Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

La réussite de la révolution politique prônée par Bernie Sanders – ou son élection à la Maison-Blanche – passe par une participation massive des jeunes à l’élection présidentielle de 2020. C’est ce que le candidat de 78 ans répète depuis le début de sa campagne. Il sera donc intéressant de voir si cette participation annoncée et souhaitée se matérialisera à l’occasion des primaires du «super mardi», contrairement aux premiers scrutins de la course à l’investiture démocrate, où ce ne fut pas le cas.

En mettant l’accent sur une participation record des jeunes, Bernie Sanders reconnaît de façon implicite qu’il perdra un nombre relativement important d’électeurs plus âgés et modérés, dont certains ont contribué aux succès des démocrates lors des élections de mi-mandat de 2018. On parle notamment des électrices des banlieues qui ont des diplômes universitaires. Indépendantes ou républicaines, celles-ci et d’autres encore pourraient refuser de voter pour un candidat socialiste démocrate en novembre.

En 2016, environ 37% des électeurs démocrates et indépendants âgés de 34 ans et moins ont exercé leur droit de vote. Selon une recherche publiée récemment par deux universitaires américains (1) et dont la journaliste Michelle Goldberg fait état dans cet article, il faudrait que 48% de cet électorat participe au scrutin de 2020 pour compenser les conséquences négatives de la candidature de Sanders.

Il faut préciser que cette candidature n’éloignerait pas seulement certains électeurs modérés mais mobiliserait également encore davantage les électeurs républicains, qui seraient encouragés à voir en Bernie Sanders un Fidel Castro ou un Hugo Chavez américain.

Bernie Sanders peut-il faire passer le taux de participation des jeunes de 34 ans et moins de 37% à 48%? Les chercheurs universitaires en doutent, rappelant que la candidature de Barack Obama en 2008 avait fait augmenter la participation des électeurs afro-américains de 5% par rapport à l’élection présidentielle américaine. Ce n’était pas rien, mais ce n’était pas plus.

Il ne fait pas de doute qu’une défaite de Bernie Sanders dans la course à l’investiture démocrate, peu importe ses circonstances, démobiliserait plusieurs de ses jeunes partisans, qui voient en lui la seule chance d’un changement politique véritable. Mais la victoire d’un candidat modéré ne signifierait pas que les démocrates y perdraient au change, selon les chercheurs universitaires. C’est en fait le contraire qui leur semble le plus probable.

(1) David Broockman de l’université de Californie à Berkeley et Joshua Kalla de l’université Yale.

(Photo Getty Images)

47 réflexions sur “Sanders et les jeunes : force ou mirage ?

  1. Madalton dit :

    Selon les sondages, les swing voters voteraient pour Trump au lieu de Sanders.

    https://www.vox.com/policy-and-politics/2020/2/25/21152538/bernie-sanders-electability-president-moderates-data

  2. citoyen dit :

    étant donné que les jeunes ne peuvent s’exprimer, que les femmes ne peuvent prendre le pouvoir seules, que la gauche est minoritaire, que le centre peine à prendre place, que les personnages de pacotille ont la cote, que le populisme prend forme, que le cavernisme est un constat, il y a peut être lieu de s’interroger sur la capacité des démocrates à s’installer.

  3. Hugues dit :

    Même si Sanders gagne le vote populaire grace au grande villes, cela ne changera pas grand chose si il ne flippe pas les états gagné par Trump pour lui donner le collège électoral

  4. Dégénération Nation dit :

    tout ça c’est du vent…la seule chose à surveiller ce soir est si Sanders va réussir à se tailler une avance de plus de 200 délégués au terme du super tuesday…si oui, il y aura une convention contestée…

  5. christian reny dit :

    il lui faudrait les 2 chambres démocrates pour avoir une chance de changer des choses désolé

    1. chrstianb dit :

      Et encore. Obama avait les deux chambres durant deux ans et tout ce qu’il a pu faire c’est une assurance privée pour tous. Les démocrates concervateurs (blue dog) ne voulaient rien savoir d’une assurance publique pour compétitionner avec le privé.

      1. Richard Hétu dit :

        Pas tout à fait exact. La loi sur la santé a étendu à près de 14 millions d’Américains l’accès à l’assurance publique Medicaid. Il est vrai que l’option publique a été écartée, non pas par «les démocrates conservateurs», mais par JOE LIEBERMAN. D’autre part, la réforme a introduit plusieurs changements importants, dont l’interdiction de refuser une couverture santé à une personne souffrant d’une maladie préexistante.

  6. M.Rustik dit :

    Hugues met le doigt sur le problème: Ce que les démocrates doivent gagner ce sont quelques états, pas d’augmenter leurs votes en Californie!

    J’aime les idées de Bernie qui sont plus canadiennes qu’américaines, mais je ne crois pas qu’il fera basculer les états nécessaires pour l’élection des démocrates.

    Allez les jeunes, transformer le mirage en réalité, sortez voter et faites moi mentir!

  7. Madalton dit :

    Pendant ce temps, Trump se moque de Biden sur Twitter. Le boomerang lui est revenu dans la face. Voir les commentaires.

    https://www.politicususa.com/2020/03/03/trump-tried-to-mock-bidens-mental-health-it-didnt-go-well.html

  8. Louise dit :

    Ce qui est paradoxal avec Bernie Sanders c’est qu’une bonne partie de la population serait d’accord avec ses idées si ce n’était sa façon de les présenter et surtout de les mettre en action. Le bonhomme est pressé et ne veut pas faire de compromis. Il ne comprend pas que sa révolution doit être implantée étape par étape avec patience et persévérance. Et surtout accepter que ce n’est sans doute pas lui qui va voir les résultats, compte tenu de son âge. C’est plate mais c’est ça la vie, il faut savoir passer au suivant.

    On fait partie d’une longue chaîne et on fait de notre mieux avec le petit maillon de cette chaîne qui nous est alloué.
    Barack Obama

    1. gl000001 dit :

      « Le bonhomme est pressé et ne veut pas faire de compromis. »
      Il n’est pas un politicien donc 😉

    2. Henriette Latour dit :

      Louise

      👍👏👏

    3. Moma dit :

      Encore une fois d’accord avec vous. Si les démocrates perdent les centratistes Trump gagne. C’est malin !!

  9. Gilles Morissette dit :

    Le dernier sondage national (Morning Consult) indique une remontée spectaculaire de Biden (près de 10 points depuis hier) (voir Tweet de M. Hétu). Il a repris la pole position devant Sanders avec 8 points d’avance (36% vs 28%).

    Il est donc clair que Biden a profité des retraits de Buttigieg et Klobuchar pour engranger des appuis. On verra ce que ça va donner ce soir.

    La défaite possible de Sanders pourrait sûrement provoquer un mouvement de ressac comme en 2016, Ses supporteurs vont probablement « se rouler en boule et bouder dans leur coin », comme le font généralement les enfants-rois frustrés.

    Vous voulez « bouder »? « Fine », faites-le mais vous en subirez les conséquences car vous allez redonner les clés de la MB au Gros Enfoiré.

    Vous vous en fichez sans doute mais on sait que vous allez être les premiers à sortir les pancartes et à manifester contre celui dont vous allez contribuer à la ré-élection. Vous n’en seriez pas à une première contradiction près.

    Vous voulez du changement? On veut tous du changement. Seulement, on doit respecter le rythme des gens et les convaincre de la nécessité de procéder à ces changements.

    Ça demande du temps, de la patience (et oui) et de la persuasion. Il faut répéter souvent le même message et ce n’est certainement pas en les conspuant comme vous le faites parfois envers ceux qui ne partagent pas votre avis, que vous allez les convaincre.

    Réveillez-vous et regardez la réalité en pleine face. Sanders ne passe pas auprès de l’électorat modéré. Il vous faudra accepter le fait que les Démocrates modérés choisissent quelqu’un d’autre, un candidat plus centriste.

    La révolution que vous souhaitez se fera peut-être mais pas de la façon dont vous l’espérer. Vous aurez alors le choix entre « bouder dans votre coin » ou embarquer dans la parade.

    Espérons pour nous tous que vous ferez le bon choix.

    1. Henriette Latour dit :

      Gilles Morrissette

      👏👏👏👏

    2. InfoPhile dit :

      @Gilles Morissette

      « Vous voulez « bouder »? « Fine », faites-le mais vous en subirez les conséquences car vous allez redonner les clés de la MB au Gros Enfoiré. »

      Idem pour les « modérés » si c’était Bernie qui remportait l’investiture démocrate. On est bien avancé, n’est-ce pas ?

      Il me semble que l’essentiel consisterait à se ranger inconditionnellement derrière le gagnant, celui qui affrontera l’Insalubre.

      1. el_kabong dit :

        @infophile
        « Il me semble que l’essentiel consisterait à se ranger inconditionnellement derrière le gagnant, celui qui affrontera l’Insalubre. »

        Si les bernie-bros avaient appliqué ce beau principe en 2016, on ne serait pas probablement pas pris avec « l’insalubre »…

        Et je suis convaincu qu’ils referont la même chose si le messie n’est pas choisi…

  10. jcvirgil dit :

    Cette élection passera par l’enthousiasme de la jeunesse. Sinon les démocrates sont cuits et ce ne sont pas les tout à fait drabes Bidon ou Bloomberg qui susciteront cet enthousiasme.

    Si seule la drette se déplace pour aller voter pourquoi changerait-elle son héros?
    Il leur donne ce qu’ils veulent un gouvernement pour les riches en attendant le ruissellement qu’ils continuent d’espérer .
    .

    1. Dégénération Nation dit :

      @jcvirgil « Cette élection passera par l’enthousiasme de la jeunesse. Sinon les démocrates sont cuits et ce ne sont pas les tout à fait drabes Bidon ou Bloomberg qui susciteront cet enthousiasme. »

      j’ai l’impression que le dnc ont tout simplement fait une croix sur la maison-blanche pour 2020…ils sont maintenant en mode préventif afin de garder leurs acquis au sénat et à la chamre des représentants…ils font le pari qu’ils perdront moins avec biden qu’ils le feraient avec sanders…

      1. Richard Hétu dit :

        Je vais reprendre une image que vous avez utilisez pour dévaluer le sujet de ce billet. Vos impressions, ce n’est que du vent.

      2. Dégénération Nation dit :

        @Richard Hétu la tâche au dossier de Sanders est qu’il un soi-disant socialiste radical impénitent…une allégation qui peut être facilement réfutée en regardant son programme qui est social-démocrate…

        les tâches au dossier de Biden?…corruption (son fils en Ukraine), son vote en faveur de la guerre en Irak, Wall Street et le fait indéniable qu’il représente l’élite du parti qui ont échappés le ballon en 2016 qui aura permis à vous savez qui de remporter la Maison-Blanche…

        mais vous avez peut-être bien raison, je suis peut-être dans le champ solide aussi…

      3. Frederic Jobin dit :

        @Dégénération Nation

        Effectivement, le DNC préfère perdre avec Biden (je fais le pari aujourd’hui que Biden perdra s’il est le candidat en Novembre) que de gagner avec Sanders… Que Warren soit encore dans la course ne sert qu’à nuire à Sanders et à diviser le vote progressiste, rien d’autre, car Warren a encore moins de chances que Buttigieg en avait…

        AOC 2024!!! (elle aura 35 ans 1 mois avant les élections de novembre 2024…)

      4. jcvirgil dit :

        @Degeneration

        Leur meilleur espoir pour battre Trump est peut-être un migrant chinois dénommé Corona Virus , qui sait.. 😣

      5. el_kabong dit :

        @Dégénération Nation
        « les tâches (sic) au dossier de Biden?…corruption (son fils en Ukraine),… »

        Quand les bernie-bros continuent de rabâcher cette foutaise depuis longtemps réfutée, ça démontre comment on a souvent de la difficulté à les distinguer des disciples du minable orangé…

        « … le fait indéniable qu’il représente l’élite du parti qui ont échappés le ballon en 2016… »

        Ils sont également cute dans leur conviction que c’est la faute à Clinton et au dnc s’ils ne sont pas allés voter…

      6. Haïku dit :

        @jcvirgil — 13:06
        Vous dites: »….Leur meilleur espoir pour battre Trump est peut-être un migrant chinois dénommé Corona Virus , qui sait.. »

        Fort bien dit. Chapeau ! 👌

  11. nicko dit :

    Si la prochaine élection était déjà acquise aux démocrates là ce serait intéressant de voir Sanders dans la course à l’investiture. Mais si ce gars là gagne les démocrates vont frapper le mur de Trump aux élections.Le sondage qui donne Sanders à égalité avec Biden si ils se présentaient contre Trump ? J’y crois pas. Comme Biden dit: l’amérique ne veut pas d’une révolution.n

  12. Pierre S. dit :

    ——————–

    Aux USA si ca marchait à coup de tâches aux dossier le POTUS 45 serait déjà en prison et
    possiblement quelques uns de ses proches collaborateurs également.

  13. Danielle Vallée dit :

    ‘qui voient en lui la seule chance d’un changement politique véritable.’
    Très optimiste comme énoncé. A un town hall de la semaine dernière il y a encore une jeune femme d’une minorité qui s’est levée pour dire qu’elle était une jeune avocate, qu’elle avait $170 000 de dettes étudiantes et qu’elle allait voter pour Sanders parce qu’il va effacer sa dette.
    Pas stupide, elle sort de l’université.
    Qu’est-ce qu’elle va ressentir si Sanders est au pouvoir avec ses cris, sa gesticulation et sa paranoia, et que sa dette est toujours en place.
    Je trouve sa campagne honteuse. Il me fait penser à Castro qui faisait des discours de 2, 3, 4 heures juste pour garder la foule devant lui même s’il y en a qui s’évanouissaient.
    Sanders utilise tous ces jeunes pour flatter son ego, et c’est un triste spectacle.

  14. FlorentNaldeau dit :

    @Gilles Morissette je vous hais pour votre commentaire de 12h57. Vous y dites exactement ce que j’aurais voulu exprimer et certainement mieux. 😉

    Certaines personnes auraient avantage à consulter un dictionnaire sous le mot « tache »; elles pourraient y constater que l’ajout d’un simple accent circonflexe peut changer totalement la signification d’un mot.

    1. Pierre S. dit :

      —————

      hahahaha ….vous avez raison … vous pouvez faire abstraction de mon accent
      circonflexe sur Tache dans mon comentaire de 13h46 … quoi que le lapsus me fait quand même rire.

      Quel tâche ce POTUS 45.

  15. treblig dit :

    Le champs de bataille est les 35\55 ans , hommes ou femmes blancs relativement éduqués vivant en banlieue. C’est un gros morceau de l’électorat.

    Les villes, les côtes est et ouest, les jeunes, les minorités ethniques, avec un diplôme post secondaire votent démocrates.

    Les habitants en milieu rural ou semi-rural ( états centraux, midwest et la Dust Belt ) et au sud, les personnes âgées de plus de 45 ans peu éduquées votent républicains.

    Et je me répète inlassablement, faire sortir le vote pour les démocrates.

  16. Absalon dit :

    Jeremy Corbyn, un dinosaure très comparable à Sanders, avait aussi une très grosse chez les jeunes et misait sur une forte augmentation de leur participation aux élections. On a vu le résultat.
    https://www.commondreams.org/news/2019/12/12/its-happening-declares-jeremy-corbyn-early-uk-election-reports-suggest-longest

    1. Absalon dit :

      une très grosse cote chez les jeunes…

    2. Frederic Jobin dit :

      @Absalon

      Come on, arrêtez moi cette boiteuse comparaison avec la defaite du labour party en 2019… Les 2 systèmes et les jeux de pouvoir son très différents. Se sont les politiques de gauche du Labour qui ont fait les gains historiques de 2017 et ce en dépit de Corbyn comme chef, pour qui déjà en 2016, les sondages étaient pourtant très clairs à lui montrer la porte de sortie…

      https://www.theguardian.com/politics/2017/may/12/labour-party-voters-polls-policies-manifesto-jeremy-corbyn

      Je cite dans l’article : « Despite the strong support for the party’s policies, only 30% agreed with the sentiment that Corbyn should be given a fair chance at leading the country, while 56% said he would be a “disaster” as prime minister. ».

      Rien à voir avec Sanders. ça ressemble plus à Hillary en fait… Il est vrai cependant que cette primaire est un référendum sur l’avenir du parti démocrate… On s’en reparle demain soir?

      1. Absalon dit :

        @Frederic Jobin
        Mon point est que Sanders et Corbyn ont approximativement le même positionnement idéologique ancré dans les années 70 du siècle dernier, la même personnalité psychorigide et suscitent le même attrait chez les plus jeunes électeurs. On pourrait multiplier les autres analogies : droite populiste, rejet de la mondialisation, déclassement des classes moyennes et inférieures, zones rurales abandonnées…
        Si seuls les 18-25 ans avaient voté l’année dernière, les travaillistes auraient remporté 544 sièges. Au final, il n’en ont obtenus que 203. L’une des plus grosses défaite de leur histoire.

  17. lechatderuelle dit :

    toujours sidérant de voir les découpages chirurgicaux des intentions de vote…..

    comme si tous les segments étaient monolithiques….

    1. Richard Hétu dit :

      Pas de blocs monolithiques, mais des tendances nettes que les stratèges et analystes seraient stupides d’ignorer.

    2. treblig dit :

      @lechatderuelle

      Disons les femmes blanches éduquées d’une ville sur la côte Ouest; elles ont votées à 62% pour Clinton et à 38% (approx) pour Trump. Dans un scrutin uninominal à un tour, c’est largement suffisant pour un balayage. Obama l’a emporté facilement avec 51% des voix ( 48% pour Romney). Clinton a perdu avec 48% du vote populaire ( Trump, 46%) pour cause de collège électoral.

      Mais vous pouvez accumuler les facteurs de risques ; Les femmes noires éduquées de la ville votent à 92% pour les démocrates.

  18. Samati dit :

    @ Dégénération Nation

    Vous parlez des taches au profil de Biden. Vous oubliez les taches au dossier de Sanders qui feront potentiellement fuir certains jeunes.

    Sanders a voté à plusieurs reprises contre des lois favorisant un contrôle accru des armes. Il a également voté contre la Loi Magnitsky, visant à punir dans un premier des fonctionnaires et oligarques russes corrompus responsables de la mort par torture de Magnistsky, un fonctionnaire russe qui avait mis à jour une fraude gigantesque au sein du ministère du revenu russe.

    La loi a par la suite été utilisé pour punir de sanctions plusieurs autres dirigeants et personnes corrompus d’autres pays. Le fait que Sanders ait voté contre (seuls quatre sénateurs ont voté contre ce projet de loi bi-partisan voté sous l’administration Obama).

    Finalement son support à des dictateurs comme Maduro, Ortega et Castro lui coûterait potentiellement plusieurs milliers de votes.

    1. spritzer dit :

      @Samati

      Il faudrait voir ce qu’il en dit maintenant du contrôle des armes à feu, c’est ce qui compte. Les fusils d’assaut et les tueries de masse n’ont pas toujours été à la mode.

      Quelle que soit la raison pourquoi il a voté contre la loi Magnitskiy, 1) il a démontré du courage, et 2) il avait entièrement raison de le faire comme l’a démontré une décision de la Cour européenne des droits de l’homme il y a quelques mois et que vous avez dû manquer…

      However the European Court of Human Rights has found, in judging a case brought against Russia by the Magnitskiy family, that the very essence of this story is untrue. They find that there was credible evidence that Magnitskiy was indeed engaged in tax fraud, in conspiracy with Browder, and he was rightfully charged. The ECHR also found there was credible evidence that Magnitskiy was indeed a flight risk so he was rightfully detained. And most crucially of all, they find that there was credible evidence of tax fraud by Magnitskiy and action by the authorities “years” before he started to make counter-accusations of corruption against officials investigating his case.
      https://www.craigmurray.org.uk/archives/2019/09/the-magnitskiy-myth-exploded/

      Il est question aussi de sa mort en prison.

      1. Samati dit :

        @ spritzer

        Encore pris dans votre propagande russe. European Court of Human Rights a condamné la Russie pour le meurtre de Magnitsky en prison. Vous devriez cesser de prendre vos informations de sources liées au système de propagande russe.

        *https://www.hrw.org/news/2019/08/27/why-you-should-read-european-court-ruling-magnitsky
        *https://www.aljazeera.com/news/2019/08/europe-top-rights-court-condemns-russia-magnitsky-death-190827184340259.html
        *https://www.jurist.org/news/2019/08/europe-rights-court-finds-russia-denied-sergei-magnitsky-basic-rights/
        *https://www.cbc.ca/news/world/european-court-russia-magnitsky-1.5261006
        *https://www.bbc.co.uk/news/world-europe-49481471

      2. spritzer dit :

        @Samati

        Ce que racontent vos cinq liens sur la mort de Magnitskiy en prison est mentionné dans le lien qui est dans mon précédent commentaire. . Si vous l’aviez lu, vous l’auriez su. Il a subi de la brutalité (on ne parle pas d’être battu à mort) et une déficience en soin médicaux, des conditions souvent retrouvées dans le système carcéral russe.

        L’autre point qui n’est pas mentionné dans vos liens et dont je parlais plus haut est la validité des accusations du gouvernement russe contre Magnitskiy. Ce qui suit vient du jugement de la Cour européenne des droits de l’homme, j’espère que vous ne direz pas que c’est de la propagande russe.

        The Court observes that the inquiry into alleged tax evasion, resulting in the criminal proceedings against Mr Magnitskiy, started in 2004, long before he complained that prosecuting officials had been involved in fraudulent acts. The decision to arrest him was only made after the investigating authority had learned of his application for an entry visa to the United Kingdom, and of his having booked tickets to Kyiv, and after it had been unable to find him at his place of residence.. On the day following his arrest the first applicant was brought before a competent court, which had to decide on the preventive measure to be applied. That was enough to make his arrest compatible with the “purpose” requirement of Article 5 § 1 (c) of the Convention. The Court is also mindful of the fact that at the hearing on the preventive measure neither the first applicant nor his lawyer made any allegations of bad faith, or police pressure.

        The Court further observes that the first applicant was arrested on suspicion of having been involved in two episodes of tax evasion. The suspicion was based on documentary evidence and statements by several witnesses. One of them testified to the first applicant’s having been involved in arranging sham employment, paying money for it and giving instructions on how to behave if interrogated by the authorities.. The Court finds that such evidence at the relevant time was sufficient to satisfy an objective observer that the first applicant might have committed the offence he was accused of.

        The Court further observes that the District Court also justified Mr Magnitskiy’s detention by reference to the gravity of the charges and the risks of his influencing witnesses, absconding, or reoffending. Those allegations were based on the finding that he had influenced witnesses, had not been residing at his registered address when the investigator had attempted to summon him, and had been preparing to flee abroad.. This list of reasons for detention was thus specific and sufficiently detailed.

        In view of the above, the Court concludes that the first applicant’s arrest was not arbitrary, and that it was based on reasonable suspicion of his having committed a criminal offence.
        https://hudoc.echr.coe.int/eng#{%22languageisocode%22:[%22ENG%22],%22appno%22:[%2232631/09%22,%2253799/12%22],%22documentcollectionid2%22:[%22CHAMBER%22],%22itemid%22:[%22001-195527%22]}

        Un mot sur votre favori Bill Browder, un fraudeur quand il opérait en Russie qui a utilisé sa fortune et ses relations pour empêcher la diffusion du documentaire de Andrei Nekrasov.
        https://consortiumnews.com/2018/07/21/guardians-of-the-magnitsky-myth-2/

  19. titejasette dit :

    HS

    Dow -970 pts

    Down the drain ?

  20. InfoPhile dit :

    @treblig à 14:02

    Et si le Midwest et le Rust Belt qui ont fait un doigt d’honneur bien senti aux démocrates en 2016 (à ce propos, M. Moore les avait bien avertis) se rendaient compte que Trump leur en a fait un beaucoup plus cynique et disgracieux ?

    C’est ce dont Bernie pourrait bien les convaincre, peu importe leur âge. En tout cas, mieux et plus que Biden ne saurait le faire. Je crains que les noms « Biden » et « Clinton » soient aussi brûlés l’un que l’autre dans cette région.

    Trump les a bernés. Les manufactures ne reviendront pas. Au mieux, seule une faible minorité de cultivateurs vendra un peu plus de soja.

    L’avenir est aux énergies propres et à leur formidable potentiel de création d’emplois.

    1. Dekessey dit :

      Vous avez raison, ces états sont une grosse clientèle pour à la fois Trump et Sanders, mais ce dernier a les meilleurs arguments, et j’ai vu des sondages qui le démontrait.

  21. Fred V dit :

    Contrairement à nombre d’observateurs je pense au contraire que l’hypothèse Sanders serait la meilleure arme anti-trump. D’une part il mobiliserait énormément les jeunes, les démocrates convaincus et les latinos en finale mais il lui suffirait de laisser un peu de mou sur ses propositions les plus « rouge » pour s’attirer aussi les modérés désireux de battre Trump…. pour gagner rassemble d’abord la frange la plus dure de ton camps puis « ouvre » dit un proverbe électoral français :). Joe Biden est rassurant et expérimenté mais il n’est ni inspirant ni dynamique ce qui a une conséquence… cela fait peut être de beaux sondages mais cela mobilise t’il à aller voter ? début de réponse ce soir.

  22. Igreck dit :

    Test

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :