Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« La Constitution ne fait aucune référence expresse au droit d’obtenir un avortement, et par conséquent, ceux qui prétendent qu’elle protège un tel droit doivent démontrer que ce droit est d’une manière ou d’une autre implicite dans le texte constitutionnel. » Le juge conservateur Samuel Alito répète ce constat à plusieurs reprises dans l’avant-projet d’une décision majoritaire de la Cour suprême renversant l’arrêt de 1973 « Roe c. Wade ». Selon l’historienne et journaliste américaine Jill Lepore, il exploite ni plus ni moins « une histoire de discrimination pour priver des personnes de leurs droits constitutionnels ». Il s’agit selon elle d’une perversion de la logique et d’une trahison de la justice.

Comme le rappelle Lepore dans un article publié sur le site du magazine The New Yorker, la Constitution des États-Unis a été rédigée par 55 hommes à une époque où les femmes n’existaient pas en tant que personnes devant la loi. Le fait que l’avortement n’y soit pas mentionné ne devrait étonner personne.

« Il se trouve qu’il n’y a rien non plus dans ce document, qui définit la loi fondamentale, sur la grossesse, les utérus, les vagins, les fœtus, les placentas, le sang des règles, les seins ou le lait maternel, écrit Lepore. Il n’y a rien dans ce document sur les femmes. Plus important encore, il n’y a rien dans ce document – ou dans les circonstances dans lesquelles il a été écrit – qui suggère que ses auteurs imaginaient que les femmes faisaient partie de la communauté politique englobée par l’expression “Nous le peuple”. Il n’y avait pas de femmes parmi les délégués à la Convention constitutionnelle. Il n’y avait pas de femmes parmi les centaines de personnes qui ont participé aux conventions de ratification dans les États. Il n’y avait pas de femmes juges. Il n’y avait pas de femmes législateurs. À l’époque, les femmes ne pouvaient ni occuper un poste, ni se présenter aux élections et, sauf dans le New Jersey, et seulement de façon éphémère, elles ne pouvaient pas voter. Légalement, les femmes n’existaient pas devant la loi. Parce que ces faits semblent surprendre Alito, l’avortement est susceptible de devenir un crime dans au moins 20 États ce printemps. »

Le juge Alito souligne également dans son brouillon que le 14e amendement de la Constitution, sur lequel s’appuie la décision « Roe c. Wade », n’en dit pas plus sur l’avortement. Adopté en 1868, cet amendement contient certes le mot « personne », mais il ne saurait impliquer l’égalité entre les sexes, comme devait le noter à l’époque un parlementaire lors d’un débat au Sénat sur cette question : « Je crois que M. Madison [un des auteurs de la Constitution] était assez vieux et assez sage pour considérer comme acquis qu’il existe une chose telle que la loi de la nature qui a une certaine influence même dans les affaires politiques, et que par cette loi les femmes et les enfants ne sont pas considérés comme les égaux des hommes. »

Jill Lepore n’est pas la seule historienne à critiquer sévèrement le brouillon de Samuel Alito. Comme le note le New York Times, plusieurs de ses collègues ont notamment dénoncé le passage de l’avant-projet de décision où le juge fait état d’« une tradition ininterrompue d’interdiction de l’avortement sous peine de sanction pénale de la common law jusqu’en 1973 ». Selon lui, un droit à l’avortement en vertu du 14e amendement ne saurait exister car il n’est pas « profondément enraciné dans l’histoire et la tradition de cette nation ».

Selon plusieurs historiens, le juge Alito a ignoré une bonne partie du premier siècle d’histoire américaine, au cours de laquelle les avortements n’étaient pas illégaux jusqu’au moment où les mouvements du foetus pouvaient être détectés. Dans un document soumis à la Cour suprême par les deux principales associations américaines d’historiens, ces derniers rappellent que, pendant des décennies après la fondation des États-Unis, la common law n’a pas réglementé l’avortement, ni même reconnu que l’avortement avait lieu à ce stade de la grossesse.

« C’est parce que la common law ne reconnaissait même pas qu’un fœtus existait séparément de la femme enceinte » avant le « quickening », soit les premiers mouvements du bébé, selon les historiens.

Le juge Alito n’ignore pas complètement le document des historiens, mais il ne cite que les passages qui font son affaire. Le passage ci-dessus ne s’y trouve pas.

(Photo Getty Images)






75 réflexions sur “La logique perverse du juge Alito

  1. Maximilien dit :

    C’est un document dégueulasse.

  2. Marylap dit :

    Moi qui pensait que les dinosaures étaient une espèce disparue. Le fait qu’une femme, jugde surcroît, endosse ce genre de commentaires extrêmement sexiste est encore plus enrageant. Si on utilise la logique tordu d’Alito, il ne pourrait pas y avoir de femme à la Cour Suprême.

    1. jeani dit :

      Dans le cas de Barrett, ça se défend.

      Elle est plus une servante écarlate qu’une femme.

      1. Haïku dit :

        @jeani
        Vous soulevez un très bon point !

      2. Guy LB dit :

        @ jeani : 👍👏👏👏
        Très bien vu ! En plus, ça a le grand mérite de tout expliquer.

      3. Davidf dit :

        Peut-être davantage une Martha ? Les servantes écarlates sont dans ce système malgré elles, alors que les Marthas (représenté par Aunt Lydia) semblent y croire sincèrement, à participer de plein gré au système social de Gilead.

      4. Achalante dit :

        Non, non. Elle est la femme d’un commandant, bien sûr. La maîtresse de maison, pas une servante. Mais n’oublions pas que Serena Joy Waterford n’avait pas le droit de lire le livre qu’elle avait écrit avant la révolution… Ni la Bible. Ni tout autre livre. Car seul les hommes avaient le droit de lire.

        Si ce que Barrett souhaite arrive, elle perdra automatiquement son poste de juge. Et pourtant, si c’est vraiment ce qu’elle veut, qu’est-ce qui l’empêche de démissionner?

  3. Léo Mico dit :

    J’aimerais que le Juge Alito nous cite les passages de la Constitution qui indiquent que l’avortement est interdit.

    Vu qu’il n’y en a pas, Alito devrait donc faire tout ce qu’il peut pour protéger l’avortement.

    1. NStrider dit :

      Non, et c’est là le problème. Le principe de base des tenants d’une lecture « originalistes » de la constitution étant: tout ce qui n’est pas décrit nommément dans la Constitution est du ressort des états.

      1. Guy LB dit :

        @ NStrider : 👌 Vous faites bien
        de le rappeler, sinon comment comprendre toute cette affaire, et l’importance qu’elle a pour la suite des choses ?

    2. Achalante dit :

      Moi, j’aimerais savoir le passage de la Bible qui interdit l’avortement.

      Et en échange, je leur montrerai la partie de la Constitution états-unienne qui interdit de faire des lois en concordance avec une religion.

  4. Loufaf dit :

    Comme si la sacro sainte constitution avait prévue le moindre détail de la vie humaine et l’ évolution de la société.
    Un parfait imbécile, rétrograde et hyper con- servateur cet Alito!

  5. Apocalypse dit :

    ‘Il s’agit selon elle d’une perversion de la logique et d’une trahison de la justice.’ (Jill Lepore)

    👏👏

  6. el_kabong dit :

    « Le juge Alito n’ignore pas complètement le document des historiens, mais il ne cite que les passages qui font son affaire. »

    Typiquement dretteux ripoux-liban…

  7. le_furote dit :

    Ah ben, il fallait pas laisser entrer cet hypocrite incompétent à la SCOTUS.

    Les démocrates doivent entreprendre des nominations de (4) nouveaux juges aujourd’hui même, et paqueter la SCOTUS. Leçon apprise: cesser d’être naïf face à la meute religieuse qui rame contre 67% de la population (ou plus?).

    Ciao

  8. NStrider dit :

    La suite _ les prochaines cibles

    Dans le droit constitutionnel des États-Unis, la pénombre (penumbra) comprend un groupe de droits dérivés ( in the penumbra of the constitution), d’autres droits explicitement protégés dans la Déclaration des droits. Ces droits ont été identifiés par un processus de « raisonnement par interpolation », où des principes spécifiques sont reconnus à partir d' »idées générales » qui sont explicitement exprimées dans d’autres dispositions constitutionnelles entre autres les IX et XIV amendements

    Griswold v. Connecticut, 381 U.S. 479 (1965), était une décision historique de la Cour suprême des États-Unis dans laquelle la Cour a statué que la Constitution des États-Unis protège la liberté des couples mariés d’acheter et d’utiliser des contraceptifs sans restriction gouvernementale.

    Obergefell v. Hodges est un arrêt rendu le 26 juin 2015 par la Cour suprême des États-Unis dans l’affaire James Obergefell et al., Petitioners, v. Richard Hodges, Director, Ohio Department of Health, et al. (ou Obergefell v. Hodges, 576 U.S.). Elle constitue un arrêt de principe, fondamental, dans lequel ladite Cour suprême considère le mariage homosexuel comme un droit constitutionnel en vertu du XIVe amendement de la Constitution des États-Unis. Cet arrêt a pour principal effet de rendre le mariage homosexuel légal dans l’ensemble des États-Unis et notamment dans les quatorze États fédérés et les territoires américains ne l’ayant pas encore autorisé.
    Le mariage homosexuel n’était reconnu que dans 37 états et cette reconnaissance était récente puisque les lois le reconnaissant sont entrées en application entre 2004 et 2015.

    Loving v. Virginia – moins sûr

    Loving v. Virginia (« Loving contre l’État de Virginie ») est une décision de la Cour suprême des États-Unis (no 388 U.S. 1), arrêtée le 12 juin 1967. À l’unanimité des neuf juges, elle casse une décision de la Cour suprême de Virginie (en) et déclare comme anticonstitutionnelle la loi de cet État interdisant les mariages inter-raciaux.

    Aujourd’hui, c’est le droit à l’avortement. Demain, les mariages homosexuels. Peu de temps après on visera les protections de toute nature pour les minorités. Ils veulent un gouvernement par une « élite » , blanche et puissante dictant aux autres leur vision rétrograde de la société . Ils veulent essentiellement reproduire dans la gouvernance ce qu’ils ont créé avec l’économie et revenir à la « bonne vieille époque » des barons du rail, du pétrole et du bétail.

    1. simonolivier dit :

      En fait, si l’on se base sur le raisonnenemnt de Alito, les états pourraient revenir à des lois ségrégationnistes parce que historiquement elles ont existé.

      1. marie4poches4 dit :

        Votre commentaire me fait penser à un article que j’ai lu récemment qui date de 2014
        « The Real Origins of the Religious Right
        They’ll tell you it was abortion. Sorry, the historical record’s clear: It was segregation.

        By RANDALL BALMER May 27, 2014

        « the catalyst for their political activism was not, as often claimed, opposition to abortion. Although abortion had emerged as a rallying cry by 1980, the real roots of the religious right lie not the defense of a fetus but in the defense of racial segregation »

        https://www.politico.com/magazine/story/2014/05/religious-right-real-origins-107133/

    2. chrstianb dit :

      @NStrider
      Votre dernier paragraphe résume très bien l’objectif sociétal de la Federalist Society.

      1. NStrider dit :

        Et des adhérents au trumpisme et à la philosophie MAGA.

  9. Apocalypse dit :

    Jill Lepore, elle est capable de raisonner, et en plus, très bien, elle devrait prendre la place du juge Alito à la Cour Suprême. 😊

    I like her! 😍

  10. Youno dit :

    «Selon lui, un droit à l’avortement en vertu du 14e amendement ne saurait exister car il n’est pas « profondément enraciné dans l’histoire et la tradition de cette nation»

    Ainsi, les autres droits constitutionnels découlants et reconnues par le 14 ième Amendement, notamment, le mariage gai, le mariage interracial , la contraception, sont potentiellement menacés malgré ce qu’Il en disent dans le projet de jugement, car ils ne sont pas profondément enraciné dans l’histoire et la tradition de cette nation.

    Certains juges qui siègent actuellement à la SCOTUS, se sont montrés fortement dissidents lors du prononcé de ces jugements

    Si ces juges ont dit que le droit à l’avortement est un stare décisif presque intouchable mais il l’annule. Alors pour ces autres droits …………

    De penser qu’un texte écrit voilà près de 250 ans puisse régler tout ce qui va arriver par la suite pour des centaines d’années, est le problème inhérent au principe de l’interprétation littérale et textuelle originelle prônée par les juges de la droite

    1. gigido66 dit :

      Même attitude dans l’interprétation des nombreux textes de la Bible.

    2. « L’histoire et la tradition de la nation » est en fait un prétexte pour tenter d’avoir préséance sur la jurisprudence, et que Roe vs. Wade ne respectait pas, C’est leur seul argument, et il ne tient pas la route, car il n’a aucune valeur juridique.

  11. Geneviève LeBel dit :

    La tradition veut qu’on charcute les femmes avec des broches et des cintres. Ainsi soit-il.

  12. Dekessey dit :

    Dans la constitution de 1787, il n’y avait rien sur les voitures et les avions.
    Comment est-ce possible que ces choses existent aujourd’hui? C’est troublant tout ça…

    1. Madalton dit :

      Les avions existaient. Trump l’a dit qu’en 1775 l’armée américaine a pris le contrôle des aéroports. Il a dit par la suite que son téléprompteur avait cessé de fonctionner. Ben oui le moron, incapable de dire quelque chose d’intelligent sans téléprompteur.

      https://www.bbc.com/news/48885319

      1. Haiku dit :

        @Madalton
        Bon rappel ! 😉

      2. gl000001 dit :

        Son téléprompteur est plus intelligent que lui 😉

      3. Ne vous en faites pas, il est tout aussi incapable de dire quelque chose d’intelligent avec un téléprompteur.

    2. NStrider dit :

      Ce serait bien aussi, si on limitait les droits du deuxième amendement aux armes existants à l’époque de la rédaction de la constitution. Ne serait-ce que pour l’effet comique, je serais même plutôt favorable à son existence.

    3. gigido66 dit :

      Et pour ces mâles vieillissants voyant leurs capacités viriles s’affaisser, pour leur gouverne , le Viagra n’existait pas, on devrait donc interdire sur tout le territoire américain US cette petite pilule bleue.

  13. Gilles Morissette dit :

    Le Juge Alito est uin dinosaure dont la place est dans une caverne avec les Hommes de Cro-Magnons.

    Sa logique est complètement tordu et pue le sexisme a plein nez en plus d’être d’une mauvaise foi évidente.

    Que ce sale type soit encore juge à la SCOTUS démontre que cette noble institution est vraiment « malade »

    1. Guy LB dit :

      Gilles Morissette : Tsk, tsk !
      Je vous trouve bien sévère avec le bon Juge Alito.

      Sa logique est fautive à bien des égards, mais elle n’est pas sexiste. Elle est cohérente avec son entêtement stupide à se référer à un parchemin d’un autre siècle pour qui être un humain était littéralement être un garçon blanc, parlant anglais et, de préférence, riche. Pourquoi chercher des complications?

      Je suis, moi aussi, pour le retour au bon vieux temps où les choses étaient claires pour tout le monde, simples à comprendre et faciles à retenir. Ahhhh… nostalgie, quand tu nous tenais par les c***…

      1. gl000001 dit :

        « Parchemin d’un autre siècle »
        Chaque fois qu’on y fait référence, on devrait montrer le même avertissement qu’ils mettent avant La Petite Vie à Radio-Can.
        « Ce programme est proposé tel qu’il a été originellement créé et peut contenir des représentations sociales et culturelles différentes d’aujourd’hui. »

  14. treblig dit :

    Au moment où la constitution a été écrite, le droit de vote était réservé aux hommes blancs de plus de 35 ans assez riche pour payer des taxes foncières sur une propriété.

    Donc pas de droit de vote ( entre autres) pour les femmes, les noirs ( ni pour les indiens) les jeunes et les pauvres.

    Si on doit retourner au texte original, eh ben allons jusqu’au bout.

    1. Léo Mico dit :

      @treblig :
      aller jusqu’au bout, c’est justement ce que veulent les républicains.
      Supprimer le droit de vote des minorités est d’ailleurs la seule solution pour que le parti républicain (toujours minoritaire en nombre de voix) puisse perdurer.

  15. probert dit :

    Si je suis triste pour les femmes qui vivent de la détresse pour différentes raisons reliées à une grossesse confirmée ou possible, je m’inquiète surtout pour tous les signes qui montrent que les USA deviennent de moins en moins démocratique, de plus en plus dans l’autoritarisme, le mensonge, la démagogie. Après la question de l’avortement il y aura celle de la liberté d’expression qui est déjà menacée.

  16. Pierre Belley dit :

    Une mise à jour de leur constitution ne serait pas un luxe. Ils sont resté figé dans le temps. Va falloir évoluer où disparaitre.

    1. gl000001 dit :

      Ils ont choisi l’option 2 !!

  17. Léo Mico dit :

    « La Constitution ne fait aucune référence expresse au droit de posséder UN FUSIL D’ASSAUT, et par conséquent, ceux qui prétendent qu’elle protège un tel droit doivent démontrer que ce droit est d’une manière ou d’une autre implicite dans le texte constitutionnel. »

    Ha ben ça alors !

    1. Madalton dit :

      Il y a un juge de la Cour Suprême du Canada qui avait dit en boutarde à un juge de la SCOTUS, je crois, que le 2e amendement devrait s’appliquer à ceux qui se déplacent à cheval avec un mousquet. Quelque chose de semblable. Je ne retrouve pas la citation.

  18. MarcoUBCQ dit :

    Les sophismes sont le propres des extrémistes qui veulent imposer leurs « valeurs » à tout le monde, et le détail qui montre qu’ils sont minoritaires ne leur traverse pas l’esprit (en ont-il un?). Les fanatiques de tout acabit trouvent des « fidèles » facilement car toute une partie de l’humanité a perdu sa perspicacité innée envers ceux qui se positionnent contre la vie. Nul besoin d’éducation formelle pour détecter les personnes indignes de notre confiance: Cette capacité est simplement préservée voire encouragée durant l’enfance. À preuve, après avoir côtoyé d’innombrables étudiants au bac, à la maîtrise et au doc, force m’était de constater que même un post-doc peut être crédule et adepte de sophismes.

    Là où le bat blesse pour ces pauvres abrutis (ayant perdu une partie de leur humanité), c’est que la pratique sophistique s’appuie sur du vent, nada, zéro, A-RIEN! On ne fait pas d’omelette avec des oeufs virtuels, en tout cas pas une omelette nourrissante.

  19. Comme je disait dans le blog précédent:

    Si l’interprétation originaliste est ce qui doit ètre fait pour l’avortement, il se doit aussi pour les armes a feu -> seulement a l’intérieur d’une milice organisé pour la protection de l’état.
    Rien a voir avec la possession personnel d’arme militaire la « protection personnel ».

    1. MarcB dit :

      Et les seules armes à feu permises seront celles qu’on charge par le canon! (Muzzle loading)

  20. Igreck dit :

    Ici aussi nous avons nos dinosaures, surtout des mâles 🦖

    Une Con-servatrice pour 30 Con-servateurs… ça vous surprend❓😡

    https://www.journaldemontreal.com/2022/05/05/voici-vos-deputes-a-ottawa-qui-sont-contre-lavortement

  21. Capitaine B dit :

    Selon les traditions en vigueur à l’écriture de la constitution, le juge Thomas devrait récolter le coton plutôt que siéger à la scotus et la juge Barrett devrait retourner à ses chaudrons.

    Je suis tout à fait d’accord pour que Biden leur nomme deux remplaçants!

  22. Mouski dit :

    Toutes les raisons sont bonnes (même les plus invraisemblables) pour se justifier. C’est d’une tristesse sans fin que de lire ces propos. Le cœur me lève.

  23. ralbol dit :

    Et le « juge » Alito est un juge de la plus haute cour du pays…

    Imaginez ce que les républicains ont nommé dans les tribunaux de moindre instance.

    On parle d’un juge qui s’est planté la fourchette dans l’front en tentant de couper sa soupe.

  24. Igreck dit :

    Comme je l’ai moi-même souligné à quelques reprises, les médias devraient cesser d’utiliser le terme Pro-Vie, choisi par ceux qui sont contre l’avortement. En fait ce sont des Anti-Choix car ils souhaitent imposer leur vue à tout le monde ⁉️Et en passant, plusieurs d’entre-eux sont aussi pour la peine de mort… bienvenue la cohérence😡

    https://www.journaldemontreal.com/2022/05/05/les-pro-vie-sont-en-fait-des-anti-choix

    1. Anti-LIBERTÉ-de-choix

    2. Les dems devrait reprendre le slogan des ripous : mon corps, mon choix

      Il n’y a rien de plus plaisant que d’utilisé les propres mots de quelqu’un contre lui.

    3. MarcoUBCQ dit :

      Vous aimeriez que des menteurs/sophistes cessent de mentir ou de faire part de leurs sophismes. Pas possible Igreck.

    4. Bob Inette dit :

      Ce sont des « pro-naissances forcées » peu importe les circonstances !

  25. anizev dit :

    La preuve que l’on peut être juge et manquer de jugement

    1. Bob Inette dit :

      Ce ne sont pas des juges mais des guardiens de l’orthodoxie retrumpliQAine néo-conne !

  26. Guy LB dit :

    Heureusement
    que des journalistes comme Jill Lepore, Richard Hétu, les gens de Politico et nombre d’autres se fatiguent à rassembler les faits et à éclairer nos lanternes, sinon nous en serions encore à prendre au sérieux et à faire confiance à des dinosaures comme Alito et ses collègues de la Cour Suprême pour guider les bonnes gens sur la compréhension des enjeux liés à l’IVG.

    Non, mais quelle imbécilité que ce recentrage de Roe v. Wade sur un document qui fait l’impasse sur l’existence même des principales intéressées ! Lepore démontre tellement clairement tout le ridicule du document d’Alito, qu’on se demande bien pourquoi ce document n’est pas déjà au fond de la poubelle, et Monsieur le Juge-pas-de-tête avec !!!

  27. anizev dit :

    Et comme cela a été dit, cette interprétation étroite de la constitution pourrait se revirer contre ceux qui clament à tout bout de champ, le droit d’avoir une arme à feu. Que les juges lisent le deuxième amendement au complet et non pas juste le bout de phrase qui font leur affaire. Si l’affaire des courriels de Hilary a eu un impact sur la présidentielle, le jugement contre l’avortement fera de même mais cette fois-ci en faveur des démocrates. Un souhait. Ben hâte de voir une femme ou un médecin se faire arrêter pour cause d’avortement illégale. Ça va ruer dans les brancards. Barrett et co. devront faire l’objet d’une destitution pour avoir menti.

  28. ralbol dit :

    La Constitution ne fait aucune référence expresse au droit de naître, et par conséquent, ceux qui prétendent qu’elle protège un tel droit doivent démontrer que ce droit est d’une manière ou d’une autre implicite dans le texte constitutionnel.

    Parce que des avortements spontanés sont fréquents, son « raisonnement » permet sans problème l’avortement.

    Après tout, pourquoi le droit de naître serait-il plus «naturel» que le droit d’avorter ? Le plus grand nombre ?

    Et avec ce type de raisonnement, ce type prétend être un JUGE !!!???

    Si sa déclaration n’est pas matière à révocation, qu’est-ce qui l’est ?

    Hallucinant !

    Évidemment, pendant qu’on s’use à combattre ces conneries, les urgences comme les virus, le climat et la pollution passent au 2,3,4,5e rang des priorités.

    Remarquez, quand on va se mettre à crever comme des mouches, l’avortement sera comme… automatique.

  29. MarcoUBCQ dit :

    Règle de base universelle: Tout mouvement produit un contre-mouvement. Ces imbéciles vont l’apprendre à leurs dépens. Ils sont stupides car ils sont inCONscients, et donc ignares de la science et de la probité.

  30. l’étroitesse d’esprit frappe à tous les niveaux….

    ce juge a tenté, maladroitement, de prendre cette cause de la façon la plus radicale en fonction de la Constitution comme le font tous les Jesus freaks et les talibans avec la religion….

    c’est une vision théorique et métaphorique d’un texte pris dans le sens le plus strict des mots.
    Ce n’est pas spécifique dans le texte, alors ça ne s’applique pas….

    La nomination des juges est importante, car il faut, justement, savoir séparer ceux qui ont une vision étroite et les autres….

    Aux USA, comme tout est politique, cette perte d’éthique dans le choix des juges rend le débat biaisé et fait perdre de la crédibilité à la Cour Suprême.
    il se passerait quoi, su par exemple, la Cour Suprême interdit l’avortement ou permet d’interdire l’avortement au nom de tout et n’importe quoi??
    Si, par la suite, la société se révolte et confronte ce jugement, il se passe quoi??
    La Cour Suprême recule?? si oui, n’est-ce pas un précédent qui lui enlève une large part de crédibilité??
    Le gouvernement « renverse » le jugement …. encore là la crédibilité de la Coup est fichue…

    La vision à courte vue des républicains aura des dommages collatéraux majeurs sur leurs institutions…..

    Emmêler politique, justice, biologie, religion n’apporte rien de constructif…

    C’est une vision machiste d’imaginer prendre possession du corps des Femmes au nom de la nation, de la religion ou du pouvoir politique et juridique.

    Prétendre que chaque grossesse est un signe de dieu, ou un acte patriotique est une ignorance absurde ou un cas de machisme pur… un mâle a réussit à se reproduire, alors il est impensable de le priver de cette réussite… même si par la suite, il se fout du gamin et laisse toute la responsabilité sur les épaules de la mère…..

    « faire » un enfant n’est pas un acte de dieu… voilà 1000 ans, ok, personne ne comprenait réellement le mystère de la grossesse… même voilà 100 ans, c’était encore nébuleux….. mais en 2022, on le sait que y’a rien de magique, de divin, de mystérieux….

    ce n’est pas une faveur divine… ce n’est pas un acte patriotique de fabriquer des soldats pour la nation ou des bras pour l’élite…. ce n’est pas une course pour gagner le concours de plus de croyants pour démontrer la supériorité d’un dieu sur un autre….
    c’est de la biologie!

    ce n’est pas de l’amour, ce n’est pas un signe de quoi que ce soit…. c’est biologique….
    mais les religions ont emmêlé la biologie, la reproduction, l’amour et le sexe en un seul acte…. avec une seule finalité… des enfants…. occultant le désir d’en avoir, la capacité de s’en occuper et d’avoir un environnement social pour émanciper les enfants….

    Surtout, surtout, en niant le plaisir, en refusant que les gens aient du plaisir… on ne peut pas avoir du plaisir hors du Paradis Terrestre!! Les humains ne peuvent pas avoir du plaisir, juste pour le plaisir avec un geste désapprouvé par dieu lui-même!….. Il faut souffrir sur Terre, se faire chi… toute sa vie en espérant, après la mort, avoir du plaisir, mais platonique…

    et ce brave juge, con malgré sa toge et ses études, s’emmêle les pinceaux, « sa » croyance, et toutes les fables de la société américaine…
    Houston on a un problème…

    1. Madalton dit :

      Il doit être contre la vasectomie et le condom. J’aimerais voir la réaction des hommes et des politiciens républicains si la SCOTUS interdisait ces mode de contraception des hommes.

      Il n’est pas dans la bonne chaise. Il devrait être cardinal au Vatican.

      1. Bob Inette dit :

        La preuve que les cardinaux ne comprennent rien à la contraception est qu’ils ont mis le condom à l’index !

    2. Bob Inette dit :

      « Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché. »
      (Anatole France)

      « Le christianisme a fait boire du poison à Éros : il n’en est pas mort, mais il est devenu vicieux. »
      (Friedrich Nietzsche)

      « L’éducation chrétienne repose essentiellement sur l’angoisse et la peur, le manque de confiance en la nature humaine,
      le mépris du corps, de la sexualité et de la femme en tant qu’être sexué. »
      (Dr. Pierre Solignac / La névrose chrétienne)

      « L’Eglise fit ce qu’elle put pour que la seule forme de sexualité admise entraînât très peu de plaisir et beaucoup de souffrance ».
      (Bertrand Russell)

  31. Madalton dit :

    Alito s’est référé à un avis d’un juriste du 17e siècle en Angleterre qui disait que l’avortement est un crime. Ce juriste croyait aussi que les sorcières devaient être exécutées. Il faut être tordu pas à peu près pour justifier ses arguments sur des documents de 1604.

    https://www.rawstory.com/roe-v-wade-alito/

    1. ralbol dit :

      « Il faut être tordu pas à peu près pour justifier ses arguments sur des documents de 1604. »

      93% des humains de la planète basent leur VIE sur des bouquins parfois vieux de plus de 3000 ans…

      On n’est pas sortis d’l’auberge !

    2. gl000001 dit :

      Alito joue à l’apprenti-sorcier !! Which witch is wich ?

  32. jeanfrancoiscouture dit :

    «….. Je crois que M. Madison [un des auteurs de la Constitution] était assez vieux et assez sage pour considérer comme acquis qu’il existe une chose telle que la loi de la nature qui a une certaine influence même dans les affaires politiques, et que par cette loi les femmes et les enfants ne sont pas considérés comme les égaux des hommes. »

    Mais il y a encore pire que «la loi de la nature» telle que décrite par ce politicien ignare comme idéologie de la subornation de la femme. Il y a la «Loi de Dieu» dont l’origine nous ramène à La Genèse. Cela aussi explique la détermination des extrémistes religieux dans leur volonté de contrôler la vie des femmes. Et le plus triste là-dedans c’est que toutes ces sectes embrigadent aussi des femmes dans leurs délires de domination.

    Et quand un quarteron de juges nommés à vie, inamovibles, et bornés pervertissent l’esprit des lois cela donne ce que nous pouvons observer maintenant. Souhaitons bonne chance et éventuellement bon courage aux Américaines si jamais les avatars judiciaires de Donald Trump arrivent à leurs fins.

  33. Dit en passant dit :

    J’attribue aisément 2 morceaux de robots à Mitch McConnell. Non satisfait de faire parti du groupe le plus corrompus et le moins crédible qui existe, il a réussi à inclure la Cour Suprême dans ce groupe.
    Je crois que le juge Alito serait moins brave à enfiler sa cagoule blanche (kkk) si il ne sentait pas l’appuie du nouveau squad de mercenaires confirmé par McConnell.
    Je serais curieux de voir les fluctuations de son compte de banque offshore, car vendre son pays ne doit pas être gratuit.

  34. gl000001 dit :

    HS : Les russes volent du grain en Ukraine !! Des centaines de milliers de tonnes !!
    https://www.cnn.com/2022/05/05/europe/russia-ukraine-grain-theft-cmd-intl/index.html

    1. Madalton dit :

      Il faudrait couler les bateaux qui transportent le grain.

  35. lanaudoise dit :

    Quelqu’un a vu la dernière connerie de la « vedette » Matt Gaetz?
    https://www.usatoday.com/story/opinion/columnist/2022/05/04/matt-gaetz-roe-twitter-over-educated-women/9646231002/
    J’aime bien le titre de cet article:

    MATT GAETZ ACCIDENTALLY REMINDS PEOPLE HE’S A LOSER WHO ALLEGEDLY HAS TO PAY WOMEN FOR SEX

    https://www.vanityfair.com/news/2022/05/matt-gaetz-roe-v-wade-abortion-tweet

  36. ghislain1957 dit :

    Reprenons la « logique perverse » du juge Alito, mais cette fois-ci pour le deuxième amendement qui précise noir sur blanc: « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit du peuple de détenir et de porter des armes ne doit pas être transgressé. »

    Le citoyen Lambda américain ne fait pas partie d’une « milice bien organisée » donc, pourquoi aurait-il le droit de porter une arme?

  37. lanaudoise dit :

    Parlant d’avortement, la suave opinion de la « vedette » Matt Gaetz. Car dorénavant, si vous êtes un criminel avéré, d’obédience républicaine, il est de bon ton de faire autant de unes que possible.
    Donc, sa dernière connerie.
    https://www.vanityfair.com/news/2022/05/matt-gaetz-roe-v-wade-abortion-tweet
    J’adore le titre de l’article.
    https://www.vanityfair.com/news/2022/05/matt-gaetz-roe-v-wade-abortion-tweet

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :