Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Jusqu’où Donald Trump est-il allé pour s’enrichir depuis son accession à la présidence des États-Unis? Selon le New York Times, il a notamment demandé à l’ambassadeur des États-Unis au Royaume-Uni, Woody Johnson, de faire pression auprès du gouvernement britannique pour que le prestigieux et lucratif British Open, un des quatre tournois majeurs du golf professionnel, soit tenu sur le parcours du Trump Turnsberry, un complexe touristique situé en Écosse où il perd de l’argent.

Johnson, héritier du géant pharmaceutique Johnson & Johnson et propriétaire des Jets de New York, a soulevé la question en février 2018 avec le secrétaire d’État pour l’Écosse, David Mundell. Le numéro deux de l’ambassade, Lewis Lukens, diplomate de carrière, l’avait pourtant exhorté de ne pas donner suite à la demande du président, précisant qu’il s’agirait d’une utilisation non éthique de la présidence pour des gains personnels.

Le Times dit tenir cette histoire de trois personnes au courant de cet épisode qu’il n’identifie pas. Mundell, le secrétaire d’État pour l’Écosse, a déclaré au journal qu’il serait «inapproprié» de sa part de commenter l’affaire. Le gouvernement britannique a déclaré dans un communiqué que Johnson n’avait «fait aucune demande concernant le British Open ou toute autre manifestation sportive». Il a esquivé la question de savoir si Johnson avait soulevé la question avec Mundell.

Qu’à cela ne tienne : selon le Times, l’épisode a secoué l’adjoint de Johnson au point de l’inciter à rapporter l’affaire au département d’État dans un courriel. Lukens a perdu son poste quelques mois plus tard, avant la fin de son mandat au Royaume-Uni.

Rappelons que le président des États-Unis est exempt de la loi fédérale sur les conflits d’intérêt qui considère comme une infraction pénale de prendre part à des affaires gouvernementales pour des gains personnels. La Constitution interdit cependant au président de recevoir des cadeaux ou «émoluments» de gouvernements étrangers. Le dispositif de sécurité déployé par les gouvernements écossais et britanniques pour un événement sportif comme le British Open pourrait violer la clause des émoluments si le Trump Turnberry en était l’hôte.

Les spécialistes des questions éthiques soulignent également que la démarche de l’ambassadeur des États-Unis aurait pu le compromettre auprès du gouvernement britannique.

Selon le Times, la tentative de Donald Trump a échoué dans ce cas-là, tout comme ses efforts pour tenir le sommet du G7 au Trump National Doral de Miami, qui avaient soulevé un tollé l’an dernier. Mais le président a déjà forcé Mike Pence et son entourage à séjourner sur son complexe touristique de Doonberg, en Irlande, et le Pentagone à envoyer des militaires à Turnberry. Sans compter les bonnes affaires qu’il fait au Trump International Hotel de Washington, où plusieurs dignitaires étrangers et lobbyistes américains se sentent obligés de passer pour se gagner les faveurs de l’occupant de la Maison-Blanche.

(Photo Getty Images)

45 réflexions sur “Corruption 101

  1. ghislain1957 dit :

    « Lukens a perdu son poste quelques mois plus tard, avant la fin de son mandat au Royaume-Uni. »

    Tout comme le lieutenant-colonel Alexander Vindman qui a été évincé lui aussi pour avoir dénoncé l’appel « parfait » de tRump au président Ukrainien, Lukens vient de goûter à la médecine amère de la corruption de tRump.

    Si tu est un criminel, un violeur, un pédophile ou un criminel de guerre, dès que tu louange tRump tu ne subira pas les conséquences de tes actes. Dès que tu est un citoyen intègre et honnête qui dénonce ses magouilles et la corruption de son Altesse trumpienne, roi des zétats-zunis, ton sort est scellé: « your’re fired ».

    1. Guy Pelletier dit :

      @ghislain1957

      Tout à fait mais il semble que ça ne dérange pas trop les Américains qui ferment facilement les yeux sur les abus de pouvoir de leur *best president ever*. Ce président de pacotille se servant de sa position pour s’avantager……comme on est surpris grâce à ses *employés* temporairement nommés à leur poste qu’il peut facilement congédier pour le servir exclusivement veiller à sa sécurité financière et sa ré-élection…………………MAGA!

  2. Dekessey dit :

    C’est fascinant d’observer la réaction des élus répourricains… lorsque Obama porte un complet beige.

  3. Turcmic dit :

    Comme disait Rachel Maddow hier, sous n’importe quel président auparavant, ça aurait été un scandale incroyable (on n’a qu’à penser à l’épisode du complet tan d’Obama…). Sous Trump, on appelle ça mardi.

    1. Marylap dit :

      Moscow Mitch a porté un complet beige lui aussi il y a quelques jours. Il n’y a pas eu de scandal. Si Obama avait fait la même chose que Trump, les Républicons seraient entrain de déchirer leur chemise.

  4. Toile dit :

    Jusqu’au où ? ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ ∞ . c’est tu assez loin ? Pas pour rien qu’il se débat comme un diable pour soutenir que la Constitution ne s’applique pas à sa grandeur. Quand cette mafia aura quitté, immanquablement un jour, on ne serons abasourdis par l’ampleur de cette corruption. Abasourdis et royalement écoeurés. Cette présidence était l’opportunité pour cette famille de se remplir les poches et il ne s’en prive pas manifestement.

    Et c’est l,ambassadeur écossais, David Mundell, qui soulève aux américains ce léger problème !

    C’est pas corruption 101, c’est corruption au moins égale aux mensonges.

  5. Apocalypse dit :

    Suivant la lecture de ce billet, on peut donc dire, sans trop de risque de se tromper, que règle générale, si VOUS pensez à une magouille, Donald Trump y a pensé avant VOUS, qu’il l’a sans doute essayé et qu’il a peut-être réussi. Et rappelons ici qu’on parle du président des Etats-Unis 😢.

    1. Toile dit :

      Vous avez absolument raison de penser ainsi d’autant que le modus operandi de la bête supporte parfaitement votre propos. Il pense croche de nature faque ça sort croche du cabochon. Dans mon cas, ça a toute les chances d’être vrai, vu que le magouilles, je ne pratique pas. Par contre outre le titre de meilleur failli, on pourrait aussi le baptiser le roi de la magouille. The best ever, beleive me.

    2. Boileau dit :

      @ Apocalypse

      « MAGA » pour le roi de la mag ouille !

  6. Benton Fraser dit :

    « Drain the swamp » qu’il disait…

    1. gl000001 dit :

      Même ça, c’est illégal avec toutes les lois pour protéger les milieux humides. 😉

      1. Haïku dit :

        😉😉👌

  7. Toile dit :

    @M.Hetu
    « Rappelons que le président des États-Unis est exempt de la loi fédérale sur les conflits d’intérêt qui considère comme une infraction pénale de prendre part à des affaires gouvernementales pour des gains personnels ».
    Peut être un petit ajout : « se prétend » exempt. Est ce que je suis dans l’erreur ?

    1. Richard Hétu dit :

      oui

      1. Toile dit :

        Oups 🤦🏻‍♂️. Merci, je vais retenir.

    2. Benton Fraser dit :

      Tous les élus républicains vous diront que cela ne s’applique qu’aux présidents républicains…..

  8. _cameleon_ dit :

    HS Des nouvelles de …

    Un couple inculpé après avoir pointé des armes vers des manifestants
    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-07-20/un-couple-inculpe-apres-avoir-pointe-des-armes-vers-des-manifestants.php

    Extrait:

    « Il est illégal de brandir des armes de façon menaçante contre ceux qui participent à des manifestations non violentes, et bien que la situation n’ait heureusement pas dégénéré tragiquement, ce type de comportement est inacceptable à St. Louis », a déclaré la procureure, Kimberly Gardner, dans un communiqué.

    « Nous devons protéger le droit de manifester pacifiquement et toute tentative de l’entraver en faisant de l’intimidation ne sera pas tolérée », a-t-elle ajouté en demandant à que le couple soit contraint de suivre un programme de rééducation. « 

    1. gl000001 dit :

      « rééducation »
      Envoyez-les en Chine. Ils sont bons en rééducation !!

      1. Nefer111 dit :

        @gl000001
        Tu m’as carrément enlevé les mots d’la bouche !!!! 😂

  9. Louise dit :

    Avec Trump ce n’est pas corruption 101 c’est plutôt corruption 1001.

    Personne n’est surpris parce que c’est sa façon habituelle de faire des affaires.
    Mais là il est le président des États-Unis et la corruption continue quand même. je dirais même que ça augmente vu sa position privilégiée et vu qu’il est protégé par le parti républicain dont plusieurs membres sont aussi corrompus que lui.
    Pour lui c’est une façon d’être qui imprègne tout ce qu’il fait, président ou pas.

    Ça ressemble aux pressions qu’il a faites sur le gouvernement Ukrainien pour obtenir des informations sur Joe Biden sauf que cette fois-ci c’est de l’argent qu’il veut obtenir pour sa propre poche.
    Comme les élus du Sénat ne l’ont pas destitué, ce sera aux électeurs de le faire le 3 novembre.

    1. A.Talon dit :

      OUPS! Désolé d’avoir repris involontairement votre idée initiale.

    2. Duduche dit :

      La corruption est un des rares domaines où on ne peut nier la compétence du bouffi-45. Après tout, son narcissisme et son éducation lui font penser qu’il n’est pas concerné par les lois et qu’escroquer autrui ne porte pas vraiment à conséquence.

  10. A.Talon dit :

    Corruption 101??? Seulement? Vous le sous-estimez.
    Dans le cas de la Fripouille-en-Chef, on est déjà passé au MBA en fraudes corporatives de haut-niveau. Un cours de la déplorable Drumpf University qui pourrait très bien s’intituler «Corruption 901».

    1. gl000001 dit :

      Le programme en fraudes corporatives de haut niveau le mieux coté est enseigné à la trump university bien sur !!!

    2. papitibi dit :

      Docteur Donald J. Trump,
      MBA (concentration KKKorruption) et conflits d’intérêts
      Ph.D ès-magouilles et vérités alternatives

      Diplômes obtenus avec la mention SUMMA CUM LAUDE.
      Avec les plus grands z’honneurs. Avec la plus haute distinction, si je puis offrir ici une traducxtion officielle.

      La rumeur veut que l’étudiant Donald J. Trump ait fait péter le thermomètre des résultats scolaires; En matière de corruption et de magouilles, il n’aurait obtenu aucune note inférieure à 124,5%; en matière de vérités alternatives, he did so extremely well that nobody would believe. D’ailleurs, l’École Nationale de Vérité alternative porte désormais le nom de The Trump School of Alternate Truth; Donald J. en a été désigné ‘doyen à vie’…

      1. Haïku dit :

        Superbe !! 😉👌👌👌

  11. A.Talon dit :

    «Rappelons que le président des États-Unis est exempt de la loi fédérale sur les conflits d’intérêt qui considère comme une infraction pénale de prendre part à des affaires gouvernementales pour des gains personnels.»

    Voilà sûrement matière à un XXVIIIe amendement à la Constitution des États-Unis d’Amérique. Il faudrait aussi y ajouter toutes les règles, électorales et de gouvernance, non écrites si souvent bafouées par le salopard orangé depuis quatre ans.

  12. A.Talon dit :

    Retweeté par R.Hétu:
    «Après 140 000 morts, ce protégé de Mike Pence se réveille.:
    Facing ‘a Lot of Blowback,’ Trump’s Surgeon General Steps Up — Dr. Jerome Adams is poised to take on a more prominent role in the Trump administration’s coronavirus response. Are his bosses willing to back him?»

    Wow! Il aura fallu presque 3 Unités Vietnam (174000 morts) pour enfin voir le «Surgeon General» commencer à réagir devant la gravité de la situation. Bravo, champion! «The Best Cabinet Ever!», disait l’autre…

  13. Dit en passant dit :

    Si es Trump, tiene que ser corrupto !
    Bull eyes AOC !

  14. Réal Tremblay dit :

    Zéro surprise. D’ailleurs si on demandait s’il voyait un problème avec ce genre de démarche, la réponse de Trump serait « non ». Probablement le seul moment de sincérité de cet homme dépourvu d’éthique des affaires.
    Qu’on soit d’accord ou non, c’est dans l’A.D.N. U.S.A.. On pourrait être surpris par le pourcentage de la population, dans son ensemble,à qui on demanderait ce qu’elle pense de ce cas. Nous pourrions avoir une réponse comme « tant qu’à être là, aussi bien faire des affaires ». Exit le problème d’éthique.

    1. gl000001 dit :

      « dépourvu d’éthique des affaires »
      Il est lui-même une « tique » qui suce le sang des américains qu’il parasite.
      Définition tique : Variété d’ixode, de l’ordre des Acariens, hématophage, parasite des Vertébrés, notamment des Ruminants, du chien et parfois de l’homme auxquels il peut transmettre diverses maladies à virus.

      « transmet des maladies à virus » … le coronavirus et la maladie de « Slime » (pas Lyme).

      1. @gl000001

        Il est loin d’être une exception et beaucoup d’hommes d’affaires, sur les marchés de la bourse par exemple, répondent à cette définition.

      2. gl000001 dit :

        Exact. Les compagnies en construction sont souvent comme ça également. Ils font des partenariats pour des gros projets et un but inavoué est de faire planter le partenaire. Des spécialistes également du congédiement le vendredi à 16:30 !!

      3. papitibi dit :

        J’ai émis un Décret Pestilentiel confirmant l’abolition de la Règle des Tiques.
        Astheure, c’est The Trump Rule.

  15. MarcoUBCQ dit :

    Quand on voit que l’équipe de potus se sert d’une photo prise en Ukraine pour dénoncer des attaques contre des policiers, ça montre que le mensonge est considéré comme normal par ces gens. Je suppose qu’ils sont persuadés que la vaste majorité des fidèles à Donald vont gober ça sans problème. Gober des mensonges est le propre du tiers des citoyens états-uniens, car ainsi ils peuvent continuer à croire tout ce qui vient de King Donald.

    1. karma278 dit :

      Avez-vous remarqué l’habillement des protestataires?

      HINT: ils sont vêtus de manteaux d’hiver, plutôt rares en Oregon en juillet…

  16. Danielle Vallée dit :

    Apparemment la même faveur ne s’applique pas à un vice-président puisque Trump veut démolir Biden en l’accusant d’avoir eu des relations avec la Chine et l’Ukraine qui auraient favorisé sa famille (dixit Trump – improuvé bien sûr).
    Ce sont tous les pauvres sous-fifres bien intentionnés qui perdent leur emploi pour protéger la bête qui font scandale selon moi.

  17. xnicden dit :

    La semaine dernière @adamdavidson s’est penché sur les investissements de Trump dans des terrains de golf en Écosse en examinant les documents publics de ce pays. Ce qu’il en ressort est assez… divertissant. Sa conclusion:

    – All in all, the picture is clear:
    Trump was at his heights of fame but his lows of business. After a career of never using his own money, he all of a sudden starts spending 100s of millions in money-losing golf resorts in nonsensical ways.
    15/

    Autre texte intéressant sur le sujet: https://www.newyorker.com/news/swamp-chronicles/where-did-donald-trump-get-200-million-dollars-to-buy-his-money-losing-scottish-golf-club

    1. gl000001 dit :

      J’ai Deutsch ou trois petites idées là-dessus 😉

      1. xnicden dit :

        😅😅

  18. jeanfrancoiscouture dit :

    Dans son livre LE CORRUPTEUR ET LE CORROMPU, le philosophe et éthicien Alain Etchegoyen (Éditions Julliard, 1995, 225pp) explique: «La mécanique de la corruption réunit deux opérations apparemment contradictoires: d’une part elle consiste en des procédures de plus en plus complexes maîtrisées par un petit nombre d’individus; d’autre part, elle consiste en une banalisation de l’échange corrupteur.»
    Il faut bien donner à Donald Trump ce qui lui revient: cet homme maîtrise à fond ces deux aspects. Son art de la banalisation atteint des sommets. À l’entendre, tout ce qu’il fait serait «normal». Demander ouvertement une faveur à un «collègue» Chef d’État comme il le fit avec le Chef de l’État ukrainien, par exemple, cela lui semble absolument normal. Normal aussi d’exiger que du personnel constitutionnellement sous ses ordres utilise ses établissements lors de déplacements, Quant aux «procédures complexes» dont parle Etchegoyen, rien qu’à le voir tenter de ne jamais montrer ses feuilles de route financières, on comprend qu’il tienne à conserver le tout pour les seuls initiés, lui-même au premier chef.

    Quatre cauchemardesques années supplémentaires de ce régime risquent de transformer le «malaise américain» en maladie chronique.

  19. 430a dit :

    Le pouvoir tend a corrompre et le pouvoir absolu corrompt absolument. Lord Acton

  20. Gilles Morissette dit :

    Cette histoire n’a rien de surprenant et confirme ce que nous pensons tous.

    La corruption, les conflits d’intérêt, la magouille, le non-respect des règles les plus élémentaires en matière d’éthique`fònt partie des méthodes de fonctionnement de cette administration de crapules, de fripouilles, de « gangsters ».

    C’est dans leur ADN.

    Lewis Lunkens n’aura été qu’un autre de ces subalternes à avoir été sacrifié afin de « sauver le cul » de Bunker Boy.

  21. el_kabong dit :

    Ça va être comico-pathétique de voir toutes ces carpettes complaisantes qui détournent le regard actuellement (quand ils n’applaudissent pas béatement) recommencer à déchirer leurs chemises sur les banalités que fera le prochain président démocrate, comme porter un complet beige…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :