Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Franchement, en choisissant le thème de la première campagne de financement de ce blogue en 2022 – mes films politiques préférés et… les vôtres -, je ne pensais pas parler de la paroisse où j’ai grandi, de la carrière cinématographique de mon père adoptif ou de la ville où j’ai fait une partie de mes études. Je vais donc poursuivre sur cette lancée autobiographique en évoquant une conversation que j’ai eue avec mes parents dégoûtés des États-Unis, de George W. Bush et des guerres de son administration pour exporter la démocratie.

J’étais peut-être encore naïf, mais je leur ai dit ma croyance en la rédemption de ce pays. Je n’ai pas utilisé ce mot – rédemption -, mais j’ai parlé de tous ces moments où les Américains avaient réussi à rejeter la partie la plus sombre de leur nature pour embrasser la meilleure. Un de ces moments est survenu grâce au mouvement des droits civiques mené par Martin Luther King, et dont le film Selma d’Ava DuVernay relate un épisode clé. Quand Barack Obama a été élu, mes parents m’ont dit : « Tu avais raison. »

Je n’en suis plus sûr. Mais je ne veux pas abandonner cette croyance, qui est en fait un espoir. Et je pourrai continuer à témoigner de sa survie ou de son naufrage dans ce blogue grâce à l’appui indéfectible de ses lecteurs et lectrices. C’est donc le coeur un peu serré que je vous remercie de vos généreuses contributions au cours de cette première campagne de financement en 2022. Vous êtes fantastiques.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo Paramount Pictures)

97 réflexions sur “L’heure des remerciements

  1. Haïku dit :

    RE: « Vous êtes fantastiques. »
    ——-
    « Gracias »(Haïku) 👍👌🙏

  2. Louise dit :

    Ça va mal un peu partout dans le monde et peut-être que ça va aller encore plus mal avant d’aller mieux.
    L’heure la plus sombre vient juste avant l’aube.

    Lors de la deuxième guerre mondiale, plusieurs pensaient que le monde était fichu puis est arrivée l’après-guerre où tous les espoirs étaient permis. On a connu une longue période de croissance, de prospérité et de progrès.
    C’est pourquoi je ne perds pas espoir. L’humanité s’est toujours comportée comme un balancier qui oscille entre le bien et le mal. J’espère sincèrement que cette période de grande noirceur que nous vivons ne durera pas trop longtemps parce que j’aimerais bien être encore là lorsqu’un nouveau soleil se lèvera.

    1. Alexander dit :

      @ Louise

      « Il y a une brèche en toute chose. C’est ainsi qu’entre la lumière. »
      Leonard Cohen

      1. OUI Alexander.

    2. Igreck dit :

      @Louise
      Je sais bien que le Bien et le Mal doivent coexister. Il est est ainsi de la Lumière et de l’Obscurité. Est-ce nécessaire pourtant que l’Humain exploite systématiquement les côtés positif et négatif de toute chose. L’énergie nucléaire ☢️ civile et militaire, le web et le dark-web,… Notre marche vers la civilisation avance sûrement puisque les choses ont évolué depuis Neandertal mais pour un seul humain il y a des moments sombres qui semblent durer l’éternité⁉️☹️

      1. Bob Inette dit :

         » L’aspect le plus triste de notre vie aujourd’hui est que la science
        acquière les connaissance plus vite que la société n’acquière la sagesse. »
        (Isaac Asimov)

    3. Bob Inette dit :

       » …On a connu une longue période de croissance, de prospérité et de progrès. »

      Aux dépens des pays « en voie de développement » et de TOUS les écosystèmes de la planète !

  3. Madalton dit :

    Félicitations monsieur Hétu! Bonne continuité.

    Merci à tous les participants pour leurs contributions financières et aussi à leurs participations à ce blogue qui nous permet de nous garder bien informés sur la politique américaine.

  4. Ziggy9361 dit :

    Tant mieux si cette campagne est un succès, et comptez sur nous pour vous accompagner dans ces étranges retours en arrière et le combat jamais fini entre le bien et le mal, Il faut garder espoir et allé
    se l’avant.

  5. danielm dit :

    Tout d’abord recevez, M.Hétu, toute mon appréciation pour l’effort que vous donnez à maintenir ce forum de discussion sur l’actualité politique états-unienne.
    Sur le plan cinématographique à caractère plus politique, beaucoup d’oeuvres mentionnées cette semaine font parti de mes meilleurs souvenirs animés comme les films de Costas Gravas dont le très dérangeant « État de siège ». Je voudrais cependant y ajouter un film qui m’a profondément touché par sa désillusion, la Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo ou l’on comprend comment la mécanique du terrorisme va bien au-delà du naif combat idéologique primaire. Le film qui m’a donné le plus d’espoir en la société états-unienne demeure Forest Gump car au delà des ces désillusions il y a non seulement l’espoir mais aussi la renaissance et la continuité humaine.
    Encore un vibrant merci pour ces rendez-vous passionnants!

    1. Haïku dit :

      @danielm
      Bien d’accord pour ‘La bataille d’Alger’ ! 👌👌

      1. lanaudoise dit :

        J’approuve! Il n’y avait pas de censeurs dans le ciné-club de mon Cégep! 🤣
        Dans ma culture familiale, il n’était pas coutume d’exprimer clairement son affection, alors j’en profite pour briser la tradition et vous remercier, M. Hétu.

  6. marie4poches4 dit :

    J’espère que nos commentaires négatifs et parfois virulents sur les USA ne vous affectent pas trop….

    1. Haïku dit :

      @marie4poches
      La même réflexion me vient souvent à l’esprit.

    2. Bob Inette dit :

      À quelques exceptions près, je ne lis rien ici
      que beaucoup d’américains ne disent pas eux-mêmes au sujet de leur propre pays ….

  7. chrstianb dit :

    Ce blogue est essentiel pour comprendre non seulement ce qui se passe aux États-Unis, mais également ce qui se passe au nord de l’Amérique du Nord.

    1. NStrider dit :

      Et les mœurs politiques au sud de notre frontière se retrouvent éventuellement chez nous. Ce qui est extrêmement désolant.

      https://twitter.com/charlesadler/status/1492140900985700353?s=21

    2. Igreck dit :

      Chrstianb
      Ce commentaire me rassure car il m’arrive souvent de partager des informations qui ne sont pas tout à fait en lien soit avec le sujet soit même avec les Zétats (quoique leur influence sur notre vie est tellement puissante). J’éprouve souvent le besoin de partager avec Vous, personnes intelligentes et pertinentes, des sujets qui me préoccupent. Oui, « l’Amérique dans tous ses États »… ce qui inclut parfois le Québec et le 🇨🇦❗️

  8. sousmarin dit :

    Le problème majeur des étasuniens est qu’ils ne se mélangent pas, la conséquence d’un communautarisme exacerbé, ce qui entraine bien sûr un racisme systémique.
    Ne pas oublier également que, juridiquement, il s’agit de 50 pays différents réunis en une fédération.
    Cela crée des blocages et une tendance au conservatisme politique.

    Il y a par moment des élans de révolte mais cette société étasunienne, régit par la violence, élimine, bien trop souvent dans le sens littéral du terme, sans vergogne tous ceux qui veulent la faire évoluer.
    Une fois la poussière retombée, il ne reste plus que les brutes, les imbéciles et les petits combinards.

    1. karma278 dit :

      @saoulmarin 😉 (s’cusez la)

      « Ne pas oublier également que, juridiquement, il s’agit de 50 pays différents réunis en une fédération. »

      EXCELLENT RAPPEL, comme dirait notre cher Haïku.

      Non seulement 50 États différents, mais 50 États qui se méfient maladivement du pouvoir de la fédération, au point d’avoir inclus dans la Constitution le droit de porter les armes pour s’assurer de le mater avec une milice continuellement sur le qui-vive.

      NON au pouvoir…
      sauf si c’est JE ME MOI qui l’exerce ‼️‼️‼️‼️‼️

      1. Igreck dit :

        Pour renchérir sur votre commentaire, les états-uniens sont demeurés (excusez le jeu de mots) scotchés aux attitudes de leurs ancêtres qui ont combattu la monarchie, se méfiant d’un pouvoir suprême ce qui a fait en sorte que les Fondateurs cherchaient à encadrer fortement le pouvoir exécutif (la présidence) et par conséquent le pouvoir fédéral vs celui de chaque État. Ils se méfiaient encore plus du « The People » sensé être incapable de choix éclairé. Comme rien n’a véritablement bougé, que les institutions restent figées, cadenassées qu’elles sont par la Constipation (oups! Constitution) de 1789, le pays est ingouvernable en ce XXIe siècle. Et un pays, fut-il le plus riche et puissant, recule nécessairement en demeurant immobile⁉️

  9. Soi-même dit :

    Bonjour Richard Hétu,

    Étant un lecteur assidu de ce blog, je me suis fait à plusieurs reprises le plaisir et le devoir d’y contribuer lors des campagnes précédentes. Mais c’est la première fois que j’y laisse un commentaire.

    Je pense que vos parents se sont un peu empressés de vous donner raison quant à la rédemption de ce pays. Tout se jouera avec les résultats des élections de mi-mandat de la présente année. Ce n’est pas temps l’intelligence et l’humanité de sa population. Mais les institutions (je pense ici aux 3 pouvoirs auxquels s’ajoute le quatrième, l’information) me semblent prises en otage et irrémédiablement compromises (par un quelconque syndrome de Stockolm) par une idéologie libertarienne incarnée par le trumpisme qui bloquera au nom de du détournement des idéaux démocratiques toute nouvelle rédemption.

    Je m’engage à imiter vos parents et à vous donner à nouveau raison en novembre prochain si les résultats de mi-mandat devaient me contredire. Hélas….

    1. _cameleon_ dit :

      @Soi-même

      « Mais c’est la première fois que j’y laisse un commentaire »

      Et j’espère sincèrement que vous en ferez une habitude !

      P.S. Quand même particulier d’adresser une réponse @ Soi-Même (… !!! …)

  10. Je ne fais pas dans l’hyperbole en disant que ce blogue de M. Hétu a passablement changé ma vie et m’a enrichi considérablement sur les questions américaines. Alors, des remerciements s’imposent tout naturellement.

    J’aimerais reprendre l’intervention que j’ai tardivement (quoique à 7 hres du matin) faite dans le billet précédent, que je reprends ici en ajoutant les informations qui manquaient, et curieux de savoir si d’autres que moi ont apprécié ces films, parfois presque hors-sujet:

    Bien que j’ai vu une très bonne partie des films mentionnés depuis le début de cette campagne, j’ai une très pauvre mémoire des films que je n’ai pas vu au moins trois fois, si ça fait le moindrement longtemps.

    Mais j’ai envie d’ajouter mon petit grain de sel en mentionnant quelques films que j’ai vu voilà pas si longtemps, et qui s’inscrivent plus ou moins dans la veine (…) :

    « Nom de code : novembre » (de J. Donaldson, avec P. Brosnan et O. Kurylenko)

    « Les 3 jours du Condor » de S. Pollac, avec R. Redford). Une cellule de la CIA dont ls tâche est de lire des livres à la recherche de Dieu sait quoi, est descendue sauvagement, sauf un agent qui était allé chercher le lunch.

    « La mort de Staline » (de A. Ianucci) : les déboires grotesques des proches, dont au premier plan Beria, du Petit Père des Peuples à la mort de ce dernier,

    « C’est arrivé lr 20 juillet (de G.W. Pabst) » : compte rendu assez fidèle de la tentative d’assassinat de Hitler à l’été 44.

    Puisque j’y suis : « The days of the Jackal », (F. Zinneman) d’après le roman de F. Forsythe, sur une fictive tentative d’assassinat du général de Gaulle. C’était la première fois que je voyais Michael Lonsdale, dont j’aime bien le style. Je le verrais bien dans un remake de Dracula.

    J’y ajoute, même si on peut douter de sa pertinence ici, un magnifique film de Kobayachi : « La condition humaine ». J’en avais vu une partie à la fin des années 80 au Ciné-club, mais jamais la suite, que j’ai pu trouver cette année sur YouTube. Un ingénieur japonais, pout ne pas être envoyé au front, accepte un poste dans un camp de prisonniers en Mandchourie. Le film dure en tout six heures, mais aucun moment n’est perdu.

    Enfin, les propos de M. Hétu ci-haut me donnent l’idée d’ajouter ces deux-ci :

    « Du silence et des ombres » (R. Mulligan) Avec Gregory Peck. Un avocat veuf du Sud entreprend de défendre un Noir manifestement innocent, et ça ne se passe pas bien,
    « Le mur du silence » (E. Kazan). Aussi avec G. Peck. Un journaliste se fait passer pour juif et découvre l’anti-sémitisme de la bonne société new-yorkaise.

    1. Haïku dit :

      @Richard Desrochers
      J’ai vu et aimé la plupart des films que vous avez mentionnés. Perso, je trouve que ‘La mort de Staline’ est exceptionnel. 👍

      1. lanaudoise dit :

        Hon, Poutine a pas aimé.

      2. @lanaudoise
        Vous m’avez vraiment fait rigoler (j’ai même pas fini encore).

      3. Rick dit :

        Je partage votre opinion concernant « La mort de Staline »
        Un petit chef d’oeuvre qui n’a sûrement pas bénéficié d’un budget pharaonique mais qui éblouit par ses images dénuées d’affects… Je l’ai vu il y a un an sur Netflix quelques jours avant son retrait de cette plateforme.

  11. Loufaf dit :

    Le monde en général ne va pas bien. Comme l’ histoire a tendance à se répéter, il va falloir qu’il aille plus mal encore, avant une amélioration durable.
    Mais j’ espère le meilleur dans pas trop longtemps….
    Bon week à tous!

  12. jeanfrancoiscouture dit :

    @M.Hétu: «Vous êtes fantastiques.» dites-vous. Vous n’êtes pas si mal non plus. 🙂

    Synonyme de fantastique: Formidable. Et bon weekend.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      Et il nous le chante dans le métro de Montréal. C’est à 2:25. Joli.🚈

  13. dynopax dit :

    Et vous de même, m’ssieur Hétu! Ce blogue est une bénédiction de par ses sujets quotidiens, ses distingués membres et intervenants aux vues et opinions tantôt différentes, tantôt en accord, bref une belle communauté bien diversifiée dont vous êtes le chef. En ces temps mouvementés, il est bon de se rappeler qu’après la tempête, le beau temps finit par se révéler…

    Sur ce, une touche d’humour, ce sel de la vie qui nous garde dans un meilleur état d’esprit:

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @dynopax: Merci pour la référence. J’ai un peu tardé à l’écouter car mettons que les DD et moi, ça n’est pas l’amour fou. J’ai un peu de misère avec l’humour absurde, Mais en entendant cela, j’ai tout de suite reconnu ce «ver d’oreille» auquel j’ai pensé mais sans avoir jamais su qu’il était des DD quand j’ai lu la conclusion de M. Hétu qui nous trouve «fantastiques». Au lieu, je me suis tourné vers le «formidable» de Stromaé.
      Merci encore de m’avoir rafraichi la mémoire.

  14. Johanne dit :

    Merci M. Hétu! Malgré les temps sombres, votre blogue est un phare dans la nuit.

  15. Marc dit :

    Non, non, non…
    Merci à vous.
    Pour tout. Sincèrement.

  16. gigido66 dit :

    Merci M.Hétu
    Cet accès privilégié aux dessous de la politique américaine, que vous nous donnez, nous dévoile une image en rayons X du disfonctionnement de ce grand pays dont bien des gens rêvent d’en faire partie.

    J’ai, moi aussi, l’espoir de voir la fin de cette violente télé réalité qui comporte trop des saisons et d’épisodes, j’ai, moi aussi, le goût de voir enfin les « orques » de « La Chose » retourner dans les profondeurs de leur trou nauséabond, leur gourou en tête…
    Pourquoi pas en Floride, où l’endroit regorge de « sinkholes » et tant qu’à rêver, pourquoi pas sur le terrain de golf de la « mare à lago »?

    Mais je sais aussi, que la série comporte encore beaucoup de revirements et qu’il y a encore des heures de plaisir à venir sur les échanges de cette belle communauté qu’est ce blogue!

    HS: vous vous souvenez peut-être de l’américaine de Floride que je connais, qui s’est radicalisée au fil du temps et qui ne mettait sur son FB que des faussetés, que du fiel concernant les démocrates et que des louanges pour « La Chose ». Hier, par curiosité je consulte son FB…elle est, comme elle le dit elle-même, dans la prison de FB…elle est surveillée pendant 90 jours, elle n’a plus le droit de propager des faussetés à défaut de quoi, elle perdra son compte….et, comme l’adepte de la réalité alternative qu’elle est devenue, elle ne comprend pas quelles sont ces fameuses faussetés!😳

    1. constella1 dit :

      Et moi je viens de retrouver une connaissance de longue date sur fb
      J’ai accepté son invitation car à mon souvenir c’est une fille sensée ,enclin à la compassion ,ouverte ,assez intelligente qui a réussi ds la vie donc rien à craindre d’elle
      Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je suis allée sur sa page
      Elle est remplie de posts et de liens sur le convoi de la liberté
      Comme quoi on ne peut jurer de rien
      J’ai aussi coupé mon lien du moins pour l’instant avec un ami avocat qui m’aspergeait de questions sur mes positions favorables aux mesures sanitaires car lui a mis sur pied un mouvement de poursuite contre le gouvernement fédéral
      Il est avocat à Montréal
      J’étais sonné et très étonnée de sa position
      Un gars hyper intelligent équilibré à mon souvenir qui a voyagé partout ds le monde et a même étudié en Asie
      Chaque fois je lui répondais avec des articles à l’appui justifiant mon propos et ma pensée
      Il me donnait raison ou me disait : tu as donné un bonne réponse mais et etc etc etc
      C’est là que je lui ai dit que je l’aimais quand même en le taquinant mais que nos échanges n’aboutiraient à rien car tous les deux resterions sur nos positions
      Je lui ai donc demandé d’éviter de me reléguer à l’avenir ses posts en privé sur le sujet car je n’interviendrais plus
      Il a quand-même su ce que je pensais de sa poursuite
      En réfléchissant avec le recul,à ses question je me suis dit qu’il se pratiquait pour sa plaidoirie future
      Il faut noter ici qu’il est canado-américain; un canadien par sa mère qui était pour moi petite, ma deuxième grande sœur tellement elle était proche de notre famille et un père américain plutôt un être abjecte dont sa mère s’est finalement séparée et revenue ici
      Mine de rien on découvre des côtés aux gens que l’on ne soupçonnaient vraiment pas

      De petits deuils doivent s’effectuer chaque fois je dirais

      Ce blogue m’a changé aussi
      Pas mal moins naïve et plus aguerri disons
      Un lieu d’échange où les gens font preuve de civisme et de courtoisie pour la plupart et dont je bénéficie depuis plusieurs années maintenant
      Sans compter toute la mine d’information qu’il m’offre

      Tant qu’à l’avenir de ce pays je dois admettre que je ne vois rien de très bon pour lui ds un avenir rapproché
      Les positions des gens du camp adverse sont si campées que ça prendrait un séisme de haute amplitude pour venir ébranler leurs certitudes

      Maintenant qui sait m Hetu si ce n’est pas vous qui avez raison de garder espoir
      Après tout c’est vous qui avez adopté ce pays depuis longtemps qui le connaissez avec ces travers et bons côtés et qui vous fait vibrer on l’a bien compris
      Heureuse que cette campagne soit un succès
      Merci à vous tous qui avez contribué et à m Hetu pour nous offrir ce lieu d’échange

  17. Toile dit :

    Merci à tous. Un gros merci. Un très gros merci. Grâce à vous et à M. Hétu, mes connaissances en matière de politique américaine ont plus que dépulpés. Toujours une joie de vous lire. On se couche moins nais. Mais le savoir amène aussi son lot d’interrogations, d’anxiété et d’incompréhensions. Ca va avec pour ceux qui font des introspections et des lectures d’un autre niveau. Et disons que les 5 dernières années furent éprouvantes. Que de pensées violentes et pas toujours chrétiennes devant tant de bêtises humaines. Le monde change et je crois bien avoir rejoint mes ancêtres qui affirmaient que leurs périodes de vie antérieures étaient meilleures que celles actuelles. Seront ils capables du meilleur avec que le cancer les grugent? Comme des esclaves qui s’humilient devant un tyran et qui le glorifient alors qu’il les détruis. On le souhaite. On se le souhaite. Pour me rattacher à l’espoir, je m’attarde aux mots de Khalil Gibran en parlant de la beauté: «  elle n’est pas l’image que vous voudriez voir ni le chant que vous voudriez entendre, mais plutôt une image que vous voyez, bien que vous fermiez les yeux et le chant que vous entendez, bien que vous bouchiez vos oreilles ».

    Plus spécifiquement, à M. Hétu, j’adresse tout particulièrement mon admiration devant tant de passion et de dévouement pour animer son blogue. Chapeau bas.

  18. jeani dit :

    Un grand merci à vous M. Hétu, et surtout, longue continuité.

    Régulièrement, je me permet d’identifier votre pays d’adoption en les surnommant les États-désunis. Je pense que je ne suis pas trop loin de la vérité.

    En contrepartie, cela nous aide à réfléchir sur notre propre pays qui est, lui aussi, loin d’être uni.

    Beaucoup de travail à faire pour remonter la longue côte du maintien de la dite démocratie.

    1. Igreck dit :

      Tout à fait d’accord avec vous sur le fait que le 🇨🇦, lui aussi une fédération (il semble que le terme confédération n’aurait jamais dû s’appliquer pour ce regroupement de Dominions), présente des failles importantes (désunions) à plusieurs égards dont évidemment la langue, les valeurs religieuses et la culture. Le pays des Deux Solitudes⁉️

  19. Layla dit :

    Qu’est ce que je suis heureuse pour vous M. Hétu…et pour nous.

    Vous avez la bonne recette pour animer vos campagnes.

    Bravo et Merci.

  20. Helene dit :

    Merci à vous et à ceux et celles qui alimentent ce blogue.
    Pour moi, il y a un avant et un maintenant qui me permet de voir les voisins du sud d’un œil plus ouvert et surtout essayer de mieux les comprendre.

  21. lanaudoise dit :

    L’histoire du Québec et celle des Etats-Unis sont liées depuis toujours. Il ne faut pas chercher bien loin pour s’en apercevoir. Et les idéaux de nos Patriotes en ont été largement inspirés, sauf pour le racisme. Pourtant, Hollywood ne nous a réservé que d’épisodiques rôles de méchants.

    L’ancêtre de mon mari a fait la Guerre de Sécession. J’ai un ancêtre allemand enterré au Vermont, tué lors d’une bataille de Guerre d’Indépendance. Des ancêtres américains, dont un de ces prisonniers faits par les Indiens, ma belle-mère aussi. Mes enfants ont donc des ancêtres qui sont nés, décédés et se sont mariés au sud de la frontière.

    Pour en revenir au Collège L’Assomption, il a été fondé par Dr Jean-Baptiste Meilleur, chez qui les États-Unis ont joué un rôle déterminant: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Baptiste_Meilleur?wprov=sfti1 Il a même été le premier ministre de l’Education, avant que le titre existe, et que nos bons ayatollahs s’imposent pendant cent ans, jusqu’à la nomination de Paul Gérin-Lajoie.

    Mon fils est diplômé du collège, et c’est par l’amour du cinéma que s’est formé son couple.

    Pour en revenir aux films politiques, j’ai oublié Vice et du même réalisateur le tout récent Don’t look up, avec comme présidente des États-Unis, l’inénarrable Meryl Streep.

    1. gigido66 dit :

      @lanaudoise
      Je partage avec vous un épisode de la Guerre d’Indépendance , j’ai un ancêtre allemand, mercenaire, soldat du Hesse-Hanau venu apporter du renfort à l’Angleterre pour combattre les patriotes américains. Probablement embarqué sur un bateau à son insu à la suite d’une soirée bien arrosée. Cet ailleul avait une famille en Allemagne…il a déserté deux fois, la deuxième fut la bonne, il a décidé de ne pas retourner en Allemagne et a fondé une 2e famille ici, au Québec, son patronyme est encore vivant dans notre famille, mais, pour ma branche de l’arbre génealogique, il s’éteindra au fil du temps, n’ayant plus de descendance masculine.

  22. Nicolas dit :

    Vous êtes fantastique!

  23. Louise dit :

    « Vous êtes fantastiques. »

    Coudonc M.Hétu êtes-vous rendu comme Trump qui fait de la projection quand il parle ? 😂😂😂
    Merci du compliment mais c’est aussi vous qui êtes fantastique.

    En plus du professionnalisme qu’on vous reconnaît il y a aussi que vous êtes un homme sympathique avec qui on crée un lien à travers nos échanges écrits.
    À quand une apparition à la télé québécoise ? Nous sommes si fiers de vous.

  24. Frédéric Hodgson dit :

    Le slogan M.A.G.A., employé par R. Reagan et D. Trump, a toujours donné l’impression aux progressistes que les conservateurs vivaient dans le déni de la réalité.
    Même si c’est vrai, les progressistes n’ont pas vu qu’eux aussi ont sombré dans une autre forme de déni de la réalité : croire qu’on pourrait avoir un système politique et social suffisamment juste pour que l’on puisse se détendre, vivre prospère, heureux sans devoir faire face à tous les jours à l’injustice, la criminalité, la guerre sous toutes ses formes, et à devoir s’en occuper.
    Quand certains progressistes voient que les forces voulant bénéficier du chaos et de la criminalité s’organisent avec un certain succès, cela les décourage.
    Mais les progrès sociaux ont été amenés par des gens motivés par le caractère horrible et inacceptable de plusieurs aspects de la société. C’est toujours et ce sera toujours à recommencer (et comme a écrit Camus, il faut imaginer Sisyphe heureux).
    Comme Obama a dit Yes we can. Ajoutons So let’s do it.

  25. André dit :

    Merci M Hétu pour votre contribution à une information intelligente et libre!

  26. poliquinjf dit :

    M. Hétu continuez de croire en la bonté des êtres humains ! Un petit nombre d’entre eux sont des rapaces mais je crois et je veux croire que le plus grand nombre de nos congénères est rempli de bonté et de compassion envers ses pairs.

    Et puis continuez de nous alimenter de vos réflexions et analyses sur la politique américaine. Vos enseignements sont très utiles à la compréhension de nos voisins.

    Mes salutations !

    1. Igreck dit :

      « …je veux croire que le plus grand nombre de nos congénères est rempli de bonté et de compassion envers ses pairs. »
      Vous avez raison, je l’ai observé maintes et maintes fois au cours de cette pandémie 😷. Comme je me suis engagé dans la vaccination (JeContribue) j’ai eu le privilège de côtoyer beaucoup de ces êtres généreux qui étaient heureux d’aider leurs semblables.👍

  27. Kelvinator dit :

    Un jour, la bipartisannerie fera son retour en GRAND!
    Sans Trump, on peut espérer mieux pour ce pays!

  28. Gilles Morissette dit :

    Vous êtes également fantastique M. Hétu.

    Votre blogue nous permet de découvrir à chaque jour, les dessous d’un pays à la fois fascinant et inquiétant.

    Vous nous avez fait connaître de bonnes personnes qui ont essayé de rendre ce pays meilleur.

    Vous nous avez également fait connaître des personnes retors, dangereuses, remplis de haine, de préjugés (ais-je besoin de les nommer ?) qui ont fait plonger ce pays dans la médiocrité, la tourmente, la violence, l’intolérance, le fanatisme.

    Vous nous avez permis d’être aux premières loges pour assister aux grands moments, bons et mauvais, qui ont marqué l’histoire des USA.

    Celui-ci traverse présentement une période trouble au point où ne reconnaît plus ce pays qui fut jadis, un porte-flambeau, un étendard pour la liberté et la justice sociale.

    Les dernières années ont amené de très profondes divisions au sein de la population, lesquelles se sont davantages accentués avec la pandémie.

    Le climat social est délétère, les tensions raciales sont vives au point où on en vient à se demander si toutes les avancés dûrement gagnés au cours des cinquantes dernières années ne sont pas en train de s’effriter pour ne pas dire disparaître.

    Le Parti Républicain qui fut un joueur important dans l’histoire politique américaine, n’est plus l’ombre de lui-même. Il est devenu une secte dirigé par un gourou complètement déjanté.

    Le Parti Démocrate connaît, lui aussi, ses problèmes. On dirait qu’il se cherche une identité depuis le départ du président Obama.

    Non, le pays ne va pas bien et les choses iront probablement en empirant.

    Il a perdu ses repères et il est en pleine dérive idéologique.

    Oui, il faut garder espoir mais avouons que celle-ci est présentement mise à rude épreuve.

    Où sont passés ces grands leaders qui ont façonné son identité et qui nous ont rassemblés derrière un idéal.?

    Au plan politique, il y a un immense vide, ce qui laisse la place à tous les opportunistes, manipulateurs et autres « bibittes » du même acabit qui sévissent en répandant un discours simpliste, réducteur qui fait appel aux pires bas-instincts d’une certaine frange de la population.

    Les prochains mois nous diront quel direction prendra ce pays. Espérons que ce sera pour le mieux.

    Encore une fois, mille mercis pour votre blogue auquel il me fait plaisir de participer et de soutenir.

    1. Igreck dit :

      @Gilles
      Nous assistons à une dégradation politique du leadership.

      https://www.journaldemontreal.com/2022/02/11/les-poids-lourds-en-politique

    2. Madalton dit :

      Où est passé la relève des grands leaders.

      Quand on pense que Clinton, G.W. Busch sont plus jeunes que Trump et Biden et qu’ils ont été au pouvoir respectivement il y a 30 ans et 20 ans. On est loin d’Obama qui avait 47 ans lors de son élection.

      Pelosi qui va se représenter à 82 ans en novembre prochain. Laissez la place à des plus jeunes avec de nouvelles idées. Elle a été élue pour la 1ère fois il y a 35 ans. Elle n’est pas la seule qui devrait céder sa place. Il faut dire que du côté du GOP, leurs jeunes (Gaetz, MGT et Boebert) ne sont pas les pogos les plus dégelés de la boîte.

  29. marie4poches4 dit :

    HS

    Pas facile d’être québécois…

    https://twitter.com/TheDailyShow/status/1492220394807386116?s=20&t=nT15yXKGZSJUu8boY0gfeA

    1. Gilles Morissette dit :

      @marie4poches4 (12/02/2022 à 12:21)

      Voilà où conduit l’ignorance, la stupidité , la méconnaissance de l’Histoire de certaines personnes.

      Dire qu’à chaque année, on dépense des milliards de dollars en éducation pour, finalement, en arriver à des résultats aussi navrants.

      Vous avez raison de dire que ce n’est » pas facile d’être québécois ».

      Les morrons qu’on peut entendre sur ce clip nous en donnent un bel exemple.

      Merci à ces Édentés de nous avoir fait passer pour une bande de « gros colons ».

      Elvis Gratton a l’air d’un génie à côté d’eux.

      .

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      La conclusion de Trevor Noah n’a pas besoin d’explications: «This Canadian trucker is a great example of why we shouldn’t be banning books about the Holocaust.»
      Après avoir entendu cet «Einstein» se comparer aux Juifs victimes d’Adolf Hitler, on comprend pourquoi il faut aussi lire «Les Lois fondamentales de la stupidité humaine» de Carlo M. Cipolla qui nous aide à comprendre comment il se peut que nous ayons autant de «stupides» autour de nous. Et n’oubliez pas: ces individus ont aussi le droit de vote.

    3. Haïku dit :

      @marie4poches
      Heh heh heh 😉
      Nous sommes les vedettes de la planète.

  30. Gilles Morissette dit :

    HS

    Tiens donc, en France, les autorités n’ont pas « niaisé avec le puck » afin d’empêcher les « goons » de perturber Paris.

    On passe de la parole aux actes.

    https://www.journaldequebec.com/2022/02/12/convois-antipass–lacrymogenes-contre-les-manifestants-sur-les-champs-elysees

    Méthode peut-être « un peu radicale » (juste un peu) mais ça envoie un message clair aux perturbateurs.

    Soyons rassurés. Nos molassons de politiciens comme Trudeau et Ford n’utiliseront JAMAIS ces méthodes.

    On préfère « la patience et le dialogue », « la tolérance et la persuation ».

    Pendant ce temps, nos talents locaux continuent à se foutre de leur gueule et de la nôtre.

    LIBÂÂÂRTÉÉ !!

    1. Igreck dit :

      Nos « goons » ont eu l’ « intelligence » d’amener leurs enfants avec eux : bouclier humain comme les terroristes islamistes👍😡

  31. titejasette dit :

    Louise – 09:19

    « Ça va mal un peu partout dans le monde et peut-être que ça va aller encore plus mal avant d’aller mieux. »

    En tant que prophète de malheur (avec pas mal/assez) de malheurs à mon crédit, je dirais que si nous sommes rendus aux points où nous en sommes, c’est grâce à l’oiseau de malheur que nous y sommes rendus. Donc, si je vous disais que cet oiseau de malheur (ce canard boiteux) ne se rendra pas aux élections de 2024 indemne, je prédis que le monde va aller mieux.

    Je ne gage pas ma ferme là-dessus, puisque que pour être sincère avec vous, je n’ai pas de ferme. Mon bicycle, je m’en suis fait volé il y a très longtemps. Bon débarras, il était déjà rouillé à l’époque.

    Concernant les commentaires de cinéphiles sur les bons films politiques, je passe mon tour. La politique c’est pas mon fort, même si j’en ai vu quelques bons films, moi aussi. Peut-être dans une autre vie ? Il y a tellement de choses à faire dans une seule vie

  32. Ceptik dit :

    Avec mes excuses à Paul Éluard, voici un petit poème inspiré par la chronique d’Isabelle Hachey dans la Presse de ce matin, Liberté, ils écrivent ton nom https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-02-12/liberte-ils-ecrivent-ton-nom.php

    LIBERTÉ
    Sur leur croisade séditieuse
    Sur les élus qu’ils rejettent
    Sur le guru qui les manipule
    Ils écrivent ton nom

    Sur les médias exécrés
    Sur Facebook glorifié
    Sur la science conspuée
    Ils écrivent ton nom

    Sur le drapeau de l’esclavage
    Sur la croix gammée de l’envahisseur
    Sur le crucifix brandi de « l’amour » du prochain
    Ils écrivent ton nom

    Sur leur esprit cloisonné
    Sur la bêtise inoculée
    De leurs fabulations leurs préjugés
    Ils écrivent ton nom

    Sur les nuits blanches klaxonnées
    Sur le passant qu’ils insultent
    Pour un couvre-visage décrié
    Ils écrivent ton nom

    Sur le modèle affiché dont leurs enfants devront guérir
    Sur l’avenir de leurs enfants retirés de l’école
    Sur la santé mise à risque de leurs enfants boucliers
    Ils écrivent ton nom

    Par le pouvoir de quel mot
    Polluent-ils ainsi la vie
    Eux qui sont nés pourtant pour te connaître
    Pour te nommer
    Liberté

    1. constella1 dit :

      Ceptik
      👌👌👏👏👏👏
      Vraiment je pense que je vais copier votre poème si vs permettez

      1. Ceptik dit :

        À la bonne vôtre.

    2. Haïku dit :

      @Ceptik
      Exquis !!! 👍👍 🎩

    3. gigido66 dit :

      Oh, que c’est bien écrit! 👏👏👏

    4. Très impressionnante prestation.

    5. jeanfrancoiscouture dit :

      @Ceptik: Très pertinent et très bien écrit. Merci.🌞

    6. _cameleon_ dit :

      @Ceptik

      J’avoue être un fan fini de vos subtils jeux de mots, mais alors là, là !, vous vous surpassez !

  33. richard311253 dit :

    Merci M. Hétu!

    Merci pour l’information et votre point de vue sur ce pays hors normes et en recherche d’un équilibre qui tracera l’avenir durable des pays de la planète.

    100 fois merci pour ces moments d’intelligence venant de l’ensemble des blogueurs toujours sur la base du respect. C’est rare ça sur la toile.

    Merci!!

  34. Apocalypse dit :

    HS – Je crois que Joseph Facal ne fait pas l’unanimité sur ce blogue, mais je vous passe néanmoins son texte, paru sur le site du Journal de Montréal, que j’ai bien aimé:

    https://www.journaldemontreal.com/2022/02/12/pourquoi-nos-societes-deviennent-ingouvernables

    Pourquoi nos sociétés deviennent ingouvernables

    Faites attention au propos de Tocqueville en 1835 que rapporte M. Facal. 🤔

    1. Igreck dit :

      Les propos de monsieur Facal, dans sa chronique dans les médias de PKP, peuvent être tout aussi pertinents que n’importe quel lus dans La Presse, Le Devoir, Le Soleil… On reproche aux « édentés » et autres quidams mal informés d’être prisonniers de chambres d’écho… alors ne faisons pas la même erreur en snobant certains médias d’ici comme certains propos lus ici on pu le laisser croire.

      1. Marc-André dit :

        Je ne snobbe pas Facal parce qu’il est dans l’empire de PKP. Même si je n’aime pas beaucoup les medias de Québecor en général, je leur reconnaît plusieurs bons coups.

        Je « snobbe » Facal tout simplement parce qu’il est un indécrottable raciste, islamophobe à répétition, réactionnaire, obsédé par les supposés wokes, au même titre que les maccarthyistes étaient obsédés par les communistes. Il répète toujours les mêmes histoires de supposés liberté académique menacée. Ce sont des problèmes montés en épingles. Exactement comme la crise des accommodements raisonnables était une invention de toutes pièces.

      2. Igreck dit :

        Ah bon⁉️

      3. jeanfrancoiscouture dit :

        @Marc-André:
        Vous rangez le prof Facal dans plusieurs catégories d’infréquentables. C’est beaucoup. Comment son racisme se manifeste-t-il et contre qui? Les gens de couleur? Les autochtones sud-américains, là où M. Facal est né? Ceux d’ici où il a immigré? Les asiatiques? Les juifs?
        Islamophobe ou plutôt anti islamisme radical? Ça n’est pas tout à fait la même chose.
        Les «supposés» wokes? Mais cette forme de pensée existe vraiment et elle ne se manifeste pas toujours de manière posée, équilibrée et respectueuse des droits d’autrui, particulièrement en milieu universitaire.
        Quant au Maccarthisme, c’est en effet un exemple d’une dérive extrême et sans nuances face à la réalité d’une idéologie prosélyte et envahissante qui a pourri la vie de millions de personne sur la planète. Il n’était cependant pas nécessaire de se livrer aux folies du sénateur MacCarthy pour en venir à bout. Je ne crois pas que nous soyons rendus là, sauf peut-être si on paralyse une capitale pour obliger un gouvernement à changer d’idée.

      4. Benton Fraser dit :

        @jeanfrancoiscouture

        Facal donne toujours un bon portrait factuel de la situation. Mais cela se gâte au moment ou il propose des solutions, souvent un mélange de conservatisme et d’élitisme.

        Exemple d’une récente chronique ou Facal cite Martineau qui cite Toqueville en 1835:
        « Il y a une passion légitime pour l’égalité qui excite les hommes à vouloir être tous forts et estimés. Cette passion tend à élever les petits au rang des grands. Mais il se rencontre aussi dans le cœur humain un goût dépravé pour l’égalité, qui porte les faibles à vouloir attirer les forts à leur niveau […]. »

        C’est le noeud du problème. Facal croit fortement que la société qui prône l’égalité permet aux « faibles » d’attirer les « forts » vers le bas, d’ou ses positions élitismes.

        L’égalité est un concept né avec la révolution française. Toqueville a soulevé beaucoup de point que se sont confirmé dans l’avenir, parfois avec une bonne analyse, parfois un bon résultat malgré une bonne analyse. Il ne faut pas oublier que la famille de Toqueville appartenait à l’aristocratie français ou une bonne partie de sa famille furent assassinés par les révolutionnaires.
        Donc pour les principes d’égalité, disons que Toqueville l’avait en horreur.

        Mais aujourd’hui, on ne parle plus vraiment d’égalité mais d’équité, ce qui n’est pas la même chose. L’équité permets un traitement juste selon ton travail, tes talents, ton éducation et tes compétences… et non qu’un journalier d’être payé de façon égale avec un médecin!

        Je crois pertinemment que c’est l’argent et les puissances de ce monde qui imposent un plus grand écart entre les faibles et les plus forts et non la société avec sa démocratie et les droits de l’homme donne un pouvoir aux plus faibles qui tirerait alors les forts vers le bas!

        Les « faibles » comme l’entends Facal sont plutôt des pions, voir parfois des idiots utiles utilisés par certains puissants pour gagner encore plus en puissance.

        Ce que le chaos permet, c’est un changement de garde des puissants.. et la population en paie toujours le prix… fort!

      5. Igreck dit :

        Où il y a de l’homme… Dans tous les systèmes, même ceux se prétendant égalitaires ou équitables, il se forme toujours une élite qui cherchera à dominer la majorité. Au moins, le capitalisme ne cherche pas à tromper mais se montre tel qu’il est : une minorité dominant une majorité.
        Comme monsieur Facal, je crois que certains envient la réussite de certains autres et les accusent de mépris alors que ce sont eux-mêmes qui sont les premiers à dénigrer. Ils ne veulent pas reconnaître que la réussite est souvent le résultat d’un travail acharné et de difficultés surmontées que plusieurs n’aurait pas eu le courage d’affronter.

      6. Marc-André dit :

        @Jean-François Couture

        Je vous remercie pour votre réponse à mon commentaire.

        Je vous confirme qu’après avoir lu des centaines de ses chroniques depuis des années, il est assez facile de trouver des exemples pour appuyer chacune des affirmations que j’ai écrites.

        Il y a effectivement une distinction entre l’islamophobie et l’anti islamisme radical. Facal est beaucoup plus proche de l’islamophobie. D’ailleurs, il a plusieurs points en commun avec les islamistes radicaux qu’il prétend dénoncer, incluant une grande intolérance envers les idées progressistes et les personnes progressistes.

        Je ne qualifierais pas Facal « d’infréquentable » comme vous le suggérez. « Infréquentable » est d’ailleurs un mot régulièrement utilisé par son collègue Bock Côté pour se victimiser à répétition. Je dirais plutôt qu’il est toxique ou qu’il est un pyromane, et que, comme 3-4 autres chroniqueurs de Québécor, il est directement responsable de la hausse significative du niveau de la haine au Québec depuis 10-15 ans.

        Je pense effectivement qu’il y a certaines dérives de la gauche, incluant dans le monde universitaire. Ces dérives méritent d’être dénoncées. Mais de là à en faire un obsession comme ce chroniqueur, il y a un pas. On en observe également beaucoup (et beaucoup plus?) qui proviennent de le droite, parfois documentées ici par Richard Hétu. Le dernier livre de Judith Lussier fait un portrait objectif de cette situation, selon moi.

      7. jeanfrancoiscouture dit :

        @Marc-André.
        Merci pour votre réponse à mes remarques et questions. Je constate que nous sommes d’accord sur certains points et que le désaccord persiste sur d’autres ce qui est normal dans tout débat.
        Je ne reviendrai pas sur le prof Facal sauf pour persister à penser que son «racisme» n’a pas été démontré. Un certain élitisme et un brin de conservatisme, bien sûr, mais sans que, à mon avis, il y ait là quelque chose de rédhibitoire.
        Quant au livre de Mme Judith Lussier que j’ai lu et abondamment noté, honnêtement, j’ai trouvé son cheminement sinueux, et à certains moments, il m’est arrivé de me dire: «Mais cou’don, elle n’est ni pour ni contre, bien au contraire.» Je dois quand même lui rendre justice. Comme elle l’a elle même écrit en sous-titre, son livre est une «réflexion», pas un essai ni une thèse, ce qui permet des raisonnements qui nous laissent souvent à la limite de la perplexité.

      8. jeanfrancoiscouture dit :

        @Benton Fraser: «Ce que le chaos permet, c’est un changement de garde des puissants.. et la population en paie toujours le prix… fort!»

        Là, vous tombez exactement dans ce que je pense, le tout en accord avec la pensée de Cioran sur ce à quoi sert «le peuple» dans des sociétés menées par les puissants, quels qu’ils soient. «Subir les événements et les fantaisies des gouvernants.»

      9. Benton Fraser dit :

        @Igreck

        Je crois que dans les manifestants, il y a de gros travaillants aussi.

        Personnellement, pour faire court et simpliste, je divise en gros le monde en deux catégorie de de gens:
        Les pragmatiques et les émotifs.

        Pour les puissants de ce monde, pour soumettre les deux catégories, il y a en gros deux façons différentes: L’intimidation chez les pragmatiques, et la manipulation chez les émotifs.
        Le pragmatique va certes se plier mais ils ne seront pas des personnes zélés.. sauf les ambitieux!
        L’émotif va non seulement se soumettre à la manipulation mais par son état émotif, y consentir avec zèle, du pain béni pour les puissants. En prime, comme ce ne sont pas des gens complétement stupides, ils vont aussi user d’intimidation envers les pragmatiques… d’où parfois l’utilisation du thème idiots utiles!

        Il y a plein de nuances certes, mais en gros, le monde tourne pas mal comme ça!

  35. jeanfrancoiscouture dit :

    @adalton:15:35.«Il faut dire que du côté du GOP, leurs jeunes (Gaetz, MGT et Boebert) ne sont pas les pogos les plus dégelés de la boîte.»

    Une chance qu’ils ne sont pas les plus dégelés. Et il ne faudrait pas qu’ils dégèlent davantage. Ils sont comme le pergélisol, quand ça dégèle, c’est tout juste bon à émettre des GES et à laisser les construction s’enfoncer. 🙁

  36. constella1 dit :

    jeanfrancoiscouture
    Une chance qu’ils ne sont pas les plus dégelés.
    Ça me rappelle la gaspacho vs gestapo de la madame cette semaine 🙃😉

  37. Jean-Coutu 101 dit :

    Existe-t-il une façon de contribuer à la première campagne de financement 2022 sans avoir un compte paypal?

  38. jeanfrancoiscouture dit :

    @Apocalypse, 13:20 «Pourquoi nos sociétés deviennent ingouvernables?»

    Parce que « la société s’embrouille dans ses lois, et les lois, qui protègent son ennemi, la disposent et l’engagent à la démission. Succombant sous les excès de sa tolérance, elle ménage l’adversaire qui ne la ménagera pas, autorise les mythes qui la sapent et la détruisent, se laisse prendre aux suavités de son bourreau. (………) Paradoxe tragique de la liberté: les médiocres qui seuls en rendent l’exercice possible, ne sauraient en garantir la durée. Nous devons tout à leur insignifiance et nous perdons tout par elle. Aussi sont-ils toujours au-dessous de leur tâche.» (Cioran, Histoire et utopie)

    Cela ne ressemble-t-il pas un peu à ce que nous observons d’un peu plus près depuis une quinzaine de jours??

    1. 430a dit :

      Il y a certes une piste à explorer là…

    2. Benton Fraser dit :

      Tout est une question d’argent et de pouvoir.

      La société, la démocratie et les lois, les institutions et la justice fonctionne assez bien en temps normal. Les Radios X, extrémistes, complotistes de ce monde y reste marginalisés.

      Sauf en temps de crise, ces prophètes de malheurs gagnent en puissant en tablant sur la fragilisations des gens et de la société.

      Crise / Chaos / Fragilisation / Opportunités nouvelles!

      C’est alors que le responsable n’est plus une pandémie d’un corona-virus invisible mais les chinois, la 5G, la puce, nos gouvernement et les Bill Gates de ce monde!

  39. _cameleon_ dit :

    Parlant de remerciements …
    (♪ Bis ♥ ♪)

    A quand les remerciements pour ceux sur qui en bonne partie a reposé la prospérité des US of A ?

    Uncle John Scruggs – Little Log Cabin in the Lane

  40. _cameleon_ dit :

    Leonard Cohen – Dance Me to the End of Love

    1. Haïku dit :

      @cameleon
      Incontournable cette chanson ! 🎵 ♥️

    2. constella1 dit :

      Que de souvenirs pour moi rattachés à cette magnifique chanson
      Merci !

  41. _cameleon_ dit :

    Who’s the poppet’s poppet ?

    Une pièce de LC que je ne connaissais pas mais qui ma foi me semble particulièrement pertinente dans l’air du temps:

    Leonard Cohen – Puppets (Official Video)
    https://www.youtube.com/hashtag/leonardcohen

    1. _cameleon_ dit :

      @Haïku

      Il faut (absolument) entendre et voir Puppets de LC (mon 19:48).
      Percutant, troublant etc …

    2. _cameleon_ dit :

      @#$%^&

      Essayons:

      Leonard Cohen – Puppets (Official Video)
      https://www.youtube.com/results?search_query=Leonard+Cohen+%E2%80%93+Puppets+(Official+Video)

      1. Haïku dit :

        @cameleon
        Merci pour le tuyau.
        En effet, cette chanson est dévastatrice !!

        https://youtu.be/ed17VfiFc4M

  42. jeanfrancoiscouture dit :

    @Richard Desrochers, 09:57: « Kobayachi : « La condition humaine ».

    Alors là, si je m’attendais à cela. Merci infiniment pour ce rappel.
    Au début des années 60, au Centre d’art de Percé, il y avait un tout petit cinéma de répertoire aux sièges-tabourets pas du tout confortables qui présentait des films d’auteurs. J’y allais souvent. On y avait présenté un des films de la trilogie de Kobayachi.
    Pour moi qui entrais à peine dans l’adolescence dans un coin où seul le Centre d’art présentait du théâtre d’été «sérieux» (et pas du vaudeville ou du sit-com trop à la mode de nos jours l’été) ainsi que du cinéma d’auteur, un film comme celui-là, ça laissait des traces durables.
    Côté théâtre, je me rappelle, entre autres, de la pièce «Les Viaducs de la Seine-et-Oise de Marguerite Duras. Imaginez, Marguerite Duras à Percé au début des années 60. Et après ça, on se demande pourquoi j’aime toujours le théâtre et pourquoi l’héritier y fait carrière internationale comme scénographe. Au début, puisque je n’ai pas fait carrière «dans les arts», je ne comprenais pas vraiment puis, à un moment donné, je me suis dit que ça devait être par une sorte d’atavisme discret.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Viaducs_de_la_Seine-et-Oise

  43. Jacques Bellehumeur dit :

    Un amie vient de Repentigny, elle vous a croisé dans son enfance. Mais je ne savais rien d’autre. Heureux d’en connaître plus. Je suis inquiet pout l’avenir aux USA. Et les conséquences au Canada. Espérons encore une fois que la démocratie gagnera mais la situation est grave. Dans n’importe quel autre pays l’agent orange serait derrière les barreaux. Mon impression est qu’on a peur de le faire car ses supporteurs réagiraient violemment. Tout le monde est armé aux USA. Lourdement souvent.

    C’est de la politique-fiction mais je me demande ce que serait le résultat d’un référendum d’une scission entre les états rouges et bleus. Je sais ça semble absurde cela mais ça règlerait bien des problèmes. Ça en créerait d’autres sûrement mais ça éviterait de tout perdre. Au moins la démocratie serait solide dans l’état bleu qui résulterait de la scission.

    Ça n’arrivera sûrement pas mais c’est du bon stock pour un roman ou une série télé. Sur Netflix LOL ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :