Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Un certain Joseph Epstein a jugé bon de faire la leçon à Jill Biden, future première dame des États-Unis, du haut d’une tribune publiée dans le Wall Street Journal. Tout en utilisant le terme kiddo pour s’adresser à cette femme âgée de 69 ans, il lui demande de cesser d’insister pour se faire appeler «Dre Jill Biden», au prétexte qu’elle n’a décroché qu’un doctorat en éducation de l’Université du Delaware. Un porte-parole de Jill Biden a dénoncé «une attaque dégoûtante et sexiste». D’autres ont traité l’auteur de la tribune, âgé 83 ans, de «misogyne», comme on peut le lire dans ce compte rendu.

Voici comment Epstein a abordé le sujet :

Ce Joseph Epstein entretient des idées archaïques depuis longtemps. Dans un essai publié en 1970 dans le magazine Harper’s, il écrivait que les homosexuels étaient «damnés» et un «affront contre la rationalité», rappelle le New York Times. Jill Biden, faut-il le rappeler, continuera à travailler à l’extérieur de la Maison-Blanche pendant la présidence de son mari, créant un précédent susceptible de déplaire aux vieux croûtons.

(Photo AFP)

200 réflexions sur “Plus sexiste que ça…

  1. Bartien dit :

    Epstein….ça me dit quelque chose ce nom là !!

    1. ghislain1957 dit :

      @ Bartien

      Vous avez une longueur d’avance sur moi! 😉

  2. karma278 dit :

    Joe Ineptstein lui irait mieux.

    1. Manno dit :

      Monsieur Epstein vit dans une autre réalité : son passé…

  3. FBeauchamp dit :

    Une des premières cellules cancérigènes qui aura infecté les U.S par l’entremise du WSJ et de FOX a pour nom Rupert Murdoch!

  4. Marilyne dit :

    Ce monsieur est amer, voir ci-joint…

    Starting in 1974, he served for 24 years as editor of The American Scholar, the magazine of the Phi Beta Kappa society, and wrote for it under the pseudonym Aristides.[1] Epstein was removed as editor of The American Scholar in 1998 by a vote of the Phi Beta Kappa senate.[4]
    Epstein’s removal as editor of The American Scholar at the end of 1997 (following a 1996 vote of the Phi Beta Kappa senate) was controversial.[5][4] Epstein later said that he was fired « for being insufficiently correct politically ».[6]

    1. Marilyne dit :

      Mais ça semble correct pour lui de publier sous un pseudonyme…

  5. lechatderuelle dit :

    encore là, pourquoi un journal accepte de publier ce genre de truc reculé par le tonnerre??

    Liberté d’expression?? Come on…
    Ceci est une absurdité qui n’a rien à voir avec la liberté d’expression…. le Wall Street journal cherche quoi? de la visibilité facile et cheap?

    Qu’un con s’exprime comme un con et publie un truc de con ne justifie pas de le publier au nom de la liberté d’expression….

    Ce torchon était inutile…

    Il existe encore des dinosaures sur Terre, on le savait…
    on en a des preuves chaque jour avec les comportements incompréhensibles de certains de ces dinosaures…
    leur donner un espace médiatique, surtout pour une attaque aussi gratuite et qui ne mène nulle part, laisse songeur.

    Le « brillant » qui a autorisé cette publication est du même acabit que cet idiot….

    1. Guy LB dit :

      Comme vous dites,
      des cons, jeunes ou vieux ou préhistoriques, il y en a toujours eu et il y en aura toujours. On n’y peut rien. Mais de grâce, que les autorités compétentes cessent de leur offrir des plateformes du haut desquelles ils peuvent emm***er tout le monde ! Mais peut-être que je ne comprends rien : étant donné leur condition, les cons ne peuvent rien comprendre, et, donc, ils ne voient pas que c’est de la connerie de publier les errances d’un con. Bref, on n’en sort pas. Suffit de regarder ce qui se passe à la Maison-Blanche.

      « Reculé par le tonnerre » ? Vous pourriez éclairer ma lanterne ?

      1. lechatderuelle dit :

        Guy LB vieille expression pour démontrer que la pensée exprimée arrivait de très loin….

      2. igreck dit :

        Mon grand-père disait « oublié par le tonnerre ! » en parlant de trucs ou d’endroits tellement reculés que même le tonnerre ne s’y rend pas !

    2. Mystik dit :

      @lechatderuelle On parle d’un imbécile qui a rédigé un texte dans la section d’opinion. Les grands journaux américains comme le NYT publient fréquemment de la propragande du parti communiste chinois ou des talibans et ça ne semble pas déranger personne, c’est un peu gros de faire cette crise de bacon parce qu’on ose questionner le titre de Jill Biden.

      Cela dit, combien s’offusquaient quand on traitait

      1. Mystik dit :

        *parti trop vite, mes excuses. Combien s’offusquaient quand on traitait Mélania Trump de « pute » ou « d’escorte de luxe »?

      2. igreck dit :

        « parti trop vite, mes excuses. »
        Éjaculateur précoce !? Devriez vous concentrer davantage avant d’émettre des choses in-con-parables !!!

      3. el_kabong dit :

        @mystik

        Encore un de vos parallèles farfelus : une opinion publiée dans un journal « sérieux » face à des commentaires de blogue…
        Bravo…

      4. lechatderuelle dit :

        Mystik Désolé mais le nom de la femme visée n’a rien à voir … ne limitez pas votre regard…

        Le traitement que certains ont réservé à Mélania est tout aussi dégradant….

        Votre erreur de perception est justement ce qui englue les débats en 2020, tout est émotionnel et dirigé vers une personne…

        Ce papier n’était d’aucun intérêt intellectuel pour quiconque…. ce n’était qu’un défoulement misogyne et ce genre de trucs ne devrait jamais se retrouver dans les pages de grands médias…
        c’est insensé….

        Lirait-on un papier raciste ou qui fait l’éloge de la pédophilie??? Bien sur que non et avec raison… mais la haine des femmes, ah ça, c’est correct…

        Le racisme est systémique mais la misogynie aussi…

      5. ghislain1957 dit :

        @ Mystik

        Toujours fidèle à vous même concernant la pertinence de vos commentaires!

    3. Mona dit :

      @lechatderuelle
      Coup de gueule salutaire 👏

  6. Toile dit :

    Docteur: détenteur d’un doctorat, non ?
    Et si elle s’était fait appeler « Dr. Joe Biden », ça ça aurait été de l’époque de ce dinosaure malheureusement pas encore en extinction.
    Là, elle garde son identité.

    1. Achalante dit :

      Et c’est probablement ce qui le dérange: elle ne restera pas sagement à la Maison Blanche pour jouer les potiches; elle a décidé de garder son identité et son indépendance, et les dinosaures (qui sont, il faut l’avouer, encore nombreux dans le monde de la finance) ne tolèrent pas ça. Ils préfèrent une Melania qui sourit sur commande à une Dre Jill Biden (imaginez si elle avait gardé son nom de jeune fille! 🤭) qui garde un travail payé en plus de ses fonctions de Première Dame. Alors il a cherché quelque chose à redire.

      Dans un autre article à ce sujet, l’auteur notait que ce monsieur Epstein est titulaire d’un doctorat honorifique, et qu’il a enseigné… En n’ayant qu’un baccalauréat. Alors je crois qu’il y a un peu de jalousie aussi; jalousie des femmes qui font mieux que lui. Oh, et vous pouvez ajouter l’homophobie à son portrait. Je ne donnerai pas de lien, mais les extraits devraient être faciles à trouver avec n’importe quel moteur de recherche.

      En passant… Dre Biden *a* donné naissance à un enfant. Plus d’un, même. Et elle les a même porté pendant neuf mois… 😉

  7. Martin coté dit :

    cet idiot vit encore a l’age des cavernes..incapable de différencier le terme docteur et médecin……vraiment misogyne et archaique..

    1. Guy LB dit :

      … et ignorant.

  8. ghislain1957 dit :

    Qu’est-ce que ça peut bien lui faire ce vieux croûton qu’elle utilise le terme Dr devant son nom? Elle est docteur comme toute personne qui a obtenu un doctorat, c’est évident.

    Se semblant de pays arrièré est rempli de sexistes, racistes, homophobes et mysogines.

    1. marylap dit :

      J’ai lu l’éditorial de ce crétin là au complet et c’est clair qu’il en a contre n’importe qui qui a un PhD et se fait appeler Docteur. Le gars à juste un baccalauréat et un doctorat honorifique. Il souffre clairement d’un complexe d’infériorité.

      1. simonolivier dit :

        Surtout que si vous lisez la bio de ce con, c’est écrit qu’il est diplômé d’une école secondaire et a suivi des cours à l’Université de l’Illinois. Pas est diplômé de l’Université de l’Illinois.

    2. renalavo dit :

      Ce « semblant de pays » est plutôt encouragé à exprimer plus ouvertement ses préjugés depuis quelques années ( quatre ans si je ne me trompe) peu importe de l’époque qu’ils datent ». De plus, ce pays a la réputation de se foutre des opinions des autres et tant pis si ça provoque des polémiques.

      On sait tous que les État-uniens adorent ce qui choque, tonne et pétarde. Mais c’est peut-être un préjugé de ma part. Lol

    3. igreck dit :

      Je dirais même plusse (dixit Dupont ou Dupond) que le doctorat obtenu dans plusieurs disciplines (PH. D.) mérite davantage que son titulaire soit appelé « Docteur-e » que les médecins qui n’ont pas l’obligation, eux et elles, de défendre leurs idées et faire avancer les connaissances grâce à leurs thèses.

      1. igreck dit :

        Ph.D. = philosophiæ doctor

  9. Tiger Mulligan dit :

    il est à seulement deux lettres d’Einstein mais à des années lumières d’être un génie !

  10. kelvinator dit :

    Il oublie que docteur se réfère au doctorat, pas à médecin.
    À son âge, la sénilité commence déja!

    1. Guy LB dit :

      Rien à voir avec la sénilité,
      tout à voir avec l’ignorance crasse. Si c’était de la sénilité, je connais des gens dans la jeune vingtaine, parfaitement séniles sur le modèle de ce monsieur, et qui seraient étonnés d’apprendre qu’ils souffrent de sénilité.

  11. stemplar dit :

    Aurait-il été aussi cinglant si ç’avait été la FLOTUS sortante?

  12. Haïku dit :

    « Ce Joseph Epstein entretient des idées archaïques depuis longtemps. Dans un essai publié en 1970 dans le magazine Harper’s, il écrivait que les homosexuels étaient «damnés» et un «affront contre la rationalité», rappelle le New York Times. »
    ——————-
    Monsieur Epstein, vous êtes un docteur ????
    Votre réponse est trop drôle. 😨😨😨😨😨😨😨😨😨

    1. Il est docteur en démonologie.

      1. Dan Lebrun dit :

        @Richard Desrochers
        Ou en mononcologie

    2. Mona dit :

      @Haïku 👍👍

    3. Achalante dit :

      @Rchard Desrochers: J’aurais plutôt cru docteur en passéisme… Ou dépasséisme? 🧐

  13. Niouininon dit :

    C’est sûr que le titre de Dr de la future FLOTUS frappe l’imaginaire quand on pense à Melania et à son niveau d’éducation, ses maigres réalisations sur 4 ans et son impact négligeable à la MB. Un changement de niveau difficile pour certains, comme ce bonhomme dont la vie semble d’une mornitude…

  14. xnicden dit :

    Le bruit qu’on entend, c’est un certain Dr King qui se retourne dans sa tombe.

    Il était où l’éditeur des pages d’opinion et tribune du journal?

    Que Epstein ait écrit ça c’est une chose, mais que le WSJ n’ait vu aucun problème au « kiddo » et au ton général est juste renversant.

    1. Guy LB dit :

      Oui, oui, oui 👍

  15. Réal Tremblay dit :

    Bof! Un autre insignifiant qui veut de l’attention et qui va finir dans la poubelle de l’histoire. Est-ce que l’aide médical à mourir est légale dans ce pays?

    1. Guy LB dit :

      Vous êtes méchant,
      en ce beau dimanche matin, M. Tremblay.

  16. PierreG dit :

    Elle « insiste » pour se faire appeler Dr?
    Vraiment??
    J’en serais étonné… les Biden sont pas du genre clinquant!!
    Mais tel est le cas, c’est son droit puisqu’elle détient un doctorat…
    Il est par contre plutôt rare que les docteurs en mathématiques, géographie et autres PHD insistent pour se faire appeler Docteur

  17. Louise dit :

    « ……….au prétexte qu’elle n’a décroché qu’un doctorat en éducation de l’Université du Delaware.  »

    Ce petit bout de phrase résume à lui seul tout le mépris que cet homme exprime envers une femme autonome, envers la faculté d’éducation qui a toujours été le parent pauvre de l’université comparé au doctorat en médecine et une mépris envers l’université du Delaware qui ne fait pas partie de L’Ivy League des riches.
    Quel être méprisable !

  18. xnicden dit :

    Remarquez que débattre de l’utilisation du titre de « Dr » et comment cela peut prêter à confusion est légitime. Combien d’auditeurs du « Dr Phil » qui sévit à la télévision croient qu’il est médecin?

    Mais bien sûr un misogyne fait de l’urticaire quand c’est une femme.

    1. Mystik dit :

      @xnicden Même Whoppi Goldberg s’est fait prendre.

      http://twitter.com/LebaneseJokerYT/status/1247150426006245378?s=19

      1. Guy LB dit :

        C’est plutôt rigolo
        — et un peu gênant — d’entendre Whoopi Goldberg s’engluer dans la flatterie fondée sur son ignorance totale du sujet dont elle parle. Merci Mystik de nous avoir trouvé et refilé cette petite perle en vidéo.

  19. Hope Baker dit :

    Comme disait Georges Brassens, « Quand on est on, on est con « !

    Le problème, c’est qu’il y en a de plus en plus. Pire, il y en a même un qui s’est rendu à la Maison Blanche! Heureusement que pour celui-là, on s’apprête à lui dire Ciao Bye!

  20. POLITICON dit :

    J’ai comme l’impression que ce Epstein a perdu ses élections présidentielles et que ses racines sont profondément encrées au parti républicain depuis sa naissance. Pourtant, je n’ai pas entendu parler de lui lorsque Dr Trump encourageait des recherches sur l’injection de désinfectant dans les veines. Que pense t-il des 300 000 morts et du travail de Dr Trump?

    1. Guy LB dit :

      Holà!
      T***** ne s’est jamais prétendu Docteur. Il se dit « Génie stable » et il aimerait bien qu’on (con ?) le croit milliardaire, mais jamais il ne s’est présenté comme Dr en quoi que ce soit. Il ne faut pas trop accabler le roi des cons, ça pourrait le vexer. Et puis, soyons justes; après tout, il y a aussi Jared et Ivanka et Donald minus et Éric. Sans oublier Mélamine, bien sûr.
      Allez, c’est dimanche. Un peu de générosité chrétienne.

  21. danielledcc dit :

    Le plus drôle dans tout ça c’est que les médecins qu’on appelle « docteur » n’ont pas de doctorat.

    1. xnicden dit :

      En effet leur diplôme n’est pas un PhD mais c’est quand même nommé un Doctorat en médecine (M.D.).

    2. chrstianb dit :

      Bah, c’est comme les avocats qui se font appeler «maitre» alors qu’ils n’ont pas faire d’études supérieures universitaires en maitrise.

      1. igreck dit :

        Le titre LL.M désigne une Maîtrise en droit (autrefois appelée Licence)… !?

    3. MarcoUBCQ dit :

      Étant donné les frontières extrêmement poreuses qui existent entre les différents diplômes, baccalauréat, maîtrise et doctorat ne désignent pas des équivalents.

    4. gl000001 dit :

      Les « ingénieurs » dans les trains !

      1. Haïku dit :

        😉😉 !!

  22. Apocalypse dit :

    Bien entendu, je ne suis pas d’accord avec Joseph Epstein, mais cela dit, Madame Biden ne devrait pas exiger de se faire appeler Dre Jill Biden, comme on dit, on repassera pour l’humilité.

    On devrait l’appeler Madame (Jill) Biden pour ne pas donner l’impression d’ajouter une couche de distance avec Monsieur et Madame Tout le Monde.

    1. Achalante dit :

      Aux États-Unis, c’est la norme. Tout le monde agit de même. J’ai entendu une anecdote (vraie? pas vraie?) de la femme d’un médecin en vacance, parlant au concierge (ou à un employé de l’accueil) en commençant « The Doctor and I would like… » (« Le docteur et moi aimerions… ») Pas « mon mari », le Docteur. (Non, pas *Le* Docteur non plus! 😄) N’oubliez pas que le niveau social est très important aux É-U. Pourquoi serait-ce normal pour les autres et inacceptable pour elle? Elle a un doctorat. Elle a travaillé pour. En plus, son mari va probablement travailler pour que ceux qui le peuvent (et le veulent), puisse faire de même sans avoir à s’endetter pour la vie. Alors où est le problème?

      1. Madalton dit :

        Ma femme est enseignante et sous sa signature de son courriel, il est indiquée qu’elle est professeure. Lorsqu’elle a envoyé un courriel à une de nos voisine, qui s’assure que notre condo en Floride est en ordre pendant qu’il inoccupé, son mari psychiatre et enseignant à l’université était impressionné. Il a fallu lui expliquer que professeur était l’équivalent de teacher en anglais. On n’a pas vu sa réaction. Il nous parle encore, cependant.😁

      2. igreck dit :

        Alors où est le problème?
        Entre les deux oreilles de certain.e.s arriéré.e.s !

      3. Toile dit :

        Et bien une ancienne voisine, vraie blonde, de la jeune trentaine qui est passée en trombe s’est présentée à moi. Je suis une telle. 2 eme phrase: mon ami est neuro chirurgien ! Allo le mouvement de la femme. J’ai failli dire ma tendre moitié est en prison.
        Je dis blonde parce que se demandant pourquoi ses plantations de fleurs dépérissaient, son chum, toujours le bon docteur, lui fait remarquer qu’elle a juste pousser le paillis. Donc pas enterrées !

        Ps pour l’histoire, elle l’a plaqué pour un homme d’affaires ultra fortuné, du moins en apparence, et elle a quitté son nid.

  23. Apocalypse dit :

    @danielledcc – 09:47

    Effectivement! Pouvoir utiliser Dr. devant son nom n’est pas la même chose qu’avoir fait de longues études pour obtenir un Phd dans un domaine donné.

    On peut obtenir un diplôme universitaire en médecine en quoi? Quatre(4) ans, alors que le Phd est pas mal plus long et dépendant du domaine, pas mal plus difficile à obtenir (ex. mathématique, physique).

    1. ProMap dit :

      Toit à fait. D’ailleurs nous utilisons l’abréviation MD pour désigner un médecin soit docteur en médecine venant du latin Medicinae Doctor. Un diplôme d’ingenieur s’obtient en quatre ans et equivaut en fait à un baccalauréat, comme pour le médecin généraliste il me semble. L’utilisation de Dr pour le médecin m’apparait plus historique ou traditionnel que fondée sur les équivalences de grades universitaires.

      Le.monsieur est dans un grand champ de patates et se cherche un tubercule à gruger.

      1. constella1 dit :

        Promap
        Ça c’est au minimum

        Pour Devenir Médecin généraliste, mieux vaut être patient et déterminé. Au total, 9 années d’études en Formation médecine après un Bac S (Scientifique) sont nécessaires pour obtenir le diplôme d’Etat de Docteur en Médecine.

      2. ProMap dit :

        Merci constella1. Ça me replace les pendules.

      3. igreck dit :

        Très juste !

    2. mhbdotblog dit :

      @apocalypse 10:03 vous ne devancez Très bien dit. J’ai obtenu un Ph.D. après de longues études et j’ai fait 2 années de post-doctorat. Oui pour le travail et ma signature, le dre devant mon nom est souvent essentiel!

      1. simonolivier dit :

        Votre PH.D. c’est, selon la discipline, 3 ans d’études universitaires, 2 ans de maitrise et vos deux ans de PH.D. En médecine, les sessions durent 9 mois et non 7 ou 12 mois si on veut faire le premier stade en 4 ans. En terme d’étude, un docteur en médecine familiale a autant d’études et de stages que vous avec votre Ph.D.

    3. constella1 dit :

      Bizarrement aujourd’hui plus personne n’a de problème avec docteur Machin si il a un doctorat en psychologie car c’est devenu la norme et en plus essentiel si l’on veut pratiquer au Québec
      Mais tous les autres ce serait vu comme un manque d’humilité
      A ce que je sache c’est le même nombre d’années d’études que celui qui l’a fait en théologie en sciences sociales en éducation en géo en histoire nommez les tous
      On manque tout simplement d’ouverture

      1. MarcoUBCQ dit :

        En psychologie la maîtrise est escamotée: On passe du baccalauréat au doctorat directement.

      2. constella1 dit :

        En effet c’est bien de le dire également

    4. simonolivier dit :

      Vous ne connaissez absolument rien aux études en médecine. La médecine c’est 5 ans d’université avec les 2 premières années qui durent 9 mois et non 7 mois comme les autres programmes. Par la suite des 5 ans d’université (incluant l’internat) il y a deux ans d’externat en clinique, en urgence et en milieu hospitalier. C’est 7 ans d’études et de stages avant de devenir médecin autonome. Et pour une spécialité ca peut être 2 à 5 ans supplémentaires selon la spécialité ou surspécialité (un surspécialiste c’est entre autres un chirurgien neuro-oncologue).

      1. simonolivier dit :

        ca s’adresse à l’antimasque qui sévit à 10h03

      2. constella1 dit :

        Mais de quoi vs parlez ??
        Je ne parlais pas de médecin
        Être médecin du Québec exige un minimum de 9 ans au total pour un généraliste
        Faites vos recherches avant de nous dire qu’ils connaît rien

      3. constella1 dit :

        Correction
        Que l’on ne connaît rien

  24. Alexander dit :

    Vieux croûton misogyne, tout à fait.

    Les tribunes d’opinion peuvent donner lieu à ce genre de textes, au nom de la liberté d’expression.

    On peut garrocher son fiel et la frustration de sa propre vie pour invectiver les autres, supposément au nom de la liberté.

    On fait quoi avec cela, censurer ou ignorer? Normalement, on ignorerait ce genre de bonhomme qui tomberait dans l’oubli de sa médiocrité.

    Le problème des médias et du simultané, c’est qu’on donne une tribune démesurée à des piètres individus au nom d’intérêts personnels.

    Ça arrange du monde de salir Mme Biden, comme d’autres l’ont fait avec Mme Trump.

    Liberté ou censure?

    La question se pose.

    Personnellement, je crois que la censure est plus dommageable que la liberté, mais il faut apprendre à faire la part des choses.

    1. lechatderuelle dit :

      Alexander il n’est pas question de censure ici….

      ce genre de torchon insipide amène quoi au débat public?
      Refuser un texte n’est pas de la censure… il y a des standards à maintenir voilà tout….

      ici on devine que la recherche de clics, la facilité est à la base de la publication en se cachant sous le manteau de la liberté d’expression….

      trop facile….

      si le texte avait une rigueur intellectuelle, une base argumentaire et que le journal refuserait de le publier, on parlerait de censure….
      ce n’est pas le cas…

      un texte raciste ne passerait pas dans ce journal… mais un texte misogyne si…. ça donne une idée où loge le journal….

      1. Alexander dit :

        @ léchât de ruelle

        D’accord avec vous que dans le cas actuel, on ne parle pas de censure mais de laisser un torchon sans fondement apparaître dans une tribune libre, ce qui est un choix volontaire du journal.

        Mais, dans bien des cas, la ligne est très mince quand on bloque les opinions discordantes.

        C’est là que je pense que la pluralité des opinions a sa place en démocratie.

    2. gl000001 dit :

      « Ça arrange du monde de salir Mme Biden, comme d’autres l’ont fait avec Mme Trump. »
      Et surtout avec madame Obama. J’ai lu tellement de choses terribles sur elle. Ca en était pathétique.

      1. Guy LB dit :

        @ gl000001 :
        « Et surtout avec madame Obama. » C’est bien de le rappeler. Il s’est en effet écrit des tas de vacheries sur Michelle Obama.

        @ lechatderuelle : j’aime bien la précision que vous apportez au commentaire d’Alexander. Il importe en effet de ne pas confondre censure et rejet d’un texte indigne d’être publié en raison de ses carences intellectuelles ou littéraires.

  25. DRouill dit :

    Si on sait qu’il n’est qu’un vieil arriéré pourquoi lui donner une tribune? publier ses ridicules et venimeux propos? les souligner et, partant, lui donner une audience qui fera des adeptes dont on n’a pas besoin en ce début de nouvelle ère Biden… Plus que désolant!

    1. Achalante dit :

      Pour faire savoir aux autres que ce n’est pas acceptable. Laisser passer ça sans condamner, c’est laisser la porte ouverte pour le suivant.

  26. as000ll dit :

    Sans être en accord ou pas avec ce monsieur Epstein (je n’ai pas lu son texte), je trouve l’utilisation des mots Docteur et Maître condescendante et dépassée. Et insister pour qu’un tel titre soit ajouter à son nom, me fait juste sourire. Ne me lancez pas de pierres SVP.

    1. lechatderuelle dit :

      as000ll quand on a pioché e étudié pour atteindre ce niveau, y’a rien de condescendant …

      la condescendance souvent est dans l’oeil qui regarde…

      1. as000ll dit :

        J’ai pioché et attein ce niveau. Mais je refuse qu’on m’appelle ainsi.

      2. as000ll dit :

        Atteint avec un t avant que mon orthographe vous fasse douter de mon propos… 😉

    2. januo dit :

      Suivant votre logique, pourquoi dans ce cas un médecin pourrait-il se faire appeler docteur?

      1. as000ll dit :

        J’appelle le mien par son prénom. Auparavant, j’utilisais son nom précédé de Monsieur.

    3. Au Canada, le titre « Docteur » est réservé aux docteurs en médecine, dentistes, vétérinaires et d’autres dans le domaine de la santé qui font partie d’un ordre professionnel. Le détenteur d’un doctorat/Ph.D. ne peut voir son nom précédé du titre « Docteur », mais peut préciser « M./Mme X, docteur(e) en sociologie ».

  27. PROBERT dit :

    Il va falloir se préparer è entendre et lire toutes sortes de propos répugnants sur les Biden, que leurs adversaires les plus extrémistes ne manqueront d’inventer et de propager.

    1. igreck dit :

      Hypocrisie et Jalousie vont souvent de paire !!!

  28. Gina dit :

    De la jalousie , son admirateur et sa femme ne se feront jamais appeler Dr , parce que leur QI ne leur permettent pas un tel titre .

  29. Januo dit :

    Les journalistes sont-ils vraiment obligés de rapporter toutes les stupidités qui se disent un peu partout? Si on mettait moins l’accent sur les insanités que dit Trump peut-être aurait-il moins d’adeptes (je dis bien adeptes, comme dans secte). On dirait parfois que certains journalistes ne courent que derrière les choses les plus connes qui peuvent être dites.

    1. igreck dit :

      Ce qui est vendeur à des cons en somme !?!

  30. jeanfrancoiscouture dit :

    Des propos mesquins d’un individu frustré, le tout émaillé de jugements de valeur et d’accusations gratuites. ( sound and feels fraudulent, unpromising title) .
    Bref, un «cheap shot» a traiter avec une indifférence digne de Monsieur de Talleyrand pour qui «l’indifférence est le pire des mépris».

  31. _renaud dit :

    Réaction marcusienne assez typique. On homme publie un article d’opinion et on le taxe de sexisme et misogynie.

    Jill Biden peut bien utiliser le titre qu’elle veut mais c’est vrai qu’en général les gens qui se présentent comme Dr sont des médecins ou des scientifiques de haut niveau. Ce n’est pas n’importe quel PHD.

    Même chose pour les maîtres. Un général un maître c’est un avocat ou un notaire. C’est rare que tu voies quelqu’un avec une maitrise se présenter comme maître ou exiger de se faire appeler de la sorte.

    Dans ma vie j’en ai vue un. Un prof de philo remplaçant au cégep. Il avait une maîtrise et quand les élèves s’adressaient à lui sans l’appeler maître il les ramenait à l’ordre. C’était un gros connard prétentieux.

    1. Achalante dit :

      Ce que vous appelez « scientifique de haut niveau », c’est une personne qui a un doctorat en science. L’éducation fait partie des sciences sociales, je crois. Oui, je sais, une certaine condescendance (misogynie) considère les sciences sociales comme « faciles », pas du même niveau que les sciences dites « pures ». Mais c’est le même niveau d’étude, et les sciences appliquées ont souvent une utilité beaucoup plus importante pour nous. L’âge exact de l’univers, la quantité de matière noire dans l’espace: c’est bon à savoir, mais ça ne chance rien à nos vies. Les méthodes d’éducations, la gestion de la pauvreté (par la société, on s’entend), l’aide psychologique: ça a un impact réel et immédiat sur nous tous. Alors je ne vois pas pourquoi on devrait encenser l’un pour rabaisser l’autre.

      Ah, oui. Rémanence de sexisme. Les sciences pures ont longtemps été des bastions masculins (plusieurs femmes dans le domaine rencontre encore beaucoup de sexisme), alors que les sciences sociales sont vues comme « féminines »…

      1. renalavo dit :

        C’est probablement sûrement ce que désire souligner la nouvelle première dame des USA.

    2. constella1 dit :

      C’était un gros connard prétentieux
      Et bien il s’en trouvera toujours si on cherche
      Mais ça n’enlève en rien le droit rattaché au titre de docteur de le porter

      Vous semblez associer seulement les médecins à ce titre
      Ce qui est faux
      Parle de docteure

      1. constella1 dit :

        Parole

      2. constella1 dit :

        Ça c’était une blague mais

      3. garoloup dit :

        Au Québec, le titre de docteur est réglementé. Seuls les médecins, dentistes et vétérinaires sont autorisés à le porter devant leur nom: Dr Saulnier, docteure Aubé..

      4. constella1 dit :

        Ceux qui suivent aussi
        peuvent le porter

        Biochimiste clinique
        Optométriste
        Pharmacien
        Podiatre
        Chiropraticien
        Psychologue

        Les autres en effet doivent le mettre au bout de leur nom

    3. el_kabong dit :

      @renaud

      Comme quelqu’un l’a souligné plus haut, je parie que vous n’avez aucun problème avec « Dr. Phil »…

      P.S. C’est ça la misogynie, le sexisme…

    4. Toile dit :

      Dans ma profession, côtoyer des avocats était banal. Je me suis toujours respectueusement adressé à eux par des madame et par des monsieur. J’ai pour principe que le diplôme ne fait pas la personne et pourquoi ferais- je une différence de statut avec un plombier ou un électricien ?

  32. kintouai dit :

    Les Anglo-Saxons ont décidé que tout(e) détenteur(trice) d’un doctorat peut porter le titre de «docteur». Libres à eux !

    En français, le mot «docteur» est réservé aux personnes qui détiennent un doctorat en médecine (ou dans une science connexe).

    On ne dirait donc pas Dre Jill Biden, car elle n’est pas médecin, mais Mme Jill Biden, docteure en éducation.

    http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=2778

    Quant à l’auteur de la lettre au lecteur, il aurait pu ajouter à son nom : Joseph Epstein, Asshole.

    1. simonolivier dit :

      @kintouai En France, le titre de docteur est accordé à toute personne détenant un doctorat dans n’importe quel domaine. En fait, on utilise souvent le terme Professeur pour les médecins surtout les spécialistes. Alors ce n’est pas qu’Anglo-Saxon.

      1. kintouai dit :

        Je vous ferai remarquer que cette « dérive » des Français (comme dans bien d’autres domaines, où nos cousins, par snobisme ou par paresse, utilisent des expressions anglaises — je pense au « click & collect », au « drive », etc.) est directement inspirée des Anglo-Saxons. Dr Machin (s’il a un doctorat en archéologie, par exemple), ne se dit pas en français.

        Je vous renvoie au Robert :

        «Docteur :personne qui possède le titre de docteur en médecine et qui est habilitée à exercer la médecine ou la chirurgie.»

        «Professeur : REM. Le titre M. le Professeur ne se donne qu’aux professeurs de l’Académie de médecine.

      2. On est loin des universités allemandes, où on s’adresse au professeur en disant « Herr Professor Doktor Mabuse ».

    2. « J. Epstein, AH ». À mettre dans son CV.

      1. Haïku dit :

        Touché ! 😉👌👌

  33. Danielle Vallée dit :

    Étant donné que Biden et son équipe, appuyés par Warren et Bernie, ont décidé de reconstruire le système d’éducation pour favoriser le collège et l’université publics gratuits, je trouve ça très intéressant que la Dre Biden ait un doctorat en éducation.

    Et je trouve important qu’elle le répète tous les jours pendant que le gouvernement de son mari s’occupe d’améliorer le système. C’est plus pertinent que ‘be best’, ‘do not bully others’ et le pavillon de tennis….

    Ça donne une idée des causes qu’elle va défendre comme première dame. Et de sa compétence pour le faire.

  34. Un vieux crouton, archaïque, dépasssé, un dinosaure dont la place est dans le fond d’un grotte avec les Hommes de Cro-Magnons.

    Epstein est le prototype même du supporteur de « DiaperDon ». Ais-je besoin de donner plus d’explications?

    Le Dr. Biden sera une première dame avec de la classe, très impliqué dans la communatuté comme l’était Michelle Obama.

    Tant mieux si elle faut « suer » les enfoirés de la « P’tite Drette  » minable.

    Rabaisser les autres pour se donner de l’importance ainsi qu’un sens à sa petite vie de loser.

    Typique des « trous-du-cul ».

  35. Apocalypse dit :

    @mhbdotblog – 10:57

    ‘Oui pour le travail et ma signature, le dre devant mon nom est souvent essentiel!’

    Tout à fait d’accord! Dépendant du contexte, c’est tout à fait approprié, mais autrement, toujours jouer la carte de l’humilité; pas pour rien que c’est une vertu.

    Dans le cas de Madame Biden, décidément une bonne idée de tout faire pour donner l’impression qu’on est du côté de Madame et Monsieur tout le monde, alors pas nécessaire de mettre un mur.

  36. Apocalypse dit :

    @lechatderuelle – 10:16

    ‘Refuser un texte n’est pas de la censure… il y a des standards à maintenir voilà tout…’

    Effectivement! Même dans notre démocratie, il y a des limites à la liberté d’expression. Salir la réputation de quelqu’un en fait justement parti.

    1. Achalante dit :

      Malheureusement, pas aux États-Unis. Alors qu’au Canada, il y a une limite (discours haineux, diffamation), eux, la limite, c’est de se faire poursuivre au civil. Où la charge de la preuve est toujours à l’accusation.

  37. jeani dit :

    Le nom « réservé » du docteur du pare-brise ne peut être utilisé par aucune autre compagnie…

    Farce à part, il y a des personnes qui ont un grand besoin d’utiliser leur titre pour s’assurer de bien garder leurs distances avec leurs collaborateurs. Quarante années de pratique en soins infirmiers me l’ont confirmé.

    En politique, est-ce que nous voyons certains politiciens utiliser leurs titres (Dr, Me) au Québec? Non, à l’exception de quelques Dr. Le dernier en liste est Gaëtan Barrette, mieux connu sous le nom du « Dr » Barrette. Certains désirent plus que d’autres de garder leur titre pour une fonction qui n’a rien à voir avec la politique. A-t-on déjà vu les très nombreux avocats en politique utiliser ou se faire interpeller par leur titre de Me.

    La grande question que je me pose lorsque ma Me de fille se présente à la maison avec mon Dr de gendre est de savoir si je dois utiliser leurs prénoms ou leurs titres.

    1. Madalton dit :

      Donc, votre fille est la maîtresse du Dr, votre genre.🤔😉

      1. jeani dit :

        @Madalton

        Vous avez tout compris!

      2. Haïku dit :

        Madalton
        Excellent ! 😉😉

  38. Legault Daniel dit :

    Le problème, c’est que le temps et l’attention qu’on met sur ces insignifiantes ne sont pas mis sur les problèmes importants.

    C’est une portion importante de la méthode minus trump. Durant 4 ans, énormément de temps a été consacré à des insignifiances et pas beaucoup sur les problèmes importants des USA.

  39. _renaud dit :

    @kintouai

    « On ne dirait donc pas Dre Jill Biden, car elle n’est pas médecin, mais Mme Jill Biden, docteure en éducation. »

    Effectivement, d’ailleurs c’est pas mal rendu ça le standard aujourd’hui. Aujourd’hui le gens vont écrire Phd dans leur signature. Genre Jill Biden Phd. Ils ne vont pas de se présenter comme docteur.

    1. el_kabong dit :

      @renaud

      Vous faites du cherry-picking sur le commentaire de kintouai : vous avez oublié sa première phrase semble-t-il.
      Autrement dit, vous jugez de l’utilisation du terme « Dre » par madame Biden selon vos critères francophones et non son contexte à elle (ce qui est aussi misogyne que l’autre)…

      P.S. Je vous repose la question : vous pensez quoi de « Dr. Phil »

      1. MarcoUBCQ dit :

        Le « docteur » Phil est une brute manipulatrice. Il viole ces pauvres gens en public, en les humiliant aussi (une de ses techniques). Je n’ai jamais été fan d’Oprah, et son cautionnement par rapport à ce quack ne me l’a pas fait aimer plus. Ça marche parce qu’une partie de ce que Phil McGraw dit fait sens.

  40. Marc dit :

    Mr. Epstein, a wise man also said « carve every word before you let it fall ».

  41. Maïs1988 dit :

    En français la question ne se poserait pas. Dans les pays francophones, le titre de « Dr. » est réservé aux médecins, pharmaciens, dentistes et vétérinaires (France, Québec, Belgique, etc.). Dans les pays anglo-saxons, le titre Dr s’applique autant aux médecins qu’à Henry Kissinger, à MLK, Phil McGraw (Dr Phil), Ruth Westheimer (Dr Ruth), ou à Jill Biden ou même Dr Doom, ou Dr Death Dave Schultz.

    En français il est souvent nécessaire, et de bon aloi, dans la correspondance professionnelle de faire suivre son nom du titre Ph.D., s’il y a lieu, mais pas de le précéder par Dr.

  42. Lucien Dionne dit :

    Au Québec ; si vous avez un phD (doctorat), vous avez le droit de porter le titre de « Docteur ».

    1. kintouai dit :

      Vous avez peut-être le « droit » (droit accordé par qui, pourriez-vous préciser ?), mais je n’ai jamais entendu ou lu que le titulaire d’un doctorat en sociologie, en psychologie ou dans une autre discipline que la médecine était appelé (ou se faisait appeler) Dr Machin.

      Cette extension du terme « docteur » nous vient des Anglo-Saxons.

      Je vous renvoie à mes 11 h 40 et 12 h 11 et au 12 h 36 de Maïs.

      1. constella1 dit :

        Kintouai
        Je ferais une précision ici a ce que mentionnez
        Il semble s’ajoutent à votre liste ces professions en autant que la personne ajoute sa dite profession au bout de son nom
        Les voici
        Mais j’avoue n’avoir jamais entendu un pharmacien se faire nommer docteur

        Les professionnels dont le diplôme de doctorat est obligatoire en vertu de la Loi pour la délivrance du permis d’exercice de leur ordre peuvent porter le titre de docteur ou l’abréviation de ce titre devant leur nom, à la condition d’indiquer immédiatement après leur nom le titre réservé aux membres de leur ordre.

        p.ex. Dre Jeanne Unetelle, podiatre

        Cette règle s’applique aux professionnels suivants:

        Biochimiste clinique
        Optométriste
        Pharmacien
        Podiatre
        Chiropraticien
        Psychologue

    2. Mais à ce moment ce n’est pas un « titre », mais une appellation qui doit être suivie d’un complément : docteur en…

  43. igreck dit :

    HS
    Je vous invite à prendre connaissance de cette réflexion sur le sens à donner à ce qui nous arrive en ces temps si sombres… pas juste à cause de Trump !🧐
    https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2020-12-13/reflexion/le-juste-retour-des-choses.php 👍

  44. A.Talon dit :

    «Un certain Joseph Epstein a jugé bon de faire la leçon à Jill Biden…»

    «When they go low, they can go even lower», dirait Ms Obama. La mesquinerie trumpeuse est un puits sans fond. Même chose pour leur médiocrité.

  45. A.Talon dit :

    HORS SUJET — En réponse au billet précédent

    Se pourrait-il que le mouvement «Destroy the GOP» naissant soit l’amorce d’un schisme de type bolchévique-menchévique dans ce pauvre parti en pleine décadence? Qui sait, ce sera peut-être en laissant partir les radicaux/extrémistes/hallucinés/excités orangés (analogues aux Bolchéviques d’antan) que les modérés réussiront à sauver ce qui fut autrefois un grand parti politique…

    1. gl000001 dit :

      Il faut se rappeler que le Tea Party était vu comme une gang d’hurluberlus excités. Ils ont finalement presque pris le contrôle du parti. On verra dans un an ou deux !

  46. Alexander dit :

    Ultimement, Madame Biden a le profil d’une excellente Première Dame, et sa compétence en éducation pourrait faire d’elle une fameuse porte-parole dans un programme de meilleur accès à l’éducation.

    Elle ne devra pas s’arrêter aux textes et tweets méchants venant de frustrés, comme par exemple Madame Obama avant elle.

    Faut garder la tête haute quand ça vole bas.

    Même Madame Trump, dans un autre registre, a tenté d’endosser certaines causes sociales. Et elle aussi a subi beaucoup de méchanceté et de sarcasmes.

    Pourquoi le WSJ publie pareilles insanités? On se le demande. Ça ne relève pas l’image du journal de laisser passer pareilles stupidités, soit disant au nom de la liberté d’expression. Des hits et des likes? Si c’est le cas, le journal est aussi coupable que l’auteur du torchon de le laisser passer.

    Me semble qu’un journal soi-disant sérieux comme le WSJ ne devrait pas s’abaisser à donner la parole à des frustrés de la vie qui n’apportent rien d’intelligent au débat.

    On donne bien trop d’importance à des gens qui n’en méritent pas, au nom des cotes d’écoute.

    1. xnicden dit :

      Cela fait un bout de temps que les pages d’opinion du WSJ causent problème…Au point où ses journalistes ont publiquement demandé l’été dernier que leur employeur fasse une meilleure distinction entre les nouvelles et les opinions dans ses publications.

      Via @katie_honan…reporter au WSJ New York

      “The letter, signed by more than 280 reporters, editors and other employees says, ‘Opinion’s lack of fact-checking and transparency, and its apparent disregard for evidence, undermine our readers’ trust and our ability to gain credibility…’” https://t.co/pkfuVO9zLn

  47. igreck dit :

    Comment se fait-il CON que des médias soit-disant sérieux donnent une tribune à ce genre d’énergumènes … alors que tellement de personnes (sur 330 000 000) ont sans doute des choses très intelligentes et pertinentes à partager ? 😩

  48. Hubertine dit :

    Ce que je constate, c’est que pour des dinosaures comme ce type, c’est agaçant que des femmes aient fait de longues études, aient une carrière stimulante, soient indépendantes d’esprit et financièrement. Ça ne cadre pas dans leur modèle de femme soumise, n’ayant pas droit à ses propres opinions, un modèle dépassé comme eux finalement. De toute évidence, l’évolution n’est pas passée chez lui.

  49. Pierre s. dit :

    ————————-

    J Epstein, si il veut vraiment parler de doctorat, devrait se pencher sur la cas du
    Dr Donald J Trump qui en sais plus sur plusieurs choses que n’importe qui au monde.
    D’ailleurs sur sa gestion e la pandémie il s’est continuellement superposé aux
    plus grands spécialistes américains parce que LUI il connait ca les pandémies.

    Je sais il ne pourrait pas faire rouler son penchant misogyne et crapule mais bon ….

  50. el_kabong dit :

    @alexander (13:20)
    « Pourquoi le WSJ publie pareilles insanités? »

    Mais p.q. il a le même proprio que Faux Noise, pardi…
    Ils commencent à peine à s’échauffer, ce qui démontre par ailleurs qu’ils ont intégré la défaite du minable orangé.
    Si vous allez sur le site de Faux Noise, vous verrez une majorité d’articles destinés à « blaster » les démocrates…

    1. Alexander dit :

      @ el-kabong

      Fox a très longtemps été pro-Trump sans aucune nuance.

      Ceci étant dit, quand je jette un coup d’œil sur leur page web depuis novembre, je trouve que les titres laissent davantage penser que Fox reconnaît la défaite de Trump et appuie moins les écarts de DT.

      Peut-être pour ça que Trump semble vouloir se tourner vers d’autres médias de droite.

      On verra où se positionnera Murdoch dans les prochains mois, mais j’ai le feeling qu’il va se positionner en fonction de sa poche.

      1. lechatderuelle dit :

        Alexander Fox News sent le vent … sent le fric… il doit devenir plus « neutre » pour profiter du gouvernement …

        Fox News a amené une nouvelle façon de faire de la nouvelle, en ayant un jupon qui dépassait largement…. en les laissant faire, les USA ont ouvert une porte dangereuse…
        On voit les résultats depuis quelques années…

        Fox News, maintenant se drapera dans une neutralité pour « varger » sur le gouvernement au moindre écueil…..

        c’est la nouvelle façon de « faire » de la nouvelle….

      2. Alexander dit :

        @ lechatderuelle

        Faire de la nouvelle ? Je dirais simplement faire du fric avec la « nouvelle ».

        L’éthique est laissée au vestiaire au pays du capitalisme sauvage.

        De toute façon, quand ton président s’amuse à utiliser son compte Twiiter comme arme de destruction massive, tu ne peux pas trop en demander, question éthique. L’exemple part d’en haut.

      3. lechatderuelle dit :

        Alexander je me range derrière votre vision des choses…

  51. lechatderuelle dit :

    Le titre de Première Dame… voilà bien un titre ronflant qui est, lui aussi, d’une autre époque… alors que les hommes s’occupent des vraies affaires, la femme du Président s’occupait de bonnes oeuvres… une « femme au foyer » ne devait pas être oisive…

    Jackie Kennedy en a fait un « poste »….

    Mélania n’en a pas voulu… pourquoi pas? C’est son mari qui voulait la job, pas elle….
    elle a reçu son lot d’insultes comme Michele Obama….

    Avant Obama, la Première Dame avait une espèce d’immunité…. maintenant c’est un prolongement pour atteindre l’homme, le Président… et les insultes sont violentes…

    Il se passe quoi quand le Président est célibataire? Sa mère ou sa soeur devient Première Dame?

    Bizarre que la famille devienne « présidentiable » … trump y a amené sa « famille »… est-ce une nouvelle tendance?

    1. renalavo dit :

      Je n’ai pas encore vérifié, mais y a-t-il déjà eu un président états-unien célibataire?

  52. jcvirgil dit :

    L’influence de la première dame varie avec sa personnalité et son ascendant dans le couple.

    En fait Nancy Reagan était plus la POTUS que la FLOTUS durant le deuxième terme de son mari Ronald.

    Est-ce que ce sera la même chose avec Mme la docteure Biden …étant donné que la condition de son mari n’ira pas en s’améliorant ?

    Je parierais plus sur sa VP pour prendre les choses en main assistée par la vénérable du sommet Pelosi…

    En tout cas on ne peut pas nier qu’il est bien entouré à ce chapitre

  53. _renaud dit :

    « P.S. Je vous repose la question : vous pensez quoi de « Dr. Phil »

    Un personnage médiatique dont l’appellation Dr n’a aucune valeur.

    Pour Jill Biden et bien elle peut bien utiliser le titre qu’elle veut. Rien à cirer. C’est juste qu’en général se présenter comme Docteur si on n’est pas médecin ça fait un peu pompeux.

    D’ailleurs ça me fait penser à la scène dans Hangover où les gars se foutent de la gueule du personnage qui est dentiste et qui se présente comme docteur.

    Par contre quand je vois la réaction des gens suite au texte de Epstein je me dit qu’ils vont trouver les prochaines années très longues. Si pour eux c’est une attaque sexiste et misogyne alors on n’est pas sortie du bois.

    Je vois que la philosophie marcusienne est implantée très profondément dans l’esprit des gens. En fait on pourrait dire que les dernières années sont vraiment l’aboutissement de cette philosophie.

    L’idée que le droit de parole devrait seulement être réservé aux gens de la gauche qui pensent comme nous. Pour le reste accuse. Raciste, sexiste, misogyne name it. Même pour les pensées plus modérées, aussitôt qu’on est pas d’accord on accuse.

    1. el_kabong dit :

      renaud
      « Un personnage médiatique dont l’appellation Dr n’a aucune valeur. »

      C’est vrai? P.q. vous croyez réellement que n’importe quel « personnage médiatique » pourrait se faire appeler Docteur sans aucune référence pertinente à ce titre? De toute évidence, vous ignorez que Dr. Phil a un doctorat en psychologie…

      Et Dr. Martin Luther King, ça a quelle « valeur »?

      Votre patinage pathétique démontre bien le même double standard sexiste que celui d’Epstein : Dr. Phil (ou Martin Luther King), c’est OK; Dr Jill Biden, c’est « pompeux »…

  54. Mystik dit :

    Le porte-parole de Jill Bien demande à ce que l’Op-ed soit retiré et que des excuses soient présentées au Dr. Biden.

    http://twitter.com/MichaelLaRosaDC/status/1337827869611991040?s=20

    Les Biden ne sont même pas encore au pouvoir encore et ils appellent à de la censure médiatique.

    @Pierre S C’est ça que vous entendiez par le retour des adultes responsable au pouvoir?

    1. gl000001 dit :

      Censurer des insultes gratuites qui n’amènent rien au débat de la part d’un adulte irresponsable … je suis pour.

    2. Pierre s. dit :

      ——————————

      Et c’est comme ca que vous traitez la diffamation, la détestation décomplexé basé
      sur le mensonge (elle est bien Dre) la misogynie et la médisance ????

      Cette médiocrité dans le propos a été toléré et décomplexé depuis 4 ans mais il est normal
      que des gens soit poursuivis lorsque leur propos sont mensonger, haineux et porte atteinte
      à la réputation.

      Le retour du respect, de l’imputabilité et de la responsabilité de parole me semble en effet
      le retour à une certaine maturité et une certaine sagesse que vous imputez de façon un peu
      simpliste au mot  »adulte »

      1. Mystik dit :

        @Pierre S. Vous n’avez donc aucune objection que l’administration Biden, qui n’est même pas en poste encore, s’attaque ainsi à la liberté de la presse? Wow.

      2. gl000001 dit :

        Vous êtes vous une seule fois au cours des 4 dernières années, offusqué des attaques vicieuses de votre gourou contre la Presse ? Attaques qui ont indirectement mené à des meurtres au Maryland ? « Ennemis du peuple » vs « veuillez retirer vos propos misogynes ». Vous croyez que la comparaison se tient ?
        Vous feriez mieux de commencer à vous trouver un autre pseudonyme !!

    3. lechatderuelle dit :

      Mystik vous exagérez !! En quoi le fait d’être Président oblige à se laisser salir bêtement???

      Censure?? Misère… ce n’est pas de la censure quand on dénonce de la misogynie ou du racisme ou de la violence….

      Vous avez le don de tout mélanger ….

      ici on ne parle pas « administration » qui s’objecte, mais bien de citoyens qui refusent l’intimidation de la misogynie….

      Soyez bon joueur et taisez-vous.

    4. Pierre s. dit :

      ————————

      Vous confondez liberté de presse et diffamation et propos haineux.
      De plus, que les Biden soit à la MB ne change strictement rien au fait qu’ils
      peuvent recourir aux voies officielles et ultimement à la justice pour défendre
      leur droits et leur intégrité .. parce que c’est exactement de cela qu’il s’agit .

      ca me fait pemser au pathétique Stéphane Blais qui a appelé au boycott de la
      campagne de financement de la clinique de pédiatrie sociale du Dr Julien, suivi d’une légions
      de commentaires débiles et abrutissants de faussetés et de calomnie à l’endroit de la
      fondation du Dr Julien ….

      Vous appelez ca de ;la liberté d’expression ?
      Moi j’appelle ca des mensonges de la calomnie et de l’abus.

      À chacun ses critères j’imagine.

  55. Pierre s. dit :

    —————————

    ce qui me fascine c’est l’incapacité des USA à stopper une pareil tentative de
    sabotage de l’intérieur basé sur des mensonges des délires et sur le pouvoir
    d’un homme profondément dérangé.

    Fou de voir tout le dégât qu.il fait à son propre pays ….
    Ne doutez plus, Donald déteste et méprise ouvertement son propre pays …
    Et pour cause …. sans la protection présidentielle … son propre pays était sur le point
    de le traduire en justice et de lui faire payer une vie de fraude de vols de crimes et d’abus ….

  56. renalavo dit :

    @ lechatderuelle Je viens de vérifier, la réponse est…oui! James Buchanan et Grover Cleveland. Il n’y en a pas eu d’autres.

    1. lechatderuelle dit :

      renalavo merci… ça fait un sacré bout et dans ce temps là, les Premières Dames n’avaient pas de rôle…

  57. A.Talon dit :

    PAUSE GRIVOISE

    Tant qu’à parler de sexe, ce programme double provenant des «2 minutes du peuple» de François Pérusse me semble fort à propos. Le Temps des Fêtes approchant, il est grandement temps de refaire vos stocks de chansons amusantes pour égayer vos réunions familiales. Quoique…

    1. A.Talon dit :

      En complément de programme, un trésor oublié de Georges Brassens. Possible toutefois que les paroles aient été quelque peu modifiées depuis l’époque… et peut-être aussi la musique. Finalement, je commence à avoir des doutes.

      1. Haïku dit :

        😉 !!

  58. CBT dit :

    « Les Biden ne sont même pas encore au pouvoir encore et ils appellent à de la censure médiatique. »

    La plainte est faite comme tout citoyen a le droit de faire contre une atteinte à la réputation. De quoi se mêle t’il de dénoncer une dame qui utilise un titre qu’il considère inapproprié, qu’il fasse une plainte à l’ordre professionnel en question.

    Qu’un média diffuse son jugement futile sur Jill Biden, c’est surtout parce qu’elle est l’épouse de Joe Biden, faut pas avoir grand chose à diffuser. Epstein doit faire face aux conséquences de sa tirade publique, c’est lui qui a provoqué la réaction, c’est son problème.

  59. Danielle Vallée dit :

    Trump a trouvé le moyen de vider l’air de la pièce demain, alors que les électeurs vont confirmer l’élection de Biden.
    Trump a décidé de poser un véto sur le projet de la défense.
    Le congrès a les votes nécessaires pour ignorer son veto.
    Mais ça va être le bordel encore pendant une partie de la semaine.
    Moi, moi, moi, il ne peut pas s’en passer….

    1. A.Talon dit :

      Attendez de voir ce qu’il fera le 20 janvier prochain à midi pour tenter de voler le show lors de l’inauguration du Président Biden. Un nouveau discours sur l’état de l’Union ou un appel aux armes?

    2. lechatderuelle dit :

      Danielle Vallée il y a fort à parier que le veto soit sans effet… les majorités sont tellement grandes que les 2 chambres pourront se passer du véto….
      une autre claque gratis…

  60. _renaud dit :

    « De toute évidence, vous ignorez que Dr. Phil a un doctorat en psychologie »

    Effectivement, je l’ignorais. Je croyais avoir déjà entendu dire qu’il n’avait pas de diplôme.

    Vous m’avez démasqué. Je l’avoue, ma culture Dr Philesque est pratiquement nulle.

    Pour Martin Luther King et bien vous voulez vraiment l’embarquer dans le débat?

    Jill Biden = Dr Phil = Martin Luther King. Je ne pense que je vais m’arrêter ici.

    Il ne faudrait pas oublier Doc Mailloux également.

    1. el_kabong dit :

      @renaud

      Nous avons finalement établi que, pour vous, Dr. Biden et Dr. Phil sont la même situation. Bon point pour vous.
      Par contre, je ne crois pas que ce soit le cas pour ce Epstein (que vous défendez ardemment). Si vous avez la moindre référence qu’il ait déjà exprimé son désaccord au titre de Dr. Phil, je serais heureux d’en prendre connaissance. Autrement, l’étiquette de sexiste et misogyne continue de s’appliquer…

      P.S. Le doc Mailloux est psychiatre, et à ce titre médecin, et donc le titre de « docteur » est tout à fait approprié dans son cas (aussi ridicule que cela paraisse)

  61. A.Talon dit :

    «il lui demande de cesser d’insister pour se faire appeler «Dre Jill Biden», au prétexte qu’elle n’a décroché qu’un doctorat en éducation de l’Université du Delaware.»

    C’est vrai qu’à elle seule Ms Biden est beaucoup plus diplômée que l’ensemble de la famille orangée. Ça doit être gênant pour Stable Genius™ et ses dévots fanatisés.

  62. jeani dit :

    @Renaud

    « En général se présenter comme docteur si on n’est pas médecin ça fait un peu pompeux »

    Se présenter comme « docteur » lorsqu’on n’est pas dans l’exercice de nos fonctions, ça fait aussi pompeux…

    Je parle bien entendu du Québec où la notion de « docteur » est exclusive à certaine profession.

    Ma voisine est dentiste, si elle se présentait comme Dre Unetelle, j’aurais de gros problèmes à continuer la conversation.

    « Dis-moi ce que tu aimes et non pas, qui tu es »

  63. FlorentNaldeau dit :

    Ce n’est ni la première, ni la dernière, fois que la question de l’utilisation du titre « docteur » est soulevée; l’opportunité de cet usage est question de culture, de contexte et aussi de lois.

    Aux ÉU, l’aristocratie de sang a été abolie; la Constitution interdit d’ailleurs l’utilisation de tout titre de noblesse. Par contre, s’est installée une sorte d’aristocratie des réalisations personnelles, selon laquelle une personne est généralement désignée par le titre du poste le plus élevé qu’elle a occupée; d’où les « Madam Ambassador » pour quelqu’un qui a quitté la diplomatie depuis des années et occupe maintenant un tout autre poste. C’en est d’ailleurs parfois un peu ridicule. Nous n’avons pas cette pratique au Canada.

    Le contexte peut aussi intervenir. Si c’est dans un cadre social ou plus ou moins informel, quand on parle à la personne en tant qu’individu, ça ne me défrise pas qu’un docteur en sociologie ou en physique reçoive ce titre, par exemple dans les corridors d’une université ou lors d’un colloque. Bien que ce ne soit pas non plus dans nos habitudes que les profs d’université ou les chercheurs se donnent du « bonjour docteur » à répétition, toutes disciplines confondues.

    Lorsque la personne en question exerce des responsabilités professionnelles en lien avec ses études, cela devient plus délicat car il faut éviter certaines confusions qui pourraient être dangereuses. Si vous croyez consulter un médecin qui s’affuble du titre de docteur alors qu’il est psychologue, naturopathe ou homéopathe sans avoir étudié la médecine. C’est dangereux pour le public et pour le citoyen individuel. Le Code des professions et les règlements des divers ordres régissent d’ailleurs l’emploi et les conditions d’utilisation de certains titres réservés ou exclusifs dans le cadre d’un exercice professionnel (voir à ce sujet l’article 58.1 du Code des professions: http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/showdoc/cs/C-26).

    Dans le cas de JS, elle détient un doctorat et l’usage du titre de docteur ne détonne pas aux ÉU. Ce qui est déplacé, c’est le « kiddo ». Bien sûr l’auteur est plus vieux qu’elle, mais c’est vraiment d’un paternalisme condescendant. C’est du même ordre que « ma petite madame. ou « mon petit bonhomme », une manière de placer instantanément l’interlocuteur en position d’infériorité ou de l’infantiliser. Matière à excuses certainement, mais probablement pas à retirer le texte.

    Cela étant, il faut reconnaître que les humains sont très attachés à leurs titres. Il faut voir comment certains visages se crispent rapidement quand on « oublie » d’utiliser leur appellation de docteur ou maître. Souvent du plus haut comique.

    1. constella1 dit :

      Aux ÉU, l’aristocratie de sang a été abolie; la Constitution interdit d’ailleurs l’utilisation de tout titre de noblesse. Par contre, s’est installée une sorte d’aristocratie des réalisations personnelles, selon laquelle une personne est généralement désignée par le titre du poste le plus élevé qu’elle a occupée; d’où les « Madam Ambassador » pour quelqu’un qui a quitté la diplomatie depuis des années et occupe maintenant un tout autre poste. C’en est d’ailleurs parfois un peu ridicule.

      Bien vrai ça
      Et c’est ainsi que le génie stable va garder son titre de président à vie
      Une aberration

      1. A.Talon dit :

        «Et c’est ainsi que le génie stable va garder son titre de président à vie»

        Ne serait-ce pas plutôt Don The Con?

      2. Sur une note plus légère, permettez-moi de témoigner de l’existence d’une aristocratie locale: on a le King du matelas et le Roi de la patate. Par contre on n’a pas de Docteur Patate. (À moins qu’il soit cardiologue)

      3. constella1 dit :

        Hahaha👌👏j’adore votre humour

  64. A.Talon dit :

    HORS SUJET — IN MEMORIAM

    Ces temps gris covido-trumpeux sont parfois durs pour le moral. Je m’en voudrais de ne pas souligner ces lourdes pertes des deux dernières semaines.

    On commence par chez nous avec le grand compositeur québécois André Gagnon (1936-2020). Heureusement qu’il s’en est trouvé sur ce blogue pour avoir récemment pensé à lui avant sa mort. Qui déjà? Son nom m’échappe.

    On poursuit avec le légendaire héros de guerre et pilote d’essai américain Chuck Yeager (1923-2020), le premier Humain à avoir franchi le mur du son en 1947. Un retweet de M. Hétu en a d’ailleurs fait mention cette semaine. Il s’en est fallu de bien peu pour que Yeager fasse partie de la première fournée d’astronautes américains au début des années ’60.

    On termine avec le radio-télescope d’Arecibo à Porto Rico (1963-2020), un immense instrument de 305 mètres ayant puissamment reculé les limites de l’Univers connu et devenu célèbre dans la culture populaire mondiale par l’émission du fameux Message d’Arecibo en 1974. Je prévois cependant une reconstruction complète de ce puissant observatoire puisqu’il est hors de question de laisser aux Russes (RATAN-600) et aux Chinois (FAST aka Tianyan) le monopole sur la recherche scientifique en astrophysique.

    1. gl000001 dit :

      Alfonso Gagliano et Pierre Lacroix (complications suite à la Covid) aujourd’hui.

      1. A.Talon dit :

        Mon détecteur de sarcasme vient de faire «beep beep»!

    2. lechatderuelle dit :

      Ajoutez John le Carré à votre liste de la journée…

      1. Haïku dit :

        Merde !!!
        RIP !

      2. Mona dit :

        Quelle tristesse @lechatderuelle
        Merci de l’évoquer.

      3. constella1 dit :

        Un géant littéraire
        😥

      4. Haïku dit :

        @Mona et
        @constella1
        Bien d’accord avec vous.
        John Le Carré était beaucoup plus qu’un auteur de romans d’espionnage.
        Il était un fin observateur de la condition humaine. RIP. ❤

  65. Benton Fraser dit :

    Pendant ce temps, les manifestations pro-trump sont beaucoup plus violentes et Trump, le champion du hors-la-loi et du désordre qui paradoxalement se proclame de la loi et l’ordre, se tait!

  66. Pierre s. dit :

    ———————————

    Je portait attention aux propos des manifestants, pas très nombreux heureusement, qui
    manifestent pour soutenir le coup d’état de l’andouille Trump. Il était une époque ou ces gens la
    portaient des cagoules pointues blanche pour se cacher le visage tellement leur propos étaient
    abjects et de nature criminelle.

    Et dans toute leur stupidité, les voila, en pleine pandémie meurtrière qui ravage leur pays dût justement
    à la négligence crasse de la présente administration, à s’entasser les uns sur les autres pour en
    redemander encore pour 4 ans.

    WOW.

    Décomplexez la haine et la médiocrité, voila ce que ca donne.
    Si au moins ces imbéciles se couvrait le visage.

    1. Haïku dit :

      « Cela m’a fait penser à quand on allumait des pets.» 😉

      1. gl000001 dit :

        Un spectacle son et lumières 😉

      2. Haïku dit :

        😉 !!!

  67. treblig dit :

    Si je suis un consultant pour la construction d’un barrage pour Hydro-Québec, je vais signer ma lettre professionnelle ainsi pour certifier ma compétence:

    M.Treblig, ing.
    Consultant du Québec inc.

    Si j’écris une lettre personnelle de plainte à Hydro-Québec, je vais signer ainsi (même si je suis ingénieur ) :

    M. Treblig
    123 rue Principale.

  68. Pierre s. dit :

    ———————

    les prouds boys lollllllllllllll
    ces grands patriotes respectueux de la constitutions , défenseurs des
    institutions américaines.

    leur gros statement de l’année 2020, bruler 3 pancartes BLM.

    Wow … des vrais héros ces gens la.

  69. Danielle Vallée dit :

    Et voilà l’écoeuranterie de la journée :

    High-ranking White House officials are set to receive some of the first coronavirus vaccines in the United States, according to a White House official.

    Ils viennent de faire je ne sais plus combien de partys de Noël sans masques. Quand t’es dégueulasse, tu l’es tout le temps.

    1. Madalton dit :

      Pourquoi Trump se fera vacciner demain? Il n’a pas arrêté de dire qu’il était immunisé lors de ses derniers rallyes.

  70. MarcoUBCQ dit :

    Après Pearl Harbor les États-Unis sont devenus une machine de guerre invincible contre les nazis et le fanatisme japonais. Il me semble que cette grandeur dont se réclament plusieurs citoyens états-uniens est méritée quand on tient compte des sacrifices que ce peuple a acceptés pour mettre un terme à cette guerre mondiale. Le Canada, l’Europe, l’Afrique et j’en passe, ont aussi eu leur rôle dans cette victoire. Mais les États-Unis, avant cette guerre, était un grand pays en quête de reconnaissance. Le peuple s’est après glorifié de son succès face aux forces du « mal ». Tel un artiste ou un sportif assez populaire et dominant, le pays est tombé dans la complaisance en entretenant un mythe de supériorité qui ne valait désormais que pour le passé. Donald, qui représente l’arrogance la plus pure, aura été utile pour mettre fin à ce mythe. L’avenir ce n’est plus les États-Unis, ce sont les êtres humains unis. Les frontières, la puissance, l’argent et le pouvoir politique n’ont plus d’avenir dans un monde inter-connecté, inter-dépendant et inter-influent. Il est grand temps pour nous tous de vivre dans un monde qui valorise la vie avant tout.

    1. Haïku dit :

      Sages paroles ! 👌👍👏

  71. Danielle Vallée dit :

    @lechatderuelle: Vous répétez exactement ce que j’ai dit. Mon point c’est que le Congrès va perdre son temps avec ça au lieu de négocier l’entente pour soulager les victimes de la Covid et finaliser le budget avant la fin de la semaine.

    De là mon: moi,moi,moi, il ne peut pas s’en empêcher.

  72. karma278 dit :

    MLK était détenteur d’un doctorat en philo de la Boston University.

    https://www.google.com/search?q=Why+is+Martin+Luther+King+called+Dr%3F&oq=Why+is+Martin+Luther+King+called+Dr%3F&aqs=chrome..69i57j33i22i29i30l5.23494j1j7&sourceid=chrome&ie=UTF-8

  73. FlorentNaldeau dit :

    @treblig, 17h46

    Quand j’étais à l’université, les étudiants en génie, lassés de voir leurs professeurs signer systématiquement le moindre document avec le rituel « ing. p. » (l’abréviation en vigueur à l’époque) ont commencé à faire suivre leur nom des lettres « m.p.i.c. » Lorsqu’un professeur a fini par poser la question, on lui a répondu que cela signifiait « même pas ingénieur c*liss ».

  74. Nefer111 dit :

    Un autre refoulé, complexé par son minuscule pénis et sa pitoyable existence sans intérêt … qui heureusement tire à sa fin !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :