Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À défaut d’avoir la moindre parcelle de charisme, Mitch McConnell est un fin stratège. Du moins, c’est ce qu’on répète sans cesse au sujet du chef des républicains au Sénat. Or, un certain nombre de républicains se demandent s’il n’a pas commis une erreur fatale samedi en dressant un véritable réquisitoire contre Donald Trump après avoir voté en faveur de son acquittement à l’issue de son deuxième procès en destitution.

Lors de son intervention, McConnell a accusé l’ancien président d’être «pratiquement et moralement responsable» de l’assaut du 6 janvier dernier contre le Capitole des États-Unis, tout en dénonçant ses théories du complot concernant l’élection présidentielle de 2020. Trump lui a rendu la monnaie de sa pièce mardi en appelant les républicains du Sénat à larguer leur chef. Il a affirmé qu’ils ne gagneraient jamais avec cet homme «renfrogné» à leur tête.

De toute évidence, le sénateur du Kentucky estime qu’il ne peut pas retrouver son poste de chef de la majorité au Sénat avec des candidats trumpistes en 2022, année où les républicains devront défendre des sièges au Wisconsin, en Pennsylvanie et en Caroline du Nord, en autres États où les démocrates pourraient réaliser des gains.

Or, certains sénateurs républicains pensent que McConnell risque tout simplement de nuire aux chances des républicains en provoquant une guerre fratricide dont l’issue est plus qu’incertaine. «Je suis plus inquiet que jamais à propos de 2022», a déclaré le sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey Graham sur Fox News. «Je ne veux pas qu’on s’entredévore. Le président Trump est le républicain le plus conséquent du parti. Si Mitch McConnell ne comprend pas ça, il rate beaucoup de choses.»

Le sénateur républicain du Wisconsin Ron Johnson a fait entendre le même son de cloche lors d’une interview au New York Times : «McConnell a beaucoup de talents, il n’y a aucun doute là-dessus, mais s’il mise sur cette stratégie pour expulser Trump du Parti républicain, c’est une proposition vouée à l’échec.»

Heureusement pour McConnell et les républicain, 2022, c’est encore loin. Mais tant qu’à provoquer Trump, le sénateur du Kentucky n’aurait-il pas dû voter pour le condamner?

P.S. : Nous voilà arrivés à l’avant-dernière journée de la première campagne de financement de ce blogue en 2021. Merci de tout coeur à ceux et celles qui y ont déjà contribué, ainsi qu’aux autres qui le feront aujourd’hui!

Le blogue de Richard Hétu
Other Amount:

(Photo Reuters)

41 réflexions sur “McConnell a-t-il commis une erreur stratégique?

  1. POLITICON dit :

    Entre pouilleux, on s’échange des poux. Graham, McConnell, Trump, Cruz etc., ce sont tous des gens qui utilisent la démagogie pour atteindre leurs objectifs politiques. Que Trump gagne ou non cette joute contre McConnell, il n’a jamais dépassé les 50% dans quoique ce soit. Faut que les républicains trouvent une femme avec du charisme comme Haley par exemple afin qu’ils puissent miser sur une personne qui a du sens, un discours rassembleurs pour la nation entière et des projets économiques intéressants et viables. Trump, ce n’est qu’insultes, mensonges et vantardises. Graham veut garder Trump comme mobilisateur des troupes mais ce n’est pas avec cet individu imprévisible qu’il va remporter les élections de mi-mandat ou les présidentielles.

    1. MarcB dit :

      En passant, du dernier Tweet de Mr Hétu, Nikki Haley a aussi rejoint les forces de l’ombre pour avoir critiqué le « plus meilleur prezidant ».

      https://www.politico.com/newsletters/playbook-pm/2021/02/18/trump-snubs-haley-491802

  2. Dekessey dit :

    Vous avez raison M.Hétu, McConnell aurait dû faire l’inverse, c-à-d voter pour condamner Trump et l’encenser par la suite dans son discours. 😂

    1. MarcB dit :

      McConnell a probablement fait le pari qu’en acquitant Trump, ce dernier se laisserait critiquer afin que McConnell amadoue les républicains modérés et les indépendant. Une sorte de quid pro quo implicite: je t’innocente mais tu me laisses te critiquer une fois!

      Mais comme le Donald est l’être suprême, il ne peut être critiquer sans attirer la foudre divine! 😉

      1. Achalante dit :

        Je crois effectivement qu’en tentant de ménager la chèvre et le chou, il a perdu les deux. J’espère vraiment que les républicains pro-ce-type continueront de le soutenir contre vents et marées (ou contre ouragans et raz-de-marée?) et perdront le support des modérés qui verront l’avilissement de leur parti d’un mauvais œil. Si ça peut garder le pouvoir aux démocrates assez longtemps pour mettre les choses sur le bon sens, et permettre aux gens de comprendre qu’ils sont mieux avec un gouvernement démocrate qu’avec des gens qui ne cherchent qu’à se remplir les poches, on ne pourra qu’applaudir.

        Mais à plus court terme, j’ai bien hâte de voir ce que les poursuites judiciaires vont donner!

  3. senorflash dit :

    Le demi-mesure, ça ne plait jamais a personne. Mais c’est hallucinant de voir quelqu’un qui a contredit Trump qui devient un homme a détruire. Ce partie va s’autodétruire.

    1. Igreck dit :

      God knows⁉️

  4. stellaire11 dit :

    Moi, je mise sur McConnell, qui a déjà vu neiger et qui doit avoir eu des commandes de ses donateurs pour essayer de dégommer Tantrump d’ici aux élections de 2022.

    Il a déjà évoqué les multiples poursuites qui s’en viennent et risquent de rendre inéligible le corrompu en chef. Et de toute façon, c’est sa dernière ronde au sénat et sa mission est de sauver son parti de la mainmise des trumpistes. Si sa stratégie ne fonctionne pas, il risque de passer la main aux démocrates, car son parti a perdu de nombreux adhérents et il doit colmater l’hémorragie.

    1. Igreck dit :

      Et comme sa (tendre) moitié, ex-membre du Cabinet (de toilette) a démissionné donc largué Vous-Savez-Qui, si Mitch ne veut pas passer la fin de sa vie tout seul⁉️

  5. Hilarion Lefuneste dit :

    à mon humble opinion, son requisitoire est est un piège (he did not get away with anything, we have laws and a Justiice dept ou similaire, je ne retrouve pas l’article. Il espère que le DOJ poursuive Trump et si il est condamné (Trump), il pourra faire porter l’odieux au démocrates tandis que si il avait voté pour condamner Trump lors du dernier procès il, et les républicains, auraient subi la colère des Trumpistes.

  6. Madalton dit :

    Il a voulu ménager la chèvre et le chou et il a fait patate.

    1. gigido66 dit :

      Êtes-vous en train de dire qu’il est dans le champ ou en campagne?

  7. yolandgingras dit :

    C’est fascinant de voir un parti politique se cannibaliser…

  8. jeanfrancoiscouture dit :

    «Mais tant qu’à provoquer Trump, le sénateur du Kentucky n’aurait-il pas dû voter pour le condamner?»

    Pas juste «voter» pour le condamner mais se servir de son influence pour amener avec lui les 9 autres sénateurs requis pour bouter DÉFINITIVEMENT Donald Trump hors de toute course à la présidence. Mais peut-être s’était-il rendu compte que son «influence» n’allait pas aussi loin? Alors, son choix fut de finasser pour ensuite y aller d’une forte sortie publique qui visait davantage à la fois la base du parti ainsi que l’opinion publique mais avec 74 millions de votes pro Trump la dernière fois, c’est une sacrée grosse bouchée à avaler..
    Le problème avec cette tactique c’est qu’elle laisse Trump libre accès à une candidature tout en le faisant enrager, ce qui était plus que prévisible compte tenu de ce qu’il est.
    Bref, tous les arrivistes du GOP sont déjà à la «chasse au McConnell» et le pire reste à prévoir pour 2022 et 2024 avec un Trump en embuscade permanente.
    «Et c’est pas fini» dit la chanson.

  9. leonard1625 dit :

    Graham trépigne d’envie d’occuper la place de McConnell. Qu’ils lui donnent, le GOP sera encore plus dans le trouble avec une telle girouette sans épine dorsale comme leader au Sénat.

  10. gl000001 dit :

    « McConnell risque tout simplement de nuire aux chances des républicains en provoquant une guerre fratricide  »
    Le guerre est déjà bien commencée et ce sont les trumpistes quanonistes qui nuisent au parti républicain. Le Q n’a pas d’affaire en politique. t**** aussi. Il l’a prouvé maintes et maintes fois en 4 ans.

  11. Claude dit :

    C’est ben de la misère à comprendre ce politicien .. il doit avoir une stratégie pour avoir dit pareil discours et voter contre la destitution … éclairez moe quelqu’un …

    1. titejasette dit :

      Non. Mc Connell n’a pas commis une erreur stratégique

      McConnell, en accusant Trump « practically and morally responsible » for provoking the January 6 US Capitol, tout comme en accusant MTG d’être la porteure de cancer du parti, a voulu lancer un appel au GOP pour qu’ils s’unissent ensemble pour rebâtir un nouveau parti.

      Ce sont ses collègues qui ont commis une erreur stratégique en refusant sa main tendue.

      Je persiste à croire que les Proud Boys, les suprémacistes, etc, … font partie de goupuscules et que les gens qui croient aux théories de complots vont bientôt se réveiller avec des lendemains qui désenchantent.

      Mc Connell a-t-il fait patate ? Oui ! Il lui faut mainrenant de la crème sûre pour manger avec ses patates.

      Miam miam ! C’est délicieux !

  12. Léo Mico dit :

    C’est amusant ce qu’il se passe : même les élus républicains qui détestent Trump sont finalement obligés de se plier aux désirs de celui-ci, de peur de voir le parti républicain se diviser en deux. Car ils savent que dans ce cas ni le parti trumpiste ni le parti néo-républicain ne pourrait gagner aux prochaines élections.
    Finalement… on dirait que c’est Trump qui va encore décider la politique des républicains pour les prochaines années.

  13. Pierre S. dit :

    ————————–

    McConnel a encore une fois agit en pleutre et en hypocrite.

    Refuser de consamner un criminel qui a paqueté la SCOTUS de juge de droite radicale.
    Mais en même temps l’inculper pour les évènements du 6 juillet pour que la justice américaine
    fasse ce que lui n’a jamais eu le courage ni même l’intention de faire …….

    Bref Mitch McConnell a fait du Mitch McConnell ….. de la politique bassement partisane, vicieuse et
    hypocrite … qui ne sert personne à part ses bas instincts.

    1. Igreck dit :

      « Refuser de consamner un criminel qui a paqueté la SCOTUS de juge de droite radicale »
      Il ne peut pas le reprocher à Chose-là, c’est ce qu’il souhaitait et maintenant il est pogné avec la Bête qu’il a aider à grandir❗️

      1. Igreck dit :

        … à nourrir❗️

  14. Alexander dit :

    Il y a les républicains traditionnels, et il y a Trump.

    Si McConnell n’a pas endossé la destitution, c’est sûrement parce qu’il n’avait pas les 17 votes nécessaires pour appuyer les démocrates même s’il savait que Trump était parfaitement coupable. 10 peut-être, mais pas 17.

    Appuyer les démons-crates, ça te démonise aux yeux des radicaux.

    Graham est une vulgaire couleuvre et Johnson un allié de Trump.

    Mais il y a aussi une série de lâches qui appuient Trump en se pinçant le nez.

    Faute de Trump, qui reprendrait le leadership du parti?

    Haley, Cruz, Rubio, Cheney, Harley? Ça peut aller des deux côtés. Et oui, une lutte fratricide serait mortelle pour ce parti déjà gangrené.

    Il n’ont pas l’appui du vote populaire et ne vivent que grâce au découpage électoral et à leur surreprésentation au Sénat et chez les Grands électeurs.

    Les républicains cherchent à se regrouper d’ici deux ans. Et Trump est le seul mirage de leader qu’il ont à date.

    Un mirage, car Trump est largement responsable de sa propre défaite, même s’il ne voudra jamais l’admettre.

    Si Trump s’accroche, il pourrait finir de torpiller le parti.

    Biden doit se concentrer à présider et remettre le pays sur les rails avec sa gang et laisser les rats se manger entre eux.

    Au moins, lui, il met le pays avant ses intérêts personnels.

    C’est la clé d’une présidence acceptable.

    1. Michèle dit :

      « Si Trump s’accroche, il pourrait finir de torpiller le parti »
      🤞🏼🤞🏼

  15. treblig dit :

    2022 est beaucoup trop loin pour planifier quoi que ce soit. Bourassa disait que 6 mois en politique, c’est une éternité..

    Ce qui est en jeu ici est le contrôle effectif de la machine républicaine. Là, tout de suite, maintenant. Parce que si Trump peut placer ses favori dans l’ appareil, il sera difficile à déloger.

    Probable que McConnell fait aussi un pari. Les différentes poursuites contre Trump vont l’obliger à abdiquer dans la honte.

    1. Mona dit :

      Je partage votre avis concernant le pari de Mitch Mcconnell @treblig :

      Il soutien Trump à l’intérieur du parti et prend la défense du corps constitué en tant que tel, mais il reconnaît la responsabilité de Trump dans le cadre des affaires pénales et civiles en tant que citoyen.
      Légalement il se borde pour le futur devant les juridictions d’états et face a la justice fédérale.
      Entre perdre la direction du parti républicain et terminer sa vie en taule…je pense qu’il a choisi !

  16. Gina dit :

    C’est ce qu’il aurait dû faire , mais trop lâche . On ne peut pas ménager la chèvre et le chou . Il aurait dû dire aux sénateurs sur le plan moral , trump ne les représente pas . Ce qui aurait résolu le problème de l’extrême droite qui s’est appropriée du parti . Il ne l’a pas fait . Aux prochaines élections les républicains modérés avec trump comme candidat ou chef du parti voteront démocrate ; ainsi que les indépendants . Et c’est tant mieux comme çà . On aura huit années de tranquillité . Et peut-être le mouvement Q-Anon et son chef perderont un peu de crédibilité .

  17. POLITICON dit :

    Pour sauver sa peau et son entreprise, Trump doit rester à la tête du giron républicain. D’abord parce qu’il pourra continuer ses levées de fonds pour payer ses avocats sans être inquiété; aussi parce qu’en repoussant, obstruant la kyrielle de poursuites judiciaires, il a des chances d’atteindre une troisième fois la course à la présidentielle sans être condamné pour quoique ce soit. Trump est excellent pour rallier le parti, mais il veut gouverner pour les républicains seulement. Ce n’set pas un rassembleur. Bon pour le parti, mauvais pour le peuple, ca ne fait jamais un bon président et il perdrait sur un ‘landslide’ la prochaine fois encore.

    1. anizev dit :

      je rajouterais lui donner du temps pour assurer que la descendance Trump prenne la relève par la suite. Ivanka aura alors quelles années d’expérience comme gouverneure de la Floride

  18. anizev dit :

    Pour Graham et les autres, ou bien on est pour le roi Trump ou on est contre. C’est Trump et sa suite qui ont commencé la guerre fratricide.

  19. onbo dit :

    «Je ne veux pas qu’on s’entredévore. Le président Trump est le républicain le plus conséquent du parti. Si Mitch McConnell ne comprend pas ça, il rate beaucoup de choses.» Lindsay Graham

    ma perception:

     » C’est clair et net comme une balle de golf dans un trou d’un coup que je vise la Présidence du Sénat. Vous le saviez pas? Maintenant vous savez! J »éprouve comme vous le savez un grand respect pour Mitch, mon président préféré au Sénat. C’est pourquoi je veux éviter qu’on s’entredévore Mitch et moi, Lindsay Graham. L’avantage de me déguiser en biscuit est que je peux prendre la couleur et la saveur du jour au premier appel matinal.

     » En fait, le plus simple, ça serait que Mitch prenne sa retraite et parte en voyage avec sa si charmante compagne qui a, malheureusement c’est-tu terrible, démissionné de son poste de Secrétaire, ce qui a fortement déplu à mon autre Président, le Président Trump. »

    « Il se trouve que Président Mitch a eu le malheur d’insulter Président Trump. Je ne vois guère d’autre alternative que le départ de Mitch pour rétablir une saine relation entre le Sénat et mon leader maximo préféré Trump, puisque je vais devenir bientôt le Président du Sénat. Je vous cacherai pas que j’en rêve jour et nuit et même des fois nuit et jour; j’en ai même devisé longuement avec mon nouvel ami Donald quand nous nous retrouvons sur le court de golf, nos diverses occupations nous occupant tellement. »

    « Je n’ai pas dit que Mitch était trop vieux pour le travail au Sénat. Mais il devient mou. Justement il y a moins d’une semaine, j’ai bien vu qu’il allait voter pour la condamnation du président Trump et je l’ai raisonné, heureusement. » Mais autant vous le dire, je suis ambitieux pas pour rire.

    « Ce que Mitch veut pas comprendre, c’est que Trump est toujours conséquent avec lui-même, peu importe le parti où il se trouve, que les tiers partis de droite soient fondus dans le GOP ou que le GOP se fonde dans une plus grande alliance… qui s’appellera encore le GOP. » Trump, il est conséquent, pour la simple raison qu’il change jamais d’avis ni d’opinion, sauf quand ça fait son affaire. Pis il se trouve que mon ami Trump et moi, on est pareil là dessus pis d’autres choses. Mitch y rate des choses avec ses principes, ses idées, moi, Jamais! »

    note: ma vision de monsieur Graham peut être fortement altérée par la grande distance qui nous sépare!!!

  20. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

    « Le président **** est le plus conséquent » -la Carpette Graham.

    Bietch please 🤣

  21. Duduche dit :

    Entre DJ « has been » T et McConnell, ça commence à faire querelle de maison de retraite. Y a-t-il quelqu’un qui a moins de 90 années de cynisme parmi les pontes du Parti Républicain?

  22. Boozadvisor-bongsandfeet dit :

    Son erreur stratégique selon moi a été de ne pas rapatrier tous les sénateurs le 8-9 janvier.

  23. Benton Fraser dit :

    Donc dans la logique républicaine, le salut du parti passe par la radicalisation du parti… et la division du pays!!!

  24. La question posé par M.Hétu est fort à-propos. Oui, « Moscow Mitch » aurait dû se taire et agir en élu responsable en votant pour la destitution.

    Au lieu de ça, il a nous a fait une éloquente démonstration de sa couillardise, de son manque de cran, bref de son opportunisme.

    Pour tout dire, je ne suis pas mécontent de voir le parti Républicain se livrer à une guerre fratricide.

    Si le futur de ce parti passe par « DiaperDon » (comme le dit « Graham-La-Carpette »), on peut dire qu’il est mal barré et que l’avenir s’annonce sombre.

    Une fois que les républicains modérés l’auront déserté (ce qui est plus que probable), il ne restera que les éléments les plus radicaux, les larbins comme Graham, Johnson, Gaetz, Jordan, Boabert, MTG, « Cancun Cruz », etc, bref tout ce qu’on retrouve dans le fond du bac à vidanges.

    Aux Démocrates de tirer profit de ce schisme.

    Novembre 2022 est à la fois loin et proche.

  25. lechatderuelle dit :

    McConnell ne se représentera pas à la fin de son mandat…il a 2000 ans…

    McConnell donne un voie à son parti… mais les membres semblent plus cons que nécessaires ….

    fascinant l’importance que ce parti donne à ce qu’il appelle les « fans trumpiens »….c’est de la frime…

    ces « fans » étaient les « mécontents », puis les « tea baggers » et maintenant ce sont des trumpiens…or ce sont toujours les mêmes cloches à gâteau… et ils votent toujours répu….

    fait que…
    ce sont de fausses paniques… ces gens leur sont fidèles, anyway…

  26. ghislain1957 dit :

    « Le président Trump est le républicain le plus conséquent du parti. »

    Et Lindsey « Brown Nose » Graham de se mettre à genoux afin de soulager une envie pressante de tRump. Interpretez ma phrase comme bon vous semble 😉

  27. Igreck dit :

    Le rover Perseverance a enfin atterri sur Mars… j’espère qu’il trouvera tout ce qu’il faut pour que les intéressés, dont je suis, pourront ainsi y déménager si Trump se re-présente en 2024… et revient à la Maison Blanche 😳🤢

  28. March dit :

    Trump est comme la gangrène. Ils ont eu la chance de ne devoir qu’emputer un pied avec le procès sur l’Ukraine. Ils ont laissé passé leur deuxième chance de s’en débarassé. Présentement, le mal continue de grimper et le patient va peut-être mourir.

    A la place de McConnel, j’aurais condamner Trump, il aurait été isolé et il aurait eu 2 ans pour récupéré les Trumpisme. Un Trump condamné ne peut partir un troisième partie. La présentement, il y risque d’y avoir une coupure avec l’aile moins radicale du parti qui vont être tanner du trumpisme. Déjà que le lincoln project avait appelé les républicains à faire un vote stratégique en Novembre, ils vont continuer à faire la même chose et c’est le GOP qui va souffrir.

    Au final, à force de vouloir ménager la chèvre et le choux, McConnel à parier et risque de perdre gros.

  29. Layla dit :

    « Le président Trump est le républicain le plus conséquent du parti »

    Par définition conséquent pour moi, c’est agir de manière logique, cohérente, de manière judicieuse, alors si DT est le plus conséquent du parti, l’avenir s’annonce plutôt mal pour le parti.

    La logique de DT est dépassé par un enfant du primaire.

    Comment on peut dire qu’il est le plus cohérent quand il clamait qu’il avait gagné les élections alors qu’il a perdu le vote populaire par 7 millions de votes et n’a pas eu la majorité du Collège Électorale il y a eu 21 millions de plus de votants qu’en 2016 et il n’a pas réussi à effacer son déficit de moins 3 millions de voix pire encore il l’a doublé.

    Cohérent, conséquent, dans son délire, dans sa rage, dans sa vengeance, dans sa rancune mais avec zéro logique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :