Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Dans un billet publié la semaine dernière, j’expliquais que le gouverneur démocrate de New York Andrew Cuomo était tombé de son piédestal en raison de sa gestion des établissements pour personnes âgées pendant la pandémie de coronavirus. Après avoir été encensé pour ses conférences de presse à la fois franches et rassurantes au plus fort de la crise, il est aujourd’hui accusé d’avoir cherché à camoufler le nombre de décès dans ces établissements. Et il vient de recevoir une nouvelle tuile sur la tête : son administration fait l’objet d’une enquête du FBI et du procureur fédéral de Brooklyn sur cette même gestion contestée.

Selon le Times Union d’Albany, l’enquête n’en est encore qu’à une étape préliminaire et aucune allégation d’actes répréhensibles n’a été faite. Au coeur de l’enquête : une directive de l’administration Cuomo remontant à mars dernier et forçant les maisons de retraite et les centres de soins de longue durée d’accepter des résidents qui sortaient de l’hôpital après avoir été traités pour la COVID-19 – mais qui n’avaient pas encore été déclarés négatifs. La directive a été abandonnée deux mois plus tard après l’explosion des décès dans les établissements pour personnes âgées.

Rappelons qu’une haute conseillère du gouverneur a provoqué l’indignation générale la semaine dernière en admettant à des parlementaires new-yorkais que l’administration Cuomo avait choisi de ne pas divulguer l’été dernier l’information sur le nombre de décès dans les établissements pour personnes âgées au ministère de la Justice américain de peur que l’administration Trump ne s’en serve à des fins politiques.

Or, en cachant cette information à Washington, l’administration Cuomo en a également privé les parlementaires new-yorkais, qui la réclamaient également.

Le gouverneur Cuomo a reconnu plus tôt cette semaine une «erreur» mais a refusé de s’en excuser. Selon le Times Union, il n’est pas encore clair si l’enquête du FBI et du procureur fédéral de Brooklyn portera sur le refus de l’administration Cuomo de fournir au ministère de la Justice américain les données demandées.

Quoi qu’il en soit, Andrew Cuomo doit s’ennuyer de Donald Trump, qui lui permettait de bien paraître en comparaison.

P.S. : Nous voilà arrivés à l’avant-dernière journée de la première campagne de financement de ce blogue en 2021. Merci de tout coeur à ceux et celles qui y ont déjà contribué, ainsi qu’aux autres qui le feront aujourd’hui!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo Mike Groll)

37 réflexions sur “Une autre tuile pour Cuomo

  1. Superlulu dit :

    Ça doit faire parti du travail de Maire à NY.
    Toujours une controverse ou pire.

    1. Madalton dit :

      Il est gouverneur de l’État et non maire de la ville de NY.

  2. Mona dit :

    Ma première réaction est contradictoire.
    Autant il me semble important que des informations sur des décisions prises au plus fort de la crise, soit reconnues comme erronées.. autant je comprends que les cacher d’un gouvernement pervers- obstiné dans le déni meurtrier de la pandémie -, qui les auraient utilisées, valorisées, divulguées et déformées, auraient pu causer plus de mal que de les étouffer.
    Et je trouve qu’en procédure, ouverture d’enquêtes, instructions de dossiers, le FBI, grand absent pendant 4 ans face à l’implantation d’une administration infiltrée par l’extrême droite qui préparait un état autoritaire bien pire qu’il n’était déjà… à vraiment mieux à faire.

    1. onbo dit :

      @Mona,

      Je partage votre perplexité.

      Au plus fort de la dénonciation publique, le gouverneur Cuomo va reconnaître son erreur.

      Les républicains vont hurler de rire en déchirant hypocritement leur plus vieille chemise de bricolage. (Cruz le premier)

      Les autres, démocrates et indépendants, vont déplorer l’erreur de Cuomo tout en soulignant avec insistance que l’ex président a fait bien mieux: Trump, puisqu’il est encore question de lui, il a fait quoi le trompeur Trump?

      Trump a nié la gravité du virus; puis a dit qu’il a minimisé le virus pour ne pas faire paniquer la population; Trump n’a finalement rien fait sinon se cacher; puis contredire et humilier ses principaux conseillers à la santé et à la Covid. Sans oublier: détester les démocrates, les insulter, promettre puis oublier les respirateurs promis, probablement vendus ailleurs (redirigés selon des ‘priorités prioritaires urgentes’ pour le dire de façon acceptable)

      Tout un don, moins la maturité, ce Trump! Tout sauf un chevalier sans peur et sans reproche.

      Mais assurément un peureux maladif (whining little bitch)!
      Un évitant froussard devant les gens ordinaires qui jugent selon le sens commun!
      Un inquiet secret devant la maladie!
      Un négationniste devant la mort et face à sa propre mort!
      Un baveux méprisant qui ridiculise les soldats us, (ses hommes en uniformes), qui sont morts en service, qu’il estime être des niaiseux pour être allés au combat au risque de leur vie, sans même avoir pensé à négocier des avantages personnels au retour…

      Puis, suivant les rumeurs et nouvelles sur la recherche, Trump a prédit soudain l’arrivée prochaine d’un vaccin miracle, pour en faire une affaire de type business as usual, pensant d’abord à lui-même, à ses proches, à ses suiveurs, puis menaçant les États bleus dont New-York et son Gouverneur d’être servis en dernier ou d’être servis à la graine.

      Et pourquoi cet immobilisme de Trump?
      Il apprend que ce sont principalement les « vieux » qui sont touchés. Pensez aux milliards récurrents de $ récupérés dans Medicaid et Medicare.

      Il apprend que les Noirs américains sont beaucoup plus touchés que les Blancs. Comment ne pas penser à ce gain électoral récurrent aussi pour les républicains, par soustraction d’électeurs, puisque les Noirs votent largement démocrate.

      En résumé, de relever une faute de Cuomo, c’est en fait remonter au véritable auteur d’un génocide à ciel ouvert, comme en témoignent les milliers de cercueils sur l’Ile de Rilke dans le Bronx.

      Omettant tout à fait de se taire ou d’exprimer un salut personnel et présidentiel devant ces cercueils alignés contenant chacun une vie entière de milliers de personnes âgées, pères et mères des enfants de la nation américaine, tout ce qu’a trouvé à dire le délirant grandiloquent: « Un spectacle magnifique ».

      note: désolé, je ne me rappelle pas les mots exacts. Ce dont je me rappelle, c’était une bêtise.

      1. gigido66 dit :

        WOW! Chapeau!👏👏👏

      2. Haïku dit :

        @onbo
        Excellent commentaire !! 👌👌

    2. gigido66 dit :

      Bien dit!

  3. mimimincoeur dit :

    Le printemps dernier, avec ses conférences de presse, il paraissait quasi parfait. C’était trop beau pour être vrai…

  4. marylap dit :

    Je n’ai rien contre l’enquête lancée contre Cuomo, il n’aurait pas dû cacher l’information (même si je comprends un peu ses motivations). Mais il était où le FBI pendant que Trump ignorait complètement la pandémie et refusait d’aider les États qui n’avaient pas voté pour lui ou dont les Gouverneurs critiquaient sa gestion de la crise?

  5. Madalton dit :

    Le FBI devrait aller aussi en Floride où DeSantis a congédié la personne en charge de compiler les données parce qu’elle ne voulait pas les manipuler.

    En même temps, il pourrait enquêter sur le contrat donné aux épiceries Publix pour la vaccination dans leurs pharmacies situées à l’intérieur en contrepartie d’un montant de 100 k$ pour sa campagne de 2022. Publix est une compagnie privée qui a des épiceries partout en Floride. De plus, Publix a donné un montant de 300 k$ pour la campagne de Trump Stop the Steal. Un boycott de cette entreprise a lieu présentement.

    https://www.today.com/food/people-are-boycotting-publix-because-heir-donated-capitol-trump-rally-t209177

  6. Guy LB dit :

    C’est toujours triste de voir se couvrir de rouille
    l’armure blanche d’un preux chevalier, même quand le vaillant défenseur des opprimés n’est coupable de rien de plus que ce qu’ont fait tous les autres.
    Ce qu’il faut retenir du billet d’aujourd’hui, c’est cette phrase : « Andrew Cuomo doit s’ennuyer de Donald Trump, qui lui permettait de bien paraître en comparaison. ».
    On risque fort de voir se multiplier les cas semblables, car T**** était un paratonnerre drôlement utile à toutes les fripouilles du système. Un chroniqueur du NYT analysait récemment, dans cette optique, la pourriture que cachent les vertueuses dénonciations du Lincoln Project.

    1. Achalante dit :

      C’est le retour à la normale, maintenant que ce type n’est plus là pour tirer la couverture médiatique à lui…

  7. Ziggy9361 dit :

    Je doute beaucoup que Cuomo s’ennuie de l’ignoble répugnant #45 ,faut pas oublié qu’au début de la pandémie #45 et sa suite dont Miller prenait un malin plaisir à dénigrer les états bleus pour leurs gestions de la covid une petite grippe saisonnière qui ne sera que du passé au printemps.
    Pendant ce temps Cuomo gèrait les débordements dans les hopitaux ,le manque de matériel de protection et de respirateur,en plus d’être obligés d’entreposés les cadavres dans des camions réfrigérés.

    Pendant ce temps #45 trouvait ça drôle de voir un fail démocrate do nothing.

    Le FBI encore une fois lâche la proie pour l’ombre,le principal responsable de cet énorme gachis va encore s’en tiré à moins qu’une sérieuse enquête fasse la lumière sur l’inaction de #45 qui contredisait
    son spécialiste le dr.Fauci.

  8. vercheres dit :

    Vu l’angle de la photo choisie, c’est un ange cornu ce Cuomo?

    Ce qu’a si bien résumé M. Hétu s’applique à tous les démocrates désormais: il ne suffit plus de ne pas être Trump pour faire la job.

  9. Pierre S. dit :

    —————————–

    Gestion déficiente des établissement de personne âgées

    Au Québec c’est exactement le cas …C’est d,ailleurs ce qui caractérise la majorité des déces
    covid du bilan Canadien …. les déces dans les résidence pour personnes agées au Québec
    On parle de 8 500 décès et je suis très conservateur

    1. garoloup dit :

      oui…on a fait exactement les mêmes erreurs que Cuomo: retourner dans leurs CHSLD les pensionnaires soignés dans les hôpitaux mais non guéris de la Covid… on croyait bien faire..

    2. gigido66 dit :

      Et, ici, on pense que notre gouvernement manoeuvre bien, sa cote de popularité est au plus haut en ce moment, on a mis ça sur le dos de l’ignorance, nos 3 chevaliers de la conférence de presse ont aussi ratatiné les faits quand ils nous disaient que le masque ne servait pas à grand chose quand on sait maintenant que c’était plutôt la pénurie de masques qui les préoccupaient.

      1. gigido66 dit :

        …préoccupait…

  10. Shaun Karter dit :

    « Quoi qu’il en soit, Andrew Cuomo doit s’ennuyer de Donald Trump, qui lui permettait de bien paraître en comparaison. »

    Pourtant, les deux sont pareils. Deux bullys, arrogrants, imbus de leurs propres personnes.

    Similairement au Lincoln Project, Cuomo était utile pour un temps parce qu’on le paradait comme un “modèle » de bonne gestion de pandémie contrairement au 45. Tout le monde savait qu’il avait transformé les RPA en des camps de la mort en les obligeant à prendre en charge des Covidés mais c’était plus important de faire mal paraître Trump que de faire la lumière complète là-dessus,

    Tout comme le Lincoln Project, il a bien joué son rôle « d’idiot utile » et on le largue maintenant dans la gueule du loup.

    1. gl000001 dit :

      Non. t**** est bien pire. Il a niaisé avec la COVID au niveau national. Cuomo a juste caché des chiffres et a pris une décision mal avisée comme à beaucoup d’autres endroits.

      1. Shaun Karter dit :

        @gl000001 « Cuomo a juste caché des chiffres »

        lol Cuomo a « juste » fait de l’entrave à la justice.

      2. gl000001 dit :

        « entrave à la justice » Est-ce que les accusations ont été portées ? Ou c’est juste votre invention comme toujours ?

    2. Ziggy9361 dit :

      Radovan la solution facile aurait été de faire comme en Russie les envoyés au goulag,malheureusement aux USA il n’y a pas de Sibérie pour cacher les personnes malades.
      Peut les envoyés dans des maisons pour aînés n’était pas l’idée du siècle mais sans option alternative il a fait pour le mieux.
      Toi probablement c’est à la rue qu’ils auraient finis leur vie, c’est de leur faute ,ils n’ont faits aucun effort pours’en sortir au contraire de ton idol qui s’en est sorti plus fort.
      Le mental toughness ça guérit toute au royaumr des Q.

  11. Louise dit :

    Si le comportement de Cuomo mérite une enquête, je suis certaine que ce n’est pas le seul État où il y a eu des irrégularités. Est-ce que l’enquête du FBI va être biaisée ? On ne sait plus à qui faire confiance devant l’ampleur des mensonges des uns et des autres pour mal faire paraître les adversaires politiques.
    À quand l’enquête sur la réponse de Trump face à la pandémie ? Il y en a bien pour dix ans à déterrer toute la corruption de cette administration.

    1. Haïku dit :

      Fort bien dit @Louise !!

  12. chicpourtout dit :

    Autre aspect non négligeable…
    La morale de l’histoire est aussi de ne jamais prendre de  »haute conseillère » trop jeune. C’est une sérieuse maladresse de sa part. Il y a de quoi être en sirop… elle crée toute une histoire dont M. Cuomo fait les frais désormais.
    Il faut toujours penser une longueur d’avance surtout dans cet univers politique…
    Avec l’expérience, on apprend à être prudent sur les déclarations publiques que l’ont fait dans le cadre de son travail. M. Cuomo semble avoir fait un bon travail malgré tout durant cette pandémie. Il s’est débrouiller avec les  »moyens du bord »… ne l’oublions pas. Il savait se tenir debout et n’hésitais pas à formuler ses requêtes à l’autre qui allait jouer au golf…

  13. Cuomo vient de se rendre compte que la gloire est éphémère et que tu peux passer de « héros » à « zéro » très rapidement.

    Il ne doit cependant pas être le seul gouverneur à s’être livré à ce genre de magouilles. Même l’ENFOIRÉ et son ramassis de fripouilles qui squattaient, à l’époque, la MB se livraient aux mêmes pratiques.

    L’enquête du FBI va-t-elle examiner tout ça ou se concentrer uniquement sur le cas Cuomo.?

    On verra pour la suite des choses mais avec une nouvelle administration à Washington, c’est le moment parfait pour se lancer à la chasse aux « crosseurs » et aux politicients qui ont menti à la population en minimsant l’ampleur de la pandémie, en trafiquant les données afin de bien paraître, en mettant en danger la vie de leurs concitoyens.

    Le FBI, le DOJ, et d’autres organismes similaires ne devraient pas manquer de boulot au cours des prochaines années.

  14. MarcoUBCQ dit :

    Sans vouloir défendre Andrew, qui pourrait être maire de New-York et faire mieux que lui? Cette tendance à critiquer, condamner et juger tout un chacun est lassante, épuisante, ignoble et inhumaine. Quand je me rend compte que je viens de faire exactement cela je m’auto-rabroue. Comme l’a si bien écrit Arno Gruen, cette tendance mortifère fait que seuls les psychopathes vont prétendre être sans tâches, et donc on leur ouvre grand la porte à des postes de commandement. Cette manie a aussi comme conséquences innombrables qu’on hésite tous à dévoiler nos erreurs, bévues et maladresses. Ainsi seuls les abrutis genre Machinchouette ou Vlad the Bad sont assez dingues ou rusés pour prétendre être plus blanc que neige. Va bien falloir un jour se permettre d’être communément faillible sur la place publique.

    1. Mona dit :

      Je partage @MarcoUBCQ
      Et c’est une attitude procédurière qui consiste à ne jamais reconnaître une erreur, drapé dans des postures de mensonge et de ruse, dont Roy Cohn, l’avocat mentor de Trump était le maître absolu.

  15. Toile dit :

    « Au coeur de l’enquête : une directive de l’administration Cuomo remontant à mars dernier et forçant les maisons de retraite et les centres de soins de longue durée d’accepter des résidents qui sortaient de l’hôpital après avoir été traités pour la COVID-19 – mais qui n’avaient pas encore été déclarés négatifs. La directive a été abandonnée deux mois plus tard après l’explosion des décès dans les établissements pour personnes âgées »..

    —-
    En mars dernier! Se rappeller que la pandémie fut déclarée le 11 mars. A cette date, on savait peu de choses sur ce virus et tout le monde faisait de son best. Lui surtout et il me semble que ces décisions urgentes étaient issues de la science et du gros bon sens.

    Si poursuites il y a, le débat risque de tourner autour de la notion de « mais qui n’avaient pas encore été déclarés négatifs« . Intentionnels ou pas ? On fait pas mal la meme chose chez nous avec les résultats desastreux connus.

    En tout cas, s’il est poursuivi, me semble qu’il y a un lard orange qui devrait l’être.

    ——-

    Et moi je suis allée chercher maman à son appartement de retraités aussitôt que les consignes d’interdictions de visites dans les milieux hospitaliers furent décrétés. On parle du 16 mars. Un beau 11semaines de confinement total au bord d’un lac.

  16. Cubbies dit :

    D’accord je veux bien voir l’administration Cuomo faire l’objet d’une enquête. Il n’est sûrement pas le seul à avoir coupé les coins ronds. Mais une fois parti, faites aussi enquête sur DeSantis en Floride, un autre zouf inspiré par l’Orangé. Il y a beaucoup de matière à considérer.

  17. Pierre S. dit :

    ————————

    Cuomo …. mais effectivement, Di santis en Floride qui a longtemps incité sa population
    à contrevenir aux règel h’ygiène, de distanciation et consignes de la santé publique ….

    À l’inverse la gouverneure démocrate du Michigan qui a tout fait pour protéger sa population a vue
    sa vie être mise en danger par l’imbécile de président lui même qui lui a envoyé ses proud boys
    l’intimider, envahir ses locaux et pour certains même comploter pour l’enlever et l’assassiner

    Alors pour les comiques qui ont tendence à mettre Cuomo et Trump dans la même catégorie de
    négligence et de comportement criminel …. ils ne sont clairement pas au même niveau de compromission
    et de négligence criminelle.

  18. Benton Fraser dit :

    C’est assez paradoxale!

    D’un côté Cuomo qui ne veut pas en parler de mauvaises nouvelles sur la covid à Trump et de l’autre, Trump qui ne veut pas écouter les mauvaises nouvelles sur la covid!!!

  19. sousmarin dit :

    De toute façon, admettre des personnes malades et contagieuses, au sein d’une population extrêmement vulnérable et confinée, revient à dégoupiller une grenade et à la balancer dans une pièce close et bondée ; c’est ridicule !
    Dans ce domaine, la gestion du gouverneur de NY a été nulle – comme en France d’ailleurs (personnellement, j’aimerai bien une vraie enquête sur cette gestion française déplorable) – mais, vu la compétence de trumpette et Cie, la diffusion de l’information n’aurait bien entendu rien changé ; dénigrer l’adversaire, les politiques savent faire, mais se servir des erreurs d’autrui – et a fortiori de leurs erreurs – pour faire mieux, là il n’y a plus personne !

    Il n’y a rien de honteux, bien au contraire, à reconnaître et à s’excuser des erreurs que l’on a commises de bonne foi. Mais est-ce bien le cas ici ? Si oui, il va falloir que le gouverneur m’explique son raisonnement car la décision m’apparaît comme incompréhensible.

  20. lechatderuelle dit :

    tout et n’importe quoi est passible de poursuites aux USA… débile et totalement irresponsable comme méthode de vérification….

    toujours un procès…. toujours un coupable mais jamais le bon…
    le problème n’est pas de savoir l nombre exact de morts, ce qui ne change rien à la réalité… mais pourquoi la ville en était rendu là… et cette réponse est à Washington…..

  21. Apocalypse dit :

    @Pierre S. – 10:08

    ‘Gestion déficiente des établissement de personne âgées; Au Québec c’est exactement le cas…’

    Effectivement, nous avons la même chose au Québec où le gros des décès a eu lieu dans ces établissements 😢😢😢.

    En fait, 95% des morts par la Covid-19 sont chez les personnes de 65 ans et plus et massivement chez les 70 ans et plus.

    Je regardais les statistiques des morts pour 2020 par rapport à 2019 et il y a une importante surmortalité chez les 70 ans et plus, mais aucune chez les 65 ans et moins ou à tout le moins, une très faible.vi

    Un(1) an plus tard et malheureusement, on a jamais pu protéger les gens âgés. Il devra y avoir une sérieuse, sérieuse réflexion au sortir de cette crise pour trouver ce qui n’a pas fonctionné et corriger pour l’inévitable prochaine fois. Pas certain que cela va se faire, on verra plutôt du pétage de bretelles de la part de CAQ pour se vanter de la gestion de cette crise et pourtant, il n’y aucune, mais aucune raison de s’en vanter.

    1. Rick dit :

      Apocalypse une enquête pour savoir ce que l’on sait déjà depuis un certain temps; que la Covid est extrêmement contagieuse!Tous les pays ont fait la même erreur! Que donnerait une enquête? Que l’on.mette plutôt l’argent que coûterait cette démarche dans l’amélioration des soins des aînés.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :