Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Y a-t-il un président américain qui a été plus mal traité par les médias que Donald Trump? Si vous répondez par la négative, vous avez tort, selon le chroniqueur du Washington Post Dana Milbank, qui affirme, « étude » à l’appui, que Joe Biden n’a rien à envier à son prédécesseur en matière de couverture médiatique négative. Je laisse à Milbank le soin d’expliquer la méthodologie qui lui a permis d’en venir à cette conclusion :

« L’intelligence artificielle peut désormais mesurer la négativité avec précision. À ma demande, Forge.ai, une unité d’analyse de données de la société d’information FiscalNote, a passé au peigne fin plus de 200 000 articles – soit des dizaines de millions de mots – provenant de 65 sites d’information (journaux, réseaux d’information et chaînes câblées, publications politiques, fils de presse et autres) afin de réaliser une “analyse de sentiment” de la couverture médiatique. À l’aide d’algorithmes qui accordent du poids à certains adjectifs en fonction de leur emplacement dans l’article, l’étude a évalué la couverture dont Biden a bénéficié au cours des 11 premiers mois de 2021 et celle dont le président Donald Trump a bénéficié au cours des 11 premiers mois de 2020.

« Les résultats, minutieusement rassemblés par le vice-président de FiscalNote, Bill Frischling, ont confirmé ma crainte : mes collègues des médias sont complices du meurtre de la démocratie. »

Milbank y va fort. D’autant plus que son étude ne démontre probablement pas ce qu’il lui fait dire, comme l’explique ici un expert. Certes, les médias ont tendance à adopter un ton souvent apocalyptique concernant la façon dont Joe Biden gère les crises, de la sortie des troupes américaines d’Afghanistan à l’apparition du variant Delta, en passant par l’augmentation de l’inflation. Dans cette couverture, le rôle de facteurs externes, dont l’accord de paix conclu par Donald Trump avec les talibans ou la résistance concertée de gouverneurs républicains aux mesures pour lutter contre la pandémie, est souvent escamoté ou carrément ignoré.

Mais les supputations de Milbank tiennent-elles vraiment la route. « Comment expliquer que Biden soit traité plus durement qu’un président qui a activement subverti la démocratie ? se demande-t-il. Peut-être que les journalistes, mis sous pression par les plaintes de Trump à l’égard de la presse, l’ont ménagé. Peut-être que les médias, après avoir perdu le lectorat et l’audience que Trump leur a apportés, pensent qu’une couverture dure suscitera de l’intérêt.

« Je soupçonne mes pairs dans les médias d’avoir été victimes de notre politique asymétrique. Biden gouverne selon les normes traditionnelles, tandis que les républicains mènent une campagne choquante pour le délégitimer avec une accusation fabriquée après l’autre. Cette semaine, les républicains ont menacé de fermer le gouvernement pour bloquer les obligations vaccinales de Biden, après une année d’efforts pour décourager la vaccination. Pourtant, et c’est incroyable, ils accusent simultanément Biden d’être responsable des décès dus au coronavirus – des décès survenant presque exclusivement chez les personnes non vaccinées. “Plus de personnes sont mortes de la COVID sous le président Biden que pendant toute l’année 2020”, a proclamé le sénateur du Wyoming John Barrasso, président du groupe républicain à la chambre haute. »

Une hypothèse que ne mentionne pas Milbank : sous Donald Trump, les médias conservateurs ont été unanimement élogieux à l’égard du président, alors qu’ils se déchaînent aujourd’hui sur Biden. En revanche, les médias dits objectifs ne le sont peut pas autant qu’ils le croient. Un exemple récent, souligné par le journaliste Eric Boehlert. Après la publication des derniers chiffres de l’emploi, la chaîne NPR a écrit sur Twitter : « L’embauche de novembre a été un échec, avec seulement 210 000 emplois créés – et ces chiffres ont été communiqués avant même l’identification du variant Omicron. »

Et Boehlert de commenter : « Ce qui est étrange, c’est la façon dont NPR a précédemment couvert des annonces d’emplois similaires sous Trump. En janvier 2020, NPR s’est réjouie que l’économie américaine soit “relancée” parce que 225 000 emplois avaient été créés. L’année précédente, un titre de NPR indiquait : “Le marché de l’emploi bondit car les employeurs ont créé 266 000 emplois en novembre”. »

C’est peut-être étrange, mais peut-on vraiment en conclure que Donald Trump a joui d’une meilleure presse que son successeur?

(Photo AP)


42 réflexions sur “Biden, plus mal traité par les médias que Trump ?

  1. gl000001 dit :

    La grande polarisation des idées en est la cause. C’est assez évident.
    « The dark side clouds everything. Impossible to see the reality is. » dirait mon maitre Yoda !!

    1. jcvirgil dit :

      En effet la polarisation des médias américains, comme celle de la société en général est évidente. Pourrait-on qualifier cette recherche de Milbank qui chronique au Washington Post un journal qui participe lui-même de façon assez évidente à cette polarisation de bidon ?

  2. ghislain1957 dit :

    Fake news, c’est moi le président le plus mal traité de toute l’histoire des zétats-zunis. – Donald (The Former Guy) J. Trump

    1. lanaudoise dit :

      Absolument. Et de toute l’humanité.

      1. Haïku dit :

        Je seconde !!

    2. gl000001 dit :

      Excellent !!
      Ils ont tiré sur Theodore Roosevelt, Reagan et ont tué Lincoln, Garfield, McKinley et Kennedy.
      Bou hou hou 45 😉

  3. Charlot dit :

    « mais peut-on vraiment en conclure que Donald Trump a joui d’une meilleure presse que son successeur? »

    Je n’ai pas la compétence de répondre à cette question, il y a trop de facteurs, de variables à prendre en compte. Cependant, ce qui se cache en filigrane derrière ces questionnements sur la popularité de l’un versus celui de l’autre, c:est un lent glissement vers le populisme, la « peoplelisation » de la démocratie. Et ça c’est dangereux

    1. lanaudoise dit :

      Très fort, la téléréalité. Le deuxième bout de ce mot est discutable, parce que c’est souvent préfabriqué; alors: téléfiction, télémensonge, inventé par le gars de la télé? Beaucoup de junk food, mais on sait que la junik food, ça se vend énormément.

  4. ghislain1957 dit :

    Hors sujet,

    Ça commence bien pour le nouveau réseau social de tRump:

    Une société liée au réseau social de Trump sous enquête de la SEC

    https://www.lapresse.ca/affaires/entreprises/2021-12-06/une-societe-liee-au-reseau-social-de-trump-sous-enquete-de-la-sec.php

    1. lanaudoise dit :

      Hon. Une autre arnaque? Pas possible.

    2. gl000001 dit :

      Harcèlement post-présidentiel ! 😉

      1. lanaudoise dit :

        🤣😂🤣

    3. Selon le texte, la SEC est aussi suspicieuse que moi envers l’annoncent d’un POSSIBLE investissement de 1 milliard dans la DAWC (coquille de financement qui seras utiliser pour le réseau de l’abominable) par un groupe d’investisseur tenu secret.

    4. chicpourtout dit :

      « Fake news »…

  5. Louise dit :

    De peur de se faire accuser de favoriser Biden, certains médias glissent peu à peu dans un travers qui n’est pas plus objectif et neutre.
    Il y a aussi une autre raison à cet état de fait, parler de Trump fait monter les cotes d’écoute.
    Pourquoi ? Parce que Trump fait appel à l’émotion des gens.
    Qu’on soit pour ou contre, il brasse la cage et ça fait un bon spectacle.

    Biden au contraire ne parle pas fort, il fait appel à la raison, il donne des faits, il expose ses objectifs et il travaille fort derrière les coulisses comme un élève studieux, ce qui ne paraît pas toujours.
    Les gens le trouvent plate parce que plusieurs ont perdu la capacité d’écouter.

    C’est à se demander quel est l’âge mental et le degré de maturité d’une large partie de la population.

    1. lanaudoise dit :

      Ne pas oublier qu’une partie des médias sont et seront toujours contre lui. Fox News n’a aucune prétention à l’équilibre dans le traitement de ses sujets.

      1. C’est d’autant plus juste que les principales chaînes ont pour principe d’accorder autant de temps d’antenne aux deux partis. Et il y a sans doute un principe du même genre aux publications écrites.
        Or, des chaînes très écoutées— et des sites en ligne — qu’il n’est pas besoin de nommer ont bien l’air de répartir leur couverture en louant un parti et en dénigrant l’autre. Et la droite est omniprésente sur les réseaux sociaux. On entend plus souvent ceux qui aboient.

        D’ailleurs je serais curieux de savoir si l’étude fait une distinction entre les propos des auteurs et ceux des gens qui sont cités.

    2. Roger Allard dit :

      @Louise

      Vous touchez là un excellent point.

  6. jeani dit :

    En plus de son accord de paix avec les Talibans, trump a réalisé une approche amicale sans précédent avec le chef d’État de la Corée du Nord.

    Depuis ce temps, il y a une pénurie importante de farine blanche. Il n’y a que de la farine orangée dans les stocks du pays de son amoureux.

  7. lanaudoise dit :

    La dernière trouvaille: Biden n’a pas trouvé le remède contre le cancer. Donc, les gens qui meurent du cancer, c’est aussi sa faute. Vivement que Trump revienne, il va nous le trouver, ce remède.

    (….)

    1. Haïku dit :

      @lanaudoise
      Logique impeccable ! (😉)

      1. lanaudoise dit :

        J’avais oublié que Biden avait appelé à la guerre contre le cancer, suite au décès de son fils.
        https://www.cnn.com/2019/06/19/politics/joe-biden-donald-trump-jr-cancer-fact-check/index.html
        Richard Nixon l’avait fait avant lui. Mais il faut croire aux contes de fées pour s’attendre à un résultat demain matin.

        Il paraît que et Biden et Trump ont promis une cure pour bientôt.
        https://www.factcheck.org/2019/07/unpacking-bidens-and-trumps-big-cancer-promises/
        Visiblement, Biden s’est fourvoyé et Trump, eh bien, est Trump.

        D’où cette étrange affirmation que j’ai vu passer.

    2. gl000001 dit :

      Le Clorox tue tous les virus et les cancers !!

  8. lanaudoise dit :

    Une petite en cette journée enneigée de décembre:

    Je refuse de mettre des pneus hiver car :
    C’est ma voiture, mon choix, ma liberté.
    L’efficacité des pneus hiver n’est pas prouvée, si ce n’est par des études réalisées par les fabricants (tu m’étonnes).
    Ma voisine Fernande a eu un accident après avoir mis ses pneus hiver.
    Certains en sont déjà à leur 3e jeu de pneus, ça prouve bien leur inefficacité.
    On ne sait pas avec quoi ils sont fabriqués.
    Les géants du pneu nous font peur avec l’hiver juste pour s’enrichir.
    D’ailleurs, ce sont les géants du pneu qui ont inventé la neige et qui l’épandent la nuit quand vous dormez.
    Si j’ai des pneus, le gouvernement peut me suivre à la trace dans la neige.
    Renseignez-vous, ouvrez les yeux, cessez d’être des moutons !
    Cette année, les pneus hiver, je dis non !

    1. Haïku dit :

      Coup de circuit ! 👍👍

    2. Tu peux ajouté:
      Dans le temps de mon grand-père ca n’existait même pas les pneu d’hivers et il n’y avait pas de problème pour conduire en hiver.

      1. stepcou dit :

        Bien, là dessus, pas tout à fait d’accord. 😉 Voir lien… https://www.youtube.com/watch?v=8wxRrUKHglI

      2. Haïku dit :

        @stepcou
        Très à propos ! 😂🤣

    3. Alexander dit :

      @lanaudoise

      C’est la première fois que je lis l’analogie entre les pneus d’hiver et la vaccination de COVID.

      Ça dérape!

      1. gl000001 dit :

        Très populaire sur Facebook et LinkedIn. Sur LinkedIn, un VP d’une grosse compagnie française l’a postée et une tonne de gens n’ont pas compris l’analogie. C’était tordant !!!

  9. Madalton dit :

    J’ai lu un article à ce sujet il y a quelques semaines comme quoi les bons coups de Biden passent inaperçus dans les médias.

    Par exemple, les chiffres de création d’emplois de juin à septembre ont été réajustés à la hausse de 626 000 emplois. On n’en a pas fait mention ou presque. Pourtant, quand les chiffres de septembre étaient de 194 000, on a fessé sur Biden pour ces chiffres en deçà des attentes.

    https://www.washingtonpost.com/business/2021/11/16/government-underestimated-job-growth/

    1. Haïku dit :

      Madalton
      Bon rappel ! 👌

  10. lanaudoise dit :

    Sebastian Gorka officie à NewsMax… Il connaît très bien le mouvement nazi, n’est-ce pas..
    https://www.rawstory.com/jim-jordan-nazis-slavery/
    Décidément, que les meilleurs dans cette boîte.

    1. Haïku dit :

      lanaudoise
      Merci pour le lien.
      Je cite l’article:

      « Rep. Jim Jordan (R-OH) said over the weekend that the « radical left » presents a danger to the country like the « evils » of Nazi Germany and slavery. »
      ——-
      Non mais, plus con que ça………..

    2. Les nazis étaient farouchement anti-communistes. Les libéraux, c’est des nazis ou des communistes ? Faudrait savoir ce qu’on veut, ou pas. Les nazis prenaient le parti des Arabes/musulmans contre les Juifs.
      Les républicains ont pris à Trump cette manie de dire une chose et son contraire dans la même phrase.

  11. Alexander dit :

    Les médias?

    Ils aiment le sensationnalisme. Ça fait vendre la copie.

    Ils ont leur allégeance et finissent par devenir des outils de propagande plus que des véhicules d’information.

    Et ça manipule l’opinion publique.

    Fake news?

    Trump n’a peut-être jamais su si bien dire.

    Ça me rappelle Tomorrow never dies, un film de James Bond qui y fait allusion.

    C’est pas d’aujourd’hui.

  12. Apocalypse dit :

    ‘C’est peut-être étrange, mais peut-on vraiment en conclure que Donald Trump a joui d’une meilleure presse que son successeur?’

    Les médias – CNN, MSNBC, etc. – sont simplement (un peu) plus objectif que ceux de droite. A droite, on vantait à longueur de journée Donald Trump et maintenant, on critique à longueur de journée Joe Biden.

    On est plus critique de certaines décisions de M. Biden chez CNN, MSNBC et des médias comme The Young Turks, Secular Talk, David Pakman et Cie. Ce qui fait qu’au final, on a l’impression que c’est plus négatif pour M. Biden, alors qu’il fait du (bien) meilleur travail que Donald Trump qui n’a absolument rien fait ou presque durant sa présidence.

    Comme quoi, rien faire prête moins à critique chez certains que faire quelque chose!

    Je vous passe cette vidéo de CNN, avec Brianna Keilar, qui parle de cette couverture médiatique avec son invité.

    *https://www.youtube.com/watch?v=mcOZWqNwhGY&t=1s&ab_channel=CNN

    Columnist argues media treats Biden as bad as Trump

  13. Danielle Vallée dit :

    Je trouve même les médias de gauche très fatigants parfois. Ils ont tellement peur de se faire accuser de partisannerie qu’ils critiquent chaque chiffre, chaque mot qui sort de la bouche de Biden.
    Alors ça fait la moitié des médias qui vont le descendre quotidiennement et l’autre moitié des médias qui va le descendre de temps en temps. ça fait plus que 50% en effet, ça doit même frôler et 70%.

    Et pourtant, le ministère de la justice vient de poursuivre le Texas pour une 2e fois en un mois aujourd’hui. Ils les accusent d’avoir créé des cartes électorales qui écrasent le vote des latinos et des blacks.
    La démolition que Trump a accomplie aux États -Unis est incommensurable, et le travail pour redresser tout cela est gigantesque.
    Alors que Biden continue à travailler 12 heures par jour, et que les médias continuent à faire du sensationnalisme!

    Comme disait si bien Fauci en parlant de Ted Cruz:
    ‘Je vais continuer à sauver des vies, et ils vont continuer à mentir’
    L’histoire va départager tout cela mais ça va être long et frustrant en attendant.

    1. Mona dit :

      @Danielle Vallée 👏 Remarque pertinente et bien d’accord pour ce que j’appelle la faiblesse idéologique de la gauche américaine. Elle m’épuise !

  14. jeani dit :

    HS

    Un autre excellent article de M. Hétu

    Que serait-il arrivé si l’agresseur avait été noir et la victime, blanche? Poser la question, c’est encore y répondre…

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2021-12-06/decryptage/de-kyle-rittenhouse-a-chrystul-kizer.php

  15. Igreck dit :

    Plusieurs médias, je n’oserais pas dire tous les médias, sont des « putes »❗️En ce sens qu’ils sont tous à la recherche de lecteurs, d’auditeurs, de téléspectateurs ou de cliqueurs qui représentent des REVENU$$$ ❗️C’est la loi capitaliste qu’on le veuille ou non❗️Donc, je prétends que les médias ont compris assez rapidement qu’il fallait ménager Trompe, qui faisait VENDRE, pour ne pas tuer cette grosse dinde 🦃 aux œufs🥚d’Or⁉️

  16. Achalante dit :

    J’ajouterais un point important : l’autre type a « hérité » d’un pays en bon état de marche, économie montante et toute. M. Biden s’est retrouvé avec un pays en crise, à devoir gérer les conséquences des décisions souvent désastreuses de son prédécesseur. Alors c’est normal qu’il soit critiqué par les mécontents. (Juste le retrait des troupes d’Afghanistan lui a valu beaucoup de critiques.)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :