Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Le 24 juillet dernier, Robert Mueller a enterré l’affaire russe avec des réponses hésitantes et parfois confuses lors de son audition au Congrès pour défendre son rapport d’enquête. Mercredi, William Taylor a donné une nouvelle dimension à l’affaire ukrainienne en offrant une performance hautement crédible et en fournissant un nouvel élément d’information qui implique encore davantage Donald Trump dans le détournement de la politique étrangère des États-Unis à des fins purement partisanes.

L’ambassadeur intérimaire des États-Unis en Ukraine n’a pas épaté la galerie en haussant le ton ou en multipliant les déclarations chocs. D’une voix qui a rappelé à plusieurs celle du célèbre chef d’antenne de CBS, Walter Cronkite, il a présenté des faits et précisé qu’il n’avait jamais vu en plusieurs décennies de service un président exploiter la politique étrangère des États-Unis pour son propre compte comme l’a fait Donald Trump vis-à-vis de l’Ukraine.

Cette performance aura-t-elle une influence sur l’opinion publique? Elle n’a certainement pas entraîné des changements chez les républicains qui ont participé à cette première journée d’auditions publiques en vue de déterminer si le président américain doit faire l’objet d’une procédure de destitution. Ceux-ci ont notamment cherché à réduire le témoignage de l’ambassadeur Taylor à des ouï-dire.

L’efficacité de cette attaque est toute relative. Elle ignore notamment le fait que la Maison-Blanche a interdit à ceux qui pourraient confirmer ou infirmer les propos de l’ambassadeur Taylor, dont le conseiller de la Maison-Blanche pour la sécurité nationale, John Bolton, de témoigner.

Et comme le laisse entendre le billet précédent, le témoignage de William Taylor créé un suspense autour de l’audition de mercredi prochain à laquelle doit participer l’ambassadeur des États-Unis auprès de l’Union européenne, Gordon Sondland. Si Sondland confirme le témoignage du diplomate de carrière concernant son appel téléphonique du 26 juillet dernier avec Donald Trump, les républicains ne pourront plus parler de ouï-dire.

Bref, entre l’audition de Robert Mueller et celle de William Taylor, c’était comme le jour et la nuit.

On trouve ici les faits saillants du témoignage de William Taylor ainsi que celui de George Kent, haut responsable du département d’État.

(Photo Getty Images)

78 réflexions sur “De Mueller à Taylor : le jour et la nuit

  1. Pierre S. dit :

    ——————————

    Chose sur les républicains qui l’on questionné ont eu l,air d’une
    vrai bande de débiles profond.

  2. lechatderuelle dit :

    Espérons que le « piège » Démocrate est bien ficelé et élaboré en fonction de la capacité. d’écoute des électeurs…..

    Si la preuve se construit de jour en jour et de semaines en semaines pour devenir de plus en plus éclairante et sans faille, alors là, plusieurs Républicain, malgré la partisanerie bêbête quitteront le navire…..

    Sinon ça va tourner au cirque le plus confus et toutes sortes de théories sans allure émergeront, rendant la compréhension moins facile et plusieurs électeurs s’en désintéresseront en se disant que c’est toujours pareil, ce sont tous des pourris….

    et le statu quo est parfait pour les Républicains ….

    1. Michèle dit :

      @lechatderuelle: bien d’accord avec vos propos.
      En gardant toujours dans l’idée que les républicains ont la majorité au Sénat, ça va prendre des témoignages chocs pour venir à bout de destituer ce faux président. Les républicains vont s’assurer de virer le tout en show de cirque, question de bien minimiser la crédibilité de ces auditions auprès de leur base. Triste de voir où en sont rendus les états-uniens…

      1. Igreck dit :

        Il faut se rappeler que pour Nixon, les Pentagon papers n’avaient pas suffit. Les Repus sont vraiment mais vraiment bouchés … ou aveuglés par la partisanerie.

    2. Pierre dit :

      @lechat
      Les républicains aussi sont bien ficelés autour du gros Potus orange 🍊, tant que les sondages passent pas la barre des 60% je ne vois pas ces rats de ruelle se sauver du – 45 …

  3. danielm dit :

    Il est peu probable qu’une corroboration simple des faits soit suffisante pour faire bouger les républicains d’autant plus que Donald Trump même pris dans un flagrant délit ou face un témoignage crédible de première main, refusera toujours soit d’admettre les faits ou, au contraire, les admettra candidement en prétendant que tout ceci restait de sa prérogative de président.

    La clef qui pourrait ouvrir ce verrou politique se retrouve bel et bien aux mains des républicains mais à voir l’aveuglement volontaire et l’obstination de plusieurs combinés au réflexe de la foule (meute), nous ne sommes pas au bout de nos peines. Très pénible, Amérique, tu souffres et tu fais souffrir!

    1. Bidulen dit :

      Si Trump tuait quelqu’un sur la 5e avenue, même avec le gun fumant, les républicains pratiqueraient l’aveuglement volontaire. La partisanerie politique rend les répugnants débiles.

      1. danielm dit :

        Il faut voir Donald Trump dans la perspective (apeurée) de sa base indéfectible. Trump est perçu comme une espèce de justicier « outsider » qui a réussi à mater l’establishment de Washington. Cette image forte continue de sévir aux détriments des (vrais) politiciens dits « professionnels ».

        Ces républicains sont très alarmés d’un avenir qui pourraient bien les exclure pour un bon moment et notamment les plus vieux.Et Taylor n’est que l’un des nombreux éléments corrompus de la menace,

  4. Pierre S. dit :

    ——————-

    La clef, faire témoigner la grosse andouille a Trump
    Mais ce pleutre sans courage et sans honneurs va se cacher derriere
    ses avocats et sont compte twitter

    1. Bidulen dit :

      Trump est au dessus de la loi. Il ne va pas témoigner…

  5. ghislain1957 dit :

    « L’efficacité de cette attaque est toute relative. »

    Tout comme l’efficacité des commentaires de nos trolls.

    Comme la maison brune a interdit aux gens impliqués de témoigner et que certains comme Kent, Taylor et Vindman, ont prouvé qu’ils avaient des couilles et qu’ils ne se laisseraient pas intimider par la mafia du gros clown orange, difficile pour les ripoux-blicains que c’est arrangé avec le gars des vues.

    1. ghislain1957 dit :

      « difficile pour les ripoux-blicains *de dire* que c’est arrangé avec le gars des vues.

  6. noirod dit :

    Du mauvais vaudeville cette dictature. Le résumé de ce que Gilles Latulippe jugerait indigne du théâtre des variétés reste la fameuse citation du gros ke-clown mentionnant qu’ il pourrait tirer quelqu’ un en pleine rue et que personne ne pourrait rien contre lui. Je sais je ne suis pas dans la cible du sujet de ce billet mais ca reste que cette procédure en plusieurs actes ne consiste en somme qu’ a remuer la swamp encore plus.
    Est ce que ca va changer les résultats du prochain scrutin ? Minimalement peut-être chez certains qui résidaient en équilibre entre le cash et la raison mais rien de significatif en bout de ligne pour vraiment avoir une influence. Parce que, d’un bord comme de l’ autre ,personne d’ assez charismatique et inspirant ne peut faire en sorte que la suspicion, le mensonge, l’ intimidation ,la haine, l’intolérance et la cupidité ne disparaissent du désastreux portait qu’ affiche (fièrement en plus ! ) le mandat du 45 -ème gros fromage de la maison brune. Triste et dégoutant.

  7. Toile dit :

    Il y a certes des différences tranchantes entre l’audition de Mueller et celle de Taylor. J’aurai plutôt tendance à élimer des motivations malveillantes chez Mueller et à préconiser la rectitude manifeste de se conformer, malgré lui, aux directives de la justice issues de Barr. N’oublions pas qu’il avait clairement laissé bien des portes ouvertes à la poursuite d’enquêtes par le législatif.

    SI….Sondland confirme. Je m’attends absolument pas à une telle intégrité. Le mec va nier ou bedon faire de belles courbettes à son témoignage ou bedon être soudainement frappé d’amnésie. Reste que si tel est la cas, les carottes sont cuites pour les ripoux aveugles, muets et sourds.

  8. Mabuse dit :

    « In cauda venenum! » Il est à espérer que Taylor ne s’est pas fait avoir par une pure invention de son assistant au sujet de la conversation entre Trump et Sondland! Il s’agit peut-être d’une manoeuvre pour miner la crėdibilitė de Taylor. Je suis très méfiant au sujet de cette « preuve » de dernière minute…

    1. danielm dit :

      @ Mabuse
      En effet il y a ce risque et bien sûr, la crédibilité de Taylor sera si ce n’est déjà, remise en cause. Même un flagrant délit ne pourra pas ébranler la base (apeurée) qui appuie Donald Trump et son administration.

      Cette lutte entre trumpiens et le reste des États-Unis devra vraisemblablement se dérouler ailleurs aux prochaines élections de 2020 et là, la faiblesse d’une opposition morcelée idéologiquement est manifeste pour plusieurs observateurs. Le choix politique est réduit maintenant et strictement à des questions d’intérêt et de conviction personnels limitant ainsi toute ouverture et consensus politiques supérieurs.

  9. Mistigrinet dit :

    Cette affaire Ukrainienne s’est déroulée sur une période de PLUSIEURS MOIS, trois ou quatre mois ou peut-être plus. C’est une longue durée. Je louange la patience de Madame Pelosi d’avoir su patienter tout ce temps avant de déclencher la procédure de l’impeachment, période de temps (ces longs mois) qui semble lui avoir permis d’amasser preuves sur preuves sur cette affaire, et d’élaborer une stratégie en plusieurs temps afin de renverser en bout de ligne ce président-dictateur.

    J’avoue également ma surprise devant la réaction du président de l’Ukraine, Monsieur Volodymyr Zelensky, qui durant tous ces mois, n’a tout de même pas cédé aux menaces, pressions et tentatives de le soumettre du président américain. Pendant que son pays était sous la menace des forces pro-russes situées tout près sur son territoire, M. Zelensky n’a tout de même pas cédé aux pressions du maître-chanteur trump et ce, plusieurs moi durant. Je trouve cela digne de mention.

    Je me suis demandé, ce matin, si Monsieur Zelensky (au courant de ces longs mois) n’aurait pas alerté lui-même plusieurs personnes du parti démocrate ou bien de plusieurs ambassadeurs ou autres reconnus comme anti-trump – sur la conduite « abusive » du président américain – afin de pouvoir se défaire de ces situations de pression sans avoir à céder de son côté. Moi il me semble, j’aurais été porté à agir ainsi : ne pas céder officiellement, et tenter de mettre mon adversaire en eau trouble en tentant de le dénoncer by the side.

    Juste quelques observations que j’avais envie de faire ce matin, le tout découlant de cette longue durée de plusieurs mois que semblent avoir duré ces pressions trumpiennes sur l’Ukraine.

    1. Réal Tremblay dit :

      Le Président Ukrainien n’a pas cédé au chantage mais il a aussi dit qu’il n’y avait eu aucune pression. C’est l’argument principal que les Républicain vont continuer d’utilisé pour la suite de l’enquête et les Démocrates ne peuvent dire que Zelensky est un menteur à moins d’une preuve béton. Impasse sur cet aspect.

  10. March dit :

    Si Sondland ne confirme pas, est-ce qu’il peut être accusé d’avoir menti? il a quand même corroboré certain passage lors de son apparition en privé.

  11. Louise dit :

    Lorsque Mueller menait son enquête, il était très discret et cela inspirait confiance. Personnellement je me disais: c’est un homme intègre, il sait ce qu’il fait, il sait où il s’en va et il va certainement trouver quelque chose qui va incriminer Trump.
    Même s’il n’a pas trouvé la preuve directe d’une collusion avec la Russie, il a trouvé une dizaine d’entraves à la justice et lors de son témoignage c’est à peine si on pouvait lui sortir les mots de la bouche pour affirmer clairement que le président avait enfreint la loi.
    Très, très décevant.

    Par contraste l’ambassadeur Taylor se tient debout malgré l’adversité et il témoigne en toute transparence de ce qu’il sait. Chapeau !

    1. Igreck dit :

      Mueller n’est-il pas identifié comme ayant des penchants pour le parti de l’Éléphant ?

  12. ghislain1957 dit :

    Un vidéo pour nos amis les trolls!

    1. Réal Tremblay dit :

      C’est rare que je partage mais ceci en valait la peine. Merci.

    2. Haïku dit :

      @ghislain1957
      Merci pour la vidéo Effectivement hilarant !! 🤣👌

  13. titejasette dit :

    https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/201911/13/01-5249572-enquete-sur-la-destitution-de-donald-trump-chasse-aux-sorcieres-mon-oeil-.php

    Très bien résumé et excellents commentaires des témoignages d’hier de Alexandre Sirois

  14. Layla dit :

    Je comprends difficilement que des adultes des élus, puissent dire

    « Pour les millions d’Américains qui regardent aujourd’hui », at-elle déclaré, « les deux faits les plus importants sont les suivants:

    « N ° 1, l’Ukraine a reçu l’aide.

    « N ° 2, il n’y a en fait aucune enquête sur Biden. » »

    Le 13 ou le 14 septembre le Président Zelensky avait finalement accepté de dire aux médias qu’ils feront une enquête, ça ne sait pas fait à cause du lanceur d’alerte et à cause de ce dernier l’argent a été débloqué, après le 30 septembre fin de l’exercice financier, il aurait été trop tard c’est ce qui a décidé le président de l’Ukraine
    Assitot que l’aide a été débloqué le président de l’Ukraine a annulé sa conférence avec les médias… ça dit tout, mais non l’assassinat n’a pas eu lieu « bingo  » zéro accusation.

    C’est honteux agir avec autant d’indifference.

  15. Louise dit :

    Dans l’article cité dans le billet j’ai retenu ceci :

    « Il y a un témoin qui ne comparaîtra pas devant nous », a déclaré Jordan, « il ne comparaîtra pas devant le peuple américain. C’est l’homme qui a tout déclenché – le lanceur d’alerte. »

    Le représentant du Vermont a répliqué « Je serais heureux que l’homme qui a tout déclenché ce processus vienne témoigner.
    Le président Trump est invité à prendre place ici. »

    1. danielm dit :

      @ Louise
      Très subtil cela aussi! (Trop pour les républicains cependant) Alors nous disions pour Donald: « Nom, prénom, profession … » Le président des USA dispose de 24h avant de se présenter au dépôt 😉

  16. jcvirgil dit :

    Si on oublie les agissements de Trump qui en sont en fait la continuation avec en plus sa politisation, cet ancien militaire qui est venu faire l’apologie de la politique étrangère américaine est fort peu impressionnante.

    Dans les faits il défend un coup d’état en Ukraine à quelques mois des élections et l’envoi massif de matériel militaire pour écraser la population russophone de l’est du pays à qui le nouveau gouvernement interdisait jusqu’à l’usage de sa langue. Tout ça la même semaine où les Etats-Unis ont aidé à renverser un gouvernement élu avec l’aide de l’armée en Bolivie, prouvant une fois de plus que pour cette organisation criminelle qu’est le gouvernement américain ,le résultat des élections dans des pays qu’il juge lui appartenir n’est accepté que s’il va dans le sens de leurs intérêts.

    Ensuite ils viennent brailler su l’inacceptable tentative du gouvernement russe d’influencer les élections américaines ! Comme on dit chez-nous *Un cheval, un lapin !*

    1. danielm dit :

      Avec Vladimir Poutine et Donald Trump, on recrée les bonnes vieilles sphères d’influence de la guerre froide. L’Amérique du sud aux américains, l’Europe de l’est aux russes (soviétiques) et le Moyen-Orient à tout va!!!

      1. jcvirgil dit :

        Quand tu renverses des gouvernements ÉLUS qui ont eu le malheur de travailler pour éradiquer la pauvreté et l’analphabétisme de leurs populations au lieu de privilégier le vol de leurs richesses naturelles au profit des entreprises américaines et de l’oligarchie des pays visés comme l’ont fait les gouvernements américains via leurs agences au fil de l’histoire au Chili, au Brésil, au Nicaragua et plus récemment avec des révolutions de couleurs qui sont en fait des soulèvements armés contre des gouvernements élus comme au Honduras, au Vénézuéla et dernièrement en Bolivie , en même temps qu’ils ont envoyés leurs soldats en Syrie pour voler le pétrole qui ne leur appartient pas, on parle plutôt de banditisme international.

      2. danielm dit :

        D’aucune façon, mes propos ont approuvé le comportement interventionniste de la Russie ou des USA ou de tout autre état étranger. J’ai simplement souligné les rêves sous-jacents de Poutine et Trump. Costa-Brava avait bien défini que les dérives impérialistes et autoritaires n’étaient pas le fait d’une nation ou d’une idéologie seulement, elles sont universelles bien malheureusement.

      3. jcvirgil dit :

        @daniel m 9h03

        J’ai bien compris ça, mais je ne crois pas à une reprise de la guerre froide entre la Russie et les États-Unis. Même si les Russes dans le cas de l’Ukraine ont protégé leurs intérêts dans un pays aux portes de leur frontière ils n’ont ni les moyens ni la volonté de remettre en place un système politique qui s’est effondré dans les années 90.

        Surtout qu’ils n’en ont aucun besoin leur pays regorgeant de richesses inexploitées qui suffira amplement à leurs besoins quand elles seront bien gérées , ce qu’ils tentent de faire présentement avec des associations économiques avec le Chine et les pays de l’organisation économique de Shangai.

        Les États-Unis par contre avec leur impérialisme militaire et les centaine de milliards de fonds publics qu’ils y déversent annuellement , ont besoin d’un puissant ennemi et de maintenir la peur du russe et du terroriste auprès de leurs concitoyens pour qu’ils évitent de questionner leur gouvernement sur ses agissements .

        .

      4. danielm dit :

        Bien d’accord qu’il n’y a plus de « guerre froide » au sens original du terme. Par contre il y a un « cold deal » entre Trump et Poutine pour se partager des espaces et des opportunités économiques qui définissent leur politique commune et individuelle. Il faut voir Trump et Poutine comme des chefs des grandes entreprises nationales que sont leurs pays respectifs. En arrière-plan, il y a tout ce réseau souterrain de corruption et d’intelligence qui soutient leurs efforts et auquel participent allègrement leurs partenaires, pays ou entreprises.

  17. jeanlouischarette dit :

    Les Démocrates protègent la présidence.
    Les républicains protègent le président…. Même si ça cause des torts permanents à la présidence.

    1. lechatderuelle dit :

      jeanlouischarette avouons que les 2 partis protègent leurs intérêts…..je n’aime pas plus les Démocrates que les Républicains…. car les 2 partis renferment des politiciens de plus en plus loin du peuple…..

      Quand l’un des partis est au pouvoir, il protège son Président… Clinton a eu la même « protection » de la part de ses troupes…. dans un délit moins grave sur le plan politique, j’en convient ….

      Aux USA, la politique vit loin du Peuple et par elle-même essentiellement….. c’est ce qui est le plus troublant….
      les dossiers humains trainent toujours pendant des décennies…. peu importe le parti au pouvoir…..

      Au Canada on glisse lentement vers cette dérive…. les élus se précipitent pour donner du fric aux multinationales (automobiles, pétrolières, aviation, amis du parti au pouvoir….) mais tergiversent sur les couts des programmes sociaux…. comme aux USA…..

      ce qui serait bien avec ce scandale serait de vivre l’éclatement de cette bulle politique américaine entretenue par le capitaliste sauvage…. il serait sain pour le peuple US de voir une 3 eme voie voir le jour…. et ainsi mettre face à face les 2 partis traditionnels…..révélant leur inaction sociale depuis 25 ans aux USA…..

  18. Pierre S. dit :

    ——————

    Dans le cas de Mueller il a clairement craqué sous la pression et les menaces
    de Trump de la MB et du GOP, ce gars la se sentait clairement en danger.

    1. lechatderuelle dit :

      Pierre S. il ne faut pas créer de complot…. « menaces » de trump de la Maison Blanche et des Républicains … ouf….. plutôt gros….

      il ne faut pas croire que House of cards se joue tous les jours …..

      Mueller a fait sa job et il ne voulait pas être celui qui démarre la machine….
      il a remis ça entre les mains des politiciens….. il a suivi les règles à la lettre…. il est un fonctionnaire qui avait une job de fonctionnaire, ce qu’il a fait….. sans plus…..

    2. Madalton dit :

      Mueller menait une enquête où plusieurs témoins ne sont pas venus témoigner. Taylor est un témoin qui vient rendre sa version des faits. Très différent comme situation.

  19. Benjen Stark dit :

    Mueller est sénile, Taylor ne l’est pas, elle est là la différence. Cela n’empêche pas que la spin, après le témoignage d’un Mueller complètement dépassé par les événements, était que son témoignage avait extrêmement accablant pour Trump.

    1. lechatderuelle dit :

      Benjen Stark insulter Mueller ne vous donne pas un meilleur argumentaire….

      pour ma part, je crois que Mueller a vu l’étendue de la preuve et a compris le scandale politique que son enquête amenait….
      Il ne voulait pas avoir cette responsabilité… il l’a déposée sur les épaules des élus….

      Il a préféré jouer son rôle « by the book » soit être celui qui lève les lièvres…. pas celui qui capture les lièvres…..

      Le plus triste dans ce scandale politique est la tiédeur des Républicains face à des actions inadmissibles, peu importe le parti et le Président….
      Un enfant de 14 ans sait qu’un Chef ne peut pas agir hors des voies officielles…. dont il a d’ailleurs tous les leviers en main…. trump devait les utiliser en étant subtil… mais il a préféré y aller avec ses gros sabots, voulant que les effets rejaillissent sur lui…..

      C’était un manque de flair politique absolu et un réflexe narcissique qui laisse deviner que le pouvoir lui a simplement monté à la tête….

      Il suffisait de demander une enquête aux nombreuses agences américaines pour qui c’est le rôle de le faire…..
      mais envoyer son avocat personnel dans un autre pays pour faire du lobbying partisan est tellement immature qu’on se demande comment a-t-il pu imposer cela sans que personne ne parvienne ;à le dissuader……

      Aberrant de voir la gestion et la gouvernance de trump…..

      il y en a eu des pas bons en politique, dans le monde, mais trump, ouf…. il tente de se placer très haut dans la liste….
      ce type a le don de trouver les fleurs des tapis pour s’y enfarger joyeusement……

      1. Benjen Stark dit :

        @lechatderuelle Voyons, Mueller ne semblait même pas savoir ce qu’il y avait dans « son » propre rapport. C’est Andrew Weissman qui a mené cette enquête, c’est son rapport à lui.

      2. lechatderuelle dit :

        Benjen Stark et alors, ça change quoi???

        la Commission Charbonneau… qui a mené les enquêtes ?? la juge Charbonneau … come on….

        le nom sur le rapport est celui du représentant de l’enquête….
        les recherches sont faites par une équipe coordonnée par le patron….

        perdre son temps à ce genre de détails est un peu risible…. ce qui est pertinent est ce qui est écrit dans le rapport…..
        c’est comme se questionner sur la couleur des feuilles du rapport…. ça distrait les naïfs et les sots….

        d’où les théories du complot qui pullulent ….

      3. Alexander dit :

        @ lechatderuelle

        Pour Mueller, je vous rejoins. Il a étoffé une série d’entraves à la justice mais s’est retranché derrière l’avis juridique de son boss Barr pour renvoyer le dossier dans les mains du Congrès.

        A-t-il fait l’objet de menaces voilées ou a-t-il simplement craqué sous la pression? Peu importe. Les preuves sont étayées mais probablement insuffisantes pour condamner l’Escroc-en-chef.

        No collusion, no obstruction? Ben voyons. Un slogan publicitaire en quatre mots pour rassurer sa base.

        Slogan savamment orchestré par les experts en communication de Trump.

        Trump est un escroc hors-normes, mais la vie va finir par le rattraper. La loi du retour.

      4. Lecteur-curieux dit :

        Trump plutôt n’aurait jamais été élu sans être controversé et être très narcissique et ne jamais s’enfarger dans les fleurs du tapis au contraire.

        Mais cela donne une gestion de pompiers toujours à éteindre les feux et pire de pyromane avec Trump et l’entourage essaye de les éteindre.

        Voulu ou pas ? C’est son fameux instinct qui crée toujours ou finit par créer tôt ou tard la pagaille que ce soit voulu ou pas.

        Il pense être ordonné mais est chaotique et cela en donnant des ordres mais illogiques en plus.

        Cela vient de sa programmation et méthodes d’auto-hypnose de son pasteur de jeunesse dans la pensée positive et tous les trucs de motivateurs et gourous de la vente à paliers multiples et pyramidale puis aussi de la théologie de la prospérité.

        Dans la vente à paliers multiples après une réunion ou deux la personne qui s’est laissée entraînée là à qui il reste un recul critique sais que les probabilités de gagner de l’argent sont très faibles mais si le cerveau devient manipulé par l’hypnose ou un neuro-marketing malhonnête qui va au-delà de la simple sollicitation raisonnable. Il y a rien à faire tant que la personne ne frappe pas un mur ou se réveille. Et pareil avec les sectes. Remarquez que certains y sont presque toute leur vie adulte et y semblent heureux mais…

        Il y a beaucoup trop de victimes versus des gens qui choisissent cette vie.

    2. Gilles Morissette dit :

      @Benjen Stark (14/11/2019 à 08:08)

      Qualifier Muëller de sénile. Vous venez de descendre encore plud bas dans les profondeurs abyssales de la petitesse et de la stupidité.

      Il faut vraiment être à court d’arguments pour nous sortir une connerie semblable quoique cela ne devrait surprendre personne.

      N’oubliez jamais une chose. Celui qui est sénile ici n’est pas celui qu’on croit.

    3. constella1 dit :

      Benji
      Sénile …,
      Vous avez une copie d’un certificat médical le prouvant ?Une information que personne n’a, sauf vous?🤔
      Ouais c’est bien ce que je pensais
      Vous confondez une personne confronté à témoigner contre la mafia et qui depuis des mois est en mode prudence dans tout ce qu’il doit dire et la sénilité
      Et vous a quoi ressemblerait votre témoignage devant tout ce beau monde ??

  20. Pierre S. dit :

    —————————-

    Parfait Mueller est sénile …. zéro crédibilité …

    Alors on fait quoi de l’andouille aux 14 000 mensonges complètement halluciné
    et mentalement dérangé ???? Répond donc a celle la mon Benjen.

  21. Même les démocrates ne sont pas convaincus, c’est tout dit.

    « “It was a total disaster for us,” one senior House Democrat aide told Breitbart News. »

    « “Too complicated,” another Democrat aide said. »

    « “This won’t make sense to regular people,” a third Democrat aide told Breitbart News. »

    http://www.breitbart.com/politics/2019/11/13/democrat-dud-first-public-impeachment-hearing-falls-short-as-complicated-unclear-allegations-drive-inquiry-forward/

    1. fallaitquejteuldise dit :

      Ben oui, Breithbart qui rapporte des propos inventés de personnes qui n’existent pas… à oui il faut protéger les sources journalistiques de Breithbart pour alimenter les lobotomisés qui ne vérifient pas d’autres sources… lorsque l’on s’intéresse à un sujet on vérifie plusieurs points de vu. Vous le faites toujours n’est-ce pas?

    2. Layla dit :

      @Grosse Tétine 9:02

      Vous ne changerez pas. Vous êtes incroyablement de mauvaise foi.
      Vous nous rapportez …
      « C’était un désastre total pour nous»
      «Trop compliqué»,
      «Cela n’aura aucun sens pour les gens ordinaires».

      Mais aucune explication dans cet article venant de ces représentants pour nous dire pourquoi selon eux c’est un désastre, trop compliqué et aucun sens pour les gens ordinaires.

      1. Richard Desrochers dit :

        Ils n’ont pas dit pourquoi parce que c’était trop compliqué pour Breitbart…

    3. fallaitquejteuldise dit :

      Breithbart: média de propagande, qui produit de l’information fausse ou manquante, créant un biais faussé. Breithbart nuit au discours public. (MediaBiaisChart.com)

    4. Ejulien dit :

      Encore des sources annonymes tétine. Et venant de bb en plus. Je suis certain que tu peux troller mieux que ça! Rigueur, rigueur!

    5. Gilles Morissette dit :

      @Grosse Tétine (14/11/2019 à 9:02)

      Non mais c’est incroyable. Vous nous citez un « Fake News media » qui se spécialise dans les histoires inventés de toutes pièces et vous avalez tous leurs mensonges sans poser la moindre question ni même faire la plus petite vérification.

      Il ne vous est jamais venu à l’idée de faire des vérfications auprès d’autres médias afin de confirmer la véracité des propos de ces élus.

      Ben non, trop compliqué et pourquoi prendre le risque de découvrir que « Breitbart » raconte toujours de la pure BS à 110%.

      Petite question comme ça. Faites vous exprès pour avoir l’air d’un connard ou si vous l’êtes vraiment?

      Il faudrait demander l’avis de votre ami imaginaire à moins que la réponse se trouve quelque part dans les Saintes Écritures que vous aimez tant nous citer !!

  22. Layla dit :

    « Robert Mueller… avec des réponses hésitantes et parfois confuses lors de son audition au Congrès pour défendre son rapport d’enquête. »
    Robert Mueller ce n’est pas un gars de show, ce n’est pas sa force, tout au long de l’enquête on ne le voyait pas faire des déclarations.En plus il avait des liens invisibles qui le bâillonnaient.

    G.Kent a fait dans sa lettre d’ouverture a exposé assez précis, pour expliquer d’avance les limites de son témoignage qui pourrait porter à confusion, et sembler vouloir jouer à la cachette avec les élus, le peuple américain les a entendu de sa propre bouche, j’ai trouvé cela très habile. Un diplomate doit avoir le potentiel pour des entrevues, des conférences de presse et faire des exposés publics. Et ces deux là comme on dit ils l’ont l’affaire.

    Robert Mueller nous dit-on a fait de grandes choses digne d’un héros, il a fait sa marque mais ce n’est pas un gars de show. DT pourrait ne pas être un gars de show et ça passerait s’il n’était pas un imbécile heureux, menteur, trompeur, manipulateur, à l’extrême.

    Je continue d’admirer le travail d’équipe de R. Mueller, et ça personne ne peut l’en blâmer. Personne de son entourage ne s’est levé pour discréditer sa gestion au sein de son équipe. Pas un gars de show mais un gars d’équipe.

  23. Jean Saisrien dit :

    Robert Mueller ne voulait pas sortir de son rapport et tenait à s’y référer avant de prononcer un seul mot.
    Il manquait des post it au dessus des pages…
    …c’est ça je pense qui donnait l’impression de réponses hésitantes ou confuses.

    William Taylor n’a pas de script à jouer: il décrivait l’action.

  24. Izek dit :

    L’important n’est pas ces vieux lache-culs republicain, mais l’opinion publique americaine.
    Si apres les audiances, l’opinion des americains changent en faveur de l’impeachment, vous allez vite voir des republicains qui commencent a changer leur discours, meme les chiens de garde de Trump comme Jordan et Graham…….Pour eux, le plus important est leur siege.

  25. fallaitquejteuldise dit :

    @ grosse tétine influençable…

    Voici le spectre journalistique américain: votre ami Breithbart très impartiale se situe à l’extreme Droite très neutre et propre comme le charbon…

    https://qph.fs.quoracdn.net/main-qimg-af586ace94d1d68a882ae6486b8e3980

  26. Richard Desrochers dit :

    La défense des Républicains est ridicule…

    Jordan qui réclame le lanceur d’alerte tout en déplorant que les témoignages ne sont que des chapelets de « hear-say », alors qu’on sait depuis le début que le témoignage du lanceur d’alerte est encore moins direct. Ce que Jordan veut, c’est pouvoir dire que le lanceur d’alerte vote démocrate.

    De toute façon, même face au témoignage de quelqu’un à qui le président aurait parlé, Jordan dirait « moi, je ne l’ai pas entendu ! »
    Quant aux arguments voulant que l’argent ait été débloqué et que Zelensky n’ait pas fait sa déclaration, ça ne vaut que si on ignore la chronologie des événements. Une fois l’argent débloqué (grâce à l’alerte), Zelensky ne pouvait plus rien dire (et n’en avait plus besoin) sans compromettre DT, qui l’aurait attendu au tournant.

  27. Maïs1988 dit :

    Dans le cas de Robert Mueller, il aurait pu mieux se préparer à son audition devant le Congrès, il aurait certes été moins confus, moins absent, s’il avait à tout le moins lu « son » (notez les guillemets) rapport la semaine précédente et avait pratiqué une série de questions-réponses avec sa garde rapprochée.

    Il aurait été encore mieux préparé s’il avait écrit « son » rapport!

    Ça aurait été encore plus facile pour Mueller si l’ensemble de « l’affaire russe » avait été vraie du début à la fin. La vérité est habituellement cohérente. En s’en tenant à la vérité, il est difficile de se contredire, de changer de versions selon la saveur du jour, d’avoir oublié.

    Pour cela, il aurait fallu questionner Debbie Wasserman Schultz, Huma Abedin, Guccifer 2.0, Julian Assange, Kevin Mitnick, etc. Il aurait fallu questionner sérieusement Alex Stamos, à l’époque Chief Security Officer (CSO) chez Facebook. Stamos avait reconnu que $50K (on parle d’un gros $50,000) de publicité avaient été achetées sur Facebook, de sources inconnues. Ces publicités dénonçaient certains travers des USA : la brutalité policière, la justice à de multiples vitesses, l’emprisonnement disproportionné des noirs souvent pour des crimes mineurs, les gens qui vient sous le seuil de la pauvreté, les sans-abris, les gens que la société laisse mourir faute d’assurance-santé. Ces publicités, je le rappelle à hauteur d’un gros $50K, avaient été jugées « anti-américaines »; elles faisaient désordre; donc « nécessairement » d’origine russe! « How convenient »!

    Il faut comparer ce gros $50K avec le $milliard que chaque candidat dépense, plus quelques autres milliards en publicité gratuite déguisée en information pour soutenir le choix de Wall Street, du complexe militaro-industriel, d’Hollywood, etc.

    Pour ce qui est de l’audition de William Taylor, ce dernier est très crédible. Je suis content que l’on tape sur Trump. J’aurais juste aimé que l’on ratisse plus large : e.g. les prêts consentis à l’Ukraine par Joe Biden à l’époque vice-président sous Barack Obama, qui ont valu à son fils chéri Hunter d’être embauché par Burisma Holdings. Quelles étaient les compétences d’Hunter pour ce poste à $50K/mois? Ce serait également intéressant de connaître les magouilles de Petro Poroshenko qui pigeait allègrement dans la caisse de Burisma Holdings ($) avant qu’une enquête ne soit finalement instaurée par Viktor Shokin (p-ê suite à l’aiguillage d’un whistleblower chez Burisma). Je trouve dommage que l’on focalise simplement sur un arbre, ici Trump, avec un microscope, au lieu de regarder l’écologie de la forêt pour connaître l’ensemble des tenants et aboutissants, et nous présenter, à nous simples observateurs, l’ensemble de la preuve. Mais encore ici, les média contrôlent du narratif.

    1. el_kabong dit :

      @mais1988
      « … les prêts consentis à l’Ukraine par Joe Biden à l’époque vice-président sous Barack Obama, »

      Dans toute cette théorie du complot Biden-Burisma, c’est certainement l’élément le plus grotesque et invraisemblable : la croyance que Joe Biden avait le pouvoir, seul, de « consentir » ou « bloquer » de l’argent à l’Ukraine…

       » Quelles étaient les compétences d’Hunter pour ce poste à $50K/mois? »

      Une autre des insinuations ridicules de cette théorie du complot : quand vous m’aurez démontré que tous les autres membres du c.a. de Burisma avait de plus grandes compétences que Biden, on s’en reparle… En passant, vous croyez que tous les membres du c.a. de Microsoft sont des experts en informatiques?…

  28. Layla dit :

    Désolée j’ai mis ce post au précédent billet, mon erreur, une de plus en fait.
    ***
    Quand on parle que R.Mueller est sénile et qu’il ne connaît pas son dossier, attention, il y a peut-être une autre raison.

    Hier soir, j’ai repensé à R.Mueller et j’ai écrit ceci.

    Moi , je peux comprendre R.Mueller, pour avoir fait de la politique, pour avoir aider à gagner un dossier perdu d’avance…je connaissais mon dossier sur le bout des doigts, j’avais sorti tous les points forts, je pouvais préciser exactement où était tel ou tel argument, je suis très fière de mon travail…

    mais et oui ce mais…

    Le micro…je perdais tous mes moyens, ma vue s’embrouillait, je n’oublierai jamais l’entrevue que je devais faire à la radio, le journaliste aurait pu me faire perdre toute crédibilité, aucun son ne sortait et si oui a peine audible…il m’a dit va t’en chez toi et on va faire l’entrevue par téléphone. Ça été extraordinaire, à la cour sans que je vois venir et encore moins notre avocat, même affaire après trois ans lorsque nous avons gagné notre cause en conférence de presse, un autre journaliste me suppliait de lui donner cette entrevue, c’est ton bébé qu’il me disait, rien à faire, en vous l’écrivant je ressens la même sensation que dans le temps j’en pleurerais.

    Un jour je trouverai bien une façon de vous parler de ce fameux dossier, sans perdre mon anonymat, ce dossier est arrivé devant nous sournoisement, il était dans sa phase finale. Un calvaire.

    1. Benjen Stark dit :

      @Layla Ce n’était pas la première fois de sa vie que Mueller témoignait devant le congrès, il a été directeur de FBI pendant longtemps. C’est la première qu’il avait l’air de ce qu’il avait l’air lors de cette audience. L’âge a fini par le rattraper, c’est tout, ça arrive à tout le monde éventuellement.

      1. Gilles Morissette dit :

        @Benjen Stark (14/11/2019)

        J’ai une autre théorie.

        Et si Muëller n’avait pas eu envie d’aller témoigner devant le Congrès et qu’il a vu ça comme un passage obligé, un corvée dont il a essayé de se débarasser le plus vite possible.

        Muëller a passé deux ans de sa vie sur cette enquête. Il a fait l’objet de pressions terribles tant de la part des Démocrates que des Républicains sans compter lers attaques personnelles vicieuses de la part de votre gourou.

        Il y a mis toute son énergie, ses connaissances et a retourné toutes les pierres, aidé en cela par une équipe d’enquêteurs compétents. Il a produit un rapport détaillé qui démontrait que le président, s’il n’avait pas commis d’acte criminel au sens de la loi, était loin d’être blanc comme neige notamment en matière d’obstruction à la justice.

        Il a vu à quel point l’AG (Barr) s’est déshonnoré en interprétant de façon tendancieuse son rapport avec une la lettre de 4 pages qui enlevait à celui-ci tout sa substance et son sens. Je ne parle même pas de la version expurgée du rapport (encore l’oeuvre de Barr) qui a constitué, à mon avis, une insulte au travail accompli par Muëller.

        Mon hypothèse est que Muëller était épuisé physiquement, moralement et intellectuellement. Ce faisant, il n’était tout simplement pas en assez bonne condition pour répondre adéquatement aux questions des élus.

        Il avait probablement davantage envie de rentrer chez lui et de profiter d’une retraite bien méritée loin des projecteurs et de l’espace public.

        On connaîtra peut-être un jour le fin mot de l’histoire. En attendant essayez donc de démontrer un peu de respect pour une personne qui a loyalement servi son pays durant toute sa carrière.

      2. Jean Saisrien dit :

        Il semble que la nature de l’intervention de Mueller vous a échappée…
        ….comme bien d’autres choses manifestement.

    2. Haïku dit :

      HS.
      @Layla
      Vous dites « ..sans perdre mon anonymat… « .
      À deux reprises mon vrai nom est apparu avec mon post.
      Et ProMap a aussi subit le même sort.
      On jase là, sans tomber dans la théorie du complot.😉👌

  29. Guy Pelletier dit :

    Brown Nose Graham s’aplatie devant son maître la créature maître de la swamp de Washington qui elle s’aplatie devant ses alliés personnels dirigeants des pays étrangers tels Erdogan ou Poutine pour s’assurer de faire dans les pays de ces bons amis de très bonnes affaires personnelles. Toute la politique internationale du gouvernement de Trump ne tournant qu’autour de ses businesse et ses affaires et celles de sa famille.

    La question qui tue: A qui bénéficie la main mise du pétrole Syrien par les Américains.

    1. fallaitquejteuldise dit :

      Roscoe Graham… le roi des Browns nose reindeer…. mon best of…

      https://m.imgur.com/gallery/uxnND

  30. onbo dit :

    Merci Layla de reconnaître le travail titanesque de Mueller.

    Il ne pouvait parler pleinement sans brûler ses preuves pour des procès à venir ou sans révéler des sources et des procédés d’enquêtes cruciaux pour la sécurité nationale.

    Si Taylor et Kent se retrouvent là à témoigner, c’est parce que Donald Trump est pogné dans une tentative pour sauver sa peau, tentative qui baigne jusqu’au cou dans la contrainte sur des personnes et dans l’empressement personnel, deux défauts majeurs chez un homme politique.

    Et si Donald Trump en est là, c’est parce que sa Maison se vide de gens raisonnables qui sont remplacés à pied levé par des gens de moindre compétence et de moindre vertu pour dire le moins.

    Et si la Maison se vide à vue d’oeil, c’est parce que l’enquête de Mueller a suffisamment mis en lumière des images de rencontres inusitées et porté à nos narines des odeurs de corruption. Plusieurs personnes emprisonnées en font foi. D’autres ont voulu diminuer leur sentence en révélant les dessous nauséabonds des fameux deals.

  31. leonard1625 dit :

    Mueller? Il est possible qu’il avait commencé à décliner avant même qu’on lui confie l’enquête et qu’il ne le savait pas. En tout cas, s’il s’est su malade psychiquement en cours d’enquête, cela expliquerait beaucoup de choses.

    Premièrement, sur le pourquoi qu’il voulait fortement éviter de témoigner. Deuxièmement, malgré les fautes de Trump relevées, on reste insatisfait. Après tout, Trump n’a pas déclaré, au moment de la nomination de Mueller, « I’m fucked » , « This is the end of my Presidency » sans raison. Quelque chose n’a jamais été révélée.

  32. Pierre S. dit :

    —————————–

    Fun fact pour les trolls ….

    Robert Mueller est un  »bon vieux républicain »
    Est ce que ca ey une influence sur son travail et sur sa derniere sortie publique ?

  33. Gilles Morissette dit :

    Les témoignages de Taylor et Kent sont certes incriminants et ils mettent à mal la ligne de défense de l’Enfoiré-En-Chef et de ses sbires.

    Cependant, ne vous faites aucune illusion. Ni ces témoignages, ni ceux qui viendront si accablants soient-ils ne changeront d’un iota la perception des Républicains et des fefans de Tiny Brain comme le sont nos trolls préférés.

    Même si on leur mettait souis le nez une preuve en béton, ils continueraient à nier la réalité et à se comporter comme les membres d’un secte qui défend envers et contre tous son gourou.

    Bienvenue dans leur univers parallèle où seul compte la réalité alternative issu de leur imagination.

    1. RICK42 dit :

      On s’en fout de ces débiles de la « vase » trumpienne… ils se feraient couper la tête plutôt que de voir la réalité en face. Ce sont des irrécupérables… les Démos visent la frange des indécis qui, suite au comportement mafieux de tRump exposé au grand jour, feront pencher la balance dans le camp démocrate aux élections. On passe trop de temps à parler de ces « deplorables » consanguins, et j’inclus dans cette définition les deux ou trois trolls qui polluent le présent blogue…il faut les ignorer et ne même pas leur répondre, car là se trouve leur plaisir.

  34. gl000001 dit :

    « le jour et la nuit » … le Bien le Mal. C’est toujours le même combat 🙂

  35. darrylfzanuck dit :

    Mueller a fait un travail impeccable malgré les embuches de Trump et de Barr a la fin.Taylor a fait un excellent témoignage mais n’oublions pas qu’il y est impliqué,qu’il est au coeur de l’action,il a pas a faire une énorme enquete avec de multiples tentacules,une hydre de Lerne sans fin.On ne peut comparer les 2 cas,l’extortion est plus apparent que dans les subtilités du Rapport Mueller.

  36. FlorentNaldeau dit :

    Je vous trouve bien sévère à l’endroit de Mueller M. Hétu. Les circonstances des deux témoignages sont très différentes.

    Mueller témoignait à la suite d’un rapport fouillé et détaillé, fondés sur des analyses techniques et juridiques serrées. Il avait bien annoncé son intention de ne pas s’écarter de son rapport, car celui-ci disait tout. C’est pourquoi il a témoigné avec prudence, en faisant des efforts pour ne pas trop en dire ou en rajouter, ce qui aurait ouvert la voie à d’autres accusations, comme celle de réviser son rapport et ses conclusions a posteriori. Il prenait la peine de revérifier le libellé exact des passages sur lesquels il était interrogé ou renvoyait tout simplement les élus au texte du rapport. Si cela équivaut à fournir des « réponses hésitantes et parfois confuses », les normes de rigueur professionnelle et de comportement responsable sont devenues particulièrement tordues à notre drôle d’époque.

    À l’opposé, Taylor témoignait sur son expérience personnelle de la situation; en fait, on peut dire qu’il témoignait sur son propre témoignage donné à huis clos. Il pouvait donc élaborer plus librement. Sa comparution n’engageait que lui, alors que Mueller représentait toute son équipe de collaborateurs ainsi que l’institution sous l’égide de laquelle il avait travaillé pendant ces longs mois d’enquête.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :