Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Kamala Harris, première femme à occuper le poste de vice-président des États-Unis, participera vendredi à une discussion virtuelle avec Bill Clinton ayant pour thème «l’impact de la COVID-19 sur les femmes et l’autonomisation des femmes et des filles aux États-Unis et dans le monde». Certains commentateurs de la droite ont vu dans cette rencontre organisée par la Fondation Clinton un exemple flagrant de l’hypocrisie de la gauche. Figurent parmi ces critiques des victimes présumées des inconduites sexuelles de l’ancien président démocrate.

«Inviter Bill Clinton à parler de l’autonomisation des femmes, c’est comme demander à Jeffrey Dahmer d’animer un cours de cuisine», a tweeté Juanita Broaddrick, qui a accusé Bill Clinton de l’avoir violée lors de sa première campagne au poste de gouverneur d’Arkansas en 1978. Dans un premier tweet sur cette affaire, Broaddrick avait repris une attaque populaire auprès d’une certaine droite à l’égard de Kamala Harris.

Un ancien conseiller des campagnes présidentielles de Donald Trump a ajouté son grain de sel au sujet de la rencontre qui aura lieu sur le campus de l’Université Howard, alma mater de Kamala Harris :

Fait remarquable, Cortes et Broaddrick ont participé à des activités aux côtés de Trump, qui a été accusé d’inconduites sexuelles par au moins 26 femmes. Cela ne veut pas dire que la participation de Kamala Harris à une discussion sur l’autonomisation des femmes avec Bill Clinton ne pose aucun problème. L’actrice Rose McGowan, figure importante du mouvement #metoo, a d’ailleurs fustigé la décision de la vice-présidente en lui demandant : «N’avez-vous pas d’âme?»

Mais s’il faut parler d’hypocrisie…

(Photos Getty Images)

37 réflexions sur “Bill Clinton, Kamala Harris et l’autonomisation des femmes

  1. De un… c’est un évènement organiser par les Clinton, et pas le contraire.

    et de deux, Oui, Mme Harris doit parler de l’autonomie des femmes… mais non, pas avec lui!

    1. chicpourtout dit :

      Belle distinction @philippe deslauriers
      Je vous seconde

  2. Apocalypse dit :

    On vit vraiment une époque où on voit, entend de plus en plus de choses stupides.

    Je ne suis pas un fan de Kamala Harris, MAIS on parle ici d’une femme adulte, intelligente, alors qu’on la laisse prendre ses propres décisions.

    Donc, à chaque fois que Madame Harris doit prendre une décision, elle devra faire le tour des Etats-Unis pour avoir le OK de tous et chacun; elle n’est pas sortie de l’auberge.

  3. marie4poches4 dit :

    Je ne comprends pas ce choix. Il me semble qu’il y aurait eu plusieurs autres candidats pour cette discussion, comme Obama par exemple…

    1. marie4poches4 dit :

      Ok je comprends maintenant, il s’agit d’un évènement organisé par les Clinton. Ça change tout car je ne crois pas que Harris pouvait refuser une telle invitation.

      1. Mona dit :

        Pourtant @marie4poches franchement ça aurait été très opportun de refuser un tel sujet avec Bill Clinton.
        Je pense que c’est une image néfaste que les démocrates vont trainer comme un boulet et les republicains exploiter pour tenter de réhabiliter leur héro et minorer ses actes délictueux.

  4. Gina dit :

    Trompe lui il peut circuler comme si rien n’était malgré toute la kyrielle d’accusations Deux poids deux mesures pour les républicains b

  5. jeani dit :

    « With a woman who spread her legs for power », dixit Juanita qui s’identifie comme étant une « proud trump supporter ».

    Crédible la dame qui est en plus une ex-RN. Ça fait mal à mon ancienne profession.

  6. Apocalypse dit :

    ‘«N’avez-vous pas d’âme?»’

    Comme si Bill Clinton était un monstre, sérieusement?

    On parle d’un homme qui a servi son pays comme président – et s’en est plutôt bien sorti – et qui aime ce pays. On s’entend qu’il a quelques – sans doute plusieurs – bêtises à son compte, mais c’est un bon gars, alors SVP un peu de mesure lorsqu’on parle de lui.

    1. chicpourtout dit :

      Il demeure que c’est aussi un homme à femmes.
      Sauf que lui contrairement à M. Cuomo, c’était la totale… on est loin d’un pincement de joue, d’un baise main ou d’une remarque…
      Au temps de M. Clinton, dénoncer un homme d’incivilité sexuelle pour une femme c’était plus que risqué.
      Elles étaient assurées de passer pour «une autre folle, une menteuse, une manipulatrice, etc.» Regarder comment Monica Lewinski a été salie et a payer cher mondialement pour avoir été éprise et impressionné par lui. Même Mme Clinton a tout fait pour la discéditer alors… Une vie brisée.
       »Autre temps, autre moeurs… »

  7. Bidulen dit :

    Les chiens aboient…

  8. Layla dit :

    Ma première question en lisant ce billet…quel est le contexte? J’ai donc fait une recherche

    Et j’ai trouvé ceci…
    « ..lors d’un événement de la Fondation Clinton consacré à l’autonomisation des femmes… »

    L’événement de la Clinton Global Initiative aura lieu vendredi et sera accueilli par l’université Howard, dont Mme Harris est une ancienne élève. »

    Je suis très fâchée, j’en ai ma claque que les médias sociaux mettent le feu aux poudres…de l’ignorance crasse mon humble avis…de ne pas préciser que l’événement vient de la FONDATION CLINTON ce qui change le contexte.

    1. Mona dit :

      Je suis d’accord @Layla les médias se comportent en agitateurs professionnels avec leur sensationnalisme (source de revenues) … il n’empêche qu’avec un titre pareil tout dialogue avec Bill Clinton porte à confusion ou à interprétation, et c’est mauvais pour le gouvernement Biden.

  9. Gilles Morissette dit :

    « Hypocrisie » est une expression que « DiaperDon » et ses adorateurs connaissent bien.

    Ils la pratiquent tous les jours, et ce dans chacune de leurs activités.

    Se tenir aux côtés d’un salopard accusé d’agressions sexuelles sur 26 victimes.

    Il faut une bonne dose de cynisme et d’hypocrisie pour faire ça..

    On en attendait pas moins de ce ramassis d’enfoirés.

    Clinton n’était pas un « ange de vertu » on en convient mais il demeure un des ex-présidents les plus appréciés par les électeurs américains.

    Les divers sondages sur la question le démontrent.

    Quant à KH, les commentaires de la « Drette » n’ont rien de surprenant et démontrent, encore une fois, que cette dernière (La « Drette ») n’a AUCUN CLASSE.

    Le bac à vidanges est le seul endroit qui lui convient !!

  10. kelvinator dit :

    Broaddrick s’est rapidement disqualifié avec son attaque sexiste. Ça souligne l’hypocrisie de ce genre d’hyperboles.

  11. Gilles Morissette dit :

    Développement intéressant à propos des « Tarés » qui ont bloqué le Pont-Tunnel Lafontaine le 13 mars dernier.

    https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2021-03-24/le-complotiste-mario-roy-arrete-pour-mefait.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter.

    Personne ne devrait en être surpris

  12. Gilles Morissette dit :

    Article intéressant sur le vaccin AstraZeneca qui devrait remetttre les pendules à l’heure.

    https://www.msn.com/fr-ca/actualites/quebec-canada/vaccin-dastrazeneca-aucun-effet-ind%c3%a9sirable-signal%c3%a9-au-canada/ar-BB1eXIwD?li=AAanjZr

    Est-ce susceptibe de rassurer les gens? Oui et Non.

    À chacun de se faire une opinion.

  13. Maïs1988 dit :

    Bill Clinton…

    N’est-ce pas lui dont le nom apparaît 26 fois sur le manifeste du Lolita Express qui faisait les allers-retours sur Little St. James Island, l’île privée de Jeffrey Epstein, aussi connue comme « Pedo Island »?

    N’est-ce pas Colin Powell qui, découragé, disait de Bill : « he is still d*ck*ng Bimbos »?

    Ça commence à ressembler à la définition d’une « pervers ». Finalement, Juanita Broaddrick a peut-être raison.

    Pour ce qui est de parler de « l’autonomisation des femmes et des filles aux États-Unis et dans le monde »… Disons que dans ce domaine, Bill possède une expérience, comment dirais-je, « particulière ».

    Pour ce qui est du commentaire visant Kamala Harris : « with a woman who spreads her legs for power ». Ouf! C’est assez cru comme commentaire. Honnêtement, toutefois, Broaddrick a malheureusement raison. Harris était la maîtresse de Willie Brown ex-maire de San Francisco, ex-« State Assembly Speaker ». C’est Brown qui va lui ouvrir les portes d’abord comme District Attorney de San Francisco, ensuite comme Attorney General de Californie. C’est Brown qui va la parachuter sur différents Comités d’État. Brown lui ouvre grandes les portes de San Francisco et celles de la Californie (1). « The rest is History ».

    (1) Peter Schweizer, 2020. Profiles in Corruption – Abuse of Power by America’s Progressive Elite.

    1. simonolivier dit :

      Epstein? Est-ce le gars que l’on a vu dans plusieurs vidéo avec Donald Trump?

    2. NStrider dit :

      Je suis généralement très en désaccord avec votre façon de voir les événements, mais malheureusement pour les démocrates, je crois que dans ce cas précis votre lecture est juste.
      Clinton a abusé de sa position d’autorité, de son statut et du pouvoir immanent que cela lui conférait. Certains s’objecteront en disant qu’il s’agissait d’adultes consentants. Mais je ne reconnais pas cette posture parce que dès qu’il y a relation d’autorité, pour l’un,il y a position de force et en corollaire il y a position de faiblesse pour l’autre.
      Si on accepte ce type de défense, aussi bien mettre tout le mouvement « me too » à la poubelle.

      En ce qui a trait à Mme Harris, cette portion de son passé m’était inconnue.

      Vous conviendrez cependant que nos deux commentateurs Broadrick et Cortes, compte tenu de leurs antécédents Trumpien, devraient se garder une petite gêne.
      En résumé tout démocrate devrait éviter d’être associé à Bill Clinton si l’on parle du dossier des femmes et ce quel que soit l’angle sous lequel on l’aborde

    3. Gilles Morissette dit :

      @Maïs 1988 (25/03/2021 à 13:28)

      Tout pour salir la réputation d’une femme honorable comme Kamala Harris.

      En plus, vous donnez foi à la parole de quelqu’un qui se « colle » après un type envers qui 26 femmes ont porté des accusations d’agressions sexueles.

      Le cremage sur le gâteau. Voici une biographie intéressante sur votre source( Peter Schweizer.)

      https://en.wikipedia.org/wiki/Peter_Schweizer.

      Je retiens ceci: Il est l’éditeur sénior de « Breitbart News ». Il me semble que ça devrait allumer quelques lumières chez vous. C’est probablement trop vous demander.

      On peut finalement dire que vous faites vraiment honneur à votre réputation de misogyne et de « parfait petit salopard de merde ».

      On vous félicite pour vos choix.

    4. jeani dit :

      Beau commentaire mysogine de notre cher Maïs!

      Lors de votre intervention, vous répétez, c’est Brown qui …, Brown lui a ouvert les portes, etc…

      Si Harris avait été, Monsieur Harris et Brown, Mme Brown, je suis convaincu que vous n’auriez pas insisté sur les moyens pris par « l’amant » Harris pour arriver à ses fins.

      Encore faut-il être capable de lire dans les pensées de Mme Harris pour avoir une conclusion aussi évidente, cher Maïs.

    5. chicpourtout dit :

      Mais 1988
       »C’est assez cru comme commentaire.
      Honnêtement, toutefois, Broaddrick a malheureusement raison. » C’est exact, c’est cru…
      Mais Mme Harris a droit à sa vie privée. Il est dommage que l’on dise cela d’une femme.
      Un homme lui va passer pour avoir du charme, du succès… les femmes elles, elles vont être automatiquement salie.
      Est-ce qu’il faut pour autant faire voeu de chasteté aussi quand on est une femme de carrière? N’avoir aucune sexualité? Pas certaine…

      Perso, je n’apprécie pas dans la vie professionnelle lorsque les femmes mélangent les deux aspects dans leur milieu de travail. Ça fou le bordel!
      Oui le bordel et à bien des niveaux, j’ai trop vu comment cela venait impacter l’éthique, l’équité, l’atmosphère professionnelle. Beaucoup de gens autour deviennent mécontents, voient les passe droits. Mais si Mme Harris est capable de vivre dans ce contexte, cela la regarde et ce n’est pas notre problème vraiment…
      Il ne faut pas oublier que près de la moitié des couples se forment dans le milieu du travail dit-on…
      On passe plus de temps au travail qu’a la maison (enfin… avant la Covid19). Maintenant c’est autre chose…

  14. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 13:26

    Dans le cas du vaccin d’AstraZeneca, on disait dans ‘La Presse’ que son taux d’efficacité est de 76%, rien pour écrire à sa mère. Plusieurs personnes vont sans doute demander d’être vacciné avec une alternative.

    1. jeani dit :

      Par contre, dans le même article, il est écrit qu’il serait efficace à 100% pour prévenir les cas graves de Covid-19. C’est d’une importance capitale et il faut aussi le souligner.

      1. marie4poches4 dit :

        oups, désolée je ne vous avais pas lu.

    2. marie4poches4 dit :

      76% contre les cas symptomatique mais 100% pour prévenir les cas graves et les décès.

      1. chanounou dit :

        @marie4poches4,
        Et c’est super bien, même si, bien évidemment, chacun se réjouirait si la fourchette était moins large…. Mais devant un tel danger, que le vaccin soit efficace à 100 % pour éviter les complications graves c’est juste formidable.
        En effet, être malade sérieusement de cette saleté , chacun de nous en a intégré l’idée mais, l’intubation avec des semaines et des mois d’hôpital, c’est autre chose …
        A ce sujet, l’actuelle ministre française de la Culture, ancienne ministre de la Santé ( pharmacienne de formation) est actuellement hospitalisée pour COVID. Les nouvelles semblent rassurantes mais …..

    3. M.Rustik dit :

      @Apocalypse, la plupart des données, pour tous les vaccins Covid, sont arrivés autour de 70-80%. Ce qui est intéressant, ce sont les sous-catégories. Dans certains groupe âge/sexe, ça dépasse fortement 90%. Dans d’autres groupes… hum, ça tourne autour de 50-60%. La majorité, vaste majorité, c’était tout de même assez bien.

      Exemple, la meilleure étude selon moi sur AstraZeneca, est une anglo-suédoise, qui avait des patients majoritairement en Angleterre et au Brésil (étude parue dans « The Lancet »). C’est elle qui a donnée 72%. Une étude similaire faites en Afrique du Sud a donnée:47%! Que s’est-il passé en Afrique du Sud? Assez simple, pas la même population et surtout pas tout à fait le même virus. Sur ce qui est appelé la souche d’Afrique du Sud, le vaccin ne procure que 10% de protection. Sur la population qui avaient les meilleurs résultats et qui avait la bonne vieille souche, les résultats étaient les mêmes, dépassant le 90%.

      Pour la protection des effets secondaires, le 100% est faux. Il y a eu 1 décès sur les candidats, décès directement attribuable à Covid. Il y a eu aussi quelques-uns d’hôspitalisée. Ce n’est pas élevé, le vaccin protège bien, mais propager le 100% c’est colporter une valeur non exacte.

      Les autres vaccins semblent avoir les mêmes types de résultats… le rêve de contrer toutes les souches avec le vaccin semble bien mince.

  15. lechatderuelle dit :

    C’est, au final, Bill Clinton qui ne manque pas d’air de mettre sur pied cette rencontre et d’y inclure la VP des USA….

    comme maladresse on ne peut pas faire pire…

    c’est fou comment les gens se perçoivent autrement… Ce Bill n’a donc jamais mesuré la portée de ses agissements….

  16. jeanfrancoiscouture dit :

    Bill Clinton et l’autonomisation des femmes? C’est un peu le Colonel Sanders qui participe à une conférence sur la sécurité du poulet. 🙂

    1. chicpourtout dit :

      Ou encore un régime minceur végan… 😉

  17. gl000001 dit :

    Il s’est peut-être réhabilité ? Je dis ça de même …

  18. lechatderuelle dit :

    Bill Clinton ne pouvait pas laisser la gestion de cette rencontre à sa fille, par exemple…. ça aurait moins politisé le débat que lui et la VP…..

    maintenant, peu importe ce qui ressortira de cette rencontre, c’est foutu….

    les gens ne se souviendront que de Bill…. erreur de marketing monumentale…..

    c’était écrit dans le ciel que les républicains et la droite acharnée tomberaient sur cet événement comme une nuée de sauterelle sur un cotton de maïs….

    Comment faire déraper un événement utile vers une foire de garrochage de boue…. Ton satyre est pire que le mien… mon salopard est moins salopard que le tien… bla bla bla….

    même pas foutu de simplement faire un événement qui fasse l’unanimité des 2 côtés…. ce pays n’a pas fini de piétiner….

  19. M.Rustik dit :

    Concernant Clinton et Harris. Je suis d’accord que Harris peut aller ou elle le veut. Que Clinton n’est tout de même pas l’anté-christ. Mais en politique, l’image compte pour beaucoup. Kennedy l’avait compris! Il faut comprendre que ça marche (malheureusement) toujours ainsi aujourd’hui.

    Je pense que les conseillers de madame Harris en ont manqué une ou que madame Harris a décidé « qu’il faut parler de ce sujet et que toutes les tribunes sont bonnes pour le faire ». Si elle est prête à se battre sur ce point et vivre avec les munitions qu’elle donne au républicain, bien à elle!

    (personnellement, j’y serais aller pour en parler! Ce n’est pas pour rien que je ne suis pas politicien)

  20. InfoPhile dit :

    J’ai grand peine à accorder de la crédibilité à une femme qui fait si peu preuve de moralité qu’elle en arrive à écrire grossièrement à propos d’une autre :  » a woman who spread her legs for power  »

    Reprendre des bobards populaciers répandus par des gens que trop enclins à piétiner leur humanité : Une initiative incroyablement disgracieuse !

    Même si elle n’est pas en haut de la liste de mes préférés-es, Mme Harris est de toute évidence compétente. Une solide fonceuse qui a gagné ses galons honorablement. Ses fréquentations amoureuses ne l’ont assurément pas rendue plus talentueuse ni ont compensé pour ses efforts en vue d’atteindre un fort calibre professionnel.

    L’autonomisation des femmes passe bien entendu pour une indépendance financière et donc par une lutte pour l’égalité des chances et l’équité salariale. Et aussi par le libre choix en matière d’avortement.

    En tant que progressiste, B. Clinton a toujours encouragé cela.

    La fondation Clinton ? Contrairement à celle de Trump, elle n’a pas été dissoute !

  21. Nefer111 dit :

    Y as tu quelqu’un d’assez naïf pour croire que la fondation Clinton et K. Harris sont de gauche …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :