils auront une belle vue sur l’eau, et dans l’eau.

    2. gl000001 dit :

      Ouais. Et s’il avait acheté le Groenland, il aurait eu plus de terre pour cultiver du blé.

    3. Et des milliers de victimes en 2001 pour lui permettre d’avoir le plus haut gratte-ciel de Manhattan. Sa réflexion profonde de l’époque.

      1. Haïku dit :

        @marie4poches
        @helene
        @Richard Desrochers
        @gl000001

        Ouff ! Superbes commentaires ! 👏👏👏

      2. marie4poches4 dit :

        “he is an unprincipled person who, given his self-interest, should not be in the position of public service.” Mark Esper

  13. Mona dit :

    Je partage avec vous cet article sur le néolibéralisme décomplexé auquel nous assistons et dont les changements d’ordre économique proposé sont principalement que les salaires des travailleurs occidentaux soient alignés sur ceux des pays comme la Thaïlande ou le Cambodge …
     » Il est de notre responsabilité, travailleurs, d’engraisser par nos sacrifices le bas de laine des actionnaires  » (économiste attéré)

     » Quand les gardiens du temple néolibéral se lâchent
    Geoffroy Roux de Bezieux AFP

    Un peu partout, les tenants de l’ortho­doxie pure et dure sortent l’artillerie lourde pour empêcher tout risque de remise en cause des dogmes du libre-échangisme et du néolibéralisme. Le point de vue de Jack Dion.
    Alors que certains commencent à s’interroger sur la pertinence d’une mondialisation qui détruit tout sur son passage, les gardiens du temple néolibéral donnent de la voix, à commencer par ceux du Fonds monétaire international (FMI). Selon l’économiste en chef de cette vénérable institution, Pierre-Olivier Gourinchas, « les politiques de relocalisation d’activités pourraient exposer davantage les économies aux ruptures d’approvisionnement et non pas moins ». Autant donc ne pas freiner les déména­gements d’entreprises vers des cieux fiscaux ou sociaux plus cléments pour les multinationales. Comme le dit dans les Échos Niclas Poitiers, de l’institut Bruegel, situé à Bruxelles, à propos des firmes ayant délocalisé : « Si ces activités sont parties à l’étranger, c’est que l’Union européenne disposait au départ d’un désavantage compétitif. » Tant que les travailleurs ne seront pas capables de s’aligner sur les salaires en vigueur au Cambodge ou en Thaïlande, rien ne sera possible.

    Un peu partout, les tenants de l’ortho­doxie pure et dure sortent l’artillerie lourde pour empêcher tout risque de remise en cause des dogmes du libre-échangisme et du néolibéralisme. Interrogé par le Point, l’économiste Jean-Marc Daniel somme Emmanuel Macron d’en finir avec les lubies étatistes et d’appli­quer au plus vite « un programme véritablement libéral », ce qui passerait par une réduction drastique des dépenses publiques, une nouvelle baisse de la taxation du capital et un plan de privatisation à la Thatcher. Dans sa chronique du journal les Échos, Édouard Tétreau pousse un cri du cœur : « De l’Éducation nationale à la SNCF en passant par les hôpitaux, EDF, La Poste etc. » il faut « privatiser et ouvrir à la concurrence tout ce qui peut l’être. » Vaste programme.

    Sur les ondes de LCP, Philippe Aghion, économiste connu pour son alignement sur la pensée correcte, assène : « On doit réduire les dépenses récurrentes, notamment celles liées au déficit de notre système de retraites. » Pendant ce temps, le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, demande pour la énième fois une baisse des impôts de production, alors que les avantages consentis par l’État au CAC n’ont servi strictement à rien, si ce n’est à gonfler les bas de laine des rentiers. Bref, il faut continuer comme avant en pire, à croire que les électeurs n’ont envoyé aucun message. Bon courage ! »

  14. Ziggy9361 dit :

    Mona, décomplexé et déconnecté, ma suggestion à ces nouveaux dieux qui ont pour vénération le symbole de la toute puissance $,
    avec votre merveilleux programme faîtes vous élires ,vous ne serez jamais mieux servi que par vous mêmes .

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :