Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le 4 novembre dernier, à un an moins un jour de l’élection présidentielle, le New York Times a publié un sondage qui a semé la panique chez les démocrates. Même s’il devançait Donald Trump dans quatre des six États clés de 2020, Joe Biden était loin de pouvoir garantir un retour de son parti à la Maison-Blanche (pas plus que Bernie Sanders ou Elizabeth Warren, ses principaux rivaux de l’époque dans la course à l’investiture démocrate). À un peu plus de quatre mois du scrutin, le Times revient à la charge avec de nouveaux baromètres dont l’intérêt tient notamment à la qualité de la méthodologie utilisée par son partenaire, le Sienna College.

Dans la première tranche de ces sondages, Joe Biden jouit d’une solide avance de 14 points de pourcentage sur Donald Trump sur le plan national, un écart qui rejoint ses meilleurs résultats des dernières semaines. Il profite de l’insatisfaction de la grande majorité des électeurs concernant la façon dont le président gère la pandémie de coronavirus et les relations raciales dans la foulée du meurtre de George Floyd. Insatisfaction qui lui permet d’égaler son rival chez les hommes, les Blancs, les 50-64 ans et les 65 ans et plus, des électorats qui ont contribué à la victoire du candidat républicain en 2016.

Biden éclipse facilement Trump chez les Noirs, les Hispaniques, les femmes, les indépendants et les Blancs qui ont obtenu un diplôme universitaire. L’avance de l’ancien vice-président chez les femmes qui ont un diplôme universitaire est de 39 points de pourcentage. Énorme.

Le président continue de jouir de l’avantage sur la question de savoir qui peut le mieux gérer l’économie. Mais la plupart des Américains sont opposés à son appel à rouvrir le pays le plus rapidement possible. Cette question risque de prendre une importance accrue avec l’apparition de nouveaux foyers de contagion dans des États importants comme la Floride, l’Arizona et le Texas.

Le Times publiera demain un sondage encore plus attendu que celui d’aujourd’hui. Il mesurera les appuis des candidats dans les États clés de 2020. On verra alors quel parti aura vraiment besoin de s’inquiéter, quoique le sondage de ce mercredi n’a vraiment rien de rassurant pour Donald Trump et son équipe.

60 réflexions sur “Le sondage du jour

  1. stemplar dit :

    @richardhetu

    Pourquoi pensiez-vous que les sondages pouvaient être moins favorables pour @JoeBiden?

    1. Stemplar dit :

      Les résultats des sondages NYT/Sienna College qui seront publiés demain et jeudi pourraient être moins favorables à
      @JoeBiden, selon mon interprétation de la méthodologie. (Via Twitter)

      1. Richard Hétu dit :

        L’échantillonnage me semblait favoriser Trump. C’était sans compter ses pertes chez les Blancs, les hommes, les personnes âgées, etc.

    2. Loïc Duplantis dit :

      À 14% d’avance, ça se rapproche de la marge de victoire de Reagan face à Mondale en 1984 alors que Reagan avait remporté chaque État sauf le Minnesota et le district de Columbia. Si Trump l’emporte, ça serait la plus grande remontée pour un président sortant jamais vu, à part peut-être la remontée de Truman face à Dewey en 1948. La vraie question est: est-ce que cette élection pourrait déjà être décidé alors qu’on est seulement en juin?

      1. Stemplar dit :

        À souhaiter main entre aujourd’hui et le 3 novembre, il y a une éternité.

  2. Pierre Belley dit :

    Enfin de bonnes nouvelles.

  3. treblig dit :

    Le danger qui guette les démocrates est de la complaisance comme sous Hillary qui a négligé certains états cruciaux de la « rust belt ».

    Maintenir un haut niveau de mobilisation chez les troupes va être le défi démocrate.

    Et laissez Trump se couler lui-même avec ses déclarations intempestives. Certains commentateurs un peu cyniques, ont d’ailleurs noté que les dépenses républicaines pour le flop de Tulsa devraient être plutôt imputées au parti démocrate

  4. ghislain1957 dit :

    « Le président continue de jouir de l’avantage sur la question de savoir qui peut le mieux gérer l’économie. »

    Je ne comprends pas pourquoi tRump jouit de l’avantage à savoir qui peut mieux gérer l’économie. Sa « trade war so easy to win » a créé du chômage et des hausses de prix, sa négligence et son ignorance de la pandémie ont créés millions de chômeurs et une chute du Dow Jones presque aussi pire que celle de la grande dépression. Et je ne parle même pas de ses 6 faillites et de ses échecs commerciaux comme ses tRump steaks et tRump airlines.

    Ça prend quoi pour voir que cet homme est un échec total sur toute la ligne?

    1. onbo dit :

      Il réussit assez bien…., sauf sur les perceptions, sa spécialité.

      Ça prend quoi pour…? …Le présent sondage indique que beaucoup de gens voient mais laissent la grosse grenouille verte sauter sur les nénuphars qui susurre : As-tu vu mon dernier triple salto arrière?

      Un narcissique n’avouera jamais que son saut (show) était nul.

      Encore quelques autres événements comme la rentrée de nuit de Tulson et les sondages continueront de montrer ce que Trump refuse de voir.

      Gageons qu’il voit les données du lien ci-bas, mais qu’il n’y croit absolument pas. So be it! Narcissisme et science ne font pas bon ménage.

      https://www.washingtonpost.com/opinions/2020/06/12/these-are-9-senate-seats-most-likely-flip/?arc404=true

    2. Gilbert Duquette dit :

      @ ghislain1957

      C’est que le DJ est de retour depuis longtemps au-dessus des 25 000 points.

      Après sa chute historique à 18 341 le 24 mars, il a remonté graduellement jusqu’à un sommet de 27 572 le 08 juin. Il se situait hier à 26 156

      1. Aube 2005 dit :

        Vous décrivez très bien le RÊVE AMÉRICAIN (american dream).
        Parce que le DJ augmente, l’économie va très bien madame la marquise.
        Aujourd’hui, le Dow Jones n’est que de la spéculation à l’avantage de ceux qui écrasent la classe moyenne et les pauvres. MAGA.

      2. ghislain1957 dit :

        @ Gilbert Duquette

        Je sais bien que le DJ est de retour au delà de 25,000 points, mais il reste encore à 4,000 points sous son haut historique. Tout ça à cause de la négligence du gros clown et de son « hoax » démocrate. Et il y toujours bien 40 millions d’américains qui ont perdu leurs emplois par sa faute.

    3. papitibi dit :

      Bin… Biden gère son aquarium de poissons rouges, alors que Trump, lui, il fait grimper la Bourse, il fait chuter la Bourse, c’est un biznessman qui paie pas ses créanciers, c’est un maître de la faillite payante, c’est un tricheur au golf, bref, il est parfait!

      Et puis, il a un VRAI programme: BUILD THE WALL, qu’il disait. BUILD THE WALL, qu’il peut dire encore pcq il a été assez brillant pour ne PAS y ajouter plusse que 4 ou 5 pieds de longueur. Et assez brillant pour affirmer que c’est le mur qui protège du virus importé du Mexique. Pas les dépistages, qui eux, font mal paraître not’ beau bilan.

      Par contre, si la pente des sondages est trop raide, trop…. slippery, avec ses semelles de cuir très très cher, il va peut-être prendre une débarque alors il va porter des bottes en loup marin. C’est large, pis il y a d’la grippe! Heu… d’la grip!

      Et puis, peut-être que d’ici quelqures semaines un policier noir va faire du profilage racial et tirer dans le dos d’un beau grand blond aux yeux bleus? Comme ça, Benito Trumpollini va pouvoir dire que le LAW and ORDER, ça marche!

      1. Haïku dit :

        💯Excellent 💯 !

      2. Rosaire Martin dit :

        Vous appelez ça faire grimper la bourse!!! Depuis un an, j’ai perdu le tiers de mon fonds privé de retraite. Tout ce qu’il fait grimper aux barricades, ce sont les jeunes, les personnes de couleur, les immigrants, les femmes diplômées, les hommes diplômés, etc. Bravo pour sa belle gestion de la pandémie en encourageant les comportements à risque. Bravo pour contredire constamment le directeur de la Santé. Bravo pour sa guerre avec la Chine parce qu’il voulait que le gouvernement chinois l’aide à tricher pour les prochaines élections, ce qu’ils refusent de faire.

    4. Réal Godbout dit :

      « Le président continue de jouir de l’avantage sur la question de savoir qui peut le mieux gérer l’économie. »
      Ça n’a rien de vraiment étonnant. De façon générale, les politiciens de droite sont perçus, à tort ou à raison, comme les plus en mesure de gérer l’économie. Encore de nos jours, bien des gens croient que la prospérité est incompatible avec l’environnement ou la justice sociale.

      1. Nefer111 dit :

        @RéalGodbout
        … « Encore de nos jours, bien des gens croient que la prospérité est incompatible avec l’environnement ou la justice sociale. »
        Que voulez vous … on est cerné par les CONS ! 🤷🏻‍♀️

    5. Rosaire Martin dit :

      Même avant la pandémie, je me posais déjà la même question. Depuis un an, j’ai perdu une grande partie du fonds de retraite privé que je m’étais accumulé qui en particulier dépend du marché américain. Alors qu’on ne vienne pas me dire que Trump gère bien l’économie. Le plus vieux des mes neveux décédé du virus en Louisiane à 65 ans et on attribue son décès à une faiblesse cardiaque et on lui disait qu’il était trop vieux pour une transplantation. C’est vrai mais il est décédé bizarrement dès le début de la pandémie. Cette semaine, une cousine de mon âge dans le Maine a fait une tentative de suicide et a été placée dans une aile psychiatrique d’un hôpital du Nord du Maine. Elle a utilisé la somme versée par Trump pour créer un fonds funéraire pour son enterrement. Make America great again.

    6. franlabrecque dit :

      C’est que l’orange croche fait tout pour ne pas être élu, aussi simple que ça, seulement l’écouter le regarder aller…..believe me ….plus ignorant que lui c’est impossible .

  5. Martin cote dit :

    Il reste 4 mois…et Biden doit garder le moment un et ne pas faire d’erreur…….il va y avoir les trous débats entre Biden et Trump et Biden devra se préparer avec minutie car le gros moron va y aller de toutes les attaques possibles….si Biden passe à travers les 3 débats sans fausse note….çe sera fini pour le simili president…

    1. Benton Fraser dit :

      Ce qui est frustrant, c’est que Biden n’a pas le droit à plus 2-3 erreurs d’ici 4 mois alors que Trump n’a pas le droit à plus d’une demi-douzaines d’erreurs par jour d’ici 4 mois!

      1. Rosaire Martin dit :

        Vous avez malheureusement raison. C’est particulièrement frustrant. Quand est-ce que tous les Américains vont voir clair à travers le tas de mensonges qu’aucun politicien américain n’a fabriqué avant lui sauf peut-être Nixon.

  6. Toile dit :

    « Le président continue de jouir de l’avantage sur la question de savoir qui peut le mieux gérer l’économie« .

    Moi aussi ça me pose de très sérieuses interrogations. C’est pas gérer. J’y vois guère de planification, ni de mécanismes de contrôle, juste de l’improvisation sur une politique du chaos. Les déchirures intempestives des différents accords avec des « alliés » commerciaux, ne font qu’isoler. Sans compter les guerres commerciales qu’il décrète pour un rien.

  7. noirod dit :

    Il n y a qu’un seul sondage qui compte c’ est celui qui aura lieu en novembre.
    Le président continue de jouir de l’avantage sur la question de savoir qui peut le mieux gérer l’économie. C’t’ une joke ca ? Il a détruit les alliances, favorisé les tits namis, appauvri la classe moyenne, fermé les frontières économiques et j’ en passe et des plus dommageables ! C’ est le plus incompétent président que nos rednecks de voisins continentaux auront eu !!!

    1. gigido66 dit :

      Les « forts en gueule » impressionnent et attirent l’attention. Pour certains, l’idée ou la représentation de « gérer » signifie « gueuler ». Les chiens les plus impressionnants sont ceux qui vous jappent après et vous montrent les dents…Donald est le parfait méchant pitbull pour cette catégorie de personnes qui croient, à tort, que les coups de gueule accompagnent les gestes et les actions.

  8. titejasette dit :

    Wall Street et les gestionnaires de fonds commencent à envisager la victoire de Biden. Ils repositionnent les portefeuilles. Avant la crise boursière, qques uns envisageaient une baisse brutale des titres boursiers en cas de victoire de Biden. Ce n’est plus le cas maintenant.

    Ce que j’attends de voir. Si Trump n’est pas réélu, je souhaite que le peuple lui colle une poursuite collective sur le dos pour avoir menti et minimisé sur les dégâts causés par virus en pleine pandémie (pendant qu’on observe une augmentation du nombre de cas et de morts), il déclare « c’est minuscule, le virus est en train de mourir »

    Ca pue à plein nez, cette ordure irresponsable.

    Peu importe qui va être élu, l’économie (je parle de l’économie et non la Bourse) va rebondir en 2021 (parce que l’économie a touché le fonds en mars dernier et pcq le vaccin sera trouvé).

    « Je ne comprends pas pourquoi tRump jouit de l’avantage à savoir qui peut mieux gérer l’économie » – ghislain1957

    Le mythe que Trump est meilleur que Biden (dans la gestion de léconomie) vient de tomber. C’est le vaccin qui va sauver et faire rebondir l’économie.

    Dr Fauci et qques spécialistes pensent (à raison) que plus le temps passe, plus on a des chances de mettre la main sur un bon vaccin. Ils pensent qu’au début de 2021….Bof, on verra ça, rendu là.

    1. titejasette dit :

      3è ligne : avant la crise sanitaire

  9. Racza dit :

    Attendre que le locataire de la Maison Blanche fasse des erreurs pour obtenir le graal n’est, à mon avis, pas la meilleure solution et surtout insuffisant.
    Si l’on regarde en arrière ((2008) l’équipe de campagne de B. Obama était toujours en mouvement et près des électeurs, ce qui ne me semble pas le cas pour Joe Biden et n’a pas été le cas pour H. Clinton.

    1. Benton Fraser dit :

      C’est que le show de clown que fait Trump monopolise beaucoup de médias et Trump sait que « l’entertainment » attire l’attention des américains et non les « facts & news »…

  10. Louise dit :

    Biden 50% Trump 36%
    Une autre bonne nouvelle pour le parti démocrate et pour nous.
    Mais avec Trump on a appris à ne pas se réjouir trop vite. Dans son cas la corruption a toujours été gagnante. Mais je ne peux pas croire qu’il ne va pas rencontrer son Waterloo, tous les despotes frappent un mur un jour ou l’autre.

  11. Louise dit :

    C’est difficile de comprendre pourquoi Trump continue de jouir de l’avantage pour sa gestion de l’économie.
    Mon avis c’est qu’il a tellement répété qu’il était un bon gestionnaire que cette idée est entrée dans le cerveau des gens et c’est très long de se défaire d’une conviction.
    Tout le monde sait que sa gestion de l’économie est un échec comme le reste mais c’est la perception des gens qui reste positive. Pour ses électeurs surtout c’est très difficile d’admettre qu’ils se sont trompés.

  12. Alexander dit :

    Tout est question de perception.

    L’économie allait bien sous Obama et a continué sous Trump. Mais le pays est hyper endetté et il faut voir l’impact des baisses d’impôts massives de Trump. Pas convaincu que ça a eu l’effet escompté à part surendetter le pays et encore couper dans les programmes sociaux.

    Avec la pandémie, l’économie en a pris un solide coup sur la gueule, mais ce n’est pas juste la faute de Trump, c’est aussi Act of God.

    Le taux de chômage est très élevé et le débat de l’accès aux soins de santé devient un incontournable quand le COVID tue 120 000 personnes, plusieurs par faute de soins.

    Les programmes sociaux deviennent névralgiques en situation de crise et les démocrates sont bien plus enclins à les améliorer que les détruire .

    Il faudrait une relance marquée de l’économie et la découverte d’un vaccin providentiel dans les prochains mois pour que Trump surfe là-dessus pour sauver sa pitoyable présidence.

    Quatre mois pour ce miracle? Je n’y crois pas. La pandémie n’est pas finie. Tout le secteur des loisirs patauge dans la distanciation avec autant de chômeurs à la porte. Le retour des ligues professionnelles est menacé avec les milliards qu’ils représentent. L’aviation et l’hôtellerie sont plombées.

    Quatre mois? Le discours vaniteux de Trump va frapper le Mur, le vrai Mur, celui des faits et de la réalité.

    Mais les démocrates ne doivent surtout pas baisser la garde et faire preuve de complaisance, Ils doivent garder l’oeil du tigre, l’instinct de tueur.

    Pas dans leur nature mais il faut nettoyer la soue de tous les Trump, McConnell, Barr, Kushner, Miller Pompeo et compagnie qui infectent le pays comme un puissant COVID45.

    Se débarrasser de ces bandits en cravate est un pas vers le vaccin.

    1. Dekessey dit :

      « Quatre mois pour ce miracle? Je n’y crois pas. »

      Vous savez ce qui regroupe les américains autour de leur président?
      Lui et sa suite le savent, et vous pouvez comptez sur eux pour provoquer quelque chose avec une des deux cibles potentielles.

  13. Gilbert Duquette dit :

    Il est intéressant d’observer le comportement de certaines personnes qui d’un côté plus que de l’autre ont surement pris position pour Trump au début soit pour :

    Provoquer les échanges,
    S’allier sur la théorie du seul contre tous,
    Parce qu’ils croyaient à ses idées.
    Parce que dans tout ce qu’il dit, il venait les chercher sur un ou deux sujets.

    Ces personnes aujourd’hui sont pris dans cette spirale infernale de défendre l’indéfendable.

    Au début pour certaines personnes ce n’était qu’un jeu, un passe temps mais aujourd’hui ils semblent prisonnier de ce qui n’était qu’un jeu pour eux, un divertissement.

    Il semble bien que plusieurs aient trouvés la force qu’ont ces gens qui savent reconnaître qu’ils se sont laissés happer par les évènements, plusieurs ont trouvés en eux la grandeur et la force de cette humilité si souvent oubliée d’admettre qu’ils se sont fait prendre dans cette spirale infernale de défendre l’indéfendable.

    J’espère que ce mouvement de prise de conscience ne sera pas éphémère et qu’il perdurera et grandira jusqu’au mois de novembre.

    1. onbo dit :

      Si un vaccin survenait rapidement, ça veut pas dire que Trump est pour autant plus méritant ou un meilleur président…

      De toute façon. les points qu’il pourrait en tirer sont déjà perdus par la tenue vestimentaire de rentrée de nuit à la WH.

      Des centaines de milliers de gens d’affaires ont vu un Président débraillé sans raison. Trump pouvait se costumer en président pour rentrer, compte tenu de la distance à vol d’oiseau. Ça signifie qu’il était hors de lui, en crise sévère. Aucune personne d’affaires ne se serait autorisé pareil laxisme. Aucun CEO de compagnie non plus, au risque évident de chute de ses actions, au sens propre et figuré.

      Et si c’était pour jouer au misérable et faire le peuple se rapprocher de lui, cela confirmerait qu’il est un populiste affamé et non un gestionnaire affirmé, ce que nous suggèrent les faillites de Trump et nous rappelle la sortie possible de ses rapports d’impôts…

      Là on sort des perceptions. Et avec les livres de Bolton et Mary Trump, les perceptions risquent de changer pour de bon.

      1. Sueurs dit :

        C’est qu’il était à son naturel en rentrant à la MB, fake fake, rien d’un homme d’état,qui doit se tenir comme il se doit peu importe la situation où il se trouve.

    2. lechatderuelle dit :

      Gilbert Duquette il y en a plusieurs qui sont républicains et non trump et qui voteront pour lui, malgré tout…
      Certains sont républicains de père en fils… d’autre détestent les démocrates pour une raison bien à eux et voteront pour n’importe qui se présentant pour les républicains…
      d’autres y vont pour leurs convictions personnelles que ce soit le mariage gai, l’avortement, Dieu, le 2 eme amendement, la guerre, la supériorité américaine sur le monde, les taxes et les impôts, les immigrants, le pétrole….

      Bref, 100 000 raisons, souvent farfelues….. l’égocentrisme américain est très dominant dans leurs gestes…

      Donc plusieurs ne votent même pas pour les projets sociétaux proposés ou pour des idées… ils votent bêtement….. et ça donne ce qu’on a vu…..

      les messages qui contestent la réalité parallèle de trump commencent à faire des brèches sur son teflon….

      Maintenant que tout les états vivent la pandémie, les citoyens voient les résultats et les impacts chez-eux…
      Les guerres commerciales lancées par trump ont couté cher aux fermiers américains qui ont été sauvé par de massives subventions fédérales, mais ça horrifie plusieurs d’entre eux de voir l’endettement de leur pays…..
      les manif anti-racistes et surtout le ton hargneux de trump en ont secoué d’autres….

      Est-ce suffisant?

      Faudra voir le prochain rallye en Floride…
      Le virus explose là-bas…. les équipes professionnelles ferment leur camp préparation les unes après les autres… car même isolés et testés, les joueurs attrapent le virus…..

      J’ignore si le 1200 $$ promis est arrivé dans les poches de TOUS les américains, mais l’aide gouvernementale US tire à sa fin avec les déconfinements….

      Les gens sentent l’odeur de la faillite, subitement….
      le chômage achève pour plusieurs…. et 40 % de pas grand chose, ça ne paye même pas la bouffe….

      il y a loin de la Coupe aux lèvres pour les Démocrates… mais sans bruit, ils avancent un peu plus chaque jour….

      Le scénario est excellent de laisser aller trump, tout seul, sur toutes les tribunes…..

  14. Dekessey dit :

    Other 14%?
    C’est beaucoup il me semble.

    1. simonolivier dit :

      @dekessey Non pas nécessairement si vous examinez la méthodologie attentivement. Ils sondent des registered voters et non des likely voters. Donc, de ce 14%, il y a des indécis et beaucoup de gens qui ne voteront tout simplement pas.

  15. Mona dit :

    Ce qui m’inquiète est le manque d’enchaînement tactique du parti démocrate.
    Qui perd des opportunités pour remplacer les images créées par les méthodes de communication très rodées de l’equipe Trump.

    Trump un bon gestionnaire ?
    Mais que l’on martèle ses conneries diverses, ses fraudes, ses faillites autant que l’accentuation des inégalités sous sous règne.

    Ca ne sert à rien de dire mollement : « il travaille pour lui sa famille ses amis »

    Ben oui il fonctionne comme un parrain. Ou en parrain. Je ne sais pas. ???
    Il faut remplacer les images qu’il a créées par d’autres images dévastatricespour lui, çane manque pas.

    Je ne comprends toujours pas ce que veux vraiment le parti démocrate.
    Vous avez des pistes ?

    1. onbo dit :

      Mohammed Ali a bouleversé la boxe en s’appliquant à ne pas prêter flanc aux coups de l’adversaire, à les faire jouer, à les laisser s’épuiser, …………. tout en étudiant dans le réel des micro-secondes l’angle ou le côté faible de l’adversaire ainsi que l’amorce de ses séquences d’attaque et surtout le moment d’inattention précédent son repli.

      La politique en campagne électorale, c’est comme la boxe ou l’escrime, un jeu de points. C’est aussi un jeu de poings, adrénaline et spectacle oblige. Mais c’est d’abord un jeu de pieds, de repositionnement permanent. Le jeu de pieds bien que visible à tous est on ne peut plus trompeur pour l’adversaire comme pour le spectateur moyen.

      Les meilleurs coups, on ne les voit qu’une fois marqués, en reprise et au ralenti de préférence, sinon c’est trop vite et subtil pour l’oeil d’un observateur non initié. Et j’en suis.

      À la boxe, les juges comptent les points marqués.
      En campagne électorale, les sondeurs nous révèlent les résultats des sondages.

      Transparence: Je ne regarde pas la boxe pcq le but est de mettre un autre humain KO, comme dans Komotion cérébrale. Mais je ne la condamne pas non plus, pour sa contribution à la formation du caractère et à la maitrise des pulsions.

      1. Mona dit :

        C’est vrai et beau ce que vous dites @onbo
        Et ca nous permet de recadrer le regard sur les équilibres, les opportunités, les prises de décision, les choix.
        Promis, je regarderai – pour la première fois de ma vie – un combat de boxe à la lumière de votre analyse …et plus rapidement les politiques aussi ! Merci

  16. lechatderuelle dit :

    Mona probablement que les sondages leur disent de ne pas « gaspiller » un sou en ce moment… trump travaille pour eux….
    et il y a le Projet Lincoln qui est très mais très efficace….

    les Démocrates ne veulent surtout pas devenir une cible de ce groupe qui laisse voir ses capacités impressionnantes en livraison de message….

    Donc républicain vs républicain … en ce moment pousse les Démocrates vers le haut sans s’astreindre à des pub négatives contre trump….

    j’espère qu’au bon moment, les pubs démocrates seront axées vers Biden et positives et non pas encore du négativisme anti-trump….

    Les gens ont besoin d’espérer, de se remettre à croire que, justement, « ça va bien aller »… même si on sait que la suite pandémie risque d’être douloureuse pour de nombreux américains, sans le sou….

    1. J.C.Virgil dit :

      @chat de ruelle

      Les Démocrates en choisissant Jo Bidon se sont condamnés au vote négatif. Qui va croire que cet homme que des dizaines d’années en politique ont enrichi a vraiment des mesures concrètes à proposer pour réformer une système politique taillé sur mesure pour enrichir les plus riches, wall-street et les grands lobbys ?

      1. lechatderuelle dit :

        J.C.Virgil il est vrai qu’un homme qui est en politique depuis 40 ans et plus san savoir ressorti du cercle de Washington pendant toutes ces années pour « venir » au monde comme vice-président d’Obama, n’inspire que une hystérie parmi les électeurs….

        Mais il peut tabler dans ses messages sur un travail d’équipe en contrepoids au one-man show de trump depuis 4 ans….

        Et, avouons-le, les 4 prochaines années seron , à peine, suffisantes pour réparer tous les ponts brûlés par trump…. àl’international comme au national….
        Fait que Biden aura un mandat modeste en attentes….

        il ne s’attaquera pas à de larges pans de réformes… il n’en a pas l’âge, ni les capacités…..

        il jouera l’image du bon gars, calme qui laisse une image rassurante….

      2. ghislain1957 dit :

        @ J.C.Virgil

        « Qui va croire que cet homme que des dizaines d’années en politique ont enrichi a vraiment des mesures concrètes à proposer pour réformer une système politique taillé sur mesure pour enrichir les plus riches, wall-street et les grands lobbys ? »

        La différence entre tRump et Biden est que Biden sait s’entourer de conseillers compétents et qu’il est à l’écoute des gens. Tout le contraire de l’attitude dictatoriale de tRump qui jusqu’à ce jour a sacré dehors les quelques gens compétents pouvant l’aider à naviguer à travers les écueils et qu’il a remplacés par des marionnettes qui font ses quatres volontés.

      3. J.C.Virgil dit :

        @chat de ruelle

        il ne s’attaquera pas à de larges pans de réformes… il n’en a pas l’âge, ni les capacités…..

        il jouera l’image du bon gars, calme qui laisse une image rassurante….
        **************

        Je crois aussi que c’est ce qu’il fera mais est-ce suffisant pour redresser un pays qui s’enfonce dans les inégalités sociales et raciales , où pendant que le 1% de la population accapare de plus en plus de richesses pendant qu’une partie de plus en plus importante de la population s’appauvrit.

        Des statistiques économiques nous apprennent que depuis que la fermeture a commencé le 18 mars, la classe milliardaire américaine a vu sa richesse augmenter de 584 milliards de dollars, soit 20%, pendant que les travailleurs des classes moyennes n’ont reçu qu’un seul chèque conditionnel de 1200 $.

    2. Mona dit :

      Oui @lechatderuelle je comprends..
      En fait j’ai très peur, qu’une fois installées, les images/slogans/propagandes trumpiennes se réactivent à un moment d’émotion, de drame, de conflit… et comme je m’attends à ce que l’équipe de fascistes qui entoure Trump en fabrique, …
      J’ai la trouille !
      Mais bon, je suis loin et il me manque beaucoup de données et de ressentis.
      Merci en tout cas pour votre réponse qui m’éclaire sur les mutations mentalités aux USA.

  17. titejasette dit :

    « Other 14%? C’est beaucoup il me semble. » – Dekessey

    D’accord avec vous.

    Il y a une semaine une infirmière interviewée sur CNN a déclaré:

    Je ne sais pas pour qui voter. La dernière fois j’ai voté pour Trump. Je voterais pour un candidat rassembleur et je ne l’ai pas trouvé en Trump. Je sais que ceux qui ont voté pour Trump en 2016 ne sont pas bavards comme moi (sur la TV).

    Les autres: 14% ? Oui c’est beaucoup de discrets !

  18. Pierre Lesage dit :

    Être à la place de Biden, je laisserai l’autre s’autopeluredebananiser, ou se noyer dans sa perpétuelle fiance de bovidés, et d’appliquer la pression en temps utile, ce qui stratégiquement reste à déterminer quelque part un peu avant ou un peu après sa confirmation et celle de sa colistière, on présume.

    Le stress sur la personne du président ne déclenchera que d’autres frustrations traduites dans des paroles sans bon sens et dans des tweets qui semblent n’avoir plus la côte chez bon nombre d’américains comme en témoignent ces récents sondages.

  19. J.C.Virgil dit :

    Elle est bonne Trump le président des milliardaires gère mieux l’économie .Comment peut-on être aussi bête ! Cette étude de *Institute for Policy Studies* nous apprend que depuis le début de la pandémie pendant que le citoyen américain *ordinaire * recevait un gros chèque de 1,200$ , la classe milliardaire américaine a vu sa richesse augmenter de 584 milliards de dollars, soit 20%.

    Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, encore une fois la personne la plus riche du monde, a ajouté près de 44 milliards de dollars à sa fortune au cours des trois derniers mois, et vaut désormais environ 156,8 milliards de dollars, selon l’IPS. Certains, comme le co-fondateur de Twitter Jack Dorsey, ont plus que doublé leur richesse.

    C’est vrai qu’avec le fameux ruissellement vers le bas tout le monde devrait finir par avoir sa part 🙂

    https://ips-dc.org/us-billionaire-wealth-584-billion-20-percent-pandemic/

  20. Pierre s. dit :

    ————————-

    Et Bloomberg lui aussi aura des $$ à mettre dans des pubs anti-anouille un moment donné
    ca va jouer dur des deux bord et l’andouille va se faire servir sa propre médecine cette fois ci.

  21. Loufaf dit :

    Je crois également, qu’ il y a une prise de conscience chez les États- uniens. Le gros nul qui s’approprie le travail économique d’ Obama.  » scrape » à peu de chose près tous ses programmes, met fin à des traités et s’ acoquine avec tous les dictateurs de la planète. La gestion de la pandémie aux states montre l’ étendue de la nullité du gros despote. Il redémarre ses freak shows comme si de rien n’ était( au diable la contamination!) , menacer de se servir de l’ armée , contre des manifestants pacifiques, mettre les gens au travail avec une pandémie, non contrôlée. Il n’ a pas compris que pour redémarrer l’ économie, les gens doivent être en santé et ne pas tomber malade. Il se présente comme le champion de l’ ordre et des lois, quand nous savons qu’ il sème le chaos partout et bafoue les lois allègrement. Espérons que les électeurs s’ en souviendront encore en novembre.

  22. FlorentNaldeau dit :

    @ghislain1957, 07h00 « Je ne comprends pas pourquoi tRump jouit de l’avantage à savoir qui peut mieux gérer l’économie. »

    À mon avis c’est uniquement une question d’image et de conclusions préalables automatiques de la part de bien des électeurs. Pour eux, DT a été un homme d’affaires et il a accumulé les milliards, donc il est nécessairement excellent pour gérer l’économie. Raisonnement qui a été conforté et amplifié par son émission « The Apprentice » où il jouait le rôle du Grand Patron qui domine tous les autres par ses « fines » analyses de la performance de gestion des autres.

    Bien sûr, il a accumulé les faillites, les échecs commerciaux et les factures impayées, mais il n’a évidemment jamais été question de tout cela dans cette émission (enfin je le suppose), de sorte que cette réalité n’a pas cheminé dans l’esprit du public. C’est l’image extraordinairement positive d’un homme d’affaires qui a réussi et qui « connaît ça, l’argent » qui a été gravée de manière impérissable dans les mémoires. Et peut importe si les faits contredisent la légende.

  23. Toile dit :

    « Other 14%? C’est beaucoup il me semble. » – Dekessy

    Si on reprend le billet « Le sondage ( canadien) du jour »:
    Biden 49 %. trump : 36%
    + other 4% + not sure, 9% + would not vote, 2%

    Ce sondage pourrait mettre sous la meme rubrique «  other » les 4% + les 9%. On arriverait à 13%.

  24. Aube 2005 dit :

    Les vrais républicains veulent reprendre le pouvoir dans leur parti avec le Project Lincoln car ils se fait écrasé par le Tea Party qui domine présentement.
    Alors, je crois que les vrais républicains voteront pour le parti Démocrate afin d’éliminer cette race de bandits qui ont usurpé leur parti.
    S’ils ne réussissent pas, il faut prévoir que ceux qui sont derrière le Project Lincoln formeront un nouveau parti.

  25. Gina dit :

    C’est le résultat des sondages qui l’a rendu fou hier en Arizona hier soir . Il avait l’air d’un 🐵 enragé dans un cage tellement il était agité sur le podium . S’il continue à être aussi agité , il va finir par faire une crise cardiaque sur la scène . Le pouvoir lui glisse sur les pieds . C’est toute la famille qui est déboussolée ces temps-ci . J’ai la photo de jared et Ivanka sur CNN hier soir , oh mon dieu , ils n’ont pas l’air heureux . Il y a quelque chose que trump ne comprend pas ,ses déclarations de guerre à la population ne fonctionne pas . Ce sont des déclarations qui fonctionnent en Israël contre les Palestiniens et là encore les Palestiniens défient toujours Israël malgré ses mesures répressives . Les États-Unis demeurent un pays démocratique même si les citoyens ont fait l’erreur d’élire un plutocrate à la présidence .
    .

  26. Madalton dit :

    Fake news! Ses sondages internes montrent le contraire.

    https://www.politicususa.com/2020/06/18/trump-criticizes-fake-poll-numbers-in-my-polls-were-ahead.html

  27. A.Talon dit :

    «[Le Drumpf] continue de jouir de l’avantage sur la question de savoir qui peut le mieux gérer l’économie.»

    Incroyable! Ce que les gens peuvent être ignorants! Ne savent-ils pas que le succès économique des dix dernières années repose essentiellement sur les décisions judicieuses et le travail acharné du président Obama? Et aussi à beaucoup de chance.

  28. Carl Poulin dit :

    J’aimerais connaître le pourcentage des gens scolarisés qui appuient Biden, juste pour vérifier la théorie que plusieurs avancent en disant que ce ne sont que des ploucs sans éducation qui votent Républichiants.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :