Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Donald Trump avait insisté pour qu’elle le fasse. Et la Fed a surpris en le faisant. Invoquant les risques que représente le coronavirus pour l’activité économique, la banque centrale américaine a abaissé ses taux de 0,5 point. La décision a entraîné une remontée momentanée des titres boursiers à New York.

Les taux de la Fed se situent désormais dans une fourchette comprise entre 1 % et 1,25 %. Sur Twitter, le président avait déploré lundi la lenteur du président de la Fed Jay Powell «à agir».

P.S. : Donald Trump vient faire de savoir que la baisse des taux était insuffisante à son avis.

(Photo Getty Images)

52 réflexions sur “COVID-19 : la Fed abaisse ses taux

  1. Absalon dit :

    Le moment venu, il faudra vérifier les prises de position sur les marchés de la part des proches de Trump dans les jours/heures qui ont précédé l’annonce de la Fed.

    1. Pierre dit :

      Ça duré le temps de le dire car à midi le DOW est -243. Dès l’annonce l’indice est passé en territoire positif et est demeurer ainsi que 2 ou 3 minutes… j’espère qu’on dira la même chose du Potus en novembre prochain, comme un mal de dent dès que l’on extrait celle-ci on se sent muet…

  2. gl000001 dit :

    « The U.S. should have, for all of the right reasons, the lowest Rate »
    Ca veut dire quoi ça « les meilleures raisons » pour avoir les « plus bas » taux ???
    Quelqu’un qui veut toujours le plus de ci et le moins de ça, c’est qu’il a un complexe d’infériorité !!!
    « Should have » au conditionnel en plus. Les synonymes de velléitaire : faible – hésitant – inconstant – instable !!!!

    Moi, je dis que pour les meilleures raisons, ils devraient avoir le meilleur président !!!

    1. Madalton dit :

      Il ne comprend rien à l’économie. Voir le paragraphe où il mentionne que l’on devrait emprunter de l’argent à un taux plus bas, la garder un temps et la revendre à profit ????

      https://www.cnbc.com/2018/09/11/trump-once-considered-just-printing-money-to-lower-the-national-debt-woodward-reports.html

    2. Guy Pelletier dit :

      @gl000001

      Il veut arriver et ne s’en cache pas à des taux négatifs de la FED suivi des autres banques Américaines comme en Allemagne et à la BCE Banque Centrale Européenne. Un bon « deal » pour les éternels endettés mais une bien mauvaise affaire pour les épargnantes et fonds de retraites qui n’auront bientôt plus que la bourse pour se ramasser de l’argent. Même qu’en Allemagne les banques imposent des intérêts à leurs…………………épargnants qui ont eus la bonne idée d’épargner au lieu de tout dépenser et s’endetter au dessus de leur moyen. A quoi s’attendre d’autre du type dirigent la Maison sale qui se vante d’avoir bâti son entreprise par sur-endettement se glorifiant de mettre les banques à genoux n’ayant d’intérêts à le mettre en faillite sans en subir de lourdes conséquences elles-mêmes. Finalement ceux qui ramasseront la facture sont les petits et gros épargnants pas les gros endettés.

  3. Emmanuel Colizza dit :

    Il y aura d’autres baisses des taux cette année. Nous pourrions vivre des taux à 0% pour la première fois en Amérique du Nord.

    Nouvelle bien plus inquiétante si elle se confirme.
    VP Mike Pence May Have Been Exposed To Coronavirus
    https://twitter.com/dyannleroy/status/1234867068987695105

    1. Henriette Latour dit :

      Emmanuel Colizza

      😂

      1. Haïku dit :

        Je seconde ! 👌👌
        Ironie quand tu nous tiens.

    2. Dekessey dit :

      VP Mike Pence May Have Been Exposed To Coronavirus

      Je ne devrais pas dire ça, mais dans les circonstances c’est une excellente nouvelle!

    3. Madalton dit :

      J’espère qu’il a déjà donné la main à Trump et infecté le bureau oval. )

      1. Benton Fraser dit :

        Le problème, c’est que l’on ne donne pas la main à Trump dans le bureau ovale, on se prosterne!

      2. yolandgingras dit :

        Mais une chose est sûre: c’est qu’il lui a « liché » le Q 😉

    4. François dit :

      Yo les tarés de la maison brune foncé aller donc donner la main et une accolade à Mickey,finalement c.est un bon diable👹

    5. Emmanuel Colizza dit :

      Le serrage de mains, non merci.

    6. Marilyne dit :

      Maintenant, est-ce Pence a serré la main de Trump ?

    7. papitibi dit :

      Trois ‘Je vous salue Donald’, un ‘Gloire soit au Prezz’ et deux ‘Je crois en Papa Trump’, voilà qui suffira à remettre Mike Pence sur pieds.

      1. Haïku dit :

        Sans oublier un ‘Acte de foi’.

  4. lechatderuelle dit :

    trump écrase toutes les conventions en interférant avec la Fed….. mais les gens aux USA se disent c’est pas grave…. comme tout le reste….

    d’un côté y’a trump qui dit que le virus, c’est sous contrôle et la Fed baisse son taux parce que le virus….
    incohérence encore….

    et rappelons-le c’est un simple virus de grippe….. 3000 morts sur une population mondiale de 6 milliards de personnes….
    un taux de mortalité autour de 2 %….
    quasi une anecdote…..

    mais bon, la surexposition médiatique fait en sorte que c’est devenu l’Ennemi numéro 1 des humains…. dans les pays industrialisés faut-il noter, parce qu’ailleurs…..

    1. Achalante dit :

      Non, ce n’est pas un virus de grippe, mais de rhume (du moins, c’est le même type de virus). Il se propage plus rapidement que la grippe, et a un plus haut taux de mortalité que celle-ci (sauf pour les cas de mutations importante; il est moins mortel que la grippe espagnole l’a été, par exemple). Mais plus important : il y a des vaccins contre la grippe; il n’y en a pas contre les coronavirus.

      1. chicpourtout dit :

        Merci pour ces détails pertinents.

      2. François dit :

        Un vrai rhume d’homme quoi!!!

      3. jeani dit :

        @Achalante

        D’où proviennent vos informations? Certainement pas du site de L’OMS.

    2. jeani dit :

      Un taux de mortalité autour de 2%…

      Quasi une anecdote…

      Pour vous, peut-être…

      Pour un petit vieux comme moi, de 70 ans et plus, on parle d’environ 8%. Et, étant donné que je suis immuno-suprimé, le taux monte encore…

      Pour les 80 et plus, le taux est d’environ 15%…

      Quasi une anecdote, quoi…….

      L’influenza, pour ces groupes de personnes, n’est pas plus une anecdote…

    3. gl000001 dit :

      « c’est un simple virus de grippe » « un taux de mortalité autour de 2 %…. »
      ????
      En 2009, 59 millions de personnes ont été infectées aux USA. Il y a eu 12000 morts. S’il y en a autant d’infectés du COVID-19, ça fera 1,2 millions de morts !! Aux USA seulement !
      Une simple grippe ????

      1. Dan Lebrun dit :

        Le COLT-OVID-38 fait encore plus de ravage aux USA

    4. el_kabong dit :

      @lechatderuelle
      « un taux de mortalité autour de 2 % »

      Pour rassurer encore davantage votre insouciance frivole et irresponsable, c’est même 1,5% en dehors de la Chine… mais ça reste 15 fois supérieur à « une simple grippe »…

    5. Madalton dit :

      Un enfant de 15 ans ou moins meurt à toutes les 5 secondes, soit plus de 6 millions d’enfants par année. Ça on n’en parle pas à tous les bulletins de nouvelles. Il est là le drame. Et on ne parle pas des victimes de la guerre sur la planète.

    6. ghislain1957 dit :

      @ lechatderuelle

      « et rappelons-le c’est un simple virus de grippe….. »

      Le taux de mortalité de la grippe est de 0.1% tandis que le taux de mortalité du Coronavirus est de 2.3%. En cas de pandémie ce taux de mortalité s’approche du taux de mortalité de la grippe espagnole de 1918.

      « Cette pandémie a fait 50 millions de morts selon l’Institut Pasteur, et jusqu’à 100 millions selon certaines réévaluations récentes, soit 2,5 à 5 % de la population mondiale. »

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_1918

  5. ghislain1957 dit :

    L’euphorie de la baisse des taux n’a pas été longue, le Dow est reparti à la baisse. Corona Clown va probablement exiger une autre baisse de taux.

  6. Claude dit :

    Ça semble une décision précipitée car la Fed perd ainsi de la marge d’agir dans l’éventualité fort possible que la situation se détériore encore plus. Les USA ont de la marge avec un taux entre 1-1,5% contrairement aux pays de l’Europe qui sont plus proches de 0%, mais tout de même il aurait été plus sage d’attendre encore un peu. Elle répond a la pression du Président ???

  7. titejasette dit :

    Cela a provoqué une Patellar Reflex ou une knee-jerk réaction de la bourse (une hausse rapide ensuite une baisse vertigineuse). On the move, markets began fluctuating, dipping into and out of negative territory, amid fears of a virus-related global slow down.

    Avec ce mouvement, la mise hors de combat du Corona par son adversaire Powell lui a fait perdre temporairement ses capacités.

    Le KO est prononcé par l’arbitre. On attend le printemps, quand la température va se réchauffer juste assez pour se faire griller la bedaine

  8. Emmanuel Colizza dit :

    Dans les circonstances actuelles, la baisse des taux d’intérêts a le même effet qu’une injection d’Épipen lorsque vous avez une crise d’allergie.
    Vous prenez du mieux, pour un temps seulement…..

    1. jeani dit :

      Excellente analogie!

  9. Pierre S. dit :

    —————————–

    gang de stupide …..
    Encore et toujours l’intérêt des ultra riches.

  10. Pierre S. dit :

    ———————

    Pour ce qui est de Mike Pense qui a supposément été exposé au COVID-19 …
    Ce crétin a bien survécu à 3 ans et dime de la plus débile présidence de l’histoire des USA
    alors pas de problème ….

    Et depuis quand les plantes vertes peuvent attraper le coronavirus ???

  11. titejasette dit :

    Commentaires de Wall Street

    « La Fed joue au docteur, elle cherche à apporter une solution à un problème de santé qu’elle ne peut pas résoudre.

    Cette baisse surprise du taux convaincra-t-elle maintenant quelqu’un de réserver un voyage dans le nord de l’Italie ? C’est peu probable. Plus précisément, cette baisse surprise du taux a-t-elle permis d’éradiquer le coronavirus ? Absolument pas. »

    Cramer: ‘I’m more nervous than I was before’ about coronavirus economic risks after Fed rate cut

    Dow -330 pts

  12. Serge Mtl dit :

    Étant un évaluateur immobilier, je suis au fait que le principe même du domaine est de vivre avec l’ARGENT DES AUTRES. Trump possède plusieurs immeubles et est redevable de plusieurs hypothèques. Les taux hypothécaires sont fixés en fonction du coût de l’argent pour les banques (taux de base + x + y) et donc fonction du taux de base de la FED. Depuis que je l’entends exiger des baisses de taux que je me demande quel effet ont ces baisses sur les taux d’intérêt qu’il paye sur ses emprunts. Je l’imagine facilement avoir des milliards de dettes…..0.25 % de moins sur UN milliard $ = 2 500 000 $ d’intérêt de moins par année….Qu’on le veuille ou non…toute est dans toute…LOL…

    1. Madalton dit :

      Ça dépend surtout quand ses emprunts viennent à échéance. Si l’échéance de ses emprunts sont majoritairement dans plus d’un an, il n’y a aucun impact. Je crois qu’il fait profiter ses amis d’informations privilégiées sur le marché boursier et des obligations.

    2. Danielle Vallée dit :

      !!! Parfait. Droit dans le mille. S’il peut faire de l,argent avec le virus, ça prouve qu’il est un génie, non???

      1. Danielle Vallée dit :

        Mon commentaire était pour Serge.
        Madalton je ne crois qu’il prend des hypothèques de 5 ans. Énormes marges de crédit hypothécaires d’après moi. Constamment sur le bord de la crise de nerfs.

  13. Louise dit :

    La bourse ne reflète pas toujours l’état de l’économie. Une baisse des taux d’intérêt ne va pas relancer le commerce avec la Chine si les usines restent fermées ou fonctionnent au ralenti. Il y a beaucoup de secteurs qui risquent d’être affectés aux USA.
    C’est juste un petit coup de pouce pour aider l’élection de Trump.
    S’il était compétent, il n’aurait pas à s’inquiéter pour sa réélection puisque les américains ont tendance à reporter au pouvoir pour un deuxième mandat un président qu’ils apprécient.

    1. Madalton dit :

      Vous avez raison. La croissance économique pourrait connaitre sa plus faible croissance en 11 ans, soit 2,4 % dans le meilleur scénario. Si le virus s’étend à l’Europe et à l’Amérique du Nord, la croissance pourrait être de 1,5 %. Ça, ça ferait mal à Trump pour sa réélection.

      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1645632/economie-epidemie-commerce-banques-bourses-marches

  14. titejasette dit :

    Autres commentaires de W Street

    M. Stephan Roach, qui a également été l’économiste en chef de Morgan Stanley, a déclaré que la réponse du gouvernement américain à l’épidémie avait été « bancale » et qu’il devait faire des investissements importants dans la santé publique.

    « Nous devrions investir massivement dans la construction de notre propre infrastructure de santé publique, en déployant des tests massifs à une échelle jamais atteinte auparavant. Nous devons faire appel aux scientifiques, et non aux banquiers centraux, pour concevoir ces programmes. Nous devons nous assurer que les petites et moyennes entreprises qui pourraient être touchées bénéficient d’un large soutien en matière de liquidités », a déclaré M. Roach.

    Pendant ce temps là:

    « Trump demands ‘more easing and cutting’ after Fed slashes rates amid coronavirus outbreak »

    1. ghislain1957 dit :

      @ titejasette

      « «Nous devrions investir massivement dans la construction de notre propre infrastructure de santé publique… »

      C’est rêver en couleur que de seulement tenter d’expliquer ça au Corona Clown de la maison brune. Et qu’il demande une autre baisse additionnelle ne me surprend aucunement. Il a vu un sursaut du Dow lorsque la Fed a abaissé son taux et assez idiot pour croire que ce n’est pas assez et que c’est ça qui a fait replanter le Dow dans le rouge.

  15. Serge Mtl dit :

    Madalton

    Si on avait ses rapports d’impôts avec ses états financiers, on le saurait. De plus, à ce niveau, il y a toujours un prêt à renouveler ou renogocier…de plus plusieurs spéculateurs préfèrent emprunter à taux variable

  16. titejasette dit :

    La baisse des taux d’intérêt va-t-elle aider à résoudre ces problèmes ?

    https://www.tvanouvelles.ca/2020/03/02/le-covid-19-affecte-les-approvisionnements-en-acier-et-aluminium-au-quebec-1

  17. Gilles Morissette dit :

    Effet temporaire car le DJ a recommencé à plonger (-232,69), Le NASDAQ aussi (-47,588) et le S&P (-16,91).

    C’est comme mettre un « plastic bandage » sur une coupure profonde. Ça ne donnera aucun résultat concret à moyen terme.

    Tant et aussi longtemps que ce gouvernement continuera à avoir une politique à courte vue sur le dossier du coronavirus, la situation se détériorera davantage.

    L’heure est à l’investissement massif dans les services de santé et la recherche scientifique. Écouter l’avis des experts dans le domaine au lieu de celui de WS.

    Le défi est de faire comprendre ça à un enfoiré d’ignorant.

  18. Boileau dit :

    La baisse des taux est inutile pour les compagnies qui ont des problèmes actuellement et pire, elle ne fait que confirmer l’atteinte potentiellement grave de l’économie.

    Powel devait être tanné que le moron lui dise quoi faire, il lui a donné une petite leçon d’économie.

    Les scientifiques et médecins ont travaillés délicatement hier pour le contredire sur le délai de fabrication d’un vaccin … sa réaction : il a croisé les bras.

    J’en aurais profité pour commencer la phase 2 … en l’injectant drette-là !!!

    À ce sujet, les fabricants ne sont pas optimistes dans le potentiel de réussir à fabriquer un vaccin.
    Ils ont essayé lors du SRAS et le vaccin amplifiait le réaction pulmonaire contre le virus et causait encore plus de dommages.

    Le corona du SRAS et du covid-19 causent des mortalités à cause d’une rėaction excessive de notre système immunitaire, pas facile de produire un vaccin dans ces conditions !!!

  19. Boozadvisor dit :

    Au sujet du virus, je viens de croiser le doc Béliveau pis il dit qu’il continue d’avoir plus peur de mourir d’un cancer que de ça.

  20. lanaudoise dit :

    Les propos de Paul Krugman, ce matin:

    By Paul Krugman
    Opinion Columnist
    Markets were in a state of near panic, deeply worried about the economic outlook. But then the Federal Reserve stepped up: its chairman issued a statement strongly suggesting that he would cut interest rates. And the market experienced a huge relief rally.

    No, I’m not talking about Monday’s big market bump. I’m talking about Dec. 5, 2000, in the middle of what we now remember as the bursting of the dot-com bubble. (Actually, I wonder if some of my readers are too young even to remember that?) The Fed chairman in question was Alan Greenspan; his remarks sent the tech-heavy Nasdaq soaring 10.5 percent in a day, while broader stock indexes also rose by several points.

    The relief was, however, short-lived. Stocks quickly began falling again. The Nasdaq wouldn’t regain the level it reached on Greenspan Day until, wait for it, 2012.

    1. Haïku dit :

      @lanaudoise
      Merci d’avoir partagé les propos de Krugman.
      Bon rappel ! 👌

  21. citoyen dit :

    pour éviter la collusion, les monopoles et la fixation des prix, il devrait y avoir un marché libre d’offre et de demande pour les produits finis, pour les postes à pourvoir et pour les employés disponibles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :