Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La scène se déroule dimanche dernier lors d’une activité du Parti républicain à l’extérieur à l’extérieur de Milwaukee. Se faisant passer pour une conservatrice, une militante progressiste s’approche de Ron Johnson, sénateur républicain du Wisconsin et farouche allié de Donald Trump, et l’interroge sur le « grand mensonge » de Donald Trump concernant l’élection présidentielle de 2020. Or, au lieu de répéter l’antienne de l’ex-président sur le scrutin volé et truqué, Johnson lui répond que ce dernier a tout simplement perdu au Wisconsin parce qu’il a récolté moins de votes que les autres candidats républicains inscrits sur les bulletins de vote.

« Il n’y a rien de manifestement faussé dans les résultats », a déclaré le sénateur, selon une vidéo publiée mardi par l’activiste Lauren Windsor. « Si tous les républicains avaient voté pour Trump comme ils ont voté pour les candidats de l’Assemblée, il aurait gagné. Il n’a pas obtenu les 51 000 voix que les autres républicains ont obtenues, et c’est la raison pour laquelle il a perdu. »

Dans un autre extrait diffusé ce mercredi, Johnson admet que Joe Biden «a reçu 7 millions de votes de plus» que Donald Trump. « C’est la réalité électorale. Donc, dire avec certitude que cette élection a été volée, je ne suis pas d’accord avec ça, OK. »

Comment concilier ces déclarations avec l’appui de Johnson à un « audit » des bulletins de vote déposés au Wisconsin?

« Ce prétendu enregistrement clandestin par un agent politique démocrate lors d’un événement public est conforme à ce que j’ai dit publiquement sur l’élection de 2020, pas besoin de caméras cachées et d’enregistrements secrets », a déclaré Johnson dans un communiqué.

C’est vrai jusqu’à un certain point. Le 6 janvier dernier, Ron Johnson a d’abord voté contre la certification des résultats de l’élection présidentielle en Arizona avant de changer d’avis après l’assaut du Capitole. Il a par la suite reconnu que Biden était le président désigné.

Mais, avant le 6 janvier, il a tenu des auditions au Sénat en tant que président de la commission sur la Sécurité intérieure et les Affaires gouvernementales sur la « fraude électorale », apportant de l’eau au moulin de Trump. Et, au prétexte de vouloir mettre à jour des irrégularités, il appuie aujourd’hui un audit approuvé par le parlement du Wisconsin à majorité républicain et mené par un ancien juge conservateur qui croit que le scrutin dans le Badger State a été truqué.

(Photo Bloomberg)



27 réflexions sur “Quand un sénateur républicain réfute en privé le « grand mensonge » de Trump

  1. Madalton dit :

    Un autre qui va se faire ramasser le gourou.

  2. christal dit :

    Le gros roux?

    1. Haïku dit :

      Hé hé hé. 😉

    2. Igreck dit :

      👍🤣

  3. chicpourtout dit :

    On appelle cela être en «dissonnance cognitive…»
    Il sait que M. Biden a gagner mais affirme l’inverse à d’autres moments (quand le contexte est requis).
    D’autres appellations peuvent être nommées, le manque de probité, d’intégrité.
    Ou encore, tenir des propos mensongers…
    Libre à vous de choisir.

  4. Loufaf dit :

    Johnson, la girouette ou le contorsionniste, c’ est selon… Pas très fort dans ses convictions.
    Coudonc, quand est-ce que les reps vont cesser de faire des audits?
    Ont- ils l’ intention de continuer jusqu’à 2024? Bande de crétins!

    1. chicpourtout dit :

      Ça les tiens okp… puisqu’ils ne font rien de positif @Loulaf

      1. Haïku dit :

        chicpourtout
        « ….ils ne font rien de positif ».
        ———
        Ajout amical:
        “Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue.”(J. Renard)

  5. Dekessey dit :

    C’est pas lui qui, le 6 janvier, criait sur l’estrade qu’il était temps de prendre des noms et de botter des culs?

    Pauvre cloche séditionniste.

    1. marie4poches4 dit :

      C’était Mo Brooks

  6. Toile dit :

    Ca c’est de la conviction! Dire blanc quand c’est noir et son inverse…. selon ce qui plait à l’audience. Pédale mon homme, il y a 45 qui va te contacter pour te chuchoter de gentilles paroles. Je ne sais pas comment sont organiser ces hémisphères cérébraux surement pétrifiés.

  7. Guy LB dit :

    Un autre crétin de première
    qui illustre à lui seul tout ce qui ne va pas en politique américaine. Comment des gens libres et braves et informés ont-ils pu élire pareille cloche ? Ça dépasse l’entendement.

    1. Igreck dit :

      Appelons ça du McCarthysme 2.0☹️

  8. Haïku dit :

    RE: Sénateur Ron Johnson….

    « Si la girouette pouvait parler, elle dirait qu’elle dirige le vent. »(Jules Renard)

    1. Guy LB dit :

      @ Haïku : 👍 jamais citation ne fut plus parfaite !
      Trump, l’homme qui connaît tous les mots parfaitement parfaits, va vous en vouloir, car, maintenant, il peut aller se rhabiller, celui-là.

  9. Alexander dit :

    On comprend que Johnson, comme la grande majorité des républicains, sait pertinemment que l’élection n’a jamais été truquée.

    Mais pour se gagner des votes, ils continuent à mentir et dire le contraire de ce qu’ils pensent.

    S’ils étaient juste un brin honnêtes et respectueux de la Constitution, ils diraient simplement: Biden a gagné parce qu’il a eu plus de votes au collège électoral. Point. Le système électoral est ainsi fait.

    Et on se reprendra la prochaine fois.

    Mais l’honnêteté est en option ces temps-ci. Et c’est une très grande menace à la démocratie.

    1. Igreck dit :

      Elle est en option pour les politiques parce qu’elle l’est pour les « électrumps »☹️

      1. Guy LB dit :

        @ Igreck : excellent néologisme.
        Un autre brillant ajout au petit lexique des mots parfaits.

  10. Louise dit :

    Un autre sale républicain qui serait prêt à renier sa mère pour plaire à l’escroc en chef et s’attirer des votes. Je me demande bien ce qu’il pense de lui quand il se regarde dans un miroir. Moi j’aurais comme une grosse envie de vomir. 🤮

    1. Alexander dit :

      @ Louise

      C’est que vous n’avez pas le narcissisme pathologique de Trump, loin de là. Lui s’aime dans le miroir. Ce qui est fascinant, c’est de voir les autres pions l’imiter. Ça ne relève plus de la pathologie, mais de la fraude érigée en système.

    2. Igreck dit :

      Les zélus zélotes du GOQanon ne sont là que pour détenir le pouvoir : une drogue dure qui enlève tout sens de l’honneur, de l’éthique et du bien commun.

  11. marie4poches4 dit :

    Money talk!

    Toutes ces girouettes le sont devenues par l’attrait des contributions des grands donateurs qui leur susurrent à l’oreille quoi dire pour remplir leur coffre et conserver le vote des électeurs de 45. Le parti avant le pays.

  12. Rick dit :

    ces trouducs républicons sont à vomir! Je lui ferais baiser mes cinq frères, comme disait mon vieux père dans son temps…

    1. constella1 dit :

      Rick
      Ah bon !Je connaissais pas cette expression🙄

  13. treblig dit :

    Trump contrôle la partie militante et bruyante des républicains. Les modérés se font discrets de peur de provoquer l’ire de l’ex-président. Une situation intenable.

    Mais, au fond d’eux-mêmes, ils savent.

  14. constella1 dit :

    Treblig

    Et comme ils ont le fond très creux…
    A mon avis ,pas près de refaire surface

  15. Igreck dit :

    HS… quoique

    Opposition aux mesures sanitaires et radicalisation…

    Les crises sociales, politiques et économiques favorisent la radicalisation, parce qu’elles créent de l’insécurité, de la détresse et de la peur. On est dans un contexte de perturbation démocratique qui, oui, peut être inquiétant pour l’avenir.

    https://www.lapresse.ca/societe/2021-09-01/opposition-aux-mesures-sanitaires/la-radicalisation-en-trois-questions.php

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :