Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La Russie n’a pas atteint les objectifs militaires majeurs qu’elle s’était fixés pour la première journée de sa guerre en Ukraine, selon les renseignements britanniques. Lors d’une entrevue accordée ce vendredi matin à la BBC, le ministre de la Défense britannique Ben Wallace a déclaré que Vladimir Poutine avait notamment échoué jusqu’à présent dans sa tentative de prendre un aéroport clé au nord de Kiev, la capitale de l’Ukraine. Les forces russes ont également perdu environ 450 soldats et un nombre important de chars, et n’ont pas encore franchi la ligne de contrôle dans la région de Donbass, dans l’est de l’Ukraine, a-t-il précisé.

« Poutine avait dans son esprit […] que les Ukrainiens attendaient en quelque sorte d’être libérés par le grand tsar, et qu’il se présenterait en Ukraine et qu’ils l’acclameraient tous », a déclaré Ben Wallace. « Bien sûr, nous avons tous vu que ce n’est pas vrai. »

En faisant allusion aux manifestations anti-guerre qui ont eu lieu jeudi dans plusieurs villes russes, le ministre britannique a ajouté que l’homme fort du Kremlin avait surestimé l’appui de ses concitoyens pour l’attaque contre l’Ukraine. « Cela démontre jusqu’à quel point il est déconnecté. »

Le correspondant militaire du Kiev Independent a rapporté de son côté l’opinion du militaire le plus haut gradé en Ukraine selon laquelle « la guerre éclair menée par la Russie le premier jour a échoué ».

Reste que des soldats russes sont aux portes de Kiev, qui était bombardée vendredi matin, selon le New York Times. « Les forces ukrainiennes affrontaient les troupes russes à la périphérie de Kiev, une ville de 2,8 millions d’habitants, où le président Volodymyr Zelensky a prévenu dans une allocution télévisée qu’il était “la cible n° 1” de l’avancée russe », décrit le journal.

Le Pentagone a indiqué jeudi que Poutine voulait « décapiter » le gouvernement ukrainien et y installer de nouveaux dirigeants.

(Photo AP)

78 réflexions sur “La Russie n’aurait pas atteint ses objectifs

  1. Cotenord07 dit :

    Selon France24, il y aurait des combats urbains dans la banlieue nord de Kiev. Les militaires russes seraient une avant-garde de parachutistes ou de forces spéciales (Spetsnaz).
    Les forces ukrainiennes auraient repris l’aéroport d’Hostomel au nord-ouest de Kiev, et les Russes combattraient pour le reprendre.
    Il y aurait deux divisions de l’armée russe qui descendraient du Bélarus vers Kiev. Une division comprend entre 10000 et 30000 soldats.
    La résistance ukrainienne serait plus forte qu’attendue par les Russes.
    Si c’est le cas, l’occupation du terrain sera difficile pour les Russes, surtout si elle est réalisée avec des conscrits.

    1. ProMap dit :

      Cotenord07 – D’accord avec vous. Il parviendra peut-être à ses fins à court terme (Kiev et changer les chefs gouvernementaux), mais à moyen terme, il leur (ces nouveaux dirigeants) cuisine une insurrection. L’Otan ou de ses pays membre soufflera très fort sur ces braises de la résistance, comme en Afghanistan au siècle dernier? On parle ici de l’Ukraine au complet et pas seulement de la Crimée.

      1. ProMap dit :

        Hum, insurrection est un peu fort, guérilla serait plus juste.

      2. Cotenord07 dit :

        @ ProMap :
        Une politologue qui participait au panel de France24 à indiquée que l’arrivée de cercueils contenant les dépouilles de militaires russes tués en Ukraine allait peut-être affecter l’opinion publique russe.

        Elle a aussi mis l’accent sur le fait que les conscrits ne sont pas aussi bien conditionnés que les troupes aéroportées et les Spetsnaz, sur le plan idéologique et du point de vue du moral.

  2. Toile dit :

    Je partage en général ces constats. Dans sa « grandeur de génie stable » que lit Poutin qui ne tolère pas la dissidence ? Pour lui, est-ce qu’un contre temps dans son échéancier? J’ai plutôt tendance à croire que si donc pas de remise en question sur la pertinence d’une telle offensive, mégalomanie oblige. On fonce les gars sinon quel maudit rationnel tordu va t il pêcher ? Oui il est fort possible que le gouvernement Ukrainien soit décapité, au sens propre comme au sens figuré. Mais au final, perdant sur toute la ligne. Et quand le peuple russe verra ce avec quoi leur maigre rentes et salaires leur permet de substituer désormais, c’est pas la fin de la récréation pour lui. Pis il mieux de ne pas se frotter à Erdogan.

    Avis aux trolls. Trouvez moi pas une version négationniste. Je vous attends avec un pic et un fanal pour la faucille et le marteau que vous défendez.

  3. ProMap dit :

    Je cite Laura-Julie Perreault dans son excellent article mis en lien par Madalton dans le billet précédent.

    « Il essaie de manipuler ton histoire comme on joue d’un violon, en appuyant très fort sur les cordes sensibles.

    Je pense qu’il surestime sa capacité à te convaincre, ma Russie.

    Je pense qu’il te sous-estime.  »

    L’utilisation de la dénazification de l’Ukraine par Putin ne vise pas l’occident, ni même la Chine qui n’en a rien à foutre de cet élan soi-disant « patriotique » de l’homme qui est demeuré au fond chef du KGB. Putin vise les Russes eux-mêmes en rappelant la contre-attaque russe victorieuse. Il utilise les « cordes sensibles » du passé pour convaincre de la nécessité pour la Russie de guerroyer en Ukraine.

    L’Occident n’est pas dupe de cette rhétorique à la trump et le peuple russe n’a pas l’air d’y croire non plus, d’où cette loi pour stopper toute manifestation contre sa nouvelle guerre.

    Le pire ennemi d’un dictateur vient très souvent de l’intérieur, d’où le retour de Putin à ses habitudes du KGB.

    Le billet d’aujourd’hui te rappelle-t-il l’Afghanistan, cher très, très petit père des peuples?

    1. Michel Marceau dit :

      Je vais reprendre des paroles attribué à Gobel, lors que l on ment il faut prendre garde d y croire.

  4. Louise dit :

    « La Russie n’a pas atteint les objectifs militaires majeurs » selon les renseignements britanniques.
    Je voudrais bien le croire mais je viens tout juste d’écouter Tamara Alteresco à RDI et elle dit que selon les renseignements russes, Poutine est très content d’avoir atteint ses objectifs.

    Ce n’est qu’un exemple de la désinformation que nous subissons tous les jours et c’est encore pire en temps de guerre.
    Comme je n’accorde aucune crédibilité à Poutine, je suis portée à croire les britanniques mais il me reste un petit doute. C’est le résultat de l’action pernicieuse du mensonge ou des demi-vérités des dirigeants.

    1. simonolivier dit :

      Excusez mais je n’accorde pas beaucoup de crédibilité à Alteresco…Pensez-vous vraiment que le renseignement Russe et Putin vous nous dire qu’ils ont échoué à atteindre leurs objectifs??? Sérieux???

      1. Louise dit :

        simonolivier

        Tamara Alteresco ne donne pas ses opinions personnelles, elle nous rapporte ce que se passe en Russie. Je ne vois pas pourquoi vous remettez en doute sa crédibilité.
        C’est à chacun de se faire une idée sur ce qui est rapporté. Si vous lisez bien mon commentaire, moi non plus je ne crois pas Poutine.

      2. Igreck dit :

        J’ai récemment suivi un cours sur la Russie post-soviétique et le professeur nous disait que Alteresco ne sachant ni parler ni lire le russe, elle doit se fier à l’analyse d’autres personnes pour informer les auditeurs radio-Canadiens⁉️

      3. cotenord07 dit :

        Si Tamara Altéresco a des accompagnateurs (fixeurs) russes ou russophones compétents et indépendants du pouvoir politique autour d’elle, il me semble que ses comptes rendus doivent être crédibles.

        Mais dans la mesure où l’information de source gouvernementale est fortement contrôlée, elle n’a peut-être pas accès à toute la diversité d’opinions et de témoignages qu’on trouve dans les pays occidentaux.

      4. Louise dit :

        Igreck

        Ce serait une information à vérifier. Je l’ai entendue plus d’une fois s’adresser à des passants dans la rue et elle leur parlait une langue que je ne connais pas, j’en ai déduit que c’était le russe.
        De plus elle a dit avant hier que sa famille habite à Moscou. Dans quelle langue se parlent-ils si ce n’est le russe ?

      5. Igreck dit :

        Louise,
        J’ai fait quelques recherches …. Impossible de trouver d’infos plus précises sur cette journaliste… seulement qu’elle a une formation en journalisme et en histoire.

      6. Cotenord07 dit :

        @ Louise et lgreck:

        Je crois avoir déjà lu (source fiable) que la famille de Tamara Altéresco est originaire de Roumanie.

  5. Toile dit :

    Bien que je ne sois pas militaire, on risque sur le terrain d’avoir des scénarios de guérilla. Ca défendre au millimètre près tout territoire ukrainien avec la force du désespoir et la foi de la juste cause. La pire armée qu’on attaquant peut rencontrer: afghans, vietnamiens et …. russes. Ca vous dit quelque chose ?

    1. Toile dit :

      Oups… qu’un attaquant peut trouver

    2. gl000001 dit :

      En plus que les soldats ont peut-être un parent qui habite l’Ukraine.

      1. Achalante dit :

        J’ai cru comprendre que les soldats issus de cette région avaient été envoyés ailleurs, et que ceux qui participent à cette offensive viennent d’autres régions. Ce qui est bien pensé, mais pas suffisant; il semblerait que des soldats russes se sont rendus aux troupes ukrainiennes, refusant de se battre contre leurs « frères ukrainiens ».

  6. MarcB dit :

    Grand prix F1 de Russie annulé
    https://www.rds.ca/courses/formule-1/invasion-de-l-ukraine-le-grand-prix-de-f1-de-russie-annule-1.15493918

    Prochainement ce sera la ligue de Champions d’Europe qui devrait déplacer ses match de Russie. Ca ne touchera pas le portefeuille et le garde-mager des russes, mais au niveau prestige, c;est une manière de passer le message à la population que les gestes de Poutine ne sont pas accepptables.

    1. simonolivier dit :

      L’UEFA déménage la finale à Paris.

    2. Madalton dit :

      Ça serait le temps que le CIO bannisse la Russie des JO pour au moins 10 ans, ce qui aurait dû être fait après les Jeux de Sotchi après le scandale de dopage.

      Qu’en est-il de la KHL? Que vont faire les équipes en dehors de la Russie et les joueurs ukrainiens qui jouent dans cette ligue?

      1. MarcB dit :

        Bon point. En ce moment seules les équipes de Riga et Helsinski sont en dehors de la sphère sino-soviétique.
        Pour les joueurs, ça va devenir très délicats!

      2. Igreck dit :

        La Russie n’est-elle pas déjà exclue⁉️Les athlètes russes se présentent sous la bannière ROC (pour Russia Olympic Commitee) depuis le scandale du dopage des participants. Le G8 est redevenu le G7 après l’annexion de la Crimée… Prochaine étape, on enlève le siège permanent et surtout le droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU à ce pays délinquant et dangereux. Et comble de l’absurde, c’est la Russie qui actuellement préside les réunions du Conseil😳🤪

      3. Igreck dit :

        Dans un communiqué, Kenneth Roth, directeur de l’ONG Human Rights Watch, a vivement dénoncé un veto russe qui « envoie un signal effrayant aux civils ukrainiens de son indifférence au droit international ».
        En 2014, après l’annexion russe de la Crimée, qui s’était faite sans effusion de sang, Moscou avait déjà mis son veto à un texte le condamnant, qui avait recueilli 13 voix favorables, la Chine s’abstenant. L’Inde ne faisait pas partie alors du Conseil de sécurité.
        Une résolution ensuite à l’Assemblée générale avait obtenu 100 voix favorables. Onze pays avaient voté contre, 58 s’abstenant. Le reste des membres des Nations unies n’avait pas pris part au scrutin.

        https://www.lapresse.ca/international/europe/2022-02-25/agression-de-la-russie-contre-l-ukraine/la-russie-utilise-son-veto-et-bloque-la-resolution-de-l-onu.php

      4. Haïku dit :

        @Igreck
        Très bon point ! 👌

  7. Toile dit :

    Quelqu’un a entendu des échos de l’Arabie maudite et ses pareilles? Silence radio?

  8. Cotenord07 dit :

    Selon l’agence d’information russe RIA Novosti (contrôlée par le gouvernement russe), le président ukrainien Volodymyr Zelensky aurait demandé à nouveau à s’entretenir avec Vladimir Poutine.

    RIA Novosti a un clip de cette déclaration sur son site.

    https://ria.ru/20220225/zelenskiy-1775054063.html

  9. Samati dit :

    La novlangue russe :
    Lavrov just explained why Russia had to start a war with Ukraine and it’s pure Orwell: « The Russian operation is being carried out to free Ukrainians from oppression so they can determine their own future ».

    1. Toile dit :

      Absolument… selon les paramètres établis unilatéralement. On veut ton bien et on l’aura. Tout un futur souverain ! Ça passera pas côté ukrainien.

  10. spritzer dit :

    « En faisant allusion aux manifestations anti-guerre qui ont eu lieu jeudi dans plusieurs villes russes, le ministre britannique a ajouté que l’homme fort du Kremlin avait surestimé l’appui de ses concitoyens pour l’attaque contre l’Ukraine. « Cela démontre jusqu’à quel point il est déconnecté. »

    Je ne vois pas ce bout dans l’article du Guardian.

  11. danielm dit :

    « Vladimir Poutine n’a pas atteint ses objectifs (de conquête éclair) »
    Cela n’a rien de bien rassurant même pour les Ukrainiens qui ont survécu. Car vu l’état émotionnel instable prévisible de cet autocrate proclamé et déifié par certains, nul ne peut prédire jusqu’ou cette dérive va nous conduire à part, peut-être, certains pseudo algorithmes de ce forum dont la fantaisie historique bat des records.
    Non le monde se lève aujourd’hui plus hasardeux, plus déchiré, plus pauvre qu’hier en vertu d’une pensée agressive et simpliste d’un dirigeant déconnecté à la tête de ce que pourrait être une grande nation, oui, mais beaucoup trop fataliste et servile pour forcer son émancipation.
    Demain il faudra refaire ces ponts entre nous mais entre temps la bête sévit encore. SVP, Otez-lui ses codes nucléaires et désactivez sa console!

    1. le_furote dit :

      Pourvu que notre met national ne se fâche pas trop et transforme l’Ukraine en Tchétchénie ou en Syrie, i.e. en rasant/cassant tout et en rendant le territoire comme un wasteland qui tous doivent fuir.

      Ciao

  12. spritzer dit :

    Dans le fil twitter de Richard, Hillary à TLMEP ?? Je l’ignorais. À ne pas manquer!

  13. Cotenord07 dit :

    L’agence RIA Novosti annonce sur son site que Vladimir Poutine est disposé à envoyer une délégation à Minsk pour engager des pourparlers avec l’Ukraine.

    https://ria.ru/20220225/peregovory-1775083712.html

    1. Madalton dit :

      Mettons qu’être un dirigeant ukrainien, je n’irais pas à Minsk. Je demanderais un endroit plus neutre que celui-là.

  14. Duduche dit :

    Qu’ils n’aient pas réussi à atteindre tous leurs objectifs ne fait que retarder un peu la chute de l’Ukraine. Le rapport de forces étant tellement inégal qu’il est difficile de croire qu’ils ne prendront pas le pays. Cela dit, plus l’Ukraine résiste, plus cela encouragera les russes qui critiquent le régime de Poutine. Et si une guérilla devait s’installer, avec des combattants venus d’ailleurs dans le monde pour aider l’Ukraine, la Russie risque de s’embourber encore plus dans la désapprobation générale. Il y a beau avoir de la propagande de tous les côtés, le rôle de l’agresseur est définitivement sur Poutine.

    Ça reste dur à accepter qu’il n’est pas réellement possible aux sociétés démocratiques d’intervenir pour faire cesser l’assaut.

    1. Madalton dit :

      Il pourrait y avoir éventuellement des actes terroristes en Russie.

      1. Toile dit :

        Heuh… Minks est neutre ? Partie prenante du conflit sans compter le régime…. hihihi

  15. kyrahplatane dit :

    Lavrov a eu une conversation avec Matthew Chance de CNN et il a dit que l’armée
    russe était en Ukraine pour empêcher un génocide de la part des nazis,
    Il a menti tout du long de l‘entretien il ne faut rien croire de ce qui vient de la Russie.

    1. Chanounou dit :

      Comme quoi, même presque 80 ans après la mort du monstre AH qui na même pas eu le courage d’affronter la vérité en sortant de son bunker , l’hydre immonde du nazisme continue d’empoisonner le monde.
      Il y a sûrement en Ukraine comme dans presque tous les pays d’ ailleurs des groupes de  » bas du front » qui rêvent d’une supériorité au titre de leur  » race » couleur de peau, religion ou…ou…ou…., mais de là à les instrumentaliser pour justifier une entrée en guerre qui peut devenir un cataclysme mondial, il y a un pas que Poutine à franchi sans hésiter et qui nous laisse à sa merci…. !!!

    2. Igreck dit :

      @kyrahplatane
      Lavrov a dû lire cela dans le « Truth Social » de Trompe⁉️

  16. danielm dit :

    Je n’oublie pas cette immense catastrophe humaine qu’engendre cette agression gratuite d’un pays souverain. Oui elle s’ajoute à d’autres drames humanitaires de cette petite planète mais faut-il en réinventer de nouvelles sur la base de vieilles ambitions nationalistes territoriales. Il me semblait que ces temps ancestraux et moyenâgeux étaient choses du passé. Mais non, il faut croire que certains pleutres aiment toujours jouer à la guerre (Allo algorithmes, allo radio-Québec, allo voyous d’Ottawa et bientôt de Washington).
    l’Europe et l’Amérique ont raison de se préparer à recevoir ces populations de réfugiés pour leur offrir non seulement un soutien mais aussi la perspective d’un monde meilleur et plus inclusif. Chacun de nous peut participer à cet effort de solidarité humanitaire.

  17. treblig dit :

    En dehors des groupes d’interventions spécialisées (spetnaz) qui sont chouchoutées, le reste de l’armée russes est minée par des problèmes d’alcoolismes, de violence, d’insubordinations, de pénurie… Juste à voir l’état délabré des soldats après leur retour d’Afghanistan ou de Tchétchénie. La marine russe rouille dans la Mer Noire. Reste les missiles nucléaires qui sont l’ultime défense russe. Mais le nucléaire est dangereusement proche d’une riposte américaine.

    1. spritzer dit :

      Si l’armée russe était en aussi mauvais état, les demandes de Poutine au mois de décembre n’aurait jamais été prises au sérieux avec tout le branle-bas diplomatique auquel on a assisté.

    2. Cotenord07 dit :

      @ treblig :

      Les forces armées russes sont aujourd’hui en bien meilleur état qu’il y a 10, 20 ou 30 ans. Mieux équipées, mieux dirigées, mieux entraînées.

      C’est un des secteurs où les administrations Poutine ont beaucoup investi.

      Les forces armées russes n’ont évidemment pas la capacité de projection (déploiement) internationale qu’ont celles des États-Unis, mais elles sont tout de même très puissantes.

      Et le fléau de l’alcoolisme a beaucoup diminué en Russie sous les administrations Poutine.

    3. Kelvinator dit :

      On peut mettre en doute que l’armée russe soit bien plus forte qu’elle l’était lors de sa désastreuse guerre en Georgie en 2008. L’armée fait face à de multiples problèmes, bien que certains aspect soit meilleur qu’avant. La progression des avancements est limité par la capacité monétaire de l’administration. Bien qu’ayant un % du PIB élevé, la faible économie russe fait que ce nombre est inférieur à bien d’autres pays.

      « Experienced researchers including Igor Sutyagin and Aleksandr Golts argue consistently that the number of servicemen available severely limits Russia’s options, and that overstretch remains a problem.14 They also observe that Russia’s plan to establish a number of new Ground Forces divisions, as well as other new formations, is inconsistent with the Ground Forces’ substantial undermanning problem and will lead to the hollowing out of existing formations. »
      https://carnegieendowment.org/2017/05/03/assessing-russia-s-reorganized-and-rearmed-military-pub-69853

      Le nombre d’heures d’entrainement des pilotes de chasseurs russes est aussi très en deça de l’entrainement occidental, surtout américain. Ils ont des avions, mais des gens moins bien formé pour les piloter. J’ai perdu ma source malheureusement…

  18. Cotenord07 dit :

    Traduction française de l’article de l’agence RIA Novosti :

    « Poutine répond à l’offre de Zelensky de tenir des pourparlers »

    « MOSCOU, 25 février – RIA Novosti. La Russie est prête à envoyer sa délégation à Minsk pour des discussions avec l’Ukraine, a déclaré aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

    « Comme vous le savez, le président ukrainien Zelensky a déclaré aujourd’hui qu’il était prêt à discuter du statut de neutralité de l’Ukraine. Dans un premier temps, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que le but de l’opération était d’aider la LNR et la DNR, notamment en démilitarisant et en dénationalisant l’Ukraine. Et ceci, en fait, est une composante intégrale du statut de neutralité », a déclaré M. Peskov.

    « Dans ce contexte, en réponse à la proposition de Zelensky, Vladimir Poutine est prêt à envoyer à Minsk une délégation russe au niveau des représentants du ministère de la Défense, du ministère des Affaires étrangères et de l’administration présidentielle pour des négociations avec la délégation ukrainienne », a-t-il déclaré. »

    https://ria.ru/20220225/peregovory-1775083712.html

    1. danielm dit :

      Si des pourparlers doivent se réaliser, ils devraient avoir lieu sous la supervision de l’ONU ou d’un pays véritable neutre dans ce conflit, pas autrement.

      1. Layla dit :

        @danielm 8:17

        07:41 vendredi 25 février

        Le président français Emmanuel Macron se dit prêt à négocier un cessez-le-feu – feu.
        Macron a déclaré qu’il se positionnait comme le médiateur entre la Russie et l’Ukraine pour un éventuel accord de cessez-le-feu. « Je pense qu’il est de ma responsabilité […] de prendre de telles initiatives lorsqu’elles sont demandées par l’Ukraine, puis, tout en condamnant, en sanctionnant, tout en continuant à décider et à agir, de laisser cette voie ouverte pour que le jour où les conditions pourront rencontrées, nous pouvons obtenir une cessation des hostilités pour le peuple ukrainien.

        https://www.aljazeera.com/news/2022/2/23/ukraine-crisis-macron-the-mediator-in-chief

    2. spritzer dit :

      Et voilà, il n’est pas question de s’accaparer du territoire mais comme ils le disent depuis le début: démilitarisation, neutralité du pays, et bien sûr dénazification. Espérons que ces négos portent fruit mais c’est difficile d’y croire.

      1. ProMap dit :

        « Espérons que ces négos portent fruit mais c’est difficile d’y croire. » parce que l’objectif est justement « de s’accaparer du territoire ». S’il réussit, soyez assuré que Putin n’y perdra rien.

        « démilitarisation » : oui, exception faite de l’armée russe qui demeurera sur place (vous savez les peacekeepers de truump)
        « neutralité du pays » : avec un « fort » penchant pour la Russie.
        « dénazification » : dekossé?????

        spritzer, misère, sortez du « cloud propagandiste russe ».

      2. spritzer dit :

        @ProMap

        Vous faites de la projection, attendez au moins de voir la suite.

        La dénazification n’est pas une vue de l’esprit non plus, elle est basée sur une réalité.
        https://jacobinmag.com/2022/02/maidan-protests-neo-nazis-russia-nato-crimea

      3. dynopax dit :

        Russian puppet! Le Kool-Aid de la Rodina semble vous faire de l’effet et ce, à tous les niveaux: Des nazis partout en Ukraine? Vraiment? Plus qu’en Europe, aux USA? Et c’est sans compter cette projection/obsession malsaine qui vous amène à partager des liens sur la létalité des joujoux de l’armée rouge. Aucune considération pour les cibles de ces beaux jouets sur le terrain? Des civils, parents, enfants? Votre fantasme poutinien me révulse… Pour ma part, ce pantin navrant et sa caste d’oligarques devrait croupir en prison. Le monde compte beaucoup trop de ces psychopathes qui méprise le droit à la vie et la liberté, la vraie!

      4. spritzer dit :

        Vous avez lu l’article ? Non. Encore une fois vous parlez au travers votre chapeau.

        Pour les vidéos vous avez raison elles sont inappropriées sur ce blogue.

    3. Louise dit :

      cotenord07

      « …pour des négociations avec la délégation ukrainienne »

      Des négociations dans l’esprit de Poutine ça veut dire donne-moi ce que je réclame c’est-à-dire ton pays et je ferai rentrer mes troupes en Russie. En contrepartie tu pourras quitter le pouvoir de ton propre gré et tu ne seras pas inquiété, juste surveillé.
      On n’est jamais gagnant avec un serpent sournois comme Poutine.

      1. Kelvinator dit :

        C’est aussi un signe de faiblesse de Putin de vouloir des négociation après une journée catastrophique pour l’armée, alors qu’il refusait toute rencontre cette semaine.

    4. Toile dit :

      Oups… un beau piege à con Minks. Finito banano Zelensky si son corps s’y rend.

      Ps Madalton: je viens de saisir le pourquoi vous choissiriez un endroit plus neutre. Mes excuses.

  19. Rayban dit :

    L’Afghanistan, puis la Tchétchénie, les Russes — à l’instar des Américains en Irak et en Afghanistan (aussi) — n’en ont pas tiré de leçons. Les façons de faire la guerre ont changé, on n’entre plus dans les villes en faisant une parade de chars triomphante comme en 68 à Prague, sans opposition. On a beau utiliser les armes dernier cri et une puissance de feu écrasante, les tactiques de guérilla, urbaine et autre, peuvent faire payer un lourd tribut à l’envahisseur, pas seulement militairement mais politiquement aussi. Je le dis à regret, car la guerre est une chose terrible, mais je souhaite, puisqu’ils n’ont plus d’autre choix, que les Ukrainiens opposent une résistance farouche à ce Hitler du 21e siècle et fasse de leur pays injustement agressé un Afghanistan-Tchétchénie 2.0 et obtiennent, à l’usure, la peau de cet enfoiré de Poutine, militairement, politiquement ou… autrement. C’est également un sérieux test sur la cohésion, la force et la détermination du monde libre face à la montée en puissance, sans complexe — et maintenant dangereusement insensé — des autoritarismes de par le monde. On vient peut-être d’entrer, bien plus qu’on ne le croit, dans une ère de profonde instabilité qui pourrait durer longtemps. Souhaitons que non, mon cher Hétu. Souhaitons que non.

    PS: «Un pays contre 2$ de sanction. Very smart», a trouvé moyen de rajouter le Donald, fidèle allié et admirateur inconditionnel de Poutine. On comprend pourquoi — suivant une logique dont il est le seul capable — lui qui n’a pu obtenir de Zelensky le moindre nanane (quid pro quo) contre 400 millions d’aide militaire promise à l’Ukraine. WEAK and very DUMB!

    1. Bartien dit :

      Mon cher Hétu…mais c’est quoi ces manières?
      Un excellent texte flanqué de ça, dommage

      1. Chanounou dit :

        C’est quoi « Ça »????

      2. Bartien dit :

        Désolé c’est peut-être différent d’où on vient…d’où je viens c’est assez impoli d’interpeller quelqu’un par son nom de famille seulement.

  20. xnicden dit :

    « Poutine avait dans son esprit […] que les Ukrainiens attendaient en quelque sorte d’être libérés par le grand tsar, et qu’il se présenterait en Ukraine et qu’ils l’acclameraient tous »… « Bien sûr, nous avons tous vu que ce n’est pas vrai. »

    Le ministre britannique en met beaucoup. Mon impression est que ce message ne vise qu’à alimenter le doute de la population russe envers Poutine. Ce dernier ne peut même pas nier sans avoir l’air ridicule.

    De la propagande bien ciblée n’a jamais été une mauvaise idée. .

  21. Putin s’attendait a ce que l’armé Ukrainien fasse comme l’armé Agfan devant les talibans.

    L’armé Agfan était une armé fastoche, qui n’allait pas se battre contre leur propre frere, qu’on le veuille ou non les taliban sont tout de meme des Agfan.

    En Ukraine c’est tout autrement.
    Les soldat russe ne sont pas investie émotion extremiste de reconquete de leur pays. C’est pas leur pays et il ne sont pas pret a se sacrifié pour pour Putin. C’est pas le meme minding du tout.
    Attaqué le civil comme le russe le font présentement créeras un fort sentiment envers la Russie, et je ne parle pas d’un sentiment d’amour.
    Que Putine réussise ou pas son coup d’état n’as aucune importance. Le peuple ne se soumettras pas et il auront le support (et les armes) des US et des pays de l’otan.

  22. Loufaf dit :

    Si Putin n’ a pas atteint ses objectifs, ce n’ est qu ‘ un léger contretemps, il a juste sous estimé la résistance des Ukrainiens.Que peut faire l’ Ukraine contre l’ armée russe?
    Les Russes s’ empareront de Kiev et par ce fait, le contrôle du pays.
    J’espère que Zelinski a planifié une porte de sortie au sens propre du terme, sinon il sera traité en prisonnier de guerre et aura des conditions de détention comme Navalny.

    Je ne crois pas que le peuple ukrainien se soumettre facilement selon la volonté de l’ autocrate Putin .
    Par la force de son armée, il finira par occuper l’ Ukraine avec un peuple révolté et résistant et l’ opprobre du reste de la planète , sauf quelques exceptions.
    Et on essaye de nous persuader que cet être rusé comme un rat et au regard de serpent est tout à fait équilibré? J’ en doute fortement.

  23. danielm dit :

    Des Ukrainiens se battent et meurent en ce moment pour leur souveraineté. Quand ils seront submergés par la force mécanique de leur envahisseur, je paraphrase De Gaule en 1940, ils leur restera la résistance jusqu’à leur libération espérée. On est des manipulés-festants et des voyous d’Ottawa se régalant de fast-food.
    Il y a toujours cette illusion que le bon droit est du coté du plus intelligent (clever) mais V.Poutine n’est qu’une illusoire réincarnation du pouvoir souterrain d’une autocratie insécure, sentiment d’ailleurs bien présent chez ses supporteurs. Le pouvoir d’imposition surtout au plan politique et militaire est toujours éphémère devant la profondeur culturelle qui, elle, ne s’étend pas facilement.

    1. danielm dit :

      Il fallait lire: … On est loin des manipulés-restants… (Désolé, les mots me manquent parfois!)

  24. Madalton dit :

    HS, Biden a choisi Ketanji Brown Jackson pour la nomination à la SCOTUS.

    1. anizev dit :

      Hurlements des communistes pro-Putin républicains à venir.

  25. richard311253 dit :

    Point de vue

    Je dois dire à quel point je suis triste du sort des peuples Russe et Ukrainien.

    Ce qui m’amène à réfléchir sur la futilité de cette invasion aux saveurs rétros de la seconde guerre mondiale.

    Comment peut-il imaginer gagner un quelconque avantage dans cette mondialisation ou tout est fortement imbriqué.

    L’argent et le Swift, le réseau sanguin bancaire de la planete, les communications, le commerce, la politique, maintenant les cultures et religions.

    Un écheveau devenu si complexe et inextricable que ne pas en tenir compte marquera une stratégie militaire unilatérale, alors que la réplique des alliés les sort de l’obligation du terrain tant il y a des options de mesures punitives.

    La mondialisation introduit une somme impressionnante de variantes imprévisibles et que dire du réveil de l’ours.

    De cette réalité de la mondialisation, la Chine prend des notes. Quelle sera son interprétation??????? Sais pas!

    Déconnecté est le mot que j’ai retenu du billet de RH.

    Poutine va faire du dégât et les pertes de vies seront conséquentes, pourquoi, le sait il?

    Et nous, le savons-nous ce que cet homme veut?

    Ce qui est la base pour un règlement mais…… .

    Finalement, un mot sur le rôle américain. Indispensable!

    Si comme pays attaquant les USA ont un bulletin négatif, ils sont pas pire lorsqu’ils se défendent.

    .

  26. Haïku dit :

    RE:
    « …..Poutine voulait « décapiter » le gouvernement ukrainien et y installer de nouveaux dirigeants. »(billet)
    ————————————————-
    « Qui prêche la guerre est le chapelain du diable. »
    (Proverbe Anglais)

  27. Ceptik dit :

    « Reste que des soldats russes sont aux portes de Kiev »,
    Reste qu’un voyou a semé la mort autour,
    Reste que plusieurs centaines de personnes de tous âges pleurent 137 êtres chers,
    Reste que 316 autres personnes pleurent aussi sur leurs blessures,
    Reste que des milliers d’autres se terrent de terreur,
    Reste qu’éclatent les murs de maisons,
    Reste que rue Charlotte des âmes ukrainiennes cherchent consolation,
    Reste que là-bas, aujourd’hui est un autre jour…

    1. Haïku dit :

      @Ceptik
      Fort bien énoncé ! 👍👍

  28. En voyant la résistance que les Ukrainiens opposent, j’ai une petite pensé pour la réunion publique qu’il a fait avec son conseil de sécurité ou ils les humilient un après l’autre.

    Je ne suis pas sur que Putine vas survivre longtemps a la tëte de la russie

  29. sousmarin dit :

    Spritzer, vous n’êtes pas crédible une seconde ; pour employez un langage militaire, approprié en la circonstance, essayez de passer à NG2 afin de justifier les roubles que l’on vous verse.

    L’Etat-major de l’armée ukrainienne n’est pas à la hauteur mais ce n’est pas le cas des soldats qui visiblement n’ont pas l’intention de laisser faire le P bien odorant.
    A part les Spetsnaz, les militaires professionnels russes sont d’une compétence médiocre, le matériel en mauvais état et de qualité médiocre et les conscrits sont, pour le moins, très peu motivés.
    Certes, les forces en présence sont disproportionnées, puisque le budget militaire russe en $ fait 10 fois celui d’Ukraine, mais les civils ukrainiens défendent leur territoire donc tout est possible, même si, comme je l’ai déjà dit, une confrontation de type guérilla est le plus probable après la chute du régime si la volonté ukrainienne de résister est bien là.

    Le P odorant a déjà menti, triché et affabulé dans cette affaire (Il emploie exactement la même stratégie qu’Hitler), il est clair qu’il ne veut pas négocier mais seulement gagner du temps afin de prendre le contrôle du pays et installer un gouvernement fantoche.

  30. Gilles Morissette dit :

    Finalement, la résistance des Ukrainiens est plus forte que prévu.

    Putin finira par arriver à ses fins. Ce n’est qu’une question de temps.

    Cependant, le prix à payer risque d’être plus élevé que prévu, surtout que le nombre de victimes du côté russe s’alourdit et ça risque encore d’augmenter.

    Il y a de nombreuses victimes parmi la population civile dont hélas, des enfants

    Putin joue son avenir présentement. Si cette invasion tourne mal et que l’armée russe subit de lourdes pertes, les citoyens de son pays risquent d’être moins « enthousiastes ».

    En tout cas, on ne oeut pas dire qu’il lésine sur les moyens à prendre lorsquil s’agit de mater les opposants.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/other/russie-des-centaines-de-personnes-arr%c3%aat%c3%a9es-lors-de-manifestations-contre-la-guerre-en-ukraine/vi-AAUi8bG.

    Quand je pense que « nos petits révolutionnaires de salon », nos « valeurux et pacifiques combattants de la LIBÂÂÂÂRTÉÉ » traitent notre P.M de « dictateur ». Selon ces enfoirés, le Canada serait rien de moins qu’une « dictature »

    Bande de connards. Allez donc demander aux Ukrainiens et aux opposants russes ce qu’ils en pensent.

    Vous risquez de recevoir un accueil qui sera loin d’être « amical ».

    Décidémment, il y a comme ont dit « des coups pieds au cul qui se perdent »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :