Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Jean-François Couture, un des commentateurs les plus appréciés de ce blogue, inclut dans sa liste de films politiques préférés, tout de suite après Les ordres de Michel Brault, Bingo de feu Jean-Claude Lord. Sorti en salle la même année que l’autre (1974), le troisième long métrage du réalisateur décédé le 15 janvier dernier raconte l’histoire d’un jeune idéaliste qui deviendra terroriste sans se rendre compte de la manipulation dont il fait l’objet.

Bingo, très librement inspiré de la crise d’Octobre, a été l’un des plus gros succès commercial du cinéma québécois des années 1970. Mon père adoptif n’y fut pour rien, si l’on considère qu’il n’était qu’un simple figurant dans la scène des funérailles de Léo Harvey. Recruté au port de Montréal où il travaillait à l’époque, il marche derrière Réjean Guénette et Claude Michaud. Ce fut le début et la fin de sa carrière cinématographique.

Mais je dois remercier Jean-François Couture de m’avoir permis de voir mon père pour la première fois sur YouTube, à 33:14 du film Bingo que cette plateforme héberge. Je ne pensais pas que le thème de la première campagne de financement de ce blogue en 2022 – mes films politiques préférés et… les vôtres – me conduirait là. Il va sans dire que je remercie aussi tous ceux et celles qui ont déjà contribué à cette campagne ainsi que les autres qui le feront avant les 12 coups de minuit.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:



9 réflexions sur “Bingo, Jean-Claude Lord et mon père

  1. Gilles Morissette dit :

    Dans mes films québécois préférés, « Bingo » y figure en bonne place.

    J’ai adoré également (sans nécessairement qu’il soit par ordre de préférence):

    1. « Les Ordres »;
    2. « Incendies »;
    3. « Mommy »;
    4. « C.R.A.Z.Y »;
    5. « Les invasions barbares »;
    6. « Le déclin de l’empire américain »;
    7. « Polytechnique »;
    8. » La chute de l’empire américain »;
    9. « Monsieur Lahzar »;
    10. « Les 7 jours du Talion ».

    Une mention spéciale à

    1. »Pour la suite du monde » (1963) de Pierre Perreault et Michel Brault;
    2. « Prisoners » (Denis Villeneuve);
    3. « Enemy » (Denis Villeneuve);

    1. Ziggy9361 dit :

      J’ai aussi vu les films que vous mentionnés, tous excellents et bien sûr « Once upon à time in Holliwood ».👌

  2. Kelvinator dit :

    Ça nous donne une belle brochette de films à découvrir cette semaine!

    Cette manipulation de Bingo me fait pensé à un film politique qui m’a marqué : JFK d’Oliver Stone.
    Une histoire que j’acceptais jadis comme une vérité, s’est révélé peu à peu comme une manipulation conspirationniste. Ce fut mon entrée dans ce monde alternatif, basé sur des opinions plus que des faits, endigué par une opposition, sinon une haine, envers les classes dirigeantes et l’autorité. Ensuite on comprends mieux comment la politique fonctionne, les limites du travail de politiciens, en partie grâce à ce blogue qui nous donne toujours des pistes de réflexions intéressantes, surtout dans les articles, mais aussi dans les commentaires. Par contre, jamais je n’aurai cru à cette époque que mon intérêt pour cette chose à l’écart allait occuper une place aussi prépondérante dans le paysage médiatique actuel!!

  3. chicpourtout dit :

    @M. Hétu
    Si je peux me permettre, M.Couture m’a enseigné à l’université aux Relations Industrielles, il y a quelques années à peine…. 😉
    C’était un bon enseignant qui savait capter notre attention. Il lisait les parutions étrangères, nous en parlait et était une mine d’informations. Bref, un « bon prof » comme on dit.
    P.s. M.Couture, pardonnez moi ce partage mais je ne voulais surtout pas manquer cette belle occasion de vous témoigner ma gratitude suite à vos bons enseignements.

    1. jeanfrancoiscouture dit :

      @chicpourtout: «…il y a quelques années à peine…. ». Vous êtes tout pardonné. Et en plus, vous me rajeunissez à moins que l’expression «quelques années» soit plus élastique que je le pense. Décidément, je vous dois un gros merci. Et je suis bien content d’avoir été utile. Je conserve de beaux souvenirs de ces soirées de cours. Du monde bien motivé et avide d’apprendre. 🙂

      1. chicpourtout dit :

        Le plaisir était pour nous M. Couture. Grâce à vous, j’ai accrue la qualité et l’efficience de mon travail. Sur le terrain dans le feu de l’action voilà qui est fort appréciable. Je suis rendue à l’âge où je pourrais prendre une préretraite mais je ne veux pas encore. Le mouvement et le rythme fait partie de ma santé au quotidien. Bonne santé et longue vie à vous. Vos anciens élèves ne vous ont pas oubliés. 😊

  4. jeanfrancoiscouture dit :

    @M. Hétu: Je suis heureux de vous avoir mis sur la route de votre père dans ce film qu’à l’époque j’avais particulièrement apprécié et que j’ai revu une couple de fois sur Éléphant, la mémoire du cinéma québécois. Je vais y retourner sur YouTube car là où je suis maintenant, Éléphant n’est pas disponible chez mon fournisseur.
    Et merci pour les bons mots que vous avez eus à mon endroit. Bonne continuation tant sur ce blogue que dans toute votre carrière journalistique et d’auteur.

  5. Micheline L dit :

    C’est une belle histoire. Merci de la partager!

    1. Haïku dit :

      Je seconde ! 👌👍

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :