Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Vous n’avez sans doute pas oublié cette conférence de presse au cours de laquelle la teinture de cheveux de Rudolph Giuliani s’est mise à dégouliner le long de son visage. Deux semaines après l’élection présidentielle, l’avocat personnel de Donald Trump et l’ineffable Sidney Powell avaient présenté aux médias une théorie du complot abracadabrante selon laquelle une société de machines à voter avait collaboré avec une société de logiciels électoraux, le financier George Soros et le Venezuela pour voler le scrutin au président sortant. Ce que vous ne saviez pas, c’est que l’équipe de campagne de Donald Trump savait parfaitement que c’était faux.

C’est du moins ce qui ressort d’une note présentée dans le cadre d’une poursuite intentée par un ancien employé de la société Dominion Systems contre l’équipe de campagne de Trump et d’autres personnes. Le New York Times fait état ici de cette note préparée par des membres du camp Trump et réfutant plusieurs allégations de Giuliani, Powell et compagnie. Parmi les allégations réfutées figuraient celles-ci, selon le Times :

« Dominion n’a pas utilisé la technologie de vote de la société de logiciels Smartmatic lors des élections de 2020. »

« Dominion n’avait pas de liens directs avec le Venezuela ou avec M. Soros. »

« Et il n’y avait aucune preuve que la direction de Dominion avait des liens avec des militants antifa de gauche, comme Mme Powell et d’autres l’avaient prétendu. »

Le Times n’est pas certain que Donald Trump était au courant de cette note émanant de sa propre équipe de campagne et reflétant la plus simple et pure logique. La question est de savoir s’il aurait changé d’avis sur le trucage de l’élection s’il avait été mis au courant.

P.S. : À noter que l’équipe juridique de Donald Trump a également préparé un document en six points détaillant comment Mike Pence pourrait renverser l’élection de 2020. Après mûres réflexions, Pence a refusé d’aller de l’avant avec ce plan insensé et effrayant. C’est CNN qui a diffusé en primeur ce document dont font état les journalistes Bob Woodward et Robert Costa dans leur livre à paraître.

(Photo EPA)

51 réflexions sur “Le camp Trump savait que Rudy et compagnie mentaient

  1. marylap dit :

    Ils ne se sont pas particulièrement pressé de contredire Guiliani et Powell pourtant. On se demande bien pourquoi.

  2. Haïku dit :

    « Il y a plus de chances de rencontrer un bon souverain par l’hérédité que par l’élection. »
    (Napoléon Bonaparte)

    1. MarcB dit :

      Quoique par l’hérédité, on aurait Junior Trump (« j’ai quelque chose dans le nez »).

      Je vais faire un Haïku de moi: 😉
      “La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes”
      (Winston Churchill)

      Personellement:
      “La démocratie est un mauvais système, mais elle est le moins mauvais de tous les systèmes, mais il y a place à amélioration »

      1. monteregien dit :

        Le problème avec la démocratie, c’est que les qualités requises pour se faire élire sont relativement loin des qualités requises pour bien diriger. (Mais non, je n’ai pas de meilleure option à suggérer que la démocratie.)

      2. MarcB dit :

        @monteregien
        Personnellement, un système comme le Canada avec un sénat basé sur la méritocratie qui aurait un droit de véto sur certaines actions du parlement démocratiquement élu serait un pas en avant.

        Par méritocratie, je veux dire des universitaires reconnus, des sommités dans leurs domaines, des personalités s’étant impliqué pour des causes justes et nobles. Par exemple: Louise Arbour, David Suzuki, Dr. Réjean Thomas, etc…

        Pas une plutocratie comme on le voit en ce moment et qui a atteint son apogé avec Harper.

        Le problème avec la démocratie est qu’elle peut devenir la dictature de la majorité, ou de la minorité si on considère les « grands électeurs ». donc il faut trouver des leviers pour freiner cette potentielle dictature. Une constitution, ou une charte des droits, sont aussi de bons outils. A condition que les interprètes de la constitution (les juges) soit neutre, et qu’il n’y aie pas d’échapatoire (clause nonobstant).

      3. Robert Giroux dit :

        « La démocratie est une pathétique croyance
        dans la sagesse collective de l’Ignorance individuelle. »

        « La démocratie est la théorie que le monde ordinaire sait ce qu’il veut
        et mériter de le recevoir à grands coups de pied au c*l. » (H.L. Mencken)

        « La démocratie a au moins un mérite, nommément qu’un représentant élu
        ne peut pas être plus stupide que ses électeurs puisque le plus stupide il est,
        le plus stupides encore sont ceux qui l’ont élu. » (Bertrand Russell)

        – American Democracy … Best political system Corporate Money can buy …

      4. MarcB dit :

        @Robert Giroux
        « (…) un représentant élu ne peut pas être plus stupide que ses électeurs (…) »

        Ouch, 70M d’Américains seraient plus stupide que Trump… Je demande un recomptage, c’est impossible! 😉

      5. Jean dit :

        Ajoutons à toutes ces belles citations à propos de la démocratie, celle d’Isaac Asimov :
        «Il y a un culte de l’ignorance aux États-Unis et il y en a toujours eu un. La pression de l’anti-intellectualisme a été un fil constant, serpentant à travers de notre vie politique et culturelle, nourrie par l’idée fausse que la démocratie signifie que mon ignorance est tout aussi bonne que vos connaissances.»

  3. Sueurs dit :

    En plus il déblatère qu’il s’est fait volé l’élection, incroyable quand on pense qu’il a et continue de manigancer pour changer les résultats, ça aurait été lui le voleur par ses magouilles et quand on voit qu’il y a des gens qui le croit ça me renverse.

  4. monteregien dit :

    Pence aurait décidé de ne pas aller de l’avant avec le plan en six points après avoir discuté avec Dan Quayle! https://people.com/politics/new-book-details-how-dan-quayle-convinced-mike-pence-not-to-overturn-election/

    1. Haïku dit :

      monteregien
      Je cite l’article:
       » I don’t want to be your friend anymore if you don’t do this, » Trump told Pence after the then-vice president declined to throw the election. »
      ———-
      Non mais…..absolument incroyable !!!! 🤣😂

      1. « T’es pus mon ami », ai-je dit (ou m’a-t-on dit) quand j’avais 6 ans. DT peut encore attendre un an avant d’avoir l’âge de raison.

  5. Guy LB dit :

    La politique américaine est un grand cirque
    où il n’y a pas assez d’acrobates, et beaucoup trop de clowns.
    C’est quand même curieux qu’on n’y rigole pas tellement…

    1. _cameleon_ dit :

      De clowns, je préfère ceux-ci:

      BEST OF CLOWNING | Cirque du Soleil | TOTEM, ALEGRIA, O, LUZIA, SALTIMBANCO AND OTHERS

      1. Haïku dit :

        😉😂 !!!

    2. Il y a là beaucoup de clowns acrobates, ils font de la haute voltige.

  6. spritzer dit :

    Comme la semaine passée quand on a appris que le clan Hillary savait que Sussman et compagnie mentaient.

  7. Loufaf dit :

    Les supposés élus républicains savent très bien que l’ élection n’ était pas truquée.
    Mais ils continuent à entretenir le grand mensonge, pour maintenir la vase de brainwashés en alerte et supporter le gros fêlé. Un parti devenu une secte au service de leur gourou, je ne le répéterai jamais assez.
    Finalement, à force de procès, la vérité devrait normalement sortir…
    Verrons nous de notre vivant, l’ escroc être accusé de quelque chose??
    Ce n’ est pas les motifs qui manquent, il me semble!

  8. Roger Allard dit :

    Un bon menteur est celui dont on ne peut même pas croire le contraire de ce qu’il affirme.

    My two cents.

    1. gl000001 dit :

      Excellent !! Vos deux cennes doivent être des raretés car elles on beaucoup de valeur 😉

  9. HebenMonVieux! dit :

    « Le Times n’est pas certain que Donald Trump était au courant de cette note émanant de sa propre équipe de campagne et reflétant la plus simple et pure logique. La question est de savoir s’il aurait changé d’avis sur le trucage de l’élection s’il avait été mis au courant. »

    Facile de répondre à cette dernière question : Trump le sait depuis fort longtemps maintenant, est ce que cela l’empêche de continuer à dire qu’il a été volé lors de la dernière élection? Non? CQFD

    Un mythomane comme lui ne se censure pas. Peut-on le blâmer ? Il a des millions qui boivent son kool-aid, peu importe ce qu’il dit et si cela est crédible ! L’important ce n’est pas de dire la vérité, c’est d’offrir un propos qui va lui servir pour arriver à ses fins. C’est là le privilège du gourou vis à vis ses disciples.

    Il ne changera pas à 75 ans!!!🤣🤣

  10. POLITICON dit :

    Pour les fourbes républicains, ces mensonges provenant des fake news ne sert qu’a nuire à Trump dans sa quête d’une présidentielle. C’est connu, une autre franche de ces génies GOP sont convaincus que Trump reprendra la présidence à la fin du mois d’août ou septembre, la même journée que la distribution des chèques d’assistance sociale. Giuliani, Powell et compagnie sont ceux qui ont tout inventé dans le dos de Donald. Lui, étant occupé à préparer le fameux coup du 6 septembre tout en menaçant ‘The Human Mouche’ à la vice-présidence de coopérer à son projet. Rudy est cuit, Powell est finie mais Trump est toujours debout. Les élections de mi-mandat s’en viennent, Trump n’est toujours pas sous les barreaux, Manchin n’est pas tout à fait démocrate et le Sénat est à 50/50. Heureusement, les Cowboys à la frontière Sud ont de quoi s’occuper et sur qui pratiquer leur domination sur les plus défavorisés, les plus démunis, les plus pauvres. Ca sent l’arrière-train d’Oncle Sam qui se lavait à tous les 2 semaines, sale pas sale!

  11. xnicden dit :

    « À noter que l’équipe juridique de Donald Trump a également préparé un document en six points détaillant comment Mike Pence pourrait renverser l’élection… »

    Je n’ai pas accès au lien sur le document, mais j’ai pu le lire ailleurs.

    À sa lecture, je me demande quel élu républicain, à part Pence, était au courant de son existence. Le document évoque la collaboration nécessire d’un élu, tel Ted Cruz ou Rand Paul, pour une question de procédure. Il est difficile de croire que cela n’a pas circulé chez les républicains.

    1. ProMap dit :

      xnicden – Right on. Cruz et Paul sont explicitement nommés. C’est un torchon de simili-exposé légal. En passant, la première page, je n’y ai rien mais rien compris de ce jargon tassé dans trois paragraphes interminables à la ponctuation mélangeante pour supposément établir le droit d’arbitrage ultime du VP. Si Pence l’a lu, il a dû avoir mal au coeur.

      Pour ce qui est de Sa Nullité et sa connaissance de ce document, bien que ce ne soit que l’écrit des auteurs de Peril (il faudra le prouver), il aura de la difficulté à dire qu’il n’était pas au courant. Eastman lui a sûrement résumé ce qu’il proposerait à Pence dans ses deux pages avant la Chose présente Eastman à Pence.

      « The plan was first proposed to Pence when Eastman was with Trump in the Oval Office on January 4, during one of Trump’s attempts to convince Pence that he had the authority to stop the certification of the election.

      « You really need to listen to John. He’s a respected constitutional scholar. Hear him out, » Trump said to Pence at that meeting, Woodward and Costa write in « Peril. »

      1. xnicden dit :

        Eastman n’est pas clown d’avocat comme Rudy. Il est un collaborateur connu de la pseudo respectable Federalist Society, à qui on doit les dernières nominations de la SCOTUS. N’empêche que le professeur Laurence Tribe de Harvard n’en revient pas comment ses propos ont été sortis de leur contexte. https://twitter.com/tribelaw/status/1440127773826224129?s=19

      2. ProMap dit :

        xnicden – Exact. Cependant, il a démissionné de son poste de professeur à l’Université Chapman une semaine après le 5 suite à des protestations pour sa participation aux efforts de Trump pour invalider l’élection de 2020. Participer à cette fumisterie n’est pas à son honneur et rabaisse sa crédibilité. Sa défense disant que son mémo ne faisait qu’ « explored all options that had been proposed », c’est pas fort non plus, surtout dans le contexte. Un autre morceau de robot qui vient de partir.

        J’ai souvent de la difficulté à lire les textes juridiques. Les phrases sont souvent longues et le vocabulaire m’est peu familier. Par cotre le 2e très long paragraphe n’a que deux phrases dont la première en constitue la grande partie. Si tu veux mêler des gens, c’est la technique. Son texte s’adressait à des politiciens entre autre.

    2. DT ne l’a pas lu. Six points, ça fait beaucoup de lettres et de mots.

  12. PROBERT dit :

    Il n’y aura que des poursuites juridiques et des procès, avec toute la rigueur du processus juridique, pour espérer mettre fin au Grand Mensonge.

  13. Rick dit :

    Le clan Trump savait bien évidemment que Rudolph et sa complice mentaient. Ces gens ne sont pas cons…ils sont simplement malhonnêtes!

  14. titejasette dit :

    « l’équipe juridique de Donald Trump a également préparé un document en six points détaillant comment Mike Pence pourrait renverser l’élection de 2020. Après mûres réflexions, Pence a refusé d’aller de l’avant avec ce plan insensé et effrayant. » – Billet

    Comme c’est un document très technique et complexe, je l’ai fait traduire pour ma propre compréhension et je le partage avec vous. Voici les 6 points détaillant comment Pemce pourrait renverser les élections

    1. Le vice-président Pence, présidant la session conjointe (ou le pro Tempore Grassley du Sénat, si
    Pence se récuse), commence à ouvrir et à compter les bulletins de vote, en commençant par
    l’Alabama (sans concéder que la procédure, spécifiée par la loi sur le comptage électoral
    électorale, qui consiste à parcourir les États par ordre alphabétique, est nécessaire).

    2. Lorsqu’il arrive en Arizona, il annonce qu’il a plusieurs listes d’électeurs,
    et qu’il va donc reporter sa décision sur ce point jusqu’à ce qu’il ait terminé les autres États.
    Ce serait la première rupture avec la procédure prévue par la loi.

    3. À la fin, il annonce qu’en raison des conflits en cours dans les 7 États, il n’y a pas d’électeurs qui peuvent être considérés comme valablement nommés dans ces États. Cela signifie que le nombre total d' »électeurs nommés » – le langage du 12e amendement – est de 454 amendement. Cette lecture du 12e amendement a également été avancée par Laurence Tribe, professeur de droit à Harvard (ici). Une « majorité des électeurs nommés » serait donc de 228. Il y a à ce stade 232 votes pour Trump, 222 voix pour Biden. Pence déclare alors que le président Trump est réélu.

    4. Hurlements, bien sûr, des démocrates, qui affirment maintenant, contrairement à la position antérieure de Tribe, que 270 est nécessaire. Donc Pence dit, bien. Conformément au 12ème amendement, aucun candidat n’a atteint la majorité nécessaire. Cela envoie l’affaire à la Chambre, où « les votes seront effectués par les états, la représentation de chaque état ayant une voix… … » Les Républicains contrôlent actuellement 26 des délégations des États, soit la majorité absolue nécessaire pour remporter ce vote.
    Le président Trump y est également réélu.

    5. Un dernier élément. En supposant que le processus de la loi sur le décompte électoral soit suivi et, après les objections aux listes de l’Arizona, les deux chambres se séparent. Nous ne devrions pas permettre que la contrainte de l’Electoral Count Act sur le débat. Cela signifierait qu’une législature antérieure a déterminé les règles de la législature actuelle – un non-non constitutionnel (comme Tribe l’a vigoureusement
    Donc quelqu’un – Ted Cruz, Rand Paul, etc. – devrait exiger des règles normales
    (ce qui inclut le filibuster). Cela crée une impasse qui donnerait aux
    plus de temps aux législatures des états pour soutenir formellement la liste électorale alternative
    d’électeurs, s’ils ne l’ont pas déjà fait.

    6. L’élément principal ici est que Pence devrait faire cela sans demander la permission
    – soit d’un vote de la session conjointe, soit de la Cour. Laissez l’autre partie
    l’autre partie contester ses actions au tribunal, où Tribe (qui, en 2001, a concédé que le président du Sénat pourrait être en charge de l’administration de la justice).
    du Sénat pourrait être en charge du comptage des votes) et d’autres qui pourraient
    qui voudraient intenter un procès verraient leur position passée – que ce sont des questions politiques
    questions politiques non justiciables – leur serait renvoyée, pour que le procès soit rejeté. Le
    Le fait est que la Constitution assigne ce pouvoir au Vice-président en tant que
    arbitre ultime. Nous devrions prendre toutes nos actions en gardant cela à l’esprit.

    Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

    De deux choses l’une, soit c’est mal traduit ou c’est soit c’est écrit en Chinois …

    C’est tout un exploit de mettre la main sur ce document. Trump ne peut pas le nier qu’il n’est pas au courant puisque c’est son équipe juridique qui l’a préparé à sa demande.

    Maintenant je comprends pourquoi ces insurgés ont envahi le Capitol avec un noeud coulant, prêt à pendre Pence: la veille Pence a refusé de renverser les élections, à la demande de son boss.

    Rudolph Giuliani & Sidney Powell doivent se sentir très petits dans leur souliers. Ils vont encore nier nier nier ? Non Non Non… Rien de rien … »l’équipe de campagne de Donald Trump savait parfaitement que c’était faux. » – Billet

    Il peut transpirer, nager dans sa merde de sudation. Il n’aura jamais assez de désodorant pour cacher cette puanteur pestilente

    1. Léo Mico dit :

      Ce document est complètement incroyable : il explique comment faire un coup d’État!

      Ça devait être hallucinant ce qui se passait dans l’entourage de Trump entre novembre et janvier

  15. marie4poches4 dit :

    HS mais si peu

    Folle à lier, rien ne semble l’arrêter…

    Ron Filipkowski
    @RonFilipkowski

    Sidney Powell is now claiming that Democrats murdered people in GA to cover up stealing the election: “They are willing to kill people a la Kelly Loeffler’s aide in GA, who was suddenly blown up in his car.” She also says a GBI agent investigating fraud was “suddenly found dead.”

    https://twitter.com/RonFilipkowski/status/1440429120035307524?s=20

    1. Haïku dit :

      Ouff !!
      Mme Powell est totalement imbuvable ! 😱

    2. gl000001 dit :

      « GBI » ? Grosse Bullshit Investigation ? 😉

      1. marie4poches4 dit :

        Lol, bonne définition mais elle dit Georgia Bureau Investigation

    3. ProMap dit :

      « Folle à lier, » est la seule défense crédible qu’elle pourra invoquer en cour pour se disculper. Go, Sydney, go, t’es capable.

      Des fois je me demande si elle serait en fait Alex Jones ou O’Keefe (Project Veritas) déguisé en Drag Queen pour épater la galerie.

      1. Haïku dit :

        @ProMap
        « Des fois je me demande si elle serait en fait Alex Jones
        ou O’Keefe (Project Veritas) déguisé en Drag Queen pour épater la galerie. »
        ——
        Oeil de lynx !! 👌👌

  16. titejasette dit :

    pestilentielle

  17. marie4poches4 dit :

    Certains points du mémo font référence à Laurence Tribe. Voici sa défense.

    Laurence Tribe
    @tribelaw

    This Eastman memo pretends to be based on my analysis but in fact takes snippets of my work wholly out of context and spins a totally fake web of “law” that no halfway decent lawyer would take seriously. No wonder it couldn’t fool even Mike Pence.

    https://twitter.com/tribelaw/status/1440127773826224129?s=20

  18. Helene dit :

    Un tissu de lèse-démocratie, et ces gens sont encore en liberté, préparent 2022 , et surtout 2024. Incompréhensible!

  19. gl000001 dit :

    « cette conférence de presse au cours de laquelle la teinture de cheveux de Rudolph Giuliani s’est mise à dégouliner le long de son visage.  »
    Grande vérité : la vérité cherche toujours à se faire connaitre.
    Cette fois-ci, on ne l’a pas vu tout de suite. Elle lui dégoulinait dans la face 😉

  20. Duduche dit :

    Une équipe juridique qui comprend Giuliani et, surtout, Powell c’est aussi efficace qu’une équipe anti-incendies composées de pyromanes tout droit sortis de Pinel.

    1. Haïku dit :

      @Duduche
      Tout à fait d’accord avec votre constat ! 🤣👌

  21. gl000001 dit :

    Choisissez votre réponse préférée du 45 à cette phrase « Powell and Guiliani ont menti. »
    1- Moi aussi hahahahaha !
    2- Je leur ai bien enseigné. I’m the best !
    3- Mais … mais, j’ai un copyright là-dessus.
    4- Hey ! Voila ma balle. En plein milieu du fairway !!

    1. marie4poches4 dit :

      Narcissisme oblige…#2

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi !

    2. 5. Fake news, ils n’ont pas menti, mais ils ne mentent pas aussi bien que moi.

  22. P Lacerte dit :

    Dominion n’ont pas intenté des poursuites au delà d’un Milliard $ US contre Fox news, Guliani et Powell??

    Peuvent-il bien les mettre à la rue… c’est tout ce qu’ils(elle) méritent….

  23. Jean Létourneau dit :

    « Le Times n’est pas certain que Donald Trump était au courant de cette note émanant de sa propre équipe de campagne et reflétant la plus simple et pure logique. La question est de savoir s’il aurait changé d’avis sur le trucage de l’élection s’il avait été mis au courant. »

    Je ne suis pas sûr de suivre:
    1. Est-ce que DJT aurait changé d’avis sur le trucage pcq la note était compromettante s’il savait que cette note existait? Ou bien,
    2. Est-ce que DJT aurait changé d’avis sur le trucage pcq il aurait appris que les allégations de Giuliani et Powell étaient fausses?

    J’imagine que c’est le premier cas. Dans deuxième ce serait insuner que DJT est assez fou pour croire à ces histoires de Venezuela, Soros ou trucage des machine de Giuliani et Powell, quoique le bête a payé un remplaçant (Joe Shapiro) pour son examen d’entrée à l’université. Est-ce la note de l »équipe de DJT était datée ou signée? A-t-elle été publiée?

    Ce scénario tordu d’Eastman pour essayer de contourner le décompte des grands électeurs est un argument de poids pour les éliminer complètement et passer au suffrage universel. En passant le mémo d’Eastman n’est pas daté, ni signé. Les personnes impliquées à première vue sont celles explicitement citées (Cruz et Rand Paul).

  24. Haïku dit :

    RE: ‘Le camp Trump savait que Rudy et compagnie mentaient.’
    —————————
    Mentir ou mensonge en neuf temps; philo 101…
    1-« Menteur ne peut pas mentir qu’en fermant la bouche. »(Proverbe Français)
    2-« L’important dans la vie, c’est d’être honnête et sincère.
    Il ne faut mentir à personne, pas même à soi-même. »(J-C Harvey)
    3-« Pour bien mentir il faut beaucoup de sincérité. »(Jean Giono)
    4-« Se mentir à soi-même, le meilleur moyen de ne jamais se trouver. »
    (Michelle Guérin)
    5-« Le mensonge donne des fleurs mais pas de fruits. »(Proverbe Africain)
    6-« Le mensonge n’a qu’une jambe, la vérité en a deux. »(Proverbe Hébreu)
    7-« La vérité est bonne, mais elle blesse, le mensonge est mauvais, mais il engraisse. »
    (Proverbe Russe)
    8-« Avec un mensonge on va loin, mais sans espoir de retour. »(Proverbe Juif)
    9-« Le mensonge ressemble à la ceinture : il n’attache que son propriétaire. »
    (Proverbe Malgache)

  25. Nefer111 dit :

    Mary Trump à dit à plusieurs reprises que le « disgraced and twice impeached guy » savait parfaitement qu’il n’y avait eu aucune fraude … Il n’en a rien à foutre c’est pas pareille ! Il n’est pas « CON » – SI il l’est, mais ça c’est un autre débat – il est MAUVAIS !!!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :