Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le 1er septembre dernier, la loi du Texas interdisant tout avortement après la sixième semaine de grossesse, même en cas d’inceste ou de viol, est entré en vigueur. Quel a été l’effet de cette mesure, la plus restrictive en matière d’avortement aux États-Unis, sur le nombre d’interruptions de grossesse dans cet État du Sud-Ouest? Une agence gouvernementale texane a fourni un début de réponse jeudi dernier.

Selon les données officielles, 2 197 avortements ont été pratiqués dans les cliniques texanes au cours du mois de septembre, comparativement à 5 404 le mois précédent, soit une baisse de 60%. Jusqu’en septembre, au moins 4 200 avortements avaient été pratiqués chaque mois au Texas en 2021.

Après six semaines, les Texanes qui veulent mettre fin à leur grossesse et qui en ont les moyens doivent se rendent dans les États voisins – la Louisiane, l’Oklahoma, le Nouveau-Mexique et l’Arkansas. Dieu sait à quelles décisions les autres doivent se résoudre.

(Photo Getty Images)

58 réflexions sur “L’avortement au Texas : état des lieux

  1. Toile dit :

    On est très durement éprouvé ce matin par ces 2 billets: les armes et l’avortement. Ouf….2 affaires qui me rentrent pas dans la tête. Au café cognac….

  2. marie4poches4 dit :

    Ce serait intéressant de savoir s’il y a eu augmentation des avortements dans ces états voisins.

    1. marie4poches4
      Assurément en Californie … me semble avoir lu un papier là-dessus voilà quelques semaines….

    2. D’après ce que j’ai su, il y a eu une augmentation en Oklahoma et au Nouveau-Mexique.

  3. Achalante dit :

    Oh, les avortements légaux vont diminuer. Ce sont tous les avortements clandestins qui vont augmenter, et les morts qui vont avec.

    1. Autre conséquence, pour celles qui ne courront pas le risque d’un avortement clandestin : il y aura celles qui ont le temps et les moyens d’aller dans un autre état, et qui auraient eu les moyens d’élever un enfant dans des conditions décentes, et il y aura celles qui n’auront pas les moyens, et qui devront élever un enfant dans de moins bonnes conditions, ou devrot le placer en adoption, autre choix déchirant après avoir accouché.
      Cette loi inique n’est pour le bien de personne, sauf les indécents qui l’approuvent.

    2. Igreck dit :

      ☹️😡

  4. januo dit :

    Je comprends difficilement comment des femmes peuvent encore voter pour des rėpublicains

    1. Achalante dit :

      Facile. Elles pensent qu’elles n’auront jamais besoin de ce dont elles privent les autres. Qu’elles seront protégées en faisant partie du groupe qui a le pouvoir. Mais on sait ce qui arrive…

      1. xnicden dit :

        👏

      2. Benton Fraser dit :

        Equal Rights Amendment pour légalité des sexes était prêt d’être ratifié dans les années 70 (déposé dans les années 20!) en ayant presque le nombre d’États requis.
        C’est alors qu’une femme du sud donc le nom m’échappe fit une tournée américaine contre ERA.
        Elle disait en autre qu’avec l’ERA, les femmes allaient perdre le droit d’être entretenues par leur mari!!!

      3. Igreck dit :

        « Mais on sait ce qui arrive… »
        En effet… dystopie🥺😰

    2. marie4poches4 dit :

      Des femmes votent républicain justement parce qu’elles sont contre

      37% des femmes aux USA sont contre l’avortement
      Chez les républicains conservateurs, hommes et femmes, 78% sont contre
      Chez les évangéliques blancs, hommes et femmes, 77% sont contre

      https://www.pewforum.org/fact-sheet/public-opinion-on-abortion/

      1. MarcB dit :

        Le regroupement par age est aussi intéressant. Plus tu es jeune, plus il y a des chances d’être confronté à un choix d’avortement. Passé 50 ans, c’est facile d’être contre l’avortement quand ça nous touche pas…

        J’aurais aimé voir le regroupement par age/sexe.

      2. Bob Inette dit :

        Les RetrumpliQAns sont contre l’avortement en autant qu’ils/elles ne sont pas concernés !

        Ils ne sont pas pro-vie…Ils sont non seulement pro-naissances forcées… peu importe les circonstances mais ils veulent aussi contrôler le droit des femmes à décider elles-mêmes si et quand elles veulent amener une nouvelle vie dans ce monde.

        Pourqoi, pourquoi, pourquoi, pourquoi se fait-il
        que la plupart des gens qui sont contre l’avortement
        sont des gens avec lesquels vous ne voudriez pas
        vous envoyer en l’air pour aucune considération, hein?
        (George Carlin)

        Holà ! Ces conservateurs 
        sont vraiment quelque chose, n’est-ce pas ?
        Ils sont tous en faveur des non-nés(unborn). 
        Ils vont faire n’importe quoi pour les non-nés.
        Mais une fois que vous êtes né, débrouillez-vous !
        Les pro-vie conservateurs sont obsédés par le fétus, 
        de la conception jusqu’à neuf mois.
        Passé ce temps, ils ne veulent plus rien savoir de vous.
        Ils ne veulent plus rien entendre è votre sujet. Zéro.
        Pas de soins néonatals, pas de garderie, pas de programmes sociaux,
        pas de lunch à l’école, pas de “food stamps”, pas d’assistance publique. Que dalle !
        If you’re pre-born, you’re fine; 
        if you’re pre-school, you’re fucked.
        (George Carlin)

        « Même mes amis qui sont tous des gens très intelligents
        sont totalement divisés sur la question de l’avortement…
        Certains d’entre eux pensent, par exemple,
        que les pro-vies sont des idiots fatiguants / ennuyeux.
        D’autres sont d’avis que ces gens-là
        sont de méchants tarés / hypocrites…
        Je me demande si on pourra jamais réussir un jour
        à réconcilier ces deux positions et arriver à un consensus!
        (Bill Hicks)

        Chaque enfant (potentiel) doit être un bébé désiré
        et chaque (future) mère doit être une femmeconsentante.

      3. Bob Inette dit :

        @ marcB …

        Aux taux d’avortement de 2014, environ une femme sur quatre (24 %) aura un avortement avant l’âge de 45 ans.4

        Plus de la moitié de toutes les patientes ayant subi un avortement aux États-Unis en 2014 étaient dans la vingtaine :
        les patientes âgées de 20 à 24 ans ont obtenu 34 % de tous les avortements et les patientes âgées de 25 à 29 ans en ont obtenu 27 %.5

        Les adolescentes représentaient 12 % des patientes ayant subi un avortement en 2014 :
        les 18-19 ans représentaient 8 % de tous les avortements, les 15-17 ans 3 % et les moins de 15 ans 0,2 %.5

        Les patientes blanches représentaient 39 % des procédures d’avortement en 2014, les patientes noires 28 %,
        les patientes hispaniques 25 % et les patientes d’autres races et ethnies 9 %.5

        Dix-sept pour cent des patientes ayant subi un avortement en 2014 se sont identifiées comme protestantes principales,
        13 % comme protestantes évangéliques et 24 % comme catholiques, tandis que 38 % n’ont déclaré aucune affiliation religieuse
        et les 8 % restants ont déclaré une autre affiliation.5

        Cinquante-neuf pour cent des avortements en 2014 ont été obtenus par des patientes ayant eu au moins une naissance.5

        Environ 75 % des patientes ayant subi un avortement en 2014 étaient pauvres (ayant un revenu inférieur au seuil de pauvreté fédéral de 15 730 $ pour une famille de deux personnes en 2014) ou à faible revenu (ayant un revenu de 100 à 199 % du seuil de pauvreté fédéral).5

        En 2014, 16 % des patientes ayant obtenu un avortement aux États-Unis sont nées hors des États-Unis, une proportion comparable à leur représentation dans la population américaine (17 % des femmes âgées de 15 à 44 ans)5.

        En 2014, 51 % des patientes ayant subi un avortement utilisaient une méthode contraceptive au cours du mois où elles sont tombées enceintes, le plus souvent des préservatifs (24 %) ou une méthode hormonale à courte durée d’action (13 %).6

        Tous les détails plus bas (anglais seulement)

      4. Igreck dit :

        @Marie4x4
        Des centaines de milliers de femmes victime de l’hypocrisie ou de l’aveuglement des bien-pensant.e.e⁉️😡

    3. Bob Inette dit :

      Le poids de deux milles de patriarcat et d’éducation religieuse …

  5. MarcB dit :

    « Selon les données offcielles… »

    Est-ce à dire que les cliniques d’avortement pourraient avoir des chiffres « non-officiels ». 🙂
    Peut-être que les clinique invoqueront le 5eme amendement pour ne pas conserver de trace des avortements « illégaux » au sens de la loi Texanne.

    Mais cette loi est tout à fait ridicule. Un peu comme le fameux « War on Drugs » n’a jamais empêché la consommation et a créé des cartels de narco-trafiquant, cette loi Texanne risque d’enrichir les avorteurs véreux, et les compagnies de bus/taxis qui offriront un voyage incognito vers un autre état…

    Suivant le thème cinématographique de la campagne de financement:
    « 4 Months, 3 Weeks and 2 Days » dirigé par Cristian Mungiu
    https://www.imdb.com/title/tt1032846
    Film racontant un avortement clandestin en Roumanie « soviétique ».

    1. Bob Inette dit :

      OUPS ! J’ai omis de mettre la source des statistiques …

      https://www.guttmacher.org/fact-sheet/induced-abortion-united-states

      1. MarcB dit :

        @Bob Inette

        Merci pour les chiffres!

  6. NStrider dit :

    Je reprends mon HS – À demi sérieux d’un billet précédent
    Comparer les législateurs Texans avec les talibans me semble un peu extrême.
    Les uns cherchent à créer une théocratie autoritaire, ils sont armés et portent leurs armes en public sans avoir besoin de permis, ils persécutent les femmes et limitent leurs droits au nom de la religion et les autres… c’est les talibans.

    1. Il y a une autre différence importante : les premiers portent une cravate.

    2. Igreck dit :

      Triste ironie : c’est lorsqu’on les observe chez les autres que nos travers nous choquent le plus❗️☹️ (aveuglement volontaire)

  7. richard311253 dit :

    Januo 11h16

    A qui le dites vous.

    Ajoutons les noirs, hispaniques, lgbtq en bref, tout ce qui n’est pas un homme blanc, cheveux blond aux yeux bleus.

  8. garoloup dit :

    il serait intéressant de savoir combien il y a eu de poursuites contre des avortements « illégaux » depuis l’approbation de cette loi infâme..

  9. Dieu sait à quelles décisions les autres doivent se résoudre.

    Dieu ne sait pas car s’il savait il ne permettrait pas ce genre de loi.

  10. Loufaf dit :

    @januo . Vous rejoignez ma pensée. Nous voyons bien qu’ avec cette loi ignoble, tout le mépris que les reps ont pour les femmes.
    La meilleure façon de protester est de voter démocrate et d’ empêcher toute cette bande de rétrogrades de prendre des décisions politiques.

  11. HS pendant ce temps au Canada… Trudeau pense utiliser la loi sur les mesures d’urgence….

    « On continue d’agir de toute urgence – pour protéger les emplois, la sécurité publique, nos quartiers et notre économie », a-t-il déclaré dans un gazouillis publié un peu avant minuit.

    En entrevue à CBC, le ministre canadien de la Protection civile, Bill Blair, a admis dimanche que des discussions sur un recours à la Loi sur les mesures d’urgence ont eu lieu, tant au Cabinet qu’au sein du Groupe d’intervention.

    Oser dire qu’il continue d’agir en toute urgence… hilarant…

    1. Achalante dit :

      Je suis de plus en plus d’avis que la solution pour Ottawa sera de nommer un nouveau chef de police. J’ai lu qu’il est un sympathisant des camionneurs (ce qui pourrait être faux, je vous l’accorde). Mais surtout, voyant à quel point il est frileux et semble vouloir laisser faire le sale boulot à d’autres, un changement s’impose. S’il a peur de faire son travail, alors il n’est pas à sa place.

      1. dynopax dit :

        Vous touchez un bon point et j’acquiesce, c’est devenu nécessaire dans le contexte actuel. Le SPO perd des plumes et sa crédibilité en prends un coup. Si j’étais Ottavien, je commencerais à les regarder de travers solide! De voir ces pleutres prendre des selfies et trinquer au café avec ces sympathisants des « f…ckers »… pardon, « truckers » me donnerait surtout le goût de gerber à leur pieds. C’est indécent, dégueulasse et moralement indéfendable. Pour reprendre la formule consacrée du trouduc qui semble en faire fantasmer une cohorte parmi ces abrutis: « Sloly, you’re fired! »

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      Bill Blair, 39 ans dans la Police de Toronto dont dix comme chef. A aussi été ministre de la Sécurité publique d’octobre 2019 à novembre 2021.
      A croire que personne ne lui a demandé son avis quand les camions se sont mis à stationner un peu partout à Ottawa et ailleurs en Ontario il y a déjà plus de 2 semaines. En fait, en 2015, il n’avait même pas été admis au Cabinet. Justin Trudeau avait confié la Sécurité publique à Ralph Goodale. Cherchez l’erreur.

      Et pour l’anecdote, en 2015, ce même Justin Trudeau avait préférer nommer un obscur lt-colonel à la retraite comme ministre de la Défense, laissant de côté un ancien numéro deux des Forces armées, le Lt-Général Andrew Leslie qui avait été son conseiller au programme pour la défense durant la campagne électorale. Inutile de préciser que le Général ne s’est pas représenté à l’élection générale suivante. On connait la performance de l’autre comme Ministre de la Défense. Cherchez encore l’erreur.

      1. Bill Blair croyait faire rentrer beaucoup d’argent avec les parcomètres.

    3. On aurait dû invoquer la Loi des mesures tardives.

  12. probert dit :

    Pour avoir un portrait plus complet de l’impact de la nouvelle loi, il faudrait aussi regarder l’accroissement des avortements dans les états voisins mentionnés.

  13. ProMap dit :

    Je doute que ces 2 197 avortements se soient tous réalisé à l’intérieur des six semaines prescrites par cette loi. La question du nombre de poursuites permises par cette loi est pertinente.

  14. MarcB dit :

    H.S. mais vraiment trop drole, ou con…

    Tweet de Mr Hétu, si le GOP reprends la chambre cet automne, ils veulent relancer l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton…
    https://twitter.com/richardhetu/status/1493256024920371205

    1. marie4poches4 dit :

      Ce n’est pas concernant ses emails mais plutôt en rapport avec le soi-disant rapport Durham qui en serait arrivé à la conclusion que Hillary Clinton aurait épié 45 lors de sa campagne. Voici son « statement »

      “The latest pleading from Special Counsel Robert Durham provides indisputable evidence that my campaign and presidency were spied on by operatives paid by the Hillary Clinton Campaign in an effort to develop a completely fabricated connection to Russia,” reads Trump’s statement.

      “This is a scandal far greater in scope and magnitude than Watergate and those who were involved in and knew about this spying operation should be subject to criminal prosecution.”

      “In a stronger period of time in our country, this crime would have been punishable by death. In addition, reparations should be paid to those in our country who have been damaged by this.”

  15. Bob Inette dit :

    La discussion sur l’avortement implique une inter-relation entre la science et la société.
    C’est une question qui doit être décidée par la société, mais la décision doit être éclairée par la science.
    Cependant, souvent, les personnes qui discutent de la question ne savent pas grand-chose des aspects scientifiques du développement embryonnaire humain, ou du contexte des points de vue éthiques (philosophiques) des différentes communautés de la société, ou les deux.

    Il n’y a rien que nous puissions faire ou dire pour convaincre ces fanatiques des naissances forcées (peu importe les circonstances).

    Ce qui irrite le plus les « God Trekkies » dans le débat sur le suicide médicalement assisté, les droits à la contraception/l’avortement en particulier et la sexualité en général, c’est que les « simples » humains ont désormais les moyens et la liberté de se substituer à leur dieu et de décider eux-mêmes de moment où ils apporteront une nouvelle vie dans ce monde (ou y mettront fin selon leurs propres termes) et que la sexualité pourra être insouciante et éloignée de la procréation.

    Les femmes peuvent désormais décider elles-mêmes quand et avec qui elles auront un enfant et avoir encore des relations sexuelles sans aucune conséquence indésirable… conséquences dont elles seraient majoritairement seules responsables de toute façon !

    Les personnes qui font confiance à une entité surnaturelle ne devrait pas avoir besoin de médecins de toute façon !
    Pas de vaccins, pas d’antibiotiques, pas de cliniques de fertilité et pas d’incubateurs pour bébés prématurés…
    Il suffit de prier et de laisser le « Big Bang Dude » décider de qui vit et qui meurt !

    1. lanaudoise dit :

      Cela existe déjà au Canada. Les services de guérisseurs reliigieux sont remboursés par mon assurance collective. J’avoue avoir été pas mal surprise en découvrant ça.

      1. Igreck dit :

        😳

      2. gigido66 dit :

        Quoi!

    2. Igreck dit :

      « Big Bang Dude »🥴 Je la retiens celle-là❗️il y en beaucoup, beaucoup trop, qui sont sur l’opium (du peuple) dixit Karl Marx❗️

  16. titejasette dit :

    « Après six semaines, les Texanes qui veulent mettre fin à leur grossesse et qui en ont les moyens doivent se rendent dans les États voisins…Dieu sait à quelles décisions les autres doivent se résoudre. » – Billet

    Quelles décisions ? La voici : la même que celle des Québecois, avant la gratuité des soins médicaux. Ils se laissaient mourir, faute d’argent. Les autres s’en foutaient pas mal de leur mort. Charité bien ordonnée commence par une balle gratuite. Aux Zétats, ils vous fournissent l’arme et la balle, le tout gratuitement. L’exécuteur testamentaire vous peut même vous faire une exécution propre, style Ku Klux Klan.

  17. lanaudoise dit :

    Il reste la pilule abortive, qui fonctionne jusqu’à la dixième semaine. Une Mexicaine, Veronica Cruz est prête à aider ses soeurs du nord de la frontière: https://www.nytimes.com/2021/12/20/world/americas/mexico-abortion-pill-activists.html

    Au fait, l’avortement a été déclaré légal au Mexique. Cela fait du bien de voir ça, lorsqu’on songe que dans bien des pays de l’Amérique centrale, le simple fait d’avoir une fausse couche mène à l’emprisonnement.

    1. Igreck dit :

      😳 vraiment❓ Sans blague❗️☹️

      1. lanaudoise dit :

        En Pologne, une femme vient de mourir parce qu’il fallait attendre que son fœtus non viable soir tout à fait mort.

  18. Igreck dit :

    HS

    Intolérable❗️😡

    Cette utilisation scandaleuse des enfants (bouclier humain) en dit long sur l’absence de jugement et sur l’aveuglement idéologique des leaders ( et de parents) de ce mouvement séditieux.

    https://www.journaldemontreal.com/2022/02/14/intolerable

  19. Layla dit :

    On devrait avoir sous peu plus de statistiques.
    Conception autour du 22 juillet…avortement légal autour du 9 septembre 2021, naissance autour du 28 avril.
    Conception de 20 semaine avant le 1 er septembre 2021, le bébé à naître vers la fin janvier.

    Tout ça pour dire…il y aura plus d’enfants à la crèche à moins que ce soit aussi illégal afin de ne pas surcharger l’état 🤦‍♀️.

    Plus de bëbés à l’adoption, mais pour la maman…traumatisme à vie…un jour ou l’autre son enfant voudra peut-être la connaître.

    Le pire pour moi dans cette histoire c’est d’obliger une femme de mettre au monde un enfant suite à un viol…je ne peux pas croire…combien on peut être insensible à ce point.

    1. lanaudoise dit :

      Comme il n’y a pas de CPE et même pas d’allocation familiale (merci, Joe Manchin) et même pas de congé payé, les femmes mono-parentales ou pauvres doivent travailler, confiant leur bébé à pas mal n’importe qui. S’il arrive quelque chose à l’enfant, dans certains États, elle se retrouveront ensuite en prison pour la vie. Une société de cruauté.

      1. lanaudoise dit :

        Lorsque être condamnée seize mois pour un crime pour laquelle elle n’est pour rien passe pour une peine clémente.
        https://www.bbc.com/news/world-us-canada-60356725#:~:text=Rebecca%20Hogue%2C%2029%2C%20was%20convicted,the%20sentence%20to%2016%20months.

  20. Gilles Morissette dit :

    L’hypocrisie des « Répugnants » dans toute sa spendeur.

    On ne fait rien afin de faire cesser les tueries dans les écoles dont des enfants sont les victimes mais on se préoccupe du sort des foetus.

    On criminalise l’IVG et on ouvre toute grande la porte à ceux faits dans la clandestinité et dans des conditions sanitaires dangereuses, et ce, pour les femmes qui n’ont pas les moyens d’en avoir un à l’extérieur de l’État.

    Mais ça, les enfoirés de « Jesus freak », de « Talibans », et autres morrons du même acabit s’en foutent.

    Ces femmes mettent leur vie en danger? Who cares !!.

    S’ils leurs arrivent malheur, ce sera la preuve que le châtiment divin existe pour les impies !!

    Pour eux, les femmes sont juste bonnes pour la reproduction et rien d’autre.

    J’exagère ? À peine.

    Au Canada, ce dossier est clos depuis plus de trente ans mais on peut compter sur les Conservateurs pour essayer de le ré-activer si jamais ils prennent le pouvoir.

    Harper a essayé, à l’époque, mais, fort heureusement, ça n’a pas fonctionné.

    Rien ne dit qu’on ne fera pas une autre tentative.

    Il faut s’attendre à tout de leur part !!

  21. Tom de Boston dit :

    Une pancarte de protestation à Boston il y a quelques années : « Pourquoi mon corps est-il plus réglementé que les armes à feu ?! »

    Autre pancarte de protestation : « En tant que femme, j’espère un jour avoir autant de droits qu’une arme à feu ! »

    Mon opinion : Il semble que les droits les plus bruyamment défendus par l’élément conservateur soient ceux dont jouissent les hommes blancs. Comparez, par exemple, la clameur sur les droits des armes à feu par rapport à l’interdiction de l’avortement. Si les hommes pouvaient tomber enceintes, est-ce que quelqu’un croit vraiment que l’avortement serait le problème qu’il est aujourd’hui ?

    1. Bob Inette dit :

      «Si c’était les hommes qui accouchaient, l’avortement serait un sacrement.»

      Si les hommes pouvaient *tomber enceintes* et devoir porter un *bébé*,
      la “liberté de choix” aurait été gravée en lettres de feu dans la pierre
      au sommet du Mont Sinaï sur les tablettes des dix Commandements
      et le droit de ne pas porter un enfant non-désiré aurait été inclus dans la Constitution américaine,
      tout de suite après le 2e amendement qui leur donne le droit de porter une arme,

      La pilule du lendemain et/ou abortive viendra en trois saveurs : NATURE, BBQ et BACON
      et les cliniques d’avortement auraient un service express à l’auto 24 heures sur 24 !

      Un homme a la capacité/possibilité de se distancer à n’importe quel moment d’une grossesse non-planifiée/voulue.
      Un homme ne verra jamais son corps se transformer pendant la grossesse, ne souffrira jamais les douleurs de l’accouchement et toutes les modifications psychologiques et physiologiques entre le moment de la conception et de la naissance de l’enfant !
      ET ce n’est là que le début !
      Le simple fait d’avoir fourni un spermatozoïde chanceux pour la création d’une existence biologique
      à l’intérieur du corps d’une femme ne vous donne pas la propriété de cette existence ou le contrôle sur cette femme.

      Les hommes devraient supporter les femmes peu importe le choix qu’elles font…
      Surtout pas les sermonner et leur dire ce qu’elles devraient faire ou ne pas faire
      et encore moins les harasser ou les dénoncer! … leur dire qu’elles devraient être plus responsables !

      1. gigido66 dit :

        Il semble bien que l’apport du mâle (ses spermatozoïdes) est ce qu’il faut préserver à tous prix, peu importe le suite…l’oeuvre créée doit absolument naître.

      2. Tom de Boston dit :

        C’est Gloria Steinem qui a été créditée de cette citation.

    2. Bob Inette dit :

      On devrait réserver à un jeune homme qui veut s’acheter une arme à feu
      le même traitement qu’à une femme qui veut obtenir un avortement;
      une période d’attente obligatoire de 48 heures, … une note de son médecin prouvant qu’il sait ce qu’il s’apprête à faire;
      un examen obligatoire de la vue, regarder un video sur les effets de la violence causée par les armes à feu,

      Fermons toutes les armureries sauf une dans tous les états et obligeons-le à parcourir
      des centaines de kms, manquer le travail et coucher dans une ville étrangère pour obtenir son arme.

      Faisons-le marcher à travers une haie de protestataires qui brandissent des photos de personnes aimées
      qui ont été abattues, des gens qui le traite de meurtrier et qui le supplie de ne pas acheter une arme.

      Il serait plus logique d’agir ainsi avec de jeunes hommes et les armes
      qu’avec des femmes pris avec un fétus dont elles ne veulent (ou ne peuvent) pas s’occuper.

      1. Tom de Boston dit :

        Bien dit!

        C’est comme je l’ai dit, cependant. Les conservateurs américains (en particulier les hommes blancs) défendront jusqu’à la mort leur droit illimité et non réglementé de posséder et d’acquérir des armes à feu, mais érigeront toutes sortes d’obstacles sur la voie du droit des femmes à choisir. Ce sont les droits des hommes blancs qui comptent pour ces gens !

        En écoutant les talk-shows conservateurs alors que je conduisais à travers les États du sud (en particulier le Texas) il y a deux mois, les hommes étaient absolus et noirs et blancs dans leur opposition au droit à l’avortement. Les femmes, en revanche, étaient beaucoup plus nuancées et réfléchies dans leur discussion.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :