Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Michael Bloomberg emboîte le pas des Tom Steyer, Pete Buttigieg et Amy Klobuchar. Après des résultats décevants lors de son premier test électoral, l’ancien maire de New York annonce son retrait de la course à l’investiture démocrate. Il aura dépensé plus de 500 millions de dollars depuis le début de sa campagne, le 24 novembre dernier.

Comme Buttigieg et Klobuchar, il donne son appui à Joe Biden, qui devient ainsi l’unique alternative modérée à Bernie Sanders.

«Il y a trois mois, je me suis lancé dans la course à la présidence pour défaire Donald Trump. Aujourd’hui, je quitte la course pour la même raison : pour défaire Donald Trump. Il me semble clair que rester rendrait l’atteinte de cet objectif plus difficile», a-t-il indiqué dans un communiqué.

Et d’ajouter : «J’ai toujours cru que pour vaincre Donald Trump, il fallait s’unir autour du candidat qui a les meilleures chances de le faire. Après le vote d’hier, il est clair que ce candidat est mon ami, un grand Américain, Joe Biden.»

P.S. : La réaction de l’ancien secrétaire au Travail sous Bill Clinton et soutien de Bernie Sanders :

(Photo Getty Images)

90 réflexions sur “Bloomberg se retire et appuie Biden

  1. Samati dit :

    Le $500 millions dépensés, selon les quelques publicités regardées, visaient Trump. Ces fonds n’ont pas été dépensés inutilement et ont contribué à ternir l’image de Trump.

    1. Pierre dit :

      Le mot d’ordre tous contre Bernie…est-ce qu’on s’en va vers une confrontation ou si tout le monde finiras par fumer le calumet de paix?? Unis contre Trump

    2. karma278 dit :

      +
      ont permis à bcp de travailleurs de travailler…

      L’objectif est maintenu: flusher Tiny.

      Mais les Bernie bros, ces grands socialistes, vont-ils accepter le verdict du peuple et se rallier?

      THAT IS the clé de l’élection présidentielle de 2020.

      C’est mon opinion, et je la partage.

    3. Layla dit :

      @Samati
      💯excellent💯.Layla.

    4. Guy Pelletier dit :

      @Samati

      Tout à fait lui et son équipe doivent évidement continuer leur travail surtout dans les États clés ayant basculés et donnés la Maison Blanche à Trump où ils concentraient déjà une bonne parti de leurs ressources et travail. Ils doivent plus que jamais faire le sale boulot pour contrer la campagne de propagande mensongère et dénigrement organisé par Trump et les Républicains qui sera orchestré pour miner la crédibilité de Joe Biden pour qu’il se concentre a rassembler l’ensemble des Américains à se présenter comme le futur président de TOUS les Américains. Biden redevenu malgré l’affaire Ukrainienne le plus sérieux adversaire à Battre pour Trump et les Républicains.

  2. titejasette dit :

    Bon, maintenant que c’est fait, y-a-t-il un autre retrait et ensuite appui à Sanders ? C’est la prochainne annonce qui fait la différence entre les deux. A moins que vous croyez que c’est terminé pour Sanders.

    Allez, les jeux sont faits !

    1. karma278 dit :

      Pas sûr, pas sûr, pas sûr…

  3. Gilles Morissette dit :

    Ce retrait est la meilleure chose qui pouvait arriver. En donnant son appui à Biden, il montre qu’il a compris le véritable enjeu de cette course: choisr le meilleur candidat pour sortir Tiny Brain de la MB et redonner à ce pays un peu de stabilité et de GBS.

    Voilà que Sanders ne trouve plus l’ex-président Obama ausi rétrograde? (voit tweet de M. Hétu)

    Trop tard. Il s’est peinturé dans le coin et fermé bien des portes avec son attitude intransigeante, se privant ainsi d’appuis qui auraient pu lui être précieux.

  4. Amazonia dit :

    Maintenant Sanders est fait. Je ne vois pas comment il pourrait se sortir de cette nasse.Il reste son altesse trumpissime face au CODIV-19.

    1. jcvirgil dit :

      En avec le front commun contre Sanders, à part Corona Virus , il n’y a plus grand chose qui pourrait battre Trump .

      1. el_kabong dit :

        « En avec le front commun contre Sanders,.. »

        Évidemment, c’était beaucoup mieux pour Bernie quand c’était un front divisé contre Sanders…

      2. Guy Pelletier dit :

        @jcvirgil

        Ou vous voyez un supposé front commun contre Sanders les autres ne voient que des appuient envers le candidat les représentant le mieux, celui au centre politiquement. Leur reprochez vous d’avoir leur propres convictions ne rejoignant pas celles de Sanders ni les vôtres? Si des candidats de gauche rejoindraient celui de centre Joe Biden le supposé choix imposé par l’establishment là vous auriez raisons de crier au complot mais ce n’est nullement le cas. Bloomberg, Buttigieg, Klobucar à ce qu’on sache sont au centre politique et pas à gauche qu’ils donnent leur vote à Biden au centre politique comme eux n’est que normalité et pas un supposé complot.

      3. jcvirgil dit :

        @Guy Pelletier

        J’ai jamais parlé de complot .Je constate que tous ceux qui se désistent choisissent d’appuyer Bidon.

        Ils ont bien le droit mais si c’est pas un front commun comment appelez vous ça?

      4. gigido66 dit :

        Un choix logique…

      5. constella1 dit :

        La suite logique ils sont tous du centre

      6. Benton Fraser dit :

        @jcvirgil

        Un front commun contre Trump!

        Dans nos démocraties actuellee, la politique de division fonctionne chez la droite, jamais chez la gauche, parce que la peur est plus grande à droite!!!

  5. Pierre S. dit :

    —————————————

    depuis près d’une heure les perfects calls doivent se multiplier entre
    Washington et l’Ukraine. Believe me …. lol

    Fox news Big mac, pepsi diet, twitter et perfect call … tite journée au bureau a faire
    n’importe quoi sauf ce pourquoi il a été élu.

    1. Haïku dit :

      Pierre S.
      😉😉👌👌

  6. sorel49 dit :

    La décision de M. BLOOMBERG me réconcilie avec l’action politique aux Etats-Unis. L’électorat américain a rejeté une démarche faisant fi de la notion de base d’une adhésion populaire. Ils ne se laissent pas entraîner par la distribution des repas gratuits, des T-shirts et d’autres bebelles.

  7. Jean dit :

    Une bonne chose. En espérant que Bloomberg continue de dépenser pour des publicités anti-trump. J’aime bien Sanders en passant, mais la grande question sera s’il va se rallier à Biden et demander à ses farouches partisans d’appuyer Biden et surtout d’aller voter ou s’ils vont bouder dans le coin laissant une chance à Trump.
    De son côté Biden pourrait adopter des mesures un plus plus progressistes. L’assurance santé pour tous n’est pas une utopie.

  8. Benwanado dit :

    Moi ce qui me fait peur c’est dans l’alternative ou l’investiture échappe à Sanders, tous ses partisans n’irons pas voter pour l’élection générale. Je pense que c’est en partie ce qui s’est passé la dernière fois avec le résultat que l’on sait…

  9. Amazonia dit :

    Mais que Sanders continue le combat jusqu’à sang. Pour le spectacle dans l’arène, que Biden ressorte sanguinolent de sa victoire prochaine.

    1. karma278 dit :

      @amazonia

      On aime la pêche à la troll à ce que je constate. 🐠🐠🐠

      1. Amazonia dit :

        J’aime le spectacle même si je suis pour Biden. En plus cela lui permettra de se faire des muscles contre Trump.

  10. treblig dit :

    Il reste Warren.

    Son retrait immédiat, serait un actif pour le parti démocrate. Plus vite l’unité sera défait autour de Biden, plus vite les coups sur Trump porteront.

    Je ne m’en cache pas, depuis le début je suis un « Anybody but Sanders » pour la simple raison que je souhaite, à tout prix, la défaite de Trump.Et je ne crois pas que Sanders en serait capable.

  11. Pierre S. dit :

    ——————————-

    Observation …..

    Du coté démocrates les candidats se retirent suite aux verdict des électeurs et
    la majorité du temps se ralient au candidat qui est pour eux le meilleur véhicule
    pour la présidence.

    Du coté républicains la dernière fois …. Trump a passé toute l’investiture à menacer
    invectiver et attaquer personnellement les autre candidats afain de les jetter sous le bus.
    Une investiture de merde qui aura donné au final un candidat de merde … et un président
    de merde également.

    Mais la solidarité démocrates des 2-3 derniers jours donne un brin d’espoir.

  12. Samati dit :

    Il faut se rappeler que le programme de Bloomberg était de centre-gauche avec une emphase sur l’environnement, l’éducation, une fiscalité plus progressive, un meilleur contrôle des armes à feu, un meilleur support des groupes minoritaires, des soins de santé disponibles pour tous, etc.

    Biden si élu et si il utilise l’argent de Bloomberg sera indirectement motivé à suivre cet approche et choisir des membres de son cabinet de cette même tendance.

    Avec Biden les démocrates auront plus de chances de prendre le contrôle des deux chambres du Congrès, de mettre en place des juges compétents et progressifs, de redonner une respectabilité aux États Unis sur la scène internationale.

  13. Dégénération Nation dit :

    Bloomberg pourrait répéter ce petit jeu 80 fois avant d’être fauché…c’est vraiment incroyable…

    Pourquoi Elizabeth Warren reste encore dans la course?…

  14. Fred V dit :

    Quelle farce prévue d’avance….. il semble de plus en plus évident que l’establishment à scénarisé la montée en puissance de Biden en multipliant les candidatures « thématiques » (le business man, le gay, la candidate) afin de le propulser en avant le moment venu. Dés lors on comprend mieux la (fausse) phrase prophétique de Clinton évoquant Sanders (« personne ne veut travailler avec lui ») elle préparait les esprits. Ecoeurant, facile et grossier.

    1. Samati dit :

      @ Fred V

      Une théorie conspirationniste qui ne tient pas la route. Vous écoutez trop Trump et les Berniebros.

      1. jcvirgil dit :

        @samati

        Évidemment vous aimez mieux les théories du complot mettant en vedette les méchants russes….Expliquez moi maintenant en vertu de qu’elles règles les États-Unis ont-ils le droit de se mêler les élections partout dans le monde selon leurs intérêts , tandis que les autres états n’auraient pas le droit de le faire ?

      2. Benton Fraser dit :

        @jcvirgil

        De un, la mauvaise action de l’un ne dédouane pas l’autre d’une mauvaise action.

        De deux, il n’y a pas de méchants russes, mais un méchant dictateur que le peuple russe subit.

        De trois, il n’y a pas de complot mais de l’ingérance…

      3. Layla dit :

        @Benton Fraser
        💯excellent💯.Layla.

    2. ghislain1957 dit :

      @ Fred V

      L’Establishment… parlant d’establishment, le gros Corona Clown à Washington n’était pas sensé drainer le marécage? Petite question comme ça en passant.

  15. titejasette dit :

    Malgré son retrait, je constate que les résultats des votes de Bloomberg au Super-mardi était supers.

    Mme Warren devrait faire de même.

    Il y a 2 personnes qui se sont gourées dans cette affaire.

    – Trump et son avocat privé ont tellement travaillé fort dans l’affaire Ukraine pour salir Biden. C’est des gouttelettes d’eau sur le dos du canard. Toute ces chicanes pour les processus de destitution. Ca va rester dans sa biographie de Trump pour des décénies.

    – Bloomberg ne veut pas et ne voulait pas acheter la Présidence avec son argent, c’est-tu clair ?

    1. constella1 dit :

      👏👏👏👌

    2. Layla dit :

      @Titejasette
      « Bloomberg ne veut pas et ne voulait pas acheter la Présidence avec son argent, c’est-tu clair ? »
      Oui.

  16. el_kabong dit :

    « Pourquoi Elizabeth Warren reste encore dans la course? »

    Pourquoi poser la question, puisque vous aviez vous-même la réponse sur un autre billet : c’est le dnc qui lui a « ordonné » de rester…

    1. karma278 dit :

      « c’est le dnc qui lui a « ordonné » de rester… »

      J’ai tellement de respect pour vous que je suis certain que vous avez une source crédible à l’appui de votre affirmation.

      PLEASE do not deceive me..

      1. el_kabong dit :

        karma278

        Relisez le préambule à mon affirmation et vous allez savoir qui en est la « source »…
        (il est vrai que mon commentaire devait aller en réponse à degeneration nation)

  17. ghislain1957 dit :

    « Aujourd’hui, je quitte la course pour la même raison : pour défaire Donald Trump. »

    Excellente décision de M. Bloomberg, même si je suis déçu, car il était mon choix.

    J’espère aussi qu’il mettra ses moyens financiers presque illimités à la disposition de Biden pour sortir Corona Clown de la maison brune.

    1. el_kabong dit :

      @ghislain1957

      J’espère surtout qu’il mettra ses moyens financiers à sortir suffisamment de carpettes ripoux-libanes du sénat pour que les démocrates reprennent le contrôle…

      1. Layla dit :

        @el_kabobg
        💯excellent💯.Layla.

      2. gigido66 dit :

        Bon point!

    2. constella1 dit :

      Déçue aussi et entièrement d’accord avec votre propos

  18. kelvinator dit :

    Sanders comme vice-président??

    Étant un rôle plus honorifique, Biden le sais mieux que quiconque, cela pourrait rallier les troupes et flatter l’ego de Bernie!

    1. kelvinator dit :

      Ce serait un geste d’unité qui est plus probable de Biden que de Sanders si l’un des deux gagne.
      Sanders prendrait AOC.

      1. Math dit :

        Sander refuserait un poste de VP à mon avis. Ce serait admettre qu’il a perdu. Sans compter que ça l’obligerait à endosser des position de centre.
        Chose qu’il ne fera jamais.

      2. kelvinator dit :

        Cela ne l’empechera pas d’agir de la même façon qu’il l’a fait depuis 2016, continuer à galvaniser son grass roots movement. Faire son bonhomme de chemin à part du parti.

        C’est vrai que son ego l’empeche d’être second.

    2. Igreck dit :

      @Kelvinator
      Donc permettre à Bernie de continuer à squatter le parti démocrate mais cette fois dans l’Administration !.
      ?

      1. kelvinator dit :

        On sait tous que c’est sa dernière chance, d’autant que Biden devrait se représenter en 2024 s’il gagne cet année. Par contre, autant lui que Sanders ont peu de chance d’être choisi dans 4 ans avec leur âge.

  19. Layla dit :

    C’est une bonne chose pour Michael Bloomberg, je lui souhaite le meilleur, il aurait pu s’acharner comme Tulsi Gabbard, il fait preuve d’une grande humilité. Il aurait pu faire la différence …s’il n’avait pas été « trop » riche.😉

    Pour la suite des choses, s’il souhaite continuer à investir son argent dans la politique américaine, j’aimerais qu’il continue de le faire dans des publicités anti-DT et non pro-Joe Biden…ce n’est pas que je n’aime pas Joe Biden, mais Joe Biden n’aime pas l’argent de Michael Bloomberg et il n’aime pas Michael Bloomberg, c’est du moins ma perception des débats, en fait il aime probablement Michael Bloomberg mais pas son argent.

    Ce serait dommage que l’argent de Michael Bloomberg 😉achète la présidence de Joe Biden.

    Par contre j’estime que le meilleur investissement que Michael Bloomberg puisse faire au service du peuple américain politiquement parlant c’est investir cet argent pour faire élire des sénateurs qui ont des valeurs qui lui sont chères et des Représentants à la Chambre

    Je souhaite qu’avec son argent ils inondent les USA avec des ballons gonflables géants de « baby DT » se serait très parlant, et ferait ressortir le « meilleur » de DT😂

    1. Haïku dit :

      Layla
      Bien vu ! 👏👏👌👌

  20. leonard1625 dit :

    Bloomberg ne s’était pas présenté dès le début, car Biden était très en avance et il ne voulait pas lui nuire au profit de Sanders. Voyant Biden très affaibli, Bloomberg s’est, avec raison, lancé. Je dis avec raison, car, vraisemblablement, personne des autres candidats ne pouvaient battre Trump.

    Bloomberg aurait très certainement grugé beaucoup de votes aux républicains. Un vote grugé compte pour double par rapport au vote d’une personne n’ayant pas voté en 2016. Biden va aussi gruger des votes, mais en moins grand nombre. Par contre, il pourra compter sur un plus fort vote des Afro-Américains qui n’auraient peut-être pas voté si Bloomberg avait été le candidat. Mais ces votes comptent en simple.

    1. constella1 dit :

      Leonard1625
      Entièrement d’accord avec votre analyse des événements 👏👏

  21. Maïs1988 dit :

    Avec Joe Biden, l’establishment revient à son choix initial. Un mélange de Barack Obama, Bill et Hillary Clinton… Mais aussi une bonne dose de Gaston Lagaffe et de « mononcle » collant, aux mains baladeuses. Bof! C’est l’image qui compte. Les médias vont laver plus blanc que blanc.

    Avec Joe Biden, l’électeur sait en quoi s’en tenir : la continuité dans le transfert de richesse, toujours plus pour les ultra-riches, toujours moins pour la classe moyenne, plus pour Wall Street, un « Obamacare » version 2 écrit lui également par l’industrie $$$ (assurance, pharma, médicale, etc,), plus de délocalisation d’emplois, plus de mondialisation, plus de guerres, plus d’américains qui iront semer la destruction, beaucoup au Moyen-Orient, et se feront tuer pour mener les guerres des autres.

    Joe Biden a voté pour la guerre en Iraq, Bernie Sanders contre. Sanders propose d’aider la classe moyenne, de mettre au pas Wall Street, Biden, non.

    La droite $$$$ du parti démocrate se rallie à Joe Biden. C’est correct. Les différences entre le parti républicain et le parti démocrate sont essentiellement cosmétiques. L’alternance entre démocrates et républicains continue de créer l’illusion auprès de l’électeur qu’il possède un certain pouvoir de « changer les choses ».

    Elisabeth Warren va continuer de diviser les votes de la gauche progressiste du parti démocrate, s’assurer que Bernie Sanders ne passe pas. Si Biden bat Trump, ce qui n’est pas fait, même si les médias vont travailler fort, j’ai l’impression qu’un « bon » poste attend Warren pour « services rendus ».

    « Pôvre » Sanders. Il s’est fait « couillonner » par l’establishment du parti il y a 4 ans. Debbie Wasserman Schultz s’était chargée du sale boulot. Sale boulot pour lequel elle n’a jamais été inquiétée.

    Il se fait « couillonner » encore par son propre parti!

    Remarquez que pour sa propre santé, il est préférable que Sanders soit battu par l’establishment, incarné ici par Biden, plutôt que de subir « une crise cardiaque ».

    1. gl000001 dit :

       » par son propre parti! »
      Vraiment ? Plutôt par le parti qu’il squatte !

    2. Benton Fraser dit :

      @maïs

      Le seul Establishment qui cause des dommages et l’Establishment version « trash » que Trump mets en place a tous les niveaux du gouvernement et des institutions américaines.

      Le reste n’est que fabulation….et mauvaise cible!

    3. el_kabong dit :

      mais1988
      « Debbie Wasserman Schultz s’était chargée du sale boulot »

      Rappelez-moi de quel « sale boulot » il est question…

  22. Yolande C. dit :

    Ma seule grande joie hier fut la défaite de Bloomberg particulièrement dans les états où Joe Biden n’avait pas fait campagne ni à peu près rien dépensé.

    C’est un excellent message à ceux et celles qui croient qu’on peut tout acheter; ça marche aux Samoa, mais pas ailleurs.

    Pour Joe Biden, on aurait dit qu’il jouait sur une partition écrite pour lui : une remontée en Caroline-du-Sud au-delà de tout espoir suivie du ralliement et de l’implication de Buttigieg et de Klobuchar dans la campagne.

    Du côté progressiste (Sanders, Warren et parfois Steyer), les ralliements ne se sont pas faits comme c’est trop souvent le cas à la gauche du centre; chacun tient à son bout de phrase, à ce que la virgule soit placée à la bonne place.

    Je suis depuis longtemps une partisane de Bernie Sanders, mais dans son discours d’hier, il a carrément trop forcé la note à l’endroit de Joe Biden (sans le nommer, mais tout le monde à compris).

    Biden ferait un excellent candidat.

    Autre enseignement des primaires d’hier : la défaite de Sanders dans des états qu’il avait remportés en 2016; cela confirme qu’en 2016, beaucoup de votes pro-Sanders étaient de fait des votes anti-Clinton, jugée menteuse, malhonnête et indigne de confiance (liar, dishonest and untrustworthy).

    «Indeed, when Gallup asks Americans to say the first word that comes to mind when they hear “Hillary Clinton,” the most common response can be summed up as “dishonest/liar/don’t trust her/poor character.” Another common category is “criminal/crooked/thief/belongs in jail.”»

    https://www.nytimes.com/2016/04/24/opinion/sunday/is-hillary-clinton-dishonest.html

  23. Danielle Vallée dit :

    Warren vient d’annoncer qu’elle va réévaluer sa campagne….
    De quel côté va-t-elle pencher?
    Elle a tellement insulté Bloomberg et maintenant il va surement donner de l’argent au super PAC qui supporte Biden….

    1. kelvinator dit :

      Warren qui accepte finalement l’argent des SUPER PAC qu’elle a décrié toute la campagne.
      Dès qu’il y a un petit problème, elle renie ses principe, ou elle se rend finalement compte à quel point cette stratégie d’une main attachée dans le dos par pureté ne fonctionne pas.

  24. gamacheg dit :

    Biden comme candidat démocrate à la présidence? Pas sur…

    Contre Trump dans les débats, malheureusement Joe va se faire démolir. Sanders aurait beaucoup plus de chance de tenir tête à Trump dans une confrontation un contre un.

    1. Jean-Louis Charrette dit :

      Il n’y en aura pas de débat.
      Le candidat démocrate ferait bien mieux de dépenser son temps et ses énergies à rencontrer des électeurs et leur présenter le programme.
      On ne peut pas débattre avec un psychopathe.
      Pourquoi se présenter à un débat qui ne sert à rien?

  25. Richard Lavoie dit :

    Ticket Biden/Warren ??? Le meilleur des deux mondes!

  26. karma278 dit :

    Je trouve, humblement, Bernie décevant.

    Il ne semble pas avoir évolué depuis 2016.

    1. jcvirgil dit :

      Peut-être mais: *Au royaume des aveugles le borgne est roi*.

      Il est le seul avec des propositions concrètes pour sortir les USA de la ploutocratie actuelle dans laquelle se vautre le pays.

      1. Benton Fraser dit :

        Ne faut-il pas être endormi pour vivre le rêve américain!!!

  27. FlorentNaldeau dit :

    @Maïs1988,11h38 « Il se fait « couillonner » encore par son propre parti! »

    En fait, BS n’est pas un Démocrate; il se fait élire et siège comme indépendant tout en collaborant avec le caucus Démocrate. Ce n’est donc pas vraiment « son propre parti ».

    Par ailleurs, si quelqu’un l’a « couillonné » comme vous dites, ce sont en fait les électeurs qui ne l’ont pas choisi. À moins de croire que le DNC avait déployé une gigantesques armée de psychologues pour infliger un lavage de cerveau à des masses d’électeurs qui ont ensuite choisi un autre candidat que BS dans la course Démocrate.

    Une élection, c’est toujours un peu cruel. Les gens font des choix et des candidats (la plupart en fait) sont écartés à la fin de l’exercice. Moi je n’appelle pas ça du couillonnage mais l’exercice de leur liberté de choix par les citoyens.

    Sanders comme VP? Il faudrait que JB achète tout un stock de calmants ou de Ritalin pour réprimer la tendance naturelle de BS à ruer dans les brancards, incapable de respecter la stratégie de campagne ou la politique d’une administration. Je crois que le choix de JB, s’il reçoit l’investiture, irait plutôt vers un Démocrate véritable, de la jeune génération probablement.

  28. Apocalypse dit :

    @Maïs1988 – 11:38

    ‘L’alternance entre démocrates et républicains continue de créer l’illusion auprès de l’électeur qu’il possède un certain pouvoir de « changer les choses ».’

    👍👍

    Effectivement, c’est une illusion! Regarder les sondages qui disent que les américains veulent certaines choses et ça ne mène jamais nulle part. Une fois élu, les politicien(ne)s font à leur tête et répondent aux riches et puissants qui leur ont versé des millions et des millions.

    Si quelqu’un pense que Joe Biden va changer cette situation, deviner ce que j’ai à vous vendre?

    Une tâche titanesque de refaire un semblant de démocratie aux Etats-Unis et cela entre les mains d’un homme de près de 80 ans … ‘Good Luck’. Pour ceux et celles qui n’ont pas lu Yves Boisvert dans La Presse ce matin, ça vaut le détour!

    1. gl000001 dit :

      « entre les mains d’un homme de près de 80 ans  »
      Contrairement à Impeached trump, il ne travaillera pas seul ou avec son beau-fils ou avec Miller le raciste ou avec Bannon l’anarchiste. Il aura une équipe.

    2. Benton Fraser dit :

      C’est le problème de la plupart des démocraties actuelles, entre deux maux, on choisit le moindre et aux États-Unis, les démocrates sont de loin le moindre mal!

      Effectivement, les democrates, c’est le « statu quo » alors que les républicains c’est pour le pire. Seulement pour cette nuance, on ne peut pas dire que c’est du pareil au même… même si pour certains, le statu quo c’est aussi le pire… mais c’est un illusion du pire!

  29. leonard1625 dit :

    Vice-président? N’y a-t-il pas une loi non écrite qu’un candidat à la vide-présidence devrait idéalement venir d’un swing state?

    L’Indiana n’est pas considéré comme tel, cela exclurait malheureusement Buttigieg. Klobuchar serait un meilleur choix. Par contre, le Minnesota est un petit état. Qu’en est-il de Beto? Est-ce que le Texas est prenable?

    1. leonard1625 dit :

      vide-présidence … léger lapsus.

  30. Apocalypse dit :

    @Maïs1988 – 11:38

    Pour compléter ma pensée, je lisais au début de la semaine Joe Biden qui disait que les américains ne voulaient pas d’une révolution, celle de Bernie Sanders, mais de résultats … je la ris encore 😂.

    Joe Biden, pourriez-vous dire quelque chose d’original et d’inspirant?

  31. karma278 dit :

    Sanders comme VP?

    NON

  32. Apocalypse dit :

    @karma278 – 11:51

    ‘Il (i.e. Bernie Sanders) ne semble pas avoir évolué depuis 2016.’

    ‘semble’ … 😂

  33. xnicden dit :

    @ ghislain1957 11:07

    « J’espère aussi qu’il mettra ses moyens financiers presque illimités à la disposition de Biden pour sortir Corona Clown de la maison brune »

    Et des $$ pour défaire des sénateurs républicains.

  34. leonard1625 dit :

    @apocalypse 12:05 Le titre de l’article de Yves Boisvert est plutôt nul. Quelle tête aurait Trump au naturel?

    Évidemment que Biden n’est pas un Messie qui changera tout. L’objectif est de sortir Trump, l’auriez-vous oublié?

    La campagne de Sanders n’aura pas été vaine quoiqu’il arrive. Ses idées font leur chemin. Viendra un politicien moins radical qui les reprendra avec, espérons-le, succès.

    1. Benton Fraser dit :

      C’est le problème que je reproche à Sanders, c’est qu’il devrait faire campagne pour faire avancer ses idées… et non pas son égo!

  35. xnicden dit :

    S’il est vrai que madame Warren est en réflexion, M. Sanders a intérêt à prendre le téléphone pour lui demander ce qu’elle demande en retour de son appui. On s’entend que j’ai en tête des compromis sur son programme.

  36. Scobstella1 dit :

    leonard 1625
    Évidemment que Biden n’est pas un Messie qui changera tout. L’objectif est de sortir Trump, l’auriez-vous oublié?
    Tout à fait juste
    Et encore une fois les démocrates auront s’ils gagnent à rebâtir les finances et la gigantesque démolition que les ripoux ont comme d’habitude amorcé depuis plus de trois ans
    Un travail titanesque

    1. Haïku dit :

      HS.
      @constella1
      Avez vous remarqué que votre pseudo a été traduit en Scobstella1 ?
      Cela confirmerait les problėmes techniques que plusieurs internautes ont subit et souligné.

  37. ducalme dit :

    @leonard1625

    Il y avait en effet une règle non écrite à l’effet que le colistier provenait généralement d’un swing state, mais cette règle a subi plusieurs exceptions.

    En 2008, Obama choisit Biden, sénateur du Delaware, état démocrate.

    En 2008, McCain choisit Palin, gouverneure de l’Alaska, état républicain.

    En 2012, Romney choisit Paul Ryan du Wisconsin, état républicain

    En 2016, Trump choisit Pence de l’Indiana, état républicain.

    Cependant, en 2016, Clinton choisit Tim Kaine de Virginie, état plutôt démocrate.

    Amy Klobuchar du Minnesota serait un atout de taille pour Joe Biden.

    Quant à Warren, s’il la choisit, il aura besoin de diazépam.

    1. Louise dit :

      Ducalme

      Moi aussi j’ai pensé à Amy Klobuchar comme colistière. Elle est intelligente, solide, travaillante, elle projette une image de compétence et de sécurité. Les américains seraient bien servis avec un tel duo.

  38. Louise dit :

    Depuis deux semaines que des bonnes nouvelles pour Joe Biden et le parti démocrate.
    Ils ont enfin compris que leur force réside dans l’union et non dans le spectacle navrant de la division qu’on voyait depuis le début de la course.
    Joe Biden était rayonnant hier soir. C’est fou ce que la victoire rajeunit son homme.

  39. Layla dit :

    C’est qui le CAVE?

    Trois des tweets de DT ce matin (traduction deepl plus bas)

    1…« Mini Mike Bloomberg just “quit” the race for President. I could have told him long ago that he didn’t have what it takes, and he would have saved himself a billion dollars, the real cost. Now he will pour money into Sleepy Joe’s campaign, hoping to save face. It won’t work! »

    —-Oui Michael Bloomberg n’avait pas ce qu’il faut pour…effectivement il n’était pas assez crasse …mais LUI n’a pas refusé d’investir son argent…

    —-Un milliard de dollar, au point où il est rendu, mini Mike fait ça brut en moins de 40 heures, mais le moins que l’on puisse dire mon cher DT tu as prouvé que tu n’as pas eu ce qu’il faut pour faire ça dans une vie…c’est qui le cave?
    —-et oui comme tu dis …Michael Bloomberg va dépenser encore et encore …SON argent.

    2…« Mini Mike Bloomberg will now FIRE Tim O’Brien, and all of the fools and truly dumb people who got him into this MESS. This has been the worst, and most embarrassing, experience of his life…and now on to Sleepy Joe! »
    —-« C’est la pire et la plus embarrassante expérience de sa vie » je ne le crois pas se faire ridiculiser pour sa petite taille a sûrement été la plus embarrassante expérience de sa vie, mais là fait grandir en homme fort et non en un braillard, il est devenu un adulte LUI.

    3…« Mini Mike, “Three months ago I entered the race for President to defeat Donald Trump, (and I failed miserably!) »
    —-and I failed miserably!…il fait parlé MB mais il n’a pas apprécié qu’Adam Schiff lui mette des paroles.
    —-and I failed miserably! …je dirais qu’il s’est retiré HONORABLEMENT « Lui » et non sur le dos des autres, en braillant et en accusant les autres.
    —-and I failed miserably!…il a su parler de Joe Biden de belles façons.

    TRADUCTION

    1…« Mini Mike Bloomberg vient de « quitter » la course à la présidence. J’aurais pu lui dire il y a longtemps qu’il n’avait pas ce qu’il fallait, et il se serait épargné un milliard de dollars, le coût réel. Maintenant, il va verser de l’argent dans la campagne de Sleepy Joe’s, en espérant sauver la face. Cela ne marchera pas ! »

    2…« Mini Mike Bloomberg va maintenant mettre le feu à Tim O’Brien, et à tous les imbéciles et les gens vraiment stupides qui l’ont fait entrer dans ce MESS. C’est la pire et la plus embarrassante expérience de sa vie… et maintenant Sleepy Joe ! »

    3…« Mini Mike, « Il y a trois mois, je me suis lancé dans la course à la présidence pour vaincre Don
    ald Trump, (et j’ai échoué lamentablement !) »

    1. jeani dit :

      Twit d’un « grand président » qui tente, par tous les moyens, d’unir les Etats-Uniens!

      The greatest ever!

  40. Haïku dit :

    Layla
    Incroyable les tweets de Trump !!! 😨😨😨
    Et…. j’aime bien vos répliques ! 😉👌

  41. citoyen dit :

    plutôt qu’une course à la chefferie qui élimine automatiquement le marginal, le nouveau ou celui qui propose du changement, il devrait y avoir des standards de combativité, de diversité et de représentativité à atteindre tout au long de la course à la chefferie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :