Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Je ne vois pas [la contagion au coronavirus] ralentir pendant l’été ou l’automne. Je vois ça plutôt comme un feu de forêt. Je pense que partout où il y a du bois à brûler, ce feu le brûlera.»

Michael Osterholm, directeur du Centre de recherche et de politique sur les maladies infectieuses à l’Université du Minnesota, contredisant dimanche à l’émission Meet the Press les propos de Donald Trump selon lesquels la pandémie de COVID-19 qui a infecté plus de 2,3 millions d’Américains disparaîtra. Comme d’autres experts en santé publique, le Dr Osterholm estime que l’augmentation des cas de contamination dans plusieurs États américains n’est pas seulement attribuable à un dépistage plus répandu.

(Photo NBC News)

39 réflexions sur “La citation du jour

  1. Roger Allard dit :

    C’t’ivident

  2. Martin cote dit :

    Trump ne doit pas l’aimer celui-là…..

  3. Mouski dit :

    Osterholm! You’re fired.

  4. ghislain1957 dit :

    Comme je disait dans un billet précédent, il n’y aura pas de deuxième vague aux zétats-zunis, seulement une première vague qui va s’éterniser jusqu’à ce que l’immunité collective soit atteinte.

    Laissons nos frontières fermées, ces Covidiots ne sont pas les bienvenus au Canada.

    1. Geneviève dit :

      Le problème c’est que les dernière données laissent penser que l’immunité pour ce virus est temporaire. Ainsi une personne l’ayant eu pourra l’avoir à nouveau.

  5. Gascar dit :

    Espérons que la MB y passera ,car du bois mort et pourri y en a masse dans ce coin là.

    1. Bartien dit :

      Malheureusement du bois pourri ça brûle mal !!

      1. Haïku dit :

        😉😉👌👌

  6. On dirait qu’il n’y aura pas de football de la NFL cette année. Catastrophe !

  7. Carl Poulin dit :

    Y a-til encore du bois à brûler en Floride? Le rally de DT à Tampa est dans 3 jours

  8. Mona dit :

    Des voix se lèvent contre Trump.
    Je voudrais bien savoir quelles sont leurs réelles intentions.
    Ils sentent le vent tourner ?

    Quand on pense que John Bolton, Président de l’institut d’extrême droite conspirationniste Le Gatstone Institute …dit qu’il votera pour Jo Biden…

    Bon l’histoire est émaillée de retournements de veste authentique, comme le secrétaire de Jean Moulin, transfuge de la droite dure avant de devenir socialiste…

    Crediamo !!

    1. papitibi dit :

      Que le Grand Cric me Croque si j’adhère à la mouvance À TRIBORD, TOUTES – à laquelle appartiennent notamment John Bolton et tous ces ‘Very Good People’ à qui il avait confié des responsabilités ministérielles avant de les limoger.

      Mais, me dis-je, si MÊME ces gens-là finissent par vouloir arracher à l’Empereur Brutus sa tunique, c’est que forcément le cul du Prince est vraiment mal torché! Allez, Donald, quatre litres de javellisant et les odeurs disparaîtront!

  9. titejasette dit :

    La MB a tenté de réparer les pots cassés et a dit que Trump a plaisanté quand il a demandé de diminuer les tests lors du rallye. Le Con ! Il y a un temps pour faire ce genre de plaisanteries. Tu ne plaisantes pas sur le nombre de morts qui augmentent. Compassion #101.

    Le cas de contagion augmente pcq les manifestations ont continué. Toujours pas un mot pour unifier le pays et calmer la colère et la douleur/révolte des Noirs. Fais donc une déclaration mi-figue mi-raisin pour encourager un rapprochement des Amaricains. Une belle « joke » de racistes comme on en voit sur ce blogue et le tour est joué. Gestion de politichien # 101.

    Je ne vois pas de lumière au bout du tunnel pour eux-autres. J’ai hate à de nouveaux sondages

    1. papitibi dit :

      Nouveaux sondages?

      Dès qu’un nouveau sondage est publié, Nate Silver en fait mention sur son siter:
      https://projects.fivethirtyeight.com/polls/

      1. Madalton dit :

        Il y a ceux de Canada 338 qui projette le nombre de votes au Collège électoral. Les démocrates pourraient récolter 368 votes contre 170 pour les GOP.

        https://338canada.com/usa/

  10. PROBERT dit :

    Une forte recrudescence de la Covid aux USA dans les semaines et les mois à venir va alors être la plus grande évidence du chaos de la présidence Trump. Et ça à quelques mois ou semaines des élections. Si ce n’était pas du coté tragique de la Covid avec tous les décès les pertes d’emploi et les faillites, je me réjouirais.

  11. Layla dit :

    Il attend quoi pour allumer que les alliés continuent et/ ou interdisent les américains à entrer dans leur pays.
    Personnellement j’espère que la frontière canadienne restera fermée aux américains.

    1. Si la débandage u.s.a. continue, il sera intéressant de voir la réaction des « Alliés » en rapport avec leurs frontières.
      Un retour de boomerang pour Trump avec sa vision des affaires étrangères?

  12. Danielle Vallée dit :

    @ghislain1957: ‘jusqu’à ce que l’immunité collective soit atteinte’
    Il n’y aura pas vraiment d’immunité collective car l’immunité ne dure que quelques mois, six au plus, selon les recherches.
    Donc la Covid va revenir année après année ou simplement contaminer plus entement ou plus fortement au gré du temps, et cela va demander un vaccin annuel si jamais un tel vaccin est développé. C’est pas sûr ça non plus.
    Il faut commencer à penser à ce qu’on pourrait faire avec des Covid: soupe à la Covid, tarte à la Covid, vêtements en Covid. et ainsi de suite.

    1. Guy Pelletier dit :

      @Danielle Vallée

      Tout à fait, remarquer que plus personne ne voudra reconfiner ses gens arrêter leur économie plus aucun pays ne pouvant se payer ce luxe au risque d’être plongé ad vitam aeternam dans des crises économiques éternelles. On vise pas seulement l’immunité naturelle mais surtout a pouvoir traiter rapidement et efficacement les gens les plus atteints par la COVID-19 à l’aide de médicaments existants déjà pour d’autres pathologies qui sont actuellement expérimentés dans des études cliniques accélérées. Ceux visant l’immunité collective risquent de frapper un noeud l’immunité naturelle semblant de courte durée que dire si le virus se transforme le moindrement ce qui est fort probable comme le font les virus du même type que le SARS-CoV-2. Chose certaine le monde devra vivre avec ce virus qui semble là pour rester.

      https://www.journaldemontreal.com/2020/06/20/la-course-aux-remedes-une-decouverte-importante-et-prometteuse-a-quebec

    2. Surlaclôture dit :

      Ma réflexion peut paraître cynique, mais je me dis maintenant qu’il nous faudra apprendre à vivre dans un environnement où circule un virus potentiellement mortel. Le hasard et la géographie ont fait que nos régions ne connaissent pas la malaria, ni l’Ebola. Le sida était à ce jour la pire menace sanitaire pour les populations hors tropiques, et on a appris à contrôler, plus ou moins bien. La COVID vient changer cette donne.

      Il va falloir s’enlever de l’idée qu’on peut l’éradiquer, et apprendre à vivre avec et à la combattre avec les moyens présents et à venir.

  13. sorel49 dit :

    …. et Trump a beaucoup de bois sec et vert à brûler

  14. titejasette dit :

    Une des principales raisons de l’augmentation des cas de contagions c’est la réouverture trop tot des bussiness. Il me semblen que les spécialistes ont répété mille et une fois cette mise en garde. Trump n’a jamais cru à la science. Eh voilà le résultat.

    Il n’est pas question de refermer les boutiques, qu’ils disent. Alors on fait quoi ? On ferme les yeux sur les morts (ce sont des Noirs et des Bruns, ils ne comptent pas).

    Bel été CHAUD en perspective !

  15. Apocalypse dit :

    @Mona – 07:21

    ‘Quand on pense que John Bolton, Président de l’institut d’extrême droite conspirationniste Le Gatstone Institute …dit qu’il votera pour Jo Biden…’

    John Bolton ne votera pas pour M. Biden; je vous passe cet article de Cyberpresse:

    https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-06-22/pour-bolton-trump-a-beaucoup-amuse-kim-jong-un

    ‘M. Bolton n’entend voter en novembre ni pour M. Trump ni pour le démocrate Joe Biden, mais va « penser à un républicain conservateur à inscrire » sur son bulletin de vote.’

  16. Louise dit :

    Trump vit dans son monde parallèle, on le sait depuis longtemps et ça se confirme tous les jours. Il ne veut rien savoir des mauvaises nouvelles, il ne veut pas voir ce qui se passe réellement dans son pays et il ne veut surtout pas s’émouvoir des milliers de vies perdues. (en majorité des noirs et des latinos)

    « La covid c’est un petit gars de dix ans qui morve et 15 minutes plus tard c’est fini »
    Quand on a le cerveau d’un enfant de cinq ans, c’est comme cela qu’on voit les choses.

    Pendant ce temps-là la pandémie continue de s’accélérer dans le monde « avec le dernier million de cas signalés en seulement huit jours » selon l’OMS.

    S’il faut une preuve de plus que Trump doit être sorti de la Maison Blanche, en voilà une.

    1. MarcoUBCQ dit :

      Si Donald était seul dans son coin à délirer, ça ne poserait pas grand problème aux plus de 300 millions de citoyens. Mais il y a sans doute plus de 100 millions de personnes qui croient à ses délires. Le narcissisme c’est l’obsession de l’image, et pas tant ce que les autres voient réellement de vous, mais plutôt la représentation de ce que vous croyez qu’ils se font de vous. Le narcissisme c’est croire que seuls comptent le matériel, les apparences et l’extérieur. Pour Donald, qui a atterri dans le siège de potus comme par hasard, c’est l’occasion rêvé de tenter de contrôler l’image qu’il a de lui-même en contrôlant le pays dans lequel il vit. Mais il ne contrôle pas le pays, pas plus que tous ces narcissiques plus ou moins délirant ne contrôlent leur vie, et encore moins le reste de la planète. Le matérialisme extrême qui fut la normalité absolue du 20 ième siècle se bute à ses limites intrinsèques. Donald et ses fidèles représentent un paradigme qui se meurt et qui, finalement, n’aura jamais été plus qu’uen carotte se dandidant devant le bout du nez de l’humanité pour la propulser ailleurs. Ce temps est révolu et l’après paradigme matérialiste s’en vient à grands pas.

    2. constella1 dit :

      Louise
      J’ai lu sur un média qui se nomme raw story qu’un psychiatre reconnu lui donne un an d’âge mental . On surestimerait son âge mental à certains égards
      Encore moins capable de différencier ce qui est bien et ce qui est mal qu’à cinq ans donc pas encore en mesure d’aller vers l’autre trop préoccupé à combler ses besoins fondamentaux de bases à sa survie .Ses besoins étant l’attention entre autre exclusive portée sur lui Pour conclure ,Il en est encore à ses toutes premières phases de développement

      Alors imaginez un enfant d’un an à la tête des usa ….

  17. Toile dit :

    Sommes nous abasourdis ? Non, c’est l’évidence même que le déni et qu’un laxisme d’ action citoyenne concertée quant aux mesures sanitaires = coktail molotov de propagation. On pourra peut être finalement remercier cet ennemi invisible en novembre, lui et Derek Chauvin.

  18. titejasette dit :

    Même si ils (Trump et ses valets) ne veulent pas décréter le reconfinement, Apple a fermé plusieurs de ses magasins la semaine dernière, et ce, en informant ses clients de la raison de la fermeture. Cela a crée plusieurs chutes de la Bourse pendant plusieurs jours.

    ET voilà ! si les commerces ferment leur porte, cela équivaut à un reconfinement. Mais cela équivaut aussi à un ralentissement de l’économie ? Ben voyons c’est impossible ! L’économie est supposée de rebondir en V qu’ils disent. Je garde espoir, si espoir il y en a.

    Économie # 101

  19. Apocalypse dit :

    @Danielle Vallée – 07:33

    ‘Il n’y aura pas vraiment d’immunité collective car l’immunité ne dure que quelques mois, six au plus, selon les recherches.’

    J’ai lu sur ce six(6) mois, mais on disait de prendre avec des pincettes. Il fallait faire des recherches pour voir ce qu’il en est, mais effectivement, il est (bien) possible que l’immunité soit d’assez courte durée.

    Quand à un vaccin, on ne sait toujours pas; on parlait d’un an et d’autres parlait d’une période pas mal plus longue.

    Un autre article sur Cyberpresse ce matin remet en question la chronologie de la pandémie; voici le lien:

    https://www.lapresse.ca/covid-19/2020-06-22/la-chronologie-de-la-pandemie-remise-en-question

    Il semble fort possible que la COVID-19 était parmi nous, en Europe et en Amérique du Nord, pas mal plus tôt que les gens pensaient.

  20. Gabriel St-Jacques dit :

    Un virus ne s’arrêtera pas sans vaccin ou sans une immunité collective au sein de la population. Le but du confinement était de ralentir sa propagation pour ne pas envahir le système santé. Ça semble avoir été mission accompli pas mal partout de ce côté.

    Le virus de la grippe, malgré un vaccin et une immunité collective, fait environ 60 000 morts par année aux États-Unis peu importe les mesures qu’on prend pour le stopper.

    Le COVID-19, sans vaccin et sans immunité collective, fera environ 300 000 morts par année peu importe les mesures qu’on prend pour le stopper.

    1. papitibi dit :

      Le but du confinement était de ralentir sa propagation pour ne pas envahir le système santé. Ça semble avoir été mission accompli pas mal partout de ce côté.

      … mais il y aura eu des victimes collatérales.
      Des examens cliniques reportés à plus tard.
      Des biopsies, des échographies cardiaques, des radiographies pulmonaires, des examens en médecine nucléaire….

      Sans compter les CHSLD – qu’on définit comme des lieux d’hébergement mais qui demeurent néanmoins liés par la fesse gauche au système de santé. On retire le personnel ‘santé’ des CHSLD pour l’envoyer dans les hôpitaux, et trois mois plus tard, 95% des décès survenus au Qc entretemps sont survenus en CHSLD et autres établissements à vocation identique.

      La prochaine fois, j’ose espérer que la réaction sera plus ‘mesurée’… et qu’on ne déshabillera pas encore une fois le vieux Anselme pour permettre que l’on s’occupe de Elzéar ou de Philomène.

      Cela dit, ce qu’on a appris à guérir, c’est après des siècles de tâtonnements, de saignées, de lobotomies et de concoctions empoisonnées qui étaient pourtant destinées à guérir. On ne comprenait pas; on a appris sur le tas. Alors que la Covid nous serve collectivement de leçon…

      1. Haïku dit :

        Bien vu !

  21. lechatderuelle dit :

    Ce virus forcera peut-être les entreprises et les commerces à voir l’économie autrement…. la mondialisation se calmera peut-être, ramenant au gout du jour les petits artisans pour chaque villages et quartiers…. ce qui au final créera plus d’emplois mieux répartis sur les territoires….

    il restera toujours les achats en ligne… et le travail en ligne est probablement là pour rester….cette fragmentation des services aiderait les économies nationales a mieux réagir au virus en donnant de la souplesse aux dirigeants pour gérer le virus….

    mais si l’économie continue d’être globale, mondialisée … tous les pays demeureront fragiles et à la merci du moindre virus… et ça oblige des choix impossibles comme risquer le virus ou crever de faim un moment donné, ruiné…..

    Mais pourrons-nous inverser ce processus de fusion, de globalisation, de méga-multinationales….

    très douteux pour le moment car trop de dirigeants vivent dans le déni des impacts de ce virus…..

  22. onbo dit :

    @Le Chat

    Nous ne ferons pas marche arrière contre la globalisation des échanges, pcq il est bel et bien question d’échanges de biens et de services dans l’expression « Globalisation… sous-entendu…. des Échanges. La libération des économies nationales est encore chose à faire pour bon nombre de pays. Et ça ça plait pas aux hégémonies fondées sur la légitimité historique de l’exploitation abusive. Et ça, vous le savez, c’est dur et long à changer, l’abandon d’un privilège par trop payant.

    Par contre, la maturité et la quasi instantanéité des moyens de communication invite à travailler sans relâche pour l’amélioration des termes des échanges, c’est à dire, une meilleure et progressive reconnaissance de la valeur des biens et services, afin de diminuer et éventuellement éradiquer la servitude économique et politique des pays victimes d’abus financiers, militaires ou carrément de vol légal de leurs ressources premières. Acheter c’est voter, comme le dit Laure Warridel et voter c’est pour libérer nos propres producteurs coopératifs entre autres, qu’ils se nomment Agropur ou Natrel.

    La Covid frappe de plein fouet et avec évidence les excès majeurs d’échanges internationaux fortement subventionnés, directement ou indirectement; ce à quoi s’amuse le clown ignorant en taxant puis détaxant les produits chinois, puis en subventionnant et dédommageant les producteurs américains, brassant des centaines de vrais milliards pour des raisons électorales, sans le moindre souci pour l’humanité des gens affectés.

    Ce que vous écrivez est très juste. La covid nous rappelle à l’ordre, à la production de biens et services le plus près des gens, des usagers, des clients, en fin de compte, des citoyens, ce NOUS qui votons. Et collectivement, nous économisons des milliards et milliards de litre d’essence et de mazout à cesser de barrouetter sur les océans des chargements fortement subventionnés qui tuent partout les économies locales.

    …heureusement, il restera toujours des « chats » en ligne pour veiller au grain. !!! 😉

  23. Pierre S. dit :

    ———————

    Logique du pathétique looser Trump

    On arrete de dépister alors il va avoir moins de cas.
    On ne teste plus les gens décédés, donc pu de mort dut au Covid dans les statistiques.
    ET ca, ca va m’aider à être réélus.

    Ce débile est réellement dansgereux.

  24. Apocalypse dit :

    @Surlaclôture – 12:36

    ‘Ma réflexion peut paraître cynique, mais je me dis maintenant qu’il nous faudra apprendre à vivre dans un environnement où circule un virus potentiellement mortel.’

    Voici quelques informations pour vous faire réfléchir. La grippe saisonnière tue environ 3500 personnes chaque année au Canada; la COVID-19 a fait environ 8500 morts au pays et au Québec, le désastre dans les CHSLD a fait grimper le nombre de décès à 5400, alors je vous laisse mijoter ces chiffres pour en tirer quelque chose … 😉.

    1. Surlaclôture dit :

      Cher Apocalypse, c’est déjà tout mijoté et je souscris entièrement à votre vision relative de la dangerosité du virus Covid-19. Néanmoins, je suis aussi consciente que la grippe saisonnière fait « partie des meubles » chez nous. Ces morts-là sont disséminés sur le territoire et laissent peu d’empreinte dans notre imaginaire collectif, contrairement à ce coronavirus ‘nouveau et amélioré ».

      Mon point ici est simplement qu’il faudra aussi faire passer la covid-19 dans notre quotidien, lui faire perdre son aura de tueur en série pour pouvoir continuer à vivre malgré lui, comme les animaux sociaux que nous sommes, sans état d’urgence permanent.

      Maintenant, si on pouvait juste repartir la machine un peu plus lentement, maintenant qu’on sait que ce n’est pas si difficile que ça de laisser un break à la planète… mais c’est un autre sujet, hélas

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :