Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Chris Mattheus, animateur de longue date de l’émission Hardball de MSNBC, a surpris tout le monde ce lundi soir en annonçant sa retraite du journalisme en direct et en quittant son pupitre en pleine émission. Il a été remplacé à pied levé par Steve Kornacki, un des collaborateurs de la chaîne d’information continue.

Le départ abrupte de Matthews, 74 ans, fait suite à une série de controverses. L’animateur verbomoteur a notamment comparé la victoire de Bernie Sanders au Nevada à l’invasion de la France par l’Allemagne nazie, confondu un sénateur noir avec un candidat afro-américain qu’il interviewait et questionné Elizabeth Warren avec insistence sur le fait qu’elle prêtait foi au témoignage d’une ancienne employée de Michael Bloomberg qui a accusé ce dernier de lui avoir dit de «tuer» l’enfant qu’elle portait.

Une ancienne invitée de son émission lui a également reproché son comportement sexiste à son égard. Elle n’était pas la première femme à se plaindre de l’animateur à ce sujet.

Voici comment Steve Kornacki a pris la balle au bond après la première pause :

Photo Getty Images)


28 réflexions sur “Les adieux étonnants de Chris Matthews

  1. Chicpourtout dit :

    Ça on appelle ça prendre la pôle rapidement!
    Ou encore…
    Être capable de se retourner « sur un dix cent »…. 😉

  2. Achalante dit :

    C’était peut-être un géant… Mais il semble qu’il était resté accroché dans le passé. Je sais que plusieurs diront « bon débarras » à la suite des controverses énoncées par M. Hétu. Et quel manque de classe de le faire ainsi et de laisser ses collègues dans la m…e.

  3. Dégénération Nation dit :

    c’est ce qu’on appelle faire un middle finger à son employeur…

    1. Chicpourtout dit :

      @Dégéneration Nation
      Il semble bien que ce ne sont pas juste les milleniaux qui partent comme ça…

  4. Pierre S. dit :

    ———————-

    Contrairement aux aspirants à la présidence, les animateurs eux savent
    quitter lorsqu’ils sont dépassés ( J’oserais dire périmés) Quoi que parfois
    ca leur prend un patron pour les foutres dehors. Mais au moins ils débarrassent
    le plancher

  5. Haïku dit :

    RE: « Chris Mattheus, animateur de longue date de l’émission Hardball de MSNBC…. »
    —-
    -« Donc, on se fie à la balle molle de Fox News ? 😉

    1. Haïku dit :

      Un Mateus portugais avec ça ? 😉

      1. Constella1 dit :

        Haïku
        oh my God
        Mateus portugais
        Ce rosé populaire des années soixante dix?😉

      2. RICK42 dit :

        Oh! Les lendemains pénibles suite à la consommation de Mateus dans mes jeunes années… la Cave à vin de la rue St-Denis, ou était-ce la Cave des Moines???

      3. Toile dit :

        Mateus : De la cuvée du saint christ comme dit un ami mais j’en connais qui s’y abreuve toujours et allègrement. washhh

      4. Boozadvisor dit :

        Le Mateus est encore un vin assez populaire et quand même trois fois moins sucré que le Gallo qui lui est doublement populaire.

      5. Haïku dit :

        @Boozeadvisor
        Vous êtes caviste ou une sommelière ? 😉
        N’importe, un bon porto ferais l’affaire.
        Lire blague amicale.

  6. gl000001 dit :

    La balle est tombé fort. J’ai hâte d’avoir le mot officiel de ses patrons.

    1. Charles Eya'a dit :

      La Campagne anti-Sanders derape pas mal on dirait. Assez incroyable qu’un journaliste aussi experimente que lui perde les pedales a l’antenne. Dommage parce qu’a part son sentiment anti-Sanders, il etait une voix differente du brainwash qu’il y a aujourd’hui sur ces chaines de television.

    2. Racza dit :

      Alzheimer

  7. lechatderuelle dit :

    quand un type agit de cette façon, c’est qu’ila a un énorme nombril… après lui le déluge….

    ce geste laisse croire qu’il croyait embêter tout le monde en partant…. mais out le monde se remplace….

  8. Layla dit :

    On peut lire ce que Steve Kornacki a dit …(j’ai un petit doute sur l’improvisation, mais c’est juste un petit doute)

    The stunned MSNBC host add, “I do want to say a few words about tonight’s news, top of this show. What I’ve loved about Chris Matthews is how much he loved politics. That is what has always come through to me. He knew the dark side of politics just like we all do. He knew about the ugly unflattering aspects of humanity that politics can bring out and even reward. The things that rightly turn off so many Americans to all of it.”

    “But, Chris could see something beyond that. He could see the possibility that politics could also be used for something noble, even amidst all that human frailty,” Kornacki continued.

  9. leonard1625 dit :

    Le commentaire en rapport de la France et les Nazis est bizarre, mais peut-être voulait-il simplement et maladroitement signifier l’énormité de la victoire de Sanders.

    Tant qu’à Warren, il est inconcevable que la parole d’une personne soit considérée automatiquement vraie. Matthews avait tout à fait raison d’insister légèrement, comme il a fait.

    Je reviens à un duel Trump-Bloomberg. Curieusement, ils partagent certains points positifs ou négatifs. Mais, ils sont tous à l’avantage de Bloomberg. C’est-à-dire que les positifs sont plus positifs pour Bloomberg et les négatifs moins négatifs.

    1. Gilbert Duquette dit :

      Et le point le plus positif de Bloomberg c’est qu’il est immensément plus riche que Trump.

      Mon p’tit doigt me dit qu’il attend le moment propice pour répliquer au nickname que Trump lui donne.

      JE suis peut-^tre plus petit que toi mais ma fortune elle est énormément plus grande que la tienne.

      1. RICK42 dit :

        …il pourrait l’appeller « small handed Trump »…

      2. karma278 dit :

        @Rick42

        « I have longer fingers than you. Bigger hands too! »

      3. ghislain1957 dit :

        @ Gilbert Duquette

        « Mon p’tit doigt me dit qu’il attend le moment propice pour répliquer au nickname que Trump lui donne. »

        Bloomberg a déjà commencé à « écoeurer » le gros Corona Clown

        « Donald Trump triche au golf », « Le mur de Trump est tombé » : Michael Bloomberg se moque ouvertement de celui qu’il espère déloger de la Maison-Blanche, sur des panneaux publicitaires déployés vendredi à Las Vegas, où séjourne actuellement le président américain.

        https://www.lapresse.ca/actualites/insolite/202002/21/01-5261951-trump-triche-au-golf-moqueries-de-bloomberg-sur-des-panneaux-publicitaires.php

  10. InfoPhile dit :

    Eh ben ! Condition médicale ? Je le crains.

  11. karma278 dit :

    « Adieux étonnants » vous dites!

    Shocking!, diraient les british.

    Je ne connais le type ni d’Adam ni d’Ève. (dans la mesure où ils auraient existé, ces deux-là…)

    J’y entend une bonne dose d’amertume et une dose équivalente d’incompréhension.

    Genre

    « depuis 60 ans, il a toujours été correct de complimenter une femme sur son apparence au travail, pis à’s’t’heure, cé pus correct!
    C’est rendu du harcèlement.

    I QUIT, darnit! »

  12. kelvinator dit :

    LOL
    Petit Hors sujet sur l’entrevue de Sanders avec Anderson Cooper :

    En plus de répéter son mantra du « l’establishment démocrate est contre moi parce qu’ils veulent conserver leur privilège », Sanders se donne le mérite d’avoir fait augmenter le salaires des travailleurs d’Amazon à 15$/h.
    Il se donne les mérite du sénat en exagérant sa contribution.

  13. leonard1625 dit :

    Joe Biden prend du galon. Tout de même, il a des moments super inquiétants. Voir deux extraits de ce vidéo, à 8:24 et 10:01. C’est à se demander si, après tout, Sanders ne ferait pas mieux. Le plus « safe » étant bien sur Bloomberg.

  14. MarcoUBCQ dit :

    Qui parmi les républicains démissionnerait de honte comme l’a fait Chris? Le parti républicain est le côté sombre de citoyenneté états-unienne, et se moque donc des gens de bonne foi. À voir Donald railler tout ce qui bouge en dehors de ses griffes, il est impossible de nier que la mauvaise foi est l’essence même du parti républicain en 2020. Les États-Unis sont en guerre spirituelle intestine, et même si le côté sombre peut avoir l’air de gagner, il ne faut pas oublier que la résistance prend toujours plus de temps pour prendre le dessus. Il est facile aux sots despotes que sont devenus les républicains de conquérir en détruisant le pays et en promettant mers et mondes aux fanatiques du pouvoir et de la piasse facile. Bâtir un nouveau pays, cependant, ça prend du temps. Je ne donne pas cher aux Donalds de ce monde, car un sot qui s’enfonce dans le pouvoir perd encore plus le contact avec la réalité, et se fait donc hara kiri sans même s’en rendre compte.

  15. noirod dit :

    Un comportement exemplaire !….qui démontre clairement les mille et une facettes de la sénilité. C’ est quand même triste qu’on force ces p’tits vieux a s’accrocher et a faire des fous d’eux-memes avec du cash. Quand a ses avis sexistes, ils sont tout a fait normaux pour cette génération . Au fait, tant qu’on acceptera la condescendance envers les jeunes ,moi je demande la pareille avec l âgisme. Alors donc, un rebut de moins a endurer peu importe son allégeance. Le but ultime demeurant bien sur le gros gluant. En ce qui me concerne, de lui opposer un autre sexagénaire n’ est qu’une solution intermédiaire. Biden et ou Sanders ne sont pas la solution ou peut être oui pour une courte période de transition.
    1- sortir le gros tas de la maison brune.
    2-faire un clean up de la génération au pouvoir, des partis en présence et des priorités de l’administration
    3-réparer les pots cassés.
    4-instaurer un vrai leadership moderne

    Comme le disait la vieille annonce de char: Tasse toé mononcle !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :