Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Pourquoi les candidats démocrates à la Chambre des représentants et au Sénat n’ont-ils pas fait aussi bien que Joe Biden lors de l’élection du 3 novembre? Au grand dam des progressistes, les démocrates centristes expliquent les résultats décevants de plusieurs courses en pointant du doigt le slogan «Defund the police» adopté ou scandé par certains militants du mouvement Black Lives Matter dans la foulée du meurtre de George Floyd. Slogan qui aurait permis aux candidats républicains d’associer leurs rivaux démocrates, exception faite de l’ancien vice-président, à cette politique floue et impopulaire auprès de la majorité des Américains.

Joe Biden a ajouté sa propre voix à celle de ces centristes mardi lors d’une rencontre virtuelle avec des leaders des droits civiques. «C’est comme ça qu’ils nous ont tabassé dans tout le pays, en disant que nous parlons de définancer la police. Ce n’est pas le cas. Nous parlons de les tenir responsables», a déclaré le président désigné en exhortant ses interlocuteurs à procéder avec prudence sur les questions de justice pénale d’ici les élections sénatoriales de Géorgie qui pourraient permettre aux démocrates de devenir majoritaires au Sénat.

Un enregistrement audio de la déclaration de Joe Biden a été obtenu par le site The Intercept. Les démocrates ont perdu des courses sénatoriales au Maine, en Caroline du Nord et en Iowa qui étaient à leur portée et vu leur majorité s’amoindrir à la Chambre alors qu’ils croyaient pouvoir l’augmenter.

P.S. : Barack Obama a également critiqué récemment l’emploi du slogan «Defund the police». «Si vous pensez, comme moi, que nous devrions être en mesure de réformer le système de justice pénale afin qu’il ne soit pas biaisé et traite tout le monde de manière équitable, je suppose que vous pouvez utiliser un slogan accrocheur, comme ‟définancer la police”», a déclaré M. Obama au journaliste Peter Hamby. «Mais, vous savez, vous perdez une grande partie de votre audience à la minute où vous le dites, ce qui rend beaucoup moins probable que vous puissiez réellement obtenir les changements que vous voulez.»

(Photo Getty Images)

123 réflexions sur “Le slogan qui a coulé les démocrates, selon Biden

  1. 430a dit :

    La politique ne s’embarrasse pas de nuances, en effet. D’autant plus facile pour les démagogues de tout poil de s’emparer de la moindre imprécision et d’en dévoyer le sens.

    1. Je me souviens très bien quand j’ai entendu cette expression et ma première réaction a été: « Comment ça! ils veulent couper dans les budgets de la police? » Rendre la police responsable est tellement plus simple.
      Difficile de comprendre pourquoi les Dems n’ont pas vu cette alerte aussi évidente.

  2. Robert Giroux dit :

    Je ne comprendrai jamais pourquoi on a employé un tel slogan…
    REFORM THE POLICE aurait été beaucoup plus approprié !

    1. FBeauchamp dit :

      Les démocrates ont souvent été assez bons à s’auto-torpiller.

      Les républicains pratiquent le sadisme et il est à se demander si les démocrates apprécient …le contraire!

      1. igreck dit :

        Le bipartisme amer est de type sado-maso !!!

    2. Madalton dit :

      Les républicains auraient dit qu’ils voulaient diminuer les services de protection.

    3. Dekessey dit :

      Tellement!

    4. Achalante dit :

      @Robert Giroux: Parce que toutes les tentatives de réformes précédentes n’ont servi à rien du tout. En quelques semaines, quelques mois tout au plus, c’était revenu comme d’habitude.

    5. ddescarreaux dit :

      «Robert Giroux dit :
      10/12/2020 à 17:00
      Je ne comprendrai jamais pourquoi on a employé un tel slogan…»

      C’est facile pourtant: dans «extrême gauche», il y a «extrême».

  3. DRouill dit :

    Je suis certaine que c’est vrai. Ils sont extrêmement frileux les Américains et ce slogan fait peur, à première vue. Ça suffit pour les envoyer se réfugier dans les bras républicains….

  4. Apocalypse dit :

    Ah … encore les progressistes et la gauche … DIABOLIQUE 👿👿👿.

    Avec l’appui de Bernie Sanders, combien de millions de ces gens ont voté pour Joe Biden?

    M. Biden, vous vous méritez un beau 👎👎.

    J’espère que vous apprendrez éventuellement à la fermer.

    1. igreck dit :

      😳⁉️

    2. kelvinator dit :

      Les prétendu votes gagnés par Sanders sont aussi hypothétique que les votes perdus par « Defund the Police ».
      On ne peut mesurer concrètement, sauf avec des sondages très ciblés.

      Parmi les de Sanders, plusieurs l’ont renié après son soutien à Biden. On peut difficilement alimenter un mouvement de haine contre le corporatisme et la fraude électorale démocrate pendant 4 ans et espérer que tout ce monde fera un 180 degré parce que Sanders appui Biden.

  5. gl000001 dit :

    Les policiers sont des héros. On attaque pas les héros.
    Je dois préciser que pour eux, sont des héros : les pompiers, les soldats, les ambulanciers, les médecins, les infirmières, les personnes qui grimpent dans l’arbre pour faire descendre le petit chat, …

    1. gl000001 dit :

      Je vais ajouter pour Fleshgabon que les fonctionnaires sont aussi des héros, Et les mononcles plates. 😉

  6. Madalton dit :

    Joe Biden n’a pas suffisamment tapé sur le clou pour dire que ce n’était pas vrai. Les républicains ont réussi à faire croire cette fausseté.

  7. Pierre s. dit :

    ——————————

    les 016 crétins de républicains qui proposent de bafouer la constitution pour voler l’élection …
    Ils devrait être traduit en justice pour coup d’état insubordination et acte de traitrise.

    1. jaylowblow dit :

      Je viens de lire un article du NYT là-dessus. Bande de sales rats d’égouts c’est vraiment incroyable. Et le salopard qui a lancé le bal (un élu de la Louisiane) y est allé d’un gros « les élections de 2020 ont été le théâtre du plus grand nombre d’irrégularités qu’on ai jamais vu ». Cibole de ta***** au lieux de se distancier de Trump ces connards reprennent ses mensonges mots pour mots et l’appuient officiellement. Ça dépasse l’entendement. Pourquoi ils ne le disent pas clairement: nous ne voulons plus de démocratie au États-Unis, nous voulons une dictature rétrumpulibane. On sauvera du temps comme ça. Et ça ose traiter leurs adversaires d’ennemis du peuple. Bande de connards ça mériterait effectivement la prison pour haute trahison.

      1. Madalton dit :

        Ils disent ça pour ne pas déplaire à Trump et à sa base. Il y’en a un en Pennsylvanie qui a dit qu’il n’avait pas le choix de signer sinon sa maison serait bombardée.

  8. Jaylowblow dit :

    Comme je l’ai déjà écrit lors d’un billet précédent, je crois que celui qui a inventé ce slogan travaillait pour la campagne de Trump.

    1. xnicden dit :

      Est-ce vous qui aviez écrit qu’un slogan qu’on doit expliquer c’est une erreur grave?

      1. Jaylowblow dit :

        Oui c’était moi.

  9. chicpourtout dit :

    Nous sommes tous très attristés des statistiques de décès qui ne cessent de croître au fil des jours. Toutefois, savez-vous que le manque de nourriture, la famine dans le monde à l’heure actuelle tuent encore plus de gens. C’est plus de 3 millions de personnes qui en sont décédés (source SRC ce matin). Ce n’est pas rien. Entre les débats de la Covid19 et cette faim qui s’aggrave partout (même en Occident) que faisons-nous? Certes, c’est un débat bien large mais qui mérite tout de même notre attention, une piste de réflexion…..

    Une consœur de profession me disait aujourd’hui qui lui arrivait parfois d’avoir dans sa clientèle des gens qui n’ont plus de travail, plus d’argent et qui lui confient en privé qu’ils sont au « régime sec à la maison ». Entendre cela dans le confort de nos foyers peut surprendre mais est bien réel.

    Pourquoi ne pas profiter de cette période des fêtes tout a fait unique pour faire une différence dans vos milieux. Faire des boîtes cadeaux d’aliments pour des personnes moins bien nanties, une oeuvre de charité, etc. Soyez créatifs. D’ailleurs, il est démontrer qu’offrir aux autres procure encore plus de bonheur que celui qui reçoit et renforce le système immunitaire. C’est bon pour la santé! La vôtre et celle de toute votre communauté.

    1. Layla dit :

      @Chicpourtout
      Le covid n’a pas amélioré la faim dans le monde, et autour de nous, je vous suis nous devons donner, voire partager, des fois nos maigres provisions.

    2. Madalton dit :

      J’ai fait mon don à la Guignolée de ma ville cet aorès-midi. Il important de faire un don cette année car ils ne passeront pas aux portes pour récolter des denrées cette année.

      1. Achalante dit :

        J’ai fait mon don cet été. La faim, ce n’est pas juste dans le temps des fêtes… Je vais voir si je le renouvelle en février, quand les récoltes du temps des fêtes seront épuisées.

      2. chicpourtout dit :

        A vous comme à tous les autres de cette tribune, un grand Merci.

      3. Madalton dit :

        @Achalante,

        Effectivement. J’avais fait aussi un don aussi au début de la pandémie au Comptoir alimentaire qui profite des dons de la Guignolée.

    3. constella1 dit :

      Chicpourtout
      Vous avez tout à fait raison de le mentionner et rappeler au.gens de faire un don ou donner des denrées

      1. Madalton dit :

        N’oubliez pas les enfants défavorisés non plus. Ici, on peut acheter un ou des jouets à un enfant selon son groupe d’âge. C’est piloté par les pompiers.

      2. constella1 dit :

        Madalton
        Effectivement
        Merci de le préciser

      3. chicpourtout dit :

        Nos banque alimentaires au Québec manquaient sérieusement de provisions cet automne. Bien sûr, certaines cie les renfloueront durant la période estivale mais il y aura aussi «un après» les fêtes non négligeable… Toutes les maisons d’accueil pour SDF auront besoin de notre contribution, plusieurs personnes se sont retrouvées sans logement à Montréal (trop peu et trop cher). Certaines personnes ont perdues des postes avec la pandémie. Elles se sont retrouvées à faire du camping sur la rue Notre-Dame à Montréal avec des sans abris de longue date au prise avec de sérieux ou sévères problèmes de santé mentale ou autres problématiques. Triste et froide réalité cet hiver…. Maintenons notre compassion bien vivante.
        C’est Nelson Mandela je crois qui disait quelque chose comme, on ne peux pas se sentir bien dans sa communauté quand ça va mal dans la cour de son voisin (j’aimerais bien retrouver d’ailleurs cette réflexion précise…) Certes, on ne peut pas prendre tout prendre en charge mais avec la contribution de chacun, on fait tellement plus pour améliorer les choses…

      4. MarcoUBCQ dit :

        @ chicpourtout (20:43): Mon père disait que notre bonheur sera toujours limité tant que nous serons que le malheur s’accroche à certaines personnes sur terre.

      5. constella1 dit :

        Votre père était un sage..

      6. MarcoUBCQ dit :

        saurons

  10. treblig dit :

    Le slogan était inapproprié au départ. Ce n’est pas de réduire le nombre de policiers qui se en jeu mais de financer correctement les travailleurs sociaux, les intervenants en santé mentale ou en toxicomanie qui oeuvrent dans la rue.

    Pas besoin d’aller aux États-Unis pour ça. Ici même, à Montréal, la moitié des interventions d’ d’urgence de la police sont faites auprès des personnes présentant des problèmes de santé mentale et\ou de toxicomanie. Les policiers ne sont pas formés pour ça au Québec et eux-mêmes demandent de l’aide avec ces problématiques.

    Réorienter le financement sur une longue période est plus logique pour tenir compte des nouvelles réalités. Parce que dans le contexte budgétaire actuel, un policier de plus, c’est un intervenant social de moins.

    1. Achalante dit :

      Je regrette, mais vous avez tort. Oui, il s’agit (entre autre) de réduire le nombre de policiers. Ne garder la police (armée) uniquement pour les cas de forces majeures, et pour tout le reste, faire 1) de la prévention (en finançant les programmes sociaux, les logements et l’éducation), 2) de la prévention (en ayant plus de programmes de réinsertion sociale, et de supports pour la maladie mentale), 3) de l’intervention sociale (pour les personnes en crise), et accessoirement 4) des enquêtes (ils n’ont pas besoin d’être armés pour prendre des dépositions).

      Si des cow-boys insistent pour être armés et jouer dur, qu’ils s’ennuient dans leurs casernes jusqu’à ce qu’il y ait une tuerie. Ils pourront s’occuper du crime organisé pour tuer le temps. Mais tenez-les loin des cas mineurs.

      1. treblig dit :

        @achalante

        Euh… C’est qu’on dit la même chose. Redéployer les effectifs policiers vers les intervenants sociaux. Sur une plus longue période probablement. Je ne vois pas en quoi j’ai tort.

      2. Achalante dit :

        Je vous cite: « Ce n’est pas de réduire le nombre de policiers qui [est] en jeu (…) » Si les policers sont délestés de toutes les tâches qui relèvent des programmes sociaux, alors la société aura besoin de moins de policiers pour fonctionner. Moins de policiers, moins d’équipement, moins de voitures patrouilles… Moins d’argent. Donc réduire le budget de la police — « defund the police ».

      3. kelvinator dit :

        @achalante
        « Si les policers sont délestés de toutes les tâches qui relèvent des programmes sociaux, alors la société aura besoin de moins de policiers pour fonctionner. »

        Je crois que vous surestimer le temps passé par les policiers à faire du travail social qui pourrait être fait par des civils. Un travailleur social ne peut intervenir comme un policier dans une situation de crise, de conflit physique ou d’intimidation.

        Le problème de Defund the Police est le même que payer la dette étudiante.
        Elle donne de l’argent superficiellement sans jamais s’attaquer au coeur du problème. On s’autocongratule de pouvoir changer la société, alors qu’en fait ce n’est que de la poudre aux yeux.

        En plus de mettre en opposition inutilement policiers et programme sociaux (comme si financer un empèche de financer l’autres), cela perpétue et accentue même la division. La police, tout comme les corporation, devient un ennemi de facto, plutôt qu’un partenaire. C’est bien d’avoir des partenaires, non? Quand même étrange de devoir rappeler le concept de travail en commun aux progressistes…

  11. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 17:10

    On vit dans une société où les gens sont de plus en plus … ‘dumb’; il est quasiment impossible de parler d’un sujet le moindrement compliqué, délicat sans que les gens comprennent tout croche et qu’on puisse facilement les manipuler.

    John Oliver a fait une émission où il a parlé de cette histoire de ‘defund the police’. Il n’a jamais été question de donner moins d’argent aux policiers oour faire l’essentiel de leur travail, mais de leur enlever certaines activitées qui n’ont rien à voir avec la protection de la population. On donnerait l’argent à des organismes qui seraient à mieux de faire ces activités.

    On a mal ou pas expliqué les choses. Disons aussi que le ‘defund the police’ n’était peut-être pas la trouvaille du siècle et qu’on aurait dû utiliser autre chose. Un titre trop facilement utilisable par les républicain qui de toute manière aurait sans doute trouvé autre chose pour diaboliser toute idée des démocrates.

    1. gl000001 dit :

      Je sais tout ça. Les gens y ont vu une attaque. Mais c’était juste une restructuration. Un changement de mentalité nécessaire. Le « tire en premier et pose des questions après », ça ne marche plus. Il faut respecter les gens. Et vice-versa.

      1. Haïku dit :

        Exact avec ajout: le ‘qualified immunity’.

    2. kelvinator dit :

      « Il n’a jamais été question de donner moins d’argent aux policiers oour faire l’essentiel de leur travail, »
      Le problème, c’est qu’on peut facilement trouver des gens qui disent cela, et généraliser. AOC par exemple comme le souligne Mystik un peu plus bas.

      Avoir recours à un tel slogan, c’est justement prendre les gens pour des dumbs un peu… Ou on le pense vraiment, et on démontre notre amateurisme.

  12. Mystik dit :

    Ça n’aide pas quand AOC gueule sur son porte voix Twitter « YES WE ABSOLUTELY MEAN TO DEFUND THE POLICE! »

    1. Achalante dit :

      Sauf qu’elle a raison… Oui, ça fait peur à certains, mais un moment donné, il faut cesser d’avoir peur des mots, et s’éduquer sur leur signification réelle.

      Tiens, un peu comme cette histoire que j’ai lu il y a quelques jours. Une personne s’inquiétait des vaccins anti-COVID, et particulièrement de la luciférase. Cette enzyme est utilisée pour « tracer » les injections lors des tests, et n’est pas utilisé dans la version finale. La réponse de la personne qui s’inquiétait? « Oui, mais… Lucifer! » (Je paraphrase.) https://fr.wikipedia.org/wiki/Luciférase pour ceux qui sont intéressés par la science.

      1. igreck dit :

        N’est-ce pas ce qui manque le plus aux Trumpisses : l’éducation ! Ceci expliquant sans doute cela !

  13. _cameleon_ dit :

    Oui, tous en conviendront:

    Reform the police
    Change the police
    Voire
    Help the police (to get help from others, prof. of mental healt, social cvare etc)

    … auraient étés de meilleurs slogans pour les démocrates.

    Mais, sauf erreur, ce ne sont pas eux qui l’on ‘inventé’ et encore moins promulgué. Sauf peut-être de rares et marginales exceptions.

    Alors ? On danse ?

    Non pas cette fois-ci.

  14. _cameleon_ dit :

    @Mystik Voilà, ce que j’appelais de rares et marginale exceptions dans mon commentaire précédent.

    Que voulez vous, certains ne semblent pas voir plus loin que le bout de leurs orteils.

    1. Mystik dit :

      @_cameleon_ Cette marginale exception est la politicienne démocrate la plus populaire au pays, et de loin

      1. _cameleon_ dit :

        @Mystik

        « AOC, la politicienne démocrate la plus populaire au pays, et de loin »

        Ah bon !!! Peut-être pour la frange la plus à gauche du parti, mais sinon …

        Mon intuition me suggère que les partisants du PD USA sont plus de (vu d’ici) centre / centre droit) et que la part de gauche (les vrais socialisssssses) est, plutôt marginale et celle de l’extrême (les vilains comunissssses) est disons, abyssale.

  15. Ziggy9361 dit :

    @gl00000117hrs10…je suis sur que vous n’êtes pas d’accord pour dire que le policier avec le genou dans le cou de Flyod est un héros et que dire de ses confrères présents ,plutôt des voyeurs innocents.

  16. Samati dit :

    Ce slogan, les manifestations violentes et les pillages en marge des marches BLM, le faux-socialisme de Sanders, ont grandement aidé les républicains aux dernières élections. Il faut que le parti démocrate (l’establishment démocrate) reprenne le contrôle sur les messages de ses supporteurs.

    Sinon les États Unis resteront sous la coupe des républicains pour les prochaines décennies. Il est plus facile de tirer la population vers la droite que vers la gauche, ce que les républicains ont bien compris.

    1. stellaire11 dit :

      Bien d’accord. Mais il va falloir adresser le fait que bien trop souvent la police est noyauté par des suprémacistes blancs. Et cela leur permet de casser des BLM en toute impunité.

    2. Achalante dit :

      Il y a aussi tout simplement le fait que ce type a tellement raconté de mensonges pendant quatre ans… Un peu comme cette femme Noire qui disait qu’elle allait voter pour lui, parce qu’il a *tellement* fait pour les Noirs… Je suis certaines qu’on lui aurait demandé des exemples, elle n’aurait pas su quoi répondre.

      Il est plus facile de croire que de réfléchir par soi-même, et l’importance de la religion aux États-Unis fait en sorte que plusieurs préfèrent effectivement croire sans voir plus loin que leur missel… Ou le fond de leurs poches. Et on leur a fait croire que leurs poches seraient plus vides sous un gouvernement démocrate, alors que les républicains y mettaient allègrement la main.

    3. Guy Pelletier dit :

      Tout à fait, les manifestations sans fin qui viraient au cassage ont épeurés la population. L’histoire du « définancement » des services policiers ont ajouter à leur peur et quand on a peur on vote pour ceux qui promettent de remettre de l’ordre et ce n’est jamais la gauche qui fait cela. Le résultat électoral est directement en phase avec tout cela. Les Américains ont foutus Trump dehors de la Maison Blanche mais ne veulent pas des projets de la gauche. Pas encore en tout cas…………..

      1. igreck dit :

        Les manifs de BLM ont été des coups de hache dans le fond du canot démocrate !

    4. constella1 dit :

      Samati
      Vous écrivez
      est plus facile de tirer la population vers la droite que vers la gauche, ce que les républicains ont bien compris.

      Et j’ajoute plus facile les tirer vers le bâ également en leur donnant
      Pâ d’éducâtion

    5. Benton Fraser dit :

      Déjà que les message républicains accentuent les peurs, il ne faut pas qu’en plus, les messages démocrates suscitent des peurs!

      Le GOP a compris depuis longtemps que les gens se replient sur eux-mêmes lorsqu’ils ont peurs et recherche l’ordre, ce que conservatisme et la droite amène, quitte a sacrifier ce qui est à leurs yeux la liberté des autres, mais en réalité ils sacrifient aussi leur liberté…

      1. constella1 dit :

        Benton Fraser
        Votre remarque est très vraie

  17. Biden a raison sur le fond. Ce slogan a manifestement mal passé auprès d’un certain électorat plus modéré et conservateur.

    La déclaration de Biden va peut-être « passer de travers » auprès des progressistes mais il a dit tout haut ce que bien des gens pensent.

    Réformer la police? Oui et ça presse, Penser qu’on peut le faire en réduisant son financement? Il faut être naïf pour le croire.

    Un brin de réalisme et de modération auraient été de mise dans les circonstances.

    La mort brutale de Georges Floyd et d’autres Afro-Américains aux mains des flics a choqué beaucoup d’Américains. Une révision des façons de faire sera possiblement une des priorités de l’administration Biden-Harris.

    Pendant ce temps, la pandémie continue de faire des ravages, « DiaperDon » n’en n’a rien à foutre et 16 Procureurs généraux, appuyés par 106 élus « Répugnants », demandent à la SCOTUS de violer la Constitution et de supprimer le vote démocratique des électeurs. Rien de moins.

    On appelle ça un acte de trahison et ça mérite la prison.

    Comme je l’ai lu sur Tweeter:  » Il y a 106 cellules de disponible dans les prisons américaines ».

    1. CBT dit :

      Je ne penses pas que la solution est d’arrêter le financement de la police, comment régler un problème en créant un autre problème ? C’est faux de croire que les policiers arrêteront d’être violents si on arrête de les financer, c’est la force des formations policières qui y arrivera, l’éducation, ce n’est pas en coupant les vivres qu’on arrivera à un résultat.

      Je ne sais pas pourquoi les antifas ont adoptés ce slogan, c’est un geste impulsif sans signification ou réflexion réelles. La révolte de leur part contre la police n’amène aucune solution, au contraire, une insécurité pour toute la population.

      1. CBT dit :

        Ce que je veux dire, c’est que la révolte est légitime et elle doit amener des changements, mais de suggérer que les policiers sont trop financés, c’est abordé la problématique seulement d’un côté financier alors que c’est davantage une question de culture policière.

  18. _cameleon_ dit :

    @Ziggy9361 Il me semble que gl0x01 a bien dit:

    « Je dois préciser que pour eux, sont des héros : … »

    Eux étant, bien sur les états-uniens ‘at large’.

    Même chose qu’ici d’ailleurs … en moins prononcé, peut-être.

    1. Ziggy9361 dit :

      Caméléon…j’avais saisi le sens de son intervention c’est pourquoi j’ai écrit…je suis sûre que vous n’êtes pas…
      Mais vous avez raison ca sonne bizarre merci.

  19. renalavo dit :

    Je suis bien d’accord que le slogan ‘defund the police » a été un grosse épine pour les démocrates. Mais peut-être que la colère, l’indignation et la révolte dues a vous devinez quoi y étaient pour quelque chose dans ce choix. On jase, là.

  20. _cameleon_ dit :

    « qui pour eux, sont des héros »

    Voilà pourquoi, entre autre, qu’il esttellement difficile de remettre en question le travail des dites ‘forces de l’ordre’:

    Plusieurs leurs accordent l’absolue’ impunité et considèrent leur paroles comme… d’évangile.

    Aveuglément volontaire ?

  21. lechatderuelle dit :

    Dommage que les USA se soient, encore, enfarger dans le slogan plutôt que dans la raison du slogan….

    Comme d’habitude on tire sur le messager…..

    Certains font des efforts hallucinants pour ne rien comprendre et entretenir la stupidité comme angle de vue….

    Cette boite de Pandore qu’est la police USA est explosive, nauséabonde et très instable….

    Quand on aborde ce genre de dossier sulfureux, il faut des gens avec une ouverture et libres de stéréotypes… Totalement le contraire des USA en ce moment….

    les USA n’ont pas la maturité intellectuelle pour aborder ce dossier, en ce moment….

  22. _renaud dit :

    Biden à mieux performé que les candidats à la Chambre parce que c’était lui ou Trump et que les gens ne voulaient pas de Trump.

    Pour le slogan et bien ce n’est pas LA raison. C’est une des raisons. En fait c’est simple, les démocrates ont trop tiré à gauche, ils ont négligé les modérés.

    Si on compare à 2008 tu avais Obama le modéré avec Biden le vieux routier qui était de gauche mais dont tout le monde se sacrait pas mal. Obama était tellement hot que Biden n’était pas vraiment important.

    Aujourd’hui tu as Biden qui joue la carte de la gauche à fond parce que c’est dans l’ère du temps et Kamala qui est très de gauche. Pas vraiment un ticket pour plaire aux modérés.

    Et c’est pour ça que ne n’est pas le slogan en tant que tel qui a fait du mal mais le fait que durant tous les évènements de la dernière année ils penchaient toujours à gauche.

    Ils auraient eu intérêt à y aller d’un discours plus ferme et centriste quitte à déplaire à une faction de la gauche.

    1. Haïku dit :

      @_renaud
      Vous dites: »…Biden qui joue la carte de la gauche à fond […] et Kamala qui est très de gauche…. »
      —–
      Sérieux ?
      J’espère que c’est du sarcasme de votre part.
      Si non, je suis très confus.(😉)

  23. Pierre s. dit :

    —————————-

    pendant ce temps 74 mllions d’idiots votaient pour MAGA avec des casquettes made in China
    que la famille trump leur vendait entre 30 et 45 $ US.

    Pas mal plus ca le cancer qui ronge les USA.

  24. jaylowblow dit :

    Donc si on résume la situation, mardi le procureur général du Texas a envoyer une demande à la SCOTUS qui consiste à invalider les élections et de déclarer Trump vainqueur. Le lendemain, 17 procureurs d’états républicains ont joint les rang avec le Texas pour appuyer la demande. Et aujourd’hui, 106 républicains de la chambre des représentants appuient officiellement le recours du Texas. Et pendant ce temps, des débiles commencent à dire publiquement qu’ils sont prêt à utiliser leurs armes et à mourir pour leur gourou et sont encouragé par le GOP à passer à l’acte.

    Suis-je le seul à trouver que ça va pas bien mais pas du tout? Quand Trump s’est mis à vomir ses jérémiades de mauvais perdant, ce qui était hautement prévisible, je m’étais dit qu’en autant que les républicains ne l’appuient pas dans son délire on devrait pouvoir passer au travers sans trop de dégâts à court terme. Et bien nous y voilà, ils ont officiellement sauté dans le tas de merde à deux pieds joints et ça augure rien de bon.

    1. Madalton dit :

      Comme je le lisais plutôt aujourd’hui, si vous n’avez pas voté pour Trump, votre vote est frauduleux. 🤔

    2. Layla dit :

      @Jaylowblow
      « Suis-je le seul à trouver que ça va pas bien mais pas du tout? » non vous n’êtes pas seul.

      Hier on disait qu’un des 17 a signé parce qu’il avait peur. Une bonne partie des 106 n’avaient pas l’air d’avoir peur. Mais je crois que c’est tout de même la peur qui les anime.

      Le FBI peu de temps avant les élections a parlé de terrorisme intérieur. ❓❓❓

      Le vantard en chef pas capable de te tenir sa langue, nous parlait de gens de courage qui s’en venait, cette semaine il a fait comme en 2016 lors de sa campagne, il savait des choses il se passerait des choses, on pensait à tort ou à raison je ne sais plus quoi penser que ces fanatiques étaient bien silencieux, est ce à dire qu’ils ont travaillé en sourdine mais on fait usage de persuasion abusive…

      est ce que je suis rendue dans des théories de complot. Si oui, Misère je ne vais pas bien du tout.

      Le but c’est ti juste influencer la CS. M. Hétu éclairez notre lanterne.

      1. « Une bonne partie des 106 n’avaient pas l’air d’avoir peur. Mais je crois que c’est tout de même la peur qui les anime »

        Il y a la peur de DT, mais les insultes de DT ont pour effet d’alimenter la grogne de ses fanatiques, qui ne se gênent pas pour menacer les républicains qui ne l’appuient pas, et leurs familles. Quand on pense que tous les républicains de Georgie qui ont un certain contrôle du processus électoral dans leur État ont admis l’élection de JB sont déclarés comme traîtres et soumis à la vindicte d’une partie de la population, ça en dit long sur l’extrémisme des pro-trumps et sur la peur que DT peut susciter par leur intermédiaire, et sur les élus républicains qui craignent de perdre l’appui de cette base.

        L’appui massif de républicains à cette poursuite fantasque ne vient pas de leur conviction, mais de leurs craintes de perdre l’appui de cette base.

        Imaginons un instant que le même nombre de républicains se lève et dénonce cette vaine attaque à la démocratie, l’effet sur la base de DT serait un effritement progressif de ses convictions. Tout aussi convaincue qu’elle soit que DT agit en toute légitimité, le rejet qu’il encourrait de la part de son parti lui serait bientôt fatal, et même pourrait aider la cause (s’il y en a une) républicaine. Mais l’échec vers lequel ils courent va simplement durcir la base trumpienne sans durcir la base simplement républicaine.

      2. J’ajoute qu’on sait que Détritus voulait avoir les noms de ceux qui ne l’appuient pas dans ses démarches. Ça prouve assez que les faits ou les convictions comptent pour moins que la loyauté.
        À moins que tous ces républicains aient des raisons de solliciter une grâce présidentielle ?

    3. Stellaire11 dit :

      Tous les légistes s’entendent pour dire que cette poursuite n’est pas recevable devant la cour suprême, Des États ne peuvent poursuivre d’autres États pour un préjudice qui n’entache pas leur propre élection. Aussi, la Cour Suprême a toujours statué que les États sont responsables du processus électoral, sur lequel le le fédéral n’a pas juridiction.

      Pour finir les 50 États ont certifié les résultats des élections et la date butoir du 8 décembre clôt toute possibilité de poursuite

      Ce n’est qu’une façon pour le procureur du Texas Ken Pacton, qui est visé par des accusations de fraudes par le FBI , d’aller chercher la grâce présidentielle et pour les 106 autres élus républicains d’aller lécher les bottes de tantrump, sans qu’il y ait des conséquences pour leur prpre élection.

  25. jcvirgil dit :

    Le slogan ne venait pas des démocrates, même si évidemment les républicains ont affirmé le contraire.

    Les pertes des démocrates émanent beaucoup plus de leur incapacité à être le vrai parti du changement et à se donner un leader pour convaincre le peuple américain avec des réformes réelles à leur agenda pour combler le fossé des inégalités et établir une démocratie qui defend leurs intérêts plutôt que celles des ploutocrates.

    Un exemple selon des sondages 70% des Américains sont en faveur d’un regime de santé public, plus de 60% sont pour l’arrêt des guerres . Le DNC à évincé les candidats qui promettaient de s’y attaquer.

    Tant que le parti démocrate se contentera d’être une version soft du parti républicain, centré sur les intérêts d’une élite et de ses lobbys, ils seront à la merci d’un nouveau leader populiste qui dira comprendre le peuple et vouloir s’attaquer à régler leurs problèmes.

    1. Madalton dit :

      Vous avez oublié que 76% sont pour un plus grand contrôle des armes à feu.

  26. chrstianb dit :

    Pour le slogan « Defund the police » qui aurait coulé une partie des dé.mocrates, est-ce qu’il y a des études sérieuses qui confirme cette hypothèse ? Ou c’est seulement une supposition ?

  27. _cameleon_ dit :

    Finalement ce slogan: ‘Defund the police’

    N’aura été payant que pour ceux qui prétendent que les ‘forces de l’ordre’ sont des victimes
    qui en fait sont les conséquences directes qui découlent de leurs abus.

    Stratèges démocrates, à vos cartons !

  28. Daniel Legault dit :

    On peut faire tout les raisonnements et analyses que l’on veut. Dans les conditions de polarisations actuelles, un président démocrate et un sénat républicain ne seront pas des conditions favorables au changement de la police.

    Un autre slogan aurait été plus efficace.

  29. _cameleon_ dit :

    (corr) … victimes de ce qui, de fait, sont les conséquences …

  30. Haïku dit :

    HS ????
    RE: Slogan….
    ——
    -« A quand le slogan : Il est interdit de ne pas interdire ? »(D. De Montvalon).

    🤣 -« Rendre l’Amérique encore plus belle n’est pas seulement un slogan.
    C’est ce qu’il a dans son coeur depuis le jour où j’ai rencontré Donald Trump. »(Melania Trump).🤪

    1. igreck dit :

      🖕🏼🤢🤮

  31. Stellaire11 dit :

    HS le président de la chambre des représentants du New Hampshire, un républicain, est mort du COVID une semaine après avoir prêté serment. Il aurait auparavant minimisé les effets du virus.

    1. Haïku dit :

      Tristement ironique.

      1. Garoloup dit :

        Effectivement, mais on n’est pas trop attristés… le karma…

  32. Madalton dit :

    Pour continuer sur les HS, Giuliani qui se vante qu’il a reçu les traitements des stars pendant son hospitalisation pour la COVID. Crevez ma gang de pauvres.

    https://www.politicususa.com/2020/12/10/rudy-giuliani-celebrity-covid.html

  33. FlorentNaldeau dit :

    JB a absolument raison. Formulé ainsi, le slogan était du pain béni pour les Républicains qui ont pu l’exploiter afin de diaboliser les candidats Démocrates dans leur ensemble. Il faudrait vraiment que JB parle plus souvent en ce sens, avec d’autres sommités du parti. Le slogan n’était pas le seul facteur de sous-performance, mais il y a certainement contribué.

    Pour ajouter au commentaire de @Mystik à 17h36, il n’y a pas qu’AOC qui a renchéri: d’autres militants ont déclaré que leur programme, tel qu’incarné par ce slogan, voulait vraiment dire qu’on devait éliminer tous les budgets des services de police et réaffecter cet argent aux services sociaux et autres organismes de soutien qui feraient disparaître la criminalité grâce à leur rôle de prévention (ils semblent encore croire aux miracles). Ce sont ces gens qui devraient apprendre à se la fermer, ou à tout le moins à réfléchir avant de parler (non pas que cela réduirait à zéro la probabilité qu’ils disent des niaiseries, loin de là, mais ce serait déjà un petit progrès). Autrement, ils ne font qu’apporter de l’eau au moulin de leurs adversaires.

    L’idée de revoir l’affectation des ressources entre la police et les services communautaires n’est pas mauvaise en soi et aurait pu faire l’objet d’une discussion de fond intéressante; mais le fait que ce slogan a pris toute l’avant-scène a court-circuité toute possibilité d’un débat productif.

    1. renalavo dit :

      Tout à fait. D’autant plus qu’ils doivent sûrement être conscients à quel point les policiers et pompiers et autres jouissent d’une réputation qui figure au sommet dans la population en général, malgré certaines bévues monumentales.

    2. igreck dit :

      Cela me fait tellement penser au triste épisode des « Yvette » lors du premier référendum au Qc. Les propos très justes de Lise Payette au sujet du double standard en éducation et ayant été repris de façon démagogique par Michelle Tisseyre et con-parses… ce qui a participé au résultat que l’on sait.

  34. kintouai dit :

    Un slogan d’extrême gauche comme « Defund the Police » a, selon moi, le même effet sur la population que les casses effectués par les Black Blocs dans les manifestations des Gilets Jaunes ou contre l’article 24 de la loi sur la Sécurité globale en France.

    L’effet visé — monter la population contre le capitalisme en vandalisant des petits commerces qui n’ont rien à voir avec le grand capital — produit plutôt un écoeurement des gens contre de telles méthodes, tout en créant un amalgame malheureux avec des revendications tout à fait justifiées.

    On se demande d’ailleurs si, en France, la police n’a pas pour consigne de laisser ces ost… de têtes brûlées effectuer toutes ces dégradations justement pour déconsidérer les revendications des manifestants pacifiques.

    Pourtant, il se serait pas difficile d’utiliser une stratégie d’encerclement de petits groupes de Black Blocs et de les mettre en état d’arrestation avant qu’ils ne fassent du tort.

    Les salopards de gouvernants ont bien des tours dans leur sac pour faire oublier qu’ils pigent dans nos poches à pleines mains. Comme les magiciens, ils savent que la main est plus rapide que l’oeil.

    1. igreck dit :

      De plus, les agitateurs ont des droits con-stie-tutionnels !?! 😡

  35. Alexander dit :

    Defund the police, ce n’était pas l’idée du siècle au pays de la Loi et l’ordre qui vénère sa police et ses armes.

    On laisse croire qu’on veut couper les budgets de la police dans un monde de violence. Pas brillant comme slogan.

    Reform the police aurait déjà été moins pire, comme disait un blogueur.

    Comme quoi les gens vivent sur des impressions et des perceptions et ne prennent pas le temps d’aller en profondeur et de chercher à comprendre le pourquoi des choses.

    Trump l’a tellement bien compris avec ses tweets de moins de 200 caractères.

    Les démocrates devront s’adapter à cette réalité du fast food et de l’instantané.

    Ils se sont beaucoup améliorés en 2020 par rapport à 2016, mais ils ont encore des croûtes à manger à l’évidence.

    1. igreck dit :

      200 caractères !?! Bien trop pour sa cervelle de pigeon ! Tweeter ne lui en demande que 40 ! Déjà trop pour cette nullité abyssale !

  36. _cameleon_ dit :

    Il semble JB à pris des cours accélérés de communication.
    Si bien que mini Duce, ça chose même, ne peut y résister.

    Constatez par vous-même / Faites vos propres recherches !

    biden sings trump dances cat vibes ( Ievan Polkka ) deepfake

    1. Haïku dit :

      Ha ha ha!
      Trop superbe. 🤣🤣
      Merci.

  37. igreck dit :

    HS 😡
    Les « Cons-servent-la-Peur » serviront toujours la Peur ! Les Évangélistes de droite sont aussi présents chez-nous : anti-choix, anti-gay, anti-progrès social ! 👎🖕🏼😡

    https://www.lapresse.ca/actualites/politique/2020-12-10/aide-medicale-a-mourir/le-projet-de-loi-adopte-aux-communes.php

  38. Pierre s. dit :

    —————————–

    ce soir … 292 000 morts de la covid-19 aux USA … aucun plan de vaccination concret, aucun leadership.
    et les républicains font quoi ??? Ils veulent violer la constitution et annuler l’élection

  39. Madalton dit :

    Trump qui demande aux juges de la SCOTUS du courage de prendre la décision la plus importante. J’espère qu’il se fera dire you’re fired moron.

    https://www.politicususa.com/2020/12/10/trump-takes-to-twitter-to-beg-the-supreme-court-to-have-the-courage-to-destroy-democracy.html

  40. constella1 dit :

    Et s’il faisait tellement de pression sur ceux qu’il a nommés qu’ils flanchent
    Vous croyez que c’est possible ?

  41. constella1 dit :

    Je me raccroche à ce paragraphe de l’article

    Alors que la mendicité devient pathétique à ce stade, la plupart des juristes s’attendent à ce que la plainte du Texas soit rejetée. Le tribunal devrait bientôt rendre une décision sur la question.

    1. Ziggy9361 dit :

      @Constella. ..c’est pas parce qu’ils se rassemblent en gang pour brailler que ça leur donne raison la cour suprême ne voudra même pas entendre leur cause,les cours inférieurs ont rejetés leurs arguments très faibles qu’ils avaient pour la plus part fabriqués.
      La seul chose qu’ils leur reste à faire prendre leur trou,et attendre quatre ans et se réessayer avec leur looser.

  42. MarcoUBCQ dit :

    Les critiques envers les démocrates ne semblent pas tenir compte du fait que ces derniers sont un groupe essentiellement hétérogène dans ses idées: Ce parti représente la réalité, malgré ses tendances chauvinistes, typiques des grands pays, et cupides, typiques des États-Unis. Le GOP et Donald sont plutôt comme des fanatiques de soccer qui ne tolèrent rien en dehors de leur « équipe ». Ce désir de contrôler le monde, d’éliminer les différences et de proposer une vision de l’humanité qui sous-entend que cette dernière devrait être uniforme, homogène et toujours obéissante face à l’autorité, plait à ceux qui s’identifient, ou se définissent implicitement, à un groupe qui ne représente rien d’autre que la sécurité de savoir que ton clan te protègera tant et aussi longtemps que tu t’y soumettra. C’est l’attitude d’un villageois qui ne connait que son village et a peur de l’extérieur. Puisque ces gens entretiennent des relations xénophobes ils sont condamnés à périr car la vie est attirée par le désir d’essaimer partout et toujours plus loin. Le GOP participe à la folie donaldienne car les valeurs qui lui sont attachées ne sont plus gagnantes en 2020. Un animal blessé, mourant, va se battre avec la force du désespoir. Le GOP est mourant, et ceux qui votent encore pour les républicains désirent vivre dans un monde qui ne sera jamais plus d’actualité. Alea jacta est.

    1. Haïku dit :

      @MarcoUBCQ
      Superbement énoncé !
      Chapeau bas. 🎩👌👍

  43. FlorentNaldeau dit :

    @constella1, 22h24 « … la plupart des juristes s’attendent à ce que la plainte du Texas soit rejetée. Le tribunal devrait bientôt rendre une décision sur la question. »

    Il serait certainement souhaitable qu’une décision de la SCOTUS de ne pas entendre ce recours tombe avant les réunions des Grands Électeurs dans chaque État et le District de Columbia lundi prochain. Cela couperait court aux arguments de ceux qui pourraient vouloir soulever des débats demandant le report du vote (ou à tout le moins ils en seraient affaiblis).

    Évidemment cela leur donnera simplement encore un mois pour préparer leurs interventions en vue de la séance conjointe du Congrès en janvier.

    1. Ziggy9361 dit :

      👍👍c’est certainement ce qui va se produire.

  44. Benton Fraser dit :

    Comme je l’ai écrit précédemment, le slogan des démocrates aurait dû être « Defund the golf! »

    On a un type à la tête du pays qui a passé 4 ans à faire campagne électorale avec l’Air Force One, (Qu’il voulait abolir parce que « trop chère »… mais en réalité il voulait utiliser son Boeing privé en le surfacturant à l’État.) à jouer aux golf, twitter et écouté Fox News ou pire parce lire les briefings des experts gouvernementaux, ce n’est pas ce qu’il veut entendre (les faits et la réalité, ce n’est pas son monde!) et que c’est trop d’effort pour lui!

  45. constella1 dit :

    FlorentNaldeau
    Vous avez tout à fait raison
    Il faut que la situation se règle rapidement

    J’ai lu également qu’un républicain dont j’oublie le nom à la chambre des représentants va s’opposer à la confirmation de Biden au congrès et s’il se trouve un sénateur qui l’appuie ils devront encore en débattre même si ça risque de mener nulle part
    Mais quand-même le nombre d’étapes possible et leur droit de s’opposer à l’extrême limite dans le temps n’a aucun sens et m’apparaît invraisemblable
    Leur système n’a aucun sens
    Ce dernier permet à un psychopathe en chef qui menace tout le monde de semer le chaos et la peur pendant des semaines

  46. FlorentNaldeau dit :

    @onstella1, 23h06 « J’ai lu également qu’un républicain dont j’oublie le nom à la chambre des représentants va s’opposer à la confirmation de Biden au congrès et s’il se trouve un sénateur qui l’appuie ils devront encore en débattre même si ça risque de mener nulle part »

    Cela fait effectivement partie de la procédure et cette disposition a été appliquée à quelques reprises.

    Y compris en janvier 2001 alors que la séance conjointe du Congrès était présidée par… Al Gore. à titre de VP encore en exercice. Non seulement celui-ci a dû confirmer en personne et de vive voix sa défaite devant tout le Congrès, mais en plus il a rappelé à l’ordre au moins un élu qui justement s’égarait en arguments futiles contre les résultats en Floride. J’avais trouvé ce comportement très élégant et même noble.

    On se demande si Pence aura la même intégrité démocratique lorsque ce sera son tour en janvier prochain de présider la certification des résultats (à moins qu’il délègue ce rôle).

    1. constella1 dit :

      FlorentNaldeau
      Oui maintenant que vous le mentionnez ça me revient

      Pour Pence j’en doute fortement
      La plante verte va faire comme d’habitude et faire ce qu’il le mieux faire c a d se peinturer ds le coin de la pièce

      1. constella1 dit :

        Correction
        Qu’il sait le mieux

  47. kelvinator dit :

    Une petite analogie qui remettent les choses en perspective.

    Les républicains scandent : « Defund Medicare »

    En fait, ils ne veulent pas enlever de l’argent utilisés par les programmes utiles, ils veulent seulement empêcher les abus par les opportunistes qui vivent au crochet de l’État en s’accaparant les fonds qui pourraient servir à aider les travailleurs. Ils veulent seulement améliorer le programme, pas le réduire.

    Defund Medicare!

  48. kelvinator dit :

    Demilitarized the Police

    Ç’aurait été beaucoup plus accrocheur, et rassembleur. Ce slogan fut déjà utilisé auparavant, et représente mieux le problème des fonds mal alloués.

    1. spritzer dit :

      Il y a trop de syllabes dans demilitarized, defund se dit beaucoup mieux. 😉

      1. kelvinator dit :

        Ça ne signifie pas la même chose par contre…

  49. gl000001 dit :

    t**** a encore perdu devant Biden et Harris qui sont nommés personnalités de l’année du Time Magazine. Dr Fauci était un des finalistes également.
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-12-10/magazine-time/joe-biden-et-kamala-harris-designes-personnalites-de-l-annee.php

    1. Haïku dit :

      Merci pour le lien.
      J’en cite quelques extraits:

      -« En 2019, le magazine avait choisi la militante suédoise du climat Greta Thunberg,
      à 16 ans plus jeune récipiendaire de cette distinction décernée depuis 1927. »

      -« En 2017, lorsque la distinction avait été attribuée aux personnes ayant brisé le silence sur les agressions sexuelles,
      déclenchement le mouvement #metoo, il avait affirmé dans un tweet qu’il n’avait pas été retenu,
      car il avait décliné une demande d’interview et de photos du magazine.
      Ce que ‘Time’ avait démenti. »

      -« Pour changer l’histoire de l’Amérique,
      pour montrer que les forces de l’empathie sont supérieures à celles de la division,
      pour offrir une vision de la guérison dans un monde endeuillé,
      Joe Biden et Kamala Harris sont pour ‘Time’ les personnalités de l’année 2020 », a expliqué le magazine.

      -« Donald Trump, qui avait été personnalité de l’année en 2016,
      n’a pas immédiatement réagi à l’octroi de cette distinction à son rival.
      Beaucoup s’attendaient à ce qu’il en soit furieux. »
      ———————————————————-‐—
      Désolé, les ami(e)s du ‘Time’, mais Donald a toujours été un fou furieux, non?
      Et vlan dans les dents mon cher Donald. 🙃

  50. onbo dit :

    J’aurais préféré: Refound the Police!

  51. Pierre s. dit :

    ——————

    ou bien ….

    GOP let die more than sept 11 every day fot Trump

  52. kintouai dit :

    En résumé :

    « C’est drôle, les cons, ça repose.
    C’est comme le feuillage au milieu des roses. »

    Serge Reggiani
    « Le Temps qui reste »

  53. sousmarin dit :

    Trois mots pour faire passer une idée…pourquoi pas sept ou douze ?
    Allez, soyons fou et passons à une vingtaine !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :