Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Il faudra attendre encore quelques jours avant de connaître avec précision la distribution des 1357 délégués en jeu lors d’un «super mardi» remporté de façon spectaculaire et inédite par Joe Biden, qui a effectué un retour en force en remportant au moins neuf États sur 14, dont le Texas, après avoir flirté avec la mort politique il y a quelques jours seulement. Mais il semble déjà acquis que ce retour en force fera de lui le nouveau meneur de la course à l’investiture démocrate sur le plan des délégués.

Le tableau qui coiffe ce billet ne contient ni les données les plus récentes ni celles à venir. Selon les projections du New York Times, Joe Biden pourrait se retrouver avec un total 670 délégués après le «super mardi», contre 589 pour Bernie Sanders, 104 pour Michael Bloomberg, 97 pour Elizabeth Warren, 26 pour Pete Buttigieg et 7 pour Amy Klobuchar.

Il faut 1991 délégués pour revendiquer l’investiture démocrate dès le premier tour de la convention démocrate de Milwaukee en juillet prochain. Possible que ni Biden ni Sanders n’y parviennent.

Biden a dominé dans tous les États du sud – Virginie, Caroline du Nord, Alabama, Tennessee et Arkansas -, porté par un appui massif des électeurs afro-américains. Mais il a également triomphé dans des États très majoritairement blancs où il n’avait même pas mis les pieds et dépensé très peu d’argent, dont le Minnesota, le Massachusetts et l’Oklahoma.

Bernie Sanders a connu ses résultats les plus convaincants dans l’Ouest, notamment au Colorado et en Californie, où il a joui de l’appui important de l’électorat hispanique. Mais son impopularité auprès des électeurs d’un certain âge, blancs ou noirs, lui a coûté. Je reviendrai dans un autre billet sur les limites de son discours.

Michael Bloomberg, qui misait sur l’effondrement de Joe Biden, n’en aura pas eu pour son argent, c’est le cas de le dire. Après avoir dépensé plus de 500 millions pour récolter à peu près 7% des délégués mis en jeu, il pourrait renoncer à sa candidature ce mercredi à New York, où il se trouve pour «réexaminer» la pertinence de sa campagne.

Elizabeth Warren aura également une décision difficile à prendre. Sa troisième place dans l’État qu’elle représente au Sénat est particulièrement humiliante. De toute évidence, elle n’est pas la valeur refuge qu’une partie importante de l’électorat démocrate recherche pour contrer Bernie Sanders.

Mais cette course à l’investiture démocrate, qui s’est muée en duel, est loin d’être finie.

121 réflexions sur “Biden, nouveau meneur d’une course à deux

  1. kelvinator dit :

    Warren risque de rester plus longtemps que Bloomberg à mon avis.
    Ce qui retournera contre Sanders la division des votes qui lui a profité jusqu’à maintenant.

    1. Pierre dit :

      Est-ce que les pro Sanders cette fois-ci auront l’intelligence de se rallier non pour Biden mais contre Trump?

      1. Henriette Latour dit :

        Pierre

        Leur but n’est pas de battre trump mais de faire élire Sanders 😂

      2. Lecteur_curieux dit :

        La politique ne repose pas sur l’intelligence mais sur les luttes entre divers intérêts et idéologies.

        Et ils n’aiment pas faire des compromis.

      3. M.Rustik dit :

        @Lecteur-Curieux, ça faisait un moment qu’on ne vous avait pas lu! Bon retour.

  2. Danielle Vallée dit :

    « Sa troisième place dans l’État qu’elle représente au Sénat est particulièrement humiliante. »
    Même pas sûr qu’elle va être réélue au Sénat. Beaucoup de gens du Massachusetts pensent qu’elle se sert de l’état pour financer ses courses à la présidence ou à un autre poste à la Maison blanche.

    1. karma278 dit :

      « Beaucoup de gens du Massachusetts pensent que (…) »

      J’apprécie bcp vos posts souvent très bien informés.

      Toutefois, pour celui-ci, je trouve que ça sonne pas mal comme Tiny avec son célèbre « a lot of people are saying … crap crap crap ».

      Cela dit avec un clin d’oeil 👁️.

      Il est possible que ce soit vrai et que ses électeurs en aient assez de sa façon d’exercer son mandat.

    2. chicpourtout dit :

      @Danielle Vallée
      Possible… mais elle ne serait pas la première…

  3. Guillaume Thérien dit :

    Les deux partis politiques devraient instituer une règle du style: « Les candidats avec moins de 25% des délégués désignés après le super mardi doivent abandonner. » Ça éviterait les « réflexions » des égocentriques et permettrait aussi de se débarrasser de ceux qui ne sont là que pour leur gloire personnelle ou pour perturber le processus.

    1. Izek dit :

      C’est pas gentile envers Tulsi…..

  4. treblig dit :

    Un scénario pas trop jojo. Les Berniebros qui boudent dans leur coin après le nomination de Biden après une convention contestée.

    Trump se tord de rire

  5. Amazonia dit :

    La Vieille stratégie de l’ encerclement a encore fonctionné avec les désistements de la dernière heure en faveur de Biden pour fixer la cible Sanders et l’isoler.

    Quand ça devient complexe, il faut faire simple.

    1. kelvinator dit :

      « Quand ça devient complexe, il faut faire simple. »

      C’est pourquoi plusieurs explique les défaites de Sanders à un complot des corporation/media/establishment. C’est plus simple que d’expliquer les détails qui peuvent expliqué cette situation.

  6. ghislain1957 dit :

    Voici ce que j’en pense: Anyone but Sanders!

    Sanders fout le bordel dans une organisation où il n’a même pas affaire. Il utilise le parti Démocratique à ses fins personnelles, tout comme tRump l’a fait avec le GOP.

    Mettez-moi ça dehors, Sanders et tRump.

    1. Henriette Latour dit :

      ghislain 1957

      👏👏

    2. Dekessey dit :

      Ouais bien dit!
      Foutez ça dehors ceux qui parlent de justice sociale, de soins universels, de gratuité scolaire!
      On veut rien savoir de ça!

      🙄

      1. ghislain1957 dit :

        @ Dekessey

        « Foutez ça dehors ceux qui parlent de justice sociale, de soins universels, de gratuité scolaire! »

        C’est justement ça le problème, Sanders en parle, en parle encore et va encore en parler, même s’il sait très bien qu’il sera incapable de faire quoi que ce soit.

      2. gl000001 dit :

        Pas du tout. Il y a une façon d’arriver à ça. Et Bernie ne la connais pas.

      3. Dekessey dit :

        C’est sûr qu’avec une attitude « ferme ta gueule » ou « pas capable » ça commence mal mettons. D’ailleurs, on sait très bien qu’aucun autre pays au monde ont réussi à mettre en place de tels programmes.
        Quand même curieux que Sanders soit présentement le 2e dans la course à la chefferie. Faut croire qu’il y en a plusieurs qui pensent que c’est possible.

      4. kelvinator dit :

        @Dekessey
        « C’est sûr qu’avec une attitude « ferme ta gueule » ou « pas capable » ça commence mal mettons. »

        Vous parlez bien de l’attitude de Sanders qui classe tout les autres politiciens comme faisant parti de l’establishment corrompu par les billionaires (bref, tout le monde est acheté à Washington, sauf lui)?

      5. Igreck dit :

        @Dekessey
        De que c’est ? On est aux Zetats pas dans un pays progressiste. Et Sanders n’est qu’un squatter !

      6. el_kabong dit :

        @dekessey

        L’attitude « ferme ta gueule », « cé moé qui a raison » est davantage l’apanage des bernie-bros…
        (qui a mené les attaques les plus directes dans son discours, hier?)

    3. Lecteur_curieux dit :

      Ils ne sont pas capables de le faire. Si les partis politiques étaient forts ils en profiteraient pour se redéfinir et comprendre aussi ce qui fait la popularité de Sanders ou de Trump et en intégrer des éléments mais pas au complet.

      Le parti démocrate n’est pas un parti socialiste mais certaines idées venant du socialisme et/ou appelez cela la sociale-démocratie pourrait être mise de l’avant et travailler avec un Sanders plutôt que d’en faire le POTUS ou espérer qu’il le devienne plutôt que Trump.

      Pour les Républicains? Leur côté conservateur et réactionnaire était déjà très navrant. Trump outre son style non-conventionnel qui lui ne sied pas à un conservateur est au service de l’idéologie ultra-conservatrice et ultra-réactionnaire et en se servant du populisme. Dire que je le voyais comme un libéral il y a 30 ans et plus et il y a encore 20 ans aussi et même trop libéral mais dans le paradoxe. Libéral pour lui-même quoiqu’avec plusieurs peurs et conservateur pour les autres. Il est en constante concupide oution et nous le sommes tous mais en essayant de trouver un équilibre lui il fait dans le déséquilibre. Bien allez la société, redéfinissez-vous.

      Tabarouette. Trump des années’80 cela était déjà une occasion de s’interroger sur les excès du capitalisme. Plutôt que se remettre en question, les mêmes erreurs sont répétées ou encore on fait encore pire en plus cupide ou plus dans l’avarice. Bien oui les vieux capitalistes ne veulent surtout pas risquer leur fortune dans des projets fous. Trump était alors plus sympa dans ses projets fous mais il aurait fallu des gens initiés. Si on perd tout on ne va pas brailler après on joue sa maison au casino ?

    4. constella1 dit :

      Ghislain1957
      👏👏👏👏

    5. chicpourtout dit :

      Très bien résumé…

  7. Louise dit :

    Si Bloomberg abandonne est-ce que le nombre de délégués acquis ira automatiquement à Biden et la même chose pour Elizabeth Warren pour Sanders ?
    Sinon quelle sera la procédure ?

    1. Madalton dit :

      Les délégués peuvent voter pour le candidat de leur choix. Un délégué de Biden pourrait voter pour Sanders.

  8. Henriette Latour dit :

    Répétition pour un « remake » de 2016.

  9. Lecteur_curieux dit :

    Aucun de ces politiciens démocrates ne représentent vraiment les Américains et pas plus du côté des républicains et Trump inclusivement.

    Mais si on les prend tous oui ils représentent tous une partie de que sont les Américains.

    C’est tous ou aucun qu’il faudrait ou presque.

    Le grand oncle Joe va-t-il gagner ? Lui qui me rappelle la grosse voiture confortable d’il y a 35 ans… Ce qu’un septuagénaire retraité à l’époque passant pour le fun pouvait représenté. En 2020, ce type de retraité serait has been. Sur le marché du travail cela n’est pas fort. POTUS il faut vraiment que la politique soit le refuge des morts-vivants ou quoi ?

    Et Sanders le vieux socialiste? Je ne crois pas au socialisme et encore moins pour les États-Unis. Cependant il y a un conservatisme dans un ultra-libéralisme économique et croyant en la théorie de l’offre de manière dogmatique. Alors un dogme socialiste pour s’opposer à celui de ce faux capitalisme qui garde tout pour lui ?

    Madame Warren ferait probablement mieux que Sanders mais ce n’est pas le meilleur qui sera élu. Ce sera celui ayant eu le plus de votes. Et de faire dans l’idéologie et/ou le dogme cela attire le vote des plus partisans. Les autres électeurs? C’est rempli de suiveux et donc dîtes-nous où la foule s’en va et ils iront. Se jeter dans le ravin ou en bas du pont ? Bien oui ils ne pensent pas par eux-mêmes. Et ceux pensant ? La politique ne leur offre qu’un choix des plus navrants.

    Cela ne veux pas dire que messieurs Sanders et Biden ne sont pas des hommes méritant une part de notre admiration mais si on était dans l’excellence ils feraient autre chose et des gens plus jeunes et plus allumés viendraient prendre leur place.

    1. jcvirgil dit :

      @Lecteur curieux

      Aux États-Unis les gens plus jeunes et allumés à moins de venir d’une grande famille du 1%(alors pourquoi se casseraient ils les couilles à faire du service public et à améliorer un système qui les sert si bien ?), n’ont pas les moyens de faire de la politique , ils doivent commencer par travailler pour rembourser leurs monstrueux prêts étudiants et espérer pouvoir quitter le nid familial.

    2. chicpourtout dit :

      @Lecteur_curieux
      Votre concision et esprit de synthèse est toujours au rdv….

  10. jcvirgil dit :

    La déconfiture de Bloomberg est surprenante face à tout l’argent investie. Il aurait été mieux de faire un don à UNICEF, avec une telle somme il aurait aidé des centaines de milliers d’enfants dans le monde !

    Qu’elle conclusion en tirer: L’argent peut tout acheter mais faut pas que ça paraisse trop…

    1. Constella1 dit :

      Jcvirgil
      C’est un philanthrope il en donne en masse de l’argent
      Et encore une fois il s’achète pas une présidence son principal objectif il voulait SORTIR Youppi
      de la WH
      C’est pourtant pas difficile à comprendre
      Il s’en fou de son demi million mais c’est un être à abattre et mépriser bien évidemment étant aussi riche
      Quand on est aussi riche on ne peut qu’être qu’un croche
      Ma réflection se veut sarcastique bien sûr

      1. jcvirgil dit :

        @Constella 1

        Pas si sarcastique que ça. Pour accumuler une telle fortune il faut d’abord être un monstre d’égoisme et se foutre de ceux qu’on écrase autour de soi. Une philantropie de façade ne peut cacher un fait aussi simple. Si cet homme était vraiment généreux, il ne serait pas aussi riche…

        Pensez-y qu’est-ce qui justifie qu’un seul homme amasse plus d’argent que bien des États dans le monde qui ont à voir aux besoins de toute leur population

        On peut méditer sur cette citation d’un des grands sages du XXe siècle, Krishnamurti : *Mourir riche c’est avoir vécu pour rien.*

      2. constella1 dit :

        Jcvirgil
        On peut jouer à ça longtemps
        Proverbe
        Être né pauvre est la faute de nos parents, mais mourir pauvre est de notre faute. Amor Abbassi. …
        Ici su Quebec on dit vaut mieux mourir riche et en santé que pauvre et malade
        Il est immensément riche j’en conviens et il est pas né riche mais faudrait faire une étude sérieuse sur le nombre de magouille qu’il a fait pour y arriver comparé au fourreur en chef et multi faillite
        Quelle œuvre au juste soutient ce minable?
        Pas grand chose et c’est pas par conviction et souci social moral nais pour déduction d’impôt
        Le taré à été condamné à 2 millions en novembre pour avoir fourré sa fondation
        Lui il m’écœure pas mal plus que l’autre pourtant qui est immensément plus riche !!

        WoW

      3. Igreck dit :

        @Constella
        Un demi-milliard ! 500 000 000 $ ! Sur une fortune estimée à plus de 63 000 000 000 $… tout est vraiment relatif vous ne trouvez pas ?

      4. constella1 dit :

        Igrek
        Oui j’ai fait une erreur demi millard
        Désolée

      5. karma278 dit :

        @jcv

        « Si cet homme était vraiment généreux, il ne serait pas aussi riche… »

        En effet. Ses employés seraient eux aussi riches s’il avait partagé dès le début de l’abondance.

      6. constella1 dit :

        Je n’ai jamais dit qu’il était parfait mais un moment donné c’est un état fait qu’il soit aussi riche faut en revenir
        On fait quoi alors on le crucifie parce qu’il a péché ?
        Si cet argent peut servir à sortir Trump de la WH je suis partante c’est comme ça que je le vois

      7. Samati dit :

        @ karma278

        Bloomberg n’a pas accumulé cette fortune. C’est sa compagnie qui a pris de la valeur. Ayant connu quelques personnes travaillant pour Bloomberg (il a fait fortune dans un media spécialisé dans le commerce et la finance), leur conditions de travail était au-dessus des normes (salaire dans les 6 chiffres, assurance). Étant une entreprise privée, ils ne pouvaient pas recevoir des cations comme bonis.

    2. kelvinator dit :

      « Qu’elle conclusion en tirer »

      Je crois que c’est surtout sa stratégie électorale qui est mal tombé.

      Commencer seulement le super tuesday le prive du momentum possible des premiers états. Rendu à cette date, avec le désistement de Klobuchar et Buttigieg, le message était clairement à l’union devant le momentum de Sanders pour les centristes.

      Il a gagné à la table des petits, avec Gabbard en 2e pour montré à quel point Samos n’est représentatif de rien…

      1. karma278 dit :

        « Je crois que c’est surtout sa stratégie électorale qui est mal tombé. »

        +1

    3. RICK42 dit :

      Jcvirgil votre conclusion est à l’opposé de ce que vous avancez dans votre intervention…vous dites d’abord que Bloomberg a fait patate avec sa tentative de gagner l’investiture démocrate puis, en conclusion, vous dites que l’argent peut tout acheter. Curieux raisonnement, non?

      1. constella1 dit :

        Vs avez tout compris

        👏👏👏👏

      2. jcvirgil dit :

        @Rick 42 10h30

        Tant qu’à lire, Il faut lire jusqu’au bout le reste de la phrase disait : *mais il faut pas que ça paraisse trop.* Il faut croire que c’était le cas , ça paraissait trop qu’il voulait s’acheter la présidence . Résultat, plusieurs délégués n’endossant pas cette démarche ne l’ont pas suivi.

        J’espère que c’est maintenant plus clair pour vous …

  11. Izek dit :

    Au moins, les millions de Bloom ont permit de battre Tulsi dans son propre shit@#$%.

    1. Boileau dit :

      @ jcvirgil

      Vous semblez oublié que le principal facteur dans l’accumulation d’une telle fortune … est le hasard ou si vous aimez mieux la chance !

      Lorsque je vois tous les livres écrits rétrospectivement sur les gens qui ont amassé des fortunes pour trouver la recette du succès = BS .

      1. jcvirgil dit :

        @Boileau

        C’est certain que la chance a un rôle à jouer dans ‘édification d’une telle fortune …mais ce qu’on en fait après …

        Lorsque je vois tous les livres écrits rétrospectivement sur les gens qui ont amassé des fortunes pour trouver la recette du succès = BS . ?????

      2. constella1 dit :

        Premier facteur le hasard

        Absolument !

  12. xnicden dit :

    @ Danielle Vallée 07:19

    « Même pas sûr qu’elle va être réélue au Sénat. Beaucoup de gens du Massachusetts pensent qu’elle se sert de l’état pour financer ses courses à la présidence ou à un autre poste à la Maison blanche. »

    Que les gens la trouvent au final trop à gauche, je pourrais comprendre même si ses états de service au Sénat sont impeccables. Mais s’il y a une personne qui se sert de son poste pour financer ses courses à la présidence ce n’est pas elle.

  13. Toile dit :

    Juste comme ça en pensée. Me semble que si Biden devenait potus, se s propos auraient une certaine couleur d’Obama…. mais en moins articulés. Tout serait mieux que sa Capoterie à part seulement Bloomberg. Enfin si l’éventuel désigné était Biden comme de bonnes raisons. Non mais quelle délivrance !

    1. Constella1 dit :

      Toile

      Tout serait mieux à part sa capoterie
      et Bloomberg
      Realy??
      Son programme n’était pas mal du tout
      Pas mal moins crosseur psychopathe
      menteur fourbe et surtout plus intelligent et qui a des vrais milliards contrairement au taré en chef
      Vous voulez que je continue …

      1. Samati dit :

        @ Constella1

        Le programme de Bloomberg était de centre-gauche avec une emphase sur l’environnement, l’éducation, une fiscalité plus progressive, un meilleur contrôle des armes à feu, un meilleur support des groupes minoritaires, des soins de santé disponible pour tous, etc.

      2. constella1 dit :

        En fait tout ce dont souhaite les gens ici qui sont contre lui
        Belle ironie

      3. Toile dit :

        @constella
        Je ne parlais pas en terme de comparatif de programmes mais en termes de mots injurieux. Mon écrit m’héritait d’être mieux élaboré.

  14. Dégénération Nation dit :

    Warren va rester dans la course tant et aussi longtemps que le dnc lui ordonne dw rester dans la course…elle est là pour faire une job, congestionner la voie progressiste pour nuire à sanders…

    Biden dans sob discours de célébration d’hier confond sa femme avec sa soeur…another day at the office pour Joe…ça serait drôle si le dnc n’avait pas choisit d’aller all-in avec ça…quelle catastrophe..

    les médias ont complètement changés l’allure de cette course en prenant un résultat totalement attendu, la victoire de Biden en Caroline du sud, et en l’amplifiant pendant une semaine comme l’événement le plus significatif depuis le débarquement de Normandie…n’était-ce des votes par anticipation, Sanders serait dans un plus gros trou aujourd’hui…

    1. gl000001 dit :

      Le DNC ordonne … les médias …
      Ca ressemble à un complot à la Impeached trump !!! Vous l’avez lu ou ?

      1. Dégénération Nation dit :

        @gl00001 « Between South Carolina polls closing Saturday & 7 PM ET on Super Tuesday, @JoeBiden earned $71,992,629 worth of almost entirely positive national media.

        Add local media in those markets and it easily tops $100 million worth of earned media in 72 hours.
        (via @criticalmention) »

        désolé mais on ne « mérite » pas une couverture médiatique positive à sens unique deux jours avant une élection majeure, c’est un cadeau des médias corporatifs…et pourquoi le font-ils selon vous?…

      2. el_kabong dit :

        @Dégénération Nation

        Cette minutieuse comptabilité a été évidemment faite par un partisan farouche de bernie quis’est bien gardé de faire la même chose sur la couverture médiatique des victoires tout aussi attendue au Nevada et NH…
        Je vais vous faire une révélation : c’est la course à l’investiture démocrate; c’est normal que les médias couvrent chaque instant mur à mur…

        Vos théories du complot sont toutes plus farfelues les unes que les autres…

      3. gl000001 dit :

        Dégénération est incompatible avec la réalité 😉

    1. Toile dit :

      Intéressant. On comprend pourquoi il aime pas trop Melamine mais la potiche sortira de facto si son husband est battu.

    2. constella1 dit :

      Madalton👏👏👏👏

  15. MarcoUBCQ dit :

    Sont drôles ces Amerloques: Soit qu’ils votent pour un enragé comme Donald, soit qu’ils votent pour une pâte molle sans saveur comme Joe.

    1. gl000001 dit :

      Je trouve la réaction normale. Pourquoi voter encore pou un enragé comme Sanders ?

    2. chicpourtout dit :

      @MarcoUBCQ
      Avec vous d’autres options à nous proposer dans les circonstances?
      Nous non plus… et eux encore moins…

  16. chrstianb dit :

    Michael Bloomberg, le plus gros «fail» monétaire aux primaires? Tout cet argent aurait du être mis de côté en vue de faire sortir le vote des démocrates en novembre prochain. Ben non, l’égo surdimensionné de milliardaire l’a emporté…
    PS: Au Québec, avec $500 millions US ($640 millions CAN) ça permet de financer la rénovation, l’agrandissement et l’équipement d’un hôpital de la taille du CHU Sainte-Justine incluant un centre de recherche et un bloc opératoire ultra moderne…
    Misère.

    1. Madalton dit :

      Bloomberg va continuer de dépenser pour faire élire celui qui sera élu par les démocrates. Obama entrera aussi dans la campagne électorale une fois la course terminée.

    2. Simonolivier dit :

      Ps a chrstianb. Bloomberg a déjà indiqué qu’il investirait des centaines de million pour justement faire sortir le vote même s’il n’était pas le camdidat.

  17. Pierre S. dit :

    ——————————

    Mini Mike is falling.

  18. Pierre S. dit :

    ————–

    Réflexion de mon père ce matin au café.

    Bloomberg aura pas pu acheter la présidence.
    D’ailleurs Trump non plus, les Russes l’ont acheté pour lui.

  19. treblig dit :

    HS

    Pendant ce temps, la dette atteint 23.2 mille milliards soit 107% du PIB au 31 décembre 2019. Mine de rien , l’ intérêt sur cette dette est de 478 milliards annuellement soit plus que Medicaid ( 419 milliards).

    Et pourquoi ce chiffre est intéressant? Parce que l’administration Trump prépare, plus ou moins en secret, un plan de relance pour contrer, à court terme, les effets économiques du coronavirus . Le chiffre qui circule est approximativement de 800\900 milliards. Financé par la dette bien évidemment. Tout pour assurer la réélection de Trump.

  20. monsieur8 dit :

    Je suis déçu pour Sanders. Ceux qui dissent que les Américains ne sont pas prêts pour ses réformes sociales ont peut-être raison. Tant pis.

    Je me rassure en voyant la dégelée de Bloomberg. Je me dis qu’ils ne sont pas prêts non-plus à «acheter» n’importe quoi. Tant mieux.

    1. kelvinator dit :

      Sanders refuse d’utiliser l’argent de Bloomberg contre Trump.

      Quand l’ego personnel vient devant les intérêt de la nation…

      1. gl000001 dit :

        Un patriote !!!

  21. FlorentNaldeau dit :

    @Louise, 07h39
    J’avais justement cherché réponse à cette question car je croyais que les délégués assignés à un candidat devaient voter pour lui au premier tour, même s’il avait abandonné. En fait, c’est plus compliqué et les explications que l’on trouve sont parfois difficiles à suivre et presque contradictoires. La plus claire (probablement parce qu’elle est la plus systématique) se trouve à l’hyperlien suivant:
    https://www.nzherald.co.nz/world/news/article.cfm?c_id=2&objectid=12313645

    On y rappelle entre autres que les délégués ne sont pour l’instant pas officiellement assignés aux divers candidats. Ils le seront lors des conventions que tiendront les États plus tard, alors que les résultats finaux seront connus et que la répartition entre délégués de l’État et délégués des districts sera effectuée.

    @Dégénération Nation, 08h23 « Warren va rester dans la course tant et aussi longtemps que le dnc lui ordonne dw rester dans la course…elle est là pour faire une job, congestionner la voie progressiste pour nuire à sanders… »

    Rien de mieux qu’une bonne blague du genre pour se dérider le matin. Merci @Dégénération Nation. Votre sens de l’humour vous honore.

    Je crois que si EW restait dans la course, ce serait parce que sa personnalité lui impose d’être pugnace au-delà du raisonnable et qu’elle a sa fierté après tout; celle-ci doit avoir été sérieusement écornée après les résultats dans son propre État, que j’ai trouvés plutôt tristes pour elle, même si elle m’est depuis longtemps devenue à peu près inécoutable au-delà de 30 secondes.

    Tous les yeux seront maintenant tournés vers MB dont on attend la décision. Après le discours incendiaire et vindicatif de BS hier soir, le parti a vraiment besoin de gestes et de paroles de ralliement, qui ne viendront certainement pas du Sénateur et encore moins des BernieBros, ces fanatiques qu’il ne renie que du bout des lèvres et pour la forme.

  22. Alexander dit :

    Le principe de base est de freiner la glissade entreprise sous Trump. Trump et sa bande, c’est un recul de 60 ans dans les avancées sociales des EU.

    Warren devrait se retirer rapidement et Bloomberg aussi. Ce dernier devrait piler sur son orgueil et mettre ses ressources au profit des démocrates pour harceler Trump sur toutes les plateformes.

    C’est hyper significatif que des jeunes loups comme Buttigieg, Klobuchar et O’Rourke appuient Uncle Joe dans le dernier droit. Opportunisme ou clairvoyance? Sûrement un mélange des deux.

    Biden aura un sérieux test de leadership pour rallier les Bernie Bros. Il doit rester réaliste pour unir le parti et le pays, mais il peut adapter une partie du programme de Sanders.

    Par exemple, au lieu d’un seul système public de santé et ses irritants, pourquoi ne pas revenir à Medicare for all, i.e. accès à des soins de santé pour tous, régime privé si disponible, et public pour les autres, sans conditions préexistantes. On revient pas mal à Obamacare, plus réaliste.

    Il y a certainement moyen de réfléchir avec Sanders et Bloomberg sur les meilleures façons d’aider les jeunes à s’instruire, sans endettement massif. Convaincu qu’il y a des avenues à explorer.

    La partie n’est pas gagnée, mais Biden est encore le mieux placer pour unir un pays déchiré.

    United, disait son slogan.

    Il n’a jamais vu si clair.

  23. J-Paul dit :

    Est-ce que les délégués d’un candidat qui se retire de la course vont automatiquement au candidat qu’il appui?

    1. Richard Hétu dit :

      Non.

  24. Loufaf dit :

    A mon avis, cette course à l’ investiture se terminera sans vainqueur. Biden, malgré sa bonne performance d’ hier, n’ attirera pas les 1991 délégués nécessaires pour gagner. La course se terminera à Milwaukee en juillet. C’ est là qu’on verra la réaction de Sanders dont je pense qu’ elle sera la même qu’ en 2016 ( jouer les victimes et bouder dans son coin). Tant qu’à Bloomberg, sa stratégie de faire fi des 4 premiers états était une erreur. J’ espère qu’ il se retirera de la course et se servira de son argent pour aider la campagne de Biden et faire des publicités pour montrer tout le désastre de l’administration du gros despote et du personnage lui-même.

    1. jcvirgil dit :

      @loulaf

      Avez-vous pensé que qu’indépendamment de la réaction de Sanders celle de ses supporteurs sera la même. On parle d’une majorité de jeunes de moins de 35 ans mus par l’enthousiasme de leur jeunesse et un réel désir de changement.

      Il serait utopique de croire qu’ils se reconnaîtront dans un politicien comme Biden et se rallieront.

      1. el_kabong dit :

        @jcvirgil

        Comment se fait-il qu’on ne voit pas beaucoup cet « enthousiasme de leur jeunesse et un réel désir de changement » se matérialiser dans les urnes des primaires…

        Et les bros croient que cela va arriver magiquement à l’élection présidentielle…

      2. Igreck dit :

        @jcvirgil
        Les jeunes… comme leurs lobes frontaux ne sont pas encore tout à fait développés, ils ne comprennent pas que s’ils divisent le parti avec Sanders le squatteur, ils vont se payer 4 années supplémentaires de bullshit avec Patapouf le Gros nul !

      3. jcvirgil dit :

        @el kabong 9h42

        C’est simple le parti démocrate étant un club privé, plusieurs partisans de Sanders n’ont pas de carte leur permettant de voter aux primaires.
        Quand aux élections présidentielles il faudrait qu’on leur en laisse la chance pour voir comment ils se comporteraient.

    2. Dekessey dit :

      @Loufaf
      C’ est là qu’on verra la réaction de Sanders dont je pense qu’ elle sera la même qu’ en 2016 ( jouer les victimes et bouder dans son coin).

      Changez vos sources d’informations.
      Sanders a appuyé H. Clinton. Il a même fait campagne avec elle.

      1. Loufaf dit :

        @ Dekessey. Alors, moi qui croyais que Sanders avait fini par appuyer Mme Clinton , après plusieurs jours de  » boudage » , ma mémoire me joue des tours..Merci de me ramener à l’ ordre…..

  25. Louise dit :

    La victoire de Biden hier soir prouve qu’un débordement d’agressivité et un excès d’argent ne sont pas nécessaires pour gagner la faveur des électeurs. Le choix d’un candidat est beaucoup une question d’émotions.
    Biden est le plus sympathique et ça semble que les gens se sentent plus confortables et se reconnaissent davantage avec un homme comme lui.

  26. Danielle Vallée dit :

    @xnicden: Ce n’était pas mon opinion mais celle des gens qui l’ont élu.
    Elle a été choisie par 228 villes en 2016 dans un vague bleue alors que Hillary a été choisie dans 351 villes.
    ‘Either people love her or they hate her’ ‘They think that it is a stepping stone to get to the big seat’
    ‘…Massachusetts voters being afraid she was about to launch a presidential campaign for president, which she did’
    Et puis il y en a d’autres qui lui en veulent d’être une femme, naturellement.
    Mais elle fait quand même partie des sénateurs les moins populaires dans son district.
    Elle n’attire pas les indépendants, trop à gauche !

  27. Dégénération Nation dit :

    @MarcoUBCQ « Sont drôles ces Amerloques: Soit qu’ils votent pour un enragé comme Donald, soit qu’ils votent pour une pâte molle sans saveur comme Joe. »

    Je vous rejoins là-dessus…c’est une position tout simplement intenable et déraisonnable d’essayer de nous faire avaler qu’un politicien de carrière médiocre comme Biden, corrompu à l’os par surcroît, est celui qui va restaurer le statut de grande nation aux États-Unis…

    1. el_kabong dit :

      « … Biden, corrompu à l’os par surcroît,… »

      Démonstration svp…

      1. Bartien dit :

        N’en demandez pas tant à simon

    2. Pierre S. dit :

      —————–

      Et si on parlait de Donald l’andouille dont plusieurs collaborateurs proches
      ont aboutit en prison ces deux dernieres années ????

    3. RICK42 dit :

      Tiens, tiens… le troll de service montre le bout de son museau…

  28. Michigan dit :

    Si il se retire. Bloomberg serais encore capable de se lancer après comme indépendant pour novembre non ?…

  29. lechatderuelle dit :

    tiens donc, hier trump affirmait avoir jasé avec le chef taliban, un bon gars qui veut la paix, et le lendemain, les USA ont fait des attaques aériennes contre les talibans, qui eux, se sont attaqués à l’armée et la police afghanes……

    encore une claque au visage de trump….

    il aime ça !!

    Corée du nord, Syrie, Afghanistan…

    dommage que le donald ne soit pas plus éduqué…. il aurait pu aider l’Afrique et le Pakistan à contrer les pires invasions de criquets depuis des décennies, ce qui lui aurait apporté une bien meilleure presse…. mais bon…. il ne regarde que la bourse….

    et on a vu, hier, le résultat de sa « stratégie » avec le Fed…. qui perd des plumes de plus en plus, considéré maintenant comme un jouet du président…. une autre claque….

  30. Pierre S. dit :

    ————————–

    Question.

    Selon vous quel serait les co listiers logiques pour Bernie et pour Joe Biden ???

    Parce que comme je le répète souvent, jamais dans l’histoire des USA les probabilité
    ne seront aussi élevé pour qu’un co listier ne devienne POTUS en cours de mandat, c’est mon avis.

  31. Lukas dit :

    Tulsi n’a rien eu??? Je suis presque déçu…

    1. Dégénération Nation dit :

      @Lukas Tulsi a obtenu un délégué ce qui veut dire qu’elle sera éligible pour le prochain débat.

      1. gl000001 dit :

        Un autre complot ? 😉 😉

    2. kelvinator dit :

      Elle a eu un délégué, mais surtout un prétexte pour continuer à parler contre le DNC à FOX News.

  32. FlorentNaldeau dit :

    @J-Paul, 09h07
    Les réponses à votre question se trouvent à l’hyperlien dans mon commentaire de 8h58.

    Louise, 09h12
    Tout à fait. Ce n’est pas nécessairement le facteur prédominant mais le fait de trouver un candidat sympathique ou rassurant pèse certainement dans la balance des choix électoraux.

    Plusieurs peuvent être rebutés par la hargne permanente qu’affiche BS et se demander s’ils veulent vraiment n’entendre que cela pendant 8 semaines de campagne et peut-être ensuite 4 ans à la Présidence.

    Et BS ne cesse d’en remettre. Il conspue l’establishment du parti pour expliquer sa sous-performance dans certains États, mais ce faisant il nie la validité des décisions électorales individuelles des électeurs qui ont voté pour quelqu’un d’autre et risque de s’aliéner certains segments démographiques dont le parti aura besoin pour gagner en novembre (par exemple les femmes des banlieues). Ce n’est pas en insultant des électeurs et en dénigrant leurs choix que l’on se mérite leur loyauté, mais BS est tellement aveuglé par sa colère permanente qu’il n’en voit pas les conséquences stratégiques à court et moyen termes.

    Compte tenu de son attitude, je ne serais pas étonné que son organisation et ses BernieBros tentent de magouiller lors des conventions État par État qui ont la tâche de confirmer la répartition des délégués parmi les divers candidats.

    1. Pierre S. dit :

      ——————————

      Le véritable danger avec Bernie c’est que l’électeur mal avisé ( qui représente la majorité des américains)
      va confondre les arguments légitimes et pertinents de Sanders à l’endroit de l’establishment et le
      tissus de mensonge et de calomnie de Trump sur le même sujet.

      Et cette confusion sert très bien l,andouille qui capitalise sur la division l’ignorance et l’indifférence
      des électeurs américains.

      Préparez vous, en 2020, la campagne électorale sera médiocre et malpropre.

  33. karma278 dit :

    Une idée non réfléchie

    Une des difficultés du programme de ce cher The BERN ne serait-elle pas dans sa façon de vouloir FINANCER son medicare for all, aka M4A?

    Taxer les riches ne passe pas. la raison?

    Why would EYE pay for THAT?

    Eye est un très très riche, et « that », dans la majorité des cas, est un/une droguée.
    Même les pauvres peuvent comprendre cela et dire non à cette mesure.

    Bernie, il est temps de trouver un meilleur mode de financement pour le M4A.

  34. Samati dit :

    Bloomberg se retire et appui Biden

  35. titejasette dit :

    Mike Bloomberg drops out of 2020 presidential race, endorses Joe Biden

  36. Gilles Morissette dit :

    Tout un revirement. Après les premières primaires, on ne donnait pas cher de la peau de Biden.

    Certains se demandaient même s’il n’allait pas se retirer avant le Super Tuesday..

    Il ressort le grand gagnant de la soirée d’hier. Il a raflé 9 États dont l’Alabama, la Virgine, la Caroline-du-Nord, des États du Sud réputés pour être assez conservateurs. Sa victoire innatendue au Texas lu a permis de remporter le gros lot de la soirée.

    Peu importe ce qui arrive en Californie (Sanders mème par 10 points après la moitié des votes comptés), il aura recueilli suffisamment de délégués pour y faire très bonne figure.

    Bloomberg a sous-performé compte tenu de tout le fric qu’il avait mis dans cette campagne. Warren ne va nulle part. Sa troisième place dans l’État qu’elle représente constitue un désastre et elle pourrait annoncer son retrait de la course.

    Les astres étaient bien alignés pour Biden. Les retraits de Buttigieg et Klobuchar ont fait en sorte que les votes des modérés qui ne voulaient pas voir Sanders triompher, sont allés vers lui.

    La coalition pour freiner celui-ci a fait son boulot. Les modérés ont maintenant une alternative sérieuse et crédible avec un discours moins rébarbatif et plus proche des préoccupations des électeurs.

    Pour Sanders cette soirée marque un sérieux recul mais la partie n’est pas encore terminé. Son discours ne passe pas aussi bien qu’avant et il devra faire quelques ajustements (notamment au niveau du « Medicare-for-All ») s’il veut espérer avoir l’appui des électeurs modérés.

    Reste à savoir comment ses supporteurs vont réagir.

    1. Agir en adulte, accepter ce verdict (même si c’est douloureux), travailler en équipe en se rappellant que l’objectif est de sortir Tiny Brain de la MB ou

    2. Se rouler en boule, faire une crise du bacon, bouder, insulter les opposants de Sanders (faire comme Tiny Brain quoi) et essayer de saboter leur campagne (comme en 2016 avec Clinton).

  37. kelvinator dit :

    Le simple fait que Sanders refuse d’utiliser l’argent que Bloomberg offre au gagnant démontre à quel point il est divisif et n’utilise pas tout les outils nécéssaires pour vaincre Trump. Il veut faire du parti démocrate son parti.

    1. kelvinator dit :

      Le parti unique…

      1. gl000001 dit :

        Le parti … Élu ? 😉

      2. gl000001 dit :

        On dirait un mauvais remake du film de 1986, Highlander.
        « Il ne doit en rester qu’un » et pour y arriver, il faut couper la tête de tous nos amis ou ennemis.

      3. kelvinator dit :

        hahaha

  38. Gilles Morissette dit :

    HS

    Une analyse intéresante des résulats d’hier.

    https://www.cnn.com/2020/03/04/politics/super-tuesday-winners-losers/index.html

    Pendant ce temps,les marchés boursiers continuent leur descente.

    DJ (-785,9)

    Nasdaq(-268,07)

    S&P(-86,8)

    Et ça continue.

  39. Pierre S. dit :

    ————————————

    En 2016, les supporteurs de Bernie qui ont boudé l’élection sont en grande partie
    responsable de l’élection de Trump qui est passé sur la fesse dans quelques états cruciaux.
    Et dans ce type de scrutin … ne pas voter c’est ouvrir la voie à l’adversaire.

  40. leonard1625 dit :

    Pas fort l’article de Yves Boisvert: Deux têtes blanches pour affronter Trump.

    Au moins, Biden et Sanders ne se rallongent pas la touffe de cheveux et ne les colore pas en mauve pour paraître plus jeune.

    1. lechatderuelle dit :

      leonard1625 mais bien réelle…. la politique est deplus en plus une affaire de vieux…. trump, Biden, Sanders ont tous au-delà de 70 ans….

      un moment donné, faudra rendre la politique plus accessible aux plus jeunes….

  41. FlorentNaldeau dit :

    Avec le ralliement de Bloomberg et après des résultats qui dépassent par 2 ou 3 ordres de grandeur les prévisions, JB profitera maintenant de l’effet psychologique des derniers chiffres. Dans l’esprit des électeurs des prochaines primaires, l’ampleur réelle de ces victoires sera probablement surévaluée mais JB sera auréolé de l’image du meneur, celui qui gagne et qui rassemble après avoir remonté une rude pente.

    Surtout si AK, PB, MB et CB participent à ses prochains grands événements et sont sur scène avec lui, ensemble ou consécutivement. Il pourra ainsi projeter l’image d’un rassembleur, qui peut réunir autour de lui ses anciens rivaux; certains d’entre eux pourront même faire campagne individuellement en faveur de JB. Pendant ce temps, BS continuera de faire figure de loup enragé solitaire.

    À l’avantage de qui serait le contraste entre les deux images croyez-vous?

    MB pourra quant à lui libeller quelques gros chèques pour la campagne de JB ou pour les PAC qui le soutiendront.

  42. leonard1625 dit :

    Esprit qu’il y a du monde borné. Le demi milliard dépensé par Bloomberg vaut socialement et écologiquement beaucoup plus si Trump est battu. Bloomberg a fait son entrée car Biden était dans le trouble. Cela a à la fois réveillé Biden et lui a donné un répit, les attaques étant par la suite principalement dirigées vers Bloomberg.

    Pour revenir à Bloomberg, s’il était resté chez lui, comme bien d’autres archi riches, personne ne l’aurait blâmé. Il dépense une petite partie de son fric pour une cause cruciale, battre Trump, et il y a des bien pensants qui s’en scandalisent.

    En passant, j’agggis le terme bien-pensant et c’est pourquoi je l’ai utilisé.

    1. constella1 dit :

      👏👏👏👏👌👌👌👌
      Pourtant si évident à comprendre
      Très bien dit

  43. Igreck dit :

    HS mais pas tant finalement…
    « Trump veut des marchés boursiers en hausse pour assurer sa réélection. Mais à trop pousser sa chance, il est en train de provoquer le contraire »
    Je l’espère !
    https://www.lapresse.ca/affaires/202003/03/01-5263241-baisse-des-taux-de-la-fed-un-geste-precipite-a-effet-nul.php

  44. Hibou Profane dit :

    Moi, je suis très content des résultats. Je crois que les démocrates iraient à leur perte avec Sanders. On revivrait la raclée de McGovern en 1972. J’appuie les idées de Sanders mais je ne crois pas qu’il est l’homme pour les réaliser. Ça va prendre quelqu’un de plus jeune et de plus rassembleur, capable de faire le pont avec les minorités de toute sorte. Je crois qu’un pourcentage appréciable des commentaires lui étant favorables que l’on lit sur facebook sont en fait écrits par des trolls ou même des bots russes ou américains trumpistes. L’heure n’est pas à la révolution mais à la restauration.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :