Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Joe Biden, qui a passé des décennies au Sénat, a longtemps été réticent à l’idée d’éliminer le filibuster, cette règle parlementaire qui permet à une minorité de 41 sénateurs sur 100 de bloquer la plupart des projets de loi. Récemment, cependant, il a commencé à bouger sur cette question, affirmant qu’un changement au filibuster était « une possibilité réelle » pour permettre le relèvement du plafond de la dette. Or, jeudi soir, il est allé encore plus loin lors d’une assemblée publique diffusée sur CNN.

« En ce qui concerne le droit de vote, pour que ce soit clair, vous envisageriez de supprimer le filibuster sur cette question, n’est-ce pas ? », a demandé l’animateur Anderson Cooper au président démocrate lors d’un échange.

« Et peut-être plus », a répondu ce dernier.

Les démocrates progressistes réclament depuis le début du mandat de Joe Biden l’élimination du filibuster, y voyant la seule façon de réaliser ses promesses électorales, non seulement sur le droit de vote mais également sur l’immigration, l’environnement et la justice pénale, entre autres.

Mercredi, faut-il rappeler, les 50 sénateurs républicains ont bloqué un troisième effort démocrate pour réformer le système électoral américain et défendre le droit de vote menacé par les nouvelles électorales adoptées dans plusieurs États conservateurs.

« Nous allons devoir passer à un stade où nous modifions fondamentalement le filibuster », a encore dit le président sur CNN.

Mais il a affirmé qu’il ne voulait pas s’attaquer à ce dossier avant l’adoption par le Congrès de ses deux principaux projets économiques, à savoir un plan d’infrastructures traditionnels de 1 200 milliards de dollars et un plan pour élargir le filet de sécurité sociale et combattre les dérèglements climatiques dont le coût total fait encore l’objet de négociations.

Il a précisé qu’il perdrait « au moins trois votes » au Sénat pour ses programmes sociaux s’il réclamait maintenant un changement au filibuster. Il n’a pas identifié les sénateurs qui lui feraient faux bond, mais Joe Manchin et Kyrsten Sinema ont déjà exprimé leur opposition à l’élimination de la règle.

Joe Biden s’est par ailleurs dit confiant que les négociations autour de ses programmes sociaux et environnementaux se solderont par un succès.

(Photo AFP/Getty Images)

45 réflexions sur “Filibuster : Biden ouvert à un changement fondamental

  1. Labinne2 dit :

    Le problème de cette règle est qu’elle peut se jouer dans l’autre sens aussi. Je crois bien qu’elle a servi aussi aux démocrates dans le passé.

  2. POLITICON dit :

    Aux States, la démocratie permet au président élu d’occuper le bureau ovale. Elle permet aussi qu’aucun de ses projets visant à améliorer le sort des citoyens voit le jour. Quand on regarde Manchin et Sinema qui veulent passer leurs intérêts personnels avant ceux des 330 millions d’habitants, tu te demande si Trump n’a pas raison de vouloir instaurer une dictature chez notre voisin. Le président a moins de pouvoir que Joe Manchin actuellement, c’est tout dire!

    1. Guy LB dit :

      @ POLITICON : 👌👍👍👍
      « Le président a moins de pouvoir que Joe Manchin actuellement, c’est tout dire! »

      C’est en effet la triste réalité : un pourri, indifférent au sort et aux besoins de ses commettants, se retrouve avec des prérogatives quasi royales entre les mains ! Quelle sorte de système républicain peut se permettre pareille aberration et oser se présenter comme modèle au reste du monde ?

      M.Biden, qui a parfois des airs de dinosaure dans ses hésitations à changer un système auquel il est habitué, doit se réveiller, et vite! Les républicains, eux, ne font pas dans la dentelle avec leurs efforts concertés pour consolider les travers du système.

    2. Novgorod dit :

      @Politicon c’est exactement ce que voulaient les pères fondateurs, mettre le plus de bâton dans les roues de la gouvernance fédérale pour prioriser la gouvernance locale.

      1. Guy LB dit :

        @ Novgorod : observation très intéressante 👍
        Donc, ce que nous percevons comme un effet indésirable, serait en fait un effet protecteur désiré contre les abus possibles du pouvoir central ? Je n’avais jamais considéré l’étranglement de la majorité par une petite minorité (21% !) sous un angle aussi favorable.

      2. Igreck dit :

        On est fin 18ème siècle, les Pépères (fondateurs) se méfient entre autres du jugement des « censitaires » sans éducation et sans sous. Par conséquent ils proposent un collège électoral. Comme ils proviennent tous des colonies (locales) et ne veulent pas céder trop de pouvoir ils s’arrangent pour installer un gvt central le plus faible possible, bien qu’ils le reconnaissent malgré tout essentiel pour leur Nation naissante,. Cette méfiance est encore très présente de nos jours si bien que leur devise E pluribus unum ( « un seul à partir de plusieurs ») demeure encore et toujours « plusieurs contre un seul » ou en langage XXIe : « chacun pour soi ». Conclusion : un pays foutuement ingouvernable⁉️

  3. ghislain1957 dit :

    S’il y a une règle archaïque à éliminer, c’est bien celle du filibuster, qui empêche ce pays d’avancer.

    1. MarcB dit :

      Le principe du filibuster n’est pas mauvais. En théorie, il force les sénateurs à faire des compromis satisfaisant un plus grand nombre d’élu. Malheureusement, quand beaucoup de ces élus écoutent aveuglément leur Bonhomme Orange, plutôt que les besoins de la population, à ce moment la règle n’a pas le choix d’être suspendue, ou abolie.

      Note: « Ecouter aveuglément », est-ce un Perronisme?
      https://www.increvables.com/perronismes.htm

      1. gl000001 dit :

        Pour paraphraser les Cyniques, les démocrates font le « promis », les républicains font le …

      2. Guy LB dit :

        @ gl000001 : 👏👏👏

    2. Robert Giroux dit :

      Beaucoup trop d’américains veulent surtout que leur pays retourne en arrière … MAGA !

      1. lanaudoise dit :

        En effet. Les glorieuses années cinquante. Mais dans ce temps-là, les riches payaient de l’impôt.

  4. Toile dit :

    Cette regle est une catastrophe pour la démocratie. Son besoin d’être abolie est manifeste, certes. Mais avec toute cette mouvance de grenouillage oppositionnel d’un âge mental de 2 ans, c’est toute une boite de pandore offerte pour du grand n’importe quoi. Si la chose passe, le futur en sera tributaire. Bien du mérite mais bonne chance à vous voisins du sud.

  5. NStrider dit :

    Tout ce qui est mis de l’avant par Biden et son équipe, malgré leurs bonnes intentions, ne sera que de la guimauve si ils ne règlent pas la question des modifications aux lois électorales des états et celle du « Filibuster ». Je ne sais pas ce qu’ils attendent pour mettre un réelle pression sur Joe Manchin et Kyrsten Sinema ces tenants du « bipartisanisme » à tout pris.
    Si c’est autre chose qu’en vue de l’esprit ou une façon de se donner de l’importance ou encore une manière odieuse de négocier des bénéfices pour leur état au détriment de l’ensemble de la nation, ces deux sénateurs ne devraient pas avoir de difficulté à rallier 10 républicains à leurs causes.
    Mais comme ça n’arrivera pas, leurs collègues et le maison blanche doivent trouver une façon pour qu’ils s’engagent à préserver le processus

    D’après ce que j’en ai compris, et n’hésitez pas à me corriger si j’erre, éliminer l’obstruction systématique (Filibuster) est simple. Tout ce qu’il faut pour «l’éliminer », c’est un vote à la majorité simple au Sénat – et cela peut être fait à tout moment. C’est « l’option nucléaire ».
    Le seul problème c’est qu’actuellement deux démocrates s’y opposent ( Manchin et Sinema) au nom du mirage de la possibilité de voir les républicains travailler honnêtement à la recherche de solution bipartisane.

    De plus certains autres démocrates ne sont pas chaud, chaud à cette idée parce qu’ils ont peur de se retrouver minoritaire au sénat en 2022 et de voir les républicains utiliser à qui mieux mieux cette option nucléaire.

    C’est dans ma compréhension mal cadrer le débat, car Mc Connell, ce grand fossoyeur de la démocratie, n’hésitera pas à l’utiliser si cela lui est profitable.
    Deuxièmement, il y a eu plusieurs précédents de l’utilisation de l’option nucléaire et ce ne serait donc pas un précédent.

    Lorsque 41 sénateurs représentant 21% de la population peuvent bloquer les projets des gens représentant 69% de la population, il est difficile d’affirmer que c’est un processus démocratique

    1. gl000001 dit :

      « ces tenants du « bipartisanisme » à tout pris »
      C’est la belle excuse qu’ils ont trouvé pour défendre leurs bienfateurs !
      Ils se laissent corrompre. C’est une fait. Biden doit trouver une façon de les corrompre encore plus pour les tasser. Il pourrait leur trouver une job de président d’une compagnie de gaz ukrainienne par exemple 😉

      1. Mona dit :

        @gl000001 👍affreusement réaliste 😊

  6. Loufaf dit :

    Biden est plein de bonnes intentions , mais il se fait bloquer de partout, même dans son propre camps avec les deux faux démocrates Manchin et Sinema.

    Les states sont supposément une démocratie, le filibuster n’ a rien à voir avec la démocratie et la majorité des reps ne veut pas l’ éliminer , ainsi que Manchin et Sinema.Cela leur permet d’ exercer une sorte de pouvoir sur le président et son administration.

    Eh bien ! Bonne chance M. Biden pour éliminer le filibuster.

  7. Novgorod dit :

    Un Sénat à 50-50 et une mince majorité de 8 sièges à la chambre des représentants n’est pas un mandat pour « fondamentalement changer » le pays.

    Si ce que propose les démocrates est aussi populaire aux yeux de la population, ils ne devasient pas avoir de difficultés à raffler plus de 60 sièges au Sénat aux élections de 2022.

    1. gl000001 dit :

      C’est le collège électoral qui vient tout débalancer là aussi.
      Ne pas oublier qu’ils avaient 7-8 millions de votes d’avance sur l’autre. Ce n’est pas rien considérant la très grande polarisation politique des USA.

      1. Novgorod dit :

        @gl00001 Ces 8 millions de votes viennent principalement de 2 états, la Californie et New York.

        Encore une fois, si ce que propose les démocrates est si populaire, pourquoi ca ne se réflète pas par une majorité « filibuster-proof » de 60 au Sénat?

      2. gl000001 dit :

        On le dit depuis longtemps ici. Les républicains votent contre tout pour faire mal paraitre les démocrates. C’est leur leitmotiv.

      3. MarcB dit :

        « Ces 8 millions de votes viennent principalement de 2 états, la Californie et New York. »

        Oui, mais en quoi le vote d’un New-Yorkais ou Californien aurait moins de valeurs que celui d’un autre état? Le collège électorale fait que le vote d’un électeur d’un Swing State (Pensylvanie, Goergie, Michigan, Floride, etc…) a beaucoup plus de valeur que ceux des autres états. Ni les démocrates, ni les républicains font de grosses campagnes ou promesses en Californie, New-York, ou même Texas (ça pourrait changer au Texas) parce qu’aller chercher 100k vote de plus dans ces états ne change rien à l’élection présidentielle.

        A l’inverse, 100k votes en Georgie, Pensylvanie, ou Caroline du Nord valent « une fortune ».

    2. NStrider dit :

      Pourquoi faire disparaître le « Filibuster »:
      Parce que, ces 41 sénateurs représentant 21% de la population et peuvent bloquer les projets des gens représentant 69% de la population. En passant, c’est à peu près le taux d’approbation des projets de Biden sur l’infrastructure de la population .
      Parce que le « Filibuster » est un relent archaïque puant le racisme qui a été mis en place pour permettre aux blancs des états du Sud d’empêcher l’émancipation des noirs.

      1. Novgorod dit :

        @NStrider Soit, mais vous êtes conscient que les Républicains vont reprendre le pouvoir un jour? Sans Filibuster, que va-t-il se passer aux droits d’avortement au pays avec une majorité républicaine selon vous?

      2. NStrider dit :

        Bien sûr qu’ils vont revenir au pouvoir, ils sont en train de pervertir l’expression du vote dans les états et c’est pour cette raison que ils doivent employer l’option nucléaire pour faire passer le Freedom to vote Act.
        Et si les républicains réussissent à gagner les élections ,ce sera l’expression de la démocratie.
        S’ils abolissent le droit à l’avortement, ce sera ce que veulent une majorité de la population.
        Si rien n’est pour abolir le Filibuster, c’est ce que vont faire de toute façon les républicains

      3. gl000001 dit :

        En espérant que le jour ou ils reprendront le pouvoir, ça sera parce qu’ils se seront nettoyé le parti et auront un plan intéressant à présenter aux électeurs.

  8. lanaudoise dit :

    Dans son billet d’hier, Paul Krugman a écrit ceci, à propos de Sinema et Manchin: if opposition from the corporate wing of the Democratic Party — can we stop calling them “moderates”? En effet, « corporate wing of the Democratic Party leur convient mieux. Le qualificatif de modérés est en effet « misleading ». C’est une erreur de l’utiliser alors qu’ils sont au service de la ploutocratie.

    1. jcvirgil dit :

      C’est en effet une tactique de communication fort bien connu de qualifier de *modérés* ceux qui sont pour le statu-quo et la protection des intérêts des maîtres qui se les paient et de radicaux ceux qui sont pour des changements qui amèneront plus de justice sociale s’ils sont adoptés.
      C’est facile de comprendre pourquoi , les radicaux sont automatiquement associés dans l’esprit des gens à des fauteurs de troubles qui amèneront non seulement la chicane mais ouvriront la porte au communisme et à la déchéance économique.

      C’est de la manipulation d’opinion publique mais comme ça fonctionne fort bien pourquoi s’en priveraient-ils ?

      1. Guy LB dit :

        @ jcvirgil : 👌 Excellente analyse.

  9. jcvirgil dit :

    Pour imager un peu la chose comme je la comprends…Philippe Bustier communément appelé Phil… est le chef de file des corsaires employés par leurs patrons milliardaires pour s’assurer qu’une certaine redistribution de leur butin fruit de dizaines d’années de pillage entassé dans des iles paradisiaques communément appelés paradis fiscaux, ne se fera pas sans qu’ils décident comment et combien ils sont prêts à céder.

    Don Quichotte Biden va avoir à battre plusieurs moulin à vent et autre manchins qui protègent leurs maîtres pour arriver à ses fins…

    1. gl000001 dit :

      Les machins flibustiers qui font du cinéma canalisent l’argent. Biden veut ouvrir le « Robinette » pour que tout le monde en profite 😉

      1. Haïku dit :

        💯excellent 💯

  10. citoyen dit :

    balarama aux portes du pouvoir.

    1. gl000001 dit :

      Dollarama aux portes des produits cheap 😉

  11. Jean Létourneau dit :

    Ce que Biden veut
    Pour l’instant je peux
    Affirmer sous Dieu
    Et à qui mieux mieux
    Ne sont que vœux pieux!

    J’ai l’impression que si le « filibuster » saute – un gros SI – il y aurait plus de candidats indépendants et possiblement des partis avec des intérêts spécifiques qui auraient alors un poids certain.

    A l’instar du Canada, il pourrait y avoir un parti vert, un bloc pot et même un parti RINO-c’est-rose* avec la mission de faire survivre une nouvelle espèce pas menacée du tout, qui s’apparente au…
    Parti Pris (dans le passé, le béton, la main dans le sac, …) !

    *RINO-c’est-rose: Repuplicans In Name Only, avec des lunettes de ladite couleur qui contrebalancent le faible ensoleillement et accentuent l’appréciation des contrastes.

    1. gl000001 dit :

      Il y a le RINO-cyrose également. Ceux que l’écoeurement de la politique a poussé à trouver solution dans la bouteille 😉

      1. Jean Létourneau dit :

        @gl quintuple zéro un

        Aussi le RINO-citrose celui qui contient tous les ingrédients de la tarte aux citrons 😉

        https://richardhetu.com/2021/10/07/plafond-de-la-dette-mcconnell-convaincra-t-il-ses-collegues-republicains/#comment-362610

        Leur leitmotiv:
        Rien de plus tarte qu’une gang de citrons repus-pis-pleins entassés sur une pâte molle Graham, figés au freak-hurlant cataschTrumphique et coiffés d’œufs pourris.

  12. Alexander dit :

    Au Canada, il y avait eu un débat immense sur le principe de majorité claire à 60% plutôt qu’à 50% plus 1 au moment des référendums. Et ça n’avait pas passé à l’époque. Tout se réglait à majorité simple.

    Le Brexit s’est réglé à majorité simple. Ce n’est quand même pas rien, et les anglais avaient accepté ce changement fondamental. Un principe de fond en démocratie, la majorité simple.

    Le filibuster, c’est un peu beaucoup cette règle de 60% cadrée dans la Loi.

    À trop chercher le consensus, on finit par se paralyser.

    Tant qu’à moi, il est important que les élections soient représentatives de la population et que les élus en majorité puisse et gouverner en conséquence, pour les choix de la population.

    Conséquemment, il faut à la fois réformer le processus électoral et éliminer cette règle de 60%.

    Les contrepouvoirs actuels paralysent le gouvernement, même si certains disent qu’ils évitent les abus.

    Une minorité contrôle la majorité.

    Par contre, je serais curieux de voir quelle est la valeur proportionnelle du PIB représentée par chacun de ces groupes.

    Si les « riches » sont en proportion davantage républicains et les moins bien nantis davantage démocrates, ça expliquerait bien des choses. Mais ce n’est qu’une hypothèse. Elle devrait être validée pour mieux comprendre.

  13. @Novgorod

    Une majorité de 60 d’un même parti au Sénat vous ne verrez pas ça de votre vivant. Impossible avec la constitution et la démographie actuelles. Les pères fondateurs avaient voulu un Sénat pour contrebalancer le Congrès en donnant 2 sénateurs pas état quel qu’il soit. Les petits états pourraient toujours avoir un certain poids. Ils ne se doutaient pas de l’écart démographique qu’il allait y avoir, surtout après la révolution industrielle, entre les états les plus et les moins peuplés.

    Nous avons au Canada l’Île-du-Prince-Édouard qui a un statut de province ce qui est aussi disproportionné. Mais le mal est moindre puisque leur représentativité dans les deux chambres est proportionnelle.

    Le Wyoming, le Dakota du Nord ou le Vermont ayant le même poids au Sénat que la Californie, le Texas ou New York constitue une hérésie. Il est grand temps de réajuster le tir et d’avoir un Sénat plus représentatif, et ça aussi on ne le verra pas de notre vivant.

  14. Jacques Pagé dit :

    Certains démocrates ne semblent pas comprendre qu’ils sont en train de se faire jouer le même tout pervers qui a paralysé l’administration Obama. Les républicains ne sont nullement intéressés quelque collaboration que ce soit, ils ne désirent que nuire au maximum et manipuler les règles de votation en vue des élections de 2022 et 2024. Le filibuster est leur arme la plus puissante. Il est déjà très tard pour remédier à cette aberration et la présence en leur groupe sénatorial de deux DINO est un formidable obstacle. Le temps presse!

  15. jeani dit :

    « La plus grande démocratie au monde (SIC)!

    Réveille-vous gang de malades…

    1. Jean Létourneau dit :

      La chasse a été bonne jeani ?

  16. sousmarin dit :

    Ce système serait bon si les sénateurs étaient des gens honnêtes qui cherchent des compromis en toute intelligence, malheureusement, dans le cas contraire, il en résulte compromissions et magouilles qui profitent à certains mais jamais au peuple.

  17. Igreck dit :

    On est fin 18ème siècle, les Pépères (fondateurs) se méfient entre autres du jugement des « censitaires » sans éducation et sans sous. Par conséquent ils proposent un collège électoral. Comme ils proviennent tous des colonies (locales) et ne veulent pas céder trop de pouvoir ils s’arrangent pour installer un gvt central le plus faible possible, bien qu’ils le reconnaissent malgré tout essentiel pour leur Nation naissante,. Cette méfiance est encore très présente de nos jours si bien que leur devise E pluribus unum ( « un seul à partir de plusieurs ») demeure encore et toujours « plusieurs contre un seul » ou en langage XXIe : « chacun pour soi ».

    1. Igreck dit :

      Oups excusez le doublon❗️

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :