Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Rassemblement de partisans de Donald Trump ce samedi à Washington. Si vous avez écouté les clips des déclarations de certains participants sur Twitter, vous savez que certains devraient aller consulter. C’est donc avec les mises en garde de circonstance que je publie l’appel à la foule de Nick Fuentes, un ancien YouTuber dont la chaîne a été suspendue de façon permanente en février dernier pour cause de discours haineux.

«Nous allons détruire le GOP», a lancé le jeune extrémiste, voyant dans ce projet une façon de punir les élus du parti d’Abraham Lincoln qui ne seraient pas allés assez loin à son goût dans leur combat pour subvertir la démocratie américaine. Et des partisans du président d’approuver en scandant : «Détruisons le GOP! Détruisons le GOP! Détruisons le GOP!»

Ce ne sont peut-être que des paroles en l’air. Mais il n’est pas encore dire qu’elles n’auront aucun effet sur un parti qui, figurative ment parlant, semble déjà avoir vendu son âme au diable.

(Photo AP)

184 réflexions sur “Mort au Parti républicain !

  1. NStrider dit :

    La devise du parti républicain par les temps qui courent semble être : J’ai des principes et s’il ne font pas votre affaire…. ben, j’en ai d’autres.

  2. FBeauchamp dit :

    Wow!
    « Mort au parti républicain »
    – on se sent tout-à-coup moins seul!

    1. Réal Tremblay dit :

      @FBeauchamp

      Mort au Parti Républicain pour qu’il devienne plus radical? J’aime autant me sentir seul.

      1. Guy LB dit :

        Bien réfléchi.
        Vu comme ça, vous avez tout à fait raison. Mieux vaut, en effet, un adversaire qu’on connaît bien !

    2. Achalante dit :

      C’est peut-être la solution pour ramener un peu de décence aux États-Unis; que la Parti Républicain se scinde. Même si ce n’était que 5% de la population qui l’abandonnait pour suivre un troisième parti extrémiste, ce serait suffisant pour qu’il ne puisse plus se faire élire majoritaire. Il en restera, mais ils perdront le contrôle des décisions et devront donc se recentrer pour avoir des chances, ce qui ramènerait les démocrates un peu plus vers la gauche du centre-droite…

      1. Robert Giroux dit :

        Malheureusement, c’est pas comme ca que ca fonctionne !
        Avant que Ronald Raygun ne prenne la tête du GOP, Démocrates et Républicains étaient les deux ailes d’un même parti.
        Ce n’est pas pour rien que Bernie Sanders s’est présenté sous la bannière démocrate
        alors que ses politiques tendaient plutôt vers la Sociale-démocratie.
        Aux Zétats … hors du parti démocrate ou du GOP … Point de poursuite du bonheur ou du rêve américain !!

  3. marylap dit :

    Si ça peut aider les Démocrates à reprendre le Sénat, why not? S’ils veulent détruire le GOP, j’ai aucun problème avec ça. Les Démocrates doivent être morts de rire.

    1. Quand je pense à Mystic qui disait que les Démocrates devaient être en train de rager… MDR.

      1. marylap dit :

        Disons que les membres de la secte trumpienne sont rendus champions hors-catégorie de la projection.

      2. garoloup& dit :

        Mystic ou Moustik, cet insecte possède un cerveau minuscule…donc ce qu’-il déblatère, faut pas trop s’y arrêter. 😄

  4. Madeleine Maranda dit :

    Je suis sans mots… cette homme ignoble, narcissique et sans âme a réussi à mettre le feu aux poudres à la démocratie américaine ! De plus, personne ne se révolte du côté démocrate, à n’y rien comprendre ! Eh beboy, a suivre…

    1. Pierre Bossé dit :

      Pour l’instant et jusqu’au 20 janvier, il vaut mieux laisser les Trumpublicains de déchirer entre eux. Après, le 20 janvier, il y aura sans doute des règlement de compte et une tonne de poursuite dans tous les sens.

      1. Réal Tremblay dit :

        @Pierre Bossé

        Bien d’accord qu’ils se déchirent entre eux mais ce qui m’inquiète d’ici le 20 janvier est qu’une partie d’entre eux se défoulent sur la population et les institutions considérées comme «bleu».

    2. Pierre Lesage dit :

      comme dans les années 30 en Allemagne aurait di Godwin

    3. Gaétan Julien dit :

      Effectivement il ne faut pas entrer dans leur jeux, c’est ce qu’il veulent, déstabiliser le futur gouvernement et le descriditer aux yeux de la population, il vaut mieux voir les républicains faire des fous d’eux même et savourer le spectacle bien tranquillement, ensuite si ça dérape les démocrates auront toute la ligitimité voulu pour faire le ménage….

    4. simonolivier dit :

      Personne ne se révolte du cçoté démocrate? Vous en avez manqué des bouts.

  5. Haïku dit :

    Non mais….?!
    Absolument incroyable !
    Ha ha ha. 🤣😨
    Oufff…..

  6. MarcoUBCQ dit :

    Le ressac commence pour le GOP: Tu récoltes ce que tu sèmes. Quand tu valides la folie collective tu ne peux pas te plaindre après qu’elle se retourne contre toi. Les plus grand ennemis des extrêmistes ont toujours été leurs anciens membres.

    1. MarcoUBCQ dit :

      extrÈmistes En passant, personne ne voit de telles personnes perturbées en consultation car pour consulter tu dois d’abord croire que tu as du pouvoir sut ta vie. Quand tu blâmes les autres pour tes malheurs, tu es impuissant, car quel pouvoir avons-nous sur les autres?

      1. Achalante dit :

        Par ailleurs, les fous pensent toujours qu’ils sont sain d’esprit…

      2. MarcoUBCQ dit :

        Quand tu es malsain d’esprit, comment peux-tu identifier ceux qui sont sains? To be insane or to be sane, that is the question.

  7. Daniel A. dit :

    Ben oui! Mort aux vaches tant qu’à faire.

  8. Madalton dit :

    Où peut-on contribuer financièrement à leur campagne? 😜

    1. Haïku dit :

      Je serais partant. 😉

      1. gl000001 dit :

        Un petit Deutsche !!

      2. Guy LB dit :

        @ gl000001 :
        Très drôle. 😀😃
        Mais un peu inquiétant, quand même, le choix de cette monnaie qu’on a connue toxique.

  9. ghislain1957 dit :

    Coronavirus 1er aura au moins réussi une chose durant son mandat, instaurer la folie chez 50% de la population.

    1. Duduche dit :

      @ghislain1957: à ce sujet, voici un billet d’opinion qui vaut la peine d’être lu https://www.politico.com/news/magazine/2020/12/12/trump-grievance-addiction-444570 . L’auteur défend que chez certaines personnes, il y a une forme d’accoutumance dans la recherche de la vengeance, une forme de « drogue ». Pire, l’attitude vindicative serait contagieuse. Cela expliquerait au moins en partie cette aptitude malsaine du bouffi-45 à faire sortir le « méchant » chez ce qui le suivent.

  10. Layla dit :

    Les républicains ont perdu le contrôle sur le message à cause de leur lâcheté et j’en suis fort aise. Ils ne peuvent plus reculer ils sont au pied du mur.
    C’est comme quand on dit un mensonge entraine un autre mensonge et tu te retrouves dans un cercle vicieux.
    Regardons les patauger dans leur merde mais en attendant… Ils risquent fortement de perdre le Sénat avec un tel discours.

    1. xnicden dit :

      Cela ne les aide pas mais la capacité des républicains de mobiliser leur base traditionnelle demeure.

      1. Achalante dit :

        Certes, mais sans ce pourcentage d’extrémistes, ils ne pourront plus se faire élire. Le gerrymandering leur permet de garder l’avantage face à une base déclinante; si les groupes fanatisés se retirent, c’est la fin.

    2. Dan Lebrun dit :

      Honnêtement, dans la tête de Trump, si le GOP conserve le Sénat, donc une bonne partie du pouvoir, ça démontrera que le GOP peut vivre sans Trump… Je crois que Trump a avantage, pour sa petite personne, de foutre la merde au maximum.

      1. stellaire11 dit :

        La bonne vieille tactique de la terre brûlée. Si je n’ai pas ce que je veux, j’aime mieux tout détruire. Si tu ne te soumets pas totalement à ma volonté, je t’écrase.

        Pourtant 64% des représentants républicains l’ont appuyé, que ce soit par conviction, opportunisme ou peur. Mais pour ses partisans, ce n’est pas assez. Ils auraient dû bypasser la constitution pour remettre en selle le plus grandiose président que la planète ait jamais porté.

        Avec une bande de crack pot survolté et armé comme eux, on peut s’attendre à des morts prochainement. Car le donald qui aime semer le chaos, ne fera rien pour calmer ses excit.s, au contraire.

  11. Clement8484 dit :

    Que le GOP , parti terroriste depuis les années 1995 , pris en otage par le dictateur fou ( imaginez qu’il a failli être élu comme président à vie le 3 nov. et à sa fille après sa mort ), devienne lui aussi victime de terrorisme !

    À semer le vent , ils vont récolter la tempête. La haine et l’encouragement continue à la haine pourra éventuellement coûter chère a beaucoup de gens dont plusieurs se sentent faussement à l’abri. Même pour le roi fou ça pourrait aussi être le cas.

  12. Guy Pelletier dit :

    HAHAHAHAHAHA! On vous appuis de tout coeur! »!!!!!! Les Républicains vont finir par creuver d’avoir donner trop de place aux réactionnaires du Tea Party et leur grand leader l’anarchiste le « révolutionnaire » Donald Trump, le diable est pogné solide dans le GOP. Chapeau, lâcher pas la patate comme on dit ici on vous aimes comme cela. C’est a croire que finalement l’idée que Trump reste accroché au « parti » tel une moule zébré va contribuer à les diviser davantage et les affaiblir……………….

  13. jeani dit :

    Assez drôle de voir ces fake chrétiens en avant avec leur croix blanche.

    Si leur dieu est amour, il doit aimer beaucoup entendre « destroy » de la bouche de ces démagogues armés et, en bonne partie avec leurs vestes anti-balles.

    Y-a-pas à dire, le greatest loser n’attire que les meilleurs!

    1. Benton Fraser dit :

      Leurs âmes sont égarées.

      Ils sont possédés par satan et ils s’en rendent pas compte…. voilà le constat qu’un chrétien normalement constitué ferait!

  14. Claude Messier dit :

    En ce moment il existe TROIS PARTIS POLITIQUES aux États-Unis, qui sont par ordre d’importance :

    1) le parti DÉMOCRATE
    2) le parti révolutionnaire TRUMPISTE
    3) et le parti RÉPUBLICAIN

    Je parle ici de la réalité des choses, et non de son aspect « officiel » ou « apparent ».

    Alors lorsque des supporteurs du parti révolutionnaire TRUMPISTE crie à la mort du PARTI RÉPUBLICAIN, je trouve personnellement qu’ils ont une certaine cohérence. Au même titre que les HITLÉRIENS pouvaient avoir crié à la mort du NSDAP (parti national socialiste du peuple allemand) dans lequel, pourtant, et à l’origine, Hitler a oeuvré (pour finalement en faire sa chose, au même titre aujourd’hui que trump avec le parti républicain).

    J’aime bien votre expression, Monsieur Hêtu, à savoir que (pour un grand nombre de républicains) ils ont assuremment vendu leur âme au diable, c’est pratiquement ça.

    Et entre vous et moi, concernant la « secte Qanon », c’est bien + Trump qui serait du côté des Sataniste et des abuseurs sexuels, qu’Obama ou d’autres, vraiment moins « hard » comme personnes.

    Alors oui, il y a le PARTI RÉVOLUTIONNAIRE TRUMPISTE aux États-Unis, dont les partisans (aux yeux de trump) méritent le titre glorieux de PATRIOTES. Je crois que dans les faits, là-bas, il y a les « bons républicains » (trumpistes de mentalité), et il y a les « mauvais républicains », + traditionnels et comme en voie de disparition : non mais c’est-ti assez fort !

    trump est vraiment un maître de secte, composé de millions et de millions d’adhérents inconditionnels, c’est vraiment à faire peur.

  15. Cubbies dit :

    Ça va super bien avec les MAGA. Le Bully va entraîner sa gang de Rambos dans le désordre total. Proud Boys, Stand By.

    Si la Cour Suprême fait partie du Deep State, il ne reste plus que les armes! Pathétique.

  16. Emalion dit :

    C’est blanc de monde! la crème de la crème! Il devrait fonder un nouveau parti politique, l’image un hypopotame qui triche au golf

    1. Juste pour être mesquin mais pas malicieux : hypopotame = un tout petit fleuve. Correction purement amicale.

    2. gigido66 dit :

      …et qui marque son territoire en faisant son petit tas de merde tout en agitant la queue pour le projeter tout autour!

  17. spritzer dit :

    Comme dans les Simpsons quand une tête folle proclame quelque chose et que l’assemblée reprend en coeur sans réfléchir.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Certains des plus grands humoristes/scénaristes des États-Unis ont contribué à cette émission, ce qui explique sa vision si prophétique du pays.

  18. gambitduroi dit :

    Hors sujet.

    Triste nouvelle, Claude Castonguay père de l’assurance maladie est décédé. R.I.P.

    1. xnicden dit :

      Merci pour l’info!

      RIP monsieur.

    2. @gambitduroi (12/12/2020 à 17:59)

      Triste nouvelle en effet.

      Grâce à lui, les Québécois peuvent bénéficier d’une couverture d’assurance-maladie complète et ne sont pas obligé d’hypothéquer leur maison et de piger dans leurs fonds de retraite afin de payer des frais médicaux lorsqu’ils sont malades.

      On lui doit également la Régie des Rentes.

      Une lourde perte pour le Québec.

      Qu’il repose en paix !!

  19. treblig dit :

    On ne déjeune pas avec le diable, même avec une cuillère très longue. Le parti républicain aurait dû le savoir.

    En fréquentant l’infréquentable, voila ce qui arrive. Cette frange extrémiste, encouragé en sous-main par Trump, va devenir incontrôlable. Et dangereux. En plus, ils sont souvent armée jusqu’aux dents. Un cocktail explosif.

  20. Toile dit :

    On pourrait être tenter de se réjouir de cette destruction annoncée mais il faut penser que le propos est de le remplacer par quelque chose de nettement plus à droite et ca c’est moins jojo. La question: ces hurluberlus ont ils les moyens d’actualiser leurs projets ? En tout cas, ça parle de la déchirure si ce n’est pas de la déchéance cognitive.

  21. xnicden dit :

    Fuentes… Si lui et ses semblables ont un effet sur le taux de participation en Georgie ce sera la plus grosse surprise de 2021.

    Cela dit, le parti républicain est aux prises avec une infection sérieuse. Est-ce qu’il a les anticorps pour se défendre?

    1. FBeauchamp dit :

      Je crois que l’infection va nécessiter l’amputation de la tête!

      1. gigido66 dit :

        Maîtriser, contrôler, ou encore éliminer le « chef » de la meute et la meute se dispersera…

      2. Denis Dallaire dit :

        Encore fallusse t il qu’il y ait une tête…..ha vous parliez de l’infection….je vois du trump partout scusez moi….

  22. chicpourtout dit :

    @M. Hétu
    J’apprécie votre analyse et vos mises en garde. «Certains auraient besoin de consulter» et semblent avoir «vendu leur âmes au diable» bien dit . En effet….

    1. MarcoUBCQ dit :

      Les personnes qui consultent ont l’humilité de le faire. Quelle humilité voyez-vous chez ces gens? On oublie ça: Les narcissiques et abuseurs de tout acabit ne vont jamais consulter.

      1. chicpourtout dit :

        C’est exact ce que vous dites. Ils ont généralement pour leur dire « C’est bon pour les autres » ou encore « Je n’ai pas besoin de ça… » Ils ont peu ou pas de sens autocritique.

  23. lisois dit :

    Est ce bien compris, ils veulent détruire le parti républicain MAIS garder Trump???????

    1. FBeauchamp dit :

      Moi qui croyait que la lobotomie était devenue une pratique interdite!

      1. jeani dit :

        Le dernier en liste a été trump. Ils n’ont rien trouvé et ils ont refermé…

      2. MarcoUBCQ dit :

        Selon moi, une lobotomie pourrait les améliorer, car pire que ça c’est impossible.

    2. xnicden dit :

      Je sais, trouvez l’erreur…

  24. Pierre Bossé dit :

    Il est certain que 4 ans de Trump va laisser des traces dans le parti républicain. On dit que le parti démocrate est divisé, mais les agissements des élus républicains lors des derniers jours et même avant les élection démontre une fracture réelle entre des républicains disons traditionnels et des républicains issus du tea party qui se sont agglutiné autour de Trump comme des mouches autour d’un tas de m….

    Il y a définitivement une fracture entre ceux qui croient à la république démocratique des É.U.A et ceux qui recherche le pouvoir dictatorial par tous les moyens.

    L’issue de cette fracture est incertaine, mais il me semble certain que Trump va tout faire pour favoriser cette fracture et ainsi avoir son parti de béni oui oui prêt à tout pour lui ou son (sa) successeur(e)… sa fille? comme le partie Front National sous Maurice Le Pen devenu le Rassemblement National sous le contrôle de sa fille.

    1. steelgun dit :

      Jean-Marie Le Pen non ?

  25. Benton Fraser dit :

    « Morts aux cons! » disait le con….

  26. Dan Lebrun dit :

    Le plan de Quéveune de QANON fonctionne à merveille

    1. Dan Lebrun dit :

      Quel moron, sûrement le fournisseur officiel des oreillers pour les hôtels de la Trump Organisation

      1. gigido66 dit :

        Je crois que vous n’avez pas tout à fait tort…😉

    2. ghislain1957 dit :

      @ Madalton

      Fou raide!

    3. gl000001 dit :

      Il a eu une conversation sur l’oreiller avec Dieu ?

      1. Haïku dit :

        Est-ce le film ‘Pillow Talk’ avec Doris Day et Rock Hudson, dont il s’agit ? 😉

  27. Mabuse dit :

    Mort au parti républicain? Ça risque d’être plutôt un suicide, si on se fie à un sondage publié par Forbes, le 28 octobre dernier, la prise de contrôle par Trump étant quasi-totale:

    https://www.forbes.com/sites/andrewsolender/2020/10/28/audio-reveals-kushner-touted-trumps-hostile-takeover-of-gop-said-party-platform-meant-to-piss-people-off/?sh=5a52014943e5

    « 52%. C’est la part des électeurs qui se déclarent républicains dans un sondage YouGov publié mercredi et qui disent avoir une opinion « très favorable » du parti républicain, avec 40 % de plus qui disent avoir une « opinion assez favorable ». Mais 78% de ces républicains ont une opinion très favorable de Trump, tandis que 14% ont une opinion plutôt favorable. Seuls 8 % le voient de manière défavorable. »

    Traduit avec DeepL.com/Translator (version gratuite)

    1. Voyons quels seraient ces chiffres après vendredi, quand cette manne de Répus s’est avérée constituée de losers.

  28. C’est tout de même bizarre: les Démocrates volent l’élection, et au lieu de s’en prendre aux voleurs, on s’en prend à la police. Au lieu de s’en prendre à l’ennemi, on s’en prend aux armées en déroute. Tout ça parce qu’un whistleblower (terme choisi) comme Trump a dénoncé le vol et trouvé des policiers et des procureurs inefficaces. Les Démocrates ont les cuisses en sang à force de se les taper. Toute cette ironie est savoureuse.

    1. Achalante dit :

      Chut! Je préfère qu’ils se tirent dans le pied plutôt que de s’en prendre à des innocents! (Ou à tout le moins, à des pas trop criminels qui ont au moins quelques bonnes intentions!)

  29. Daniel dit :

    Malheureusement Trump repartira en campagne électorale le 21 janvier avec ses coffres bien remplis et aura son peuple ( qui ne portent surtout pas de masque …voir la video) derrière lui…. et le GOP le laissera faire car ils ont trop peur de lui .

    1. CBT dit :

      Trump n’est pas un politicien, c’est un profiteur invétéré des événements, l’argent qu’il amasse dans sa cagnotte servira à son train de vie extravagant et à rembourser ses dettes.

      J’ai beaucoup de doutes qu’il veuille fonder un parti, il est aussi fou que Hitler, mais moins intelligent et patriotique. Il n’a jamais eu de plan politique, il n’a pas la fibre d’un meneur de troupes et il est paresseux. Il est à l’aise d’être un manipulateur de foules sans scrupules et être applaudi. Sans le GOP, il perdra ses moyens qui ne sont que du vent, il ne vaut rien en tant qu’individu.

      1. Michèle dit :

        @CBT j’appuie vos propos 👍
        Et j’aime particulièrement le «il ne vaut rien en tant qu’individu»!

      2. MarcoUBCQ dit :

        Un individu est un être humain. Donald est une image, qui selon moi pourrait périr rapidement s’il n’était plus capable de se convaincre qu’il est un « winner ». Il a créé énormément de chaos dans son pays, et ça pourrait le rattraper, comme ça semble rattraper le GOP.

  30. lechatderuelle dit :

    Bof… des lanceurs de slogans qui ne vont jamais plus loin….

    le parti républicain se cherche….

    nous assistons peut-être aux derniers moments du partage du pouvoir à 2 partis….
    Il ne faudrait pas s’étonner à voir une 3 eme voix apparaitre…

  31. jeanfrancoiscouture dit :

    @Toile,18:02: «On pourrait être tenter de se réjouir de cette destruction annoncée mais il faut penser que le propos est de le remplacer par quelque chose de nettement plus à droite et ca c’est moins jojo. »

    Excellente remarque, voire une mise en garde. À ceux qui se réjouissent d’une éventuelle destruction du GOP., attention ! Ce qui pourrait naître de ses cendres serait vraisemblablement pire et surtout, pourrait se mettre à la recherche d’autres cibles et ça, comme dit Toile, «ça serait moins jojo.»

    1. Carl Poulin dit :

      @ jeanfrançoiscouture
      Cette année, tout les partis d’extrême droite dans le monde qui ont eu à affronter les électeurs ont subi un net recul dans les résultats électoraux sauf aux États-Unis.

  32. rogerallard dit :

    Si je m’appelais McConnell, je commencerais à compter mes moutons. Les loups rôdent et sont affamés en siouplait.

  33. Normand dit :

    Je suis très surpris que pour tous ces fanatiques de la droite religieuse personne n’a supposé que DT ressemblait plus à un antéchrist qu’à un sauveur ! On n’a qu’à penser à sa vie tumultueuse, ses fréquentations sulfureuses… Il y a des limites à se boucher le nez même pour des punaises de bénitiers.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Les fanatiques religieux sont sous l’emprise d’une forme de contrôle de l’esprit par leur secte respective. Il n’y a aucun lien entre eux et le Christ. Il faut se rappeler que les sectes religieuses à base chrétienne, aux États-Unis, ont fait avaler la couleuvre à leur soumis que les riches sont aimés de Dieu, et les pauvres détestés. Le fait que l’exact contraire ait été dit par le Christ n’a pas d’importance, car les fidèles suivent aveuglément leurs gourous.

    2. gigido66 dit :

      Pourtant, ils doivent connaître la Bible et ses nombreux versets. Personne ne leur a expliqué ce passage?

      1. MarcoUBCQ dit :

        Quand Yvon Deschamps disait des horreurs sur les femmes, les immigrants, les handicapés, etc, on riait car on savait qu’Yvon est un être d’une grande humanité, humilité, sagesse, sensibilité et bonté. Et pourtant certains ont ri au premier degré de ses blagues. Même chose pour n’importe quel autre texte.

      2. Robert Giroux dit :

        « La plupart des gens sont troublés par les passages des Ecritures qu’ils ne comprennent pas.
        Pour ma part, je remarque que les passages qui me perturbent toujours sont ceux que je comprends. »
        (Mark Twain)

        « No man ever believes that the Bible means what it says:
        He is always convinced that it says what he means. »
        – George Bernard Shaw

      3. Haïku dit :

        @MarcoUBCQ
        « …Et pourtant certains ont ri au premier degré des blagues [d’Yvon Deschamps].

        @Robert Giroux
        -« La plupart des gens sont troublés par les passages des Écritures qu’ils ne comprennent pas.
        Pour ma part, je remarque que les passages qui me perturbent toujours sont ceux que je comprends. »
        (Mark Twain)
        -« No man ever believes that the Bible means what it says:
        He is always convinced that it says what he means. »
        (George Bernard Shaw).
        ————‐———–‐———————‐
        Vos dires et citations sont criant(e)s de vérité !!! Bravo.

  34. Alain Moisan dit :

    Ça devrait, je l’espère, avoir l’heureuse conséquence que les élus républicains vont (enfin!) vouloir se dissocier de ce mouvement. Jusqu’à tout récemment, ils semblaient plutôt trouver de bonne guerre de s’y collé plutôt que l’inverse. (Les 126 membres du congrès qui ont appuyé le dernier recourt judiciaire devant la cour suprême en est un exemple flagrant, à mon avis.)

    1. Layla dit :

      Sauf erreur les 126 membres du Congrès qui l’ont appuyé tiny font partis de la Chambre des représentants et leur mandat est toujours de deux ans, méchants connards.

  35. treblig dit :

    Ce qui a mis le feu aux poudres, c’est le fait que Fox News à  » donné  » l’Arizona aux démocrates tôt le 3 novembre. Une trahison selon l’extrême droite sectaire.

    Ce qui pose quelques problèmes.

    1- Les bureaux de votes étant fermé au moment de l’annonce de Fox donc pas d’effets sur le vote lui-même.
    2- les démocrates ont effectivement remportés l’élection par plus de 20 000 votes.
    3- le comté le plus populeux ( Phénix) a fait l’objet d’un recomptage qui a confirmé l’élection de Biden

    Mais la pensée rationnelle semble faire défaut dans ce débat.

    1. treblig dit :

      Correction : Biden l’ emporté par 11 000 votes en Arizona. Ce qui reste largement suffisant pour remporter cet état.

  36. Louis dit :

    Avec eux on ne sait jamais à quoi s’attendre. La société américaine est puissante. Je crois qu’une nouvelle ère est sur le point de naître aux USA. Les Trumpistes seront écrasés par le vrai parti républicain et le parti démocrate avec, comme atout, la majorité au Sénat. Si j’étais « Trumpiste », je me ferais silencieux.

  37. constella1 dit :

    Et c’est parti
    F’ynn le gracié qui demande si quelqu’un a un bazooka pour titrer sur un hélicoptère car il disait que c’était les médias
    Mais ce dont des policiers surveillant le rassemblement
    Si le sénat avait foutu la bête à la porte quand il a été mis en accusation le parti n’en serait pas là
    Leur lâcheté et soif du pouvoir les aura perdus eux et leur parti

    https://www.rawstory.com/2020/12/anybody-got-a-bazooka-proud-boys-wreak-havoc-on-dc-as-mike-flynn-and-others-rally-donald-trump-loyalists/

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.
      Je cite un extrait de l’article:
      -“Every time they throw an arrow at him [Trump], it is an arrow directed at us, and we cannot allow that,” Flynn said. “We cannot allow that in this country. We the people have to continue to fight back.”
      ———–
      Ouache !!! Méchant malade. 🤣

    2. Madalton dit :

      Il aurait dû tirer sur Marine One.😉

  38. Mystik dit :

    Il y a clairement une scission entre la base et le parti. La base endosse le « Trumpisme », le parti veut encore surfer sur le programme de Reagan des années 1980.

    Je ne suis pas 100% convaincu que le GOP veut remporter les sièges de la Georgie. S’ils perdent, ce sera l’opportunité pour eux de dire que la manière Trump ne fonctionne pas et qu’il faut revenir à la méthode Romney-McCain, c-à-d être un loser mais un loser honorable.

    1. constella1 dit :

      Je vous l’avais dit je crois mais je le répéterai
      Je vous plains
      Voir McCain comme un loser c’est voir que le tout petit bout de votre nez
      Oups vous n’en avez même pas
      Ça alors

      1. onbo dit :

        🙂

  39. Pierre s. dit :

    —————————

    notre ami Mystic ne devrait pas tarder a venir nous dire combien la gauche radicale
    est en train de faire exploser le partie démocrate …lol

    Ceci dit … à nourir la haine et la division, voila que des têtes folles prennent la parole
    pour supporter le coup d’état de Trump … c’est vraiment à une bande de débiles de la
    sorte que vous voulez confier le pays ???

  40. Danielle Vallée dit :

    J’ai lu cet après midi un article très intéressant sur Politico ou Reuters.
    Le sujet: le sentiment de colère et de recherche de vengeance active les mêmes hormones du cerveau que la drogue.
    Des tests ont été faits par des psychiatres qui voient les réactions du cerveau.

    Le besoin de satisfaire le besoin de haine et de vengeance est aussi fort que le besoin d’un « fixe ».

    Trump aurait dû rechercher un traitement. Mais il devrait avouer qu’il a un problème, ce dont il est incapable.
    Ce qu’il a fait à la place c’est faire connaître à des millions de personnes le même besoin maladif d’assouvir leur vengeance pour des torts fictifs ou réels subis.

    C’est très sérieux. Les spécialistes croient que 22% de la population américaine (74/340 millions) souffre d’un déséquilibre mental aussi sérieux que la dépendance à la drogue.

    Qu’est-ce que ces gens-là font faire si Trump est amené en Cour et jugé coupable?

    1. constella1 dit :

      C’est vrai j’ai lu aussi des études semblables

      Qu’est-ce que ces gens-là font faire si Trump est amené en Cour et jugé coupable?
      Certains le suivront certainement en posant des gestes qui les amèneront en prison
      D’autres feront des gestes extrêmes allant même au suicide selon ce que j’ai lu . N’ayant plus de motifs pour continuer…
      D’autres feront des psychoses ou rentreront ds les rangs un jour

    2. Ils ne distinguent pas la ligne du parti et la « ligne » du « parti ! ».

      1. Haïku dit :

        Fin renard ! 😉👍

    1. Marco dit :

      Intéressant, mais il faut aller plus loin. Qu’est-ce qui motive ce besoin de se plaindre d’abus (grievance)? La réponse se trouve dans le passé de ces gens. Pour Donald il est clair que c’est son père qu’il assimile à tous ceux qui refusent de le valider à 100%. Pour les fidèles de Donald il n’y aurait qu’à aller voir leur histoire personnelle et on y trouverait ces abus en question. Puisque ces plaintes se font par rapport à quelquechose qui s’est réfugié dans l’inconscient, seule la projection leur permet de l’atttribuer à des cibles qui semblent, consciemment, les menacer. Lorsqu’un enfant est victime d’abus à répétition, il finira par soi se blâmer de ces abus, soit les projeter sur des étrangers, en totalité ou en partie. Donald et ses fidèles sont dans la projection, et donc dans l’impuissance, car seule la confrontation consciente à ses abus rend à nouveau le pouvoir de gérer son propre esprit. Pour eux la force, le pouvoir voir la violence sont valorisés car ils souffrent d’impuissance et de désespoir.

      1. Haïku dit :

        @Marco (sans UBCQ ?😉)
        J’appuie votre analyse perspicace.

      2. MarcoUBCQ dit :

        Merci Haïku. J’ai toujours été sensible à vos réponses à mes commentaires. Marco me va très bien, car ma nounou aux États-Unis, une Européenne de l’Est, m’appelait Marco-Makaki dans son dialecte. De très bons souvenirs pour moi, qui suis né dans un milieu multi-chromique, multi-lingue et multi-culturel.

    2. onbo dit :

      Merci! j’aime beaucoup le lien et son propos à point et sobre. !

  41. FlorentNaldeau dit :

    À voir et à entendre ces enragés, on comprend mieux pourquoi tant d’élus Républicains se sont associés aux récents recours juridiques, en particulier celui du Texas, alors que même des profanes pouvaient voir qu’ils n’avaient aucun mérite et étaient même risibles.

    Ces élus ont peur.

    Les trumpistes n’ont aucune loyauté ou adhésion au parti, ni aux principes politiques conservateurs de la droite sur le plan fiscal, social ou judiciaire,

    Leur seule loyauté est envers DT, qui est à leurs yeux infaillible et admirable; en clair, ils l’idolâtrent. C’est une secte, par un mouvement politique.

    Et contre le fanatisme, s’opposer ne donne souvent aucun résultat car ces gens sont imperméables au discours rationnel et semblent ouverts à passer à des actes dangereux. Mais bon, le parti récolte ce qu’il a semé pour avoir laissé la voie entièrement libre à DT.

    Les Républicains qui n’ont pas adhéré aux dernières démarches judiciaires de DT et ses sbires avocaillons devraient se méfier des gestes que pourraient poser de tels fanatiques. Surtout s’ils les ont dénoncées ou les ont balayées du revers de la main comme l’a fait la SCOTUS. Même des conservateurs comme Alito et Thomas ne sont pas à l’abri; au lieu de laisser la décision parler d’elle-même, ils ont tenu à dire que s’ils auraient consenti à entendre la cause, ils l’auraient tout de même rejetée sur le fond. Pensaient-ils se dédouaner auprès de DT et ses partisans en se déclarant prêts à se pencher sur leur argumentaire? Mauvais calcul parce qu’il n’ont fait qu’exacerber la mornifle infligée à cette croisade judiciaire idiote.

  42. jaylowblow dit :

    Il y a quelques années, des centaines de milliers de personnes ont manifesté durant le printemps arabe afin de se débarrasser de leur dictature et aujourd’hui aux États-Unis, le berceau de la démocratie, il y a des crétins qui manifestent pour en avoir une. Plus pathétique que ça tu meurs.

    1. Des pays ont eu leur printemps, les Américains ont leur automne.

  43. Mystik dit :

    @FlorentNaldeau Le problème ici est que tous les élus républicains qui auraient pu aider Trump d’une manière quelconque dans ses divers litiges ne l’ont pas fait. Pourquoi? Parce qu’ils veulent se débarasser de Trump autant que les démocrates. Ça saute un peu trop aux yeux.

    Il y a des conséquences à ça, le taux d’approbation du Gouverneur Kemp, par exemple, de la Georgie a chuté de 20 points dans les dernières semaines. 20 POINTS! A un moment donné, l’instinct de survie embarque, et vous avez vu juste avec ces élus qui se sont garrochés à mettre leur nom sur la cause du Texas. C’est une question de survie politique de s’accrocher à Trump.

    1. Toile dit :

      En d’autre termes, « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez la guerre. »
      Winston Churchill

      La lacheté dans n’importe quelles circonstances ne paye jamais, et faire des concessions à ses principes et la pire chose qui soit. C’est ce qu’ont fait la France et l’Angleterre à Munich. Nous avons pu voir le résultat.Ici ce fut la caution du GOpP de la bête lors de la procédure d’impeachment qui a scellé la dérape. On serait dans un ailleurs passablement moins séditieux.

  44. parfoislucide dit :

    C’est Steve Bannon qui doit rire, lui qui croit qu’il faut tout jeter par terre et recommencer. Il a bien manoeuvré.

  45. treblig dit :

    Je reviens sur le « pillow guy  » et son délire complotiste psychotique. . Si Fox à pu prédire:selon lui, avec seulement 14% du vote dépouillé, que l’Arizona serait démocrate, c’est que le vote était connue d’avance.

    Sauf que Fox à aussi prédit, avec seulement 9% du vote connu, que l’Utah, le Wyoming, le South Dakota, l’ Oklahoma, le Mississippi voteraient majoritairement pour Trump. Il était aussi facile de prédire que New York et la Californie seraient démocrates avec moins de 10% du vote dépouillé. Radio-Canada fait ça à chaque élection  » si le tendance se maintient… )

  46. FlorentNaldeau dit :

    @spritzer, 17h5 « Comme dans les Simpsons quand une tête folle proclame quelque chose et que l’assemblée reprend en coeur sans réfléchir. »

    Il y une scène similaire dans le film « Life of Brian » de Monty Python, tout aussi parlante quant à l’imbécillité collective d’une foule.

    1. Haïku dit :

      RE:
      -« Il y une scène similaire dans le film « Life of Brian » de Monty Python, tout aussi parlante quant à l’imbécillité collective d’une foule. »
      —–
      Judicieux parallèle ! 👌

  47. FlorentNaldeau dit :

    @Mystik,19h47 « @FlorentNaldeau Le problème ici est que tous les élus républicains qui auraient pu aider Trump d’une manière quelconque dans ses divers litiges ne l’ont pas fait. Pourquoi? Parce qu’ils veulent se débarasser de Trump autant que les démocrates. Ça saute un peu trop aux yeux. »

    Ce qui saute surtout aux yeux c’est que ce fut probablement une mauvaise stratégie. Leur silence a contribué à légitimer l’approche de DT et à consolider son emprise sur le parti. Choisir l’inaction et ne rien dire c’est laisser le champ libre aux insanités répétées sans cesse par DT et ses partisans pour s’enraciner de plus en plus profondément dans le parti et dans l’imaginaire de ce noyau dur de fanatiques et même dans celui de l’électeur « ordinaire ».

    Il est certain que nombre de Républicains attendent avec impatience le moment où DT quittera la scène pour de bon. Mais ils lui ont permis de s’ancrer avec une telle solidité qu’ils devront probablement prendre leur mal en patience pour un moment. À moins que DT trouve rapidement une activité plus profitable et qui lui permettra de monopoliser encore les micros, écrans et manchettes.

  48. Gina. dit :

    J’aurais aimé que le parti républicain meurt et ne se relève jamais ou plutôt être longtemps dans l’opposition et ne. plus avoir le pouvoir de nuire pendant plusieurs années . Les sénateurs et les représentants républicains ont laissé trump mettre à mal la démocratie sans le rappeler à l’ordre ne méritent pas le respect du peuple .

  49. danielm dit :

    Tout ceci prend l’allure d’une croisade entre croyants du nouveau messie Donald Trump. Et comme dans toute croisade, il y a ceux et celles qui ont la foi et la légitimité et il y a les infidèles, athées et envahisseurs étrangers menaçant le nouvel ordre établi.
    Une folie semblable, est-elle seulement concevable ici en Amérique, terre de liberté et d’inclusion? On croit rêver mais le fait est là comme une sourde menace devant l’apathie de notre incrédulité.

  50. PoulinB dit :

    Compte tenu des dernières années, j’aime beaucoup le lapsus « figurative_ment parlant » 😁

  51. Mabuse dit :

    Apparemment, la campagne de Trump a manqué d’argent et Trump a détourné une bonne partie de celui qui entrait. De qui venait cet argent? Surtout, de qui viennent les quelque 200 M de $ recueillis depuis l’élection soi-disant pour en contester les résultats?

    Que 2/3 ou 126 des représentants républicains à la Chambre et 17 États se soient joints à la requête du Texas pour interdire à quatre États-clés de tenir le vote de leurs Grand Électeurs est une attaque directe par des élus contre la démocratie. Par ailleurs, beaucoup de républicains demeurent muets, ne disent rien et ne font rien devant cette attaque, dont la quasi-totalité des sénateurs. Face à cette véritable attaque contre la démocratie, il faut reconnaître que plusieurs États républicains (gouverneurs ou législatures ou les deux) ont confirmé et certifié la victoire de Biden, malgré le climat de peur et de menace dont ils étaient la cible.

    Il y a donc peut-être une ligne de faille au sein du parti républicain.

    Je dis peut-être parce que les bons républicains qui ont certifié la victoire de Biden, ne travaillent pas moins que les autres à empêcher les minorités de voter. Il y a quand même une différence entre tricher pour gagner, en empêchant ou restreignant le vote des minorités, et refuser de reconnaître ensuite le résultat du scrutin parce qu’on n’a pas assez triché!

    Si Trump réussit à motiver sa base et à diviser le parti en attaquant le fondement même de la démocratie américaine, il faut se demander à qui profite vraiment la sédition, l’anarchie et l’affaiblissement de la démocratie américaine?
    Quels intérêts occultes manipulent le parti républicain et cherchent à le détruire et dans quel but?

    Follow the money ?

    1. constella1 dit :

      il faut se demander à qui profite vraiment la sédition, l’anarchie et l’affaiblissement de la démocratie américaine?
      Après avoir vu un reportage en Europe sur Bannon
      je trouve que ça lui colle parfaitement
      Ses ambitions et objectifs sont diaboliques
      Il me fait très peur
      Maintenant avec des forces et alliés en sol américain il aurait pu à mon avis en être le chef d’orchestre
      Mais ce n’est que mon hypothèse personnelle

      1. MarcoUBCQ dit :

        Je me console en me disant que Bannon n’a plus grand temps à passer sur cette terre: Il porte les signes manifestes d’une cirrhose du foie, résultat d’un alcoolisme débridé. Une personne contenant autant de rage, malgré sa grande intelligence évidente, ne peut que se détruire d’une manière ou une autre.

  52. DRouill dit :

    Vous ne voyez pas une petite moustache hitlérienne sous son nez? et d’autres hommes l’arborent dans la foule aussi … …. …. 🥸

    1. MarcoUBCQ dit :

      J’ai vu exactement la même chose que vous.

  53. Samati dit :

    Une entrevue avec Michael Cohen, lui qui connait bien Trump, dans laquelle il donne son opinion sur la stratégie mise en place par Trump. Trump pourrait récolter plus de $1 milliard par année si elle fonctionne. Les sommes ramassées jusqu’à présent semble indiquer que cela fonctionne. Il est aussi question du pardon, une épée à double tranchant pour Trump et sa famille. À écouter à partir de 2:10

    1. Haïku dit :

      Excellent!
      Ajout en rappel:
      Michael Cohen sur l’émission de Bill Maher.

      *https://youtu.be/T9NVNz3lsY0

      1. Samati dit :

        Merci

  54. Bboy dit :

    J’étais soulagé lorsque des résultats probants des élections ont été publiés, quand plusieurs tribunaux et la CS ont statué…mais là je redeviens inquiet…Ils sont fous et nombreux…

  55. treblig dit :

    Les 50 états ont certifiés leur résultats.

    Biden 81,282,376 (51.3%) 306 grands électeurs, 26 états

    Trump 74,222,576 (46.9%) 232 grands électeurs, 24 états

    Biden l’emporte par 7 millions de votes d’avance sur Trump.

    Même pas proche.

  56. Danielle Vallée dit :

    @Florent Nadeau: « Il est certain que nombre de Républicains attendent avec impatience le moment où DT quittera la scène pour de bon »

    Certains parce qu’ils veulent se présenter en 2024.
    Un paranoïaque comme Trump a bien compris la manœuvre.
    Et il a décidé de leur prouver qu’il peut amener le parti avec lui 🥴

    1. Gina dit :

      @Danielle Vallée
      trump met beaucoup d’argent dans ses poches , car beaucoup de codvidiots versent de l’argent dans son go fund me . Plus de $ 500 millions de dollars ont été amassé pour payer ses frais juridiques . Mais plusieurs journalistes disent que trump n’a déboursé beaucoup d’argent vu qu’il a été débouté à chaque fois en cour . Des journalistes américains se demandent où va ce pactole . Ils se questionnent comme : serait-il entrain d’amasser de l’argent des partisans pour payer ses dettes ?

      1. constella1 dit :

        Ils se questionnent comme : serait-il entrain d’amasser de l’argent des partisans pour payer ses dettes
        Je pense que de poser la question c’est y répondre

      2. Benton Fraser dit :

        Comme quoi Trump parle stupidement mais il est loin d’être stupide mais plutôt cupide.

        Son discours stupide ne s’adresse qu’à sa base…

  57. _cameleon_ dit :

    ♪ (HS) ♫ Y’a des mots … et des maux:

    https://www.youtube.com/watch?v=5McBg7kUfDE

    « Y a les mots qui amusent et ceux qui abusent
    Les mots qui blessent comme autant de morsures
    Les mots qu’on pleure et crache en venin dans le chagrin
    Et ceux qu’on échange en poignées de main
    Y a les mots qui nous lient sous le sceau du secret
    Et ceux qui déchirent et séparent à jamais
    Les mots qui nous hantent pour un instant de folie
    Et ceux qui disparaissent dans l’oubli
    Dans tous ces mots qui entourent et m’appellent
    J’entends des enfants jouer dans la ruelle
    Je vois des ponts bâtis au bout des hommes
    Au bout des chaînes là où y a les mots
    Y a les mots qu’on soupire pour passer aux aveux
    Ceux qu’on murmure pour mieux parler à son Dieu
    Les mots qui frappent pour nous aider à tout comprendre
    Et ceux qu’on échappe et qu’on aimerait bien reprendre
    Dans tous ces mots qui m’entourent et m’appellent
    J’entends des enfants jouer dans la ruelle
    Je vois des ponts bâtis au bout des hommes
    Au bout des chaînes là où y a les mots
    Dans tous ces mots qui m’entourent et m’appellent
    J’entends des enfants jouer dans la ruelle
    Je vois des ponts bâtis au bout des hommes
    Au bout des chaînes là où y a les mots
    Dans tous ces mots
    Oh oh oh oh
    Au bout des chaînes
    Là où y a les mots »

    1. Haïku dit :

      @_cameleon_
      Calisse que c’est bon ! 🎵
      Merci beaucoup du partage.👌👌

  58. jeani dit :

    Le demeuré vient de perdre une autre cause au Wisconsin.

    C’est un juge qu’il a nommé qui lui a fait comprendre qu’il ne pouvait pas faire comme ses petits amis, ti-kim, vlad et le boucher MBS.

    Échec en droit et en fait! Pauvre ti-pit ou plutôt, pauvre ti-pitre.

    1. gigido66 dit :

      « Judge Karofsky charged that Trump’s request to throw out hundreds of thousands of ballots was « shameful » and that « you want us to overturn this election so your king can stay in power. This is so un-American. » (Wisconsin Supreme Court hearing on Donald Trump’s election challenge features heated rhetoric
      Riley Vetterkind | Wisconsin State Journal 17 min ago )

  59. leonard1625 dit :

    Lachez pas les antifas.

  60. leonard1625 dit :

    @FlorentNadeau 19:24 « pourquoi tant d’élus Républicains se sont associés aux récents recours juridiques, en particulier celui du Texas, alors que même des profanes pouvaient voir qu’ils n’avaient aucun mérite et étaient même risibles… Ces élus ont peur. »

    Des lâches, pour tout dire. Ca me rappelle 2003, très peu d’élus, même chez les démocrates, ont eu le courage de dénoncer la guerre en Irak, déclenchée pour des prétextes qui étaient pourtant visiblement sans fondements.

  61. Pierre s. dit :

    ———————-

    297 500 morts aux USA …

    Et y a encore des débiles sans masques qui s’entassent dans la rue pour encourager
    le coup d’état de pacotille du bandit trump ….

    heureusement ils ne sont pas nombreux, pas très malins et assez pathétiques au final.

  62. sousmarin dit :

    Le but de Trumpette est de semer le chaos ; c’est ce que veut son maître, Poutinette.
    On doit reconnaître qu’il n’est pas mauvais à ce jeu.

    Le comportement d’une majorité d’élus et de partisans républicains montre bien que ce qui compte dans ce pays c’est gagner, même si pour cela on doit lécher en permanence le cul d’une personne détestée et détestable.
    C’est ainsi que l’on voit, depuis des décennies, des procureurs élus s’acharner à mettre en prison des innocents ; la justice est secondaire, l’important est de gagner !
    Pour faire quoi, là est la bonne question.

    1. Toile dit :

      Hum… je ne sais pas trop si son but est de semer le chaos. Je verrai plutôt que son but est de se maintenir en position de pouvoir ( pouvoir sur les personnes). Le chaos est un moyen pour arriver à ses fins.

  63. Ces 2/3 de représentants républicains ne pouvaient pas ne pas savoir que leur cause courait vers un échec. Donc, leur intention n’était pas véritablement de détruire la démocratie (quoiqu’ils n’y seraient pas opposés) par ce moyen en particulier, mais de plaire ou ne pas déplaire au TDC en chef. Et le tiers qui reste (à deux ou trois voix près) ? N’osent pas se compromettre, et n’osent pas s’opposer. Prêts à passer pour des RINO mais pas prêts à passer pour des imbéciles. Ce sont eux qui ont le moins dormi, n’ayant le courage d’AUCUNE conviction.

  64. POLITICON dit :

    DESTROY GOP? JE CROYAIS QUE C’ÉTAIT DÉJÀ FAIT!

    Le GOP ne ressemble pas beaucoup à ce qu’il était au temps de Reagan, on s’entend. La tentative du Tea Party de le situer plus à droite a fonctionner. Toutefois, Trump en a profiter pour faire descendre l’aiguille dans la calendre et il n’a que 2 vitesse, très vite et trop vite. Pas assez vite pour que ses mensonges ne le rattrapent mais trop vite pour qu’il puisse se rendre compte qu’il ne trouve plus la pédale de frein. Pour lui, il faut que ca saigne, on lui doit tout et il ne doit rien à personne. Il connait rien mais il sait tout à la fois. Il ne comprend rien mais il s’imagine tout de travers. C’est bien le lot des fous braques déjantés qui n’ont qu’un objectif, devenir président à vie, soulever les foules, s’enrichir au dépend de la populace et les mener en bateau aux endroits qu’il veut.

    Dans une démocratie forte, solidaire, fière qui s’approche du nationalisme exubérant, les citoyens s’entendent et misent sur des projets communs qui créent une unité nationale. Ce n’est plus le cas chez nos voisins depuis 2015. Telles des brebis égarées ‘grabbées’ par un gourou fou à lier, les citoyens sont divisés comme au temps de la guerre de sécession. Ce n’est pas le Nord et le Sud mais la gauche et la droite qui ne peuvent plus se blairer. Comment réparer tout ca? D’abord ca ne se répare plus. Trump n’a pas de conscience et Biden se verra détruire tous les chemins qui mèneront à lui pour les prochain 4 ans. Une seule solution pour recoller cette nation ensemble. Malheureusement, une guerre éclaire sur leur territoire, ou une guerre quelconque. Une guerre civile? Ouais…tous les éléments sont là! Il y a 2 USA. Une qui est restée aux 19e siècle, engluée dans le racisme, les armes, le servage des pauvres. Une autre tournée vers l’avenir pour sauver la planète et donner une chance aux pauvres. Une guerre, comme dirait l’autre, ca change le mal de place.

  65. MarcoUBCQ dit :

    Donald et MAGA c’est l’image au service de sévices passés. Un enfait qui s’est senti aimé cherchera la santé et le bien-être dans sa vie, en devenant un adulte qui tisse des liens harmonieux avec quelques personnes significatives et celles dont il dépend. Un enfant mal-aimé, un enfant dont l’être a été rejeté, essaiera de correspondre à ce que ceux qui ne l’aimaient pas voulaient, dans l’espoir d’être enfin aimé. Ce jeu inconscient continuera à l’âge adulte. Les supporteurs de Donald veulent absolument qu’il reste au pouvoir car ils ne peuvent supporter de perdre encore une fois la face, ce qui pour eux consiste à revivre le drame de leur enfance. Ça explique leur ferveur qui ressemble à une passion. En les attaquant dans leur processus inconscient ils sont de nouveau mal-aimés et donc brutalisés. Ils aiment, de façon générale, les méthodes brutes, car dans leur inconscient ceux qui leur refusent cette image de grandeur, succédanné de l’amour dont a besoin un enfant pour être pleinement conscient et responsable, suscitent chez eux une colère juste et digne. Le problème c’est que cette colère, voire cette rage, a été créée par des personnes venant de leur passé. Il faut qu’ils perdent pour que ce délire collectif finisse et les oblige à chercher d’autres voies.

  66. gl000001 dit :

    « Defund the GOP » tant qu’à y être ?
    « Defund the trump » aussi !!

    1. Garoloup dit :

      Moi j’aimerais mieux un Trump défunt!!!

  67. Madalton dit :

    Ils savaient que la cause était perdu. Ils ont juste voulu montrer leur loyauté au Moron. Ben oui, chose. J’espère qu’ils en paieront le prix politique. Des mauviettes.

    https://www.politicususa.com/2020/12/12/house-republicans-knew-texas-lawsuit-would-fail-but-trump-really-thought-he-would-win.html

    1. Madalton dit :

      Oups! Réponse à Layla 19h24

    2. Layla dit :

      @Madalton 21:57
      Bien naïvement j’espère que Nancy Pelosi leur fera payer selon ce qui est prėvue dans la Constitution.
      C’est ça être un leader. Ils ont prêté serment dans mes mots de servir le peuple.

      Que ceux qui n’ont pas eu assez de bon jugement pour dire non à DT qu’ils connaissaient très bien, et bien ils doivent faire face aux conséquences, de plus ils savaient que cela mènerait à un cul de sac, et ils ont choisi « d’être utilisé » pour mieux endoctriner cette secte.

      Et ce qu’ils ont fait n’est pas sans conséquences, il y avait une porte déjà ouverte, j’en conviens, mais ils l’ont ouverte encore plus grande. C’est très grave.

      1. Madalton dit :

        Bien d’accord avec vous.

  68. Marc-André dit :

    Beaucoup d’hommes vierges (incels) dans ce rassemblement. Intéressant le (seul?) Black, qui porte un chandail des Redskins de Washington.

  69. treblig dit :

    On semble porter trop d’attention aux  » manœuvres  » de Trump pour en faire une sorte de nouveau Machiavel alors qu’il est un individu stupide, ignorant et simpliste incapable de fixer son attention sur un sujet pendant plus de 5 minutes. Comme la plupart de ses électeurs par ailleurs qui s’identifient à lui (45% des américains sont analphabètes fonctionnels).

    Sa conception du rôle de président ? Un roi élu qui gouverne à grands coups de sharpie sur ses décrets royaux. Toute personne qui l’empêche de gouverner a sa façon fait un crime de lèse- majesté (‘dommage que les donjons soien abolis doit-il se dire).

    Sans la fortune de son père, il serait un vendeur de chars usagés.

  70. CBT dit :

    Les avocats de Trump ont subi une remontrance exemplaire de la part d’un juge au Wisconsin aujourd’hui, ils en pris pour leur rhume.

    « Donc, ce que vous voulez, c’est que nous annulions cette élection afin que votre roi puisse rester au pouvoir, lui a jeté au visage la juge libérale Jill Karofsky. C’est tellement anti-américain. »

    « Cette poursuite, Monsieur Troupis, sent le racisme. Je ne sais pas comment vous pouvez vous présenter devant ce tribunal et éventuellement demander une solution qui n’a jamais été entendue dans l’histoire des États-Unis. Ce n’est pas normal. » Jill Karofsky, juge libérale

    1. CBT dit :

      …ils en ONT pris pour leur rhume…

  71. Layla dit :

    Un tweet de DT

    « If failing Governor @BrianKempGA
    would allow signature verification, David & Kelly would WIN! »

    Ma traduction « Gouverneur donne moi ce que je veux si tu veux que David et Kelly gagne, pas plus compliqué que ça mon Brian, les amours entre toi et moi du coup reviendrait, tu aimais bien quand je faisais campagne pour toi, l’aurais-tu oublié? Soit dit en passant ton mandat se termine en janvier 2023, deux ans c’est si vite passés»

  72. Pierre s. dit :

    ——————————

    le 20 janvier a 12h01 ….
    L’andouille perd tout son pouvoir et la justice américaine va lui règler son compte.
    Et de la façon dont il se comporte, aucune indulgence ne sera envisageable.

    Et ceux qui ont présentement peur vont pouvoir relaxer ….

  73. Haïku dit :

    HS ???
    Blague métaphorique/politique à l’endroit des déboires de Trump….
    ———
    Dans un cinéma où l’on joue un policier à suspense,
    un spectateur entre au moment où le film vient de commencer.

    Sa lampe torche à la main, l’ouvreuse le guide,
    claire chaque marche pour qu’il ne trébuche pas, et l’amène jusqu’à un fauteuil libre.

    – C’est trop près, vous n’auriez pas une autre place ?

    Elle repart dans l’autre sens et le guide jusqu’à un nouveau siège.

    – Là, c’est vraiment trop de côté. Il n’y a rien de plus central ?

    Elle parcourt toute l’allée, repère enfin une place en plein milieu,
    et elle y conduit le type, qui lui donne royalement une pièce de 25 cennes en guise de pourboire.

    Alors elle se penche vers lui et lui dit à l’oreille :
    – C’est le juge l’assassin…😉

  74. syl20_65 dit :

    Depuis quelques années je répète la même chose. Depuis que les crinqués de la droite profonde suprémaciste et les exaltés évangélistes ont hijacké le GOP, soit celui-ci implose soit ils sortent les poubelles pour recentrer leur parti. L’extrême droite est trop lâche pour partir leur propre parti et ce même s’ils prétendent parler au nom de tous les états-uniens. Mais bon, l’histoire en a fait des perdants et ils continuent sur le même chemin croyant être la solution alors qu’ils sont le problème. Pendant ce temps, les terroristes bien blancs et supposément chrétiens ont fait des blessés lors de leur pitoyable cirque à Washington ou les guns étaient au rendez-vous. Vitement qu’ils retournent dans l’anonymat.

    1. kintouai dit :

      Les ost… de tarés se pensaient à Jéricho et soufflaient dans des trompettes pour faire tomber « les murs de la corruption ».

      Soufflez pas trop fort, les tizamis, car les murs de la Maison Brune vont s’écrouler sur la famille Trumpone.

      Pu capab’ de voir et d’entendre cette câl… de gang de débiles profonds, aussi déments que fanatiques, qui confirment que les Amaricains sont un peuple stupide et dangereux.

      Et dire qu’ils sont plus de cent millions dans cet état de délabrement mental…

      Pour paraphraser Pierre Arditi : « Créer des asiles pour les trumpistes ? Vous imaginez la taille des bâtiments ! »

  75. Mona dit :

    Sur la résistance de l’état de droit, un extrait d’un article du Washington Post
    😉 bon dimanche matin

    «  Le dernier mur  »: comment des dizaines de juges de tous les horizons politiques ont rejeté les efforts de Trump pour renverser les élections
    Par Rosalind S. Helderman et Elise Viebeck
    12 décembre 2020 à 20h12 GMT

    Ils sont tous deux élus et nommés, choisis par les démocrates et les républicains.

    Certains ont servi pendant des décennies – tandis que d’autres ont pris la relève il y a quelques mois seulement.

    L’une est une ancienne enseignante du secondaire, une autre la première femme amérindienne nommée à un poste de juge fédéral. Un troisième a travaillé pendant des années pour un gouverneur républicain qui a été un fervent partisan du président Trump.

    Depuis l’élection de novembre, ils ont tous statué au tribunal contre Trump ou l’un de ses alliés cherchant à contester ou à annuler le vote présidentiel.

    Dans une remarquable démonstration de quasi-unanimité dans le système judiciaire du pays, au moins 86 juges – allant des juristes siégeant aux niveaux les plus bas des systèmes judiciaires d’État aux membres de la Cour suprême des États-Unis – ont rejeté au moins un procès post-électoral intenté par Trump ou ses partisans, un examen du Washington Post des dossiers judiciaires a été trouvé.

    La série de pertes a été ponctuée vendredi par l’ ordonnance brève et brutale de la Cour suprême, qui a rejeté une tentative de l’État du Texas de contrecarrer les votes électoraux de quatre États qui ont opté pour le président élu Joe Biden.

    Trump et ses alliés du GOP jurent de «  se battre  » après que la Cour suprême a rejeté la contestation judiciaire pour annuler les résultats des élections

    Prises ensemble, les décisions des juges – certaines brèves et précises et d’autres radicales pour la démocratie américaine – ont complètement démantelé les arguments avancés par Trump dans son effort pour amener les tribunaux à renverser la victoire de Biden.

    À une époque où tant d’institutions de la vie américaine se sont inclinées devant le tribalisme partisan, les dizaines d’opinions servent à réaffirmer avec force l’attachement non partisan du pouvoir judiciaire aux principes de base de la raison, des faits et du droit.

    «Les électeurs, pas les avocats, choisissent le président», a déclaré le juge de la Cour de circuit américaine Stephanos Bibas, ancien procureur et professeur de droit nommé en 2017 par Trump, alors qu’il rejetait une tentative de rejeter les votes de Pennsylvanie pour Biden.

    «Les juges fédéraux ne nomment pas le président dans ce pays», a écrit la juge du tribunal de district américain Pamela Pepper, qui a été nommée par le président Barack Obama. «On se demande pourquoi les plaignants sont venus devant un tribunal fédéral et ont demandé à un juge fédéral de le faire.»

    La tentative de Trump de bloquer la certification de la victoire de Biden en Géorgie «engendrerait de la confusion et potentiellement une privation du droit de vote qui, selon moi, n’a aucun fondement en fait ou en droit», a écrit le juge du tribunal de district américain Steven D. Grimberg, que Trump a nommé au banc l’année dernière.

    Le juge en chef John G. Roberts Jr. et d’autres membres de la Cour suprême écoutent le président Trump prononcer le discours sur l’état de l’Union le 4 février (Jabin Botsford / The Washington Post)

    Avant le jour du scrutin, les juges fédéraux nommés par Trump se sont largement prononcés contre les efforts visant à assouplir les règles de vote lors de la campagne 2020, se rangeant du côté des républicains cherchant à appliquer des restrictions, a révélé une précédente analyse du Post.

    Mais les juristes conservateurs font partie de ceux qui se sont opposés aux tentatives radicales de Trump et de ses alliés de rejeter des millions de votes après leur vote – rejetant les allégations d’irrégularités comme non fondées et les contestations du processus de vote comme tardives.

    Le Post a constaté que 38 juges nommés par les républicains avaient porté des coups à ces poursuites, certains écrivant des opinions brûlantes.

    Le dernier exemple est survenu samedi, lorsque le juge de district fédéral Brett H. Ludwig, un candidat de Trump qui a pris la magistrature en septembre, a rejeté une plainte déposée par le président qui cherchait à rejeter les résultats des élections dans le Wisconsin, qualifiant la demande d ‘«extraordinaire».

    « Un président en exercice qui n’a pas triomphé dans sa candidature à la réélection a demandé l’aide du tribunal fédéral pour annuler le vote populaire sur la base de questions controversées d’administration électorale, questions qu’il aurait manifestement pu soulever avant le vote », a-t-il écrit. «Cette Cour a donné au demandeur la possibilité de défendre sa cause et il a perdu sur le fond.»

    Trump a demandé que l’état de droit soit respecté, a noté Ludwig, ajoutant: « Cela l’a été. »

    Après avoir nommé plus de 200 juges au cours de son administration, dont trois juges de la Cour suprême, Trump a clairement indiqué qu’il pensait que les tribunaux se rangeraient dans ses tentatives sans précédent pour inverser les résultats des élections.

    Les juges nommés par le président Trump jouent un rôle clé dans le respect des limites de vote avant le jour des élections

    «La Cour suprême a une chance de sauver notre pays du plus grand abus électoral de l’histoire des États-Unis. 78% de la population estiment (sachez!) Que l’élection a été CRÉÉE », a tweeté le président jeudi.

    Après l’échec de son dernier pari devant la Haute Cour, Trump a tweeté samedi: «C’est une erreur judiciaire grave et honteuse. Le peuple des États-Unis a été trompé et notre pays déshonoré. Jamais même donné notre journée au tribunal!

    En fait, Trump a eu sa journée devant des dizaines de tribunaux. Le refus de tant de juges de statuer comme il le souhaitait témoigne des limites de sa capacité à façonner le pouvoir judiciaire.

    «Les juges sont à certains égards le dernier mur», a déclaré Charles Gardner Geyh, professeur à la Maurer School of Law de l’Université de l’Indiana et expert des relations entre la justice et le reste du gouvernement. «Ils sont la branche du gouvernement qui peut dire, «jusqu’ici et pas plus loin ».  »

    Il a ajouté: « Ce sont les gens qui sont attachés à l’état de droit – et ce sont les seuls qui le sont actuellement.

    “The people,” she wrote, “have spoken.”

    Anna Brugmann, Keith Newell, Tobi Raji, Aaron Schaffer and Maya Smith contributed to this report.

    1. Ziggy9361 dit :

      Comme à l’habitude merci pour la recherche👌👍

      1. Haïku dit :

        Idem pour moi !!

    2. constella1 dit :

      👏👏👏
      Très bon article et il est rassurant de savoir que même les juges répus ont résisté aux pressions ont gardé le cap
      et ne se sont pas abaissé à suivre la volonté de la bête

  76. leonard1625 dit :

    treblig 22:21 On semble porter trop d’attention aux » manœuvres » de Trump

    Non, on ne porte pas trop attention. C’est une grande chance que Trump soit aussi nul que vous le décrivez, La démocratie a tenu le coup grâce au système judiciaire, mais en sera-t-il toujours aussi fiable?

    La politisation de l’appareil judiciaire est une bombe à retardement. Les élections présidentielles elles-mêmes doivent être repensées à fond Les Américains doivent revoir leur constitution. C’est urgent.

    A ce sujet, l’idée, comme le dit souvent la droite américaine, que ce texte écrit au 18e siècle ne devrait jamais changer substantiellement est totalement absurde.

  77. Toile dit :

    assez drôle – Quand je parlais de «  sa splendeur galactique » !

    https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/12/07/heres-how-trump-won-election-that-he-lost/?arc404=true

  78. Carl Poulin dit :

    HEILLE! Misteur McConnell! La Thanksgiving est passée et vous n’avez toujours pas commenter sur le statu de votre sauveur comme vous l’aviez annoncé il y a quelques mois. Est-ce l’amnésie, la démence ou votre pratique professionnelle du mensonge qui en sont responsables?

    1. Dan Lebrun dit :

      Pas plus qu’il devait lui demander des comptes si les sondages n’étaient pas meilleurs à la Fête du Travail

    2. Madalton dit :

      Toutes ces réponses.

  79. Mona dit :

    Face à un fou parler fou !
    Ou pour sortir de l’asile d’aliénés dans lequel Trump a aspiré l’Amérique.
    Tenté, heureusement…

    Ce dimanche matin je partage avec vous un document extraordinaire sur un psychiatre catalan qui a révolutionné l’approche de la folie

    Généreux, truculent, révolutionnaire, il nous explique dans ce brève extrait comment, face à un fou, il faut d’abord s’approprier l’esprit de son langage pour lui parler fou à son tour, à la manière de, et l’orienter vers la raison subrepticement et par petites touches.

    https://commedesfous.com/tosquelles/

    J’ai d’autres interviews de François Tosquelles expliquant sont engagement dans la guerre civile espagnole ( 1936) pour s’occuper des âmes blessées.

  80. richard311253 dit :

    Je ne sais pas si cela a été fait depuis le début de cette discussion mais j’ai eu l’idée d’aller sur Wikipédia et prendre de l’info sur le parti républicain, voici à peu près les grandes lignes de base du GOP,

    « Il s’agit pour ses fondateurs de proclamer les vertus républicaines comme l’opposition à l’aristocratie et à la corruption. Le programme du Parti républicain propose alors une vision progressiste et libérale d’une société industrielle et éduquée, fondée sur la liberté individuelle, la promotion sociale par l’effort et le mérite, une société où la loi du marché l’emporte sur toutes les formes d’asservissement économiques comme l’esclavage. »

    Maintenant en 2020,

    « Parti originellement attaché au libéralisme classique jusqu’à lutter contre l’esclavage avec Abraham Lincoln, l’idéologie du Parti républicain du xxie siècle est le conservatisme : fiscal, social et sociétal. Le GOP soutient la baisse des impôts, le capitalisme, le libre marché, les restrictions à l’immigration, l’augmentation des dépenses militaires, le droit au port d’armes, les restrictions à l’avortement, la déréglementation et les restrictions aux syndicats. »

    Bon, s’il y a des éléments, le droit au port d’armes, les restrictions à l’avortement et des syndicats etc, que personnellement je n’accepte pas, il n’est nullement question dans la charte du parti républicain de mensonges, de destruction de la démocratie, de l’imposition d’idée venant du « boss », d’incitation à la violence, de racisme systémique et j’en passe des meilleures.

    Le parti républicain, dans son essence, comble les besoins sociaux, politiques et économiques d’au moins 40% de la population américaine. Les démocrates en font autant.

    Le parti républicain a glissé tout doucement dans une zone de danger social, d’une dérape qui ne se cache plus. Pas de doute que cette glissade ne comble pas une partie de la population encline au parti républicain, parce que ce n’est plus le parti républicain qu’ils aiment et pour lequel ils votent. Ce qui serait intéressant de connaître c’est le % d’insatisfaits de ce que propose le parti républicain aujourd’hui.

    Je m’avance ici. Sociologiquement parlant, ces dérives du politique et de la population, les deux groupes vont de pair, est le signe normal d’une société démocratique qui profite de son libre arbitre et ses droits en général pour se confronter et finalement c’est ici possiblement que le bât blesse, la croyance en ses capacités à l’autorégulation. Une mauvaise interprétation de l’autorégulation se résume par l’interprétation narcissique de la liberté. Libre indépendamment l’un de l’autre, ça ne marche pas.

    Dis autrement, une société d’enfants gâtés conscient de ses droits et inconscients de ses devoirs et aujourd’hui dirigée par un enfant gâté conscient de ses droits et totalement inconscient.

    1. Mona dit :

      @Richard311253
      👏👍

    2. leonard1625 dit :

      A quel moment, le Parti républicain est-il devenu aussi détestable? Je crois que cela a commencé avec la chasse aux sorcières de McCarthy au début des années 50. Puis, en réaction aux lois sur les droits civiques dans les années 60, ils ont complété leur transformation afin d’assurer une main mise sur les états du sud.

      1. Benton Fraser dit :

        Il ne faut pas oublier que longtemps, le sud fut démocrate, c’était le parti des ségrégationnistes, ce qui embêtait les démocrates du nord.
        D’ailleurs au lendemain de la seconde guerre mondiale, il y a eu une première sécession au sein du parti démocrate et il fut créé au sud le parti Dixiecrate. (D’ailleurs le père de Al Gore en faisait parti!)

        Les droits civiques qui mettait fin au ségrégationniste dans les années 60 fut vécu comme une trahison chez la balance des démocrates du sud et comme la nature a horreur du vide, le GOP ajusta son discours pour les récupérer… (un certain politicien de la Californie, ex-acteur sur le déclin, Ronald Reagan, y contribuera grandement!) de même que récupérer le Dixiecrate au début 70.

        Depuis, Lincoln n’arrête pas de « spinner » dans sa tombe!!!

    3. AB road dit :

      Très bien dit M. richard

  81. Ça fait au moins quatre ans que le Parti Républicain est « cliniquement mort » soit depuis que « DiaperDon  » et sa horde de fanatiques, d’enragés, d’extrémistes et de fous furieux ont mis la main dessus.

    L’arrivée du président Obama à la MB avait radicalisé le Parti républicain et fait ressortir le vieux fond raciste qui sommeillait depuis des années.

    Noyauté par le « Tea Party », et les adorateurs de la secte de « TinyDesk », ce parti a fini par perdre son âme, sa substance, son identité. Les élus républicains, à quelques exceptions près, sont devenus des larbins, des Valets-De-Pied, sans honneur, sans éthique, sans morale,au service de leur « Mafieux-De-Boss ».

    Les exemples ne manquent pas: McConnell, Graham, Gaetz, Johnson, Jordan, McCarthy, Nunes, bref tous les enfoirés qui ont endossé le recours du Texas devant la SCOTUS

    Pas étonnant que plusieurs républicains modérés ne se retrouvent plus dans cette formation.

    La meilleure chose qui pourrait arriver, serait que le Parti éclate et que « la gang de « Bunker Boy » le quitte afin de fonder leur prope parti.

    « La Droite » serait divisée, ce qui finirait par favoriser le Parti Démocrate.

  82. Citoyen dit :

    peu importe le parti au pouvoir, la démocratie devrait essayer de soutirer le meilleur des démocrates et des républicains et d’éviter le pire des démocrates et des républicains et d’éviter la médiocrité médiatique qui se nourrie des deux côtés.

  83. FlorentNaldeau dit :

    @Mona, 07h03
    Oui, le « mur » judiciaire a fonctionné cette fois-ci, mais il ne faudrait pas pavoiser trop rapidement, comme le font un peu les auteurs de l’intéressant texte que vous rapportez. C’est uniquement parce que la cause était légalement absurde et qu’il y avait une absence cosmique de preuves que les juges l’ont rejetée si férocement, surtout que le recours visait une disposition fondamentale de la démocratie, soit l’exercice du droit de vote et les modalités qui l’entourent. Même les juges sympathiques à la droite n’y ont pas trouvé de justification suffisante pour intervenir et pour jouer avec la Constitution, alors qu’ils ne s’en privent pas toujours.

    Le « respect » de la Constitution et des principes sous-jacents par les juges aux ÉU est en effet assez élastique; on ne parle pas simplement de divergences d’interprétation du texte d’origine, mais bien de carrément faire passer celui-ci à la casse. On l’a vu par exemple dans les décisions qui minent peu à peu le principe de séparation entre l’église et l’état, si cher à Jefferson.

    Ou dans Bush v. Gore. Dans ce cas-là, à la différence du recours lancé par le Texas cette semaine, il y avait un enjeu concret avec des preuves et arguments réels de sorte qu’il était nécessaire que la Cour se prononce; les poinçons qui avaient mal percé les bulletins de vote et le mauvais alignement entre le bulletin et le gabarit de vote étaient de vrais problèmes, et non pas de fumeuses allégations sans lien avec la réalité comme tout ce qu’ont servi les avocaillons au service de DT depuis l’élection.

    Ce qui avait permis à Scalia de trouver quelque part dans la Constitution une justification de mettre fin à la compilation des votes en invoquant le préjudice personnel infligé au citoyen Bush et la nécessité d’y mettre fin. Je crois que j’ai raté le chapitre des « Federalist Papers » dans lequel Hamilton ou Madison se sont prospectivement émus des états d’âmes de GWB.

    Si Rudy et les autres maîtres clowns du même acabit avaient pu soumettre des faits ou allégations vérifiables sans s’éparpiller en arguties creuses, je ne suis pas convaincu que certains tribunaux, y compris la SCOTUS, auraient pu résister à la tentation d’entendre la cause et de peut-être trouver moyen, une fois de plus, de faire fi de la Constitution pour donner raison à une contestation. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Mais qu’en sera-t-il la prochaine fois?

    1. Mona dit :

      Merci @FlorentNaldeau

      J’adhère à votre réponse dont les observations tempèrent gentiment le désire sous-jacent que j’exprime en transmettant l’article : un monde où le droit traducteur de l’intérêt commun, du vivre ensemble et des normes et hiérarchies…anime la communauté des hommes !!

      Maintenant, et après mon autodérision, vous avez raison.

      Alors réjouissons nous que les preuves inexistantes aient été considérées comme telles, ce qui n’est pas le cas dans une dictature.
      Et que le culte de la personnalité n’ait pas atteint les sommets staliniens.

      Et maintenant sérieusement, intervenez le plus souvent sur ce blog,

      Votre analyse qui mêle ce qui est intrinsèque dans notre civilisation (légitimité des règles établies dans la un processus long) et l’utilisation abusive de fragments de ses règles, (pour détruire la très lente élaboration de civilisation), est pertinente.

      Merci

  84. Racza dit :

    @Mr Hétu

    « un parti qui, figurative ment parlant… »
    J’adore

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :