Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

À sa troisième campagne présidentielle, Joe Biden remporte enfin une primaire, selon les projections médiatiques à la suite du scrutin tenu en Caroline du Sud, quatrième étape de la course à l’investiture démocrate. Reste à voir l’écart final qui séparera l’ancien vice-président de son plus proche rival dans cet État, Bernie Sanders.

Cet écart aura peut-être une incidence sur le reste de la course, dominée jusqu’ici par Bernie Sanders. La primaire de la Caroline du Sud intervient à trois jours du «super mardi», ce rendez-vous électoral au cours duquel 14 États, dont la Californie et le Texas, et un territoire tiendront des primaires. Permettra-t-elle de relancer la campagne de Joe Biden et de freiner celle du sénateur du Vermont?

En attendant d’avoir une réponse à cette question, force est de constater que Sanders a frappé un mur dans le premier État où le poids des électeurs afro-américains était prépondérant. Selon les sondages réalisés à la sortie des bureaux de vote, Biden a remporté 60% du vote noir contre 17% pour Biden, 5% pour Elizabeth Warren et 3% pour Pete Buttigieg.

(Photo Getty Images)



60 réflexions sur “Biden l’emporte en Caroline du Sud

  1. quinlope dit :

    Il est trop tôt pour se prononcer. Attendons au Super Tuesday où le vote des noirs sera moins prépondérant.

  2. quinlope dit :

    Oups! 17% pour Sanders.

  3. AB road dit :

    Est-ce M. Biden portait des verres-fumée pour l’occasion afin de cacher ses larmes de joie ???

  4. Charles Eya'a dit :

    C’est la premiere fois que nous obtenons des resultats d’une primaire ou caucus. Tout le monde a CNN et dans les medias a l’air content que Biden gagne. Pas tres professionnelle cette election. Le DNC doit vraiment s’assurer que la plateforme qui se dessine autour du nomine represente le parti. Quand on voit des milliardaires debarquer et faire ce qu’ils veulent…

    1. Samati dit :

      @ Charles Eya’a

      À l’exception de Sanders, tous les autres candidats représentent le parti démocrate.

  5. Dégénération Nation dit :

    la caroline du sud est un état conservateur qui sera remporté haut la main par les républicains à l’élection générale…on va surestimer l’importance de cette victoire…sanders est maintenant en avance sur Biden chez les electeurs afros-américains a l’échelle nationale…j’ai aussi cru comprendre que la campagne de biden est fauchée?…je ne vois pas vraiment comment biden peut remporter cette nomination…

  6. Martin cote dit :

    Trump doit être déçu…il avait pourtant demandé à ses supporters en Caroline du sud d’aller voter en masse pour Sanders..bien fait pour lui…..peut-être que ses supporters commencent à le délaisser…..quant à Joe Biden…c’est à souhaiter que çe résultat relance sa campagne…..hate au super mardi….

  7. Alexander dit :

    Pas compliqué, si Sanders remporte l’investiture démocrate, il va se faire manger tout rond parTrump.

    Les modérés ne voteront jamais pour Sanders, même si Trump a tout de l’escroc.

    Avec la mauvaise tenue de Bloomberg en débat, Biden reste la meilleure chance des démocrates, qu’on le veuille ou non.

  8. gl000001 dit :

    8 commentaires en 2 heures … passionnant sujet !!
    Ou tout le monde est sur le bout de son siège avec la game des Canadiens contre la Caroline. Je reste dans le sujet 😉

  9. Apocalypse dit :

    Twitter – Richard Hétu

    @richardhetu
    Un électeur noir de Caroline du Sud: « Les électeurs noirs connaissent mieux les électeurs blancs que les électeurs blancs se connaissent eux-mêmes. » Un 😘 à ceux.celles qui pourront décrypter le sens de cette phrase profonde…

    lol … Effectivement, si quelqu’un comprend le sens de cette phrase, ‘please share’ 🤣.

    1. gl000001 dit :

      Les électeurs noirs savent plus qui est bon pour eux que les électeurs blancs.
      En effet, ils sont bien plus divisés quant à leur choix !

    2. Louise dit :

      Apocalypse

      On pourrait faire le parralèle avec nous sur ce blogue.
      En lisant nos commentaires on pourrait croire que nous connaissons mieux les américains qu’ils se connaissent eux-mêmes.

      1. Haïku dit :

        Louise
        CQFD.
        Très bonne réflexion de votre part ! 👌

  10. Apocalypse dit :

    @Alexander – 20:47

    ‘Avec la mauvaise tenue de Bloomberg en débat, Biden reste la meilleure chance des démocrates, qu’on le veuille ou non.’

    C’est le cas de le dire, ‘Houston, we have a problem’ 😢.

  11. Haïku dit :

    RE: « ….Biden a remporté 60% du vote noir… »(RH).
    —-
    -« On ne peut pas peindre du blanc sur du blanc, du noir sur du noir.
    Chacun a besoin de l’autre pour se révéler. »(Proverbe Africain).

    -« Amour »(Haïku).❤

  12. FlorentNaldeau dit :

    Il ne faut évidemment pas en mettre trop sur le compte de cette primaire; ce n’est pas un renversement total de la vapeur mais il est certain qu’elle ravive et de manière assez spectaculaire la candidature de JB et accroîtra son pouvoir d’attraction auprès des donateurs, même s’il est un peu tard pour en profiter en vue du super-mardi. Il semble par ailleurs que le mouvement lancé par certains partisans de DT n’a pas porté ses fruits et que les Républicains qui auraient voulu se prononcer pour BS (il s’agissait d’une primaire dite « ouverte », i.e n’importe qui pouvait y voter) n’a pas fait un picogramme de différence. L’inévitabilité de la nomination de BS que certains affirmaient déjà comme évidente est en tout cas compromise.

    Reste à voir maintenant si ce résultat aura un effet sur les candidats de la frange modérée. Combien s’entêteront encore et continueront de diviser le soutien à cette aile du parti? Il est probable que la plupart tiendront à rester sur les rangs pour mardi prochain, compte tenu des sommes et ressources qu’ils ont investies dans la quinzaine d’États en jeu.

    Mais après? Il ne m’étonnerait pas que les premiers à poser un geste pragmatique et alstruiste soient les deux milliardaires en lice. Si JB fait suffisamment bien mardi, MB et TS pourraient très bien décider de se retirer et d’accorder tout leur soutien, financier et personnel, à sa campagne. MB pourrait même s’en tirer avec les honneurs en déclarant que son passage dans la course a permis de dynamiser le débat et de revitaliser ce qui lui semble la seule option politique assurément gagnante envers DT (peu importe si ce n’est pas totalement rigoureux comme bilan, l’important étant de sauver la face). Et les millions qu’il a dépensés jusqu’à présent pourraient alors être redirigés vers un candidat plus sérieux. Qui ferait preuve d’une similaire lucidité? PB et AK peut-être. EW suivra sa évidemment propre trajectoire. Je n’attends rien d’intelligent de la part de TG.

    À moins que les résultats de mardi soient si dispersés qu’ils brouillent encore davantage les cartes et laissent tous ces candidats en suspens.

    Entre-temps, BS pourra continuer sur son petit bonhomme de chemin et se comporter comme une version moderne de Savonarole. Comme le moine italien du 15è siècle, il enflamme les foules par des discours vigoureux et extravagants, il conspue démagogiquement des cibles faciles comme les riches pour l’immoralité de leur richesse et leurs splendeurs, il dénonce l’establishment (du parti plutôt que celui de l’Église comme le faisait l’autre), il voue aux gémonies ceux qui ne satisfont pas aux tests de pureté idéologiques qu’il promeut et il suscite de nombreux fidèles qui font office de gardiens de la morale pour rappeler à l’ordre ceux qui contreviennent à l’orthodoxie, comme le font les BernieBros sur le Web. Il peut lui aussi compter sur une opposition jusqu’à maintenant faible et fragmentée, qui ne l’a pris au sérieux que trop tard ou qui ne peut arriver à s’unir.

    À mon avis, BS comme candidat Démocrate à la présidence n’arriverait pas à rallier l’électorat en général. BS ne finira évidemment pas de la même manière que son lointain prédécesseur dont la population de Florence avait fini par se lasser. S’il est choisi comme candidat à présidence, c’est plutôt le parti Démocrate tout entier qui risquera de passer au bûcher, et pas seulement à la Maison-Blanche mais aussi au Congrès et dans plusieurs États.

    1. Igreck dit :

      Si j’avais été Florentin à l’époque de Savonarole, j’aurais été parmi les premiers à en avoir plein le c** de l’intransigeance du gourou. En 2020, celle de BS me hérisse de même sans doute.

  13. titejasette dit :

    « Trump doit être déçu… » – Martin cote

    Perdre ne signifie rien, et si vous êtes trop possédé par l’idée de gagner, la moindre déception peut vous briser.

    Briser ? Foudroyer… Effondrer…C’est l’impression que Trump m’a donnée lors de sa conférence de Presse. M. Hétu me l’a fait remarqué dans son billet précédent « …Un sérieux qui ressemblait parfois à de la somnolence… »

    Ce soir Biden m’a impressionnée. J’ai senti un certain accent dans l’âme de son discours.

    Go, Joe Go !

  14. Dégénération Nation dit :

    quelqu’un peut me donner une seule bonne raison pour laquelle bloomberg devrait continuer sa campagne d’ici mardi?…

    1. Bartien dit :

      Va faire dodo simon

  15. lechatderuelle dit :

    hors sujet mais ça fait sourire…. les Simpson voient le futur!!!

    Après l,élection de trump les voilà qu’ils avaient prédit le coronavirus en 1993, 4 eme saison, épisode 21…. la grippe coronavirus arrivant de Chine frappe les USA…..

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10219595436613147&set=a.1710904169086&type=3&theater

    Les Démocrates devraient rechercher une femme du nom de Lisa Simpson….. les gens voteraient pour elle!!

    1. Frederic Jobin dit :

      @Lechatderuelle

      Trop tard, le Purple Party a mit la main dessus… https://politicon.com/speaker/lisa-simpson-2020-with-the-purple-party/

  16. Loufaf dit :

    Je ne crois pas que l’ électorat noir appuie Biden seulement en Caroline du sud. Si Bloomberg continue à donner une piètre performance dans les débats en investiture et que sa cote baisse, il est capable de se ralier par exemple à Biden et se servir de son argent pour l’ aider. J’ ai lu à quelque part , que le gros despote n’ est pas d’ accord pour des débats en tête à tête avec le candidat démocrate choisi . Les Démocrates devraient acquiescer à sa demande et se servir de l’ argent de Bloomberg pour de la publicité, des interviews , Twitter et des journaux, jouer dans la même cour que le parrain quoi! Mais je continue à penser, que je ne vois pas auncun vrai leader dans la brochette démocrate.

  17. titejasette dit :

    Pause musicale. Les belles voix de 2 enfants

    1. Haïku dit :

      @titejasette
      Incroyable ! Merci pour cette pause musicale.
      Effectivement, nous en avons grand besoin.

    2. Louise dit :

      Merci titejasette c’est réconfortant pour l’âme.

  18. Frederic Jobin dit :

    Steyer vient de quitter la course… Si leur motivation première est réellement de battre Trump et non pas l’ambition personnelle et le goût du pouvoir, il ne devrait pas rester plus de 2 candidats mercredi matin, incluant Sanders… Klobuchar devrait même le faire immédiatement, question d’aider ses supporters à faire un autre choix, peu importe lequel, avant le super tuesday…

    Pour Warren, Buttigieg, Bloomberg et Biden, ça se joue vraiment ce mardi…

  19. Haïku dit :

    *https://youtu.be/sXmgkvIgc0w

    1. titejasette dit :

      Haïku

      Merci pour la vidéo

    2. Alexander dit :

      Mercredi matin 9h00, l’épuration doit se faire.

      Il doit en rester deux, pas trois mille.

      Un centriste, un progressiste.

      Probablement Sanders, un choix douloureux entre Biden et Bloomberg de l’autre.

      Et le parti choisira sa voie.

      Je continue à dire que seul un centriste peut gagner les modérés républicains et le collège électoral dans les swing states.

      Mais je ne pouvais aussi croire en la victoire de Trump en 2016.

      Sanders aurait le test de sa vie d’unir ce pays fracturé à l’os.

      Il a des idées, c’est un orateur charismatique pour sa base (la base… tiens donc…), mais unir le pays? Faudrait vraiment voir.

      Je vois plus Biden réussir à unir le pays, mais bon, c’est pas moi qui décide.

  20. Apocalypse dit :

    @titejasette – 22:09

    Merci pour la vidéo! Je ne sais pas si vous aimez l’opéra, moi oui! Et je suis un Wagnérien! Voici une vidéo de mon ténor favori, Wolfgang Windgassen, dans le rôle d’Amfortas de l’opéra Parsifal, un chef-d’oeuvre parmi les chefs-d’oeuvre. Si Dieu a fait quelque chose de plus beau et bien, il l’a gardé pour lui:

    *https://www.youtube.com/watch?v=vfFVkDhV_Rc

    Wolfgang Windgassen – Parsifal « Amfortas! »

    1. titejasette dit :

      Wolfgang Windgassen, très belle voix. Je ne suis pas une experte. Je viens de le découvrir. Merci

    2. Louise dit :

      Apocalypse

      J’ai essayé d’ouvrir le lien mais ça ne fonctionne pas. Je suis déçue parce que moi aussi j’aime l’opéra.

      1. titejasette dit :

        Louise

        Faites copier puis coller sur votre ordi (en excluant le * )

  21. FlorentNaldeau dit :

    @Dégénération Nation, 21h45 « quelqu’un peut me donner une seule bonne raison pour laquelle bloomberg devrait continuer sa campagne d’ici mardi?…  »

    Peut-être son amour-propre et le désir de ne pas donner l’impression que les millions qu’il a dépensés l’ont été en vain. Cela étant, il lui restera toujours des manières d’enrober habilement un désistement, que ce soit le raisonnement que je suggérais un peu plus haut ou alors des formulations encore plus astucieuses que lui concocteront ses stratèges et son équipe de communications.

    TS s’est désisté au moment où j’évoquais cette possibilité dans mon précédent commentaire; je n’entrevoyais toutefois pas cette décision dès ce soir. L’homme d’affaires a de toute évidence fait l’analyse coûts/bénéfices nécessaire; au tour de MB maintenant et peut-être des autres candidats centristes d’envisager de faire la même réflexion.

    @Loufaf, 21h55 « Je ne crois pas que l’ électorat noir appuie Biden seulement en Caroline du sud. »

    Quelques États du super-mardi comportent une portion importante d’électeurs noirs; JB et ses porte-voix locaux pourraient légitimement utiliser la victoire de ce soir pour mousser sa candidature auprès de cet électorat dans les quelques heures qui restent pour des rassemblements ou des discours politiques.

    1. Igreck dit :

      Si MB quitte la course, le ou la candidat.e retenu.e lui devra de FIÈRE$ CHANDELLE$$$$$ !

  22. Encorutilfaluquejelesus dit :

    Alors, lesquels parmi vous sont soulagés de ces résultats? Levez la main!

  23. Gilles Morissette dit :

    « A blowout win for Biden » (CNN).

    Oui, un « blowout win », 48,7% pour Biden vs 19,9%, pour Sanders. Presque 30 points d’écart. C’est énorme.

    L’écart entre les deux, en temes de délégués est de 12 en faveur de Sanders.

    « Biden is back ».Il sera intéressant de suivre les résultats du Super Tuesday.

    La donne vient de changer avec le retrait de Steyer. Où iront ses supporteurs ?

    À suivre..

    1. Louise dit :

      Gilles Morissette

      « Biden is back » Il pourrait dire comme PE Trudeau « Just watch me »

  24. kelvinator dit :

    En lisant cet article d’opinion, d’un républicain, j’ai compris un peu mieux pourquoi Biden a la cote. Il représente ce retour au travail bipartisan, au common ground.
    La majorité américaine qui ne vit pas de politique veut avoir la paix un peu, peut-on les blâmer?

    « After four years of Donald Trump’s efforts to fray the bonds that bind us together, we need a period of peace and healing, not a new period of even more intensive conflict. Over the next four years, we need to recapture our common ground, not seize the high ground and use our advantage to batter our enemies. Doing so would damage this country and our institutions on a scale that would dwarf what Donald Trump has done. »
    https://www.usatoday.com/story/opinion/2020/02/29/star-trek-first-contact-bernie-sanders-democratic-primary-column/4913386002/

    1. Alexander dit :

      @ kelvinator

      Ça serait pas un peu ça le mandat de POTUS46, unir le pays?

      1. kelvinator dit :

        Exact.
        Pour Sanders, c’est déjà difficile de travailler avec « l’establishment » démocrate, alors imaginez avec les républicains.
        Ce sera plus facile pour Biden, qui l’a déjà fait auparavant, pas Sanders.

  25. spritzer dit :

    Ça semble étrange de voir les Noirs voter en masse pour Biden quand le programme de Sanders leur serait sûrement plus favorable. N’étant pas un expert de la politique américaine, la meilleure explication pour moi est que l’électorat noir est conservateur tout simplement.

    1. Dégénération Nation dit :

      @spritzer Sanders devance Biden dand les sondages chez les noirs à l’échelle nationale…Biden cependant l’écrase chez les noirs plus âgés avec peu ou pas d’éducation.

      1. spritzer dit :

        « Dégénération Nation

        Merci de la précision. Il faut que Sanders soit fort s’il mène à l’échelle nationale alors que Biden « l’écrase chez les noirs plus âgés avec peu ou pas d’éducation ».

  26. Louise dit :

    Spritzer

    La meilleure explication pour moi c’est qu’il ne faut pas prendre l’électorat noir pour des valises.
    Ils ne croient pas les belles promesses de Sanders tout simplement.

    1. spritzer dit :

      @Louise

      Sanders aurait des bâtons dans les roues une fois élu mais Biden aussi, il ne pourrait pas en faire plus que Sanders, déjà que leur programme respectif montre qu’il en ferait moins, du moins c’est ce que je comprends. Les Noirs ne doivent pas penser que Sanders est un menteur sur toute la ligne et qu’il ne réalisera rien de ce qu’il dit.

  27. FlorentNaldeau dit :

    @spritzer, 07h44 « Ça semble étrange de voir les Noirs voter en masse pour Biden quand le programme de Sanders leur serait sûrement plus favorable. N’étant pas un expert de la politique américaine, la meilleure explication pour moi est que l’électorat noir est conservateur tout simplement. »

    Autre explication potentielle: cet électorat est arrivé à la conclusion que les promesses de BS sont extravagantes et irréalisables et qu’il ne vaut donc pas la peine de voter pour lui, même s’il s’engage à réaliser des choses qui seraient bien jolies pour eux mais qui n’arriveront pas à passer la rampe législative. Les engagements de JB par contre sont plus modérés et il est donc plus probable qu’ils soient au moins partiellement réalisés, dans la mesure où le Congrès collaborera évidemment. JB parle aussi d’une relation plus collaborative avec les autres élus, mêmes ceux de l’autre parti, et de renverser les mesures sociales rétrogrades que DT fait adopter (souvent par la révocation partielle ou totale de règlements ou de programmes, ce qui ne fait pas toujours les manchettes).

    Le programme de JB peut paraître bien pépère aux yeux de certains, mais d’autres trouveront au contraire que c’est plus sage et réaliste que les brûlots permanents qu’offre BS.

    Je ne crois pas qu’il est vu comme un menteur, mais plutôt comme un « pelleteux de nuages ».

    1. Richard Hétu dit :

      J’ajouterais à cette excellente analyse le fait que de nombreux Noirs ne croient pas que Sanders a des chances de battre Trump.

    2. spritzer dit :

      @FlorentNaldeau

      « Autre explication potentielle: cet électorat est arrivé à la conclusion que les promesses de BS sont extravagantes et irréalisables et qu’il ne vaut donc pas la peine de voter pour lui, même s’il s’engage à réaliser des choses qui seraient bien jolies pour eux mais qui n’arriveront pas à passer la rampe législative. »

      « Dégénération Nation » dit que Sanders mène à l’échelle nationale parmi l’électorat noir, ce qui vient contredire votre explication. Il faudrait croire que les Noirs de CdS, qui sont parmi ceux qui bénéficieraient le plus des mesures que Sanders propose, sont les plus réalistes, les plus intelligents en le rejetant.

    3. Absalon dit :

      L’électorat noir plus conservateur ? Ce qui est sans doute vrai en Caroline de Sud et dans les Etats globalement conservateurs et religieux semble l’être beaucoup moins dans les bastions démocrates comme la Californie. Je lis dans cet article que le total des intentions de vote Sanders + Waren est encore plus élevé chez les « afro-américains » que chez les « blancs ». Les premiers marquant une nette préférence pour Sanders.
      https://www.latimes.com/politics/story/2020-02-28/bernie-sanders-leading-in-california-poll

  28. Apocalypse dit :

    @Louise – 07:48

    Je viens tout juste de l’essayer et c’est OK! Est-ce que vous avez enlever l’* devant le lien?

  29. onbo dit :

    Le lien qu’offre Kelvinator à minuit et 20 est tout à fait remarquable, en ce sens qu’il (l’auteur) supplie tout le monde de voter pour Biden, mais sans dire pourquoi, sauf le besoin d’unité! Mai unité entre qui et qui, ou entre quoi et quoi!

    L’article exprime que « Nous ne sommes pas prêts pour la rencontre entre réformateurs républicains et démocrates! ». Et l’auteur va chercher son exemple dans Star Trek. Cela dit l’âge de l’auteur, qu’il crèche chez les mieux nantis et n’est pas prêt à abandonner vite comme ça les avantages fiscaux accordés par Trump aux plus riches de la société.

    Je crois qu’il est là le piège où nous tombons tous ou presque. Et l’auteur de cette opinion ne pipe mot sur le véritable enjeu. Trump n’a pas divisé le pays entre Républicains et Démocrates. Il a divisé le pays entre Riches et Pauvres. Or il y a plus de Riches chez les Blancs que chez les Noirs et Latinos. Et l’écart continue de s’accentuer de façon dramatique parce que exponentielle.

    Tant et si bien que pour littéralement débarquer Trump, il ne suffit pas d’insinuer, à tort je crois, le message doucereux que les Démocrates vont l’emporter avec Biden sur les Républicains en novembre, pour ensuite corriger la situation fiscale; parce que les Indépendants et les Démocrates fortunés plutôt âgés « de toutes couleurs » vont la jouer fessier, c’est à dire prendre prétexte que le message modéré démocrate n’était pas assez clair et qu’il ont donc, pour un bon nombre, voté Trump en attendant 2024. Telle était la passe de Trump vers le pouvoir en 2016. Telle elle demeure pour 2020, à moins d’un grand vent de changement qui pourrait sauver le Pays… et la Bourse en même temps.

    Si bien que pour débarquer Trump, il importe d’élucider le message des noirs plus âgés de South Carolina que rapporte monsieur Hétu sur Twitter, à savoir: « Nous les Noirs connaissons les Blancs mieux que les Blancs se connaissent! » Monsieur Clayburn de SC, senior à la chambre démocrate, semble dire:

    Vous les Blancs de la classe moyenne et plus, qui profitez des avantages fiscaux de Trump depuis plus de deux ans, que vous soyez démocrates, indépendants, républicains ou libertariens ou whatever, montrez-nous d’abord plus que des paroles en l’air, montrez-nous des engagements actuels que vous êtes déjà prêts à renoncer graduellement et prochainement aux avantages fiscaux cadeaux de Trump afin de relancer ce pays en perdition fiscale et morale, sinon comment voulez-vous qu’on vote Sanders alors que vous allez la jouer Trump pour sauvegarder en douce vos exemptions-cadeaux. Comprenez alors qu’on vote Biden pour tenter de sauver les meubles du feu. Et sans préjudice…

    Si bien que la véritable bataille ne se passe pas tant entre Sanders et Biden, mais dans la conscience morale des électeurs les moins riches de toutes tendances face à l’injustice sociale incarnée nommée Donald Trump.

    À date, seuls Sanders et Warren ont ciblé cette nécessité de prendre une position morale et citoyenne vis à vis le drame fiscal américain. Nos voisins font face à l’urgence d’agir. Temporiser sous prétexte d’unité politique est un leurre quand il y a flagrante désunion entre le pauvre travailleur et le riche spéculateur.

    Et c’est un virus mille fois plus petit qu’un pou qui prend la parole pour rappeler aux Américains que même Donald Trump abandonnerait volontiers toute sa fortune et ses possessions s’il avait à choisir en survivre ou périr des effets de ce virus. Un virus qui nous rappelle qu’un peuple en santé est déjà une peuple riche.

    Je suis un peu désolé, mais pas trop, d’avoir parlé fiscalité. Il semble que ça ne se fait pas aux USA. !

    1. Alexander dit :

      @ onbo

      Je ne suis pas d’accord avec vous.

      Les baisses massives d’impôts, la déréglementation massive et tous azimuts, c’est bien Trump et non pas Obama / Biden.

      On est aux EU, pas au Canada.

      Baisser les recettes fiscales d’un pays, c’est endetter le pays pour enrichir une minorité et enlever de la marge de manœuvre pour investir dans la collectivité et réduire les inégalités.

      Sanders a des idées mais elles sont irréalistes. Il va se casser le nez à la première réforme.

      Faut d’abord faire preuve de réalisme.

      1. onbo dit :

        @alexander

        Mon propos portait sur le regard que portent des électeurs noirs de SC, suite à l’excellent paradoxe que soulevait Monsieur Hétu sur twitter hier soir, sur comment les Blancs se comportent, peut-être à leur insu, dans le bureau de scrutin.

        Je me suis permis d’extrapoler ceci: Dans les conversations publiques, les blancs sont pour la vertu et le partage, mais venu le moment de voter, ils soupèsent leurs sous, de quelque horizon politique qu’ils soient. Je peux errer évidemment. Je soulève ce caillou mental pour tenter de comprendre cette phrase de twitter: « Nous les Noirs savons souvent mieux que les Blancs ce qui fait agit les Blancs ».

        Comme vous je pense que les congés fiscaux vident les coffres en enrichissant les mieux nantis. Je pense en outre qu’un leader de mauvaise foi pourrait même aller jusqu’à songer à vider les coffres par antiipation pour être certain d’être élu ou réélu par la pression des plus riches, et en cas de défaite électorale, faire en sorte que plus aucun sou ne soit disponible pour le progrès social et le développement humain du plus grand nombre, le temps de laisser à l’autre parti le soin et le trouble et l’odieux de porter 4 à 8 années de vaches maigres.

        Si vous relisez mon commentaire, je doute que vous trouviez que j’aie écrit que Obama-Biden sont les auteurs des Trumps Tax Cuts. Trump n’a fait que réitérer ce que W. Bush avait fait avant lui. Si oui me mentionner là où j’ai fauté, car il se trouve que je suis d’accord avec ce que vous écrivez…

        Là où je suis en désaccord, non pas avec vous, mais avec l’auteur de l’article que Kelvinator cite, c’est que le besoin de réconciliation n’est pas tant entre républicains et démocrates qu’entre ceux qui profitent et s’enrichissent démesurément et ceux qui en font les frais. 20% de riches abusent de 80% de personnes sérieusement en difficultés. La règle de Pareto à son meilleur..

        Je peux souhaiter que Sanders fasse le ménage et être inquiet que Biden y réussisse, mais ce n’est pas à moi d’en décider. Je me réjouis de la performance de Biden et suis heureux que Sanders l’ait félicité.

        Si le Secrétaire d’État américain pense vraiment à ce qu’il vient de dire: « Ce sont à tous les Afghans de décider de l’avenir de l’Afghanistan », le corollaire américain devrait d’imposer: Ce sont à tous les Américains de décider de l’avenir des États-Unis d’Amérique! C’est le sens des Primaires et Présidentielles actuelles.

        Je pense que Biden et Sanders peuvent faire chacun un excellent Potus. Aucun des deux n’est « ordinaire ». Est-ce que le covid 19 peut agir comme calmant ou stimulant auprès des électeurs? J’en ai absolument aucune idée. Est-ce que Trump va s’en servir comme un killer? Ou est-ce qu’il va y rencontrer son Wall, son Waterloo?

  30. Apocalypse dit :

    @gl000001 – 21:47

    ‘Les électeurs noirs savent plus qui est bon pour eux que les électeurs blancs.’

    Ca, je suis loin d’être sûr! Je pense que les électeurs noirs ne savent pas plus que les électeurs blancs ce qui est bon pour eux. Voter en masse pour Joe Biden … ouf … pourquoi? La seule raison que je vois est son association avec Barack Obama. A part cela, Joe Biden est extraordinairement ‘ordinaire’.

    1. Richard Hétu dit :

      Ça fait un peu pitié ce commentaire. Les Noirs qui le liraient pourraient penser que vous ne leur reconnaissez pas d’intelligence. 🙁

  31. Apocalypse dit :

    @FlorentNaldeau – 08:47

    👍👍 pour votre post.

    A ce que vous dites, j’ajouterais que l’association de Joe Biden avec Barack Obama a sans doute un poids considérable dans l’équation lorsque les afro-américain(e)s votent et je ne peux, bien entendu, pas les blâmer.

  32. Apocalypse dit :

    @onbo – 09:17

    Très intéressant post: 👍👍

    Le clivage entre républicains et démocrates existaient avant Donald Trump et je suis d’accord avec vous, ce dernier n’en a que pour les riches et puissants qu’il veut rendre encore plus riches et puissants. L’américain moyen est une coquerelle dans l’univers de Donald Trump à partir du moment où Donald Trump a eu son vote.

  33. Apocalypse dit :

    @Richard Hétu – 09:49

    Non, mon commentaire ne fait pas pitié! Vous faites preuve de naïveté si vous pensez que les électeurs (trices), qu’ils soient blancs ou noirs, font des analyses fouillées ou sophitiquées avant de voter. Dans la grande majorité des cas, on se fait une idée rapidement à partir d’un point ou deux et bingo. J’ai voté pour la CAQ à la dernière élection simplement parce que j’en avais assez des libéraux et de leur corruption, aussi simple que cela.

    Par ailleurs, il n’y avait absolument aucun sous-entendu dans mon post que les afro-américains sont moins intelligents que les blancs lorsque vient le temps de voter. Qu’un bon nombre ait voter pour M. Biden à cause de son association avec Barack Obama n’est pas bête du tout. Ce dernier est un homme très intelligent qui s’entoure de gens intelligents, alors M. Biden a déjà toute une carte de visite.

    Bonne Journée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :