Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Un ancien responsable de la garde nationale du District de Columbia accuse deux généraux, dont le frère de Michael Flynn, d’avoir menti au Congrès sur les raisons entourant le déploiement tardif des militaires pour sécuriser le Capitole lors de l’assaut du 6 janvier dernier par des partisans de Donald Trump. Il a fait part de ses accusations dans un document de 36 pages remis à la commission spéciale de la Chambre des représentants chargée d’enquêter sur le 6-Janvier et dont le site Politico a obtenu une copie. On trouve ici le compte-rendu de Politico.

Le colonel Earl Matthews était le conseiller juridique du général William Walker, commandant de la garde nationale du District de Columbia, le 6 janvier. Dans son document, il insiste sur un appel conférence se déroulant vers 14 h 30, le jour de l’insurrection, au cours duquel les généraux Charles Flynn et Walter Piatt, hauts placés du Pentagone, s’opposent au déploiement rapide des soldats de la garde nationale pour stopper les insurgés.

« Les lieutenants-généraux Piatt et Flynn ont déclaré que les images d’un déploiement de militaires en uniforme au Capitole des États-Unis ne seraient pas bonnes », écrit le colonel Matthews dans son document. Il note qu’un des deux généraux a également parlé de « manifestants pacifiques » en parlant des insurgés.

Selon lui, les responsables de la garde nationale du District de Columbia ont regardé « avec stupéfaction » ce qui se passait au Capitole pendant les heures qui ont suivi, jusqu’au déploiement tardif des militaires, en fin d’après-midi.

« Tous les dirigeants de la garde du District de Columbia voulaient répondre et savaient qu’ils pouvaient répondre à l’émeute au siège du gouvernement », écrit-il.

Les généraux Piatt et Flynn ont nié sous serment s’être opposés au déploiement de la garde nationale et d’avoir évoqué des questions d’images pour justifier leur refus. Ils ont offert diverses raisons pour expliquer le déploiement tardif des soldats, raisons que le colonel Matthews écarte du revers de la main.

Selon lui, les généraux sont des « menteurs absolus » dans ce dossier.

Le colonel Matthews ne fait aucun lien dans son témoignage entre Charles Flynn et son frère Michael, allié féroce de Donald Trump qui s’était notamment dit en faveur de l’imposition de la loi martiale pour tenir de nouvelles élections après celles du 3 novembre 2020. Il accuse l’inspecteur général du Pentagone d’avoir camouflé les « mensonges » des généraux Piatt et Flynn dans son rapport sur le 6-Janvier. Selon lui, ce rapport est « digne du meilleur propagandiste stalinien ou nord-coréen ».

Le témoignage télévisé du colonel Matthews devant la commission d’enquête ne devrait pas manquer d’intérêt.

(Photo capture d’écran)





24 réflexions sur “6-Janvier : le frère de Michael Flynn accusé de parjure

  1. Gina dit :

    Finalement,on découvre que l’assaut du 6 janvier 2021 est aussi une affaire de famille. Donc, de plus en plus difficile à trouver la vérité. Entre frères,soeurs,cousins,mari et femme, on se protège. Qui va avoir le courage de dénoncer un membre de leur famille ?

  2. Haïku dit :

    « On ne peut empêcher le chien d’aboyer, ni le menteur de mentir. »
    (Proverbe Français)

  3. Guy LB dit :

    Ça prend du temps,
    mais ça avance : les langues se délient, la vérité sort au compte-gouttes, les responsables commencent à être pointés du doigt. Bientôt — on l’espère… —, quand les fieffés menteurs se mettront enfin à tomber, ils ne voudront pas tomber tout seul. Alors, mais alors seulement, le Roi des Trumpeurs sera enfin déculotté publiquement et jugé pour toutes les saloperies qu’il a générées à l’abri des regards.

    Ciel ! J’ai hâte, mais c’est presqu’aussi douloureux que d’attendre qu’arrive enfin le jour de Noël…

  4. MarcB dit :

    Probablement que pour Flynn et Piatt, c’était beaucoup plus important et approprié de déployer la Garde Nationale pour la photo de Trump et une bible…

    Sérieusement, est-ce qu’on sait si c’est ces mêmes généraux qui étaient en charge lors de cette photo-op?

    1. Haïku dit :

      MarcB
      Très bonne question !

    2. gigido66 dit :

      Bingo!

    3. ProMap dit :

      En effet, bonne question. 👍👍👍 Mais, la manifestation lors du Bible photo-up était celle d’une foule furieusement féroce, armée jusqu’aux dents de fusils mitrailleurs, de bombes, de drapeaux anti-américains et protégée par des habits de camouflage anti-balles qui est un signe « manifeste » d’insurrection. Oops, je me trompe de manifestation!

      1. lanaudoise dit :

        🤣😂🤣

  5. Micheline L dit :

    Enfin du gros bon sens! Tout le monde sait que la garde nationale aurait dû être appelée plus tôt. Probablement même avant que l’insurrection débute.

    1. Madalton dit :

      La mairesse deu D.C. en avait la demande dès le 4 janvier en prévision de saccages et de l’arrestation du chef des Proud Boys la veille.

      https://www.ctvnews.ca/world/washington-d-c-mayor-calls-in-national-guard-for-expected-protests-over-biden-affirmation-vote-1.5252821

      1. lanaudoise dit :

        Tiens donc.

  6. HS David Perdu, qui veut remplacer un ripous qui est pas assez ripous, a pour programme: combattre la « gauche woke » !

    Est-ce qu’ils se rendent compte que leur programme c’est d’aller en guerre contre la moitié des gens qu’ils sont supposé représenté?

    je sais pas comment ca vas finir, mais ce ne seras pas beau pour les prochaine année.

    1. MarcB dit :

      Brian Kemp a gagné par 1.4% face à Stacey Abrams en 2018. Je ne suis pas certain que David Perdue et son approche « Trumpiste » pourra conserver le vote des indépendants face à une Stacey « en feu ». D’ailleurs Perdue a perdu l’élection sénatoriale face à un petit nouveau de 34 ans…

      1. @ MarcB Il faut surtout pas que les ripous comprennent se raisonnement.
        Je ne sais pas a quel point les ripous ont changer les règlent pour se favoriser dans cette état. Mais mettre un extremiste a la tete des ripous vas absolument plaire a leur base, mais ca vas déplaire a une bonne partie des « sans partie », ceux qui font pencher les élections d’un bord ou de l’autre.

        Alors, si Perdue peut faire débarqué Kemp, ca vas donner de meilleur chance à Mme Abrams. : )

  7. « les images d’un déploiement de militaires en uniforme au Capitole des États-Unis ne seraient pas bonnes »

    En effet, les images des insurgés pacifiques battant à mort des policiers étaient bien meilleures !

    À moins qu’ils voulaient dire que les appareils ne donnaient pas une image d’une bonne définition. Plus exactement, qu’elles seraient … surexposées.

  8. Igreck dit :

    Même tête de noeud que son frangin❗️😡

  9. christal dit :

    Temps durs pour les frères ces temps-ci.

  10. Jean Saisrien dit :

    There is good people on both sides…
    …les fachos pro-coup sont pas mal tous du même bord par contre.

  11. treblig dit :

    Trump est un incapable y compris dans l’exécution d’un coup d’état «  soft ». C’est ce qui a sauvé la république.

    Les traces qu’il a laissé sont nombreuses. Suffit de vouloir les voir.

    1. gl000001 dit :

      Une faillite de plus !!

  12. jeani dit :

    « Les images d’un déploiement de militaires au Capitol des Etats-desunis ne seraient pas bonnes. »

    Je me demande si Piatt et Flynn trouvaient que les images projetées de par le monde par le 45e étaient meilleures de 2017 à 2021?

    Poser la question, c’est y répondre.

  13. Louise dit :

    On se doutait que Trump, ses collaborateurs, sa famille et certains élus républicains avaient participé à la préparation de l’insurrection, maintenant on apprend que le Pentagone a aussi collaboré en retardant l’envoi de la garde nationale.
    On peut supposer que les deux généraux ont reçu leurs ordres d’un niveau supérieur.
    Les preuves se rapprochent dangereusement de Trump. 👍

    Qu’attend Merrick Garland pour déclencher une enquête criminelle ?

  14. lanaudoise dit :

    Pendant que Michael, le frère trempait dans le complot:
    https://www.msn.com/en-us/news/politics/donald-trump-should-declare-martial-law-michael-flynn-retweeted-from-his-now-banned-account/ar-AARnHlR
    « Freedom never kneels except for God, » retired Michael Flynn tweeted on December 2, sharing an advertisement from the We the People Convention, an Ohio activist group.
    In the ad, the Convention asks President Donald Trump « to exercise the Extraordinary Powers of his office and declare limited Martial Law to temporarily suspend the Constitution and civilian control of these federal elections in order to have the military implement a national re-vote that reflects the true will of the people. »

    Les principes de cette famille sont discutables.

    1. lanaudoise dit :

      Étrange: dans l’article, le Pentagone aurait refusé d’organiser la défense du Capitole de peur de faire penser au Coup d’état?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :