Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Il m’arrive souvent de «googler» le nom d’une personne que je m’apprête à citer dans un article, histoire de confirmer son orthographe ou tout autre détail. Ça m’est arrivé début juin 2020 après avoir parlé à un jeune Noir de 27 ans qui s’était présenté comme dramaturge lors d’une manifestation du mouvement Black Lives Matter à Manhattan où les Blancs étaient en majorité. J’allais découvrir que Sam Kebede avait non seulement écrit plusieurs pièces de théâtre mais également foulé les planches comme acteur.

En parlant des manifestants qui s’apprêtaient à défier un couvre-feu imposé par le maire de New York pour contrôler la colère provoquée par le meurtre de George Floyd à Minneapolis, Sam m’a dit : «Ça me fait croire qu’il y a beaucoup d’espoir pour l’avenir, car je vois enfin de nombreux alliés blancs. La majorité de ce pays est blanche. La majorité des manifestants devrait être blanche.»

Ma rencontre avec Sam Kebede a été de courte durée mais je n’ai pas oublié l’espoir auquel il a fait allusion ce jour-là. Un espoir qui semble plus incertain que jamais après les événements des dernières semaines aux États-Unis. Mais peut-on se permettre de l’abandonner? C’est la question que je pose après avoir évoqué cet autre souvenir de la dernière année dans le cadre de la première campagne de financement de ce blogue en 2021.

C’est la question que je pose en vous invitant à continuer à partager vos propres souvenirs et témoignages de la dernière année, marquante et bouleversante à plus d’un titre, dans la section des commentaires. Et merci à tous ceux et celles qui profiteront de l’avant-dernière journée de cette campagne pour contribuer au maintien de ce site consacré à l’actualité américaine.

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:


(Photo AP)

24 réflexions sur “Contribuez à ce blogue, jour 4

  1. Bidulen dit :

    Un pas en avant, trois pas en arrière; deux pas en avant, un pas en arrière… Cette marche est imprévisible. Il y eut Obama, Trump, Kamala Harris… peut-être un monstre ou une lumière après… Cette marche est étonnamment imprévisible!

  2. L’espoir de Sam Kebede est admirable et on se doit de faire en sorte que la flamme demeure allumée.

    On a besoin plus que jamais d’espoir alors que ce pays est polarisée comme jamais et qu’il traverse une crise qui ébranle les fondements sur lesquels il repose.

    Les mouvements comme « BLM », « #metoo » et autres mouvements progressistes ont eu un impact considérable sur la population et ont semé les graines pouvant conduire à des changements significatifs dans la société américaine.

    Les derniers mois n’ont pas été facile et il y a lieu de penser que ça risque de ne pas s’améliorer.

    KEEP FAITH. Serrons-nous les coudes. Soyons solidaires.

  3. Layla dit :

    Mon souvenir de la dernière année, je le qualifie encore après des mois de très pénible.

    Je regrette d’avoir regardé la vidéo nous montrant les derniers instants de vie de George Floyd en le voyant mourir sous mes yeux tant j’étais impuissante et consternée qu’en 2020 cela encore peut se produire dans un pays dit évolué. J’aurais voulu être là pour l’aider.

    Tout était pénible mais après avoir demandé le service des urgences, je ne peux concevoir que personne n’a essayé de le réanimer, pire encore ce pseudo policier à mes yeux (Derek Chauvin) avec la complicité de ses pairs a maintenu sa prise même à l’arrivée des secours, pire encore la civière était là et il maintenait toujours son genou sur son cou. 8 minutes 46 secondes.

    Je ne comprends pas la tolérance des officiers supérieurs face à un tel assassinat. Je ne comprends pas leur Law and Order.

    Mais oui ça faisait du bien de voir autant de blancs manifester aux côtés des noirs. J’y voyais de l’espoir.

    Je ne comprends pas que l’on juge acceptable qu’un président voyant les manifestations de mémoire au Michigan dire « c’est parce qu’il m’aime. » plutôt que dénoncer la violence.

    Je ne comprends pas après tout ce que DT n’a pas fait dans sa gestion de la crise de COVID-19 qu’ il n’a pas été destitué après avoir dit je n’en ai pas parlé parce que je ne voulais pas que les gens paniquent, peut-être que s’il avait vu la panique de ceux atteints sur leur lit d’hôpital voyant la mort venir, il aurait compris qu’il aurait été préférable de paniquer avant que le Covid prenne plus de pouvoir sur nos vies.

    Mon coup de cœur non pas son poème qui était sublime mais la grâce d’Amanda Gorman lorsqu’elle nous en a fait part, ses gestes d’une grande délicatesse, empreints de douceurs, digne d’une princesse, plus que sublime. C’est à travers cette jeune femme que je vois aussi de l’espoir.

    Tous ces morts du Covid jour après jour, c’est désespérant par bout et puis l’espoir se pointe pour d’autres petits bouts.

    Les médias sociaux fermés à DT me comblent de bonheur,la sainte paix.
    Se lever sans ce dire mais qu’est ce qu’il a encore dit. Que c’est bon

    1. Michèle dit :

      Bien dit, Layla 👏🏻👏🏻. Je partage!

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi !! 👌👌👌

    2. gigido66 dit :

      Vous exprimez ce que beaucoup d’entre nous avons vécu au moins durant la dernière année de règne de l’usurpateur. On savait à quel point, tout ce qui se passait au Sud de notre frontière était au-delà de l’imaginable.
      Comment ne pas se souvenir de ces affreux moments étalés presque comme des vidéos trophées devant le monde entier et qui ont scandalisé la plupart gens à qui ont les a montrés des centaines de fois?

      Comment ne pas ressentir un haut le coeur, une nausée devant les réactions de cette bête orange?

      Comment ne pas haïr au plus profond de soi, ce gens qui ont soutenu un monstre et qui en redemandaient encore pour 4 ans, sinon plus?

      Comment avaliser les manifestations violentes de cette portion d’états-uniens qui a subi un vériatble lavage de cerveau et qui croit en cet être abject?

      Les pitbulls et les enragés n’en démordent pas, encouragés par des profiteurs répugnants.

      Tenez, ce matin, pendant que le Texas est en complète désorganisation à cause du froid et de la neige, le Ted Cruz qu’ils ont élu, celui qui veut devenir le calife à la place du calife se permet un repos au Mexique…laissant sa population sans soutien…
      À en 🤮🤢
      Layla, je vous comprends!

      1. Layla dit :

        @Gigido66

        💯excellent💯.Layla.

    3. constella1 dit :

      Layla
      Vous traduisez exactement mes sentiments de cette dernière année
      Je pourrais rajouter que je ne suis plus tout à fait la même et que bien souvent j’ai failli quitter ce blogue n’en pouvant plus de recevoir ces claques quotidiennement au visage et à l’âme
      Mon espoir de voir ce pays revenir à la raison a encore décliné de façon vertigineuse ces dernières semaines
      J’ai perdu un frère ds la tempête failli perdre ma meilleure amie de toujours; je suis et ce depuis toujours la personne vers qui l’on va pour dire ou confier l’innommable ou sa souffrance
      Alors je vais et dois prendre davantage soin de moi . Tant pour moi que pour mes proches ou ceux qui viendront à moi encore pour déposer et partager un peu de leur fardeau
      Merci pour votre partage

      1. constella1 dit :

        J’oubliais le plus important et difficile ;j’ai vu trois heures seulement mes enfants en 2020
        C’était en juillet dernier ….

    4. Ziggy9361 dit :

      Dans la vie ily a les bonnes personnes et les mauvaises personnes pour le moment surtout par ignorance
      il y a plus de mauvaises personnes. Mais je suis de l’avis de Sam Kebede il y a de l ‘espoir et il la vue lors des manifestations.
      Quand j’ai parlé d’ignorance c’ext que les blancs surtout ceux à l’aise ne veulent pas se donner la peine de seulement constater que tous ces gens de différentes provenance et que ces américains d’origine africaine ou des caraïbes n’aspirent qu’à une chose,le bien-être de leur famille,leurs procurés une bonne
      instruction pour ce qui est de l’éducation dansl’ensemble ils sont tous polis et respectueux des lois et des ainés.

      Je vais vous faire un petit parallèle peut-être un peu boiteux sur l’ignorance ou jedirais plutôt l’absence de connaissance. Mon père lorsque la loi sur le patrimoine fut adoptée, il ne l’a pas pris ,sa crainte était qu’il
      ne puisse pas faire respecter ses volontés testamentaire,soit de transmettre à ses enfants selon sa volontée et que le gouvernement se mettrait le nez dans ses affaires,pour preuveil lui imposait leur
      politique.
      Quand le notaire lui a expliqué que le but était de protéger les femmes d’époux violents ou sans parole qui laissait leur épouse démunis avec leurs enfants,il a compris et des années plus tard il a bien vu que sa terre celle qu’il avait reçu de son père qui lui l’avait aussi eu de son père était entre les mains de ses fils
      a fait son bonheur.

      C’est pour ça que Sam ne doit pas cesser son combat il n’est pas seul beaucoup de jeunes américains sont à leurs tours des citoyens du monde ou du moins veulent en faire parti ,ainsi que les femmes qui mènent leurs combats contre l’autorité patriarcale et prennent leurs placent dans des postes qui feront
      avancés la société.

      1. Layla dit :

        @Ziggy9361
        👏👏👏

  4. treblig dit :

    C’est de cette réconciliation entre blancs ( progressifs, du moins pour l’instant) et les minorités ethniques qui est le cauchemar des républicains. Les jeunes, les femmes et, plus globalement, les  » liberals » ( au sens américain du terme) n’en veulent plus de ce racisme systémique envers les noirs , les latinos, les asiatiques… Le transfert vers le vote républicain à l’âge adulte, n’est plus automatique. Loin de là.

    Si 69% de la population est blanche, de moins en moins d’entre eux ne veulent plus être associés au suprématisme blanc. Les Proudboys et autres Oaths Keepers sont de plus en plus marginalisés aux États-Unis.

    La vie ne sera pas un long fleuve tranquille pour les minorités ethniques au cours des prochaines années. Les racistes ont la couenne dure surtout dans le « deep south » . Mais il y a de l’espoir.

    1. constella1 dit :

      Treblig
      Et ce sont pour ces raisons entre autres que le GOP tentent de restreindre encore les prochains votes ds 33 états rouges par des ajouts de règlements
      Voyez cet article

      https://www.rawstory.com/republican-voter-suppression/

      1. chanounou dit :

        @Constella,
        Se dire la  » plus grande démocratie au monde » et permettre ces immondes tripatouillages , y’a comme un hiatus….!

  5. Toile dit :

    « Mais peut-on se permettre de l’abandonner? « 

    Clairement pas. En aucun temps. Faut juste se rappeler que d’ici l’atteinte du but, ca sera comme l’annonce du thé Salada : des hauts… et des bas. Abdiquer l’espoir, c’est mourir, rien de moins.

    « Fiez vous à vos rêves, car en eux est cachée la porte de l´éternité » Le prophete, Kalil Gibran

  6. Guy Bertrand dit :

    Bravo Richard pour ce blogue qui fait partie de mon quotidien. Toujours un plaisir de te lire!

  7. Pierre S. dit :

    ——————

    face à un avenir sombre et gris … l’espoir doit être lumineux et multicolore

  8. Mouski dit :

    En 2016, lors de l’élection de Trump j’étais en Géorgie en route pour la Floride. Le matin de l’élection, la première personne que je rencontre, il est aux alentours de 6h, me demande si je connais les résultats et je lui dis que Trump va être le prochain président. J’ai entendu un “yes” venant de sa part qui restera gravé dans ma mémoire. Et ensuite en reprenant la route 95 pour le sud j’aperçois une affiche sur le bord de l’autoroute grande comme ils sont capables de produire, et sur cette affiche était inscrit: « In God and Trump we trust ». C’est la que j’ai compris que l’avenir des américains était en danger.
    Et le tout s’est confirmé le dimanche soir suivant à l’émission de CBS Sixty-Minutes ou ce nouveau président en devenir avait déjà commencé à nous étaler son arrogance et son « imbue de lui-meme.
    Les quatre années ont été cauchemardesques et depuis le début 2021, beaucoup d’américains ont envie de se sortir de ce monde de mensonges, de tricheries. Je leur souhaite la meilleure des chances car c’est tout le monde libre qui ressent le passage de ce dictateur au pouvoir.

  9. Louise dit :

    Toile

    « Abdiquer l’espoir, c’est mourir, rien de moins. »

    Vous avez raison, l’espoir est une lumière qui nous donne le courage d’avancer malgré les doutes, la peur et même la lassitude. Des fois on rencontre des éteignoirs qui essaient d’ébranler notre vision en nous traitant de naïfs, de trop optimistes et pas très réalistes. L’ expérience m’a démontré que l’espoir nourrit la confiance qui nous donne l’élan d’avancer pour réaliser des changements malgré les obstacles.

    Comme nous tous ici, j’observe la longue marche des noirs pour être reconnus comme des êtres humains qui méritent notre respect et dans leur quête vers l’égalité.
    Comment se fait-il qu’ils n’ont jamais renoncé malgré le rejet et la violence dont ils sont l’objet particulièrement aux États-Unis ?
    Parce qu’ils ont cultivé l’espoir qu’un jour ils seront acceptés et appréciés pour ce qu’ils sont et non traités comme des citoyens de seconde zone à cause de la couleur de leur peau.
    Ce qui est remarquable dans leur quête de justice, c’est leur solidarité et leur courage.
    Le courage c’est d’avancer malgré la peur et dans ce sens les noirs méritent toute notre admiration.

  10. mazou884 dit :

    Contribution faite, M. Hétu. Merci mille fois pour ce blogue et un gros merci aussi à tous ceux qui y participent. Vous lire est un plaisir.

    1. Richard Hétu dit :

      Merci!

  11. J’ai 39 ans, cela doit faire environ 20 ans que je regarde souvent les 10 premières saisons des Simpsons, c’est mon comfort viewing 😉

    Ce qui m’a frappé au cours de la dernière année aux États-Unis, c’est que les enjeux sociaux abordés par les Simpsons lors des années 90 sont non seulement encore présents dans la société américaine, mais la situation semble s’être détériorée depuis le temps.

    Les enjeux auxquels je pense sont le racisme, le harcèlement sexuel, utiliser les immigrants comme boucs émissaires pour toutes sortes de maux, le développement de l’économie au détriment de l’environnment, et j’en oublie certainement d’autres.

    Je suis d’accord qu’il faut garder espoir, mais disons que rendu là j’espère que l’année dernière aura crevé un certain nombre de ces abcès, pour que la société américaine puisse espérer en guérir au moins un peu.

    P.S.: Une autre référence à laquelle je pense en constatant que les américains sont divisés sur des faits: la notion de « thrutiness » de Stephen Colbert à l’époque du Colbert Report, précurseur des « alternative facts »! Quelque chose comme: « It doesn’t matter if a fact is real, all that matters is how I feel about it » :-p

  12. franlabrecque dit :

    Grâce à vous M. Hétu mes connaissances de la politique américaine se sont améliorées et j’en suis ravie.
    Je participe à votre blogue avec ma modeste contribution.
    Continuez votre beau travail, nous vous aimons. Bravo.

    1. Richard Hétu dit :

      Merci!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :