Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Une majorité d’Américains (56%) estiment que Donald Trump devrait être démis de ses fonctions avant le 20 janvier et se voir interdire de briguer à nouveau un poste politique, selon un sondage Washington Post/ABC News publié à cinq jours de la fin de sa présidence. Neuf Américains sur dix sont par ailleurs en désaccord avec l’assaut meurtrier du Capitole survenu le 6 janvier.

Le 45e président président pourrait se voir interdire de briguer à nouveau la présidence à la suite d’un verdict de culpabilité au Sénat à l’occasion du procès en destitution auquel il doit faire face après sa deuxième mise en accusation par la Chambre des représentants. Un vote à majorité simple serait nécessaire pour l’écarter à jamais de la Maison-Blanche.

Mais Donald Trump conserve de solides appuis au sein du Parti républicain, où ses partisans semblent vivre dans une réalité alternative. Je cite les déclarations de deux de ses électeurs interviewés par le Post dans la foulée de son sondage :

William Palma, retraité de New York : «Les manifestants qui ont pris d’assaut le Capitole ne représentaient rien, et c’était seulement une poignée de personnes. Leur objectif était de donner une mauvaise image des vrais partisans du Trump. La majorité d’entre eux n’étaient pas des supporters de Trump; quelques-uns l’étaient peut-être.»

Glenn Smith, un républicain du Tennessee, qui n’a pas trouvé les émeutiers particulièrement «agressifs» : «Ils se tenaient devant les portes, scandaient des slogans et brandissaient leurs drapeaux. Une jeune femme a été tuée par balle – si elle avait eu une arme… c’était son ignorance. C’était beaucoup plus paisible que Black Lives Matter.»

À la question de savoir si Donald Trump doit se voir interdire de briguer à nouveau un poste politique, il faudrait sans doute en ajouter une autre : comment déprogrammer ses partisans?

(Photo AP)

117 réflexions sur “Le sondage du jour

  1. Gaétan Julien dit :

    56% ¨ca me semble peu, les Américains sont t’il borné à ce point? d’autant plus que le résultat des élections affirme tout le contraire, par contre je suis d’accord sur le fait que les casseurs qui ont envahi le Capitol ne reflètes pas l’opinion générales des vrai républicains!

    1. auvray dit :

      hum…..plus de 60 % remercie trump pour tout ce qu’il a apporté et va encore apporté à son pays franchement les sondages comme disait coluche si ça servait à quelque chose y a longtemps qu’on les aurait interdit tout comme le vote en france on a vu la dernière election et son pantin qui détruit avec joie et force tout ce qu’on a de beau et de vivant bon moi je préconise qu’avec ce qui arrive on fasse quelques provisions pour un mois maxi et surtout qu’on se serre les coudes parce que nous avons besoin de projeter du positif sur tout le monde meme sur les cons pour qu’ils se réveillent belle journée laurence

  2. POLITICON dit :

    Si on permet à un élu, encore plus un président et ses sbires de prendre d’assaut le coeur de la démocratie aux USA à chaque fois qu’il perd une élection, aussi bien instaurer une dictature et qu’on en parle plus.

  3. Mélanie dit :

    Une question très pertinente comment déprogrammer ses partisans?

    1. Dekessey dit :

      On pourrait peut-être commencer par museler Fuck Niouze?

      1. Benton Fraser dit :

        Fox News devrait seulement mettre un message d’avertissement avant chaque émission que ceci n’est pas de l’information mais du divertissement.

    2. chicpourtout dit :

      Ça c’est un peu plus compliqué….

    3. Radamanthe dit :

      La seule chose à faire est de financer adéquatement un système scolaire public et déconfessionnalisé. Promouvoir la science et la pensée critique et mettre en place une décroissance durable des inégalités sociales. Ça va être long, difficile et couteux mais les USA ont vécu sur une carte de crédit depuis plusieurs décennies pour financer leur complexe militaro-industriel et c’est le temps de payer la facture.

  4. Daniel dit :

    Peut-être par une campagne massive d’information sur les faits …faire le contraire de la désinformation qui a duré 4 ans.

  5. gl000001 dit :

    « Déprogrammer » Lors d’entrevues faites avec des gens à des rallies de t****, j’en ai entendu un dire « Jamais je ne voterai pour les démocrates. Vous vous rappelez ce que Jimmy Carter a fait avec telle affaire … ». C’est de la rancune ça monsieur !! Comme si les gens ne changeaient pas. Comme s’il n’y avait pas d’évolution.
    Oups ! Je viens de dire le mot qui explique tout. Pour beaucoup de gens, il ne peut y avoir d’évolution.

  6. marylap dit :

    C’est vraiment fascinant de voir la gymnastique mentale que les Trumpeux font pour se déresponsabiliser. Comment est-ce que quelqu’un de censé peut penser que ce qui est arrivé le 6 janvier est moins pire que les manifestations de BLM? Surtout maintenant que l’on sait que certains insurgés avait l’intention de tuer des élus.

    1. ghislain1957 dit :

      @ marylap

      « C’est vraiment fascinant de voir la gymnastique mentale que les Trumpeux font pour se déresponsabiliser. »

      Ils ne font que suivre l’exemple de leur gourou. « I take no responsibility », vous vous rappelez? 😉

      1. lanaudoise dit :

        N’a jamais été responsable de rien. Pauvre ti-pit. C’était son frère qui avait caston le bibelot.

      2. lanaudoise dit :

        cassé, pas caston. Ah, ce correcteur.

  7. treblig dit :

    Je réitère que le FBI n’a trouvé aucune liens entre l’insurrection du 6 janvier et les antifas ou BLM parmi la centaine de gens arrêtés ou les 200 identifiés à date. Par contre plusieurs insurgés sont connus pour leurs accointances avec les milieux de l’ extrême droite.Le

    Mais, comme la manifestation est impopulaire, la désinformation va continuer. Il est trop pratique d’ avoir un bouc émissaire en la perdre militants anrtifas.

    1. Mystik dit :

      @Treblig « Je réitère que le FBI n’a trouvé aucune liens entre l’insurrection du 6 janvier et les antifas ou BLM parmi la centaine de gens arrêtés ou les 200 identifiés à date.  »

      Ils en ont arrêtés un hier.

      http://theintercept.com/2021/01/14/341260/

      1. treblig dit :

        Vous devriez lire les articles que vous mettez en liens:

        At the same time, left-wing organizers have been keen to stress that they ejected Sullivan from their ranks months…

        Sullivan est suspecté, au contraire d’avoir infiltré le mouvement antifas. Il a été éjecté du mouvement il y a plusieurs mois.

      2. Mystik dit :

        @Treblig On s’entend qu’il n’est pas un suprématiste blanc Proud Boy. C’est un agitateur issu de BLM et Antifa tout de même.

      3. gl000001 dit :

        On vous a trouvé sur Youtube !!
        *https://www.youtube.com/watch?v=d-qRCvQVxKk

      4. Dekessey dit :

        Ouch.

        Treblig 1
        Mystik 0

      5. el_kabong dit :

        @mystik

        Vos sites de réalité alternative ont réussi à vous trouver UN activiste supposément gauchiste, une nouvelle qui vous a tellement excité que vous nous l’avez partagée 2 fois…

        C’est comme si vous étiez au milieu de l’océan, entouré de certaines de bouées de sauvetage, mais que vous vous accrochiez avec enthousiasme à une minuscule brindille…

      6. Mystik dit :

        @El_Kabong The Intercept est un site de réalité alternative maintenant? Wow.

        Il y en a un pour le moment, attendons voir. N’oubliez pas que le WaPO-CNN ne font pas grand effort pour vraiment faire la lumière sur ce qui s’est passé ce jour-là.

      7. gl000001 dit :

        CNN, au moins 10 articles par jour là-dessus.

      8. gl000001 dit :

        Ca va t’occuper dimanche matin.
        https://www.cnncreativemarketing.com/project/csr/

      9. Nefer111 dit :

        T’as vraiment d’la merde dans le cerveau toi !

      10. simonolivier dit :

        Un fêlé de la gauche et une centaine de fêlés de la droite arrêtés plus plusieurs centaines d’enquêtes en cours (d’autres arrestations ont eu lieu ce matin). Mais c’est BLM qui a causé le tout et non l’extrême-droite. Pour citer Nefer111, vous avez vraiment de la merde dans le cerveau.

      11. Mystik dit :

        @simonolivier Coudonc, est-ce que j’ai manqué un bout? Treblig disait qu’aucun Antifa ou BLM avait était arrêté, je lui réponds qu’il y en a eu un hier et ça vous frustre à ce point?

      12. Benton Fraser dit :

        @Moustik

        Savez-vous lire ou simplement vous trollez ?!?!?

      13. March dit :

        Oufff. 1 personne sur 200 personne arrêté et tu te concentres la dessus??

        donc selon mes mathématique, 99,5% des gens identifiés sont relié à l’extrème droite et a des partisans de Trump.

        Règlons le 99,5% et le reste va se régler tout seul.

    2. MarcB dit :

      En passant, pour ceux qui disent que Trump n’est pas responsable des troubles du 6 janvier, j’ai trouvé ceci sur FoxNews (c’est divertissant parfois):

      « The attorney representing the so-called « QAnon Shaman » who stormed the US Capitol in a bizarre getup says President Trump should pardon his client before he leaves office next week.
      Attorney Al Watkins said his client Jacob Chansley, 33, was acting on Trump’s invitation when he and others forced their way into the Capitol on Jan. 6… »
      https://www.foxnews.com/us/qanon-shaman-capitol-rioter-wants-pardon-from-president-trump

      Donc, l’avocat représentant QAnon Shaman dit clairement que Trump est celui qui a influencé son client.

      1. Chanounou dit :

        Et si tous plaident en ce sens, il va devenir difficile pour l’avocat de Ch’TRUMPF de plaider qu’il n’a nullement influencé les personnes présentes à l’Ellipse le 6…., sauf à dire que ce sont TOUS des crétins qui n’ont rien compris. Et je ne suis pas sûre que lesdites crétins vont aimer….

    3. el_kabong dit :

      @mystik

      « attendons voir », le mantra des dretteux hallucinés, toujours dans l’attente de quelque chose…

      Pendant que vous « attendez », vous balayez sous le tapis les centaines d’arrestations de proud boys, qanons et aytres déjantés adeptes du culte du minable orangé…

      1. Benton Fraser dit :

        @el-kabong

        Moustyk est imprégné de la vision républicaine qui consiste qu’il ne faut qu’une seule brindille pour ne pas voir la poutre devant eux!

        C’et de la démagogie….

    4. lanaudoise dit :

      Et puis, on ne va tout de même pas nous comparer aux (mot commençant par n). Nous sommes la caste des Élus (euh, d’ordre divin, pas par scrutin).

  8. Loufaf dit :

    Pour déprogrammer ses partisans, comme le dit le proverbe: loin des yeux, loin du coeur. Le t**** doit disparaître de l’ arène politique et disparaître complètement, serait encore mieux.
    Mais j’ en reviens toujours pas que 44% des Américains veulent le garder comme président et lui permettent de de se représenter.

    1. Dekessey dit :

      Trump a certes été un catalyseur important, mais le problème existait avant son arrivée en politique.
      Même Fuck Niouze, qui contribue depuis des années au clivage actuel, n’est qu’un symptôme de la grave maladie qui affecte les républicains.

    2. richard311253 dit :

      @Loufaf vous écrivez

      « Mais j’en reviens toujours pas que 44% des Américains veulent le garder comme président et lui permettent de de se représenter. »

      Permettez moi de nuancer votre propos. Le sondage nous dit qu’une majorité d’Américains (56%) estiment que Donald Trump devrait être démis de ses fonctions avant le 20 janvier.

      Il serait pertinent de savoir combien d’américains estiment que 45 devrait être démis de ses fonctions peu importe la date ?

      « Neuf Américains sur dix sont par ailleurs en désaccord avec l’assaut meurtrier du Capitole survenu le 6 janvier. » Voilà un complément d’information qui devrait nous permettre de s’approcher d’un % plus juste d’américains qui ne veulent plus entendre parler de 45.

      Bien que les chiffres permettent une grande précision des faits, encore faut-il avoir en main toutes les données pour arriver à cette précision. Ce qui ici est un bel exemple d’imprécision car elle laisse place à de l’interprétation.

      Ne m’en veuillez pas car ce que j’écris ici n’est pas une critique à votre endroit mais juste un rappel que l’interprétation peut exagérer ou son contraire la réalité

      1. simonolivier dit :

        Le sondage ne parlent pas de date. Tous les chiffres sont dans un lien contenu dans l’article. C’est 42% qui disent ne pas vouloir qu’on lui montre la porte. Plus de 59% des gens pensent qu’il sera considéré comme un Président below average et environ 30%, si je me souviens, le considère comme poor. Il aura été le seul Président de l’ère moderne (20 et 21ieme siècle) à ne jamais dépassé 50% d’approbation et aura eu la plus petite moyenne d’approbation 38%. Par contre, l’échantillonage est très faible 1008 répondants avec une marge d’erreur de =/- 3,5%

    3. chicpourtout dit :

      @Loulaf
      Moi aussi…
      50% c’est encore presque la moitié..

      Je rencontrai un confrère de profession il y a quelques temps. Il travaille pour une société allemande qui a ont une usine de fabrication aux E.U. Croyez le ou non, si quelqu’un fait un commentaire sur T… dans cet état, les gens se fâchent. Sans blague. Rien de moins. Il ne faut jamais aborder l’actualité sur ce thème. Ils l’apprécient… En quoi? Ça, ça relève du mystère de la trinité…

    4. constella1 dit :

      44% encore en faveur de son maintien au pouvoir ou contre sa destitution Ça en dit long sur le sens moral des états-uniens
      Le monde à l’envers
      Il tuerait en direct et ces gens trouveraient une explication à.son geste et l’excuserait
      Et plusieurs les élus repus sont aussi cons et deplorables
      Celui qui a suggéré cette semaine de retarder la cérémonie d’investiture de Biden à cause de la COVID ( gardant ainsi T*** au pouvoir) et qui affirmait qu’il n’y avait aucune date de mentionner ds la constitution à cet effet démontre bien toute l’ignorance des nouveaux élus repus et quel genre d’individu ils recherchent
      Des cons ignorants qui prône l’immobilisme

  9. FBeauchamp dit :

    Les républicains ont été d’accord pour jouer le jeu de la démocratie en autant qu’ils en contrôlaient les règles. A partir du moment où la participation au vote leur est défavorable, ils font éclater le jeu et sont prêts à choisir, en lieu et place, un fasciste vulgaire et ignorant mais qui les maintient au pouvoir.

    Le grand mensonge:
    Le sénateur Langford vient de s’excuser auprès de la communauté noire de son état en avouant qu’en défiant le collège électoral, il a nié la validité du vote noir entre autre à Atlanta, Philadelphie et Détroit. Le fond du problème est identitaire et raciste.

    Mith Romney l’a déclaré la semaine dernière, la solution est banale et simple mais combien difficile, « les sénateurs doivent à leurs électeurs de dire la VÉRITÉ! »

  10. Luc Lacroix dit :

    Majorité simple?

  11. C’est extrêmement difficile de déprogrammer un endoctriné.

    Je me suis toujours intéressé aux sujets du charisme et du leadership.

    La version « obscure » étant le phénomène d’utilisation du charisme pour manipuler des gens à son profit. Le leadership porte plutôt sur le « bien du groupe ».

    S’il y a combinaison du charisme et du leadership, on est dans le meilleur des mondes. Il y a aussi des gens charismatiques qui se servent de leur charisme pour le bien. Mais quand une personne charismatique s’en sert pour le mal (Preachers, gourous, dictateur, etc.) ça ne peut donner lieu qu’à des événements tels qu’on a connu ces derniers temps.

    Je vous suggère un très bon film canadien de 1981 (Ticket to Heaven) imdb.com/title/tt0083201/ qui traite très bien du sujet des sectes et de la déprogrammation.

  12. Danielle Vallée dit :

    @treblig: malheureusement le FBI a arrêté le créateur d’un groupe libéral hier.
    Je vais essayer de retrouver l’article.
    Et il n’a pas été relâché contrairement aux autres.
    Et le FBI s’est assuré de porter des accusations contre lui qui mènent à 5 ans de prison.
    Il avait un couteau et quand les trumpistes ont essayé de casser une vitre il a été filmé criant: j’ai un couteau laissez- moi vous aider.
    Il va servir d’exemple.
    Les nazis n’ont pas encore quitté le département de la justice.

    1. treblig dit :

      @Danielle Vallée

      Si vous faites allusions à John Sulivan, lisez mon billet à 8h02..

      Si c’est un autre, indiquez- moi vos sources. ça m’intéresse

  13. ghislain1957 dit :

    « …comment déprogrammer ses partisans? »

    C’est une cause perdue. On en a un exemple flagrant ici, il s’appelle Moustique.

    1. jcvirgil dit :

      @ghislain 57

      Votre exemple n’est pas bon. Je suis ce blogue régulièrement et j’ai remarqué que le *moustique* en question prend pas mal ses distances avec Trump .Il ne sera jamais un admirateur des démocrates mais il semble lui chercher un remplaçant qui aurait plus d’allure si je me fie à ses derniers commentaires.

      1. Ziggy9361 dit :

        Mr.Virgil …vous conviendrez avec nous qu’il y a plusieurs idiots trumpistes qui flair le vent de la désaprobation et comme Pierre.S le dit souvent ce sont des pleutres,des lâches et en générale des menteurs et notre loustic ne fait pas le contraire de ses con..génères étatsuniens même si lui ni a aucun intérêt sauf bien sur de troller et de nuire au blogue.
        Il nous est apparu que dernièrement pour tenter de booster la limace dans sa course à la présidence et il a échoué,peut-être les bots auront une prolongation de contrat pour tenter de faire échoué l’équipe Biden ,veillons au grain pour que les moustiques de ce monde laisse pas leur chiure partout les virus
        transmettent bien et le vaccin est difficile à trouver et à administrer,il faut être patient c’est la seule façon de restaurer la démocratie.

      2. jcvirgil dit :

        @Ziggy9361

        Je comprends mais personnellement je crois qu’une diversité d’opinions rend la discussion plus distrayante et nous force à approfondir nos arguments.

        Quand au danger de propagation de la maladie , je constate que la plupart des commentateurs sur ce blogue ont été vaccinés depuis fort longtemps contre le virus républicanus 😎

      3. Dekessey dit :

        @jcvirgil
        « personnellement je crois qu’une diversité d’opinions rend la discussion plus distrayante et nous force à approfondir nos arguments. »

        Tellement d’accord!

        C’est quand même curieux que presque tous les intervenants insultent Mystik, alors que lu ne le fait pas.
        On parle justement de dé-programmer des adeptes de la secte. Ce n’est certainement pas en les insultant qu’on va réussir.

  14. Carl Poulin dit :

    M. Hétu,
    Si vous avez pris ces résultats sur le sondage que j’ai consulté et qui donne le même score de 56% des électeurs qui pensent que DJT devrait être destitué et interdit de briguer à tout poste politique, ce sondage révèle aussi que 18% des électeurs Républicains sont d’accord avec la manifestation qui s’est produite le 6 janvier dernier au Capitol. Ce chiffre représente environ 14 millions d’individus qui formeraient le groupe d’extrême droite aux États-Unis. INQUIÉTANT!

    1. gl000001 dit :

      C’est beaucoup mais combien de ces 14 millions auraient osé aller faire les guignols à Washington ?

      1. Carl Poulin dit :

        @ gl000001
        Je me garde une petite gêne avant de vous répondre. Les jours qui viennent vont nous donner un bon aperçu de la suite des choses. Répartis au prorata dans chaçun des états, ces 14 millions s’avéraient une grande menace pour la démocratie américaine.

      2. gl000001 dit :

        On entend souvent parler du « 1% ». Ca ferait 140,000 quand même. Mais ça devrait être beaucoup moins.
        Si on regarde la National Guard, Wiki dit qu’ils sont 350,000 Army + 100,000 Air.
        Le combat ne serait pas égal.

  15. titejasette dit :

    Pour pouvoir déprogrammer ses partisans:

    1- Son silence sur Twitter et sa présence (absence de Twitter et du Twit)

    2- L’issue des procès contre lui, les sentences… (des preuves écrites comme ses rapports d’impôts, témoignages en cour de justice de témoins sur ses méfaits, ses magouilles…)

    1. Ziggy9361 dit :

      100 %d’accord avec vous👍👍

    2. Dekessey dit :

      3- Demander à tous les élus républicains de faire une déclaration publique pour reconnaître l’élection légitime de Biden.

      4- Changer les lois pour favoriser les poursuites en diffamation de chaînes de désinformation telle que Fuck News. Pensez aux réactions de celles-ci quand la compagnie Dominion Voting System a menacé de poursuite… ils se sont rétractés à la vitesse grand V.

      5- Revoir le contenu de certains cours au primaire?

  16. FBeauchamp dit :

    @ghilain1957
    ..j’en pleure !!! ;-))

  17. jcvirgil dit :

    Que 56% des Américains estiment que Trump devrait être démis c’est normal,. C’est sensiblement le même pourcentage qui a voté pour le foutre dehors de la Maison-Blanche à la dernière élection.
    Que 90 % n’endosse pas la violence des manifestations au Capitole démontre par contre que ses partisans les plus fanatiques ont dépassé la limite de ce qui est acceptable pour l’ensemble de la société américaine.

    Quand à leur déprogrammation . À part l’ouverture de camps d’internement pour qu’ils soient soumis à une rééducation , avec traitement aux électro-chocs en bonus , je ne vois pas ce qui pourrait être fait….

    1. Nefer111 dit :

      Je suis partante !!!
      On commence quand, les internements et leurs électrochocs ?!!!
      🤪🤪🤪😂

      1. jcvirgil dit :

        Oui mais les camps de concentration et les electrochocs c’est supposé être des recettes fascistes. 😉

      2. Chanounou dit :

        @ Nefer
        Nan nan nan…. Pas de violences dignes de services Secrets

        On a dit ds un billet précédent, qu’il suffirait de leur passer en boucle la vidéo où il dit « qu’ils sont pas gentils qu’ils ont pas de classe, bref que Super Daddy Trumpfator les renie…. »

        Ca devrait suffire…

  18. Danielle Vallée dit :

    @treblig:
    Politico ne parle pas de son lien avec Antifa mais de Insurgence USA, son propre groupe:

    A liberal activist from Utah was arrested on Thursday on federal charges that he took part in the riot at the Capitol last week.

    John Sullivan, 26, founder of a protest group called Insurgence USA, was charged in a criminal complaint with one felony count of interfering with law enforcement in connection with a civil disorder, as well as misdemeanor charges of unlawful entry and disorderly conduct.

    1. gl000001 dit :

      Ca ressemble plus à un Black Block. Des anarchistes qui aiment la casse.

      1. jcvirgil dit :

        Avec dans certains cas le t-shirt d’un corps de police sous leur uniforme noir , pour être certain que la m*rde prenne comme il faut 🙂

    2. treblig dit :

      @Danielle Vallée

      John Sullivan est considéré comme étant soit très naiïf ou ayant des problèmes de santé mentale, ou les deux, avec un discours incohérent et contradictoire Mais il recherche l’action comme son implication à Seattle ou à sas le démontre. Je ne suis pas un psy, mais cette maladie doit avoir un nom.

      1. treblig dit :

        Sas= Washington

      2. Ça m’a l’air d’un électron libre qui se cherche une cause pour se faire un nom.

  19. FBeauchamp dit :

    Le programme que Biden voudra mettre de l’avant va être attaqué par les même sources de désinformation qui ont créé « le grand mensonge ».

    Si Facebook et twitter ont interdit leur plateforme au fasciste en chef c’est parce que les démocrates ont le pouvoir et ces plateformes craignent la règlementations à venir.

    L’équipe de Biden doit
    – voir à rendre imputables les médias en général et les différentes plateformes en particulier, du contenu des informations transmises.
    – mettre en place un comité d’enquête avec les agences de renseignement pour identifier les pays étrangers ( et leurs méthodes) qui sont intervenus dans les dernières campagnes électorales.
    – mettre en place un campagne massive pour contrer cette désinformation.

    L’intervention doit être massive et sur plusieurs fronts.

    1. spritzer dit :

      @FBeauchamp

      « mettre en place un campagne massive pour contrer cette désinformation. »

      Pas certain que ce serait une bonne nouvelle qu’ils commencent à censurer l’information sur des prétextes douteux.

      Yanis Varoufakis raconte une conversation qu’il a eue avec Assange au sujet de l’offre de Trump d’obtenir la liberté en échange de la confirmation que la source du piratage au DNC n’était pas la Russie.
      https://twitter.com/aaronjmate/status/1348339194922414080

      1. FBeauchamp dit :

        @Spitzer
        Plusieurs gouvernements font face à des campagnes importantes de désinformations qui déstabilisent les régimes démocratiques.
        C’est une tâches difficile contre laquelle pas un gouvernement ne s’est encore attaquée. J’ai songé à ces quelques idées…mai on ne vient pas me demander mon avis 🙂 !!!
        Je n’ai pas parlé de censure cependant.

    2. gl000001 dit :

      « sur plusieurs fronts. »
      Bonne idée. On leur tatoue dans le front son nom en grosses lettres. Tout le monde va rire d’eux.

  20. André Moquin dit :

    Et Fox News et ses têtes d’affiches continue le lavage de cerveau ! « Sin Honesty » et « The Five liars » poursuive dans la même veine de demonization de Biden et des démocrates.

  21. jeani dit :

    56% d’un bord et presque autant de l’autre et on tenté encore de nous faire croire que les États dont unis.

    On l’a vu aux dernières élections. donald n’a fait qu’accentuer la division.

    À moins que Joe réussisse à recoller les morceaux, je leur suggère de recommencer à zéro et de changer de nom.

    « Les Etats-Désunis » conviendrait mieux.

    1. richard311253 dit :

      @jeani

      Je rappelle que le sondage nous dit qu’une majorité d’Américains (56%) estiment que Donald Trump devrait être démis de ses fonctions avant le 20 janvier.

      AVANT LE 20 JANVIER.

      Il serait pertinent de savoir combien d’américains estiment que 45 devrait être démis de ses fonctions peu importe la date ?

  22. Michèle dit :

    « … C’était beaucoup plus paisible que Black Lives Matter »
    Sur quelle planète (Glenn Smith) habite-t-il? Ça s’appelle ‘selective viewing’ mettons…

  23. Carl Poulin dit :

    @ Benton Fraser
    Sur l’article précédent vous faites mention du groupe The Cranberries et de leur chanteuse Dolores O’Riordan. J’ai rarement entendu un groupe avec des chansons aussi engagées aux niveaux social et politique qui laissaient à réfléchir plutôt qu’à réagir violemment aux injustices de ce bas monde. Ils me manquent beaucoup.

    1. P Lacerte dit :

      Et pourtant O’Riordan avait un positionnement très très de droite dans ses opinions personnelles…

  24. richard311253 dit :

    @Mystik à 8h35

    « N’oubliez pas que le WaPO-CNN ne font pas grand effort pour vraiment faire la lumière sur ce qui s’est passé ce jour-là. »

    Vous affirmez qu’il n’y a aucun effort de fait par le WaPO-CNN, vraiment ?

    Pourriez-vous me fournir un complément d’informations sur le sujet ? Ça m’intéresse !

  25. lechatderuelle dit :

    nous assistons peut-être à la naissance d’un 5 eme bras du pouvoir avec les réseaux sociaux… ceux-ci ont proliféré grâce au laxisme des règles et de la recherche du profit à tout crin de la part de ses multinationales qui ont internalisé les profits et externalisé les problèmes….

    la déresponsabilisation des uns et des autres a fait éclore une multitude de sites aux pensées divergentes à insurrectionnelles, un peu partout dans le monde…

    cette désinformation s’appuie sur des systèmes d’éducation de moins en moins performants, pratiquement partout dans le monde, à cause du financement que, généralement, la droite, trouve excessif….

    la chaine se construit un maillon à la fois….

    ce qui se produit aux USA s’est produit dans des centaines de pays auparavant, mais à une échelle plus petite et larvée pour la désinformation, mais malheureusement avec le même résultat de chaos….

    pour « déprogrammer » les gens, il faut du temps et surtout une réelle volonté du peuple à participer à cette déprogrammation….

    les géants du web devront devenir imputables de ce qui se passe sur leur site….
    les médias « traditionnels » devront assumer leur rôle et cesser de faire du racolage…
    les gouvernements devront investir en éducation massivement….
    et surtout
    les gouvernements doivent s’affranchir des multinationales et autres lobbys….
    toutes les rencontres avec des groupes de pression devraient être enregistrées et diffusées sur le site officiel des gouvernements afin que les citoyens sachent qui tentent d’influer sur les tendances qui les concerneront plus tôt que tard…

    mais faut pas rêver…

    donc, en réalité, ce que nous voyons actuellement n’est que la pointe du iceberg de cette folie conspirationniste….

    1. danielm dit :

      En fait, les média dits sociaux sont devenus les nouveaux média de masse qui diffusent une pseudo-information qui n’est que l’expression de la réaction d’une minorité très pro-active sur les réseaux sociaux et souvent noyautée par des organisations anonymes dont l’agenda socio-politique est méconnu.
      Tant que les réseaux dits sociaux peuvent sévir en toute impunité, les abus perdureront.

      1. jcvirgil dit :

        L’essor des réseaux sociaux est du au fait que chacun puisse y exprimer son opinion.Les gens qui les fréquentent sont ensuite responsables de séparer le bon grain de l’ivraie. Ils ont pris de l’essor parce qu’ils permettent justement une pluralité d’opinions.

        Il fait faire bien attention en voulant les mettre tous dans le même bain de ne pas jeter la liberté d’expression avec l’eau du bain..

      2. gl000001 dit :

        « Les gens qui les fréquentent sont ensuite responsables de séparer le bon grain de l’ivraie »
        Le problème est là. Visiblement, beaucoup de gens ne sont pas responsables et ne sont pas équipés (je parle d’intelligence) pour effectuer correctement cette séparation.
        Les gens n’écoutent plus les sources d’informations objectives (les journalistes) et se font leurs propres idées avec des informations « qui leur conviennent ».

      3. danielm dit :

        Remarquez que l’imputabilité n’empêche pas la liberté d’expression mais elle fixe un sens de la responsabilité de ceux et celles qui s’expriment.

  26. Mona dit :

    Ce dernier article de Heather Cox Richardson a l’immense qualité de resituer l’histoire courte, avec sa violence à la clef, dans une approche historique plus longue, tel un éclairage à la fois explicatif et apaisant.

    J’espère que ces rappels du contexte historique, du parti republicain en particulier, et de ses enchaînements ne seront pas trop redondants. Si pour certains c’est le cas veuillez m’en excuser et me le dire pour une prochaine fois !

    «Venez mercredi, nous commençons un nouveau chapitre.»

    C’est ce qu’a déclaré le président élu Joe Biden ce soir alors qu’il exposait un plan pour un programme de vaccination d’urgence et de secours de 1,9 billion de dollars pour faire passer le pays à travers et dépasser le coronavirus. L’administration Trump n’a créé aucun programme fédéral pour la distribution du vaccin contre le coronavirus, nous laissant terriblement derrière là où nous devons être pour faire vacciner notre population. Et le virus se propage rapidement. Au cours de la semaine dernière, nous avons eu en moyenne près de 250 000 nouveaux cas par jour de coronavirus, avec des décès quotidiens de chaque côté de 4 000. Nous approchons de 390 000 décès enregistrés de Covid-19.
    Le plan de Biden prévoit 50 milliards de dollars pour intensifier les tests Covid-19, y compris les tests rapides, et pour aider les écoles et les gouvernements locaux à mettre en place des systèmes de test réguliers. Il appelle à un investissement de 30 milliards de dollars dans le Fonds de secours en cas de catastrophe pour s’assurer qu’il peut fournir des fournitures pour la pandémie.
    Cela commence par s’attaquer à la pandémie, car Biden et la vice-présidente élue Kamala Harris pensent que tant que les gens ne seront pas à l’aise pour circuler à nouveau, l’économie ne rebondira pas. Mais le plan appelle également à un soutien fédéral pour reconstruire l’économie, reflet de la crise en cours qui, la semaine dernière, a conduit 965000 Américains à se tourner pour la première fois vers l’assurance-chômage, rejoignant plus de 5 millions de personnes qui ont déjà déposé des réclamations.
    Le plan prévoit des chèques de relance de 1400 $ pour les particuliers, des allocations de chômage prolongées jusqu’en septembre, la fin des expulsions et des saisies jusqu’au 30 septembre, 30 milliards de dollars pour aider les gens à payer le loyer ou les services publics et un salaire minimum de 15 $. Biden demande une aide pour la garde d’enfants, un investissement de 3 milliards de dollars dans le Programme spécial de nutrition supplémentaire pour les femmes, les nourrissons et les enfants (WIC) et 350 milliards de dollars pour les gouvernements des États, locaux et tribaux pour soutenir les travailleurs de première ligne.
    Biden a exposé son plan ambitieux alors même que les retombées de l’insurrection du 6 janvier à Washington, DC, lorsque les partisans de Trump ont tenté d’annuler sa victoire aux élections de 2020. Aujourd’hui, le FBI a continué à traquer et à arrêter les émeutiers, tandis que la faction pro-Trump du Parti républicain a poursuivi sa tentative d’arracher le contrôle aux républicains de l’establishment.
    Mais alors que les législateurs républicains appellent à «l’unité» pour détourner l’attention de l’émeute et éviter la responsabilité, Biden a utilisé ce discours, en ce moment, pour calmer les tensions et appeler à l’unité pour faire avancer tous les Américains.
    Il a souligné, comme il le fait toujours, qu’il veut être le président de tous les Américains, pas seulement de ceux qui ont voté pour lui, et que si nous travaillons ensemble, nous pouvons tout accomplir. Il a essayé de faire appel aux républicains mécontents en mettant en évidence son plan de ramener des emplois dans le secteur manufacturier en Amérique, ainsi que de créer de nouveaux emplois bien rémunérés dans de nouveaux domaines et dans des projets d’infrastructure longtemps retardés. Pour atteindre les électeurs religieux qui ont été horrifiés la semaine dernière par la vision de ceux qui s’identifient comme chrétiens appelant à la mort du vice-président Mike Pence, Biden a souligné la moralité du plan: une bonne société ne devrait pas laisser les enfants se coucher. affamé.
    Il a fait un contraste frappant avec le président actuel, non seulement en partageant un plan réel pour faire face à de vrais problèmes, mais aussi en compatissant avec les Américains qui ont perdu des êtres chers à cause de la pandémie et qui souffrent dans une économie en panne. «Chaque jour compte, chaque personne compte», dit-il.
    Mais le plan de Biden est bien plus vaste qu’un moyen de résoudre notre crise actuelle. Il décrit une vision pour l’Amérique qui remonte à une époque plus ancienne, lorsque les deux parties partageaient l’idée que le gouvernement avait un rôle à jouer dans l’économie, réglementant les affaires, fournissant un filet de sécurité sociale de base et promouvant les infrastructures.
    Cette vision était au cœur du New Deal, inauguré par le démocrate Franklin Delano Roosevelt après le Grand Crash de 1929 et la dépression qui l’a suivi ont illustré que l’économie américaine avait besoin d’un arbitre pour que les riches continuent de respecter les règles. L’intervention du gouvernement s’est avérée si réussie et si populaire que le Parti républicain, qui avait initialement reculé face à ce que ses dirigeants affirmaient à tort être le communisme, avait adopté en 1952 l’idée d’un gouvernement activiste. Le président républicain Dwight Eisenhower a ajouté le ministère de la Santé, de l’Éducation et du Bien-être au Cabinet le 11 avril 1953 et, en 1956, a promulgué la loi Federal-Aid Highway Act, qui a commencé la construction de 41000 miles d’autoroutes.
    Alors que ce système était extrêmement populaire, les républicains réactionnaires détestaient la réglementation des affaires, l’incursion du gouvernement fédéral dans des domaines d’infrastructure lucratifs et les taxes qu’il fallait pour payer les nouveaux programmes (le taux d’imposition marginal le plus élevé dans les années 1950 était de 91%). Ils ont lancé un mouvement pour mettre fin à ce qui était populairement connu sous le nom de «consensus libéral»: l’idée que le gouvernement devrait jouer un rôle actif dans le maintien de conditions économiques équitables.  
    Le consensus libéral était largement populaire, ces «mouvements conservateurs» se sont tournés vers la question de la race pour le briser. Après que la Cour suprême a déclaré à l’unanimité que la ségrégation raciale dans les écoles était inconstitutionnelle dans la décision Brown vs Board of Education de 1954, les conservateurs du Mouvement ont averti qu’un gouvernement actif ne défendait pas l’égalité mais redistribuait les impôts des hommes blancs qui travaillaient dur pour saisir les minorités par le biais de programmes sociaux.
    En 1980, les conservateurs du Mouvement gagnaient du pouvoir au sein du Parti républicain en appelant à des réductions d’impôts et à un gouvernement plus petit, en réduisant les réglementations et les programmes nationaux alors même qu’ils versaient de l’argent dans l’armée et que leurs réductions d’impôts commençaient à faire monter l’argent. Dans les années 1990, les conservateurs du Mouvement avaient pris le dessus dans le parti et, déterminés à ramener le gouvernement à l’époque d’avant le New Deal, le purgeaient systématiquement de ce qu’ils appelaient les «RINO» – les républicains de nom seulement. Ils allaient, disaient-ils, rendre le gouvernement assez petit pour le noyer dans une baignoire.
    Alors qu’ils entraînaient le pays vers la droite, les républicains ont tiré les démocrates du New Deal vers des réformes que les législateurs démocrates espéraient pouvoir attirer les électeurs qu’ils avaient perdus au profit des républicains. «L’ère du grand gouvernement est révolue», a déclaré le président Bill Clinton, bien qu’il ait continué à protéger la sécurité sociale, l’assurance-maladie et Medicaid contre les coupes républicaines.
    La défense démocratique d’un gouvernement actif était populaire – les gens aiment en fait la réglementation gouvernementale, les programmes de protection sociale, les routes et les ponts. Mais les républicains restaient déterminés à se débarrasser une fois pour toutes du consensus libéral, insistant sur le fait que la vraie liberté libérerait les individus pour organiser une économie en plein essor. L’administration de Trump était le point culminant de deux générations de tentatives républicaines pour démanteler l’État du New Deal.
    Mais maintenant, les dangers de vider notre gouvernement et de pousser les entreprises privées à l’extrême ne sont que trop évidents. Pendant quatre ans, nous avons vu quelques chefs d’entreprise privilégiés se débarrasser des fonctionnaires de carrière et confier leur travail à des laquais. Le résultat a été une pandémie qui fait rage et un effondrement économique dévastateur, alors que l’argent a considérablement augmenté. Même avant la pandémie, l’administration Trump avait ajouté 50% à la dette nationale malgré les coupes dans les programmes nationaux. Lors des élections de 2020, Trump a offert plus de la même chose. Les Américains l’ont rejeté et ont choisi Biden.
    Le discours de Biden ce soir a marqué une résurrection de l’idée d’un gouvernement activiste en tant que bien positif. Il demande au gouvernement d’investir dans les Américains ordinaires plutôt que dans les gens au sommet de l’économie, et appelle ouvertement à une augmentation des impôts sur les riches pour financer ces investissements. «Demander à chacun de payer sa juste part au sommet afin que nous puissions faire des investissements permanents pour sauver et reconstruire l’Amérique est la bonne chose pour notre économie», a-t-il déclaré. Contrairement aux New Dealers et aux républicains d’Eisenhower du milieu du XXe siècle, la vision de Biden n’est pas centrée sur le fait qu’un homme blanc puisse prendre soin de sa famille. Il est centré sur la garantie d’une économie équitable pour tous, en se concentrant sur une idée de communauté qui met en évidence les besoins des femmes et des enfants.
    L’idée d’un gouvernement qui soutient les Américains ordinaires plutôt que les riches a été formulée pour la première fois par Abraham Lincoln en 1859 et a été le système que les républicains ont mis en place pour la première fois pendant la guerre civile. Ils ont payé les programmes avec nos premiers impôts nationaux, y compris un impôt sur le revenu. Après que les industriels aient réduit ce système original, le républicain Theodore Roosevelt l’a ramené, et après qu’il soit à nouveau caduque dans les années 1920, son cousin démocrate Franklin l’a reconstruit d’une manière si profonde qu’il a façonné l’Amérique moderne. Avec ce système maintenant au bord de la destruction, Biden tente de le ramener à la vie sous une nouvelle forme.
    C’est un nouveau chapitre certes, mais dans une histoire américaine très traditionnelle. »

    1. Layla dit :

      @Mona 9:16

      Merci Mona j’ai vraiment apprécié ce texte qui a eu un effet comme vous dites sur moi apaisant.
      L’espoir est permis.

      On comprend qu’il y a des cycles et oui je crois qu’avec l’administration de Joe Biden on entre dans un bon cycle. Il choisit d’avancer et de nous faire avancer pendant que la justice fera sa job…ce pouvoir judiciaire qui a été largement entravé.

      1. Chanounou dit :

        @Mona, Layla,
        Je plussoie énergiquement et remercie pour le rappel historique ( mes cours de Terminale sont un peu loin)
        C ‘est qd on lit des articles de cette qualité que l’on se rend compte à quel point l’Histoire est une matière scolaire FON-DA-MEN-TA-LE seule à même (avec la littérature et la philosophie) de former à la réflexion et l’esprit critique.
        On en a la preuve avec toutes les dictatures qui toutes l’ont réduite à la portion congrue ou fait carrément disparaître. …
        CH’TRUMPF a dû tellement roupiller pendant les cours d’Histoire qu’il proposait il y a peu ( mi 2020, je crois, ) de réviser les programmes et d’enseigner une histoire PATRIOTIQUE…. Quand on voit ceux qu’Ivanka qualifie de patriotes on peut-être inquiet sur les projets qu’avait son Daddy…

      2. Mona dit :

        👏@Leyla Merci pour vos remarques auxquelles j’adhère.

    2. constella1 dit :

      Mona
      J’ai bcp apprécié votre post
      Pas de redondance mais bien un article intéressant et instructif que j’ai dévoré
      Merci

  27. Layla dit :

    « comment déprogrammer ses partisans? »

    En neutralisant DT au ras du sol. Et en étant très vigilant pour ne plus donner une voix aux DT de ce monde.

    Si DT continue d’être privé de son accès à tous les médias sociaux ce sera un très bon début.

    Les médias sociaux ont une très grande responsabilité dans la montée de ce menteur pathologique,

    On a bien compris que « les solides appuis de DT au sein du Parti républicain » sont le fruit de ses comportements mafieux. On pouvait lire hier que si le vote avait été secret il y aurait plus de 60 sénateurs pour sa destitution.

    Les médias sociaux, plus un travail en profondeur de la justice aideront grandement à le neutraliser et je le répète pour l’avenir être très attentif aux DT de ce monde.

    La duplicité de DT et son mouvement dans se dossier est bien évidente.

    Son mouvement … être à contre-courant… son programme …contre-courant.

    Il a donné une voix à la haine. Ce n’est pas normal que des Qanon soit élus.

    Et que dire de ses contradictions. Le violence ne fait pas parti de son mouvement …ah non? alors que dire des Gallagher, des Arpaio, et que dire de la peine de mort…

    Ce malfaisant est vraiment de mauvaise foi, un hypocrite au pluriel. Et de ce temps-ci on comprend clairement que c’est une girouette, il confirme plus que jamais, qu’il a zéro conviction, zéro valeur morale.

    P.S. avec les sujets d’hier on comprend que l’administration de Joe Biden aura un sérieux ménage à faire dans les différents départements de l’appareil gouvernemental.

  28. lechatderuelle dit :

    jcvirgil vous avez raison mais à voir ce qui se passe aux USA, vous croyez que les gens se responsabilisent à séparer le bon grain de l’ivraie ??

    le problème est là…

    par « facilité » les gens gobent ce qui fait naturellement leurs affaires… et le fait d’avoir 12 retours d’une « nouvelle » confirme trop souvent la véracité alors que ce n’est que la multiplication des reprises de la même fausseté….

    la liberté d’expression est utilisée à toute les sauces maintenant… d’où les dérives visibles de plus en plus….

    c’est devenu drôlement compliqué d’avoir des sources vérifiées et vérifiables dans cette jungle numérique…. ce qui fait l’affaire des conspirationnistes dont la technique est « facile »… si ça les confronte c’est un discours des manipulateurs….. simple….

    1. jcvirgil dit :

      @ Chat de ruelle

      C’est vrai mais il n’y a pas de recette miracle.Les grands médias *traditionnels* appartiennent en grande majorité à des oligarques et si la liberte journalistique y survit toujours, lors des grands enjeux leurs journalistes se voient forcés de rejoindre l’opinion de leur propriétaire, s’ils ne veulent pas pointer au chômage .

      L’exemple que je connais le plus , celui de La Presse à laquelle j’ai été abonné durant des années illustre fort bien ce fait. C’etait un journal avant tout fédéraliste comme le voulaient les Desmarais et qui économiquement reflétait leurs intérêts.

      Plysieurs gouvernements cherchent maintenant à contrôler les médias sociaux er à faire taire la presse alternative qui contredisent souvent leur main mise sur le message qu’ils veulent livrer à la population, sous prétexte de fausse information.

      Personnellement je ne souhaite pas qu’ ils y arrivent. Je préfère de loin laisser le jugement de ce qu’ils produisent aux gens qui les utilisent.

  29. Mélanie dit :

    Déprogrammation Trumpienne, le chemin sera très long pour ramener ces gens dans la réalité.

    Un nous savons aujourd’hui que mettre un avertissement que qu’est-ce qu’une personne écrit est faux, ne marche pas du tout. Twitter, Facebook et compagnie doivent à tout prix changer leurs méthodes car ils font partie du problème.

    Deuxièmement le fait que les trumpiens sont incapables de prendre du recul pour réfléchir.
    Fox News nourrirent trop bien se sentiment qui les réconfortent dans leurs idées totalement saugrenues. Cette chaîne fait elle aussi partie du problème.

  30. Clement8484 dit :

    Pour sauver des vies , si un vote de destitution du Sénat ne peut pas être secret
    peut-être qu’un vote majoritaire pour lui bloquer les postes électifs …. pourrait devenir
    la seule solution viable

    Même si plusieurs républicains courent après ça depuis 25 ans , cette prise d’otage
    est digne des pires dictatures et aura des effets longtemps

  31. FlorentNaldeau dit :

    @Mystik, 07h57 « Ils en ont arrêtés un hier. »

    Un seul individu en regard d’une population d’émeutiers de plusieurs milliers, clairement associés à la mouvance MAGA, et plus d’une centaine d’arrestations du même acabit, ce n’est pas très convaincant. Même si son identification à la gauche organisée était aussi nette et tranchée que vous le sous-entendez, on ne peut peut pas tirer une conclusion valide et l’appliquer à l’ensemble d’un échantillon à partir d’un seul spécimen déviant par rapport aux caractéristiques générales de l’ensemble de la sous-population en question.

    En science, quand une telle situation se produit, l’exception en question est le plus souvent identifiée comme une mutation atypique, une erreur de manipulation ou tout simplement un intrus statistique. C’est cette dernière explication qui me semble s’appliquer ici et il serait bien imprudent de voir dans la présence de cette personne une preuve que l’émeute de mercredi dernier était animée en grande partie par Antifa ou BLM.

    Si d’autres exemples se multiplient, on pourra réviser cette conclusion.

  32. lechatderuelle dit :

    selon un article de la presse…

    En 2006, le FBI a publié un rapport sur l’infiltration des forces de l’ordre par les groupes suprémacistes blancs et en 2009, le DHS a prévenu que l’armée était aussi infiltrée, rappelle Daryl Johnson.

    Les deux fois, les avertissements ont été ignorés, regrette-t-il.

    « Quand le rapport de 2006 a été publié, c’était juste après le 11-Septembre et personne ne s’intéressait au terrorisme intérieur », explique Vida Johnson, de la Georgetown University.

    Et en 2009, « le gouvernement de Barack Obama ne disposait pas du capital politique pour s’attaquer à ça, surtout avec un président noir », ajoute-t-elle. « On en est donc là 11 ans après : sans mesures concrètes pour éliminer les suprémacistes blancs de la police et de l’armée ».

    on pourrait résumer le tout par « tout ce qui traine se salit »….

    le manque de volonté politique est et demeure dommageable, peu importe les dossiers…. police, environnement, droits humains…. et les gouvernements depuis tellement longtemps font du « damage control » en refoulant les dossiers sous le tapis… refusant de jouer leur rôle et ensuite ils s’enfargent dans les fleurs du tapis qui cachent tous les dossiers….

    1. igreck dit :

      Ça crée des bosses sous le tapis hautes comme les Rockies !?

  33. Layla dit :

    HS hier je lisais que l’inauguration de Joe Biden ne sera pas spectaculairement célébrée.

    Mais il n’est pas défendu d’espérer que dans un an ou deux, on ne pourra pas faire une fête anniversaire pour célébrer cette victoire.

    Joe Biden c’est un adulte il saura dépasser cela.

    1. lanaudoise dit :

      👍. Pendant ce temps, Tiny se fait une joie de gâcher une fête qui n’aurait pas été grandiose d’avance, pandémie oblige. Il y verra une preuve de plus de sa grandeur à lui.

      1. igreck dit :

        Sa petitesse selon les gens sensés ! ☹️

  34. Ziggy9361 dit :

    Le problème hurlant des média sociaux est exacerbé par la présence de bots qui au fil des informations en temps réel ajustent leurs propos aux réactions des utilisateurs selon leurs agenda et la finalité objective qu’ils veulent obtenir.

    Beaucoup vante la 5G et ses possibilités presque infini à traiter des données, il me semble que cela pourrait être une avenue à exploiter pour purger les réseaux sociaux des commentaires,des promoteurs de théories mensongères,limité la liberté de parole de ceux qui avec des propos farfelus et non scientifiquement prouvé sème le doute dans les esprits faibles,de dire que la terre est plate est tout le contraire de la vérité et mérite au moins un coup de pied dans le cul ou une bonne claque en arrière de la tête avec le dos de la main morte de Gilles Morissette.

    Je sais pas si existe des mots clef universel qui bloque les incitations aux fléaux qui pourrissent notre civilisation si je puis dire ,tel le racisme, l’indifférence,la déhumanisation de ceux qui ne nous ressemble pas.
    En tout cas si ils n’existes pas ils doivent faire l’objet de recherche intensive.

    1. igreck dit :

      Il y en a un nouveau en tout cas : Trump !

  35. Jean11820 dit :

    On parle beaucoup de la qualité de l’information. Honnêtement dans le cas de tRump, après avoir écouté ses discours (ne serait-ce qu’un) ou lu ses tweet, avez-vous besoin d’avoir un analyste qui vous explique ou confirme que c’est un ignorant, raciste, menteur compulsif, etc.?
    «Je vais construire un mur fantastique, un gros mur, je sais comment construire des choses pas cher et le Mexique va payer pour le mur; Believe me!»
    Vous avez vraiment besoin de quelqu’un de plus intelligent que vous vous confirme que c’est un idiot?
    Pas moi.

    1. Chanounou dit :

      @ Jean11820,
      Vous avez raison, le  » coup du mur » était la démonstration vivante que son cerveau ne comprenait pas ce que sa bouche disait !!!
      Que certains ne l’aient alors pas compris et l’aient cru laisse absolument perplexe sur le Niveau de compréhension et donc d’intelligence de ce public là…

      1. igreck dit :

        Croire qu’un mur (de tôle) entre deux pays peut résoudre des problèmes est du même acabit que croire en une Terre plate !

  36. jaylowblow dit :

    Comment déprogrammer ses partisans?

    Vous saviez que sur Phoque News ils continuent à affirmer que les élections étaient truquées, que les républicains qui ont voté pour l’impeachment sont des traitres et ce, malgré tout ce qui s’est passé la semaine dernière? Donald Trump s’est fait coupé le sifflet mais les salopards de cette fausse chaîne de nouvelles continuent leur propagande comme si de rien n’était. Pas surprenant que ses auditeurs soient si convaincues que ces histoires de fraudes électorales sont réelles ils se font répéter ça sans cesse par leur télévision.

    On n’en est plus à l’opinion politique ici, on en est à l’incitation à la violence contre le gouvernement. Cette chaine devrait être déclarée organisation terroriste et se faire fermer la trappe pour de bon.

    1. lechatderuelle dit :

      jaylowblow vous mettez le doigt sur le problème, du moins une bonne partie du problème….

      tout diffuseur devrait être responsable de son contenu et perdre son droit de diffusion s’il ment à la population…

      une autre responsabilité des décideurs qui ne se fait pas…

      1. Madalton dit :

        Bonne chance avec le 1er amendement. Il ne faut pas oublier Newsmax et OAN.

      2. igreck dit :

        Le problème est que F***Noises se décrit comme une station d’entertainment mais se donne des airs de station de nouvelle pour tromper le public.

  37. Pierre s. dit :

    ——————————-

    Destituer et poursuivre Trump au criminel sans aucune pitié
    sera à mon avis un tournant historique qui permettera de rétablir
    un interdit moral sur l’idée de  »normaliser » le mensonge l’incompétence
    l’ignorance, le racisme et la misogynie.

    un premier pas bien sur mais un signal fort à l’encontre des traitres qui
    baffouent les valeurs et les institutions américaines.

  38. marie4poches4 dit :

    En tout cas, c’est pas rudy qui va aider à déprogrammer les partisans de 45, du moins pas pour le moment.

    https://pbs.twimg.com/media/ErwzkS4XMAAl6Ap?format=jpg&name=large

  39. igreck dit :

    Policiers, militaires: l’ennemi intérieur 😡
    On s’en doutait n’est ce pas !☹️
    https://www.journaldemontreal.com/2021/01/15/policiers-militaires-lennemi-interieur-au-coeur-des-violences-du-capitole

    1. gl000001 dit :

      « Une mise en accusation » « vaccins illégaux et de génocide moderne. »
      Moi, je les assoirais de force et je leur injecterais le vaccin à ces idiots. Pour qu’ils arrêtent d’être des vecteurs de propagation du virus car ils doivent être anti-masques aussi.

  40. FlorentNaldeau dit :

    La déprogrammation individuelle peut être possible. Le problème c’est qu’on a affaire ici à un phénomène collectif. Il suffira qu’un déprogrammé entre de nouveau en contact avec des membres de son groupe d’émeutiers avérés ou potentiels pour qu’il retombe dans cette « folie à plusieurs ».

    À moins de pouvoir tous les isoler les uns des autres et de les empêcher d’avoir accès aux fictions conspirationnistes qui ont provoqué leur basculement dans ce mouvement soi-disant patriotico-politique, mais qui s’apparente plus à une secte.

    Au moins leur gazouilleur-en-chef a été forcé de faire vœu de silence sur les médias sociaux, pour l’instant du moins.

  41. 56%, c’est peu considérant l’ampleur de ce qui s’est passé au Capitole.

    Il y a encore une bonne proportion d’Américains (44%) qui pensent qu’il devrait encore être leur président.

    Ces tarés sont IRRÉCUPÉRABLES. Rien à faire avec eux.

    Les deux morrons dont M. Hétu cite les propos dans son post en sont un bel exemple.

    Ces gens là vivent dans une réalité alterrnative qui n’a rien à voir avec celle que npous connaissons.

    Le blogueur « Mystic » fait lui aussi partie de cette secte.On n’a qu’à lire ses élucubrations pour s’en convaincre.

    « Comment déprogrammer ses partisans » se demande M. Hétu?

    MISSION IMPOSSIBLE

    Tout comme il est IMPOSSIBLE de déprogramer nos « talents locaux » qui n’ont rien à envier à leurs homologues américains.

    https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-01-15/des-complotistes-visent-les-sites-de-vaccination.php?utm_medium=email&utm_source=bulletin&utm_campaign=202101150900-lpca-general-aws

    On les laisse « mariner dans leur merde » tant qu’ils ne font que délirer sur les réseaux sociaux.

  42. chicpourtout dit :

    Bonne nouvelle!
    Mme Pelosi a décidée de demander un audit sur la sécurité du Capitole. C’est M. Russel Honoré un ancien général retraité qui devrait procéder à la réalisation de cette analyse. Fort bonne chose car les émeutiers y sont entrés comme de vulgaires malotrus.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :