Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

6.2 % : augmentation de l’indice des prix à la consommation en octobre aux États-Unis par rapport à la même période l’année dernière, la plus forte hausse depuis décembre 1990, selon les données du département du Travail publiées ce mercredi matin. L’indice est basé sur l’observation d’un panier fixe de biens et services qui inclut l’essence, les soins de santé, l’épicerie et les loyers, entre autres.

Sur une base mensuelle, l’indice des prix à la consommation a augmenté de 0,9 %, un taux supérieur au 0,6 % attendu. Selon les sondages, l’inflation est désormais l’une des préoccupations majeures des électeurs américains et explique en partie les défaites subies par le parti de Joe Biden la semaine dernière lors des élections tenues dans plusieurs États et localités.

(Photo Getty Images)

14 réflexions sur “Le chiffre du jour

  1. Loufaf dit :

    Et naturellement l’ augmentation des prix, l’ inflation, les problèmes d’ approvisionnement etc… tout est de la faute de Biden dixit les reps et les médias poubelles.
    Le problème est partout dans le monde, ici également au Canada. Raison principale à mon humble avis, la pandémie et qui est loin d’ être terminée.
    Ce qui est dommage pour Biden et son programme d’ infrastructures qui devient secondaire, car dans l’ immédiat, l’ augmentation des prix à la consommation sont plus préoccupants pour les Américains.

  2. Layla dit :

    Le prix affiché c’est 2$ de plus us que j’ai payé il y a 3 ans. Ça fait dur. Ici la semaine dernière 72$ d’essence.

    Lincoln Project

    https://youtu.be/x1NAvnF-HcE

    1. Madalton dit :

      J’ai payé 3,54 sur la 87 cet après-midi.

      1. Layla dit :

        @Madalton
        C’est comme 4,50$ can.
        D’une année à l’autre je me dis que je vais essayer par la 87.

        Mon chemin c’est par la 81 ensuite je traverse en Virginie pour prendre la 95.

        J’avais bien dit que je n’irais pas mais…🤷‍♀️😜
        Bonne route.

      2. Layla dit :

        @Madalton

        C’est quand même moins cher qu’ici même avec le taux de change. Mais tellement plus cher que la dernière fois.
        Vous avez fait combien de km aujourd’hui?
        Take care.

      3. Madalton dit :

        Merci.
        Je prends la 87, ensuite la78 et la 81. Je traverse par la 77 et la 26 pour rejoindre la 95 en SC.

        Ensuite, je prends la 4 ou la10 pour aller rejoindre la 75 jusqu’à Fort Myers. J’ai roulé 1200 km mercredi. Beaucoup de camions sur la route. Il me reste 1600 km.

        Le prix de l’essence était de 3,19$ en Virginie.

  3. Louise dit :

    Les problèmes d’approvisionnement on commencé lorsque Trump a déclaré une guerre commerciale avec la Chine. Les effets ne se sont pas faits sentir immédiatement et maintenant Biden doit réparer les pots cassés.

  4. anizev dit :

    Malheureusement, cela va faire mal aux Démocrates et à Biden en 2022. Les républicains vont mettre ça sur le dos de Biden alors qu’ils ne proposeront rien ou s’ils proposent quelque chose cela sera des mesures insensés. Comme les américains se croient seuls au monde, ils ne savent pas que c’est un problème mondial.

    1. jeani dit :

      @anizev

      Et comme ils se croient seuls en Amérique, ils se font croire que seulement eux sont Américains.

      Et, nous faisons tout pour leur faire croire que c’est vrai en les interpellant ainsi.

  5. Danielle Vallée dit :

    De toute manière il faut vivre dans un monde parallèle pour penser que la consommation cette année ne sera pas plus forte que l’année dernière
    alors que tout le monde était enfermé à la maison,
    et que les prix ne seront pas plus élevés puisque les entreprises étaient prêtes à donner leurs produits pour qu’on parte avec.
    Et augmenter les prix l’année dernière aurait été jugé indécent.
    Les américains vivent encore dans un film de John Wayne, ils sont introvertis et ne savent même pas que le reste du monde existe la plupart du temps.
    Désolée pour les plus jeunes qui ne connaissent pas John Wayne. Google vous le dira.

    1. Madalton dit :

      Effectivement, Il faut comparer les chiffres avec ceux d’octobre 2019 pour enlever l’effet de la pandémie.

  6. Haïku dit :

    « Le carême est court pour celui qui a une dette à payer à Pâques. »
    (Proverbe Espagnol)

  7. MarcB dit :

    L’inflation est un peu normale. Avec la quantité d’argent mis par les gouvernements pour soutenir l’économie, il y a « abondance relative » d’argent.
    Certains secteurs sont en surchauffe: construction, rénovation; ce qui introduit une pénurie de matériaux et de main d’oeuvre qui augmentent les prix. Essayer aujourd’hui de négocier un prix à la baisse avec un contracteur…
    Certains secteurs avaient ralenti leur production durant la pandémie, maintenant ils doivent repartir leur production. Il y a des couts additionels, en particuler s’il faut attirer une main d’oeuvre additionnelle.

    Une fois que l’économie aura retrouvé sa vitesse de croisière, que les chaines d’approvisionnement seront rodées, que les emplois seront comblés, l’inflation devrait revenir à des taux « normaux ».

    6.2%, c’est quand même loin de sommets de 1980, ou du Zimbabwe en 2008 (Highest monthly inflation: 79,600,000,000%, Prices doubled every: 24.7 hours).

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    A USD $4,30 le gallon US (120 onces) cela ne fait toujours que USD $1,14 le litre ou CAD $1,45. À Paris ce matin, on en est à 2,30 Euros (CAD $3,30 le litre).
    Et selon des p’tits génies comme Luc Ferrandez, il faudrait qu’on en soit au plus vite à ce niveau ici aussi et faire de même pour les tarifs d’électricité. Et quels sont ceux auxquels ça fera le plus mal? Musk, Bezos, Gates et autres alchimistes financiers? C’est là qu’on se dit qu’on est chanceux d’être vieux. 🙂 🙂

    https://www.google.ca/search?q=prix+du+litre+d%27essence+%C3%A0+Paris&spell=1&sa=X&ved=2ahUKEwj-x92KjI70AhXsUt8KHdSZDhwQBSgAegQIARA7&biw=1034&bih=620&dpr=1

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :