Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«J’ai hâte de te voir en prison, vieille plotte!» En 2002, Thomas Mulcair, alors député libéral, avait mis sur le compte de son sang irlandais cette réplique à un ancien ministre péquiste devenu lobbyiste. «Ce n’est pas la conversation la plus édifiante que j’aie eue de ma vie. Est-ce que je regrette d’avoir perdu mon sang-froid? Oui, mais…», avait-il plus tard dit aux journalistes.

Je rappelle cette anecdote parce que l’entourage de Joe Biden craint qu’il perde son sang-froid et se laisse emporter par son sang irlandais à l’occasion du premier débat présidentiel, mardi soir à Cleveland. Un sang irlandais qui le fait souvent exploser, surtout lorsqu’on touche à sa famille ou à son honneur. Donald Trump pourrait tenter d’allumer sa mèche en parlant des affaires de son fils Hunter en Ukraine et en Chine et des allégations d’agression sexuelle formulées par Tara Reade.

Ce n’est pas la seule vulnérabilité que le candidat démocrate aura à surmonter à l’occasion de ce débat qui pourrait représenter la dernière occasion pour le président de changer la dynamique de la campagne. L’ancien vice-président a tendance à devenir hyper-défensif lorsqu’on l’attaque sur les aspects négatifs de sa longue carrière à Washington. Il est également enclin à se perdre dans des digressions ou des références qui trahissent son âge.

De façon plus générale, Joe Biden devra en éviter de jouer les vérificateurs de faits au cours d’un débat où son rival ne devrait pas hésiter à multiplier les mensonges. L’objectif est de ramener le débat sur ses priorités.

L’ironie veut que Joe Biden ait servi sa réplique la plus célèbre lors d’un débat en parlant de Rudolph Giuliani, une des personnes qui a passé du temps avec Donald Trump pour le préparer à l’affrontement de Cleveland. «Il y a seulement trois choses qu’il mentionne dans une phrase : un nom, un verbe et le 11-Septembre.»

P.S. : Comme l’indique son deuxième nom, Joseph Robinette Biden Jr a également un peu de sang français.

(Photo Getty Images)

53 réflexions sur “Biden et le sang irlandais

  1. gl000001 dit :

    Je suis certain qu’il a été préparé à répondre sans exploser. Les « préparateurs » de Biden sont surement plus professionnels que ceux de trump. C’est Giuliani déjà ? Ouais. Ca promet.

    Quant au « Robinette », j’ai toujours vu des américains affublé de ce nom. Jamais des québécois ou des français.
    From Wikipedia, the free encyclopedia. Robinette is a surname and given name, a variant of Robinett, derived from the given name Robin, French diminutive of Robert.
    Ca me semble loin du français.

      1. Rick dit :

        où quand l’aveugle se moque du borgne…

    1. Madalton dit :

      Son ancêtre serait un huguenot qui aurait immigré en Angleterre avant de s’installer en Amérique à la fin du 17ème siècle. Effectivement, Robinette est très rare en France. Est-ce qu’ils ont modifié leur nom en cours de chemin? Mettons que son sang français est pas mal dilué.

      http://editionsampelos.com/lancetre-huguenot-de-joe-biden-le-vice-president-americain/

    2. Lecteur_curieux dit :

      Il faudrait voir sa généalogie…

      Sinon c’est pareil amusant les noms.

      La robinetterie avec le bidet ou le bidon.

      Ah ah…

      1. Lecteur_curieux dit :

        Allen Robinette l’ancêtre retrouvé le plus loin jusqu’ à maintenant né en 1632 en Angleterre (England).

      2. Dekessey dit :

        Haha, c’est bon.

        Pour Trump on pourrait ajouter la cuve, la bassine, le lavabo, le drain…

    3. Pierre Kiroule dit :

      Je vous cite Wikipédia (article Joe Biden) :

      « Sa grand-mère paternelle, Mary Elizabeth Biden (née Robinette), descend de huguenots français ayant émigré en Angleterre puis en Pennsylvanie. »

      1. gl000001 dit :

        Le « temperemental french » comme on se fait parfois servir à Toronto ou ailleurs, c’est surtout appris. Ca ne vient pas nécessairement des gènes.

    4. Attention! Gugu est un vrai professionnel…du mensonge.

    5. Nycole L. dit :

      L’épouse de mon père était une Robinette du Québec.

  2. March dit :

    Même si Dump perdrait pied, tomberait en pleine face, échapperait son verre d’eau, perdrait son sang froid. Il va s’auto-proclamé vainqueur pour faire plaisir a sa bande de complotiste qui croit que les démocrates mangent des enfants ou sont tous pédophile.

  3. Pierre Lesage dit :

    Ce que je crains, c’est que ce débat, avant tout un spectacle ne faut-il pas se le cacher, est le lieu de prédilection pour un « entertainer », lequel des 2 peut-il se voir coller cet attribut pensez-vous.

    La poitique spectacle à son paroxysme.

  4. marylap dit :

    On verra bien ce qui va se passer. Mais en même temps, Tump n’arrête pas de dire que Biden est lent et non combatif. Je pense pas qu’il ait intérêt à le piquer au vif. Surtout que Biden n’a pas à s’emporter si Trump s’en prend à sa famille, il n’a qu’à souligner les problèmes juridiques des enfants Trump. Genre le fait qu’ils n’ont plus le droit de gérer une oeuvre caritative et qu’ils ont dû suivre un cours sur l’importance de ne pas voler. Tout ça après avoir détourner des fonds qui étaient destinés à des enfants atteints du cancer.

    1. Louise dit :

      marylap

      Si Biden s’aventure sur le chemin glissant des enfants de Trump, il risque de s’enliser et de faire dévier le débat. Je crois que ce n’est pas une bonne idée.
      Au contraire, Biden doit prendre de la hauteur et rester concentré sur son message.

      1. Marylap dit :

        À la différence que les enfants Trump travaillent activement dans sa campagne, qu’Ivanka est une de ses conseillères et que la Cloche et l’Idiot (Jr et Eric) gèrent les affaires du paternel. C’est beaucoup plus légitime de s’intéresser à eux qu’à Hunter Biden.

  5. Dekessey dit :

    C’est 100% certain que Trump va mentionner son fils Hunter et Tara Reade, et on peut supposer que l’équipe de Biden l’a préparé en conséquence. Même chose pour les mensonges. Je suis sur que Biden est prêt pour ça, et il en a vu d’autres.
    Ce qui m’inquiète, c’est plutôt sa tendance « à se perdre dans des digressions ou des références qui trahissent son âge. » On peut ajouter sa confusion et ses gaffes.

    1. Marylap dit :

      Trump est aussi à risque de faire des gaffes. On s’entend qu’il n’est pas le gars le plus allumé de la planète. Et il ne semble pas s’être beaucoup préparé au débat. Ce qui n’est pas surprenant, ça demande trop d’efforts et d’attention.

      1. Igreck dit :

        On sait que Trompe improvise. J’espère que, grâce à Joe, on le verra imploser !

  6. Louise dit :

    Un mélange de sang irlandais, français et américain devrait faire l’affaire pour créer un bon équilibre.

    Ses conseillers ont dû le prévenir de ne pas perdre son sang froid mais si Trump pèse sur un bouton sensible comme ses enfants, on ne sait pas comment il peut réagir.
    Parmi ses conseillers, celle en qui j’ai le plus confiance non pas pour le contenu mais pour ses réactions, c’est Jill sa femme. Elle est capable de le calmer au besoin mais il sera tout de même seul pour affronter le mastodonte.

    Il faut quand même être courageux pour se présenter au débat sachant qu’il risque de se faire rentrer dedans et sachant les énormes attentes qui pèsent sur ses épaules.

    Bonne chance Joe ! 👍

    1. Igreck dit :

      🤞

  7. Abigaelle dit :

    Je crois que Joe s’est bien préparé pour ce soir même si il en échappe une ou deux ça ne changera pas grand chose personne peut-être aussi vulgaire que Donald.

  8. Apocalypse dit :

    ‘Je rappelle cette anecdote parce que l’entourage de Joe Biden craint qu’il perde son sang-froid et se laisse emporter par son sang irlandais…’

    Joe Biden devrait pourtant le savoir et pouvoir ainsi (facilement) éviter ce piège…

    On va donc voir si l’homme a du contrôle sur lui-même.

  9. Madalton dit :

    Biden pourra toujours lui parlé du Ponzi scheme qu’il a élaboré selon les révélations du NY Times. Finalement, il a fait de l’argent avec son émission de téléréalité.

    J’avais lu, il y a quelques années, que si Trump avait placé le 6 M$ que son père lui a donné dans des certificats de dépôt garanti, il serait plus riche aujourd’hui que d’avoir investi dans toutes ses patentes à gosse.

    https://www.politicususa.com/2020/09/29/trump-ponzi-scheme.html

    1. Igreck dit :

      En anglais, patente-à-gosses se dit « Trumpzi scheme ».

  10. Rick dit :

    Robinette est le nom d’une lignée de huguenots français réfugiés aux USA il y a longtemps.

  11. Pierre S. dit :

    —————————

    205 000 morts américains
    4 ans de chaos
    un empaechement
    4 ans de mensonges de corruption et de fraude
    Nomination de trois débiles à la SCOTUS
    4 ans d’attaques personnelles de menace et de calomnies.

    Pas besoin d’avoir du sang Irlandais pour pogner les nerfs avec ca

  12. Pierre Latour dit :

    Les premiers débats sont généralement difficiles pour le Président sortant. W. Bush était tout croche en 2004 et Mitt Romney avait vraiment mais vraiment fait mal paraître Obama en 2012. Est-ce que Joe Biden est capable d’attaquer Donald Trump comme un pit-bull et de ne pas lâcher prise?

  13. Pierre S. dit :

    —————————-

    Slon Rudy, Biden souffre de démence ….

    Selon tout le monde Rudy est un débile notoire qui n’a aucune crédibilité .

  14. Hé ben mon Vieux! dit :

    Je crois néanmoins qu’il serait une bonne stratégie qu’il réplique parfois avec des répliques courtes et assassines comme la réponse de sa deputy campaign manager a eu hier concernant le pipi-test que Trump réclame. Les électeurs qui aiment Trump semblent aimer cette capacité à «piquer» ou «baver», comme une espèce de victoire (courte me direz-vous!!), qui leur donne l’impression qu’il contrôle la situation et réplique «oeil pour oeil, dent pour dent». Il n’aurait pas l’air d’un mou et pourrait peut-être rallier les supporteurs «mous» de Trump. On semble être dans une période où une partie de la population cherche quelqu’un qui est capable de «fighter», parce que c’est probablement ce genre de réaction qu’ils auraient eux-mêmes. Alors, si Biden réplique parfois crûment à Trump, bien placé, Trump qui selon ce que je vois depuis 4 ans n’a pas eu droit à de véritables répliquent de la sorte lors des débats (peut-être avec son nouvel ami Ted Cruz lors de la campagne à l’investiture), pourrait être déstabilisé, surtout qu’il n’y aura qu’environ 80 à 90 personnes du public, donc il va avoir de la difficulté à se nourrir des réactions de ses supporteurs… Je ne crois pas que cela doit devenir une bataille de ruelle, mais il faut que Biden ait le flair de sortir les coudes de temps à autre. Quand tu vas à la guerre, tu dois te battre un peu.

    1. constella1 dit :

      Hé ben mon vieux
      100% d’accord avec vos suggestions
      Mais encore faut-il qu’il soit très bien préparé mentalement et sur le plan stratégie
      Je me répète encore mais j’aurais vu un (e) psy spécialisé en trouble du comportement et ds coaching de débats pour l’aiguilleur sur le comment réagir et faire dérailler l’autre
      Peut-être l’a t-il fait je ne sais pas mais ça n’aurait certainement pas nui
      Il faut se dire également que cet homme a 47 ans de vie politique qui espérons -le lui servira ce soir

      1. Hé ben mon Vieux! dit :

        je suis bien d’accord avec vous. S’il n’a pas fait l’objet d’une telle préparation, les démocrates méritent de perdre! De plus, si après 47 ans de vie politique il n’a pas apprit ce qu’est l’art de débattre et de varier son ton, ses attaques vs être plus défensif, comment utiliser le timing pour livrer des messages chocs, alors là, je suis découragé. Évidemment, certain on plus de talent de d’autres, mais bon, c’est sa dernière chance à Joe, j’imagine qu’il s’est préparé!

    2. Igreck dit :

      Pour un bouffon, les rires et les acclamations sont essentielles pour performer. Sans Fefans devant lui, Trompe va être déculotté. Et comme Stormy Daniels nous a confirmé qu’il n’y a rien là !?!

  15. Pierre S. dit :

    ——————————–

    Une chose dont ont peut être certain.

    Le gros trump va être gelé ben raide aux amphétamines ce soir, c’est garantit.
    Avec ce qui sort depuis 2-3 jours dans les médias sur ses déclaration frauduleuses d’impôt
    il ne doit pas dormir de la nuit.

    Et ce soir il va être égal à lui même … grossier, menteur et pas de classe.
    Pauvre Joe Biden d’être obligé d’endurer ca 90 minutes.

    Pauvre Mélania qui endure ca à la journée longue … lolllllllllllllllllllllllllllll

    1. gl000001 dit :

      Elle doit lui avoir installé un GPS en quelque part pour l’éviter le plus possible. Moi, je le ferais à sa place 😉

    2. Pierre Latour dit :

      @Pierre S. Trump a un bilan à défendre, Biden devrait l’attaquer constamment et lui faire perdre les pédales, chose qui ne devrait pas être trop difficile à faire puisque Trump est un nain mentalement.

      Le hic? Je doute que Biden ait les capacités de pouvoir maintenir une attaque concentrée de la sorte pour un débat au complet. Peut-être que je me trompe mais je n’ai pas de grandes attentes. On est loin, TRÈS loin, de Obama contre Romney disons.

    3. constella1 dit :

      Pierre s

      J’aime bien le lollllllllllllllllllll à la fin de votre remarque

    4. Igreck dit :

      Non elle vit majoritairement à New York dans leur penthouse kitch !

  16. simonolivier dit :

    @M. Hétu Pissant votre vidéo de Michele Bachmann. She’s still batshit crazy.

    1. @simonolivier (29/09/2020 à 11:12)

      Il est vrai que MB est complètement cinglé. À côté d’elle, Lucie Laurier a l’air brillante.

      Pendant ce temps, des annonceurs décident de mettre fin à leurs relations d’affaires avec la radio-vidange de Québec CHOI Radio X.

      C’est pathétique d’entendre les animateurs pleurnicher comme une bande de « snowflakes », de mauviettes, en invoquant toutes sortes théories du complot complètement déjantés afin d’expliquer ce geste.

      Pourtant, la raison saute aux yeux. Il y a des limites à laisser n’importe lequel cinglé venir répandre sa boulechite en ondes.

      Radio X a fait un choix éditorial en refusant, sous un prétexte douteux, de passer une publicité gouvernementale dénonçant les conspirationnistes.

      Qu’elle assume sa décision et qu’elle vive avec les conséquences.

  17. Layla dit :

    Comme je disais hier, Joe Biden ne doit pas perdre de vue qu’il n’est pas là pour lui mais pour nous débarrasser de DT, c’est le seul objectif qu’il doit garder en tête.

    Il doit faire abstraction de lui et comprendre qu’il porte une grande responsabilité sur ses épaules, ce n’est pas le temps à jouer au plus fin avec DT, il doit s’adresser à DT comme s’il n’était pas à quelques pieds de lui, DT se sentant ignoré va être encore plus fou.

    DT a une face à claques, c’est un p’tit baveux qui veut provoquer les coups de poing mais il ne saurait les recevoir je comprends que Joe Biden se meurt d’envie de lui donner une bonne raclée, mais c’est digne des cours d’école… Joe Biden ne gagnera pas de points a jouer avec DT, pas ce soir.

  18. Ce débat risque d’être une sorte de guerre psychologique où Bunker Boy va tenter de faire perdre contenance et de faire dérailler Biden.

    JB devra trouver des répliques courtes, bien ciblés, des phrases assassines qui atteignent leurs cibles.

    Donner à l’Abruti-En-Chef toute la corde nécessaire pour se pendre lui-même, ce qui ne manquera pas d’arriver.

    Voici un article qui nous montre comment Bunker Boy se prépare pour ce débat.

    https://www.cnn.com/2020/09/28/politics/trump-debate-prep/index.html

  19. Danielle Vallée dit :

    @Louise ‘Si Biden s’aventure sur le chemin glissant des enfants de Trump: ‘
    Il aurait juste à dire: voulez-vous vraiment qu’on parle des enfants et de tests d’urine?
    Ce serait suffisant. Il n’a pas besoin d’élaborer.

  20. Pierre S. dit :

    —————-

    Pierre Latour

    Biden est très loin d’Obama comme orateur c’est une évidence.
    Mais Trump est infiniment plus vulnérable que Romney sur tout les points ….

    Et oui ce débat il doit absolument porter sur le BILAN des 4 dernieres années.
    Et de façon prévisible, rien de ce qui est arrivé ne sera de la faute de Trump, believe me …
    Alors Biden devra revenir sur 3 aspects très importants …

    – les 205 000 mort … and still running.
    – les 23 000 mensonges … and still running
    – les fraudes et les conflits d’intérêts flagrants … and still running

    et passer le KO avec soit l’empeachement, les rapports d’impôt du faux milliardaire
    ou simplement la totale incompétence de Trump sur tout les plans.

    1. Igreck dit :

      Il y a amplement de stock !!!

  21. treblig dit :

    HS

    En privé, Trump se moque allégrement des évangélistes dans un article de la revue The Atiantic. Article corroboré par plusieurs personnes le connaissant.

    Bon, là je suis dans un dilemme : dois-je noter que Trump a une réaction correcte de se moquer des évangélistes et que, d’autre part, il est particulièrement hypocrite de les flatter les dans le sens du poil en public ?

    1. Igreck dit :

      Les deux !

  22. jeanfrancoiscouture dit :

    Le «sang irlandais», (j’en ai une grosse partie) cela se «gère». Ça peut même devenir une arme secrète. Il suffit simplement de rester impassible devant toute espèce de connerie que l’on peut vous lancer, de laisser l’autre étaler sa stupidité. Difficile me direz-vous? Oui, mais seulement en situation imprévue et quand il y a plusieurs intervenants. Une connerie sortie de nulle part peut, en effet, provoquer une réaction spontanée qui sera soit efficace soit malavisée.
    Dans le cadre d’un débat à deux, on sait d’avance à qui on a affaire. On connait l’adversaire et dans le cas présent, on sait qu’il peut dire vraiment n’importe quoi. Il s’agit de s’auto-immuniser contre n’importe quel propos, fut-il délirant et ne pas perdre contenance.
    Rien de plus déstabilisant pour un adversaire qui s’attend à une réaction enflammée et rageuse de se retrouver face à une attitude calme et réfléchie. Le Dr Camille Laurin était un maitre dans le contrôle de ses réactions dans les échanges robustes qui sont souvent le lot de la politique.
    Préparation, rigueur et contrôle des émotions sont les mots clés en l’occurrence. Avec sa longue expérience, Joe Biden devrait être capable de tenir le coup durant un face à face avec un adversaire dont il connaît le manque de principes et les tactiques qui relèvent à peu près exclusivement de l’attaque frontale assaisonnée d’injures, de mensonges et d’amalgames divers.
    Il devra sans doute souvent se dire «Easy Joe, easy.» tout en cherchant la parade idoine pour répondre, si nécessaire, à n’importe quelle des énormités que ne manquera pas de lancer Donald Trump. S’il est bien préparé, cela devrait aller même si rien ne sera facile.

    1. Igreck dit :

      Camille Laurin était psychiatre… ça aide !!!

  23. Stemplar dit :

    « (…) L’objectif est de ramener le débat sur ses priorités. (…) »

    Exact: Biden doit absolument pas répondre aux éructations de Trump mais vendre sa vision de son Amérique. 🇺🇸

    Bon débat à tous.

  24. Loraine King dit :

    Ah, le caractère irlandais! Je le connais bien, sans parler de toutes les follies qu’on créer avec le mot King.

  25. fylouz29 dit :

    Un peu de sang français ?
    Il est foutu.

    1. Haïku dit :

      Exquis ! 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :