Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Ils ont écouté. Tout le monde m’a sollicité. Ils voulaient savoir ce que nous pensions. Nous avons contribué à diriger ce qui s’est passé ici. Les États-Unis d’Amérique sont la partie la plus critique de tout ce programme et nous l’avons fait.»

Joe Biden, président des États-Unis, se félicitant dimanche du rôle des États-Unis lors du sommet du G20 à Rome, où les pays les plus riches de la planète ont notamment conclu un accord sur la taxation des multinationales et confirmé l’objectif de limiter la hausse des températures à +1,5 °C, à la veille de la conférence annuelle de l’ONU sur le changement climatique à Glasgow.

P.S. : Le ton satisfait de Joe Biden contrastait avec les critiques des environnementalistes sur le manque d’actions concrètes annoncées par le G20 en matière de lutte au changement climatique. Il tranchait aussi avec la mauvaise humeur des Américains, telle qu’exprimée dans un sondage de NBC News indiquant que seulement 42% des Américains approuvent la performance du président et 71% d’entre eux estiment que le pays est sur la mauvaise voie.

(Photo EPA-EFE)

46 réflexions sur “La citation du jour

  1. tous les dirigeants du monde peuvent pavaner tant qu’ils le veulent….

    ce sont les actions concrètes qui les jugeront….

    aucun ne prend les décisions essentielles et la plupart remettent sur le dos des contribuables la responsabilité de « faire de petits gestes » … ce qui ne sert à rien….

    Juste les rencontres de Rome et de Glasgow ont annihilé les efforts de centaines de milliers de personnes en gaz à effet de serre…

    les changements climatiques ralentiront quand le mode de vie occidental se modifiera en profondeur….

    les gens surconsomment toujours…. amazon voit son chiffre d’affaires grossir… les avions et les bateaux sont toujours plus nombreux….
    les multinationales ont les 2 pieds sur les freins et allongent les « cadeaux » aux politiciens, partout sur la planète…..

    Alors Biden peut bien pavoiser… ça demeure du vent….

    1. Samati dit :

      @ lechatderuelle

      …et quelle est votre solution pour empêcher le petit peuple de consommer… Réduire leur niveau de vie ? Taxer l’utilisation des routes ? Taxer tous les types de viande ? Interdire les vols dans le sud pour le petit peuple ?

      Ces solutions, bien entendu, ne toucheront pas le niveau de consommation des riches, qui eux vont continuer à consommer peu importe les prix ou restrictions.

      1. Samati

        Les gens ont cette responsabilité de se « réduire »…

        L’urbanisme doit aussi s’imposer et modifier la création de banlieues, de maisons hypertrophiées, de bâtir en fonction des automobiles…

        Les multinationales doivent assumer leurs couts environnemental plutôt que de le refiler aux consommateurs….

        Les « promenades » des chefs d’états en avion ici et là méritent d’être revues et modifiées…
        surtaxer les yachts et avions privées….

        inclure les frais environnementaux dans la fabrication des produits….

        Remplir des conteneurs de cochonneries pour Dollorama et leur faire traverser la moitié de la planète peut certainement être reconsidéré…

        Faudra un grand coup…. pas le choix…. ça fera mal … sinon demeurons inactifs et continuons de faire des petits gestes comme nous le faisons depuis 20 ans, inutilement….. ça fera aussi mal mais aux autres pour commencer…. les pays les plus pauvres et les plus démunis… que nous irons visiter en « vacances » 2 semaines dans un tout compris……

      2. Guy Pelletier dit :

        @lechatderuelle

        En effet et tant que ceux qui dirigent les USA ne s’attaqueront pas directement a la surconsommation de pétrole du fameux modèle économique du toujours plus big pour les véhicules des citoyens encouragés par les bas prix du pétrole du pays ou les véhicules des citoyens sont les plus gros consommant le plus de pétrole au monde on ne pourra prendre ces dirigeants au sérieux. Tant que les USA ne surtaxeront pas le pétrole au niveau de la plupart des pays de l’UE et de l’Europe ou au minimum du Canada et Québec absolument rien ne changera ça sera toujours que des déclarations creuses et rien d’autre.

        Évidement celui et son parti qui oseraient faire cela seraient éjecter immédiatement du pouvoir déclarés personnas non grata des USA tellement les Américains ont été formater aux bas prix du pétrole et a la surconsommation.

    2. Soleil levant couchant dit :

      Fermer toutes les usines fonctionnant au charbon et les changements climatiques cesseront pour des décennies…..
      tous les politiciens le savent mais la conversion ne vient pas sans impact économique et social court terme…
      et leur réélection ….

    3. gigido66 dit :

      Vous avez raison, ils peuvent bien dire ce qu’ils veulent, ça demeure du bla-bla à saveur politique , dans les faits, rien ne sera entrepris ou si peu pour sauver tant soit peu le climat.

      Cependant, j’ai « tiqué » sur votre propos concernant Amazon qui voit son chiffre grossir…pourquoi l’inclure dans le dérangement climatique?
      J’ai lu hier dans La Presse plus ce texte qui compare les achats en ligne versus les achats faits par le consommateur lui-même dans son quartier…pas si évident de conclure.
      https://www.lapresse.ca/contexte/2021-10-31/l-edito-vous-repond/le-casse-tete-des-emissions-de-l-achat-en-ligne.php

      Aussi assez intéressant, lu dans La Presse plus de dimanche 31 octobre…[ « Vos solutions pour lutter contre le réchauffement climatique »…Réduire son empreinte carbone (graphique produit par Environmental Research Letters)], il semblerait bien que l’impact le plus évident et de loin le plus performant dans la recherche de réduction des GES soit celui de choisir d’avoir un enfant de moins…à votre avis, qui veut ou peut embarquer dans cette solution?

      1. gigido66 Amazon consomme une effroyable quantité de carton, fait circuler des millions de paquets par camions, avions, trains … et tue le commerce local….

      2. gigido66 avoir des enfants en conservant ce rythme débile de consommation peut être vu comme un « frein » mais c’est regarder le problème à .l’envers…
        si les gens cessent d’ensevelir les enfants sous des montagnes d’objets, gadgets et autres qui sont fabriqués de façon archaïque ailleurs sur la planète pour nous permettre de surconsommer, avoir des enfant n’est pas un problème….

        il y a pas mal de choses à faire avant d’en arriver là…
        de toute façon, les pays industrialisés voient la fécondité de ses citoyens fondre à vue d’oeil…

        voir les enfants comme une « source polluante » est un tantinet tordu…

      3. gl000001 dit :

        Vous ne l’avez pas comprise celle-là. On ne parle pas de la consommation pour l’enfant, mais de la consommation de la PERSONNE toute sa vie.

      4. Louise dit :

        gigido66

        « ….celui de choisir d’avoir un enfant de moins….qui veut ou peut embarquer dans cette solution ?

        Ça c’est un gros problème. Est-ce qu’il y a sur la terre plus de population qu’elle ne peut en supporter ?
        Je n’ai pas la réponse mais je commence à penser que oui.
        Est-ce qu’on devrait limiter le nombre d’enfants ?
        On dirait bien que le sujet est tabou mais peut-on au moins commencer à y réfléchir et à en discuter ?

      5. MarcB dit :

        « Est-ce qu’il y a sur la terre plus de population qu’elle ne peut en supporter ? »

        Ca dépend de l’empreinte écologique de chacun. Si l’ensemble de la population accepte de réduire son empreinte écologique, la terre devrait être capable de subvenir aux besoins de 8G humains. Tout ne va pas si mal que ça, depuis une cinquantaine d’années, l’humanité a quand même fait des progrès technologiques qui aident à réduire cette empreinte: bannissement de CFC, véhicules à essence plus économiques, passage vers les véhicules électrique, sources d’énergie renouvellable, etc… On doit continuer et accélérer cette transition.

        Mais l’accroissement de la population devra être sérieusement ralenti. On était 1G en 1800, 2.5G en 1950, 4G en 1975, et 7.8G en 2020. On ne pourra pas continuer sur cette lancée. Donc, sans faire comme la Chine et sa politique d’enfant unique, réduire le nombre d’enfants pour stabiliser la population devra faire partie des solutions.

      6. MarcB dit :

        @chatderuelle
        « si les gens cessent d’ensevelir les enfants sous des montagnes d’objets,(…), avoir des enfant n’est pas un problème »

        A partir d’un certain point, ce n’est pas la montagne de jouets le problème, mais le manque de nourriture et le manque d’espace. Même si nous devenons tous végan, il y a une limite à ce que la terre peut produire.

    4. Tilou46 dit :

      Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche

      Il naît beaucoup trop d’humains : pour ceux qui sont en trop, on a inventé l’État !
      Regardez donc comme il les attire, ces trop-nombreux ! Comme il les ingurgite, et mâche et remâche !

      1883-1885… & 135 ans plus tard devient, quelque peu prémonitoire…

  2. Jiphit dit :

    Même la reine d’Angleterre a critiqué le manque d’actions concrètes et le manque de volontarisme des chefs d’Etat.

  3. gl000001 dit :

    « 71% d’entre eux estiment que le pays est sur la mauvaise voie. »
    Ca prendrait plus de précisions sur pourquoi ils pensent ça. Mon petit doigt me dit que c’est à cause de accords bipartites qui ne fonctionnent pas.
    La désinformation des républicains fonctionne bien !!

  4. Ceptik dit :

    Trump s’est-il lancé dans le parfum? Y a comme une odeur qui flotte dans l’air. Est-ce moi? Sentez-vous ça, vous autres?

    1. gl000001 dit :

      Une odeur de swamp ! Mais c’est peut-être juste son Spray-Tan !!

      1. Ceptik dit :

        Non! Non! Ça semble se dégager des propos de monsieur Biden….

    2. Capitaine B dit :

      Ce n’est pas l’odeur (im)propre à trump. Ce que vous percevez est l’exceptionnalisme américain. Ils tombent dedans quand ils sont petits et cette odeur surette les suit toute leur vie.

  5. Louise dit :

    Tous les efforts que Biden a investis depuis le début de sa présidence ne sont pas reconnus parce qu’il n’y a pas encore de résultats concrets.
    Ce n’est pas une raison pour dire qu’il ne fait rien et qu’il n’est pas un bon président. Gouverner en 2021 c’est de plus en plus difficile compte tenu des dossiers complexes et urgents qu’il faut traiter. Compte tenu aussi des oppositions qui se manifestent partout et qui s’opposent aux changements proposés.

    Ceci dit le sommet du G20 n’est pas aussi décevant que certains journalistes voudraient nous le faire croire.
    « Le président Biden s’est coordonné avec ses collègues dirigeants sur des intérêts communs, notamment la crise climatique, la santé mondiale, la préparation aux pandémies et la reprise économique mondiale, en utilisant le pouvoir de la diplomatie pour résoudre les problèmes clés qui comptent pour le peuple américain. Avec l’Union européenne, nous avons conclu un accord majeur pour négocier le premier accord sectoriel au monde basé sur le carbone sur l’acier et l’aluminium, protégeant et créant des emplois aux États-Unis et réduisant les coûts pour les familles tout en luttant contre la crise climatique. » Politicus

    La politique américaine et encore plus la politique mondiale sont de gros paquebots qui ne se retournent pas sur un dix cent. Certains résultats peuvent arriver assez rapidement comme la taxation des grosses compagnies et d’autres prendront plus de temps à se manifester comme la lutte aux changements climatique.

    1. Ceptik dit :

      Succédant à Bush et à Trump, Obama et Biden se sont vus chargés dès les premiers cent jours de tous les espoirs du monde. Et Dieu sait qu’ils étaient élevés, et le demeurent, à la suite des frasques de leur deux prédécesseurs.

      1. Ceptik dit :

        Oups! leurs deux… Comme dans je leur z’ai dit et leur z’ai répété….

  6. PROBERT dit :

    Un graphique sur le site de CNN montre combien la Chine est vitale dans un accord de réduction des GES. Les émissions de GES en 2019 (en milliards de tonnes de CO2): US: 5,7 , Chine: 14,1

    1. jcvirgil dit :

      C’est vrai mais il ne faut pas oublier Chine 1 milliard 450 million de population, États-Unis 333 millions…Imaginez seulement l’impact sur la planète avec un milliard 400 millions d’Américains , le pays qui consomme déjà 25% des ressources planétaires…

    2. Madalton dit :

      Il ne faut pas oublier que les émissions de GES de la Chine sont dues en partie à la productions de biens consommés par le reste de la planète.

  7. Le pays suposément le plus avancé qui n’est meme pas capable de faire un plan pour fermer c’est propre centrale au charbon se pavane en disant qu’il sont les meilleurs et le chef de fils.

    Ils ont juste pas compris qu’ils sont le chef de fils du minimum, car n’importe quel pays qui en feras plus que les US deviendront « économiquement non viable » (selon la pensé des dinosaures que l’on met a la tete de nos pays).

    L’enjeu principale pour l’avenir sont les déchets, déchet qui sont de l’énergie que l’on jette et de l’énergie que l’on dépense a traiter.
    Créer des entreprise que les rejet de l’un deviennent la matiere premiere de l’autre, en sybiose… c’est loin d’etre fait!

    Et bien sur la surconsommation dans un systeme economique qui est créer de facon a ce que tout doit augmenter…

    1. gl000001 dit :

      Il n’a pas dit qu’ils étaient les meilleurs. Juste que les autres pays voulaient savoir ce qu’ils feraient « et nous l’avons fait ».
      Il leur a dit que les USA étaient la partie la plus critique. La place ou il y a le plus à changer.
      Maintenant, pour être les meilleurs, ils devront réellement changer. C’est une autre ballgame !!!

  8. jeani dit :

    @Ceptik 8h10

    Vous avez raison. Lorsque tu penses diriger le greatest pays avec la greatest démocratie, c’est ce genre de formulation de phrase que tu utilises.

  9. Apocalypse dit :

    Joe Biden et les … mots, comme on dit, il ne l’a pas l’affaire! 🤦‍♂️

    Les Etats-Unis ne connaîtront sans doute jamais la civilisation et de toute évidence, l’humilité!

    Si – et c’est un gros SI – vous êtes bon, laisser les autres le dire.

    Sans doute le problème avec ce pays lorsque tu te trouves bon, le meilleur dans tout, comment diable peux-tu avancer et justement, les Etats-Unis n’avancent pas, pire même, ils reculent sur plusieurs fronts.

    Il reste encore du temps à M. Biden, on verra s’il peut nous surprendre…

  10. Le Champ dit :

    Le plus inquiétant a propos de Biden c’est le vide qui existent alentours de lui . Qui peut l’épauler et faire la job de maintenir le parti uni face aux Répu ??? Pelosi , trop marqué par la polarisation – Harris , a complétement manqué le bateau en acceptant un petit role effacé . Pour ce qui est de la gauche dite progressive et bien désolé de vous annoncer que aux USA ca passe pas au contraire ca risque de faire reculer certains enjeux sociaux qui sont pourtant nécessaire.

    Une partie de la répomse ce mardi en Virginie mais tout cela est assez inquiétant.

  11. Guy Pelletier dit :

    En partant c’est l’évidence même qu’on n’arrivera a rien si on ne force pas les simples citoyens a s’acheter des véhicules les moins énergivores possibles. Le pire c’est que le monde y compris les USA se dirigeaient vers cette solution avant la crise de 2008 tellement le prix du pétrole était élevé annonçant d’autres hausses majeures a venir. Tout a changé par la suite même ici au Québec les petites voitures ont été remplacées par les VUS et gros très gros pick-up au point ou l’industrie automobile ne fabrique quasiment plus de petites voitures en Amérique. Sans compter les modes de productions et distribution du *just in time* qui ont carrément quintuplé le nombre de camions sur les routes ces camions devenus des entrepôts roulant. On ne s’en sortira pas non plus tant et aussi longtemps que les produits non essentiels fabriqués a l’autre bout du monde coûteront si peu chers amenant les consommateurs a surconsommer.

    La question qui tue: Les gens d’ici et de partout au monde a commencer par les USA le royaume de la surconsommation sur lequel est basé l’économie des USA qui s’écroulerait sans cela sont-ils réellement prêts a changer leurs propre façon de faire emmenant les politiciens et leurs dirigeants a forcer des changements majeurs………………La réponse est NON!!!!!!

    Les politiciens et dirigeants ne pourront rien faire tant que les gens n’auront pas décidés de changer les choses rien n’indique qu’ils soient prêts a de tels changements. Malheureusement tout indique qu’il ne se produira rien avant qu’on soit directement fasse au mur des changements VISIBLES des changements climatiques affectant directement la majorité des gens. Sans compter que le système actuel fait l’affaire de trop de gens qui ramassent le pactole s’en mettent plein les poches se payant des lobbyistes ou carrément des politiciens et parti politiques pour s’assurer que rien absolument rien ne changera.

    Dans un pays comme les USA ou les multinationales et grands groupes financiers sont rois et maîtres se paient des politiciens et au moins un parti politique et médias populistes majeurs contrôlent et dirigent ce pays un JOE Biden est condamner a ne pouvoir faire que le minimum pour amener son pays a lutter contre les changements climatiques.

  12. gl000001 dit :

    Ca sera très difficile aux USA à cause de la désinformation. La plus grande plaie qui mine la démocratie et mets des bâtons dans les roues aux changements selon moi. Regardez ici :
    https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1836083/groupes-environnementaux-opposition-hydro-quebec-maine?depuisRecherche=true

    1. gl000001 dit :

      La désinformation et l’imbécilité :
      « Les lignes à haute-tension vont démolir nos beaux paysages. On va mettre des éoliennes à la place »
      Ca ne s’invente pas !!!

      1. loup2 dit :

        Et un autre argument des gens du Maine. Le déboisement pour les lignes de transport électrique vont réchauffer les cours d’eau lorsque la ligne enjambe une rivière.
        Simonac, ils en fument du très bon.

        Ah oui, ils disent aussi que Hydro-Québec est dans l’industrie du charbon…

  13. jcvirgil dit :

    Il faudrait que les politiciens américains commencent par abandonner leur attitude messianique de *best country of the world* qui a la mission de diriger le monde vers un futur paradis et qu’ils acceptent de travailler avec les autres dirigeants sur une base égalitaire.

    C’est clair qu,i y a trop eu de sommets internationaux , théâtres de belles résolutions qui n’ont pas été mises en application.. Les gens ne croient plus les politiciens quand il s’agit d’environnement et de contrôle des paradis fiscaux .

    Le billet de JF Lisée dans le journal Le Devoir mis en ligne par Kintouai la semaine dernière, qui faut état des catastrophes à venir est tout simplement cauchemardesque …

    https://www.ledevoir.com/opinion/chroniques/643923/la-fin-est-proche

  14. jeanfrancoiscouture dit :

    Désolé mais je trouve que M. Biden a bien trop pavoisé. Il y a tellement de prétention dans sa déclaration que cela en est gênant. Il y a des fois où un peu d’humilité est préférable à un discours emphatique.

    Pendant que le président bombe le torse, il parait que le marché des avions dits «d’affaires» est en réelle reprise. Ajoutons à cela les sauts de trampoline de luxe de certains multimilliardaires qui s’envoient en l’air en compagnie de vedettes et d’ex-vedettes juste pour se faire accroire qu’ils sont allés dans l’espace. De ce côté, on dirait que ça ne va pas si mal.
    L’économie dite «circulaire» ou encore de «proximité», cela signifie aussi ne pas trop s’éloigner de son domicile pour les vacances. Avec tous ces prix qui augmentent, y compris celui du carburant qui explose, qui pense vraiment que cela va inquiéter les propriétaires de jets privés? Remarquez que si tous ces prix augmentent suffisamment, c’est plutôt la classe moyenne n’aura plus les moyens d’oser vouloir fréquenter tous ces beaux lieux autrefois pratiquement réservés aux seuls vrais possédants. Un portefeuille mince et des taux élevés sur les emprunts, c’est autrement plus convaincant qu’une publicité sur la protection de l’environnement.
    Et n’engueulez pas le détaillant d’essence si vous trouvez que son produit est trop cher. C’est la marge de raffinage qui a augmenté, pas celle du détaillant. Et qui est au bout du tuyau de la raffinerie pour encaisser le bénéfice? Les mêmes sur lesquels le «coût de la vie» n’a pas beaucoup d’influence mais qui refusent quand même de payer «trop d’impôt».
    Les pays se sont entendus sur un impôt minimum «planétaire»? Voyons voir comment ceux que cela vise vont s’organiser pour en minimiser les impacts.

  15. jeanfrancoiscouture dit :

    Oui, je sais, l’Halloween c’était hier mais je n’ai regardé que ce matin cette adresse reçue hier de la part d’un vieil ami. Et le tour que ces clients du café se sont fait jouer est trop bon.

    1. Haïku dit :

      @jeanfrancoiscouture
      Wow !! Extrêmement superbe !! 😂🤣
      Merci du partage. 👍

    2. Louise dit :

      jeanfrançoiscouture

      Elle est très bonne. Merci de ce partage !

    3. marie4poches4 dit :

      LOL…heureusement que personne n’était armé 🤪

      1. Haïku dit :

        Exactement !

    4. constella1 dit :

      jeanfrancoiscouture
      Je suis scotchée comme dirait les français
      Génial
      Genre de truc auquel que j’aimerais bien participé
      Merci pour cette vidéo
      Hihihi!👌

  16. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 10:11

    ‘Désolé mais je trouve que M. Biden a bien trop pavoisé. Il y a tellement de prétention dans sa déclaration que cela en est gênant.’

    Vous vous imaginez bien que ce n’est pas moi qui vais vous contredire.

    Et ce n’est pas la première f’ois que M. Biden montre beaucoup d’expertise dans la … vantardise. 🤦‍♂️

    1. gl000001 dit :

      « Biden montre beaucoup d’expertise dans la … vantardise. »
      Mis`ère! Qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre !!! Vous vous ne vous rappelez déjà plus du 45 ? Relativisez un peu franchement !

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        @gl000001. Vrai que le #45 est un morceau d’anthologie de vantardise narcissique et même maladive. Ce que j’ai reproché à M. Biden n’est pas du tout dans le même registre. J’étais plutôt dans l’excès de tambour pour souligner tout le bien que M. Biden pense de son «Amérique» bien aimée. Or, je persiste à penser que l’adage qui dit «le bien ne fait pas de bruit et le bruit ne fait pas de bien» doit prévaloir en certaines circonstances.

      2. gl000001 dit :

        Ou voyez-vous qu’il s’est vanté ? Il a dit que les USA sont le plus gros du problème.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :