Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Plus ça change, plus c’est pareil. Une étude publiée plus tôt cette semaine révèle qu’Elizabeth Warren n’échappera pas au sexisme qui a contribué à la défaite d’Hillary Clinton lors de l’élection présidentielle de 2016. Selon des sondages réalisés pour le New York Times dans six États clés, 41% des partisans qui appuient Joe Biden sont d’accord avec l’assertion voulant que les femmes qui briguent la présidence «ne sont tous simplement pas sympathiques (likable)».

Ce sentiment n’est pas seulement réservé aux hommes de la classe ouvrière, qui forment la grande partie de ce 41%. Une électrice de Floride qui n’a pas l’intention de voter à nouveau pour Donald Trump en 2020 a fait cette confidence au Times au sujet de la sénatrice du Massachusetts : «Il y a quelque chose chez elle que je n’aime tout simplement pas.»

Cette phrase-là, plusieurs électeurs et électrices l’ont prononcée en 2016 au sujet d’Hillary Clinton. Et voilà qu’aujourd’hui deux des principaux adversaires démocrates de Warren sont eux-mêmes soupçonnés de sexisme lorsqu’ils attaquent l’ancienne professeure de Harvard, comme le souligne le Washington Post dans cet article.

Pete Buttigieg a ainsi dénoncé récemment ce qu’il considère être l’approche antagoniste («my way or the highway») de Warren. Selon lui, la candidate est «tellement obnubilée par la bataille comme si la bataille elle-même était l’objectif».

Joe Biden, lui, a reproché à Elizabeth Warren d’être devenue le reflet du «point de vue enragé (angry) qui a envahi notre politique».

Commentaire d’une observatrice féministe : «Dire qu’une femme est colérique, émotionnelle ou criarde est une stratégie éculée quand vient le temps d’attaquer les qualifications d’une femme à une fonction politique.»

Il ne fait pas de doute qu’Elizabeth Warren sera handicapée sur ce front-là au cours des prochains mois. Mais les attaques des Buttigieg et Biden sont-elles sexistes? Le débat est ouvert, mesdames, messieurs.

(Photo AP)

 

101 réflexions sur “Elizabeth Warren, victime de sexisme?

  1. Nathaël dit :

    La moitié du monde est une femme. Certains semblent l’avoir oublié…

    1. Sueurs dit :

      Et il n’y a pas juste en Allemagne que ça pourrait marcher, ça a l’air qu’il faut faire sa place contre vents et marées… les messieurs tous genres confondus ont tellement peur de perdre leur chasse-gardée …
      Selon certains les femmes doivent rester en arrière, en tout cas la reine d’Angleterre son mari doit rester quatre pas en arrière…

  2. Sjonka dit :

    En effet, et certain ne sont pas prêt à accepter le fait de partager avec l’autre moitié

  3. ghislain1957 dit :

    « Le débat est ouvert, mesdames, messieurs. »

    M. Hétu, vous ne devriez pas utiliser ce genre de phrase trop genrée. 😉

    1. Emalion dit :

      moi j’utilise l’expression « Chose » je prend pas de chance lol

    2. Achalante dit :

      Vous préféreriez « Mesdames, messieurs, et autres (non-binaires) »? 😁

      1. gl000001 dit :

        Même « être humains » n’est pas utilisable car beaucoup ne sont que des « avoirs humains » 😉

    3. Haïku dit :

      Humanoïde bipède ?

  4. lechatderuelle dit :

    L’Humanité avance à très petits pas et n’hésite jamais de reculer quand ça semble aller trop vite pour elle….

    Le « système » est bien installé depuis si longtemps….. les réflexes sont inconscients chez plusieurs, des 2 sexes…. le mantra religieux, toute religieux confondue, a imprimé des réflexes dans les pensées des sociétés….

    Fascinant quand même de voir que plusieurs esprits sont encore plus près du 18 ou 19 ème siècle que du 21 ème….

    1. MarcoUBCQ dit :

      Je seconde votre analyse.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Religieux encore ? Dans une lecture conservatrice des écrits ou dans une institution qui se comporte en dinosaure mais cela ne veut pas dire que la religion l’est.

      S’il n’y a pas d’institution la religion disparaît ? Plutôt oui mais l’institution n’est pas la religion pour autant.

      Et la religion est souvent plus populaire chez les femmes que les hommes et assez loin d’être des femmes soumises pour beaucoup ayant été impliquées dans la religion dans le passé. Bon mais ne pouvant pas aller aussi haut que des hommes ?
      Il y a là aussi des pragmatiques allant occuper les fonctions de pouvoir disponibles plutôt que juste dénoncer que des femmes n’ont pas accès. Chacune son rôle ?

      Si elle occupe le pouvoir elle devient une complice en ne dénonçant pas ou en faisant des critiques vues comme trop polies?

      Des femmes alors s’attaquent entre elles et pas juste dans ce groupe là. Diviser pour régner fonctionne ?

      Le prêtre on le sent plutôt à gauche mais ses critiques de la hiérarchie religieuse et de Rome resteront très polies. Ceux de gauche le voyant avant comme un allié peuvent le traiter de vendu ? Hey il veut rester prêtre.

      C’est cela les luttes politiques et il y en a partout et pareil disons dans un conflit de travail et imaginez dans une entreprise familiale et où les gens se déchirent entre patrons et ouvriers et tous parents dans une famille pour plusieurs employés et avec les autres.

      Les humains ont des intérêts divers.

      1. lechatderuelle dit :

        Lecteur-curieux vous vous égarez…. les religions ont tenté de gouverner le monde en tentant de se placer au-dessus des Rois et empereurs… chose qui les a conduit dans l’arène des cirques… alors les disciples de religion se sont adaptés en se collant au pouvoir…. et en devenant la courroie de transmission des mantras utiles à la paix sociale et en conditionnant les gens à obéir au présent en échange d’un futur bienheureux….

        les religions sont des plaies sociales sur le long terme et n’agissent en opposition quand leur propre survie est affectée… sinon les religions demeurent silencieuses et amorphes, l’Histoire est remplie de cette couardise…..

      2. Lecteur-curieux dit :

        @lechatderuelle

        On s’égare car on ne parle pas de politique ni de pouvoir mais de religion qui est ce qui relie à Dieu et non pas l’organisation sociale fondée sur le religieux ce qui est de la politique.

        Bon mais il n’y a pas de définition faisant consensus sur ce qui est la religion ou il y a plusieurs définitions.

        Bien sûr que vous considérez que je m’égare car je ne fais pas de critique politique et qui n’est pas un débat religieux.

        Même chose sur l’avortement ou la communion des divorcés, le mariage gay.

        Dans la Bible il y a des propos homophobes ? Le livre ou les livres ont beau être religieux ils sont aussi politiques et à l’image de leur société.

        C’est une société patriarcale ? La religion ou l’institution est au service du pouvoir ?

        Les mouvements ouvriers par ici étaient chrétiens au départ. Ils se sont libérés encore plus en ne l’étant plus ou cela va juste avec l’évolution du social ?

        C’est que beaucoup de gens voient la religion comme au service du pouvoir et les croyants comme des naïfs se faisant avoir.

        Leur religion c’est leur lien avec Jésus et Dieu. Le Pape et l’ Église y étaient liés mais cela n’empêche pas la critique.

        Des dirigeants aussi religieux disons dans les écoles et hôpitaux étaient moins conservateurs que beaucoup de dirigeants de nos jours. Ou même dans les écoles privées mon époque versus aujourd’hui il y a plus de conservatisme maintenant.

        N’empêche que la religion descendant cela rend une société en moyenne plus libérale et plus ouverte et progressiste ?

        Peut-être mais la religion est remplacée par certains par les groupes de croissance personnelle ou la vente à paliers multiples.

        Alors que nous on la relie plus disons à la philosophie, à la littérature, aux arts et à la culture ou même aux sports. Normal? Il y avait des religieux partout donc certains étaient progressistes socialement et culturellement.

        C’est comme croire en un capitalisme ouvert et généreux et vert ou un partenariat réel entre patrons et ouvriers.

        Cela existe mais pas vraiment fortement dans nos sociétés.

        Le Jésus biblique ne fait pas un trip de pouvoir. Les enseignants ou dirigeants religieux connus et fréquentés non plus et y compris des curés. Il y avait pareil de la politique dans la paroisse.

        C’est humain les luttes de pouvoir dans toutes les organisations.

        Mais le religieux c’est la relation avec le divin et le spirituel d’abord. Comment actualiser cela dans la vie ?

        La religion chrétienne conforme au message c’est cela. La réalité? La politique et avec la métaphore dominants versus dominés et l’Église se comportant en dominants est forte.

        N’empêche que les religieux dans la Théologie de la libération se servent de la religieux en ayant un discours social inspiré du marxisme.

        Des grands militants étaient aussi des Pasteurs.

        Le Patron c’est Dieu et non le Pasteur ou le Pape ou l’ Évêque.

        Impossible de séparer les deux ? Et les abus de pouvoir sont nombreux ?

        Ceux de l’État le sont aussi. Les grandes multinationales aussi et dans plusieurs entreprises.

        Les religions se méfient du savoir et de la science ? Encore là on parle des pouvoirs ou des gens sans instruction.

      3. Lecteur-curieux dit :

        Toujours les définitions, Jésus vous dit de choisir la dernière place.

        Saint-François d’Assise représente le religieux.

        Ceux qui mettent leur vie aux services des pauvres aussi.

        Bon mais des missionnaires étaient colonialistes ? Oui.

        Le but de plusieurs était pareil d’aider.

        Les organisations humanitaires sont leurs descendantes.

        Il y avait des ambitieux chez les religieux comme il y en a chez tous les humains et faisant leur trip de pouvoir et ces gens existent toujours religion ou pas.

        Bien des tentatives de libéralisation et de modernisation des religions et avec des succès très mitigés ?

        Les dogmes, les doctrines prennent le dessus ?

        Dans la Bible ? Les pharisiens sont de faux-religieux ou croyants, la veuve en est une vraie, le lépreux aussi, l’aveugle… Et tous les pauvres ou opprimés ou ceux comme le fils prodigue reviennent dans le bon chemin.

        La religion c’est cela et non d’être pro-vie ou être avec l’Américain de la ligue catholique et scandalisé par l’artiste ayant fait un Jésus en chocolat. L’artiste est plus un vrai chrétien que le président de la Ligue catholique.

        Ce sont des débats éternels. Prétendre qu’être chrétien c’est ou c’était plus ceci que cela.

        C’est comme les motards de Ti-Claude Legris faisant sa lecture de la Bible.

        La religion est là pour les aider à ne plus avoir de colère, de violence et s’éloigner de la criminalité et de la drogue.

        La religion dans un véritable œcuménisme c’est être contre les discriminations et l’injustice.

        Pas forcément ? Cela dépend de quel bord on penche et de l’interprétation faite.

        Bien oui, avec Ève la femme qui a déniaisé son compagnon Adam sinon ils seraient restés éternellement nus dans le Jardin d’Eden du Seigneur. Seigneur tant que vous voudrez il faut s’affranchir ou devenir autonomes un moment donné.

        Hey elle s’est fait avoir par le serpent ? C’est Dieu le père qui voulait les garder dépendants pour l’ Éternité.

        Hey il vaut mieux souffrir et vivre que rester niaiseux.

        C’est une femme qui a eu l’audace. Le serpent ? Bien c’était un piège promettant juste les beaux côtés mais si on voit les obstacles jamais on ne va foncer.

        Vive Ève et il fallait la croquer cette pomme.

        Blasphème ?

        C’est la même chose avec l’ Église ou ce que vous considérez la religion ? Peu importe pour moi c’est plus culturel et relié à la philosophie. Ce n’est pas un trip de pouvoir.

        Le pouvoir relève de la société humaine du social, c’est de la politique, de la sociologie, de l’anthropologie, du management…

        Ce n’est pas la religion sauf dans des sociétés rétrogrades.

      4. Lecteur-curieux dit :

        Multiples façons de voir la religion selon Wikipedia :

        https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Religion

        Et on peut la voir de plusieurs de ces façons nous aussi tout dépend si on la critique ou on regarde ses bienfaits passés.

        Cela peut être vu comme s’affranchir du politique comme le contraire.

        Cela peut être vu de tellement de manières.

        Tant d’ouvrages écrits liés au sujet.

  5. Achalante dit :

    En 2016, les gens disaient « Je ne suis pas sexiste; ça ne me dérange pas de voter pour une femme président, juste pas elle. » Et aujourd’hui, ces mêmes gens disent exactement la même chose à propos de Mme. Warren. Alors oui, ils sont sexiste.

    Pour qu’une femme soit agréable, il faut qu’elle soit aux service des autres, pas en position de leadership!

    C’est du moins ce que trop de personnes pensent encore. Malheureusement. Pensez juste comment on dépeint les infirmières « dévouées » comme gentilles et avenantes, et celles qui sont à leur affaire comme des matrones laides et brusques dans les dessins stéréotypés.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Voteriez-vous PLQ avec Dominique Anglade comme chef et délogeant la CAQ de François Legault ?

      Et si jamais cela était Marwah Rizqy ?

      Rien à voir avec le sexisme ? Barrette un très mauvais leader a eu des hauts postes.

      Il y a pareil des femmes qui ne veulent pas aller au pouvoir à cause de cette conception du leadership et des hommes aussi. Mais il y a aussi une dose de savoir jouer du coude pour se faire une place et femmes et hommes plusieurs ne veulent pas cela.

      Même coach au hockey dans la LNH, une ancienne légende disait en 1979 ne pas être assez dur pas assez chien.

      Et tiens au hockey féminin on a décrit Isabelle Leclaire comme une entraîneure humaniste dans le titre de l’article. Ce qui est probablement vrai mais l’accent est mis là-dessus.

      Bon mais les qualités dites féminines doivent prendre plus de place.

      Un coach au basket l’est tout autant. Il est homosexuel.

      Felipe Alou l’était ? Il est latino.

      Buck Rodgers l’était autrement ?

      Chacun, chaque génération , membre d’une minorité ou pas peut amener quelque chose. Oui mais il faut obtenir sa chance ?

      L’ex-entraîneure des Citadins au basket universitaire masculin. Une femme avec de la drive cela.

      1. Achalante dit :

        J’avoue avoir un peu décroché de la politique québécoise, je n’ai aucune idée des positions tenues par la plupart de ces gens. Alors je ne peux pas répondre à votre question. Je vote selon les positions, pas sur un nom, encore moins sur le genre. Quand je ne sais pas, je vote PQ, parce que c’est mieux que les Libéraux (selon moi), et que la CAQ est trop populiste à mon goût. Je pourrait voter Vert, si le PQ en venait à tenir une position trop xénophobe.

        À part cela, j’ai beaucoup de mal à suivre votre propos. Oui, les qualités dites « féminines » doivent prendre leur place, mais ça n’arrivera pas tant qu’être femme ne sera pas placé à l’égalité d’être homme. Si être une femme, c’est être moins qu’un homme, les seules femmes qui pourront faire leur place seront celles qui utiliseront des méthodes « d’hommes », comme Mme Thatcher, il y a déjà quelques décennies. Or, je crois que tous ont quelque chose à apporter. Sans changement, il ne peut y avoir d’amélioration.

    2. Lecteur-curieux dit :

      Prenez une policière aimez-vous mieux une femme ou un homme ou ni un ni l’autre ? Cela dépend des circonstances et des individus.

      Est-ce plus difficile pour les femmes d’exercer le métier et d’avancer ? Je pense que oui.

      Ahhh… Pas tous sont sexistes mais les obstacles plus élevés pour les femmes voulant devenir dirigeantes dans la plupart des domaines mènent à conclure au sexisme.

      Combien de femmes associées chez les CPA ou VP- finances ? Les femmes sont pourtant plus nombreuses chez les étudiants et candidats depuis maintes années.

      Il y a un sexisme pour les postes les plus élevés mais s’il y en avait un inversé contre les hommes ?

      Un homme voulant plus être dans le soutien ou le conseil ? Encore là cela dépend.

      On a vu ou connu des histoires pouvant remonter à 45 ans.

      Une logique masculine ? Humilier un autre homme.

      Des luttes de pouvoir.

      Ce ne sont pas que des femmes qui sont victimes. Et on ne gagne pas comme femme ou homme forcément parce que le patron est du même sexe que nous.

      Toutefois bien sûr les femmes veulent avoir plus de femmes au pouvoir et ce même si elles vont en détester plusieurs parmi elles et comme elles détestent des hommes et on parle de ceux et celles qui sont vraiment détestables.

      1. Achalante dit :

        En passant… Si les femmes sont sur-représentées dans les soins infirmiers, les hommes infirmiers obtiennent statistiquement plus de postes de gestion… Pourtant, dans une profession dite féminine, il ne devrait pas y avoir de sexisme, vous ne croyez pas? Et pourtant…

  6. Dekessey dit :

    Les USA, beau pays, beaucoup de potentiel, pleins de ressources, mais il reste du chemin à faire pour rejoindre la civilisation.

  7. arrowe77 dit :

    Il n’y a aucun doute que Warren (et Harris) font face au sexisme mais mettre les commentaires de Buttigieg et Biden dans le même bateau, c’est charrié. Ils ont le droit de faire campagne, quand même. Surtout que si elle gagne la nomination Démocrate, elle va devoir faire face à Donald Trump. Si on crie au sexisme tout le long des primaires Démocrates, on risque de manquer de jus contre le plus grand misogyne.

  8. Denis Bergeron dit :

    Il y avait une humoriste québécoise qui disait que les femmes se trouvent insécures devant les autres femmes en position de faire rire leur conjoint. Sans doute le genre de même phénomène ici

  9. Layla dit :

    Mais les attaques des Buttigieg et Biden sont-elles sexistes?

    Sans avoir lu le lien du Wapo ma réponse c’est NON

    « 41% des partisans qui appuient Joe Biden sont d’accord avec l’assertion voulant que les femmes qui briguent la présidence «ne sont tous simplement pas sympathiques (likable)» ça me semble bien plus arriéré que sexiste. Prenez toutes les femmes de cette primaire la seule qui m’interpelle c’est Amy Klobuchar, les autres oui ne me semblent pas sympathiques à MES yeux.

    Mais dire «Il y a quelque chose chez elle que je n’aime tout simplement pas.» alors là SI ça c’est sexiste j’ai mon voyage, j’ai dit la même chose après un débat en ajoutant qu’Amy Klobuchar m’interpellait.

    Ça me titille le pompon de lire que se serait sexiste de « Dire en parlant d’Elisabeth Warren qu’elle est femme colérique, émotionnelle ou criarde… » on dit ça à tous les jours de TinySissy

    « My way or the highway » c’est sexiste ?

    «tellement obnubilée par la bataille comme si la bataille elle-même était l’objectif». On dit ça à tous les jours de TinySissy .

    Bon je vais faire une femme de moi et passer la journée dans ma cuisine avec mes chaudrons.😉😉😉

    1. Layla dit :

      P.S. à mon 9:59
      …dans ma cuisine et mes chaudrons …et sortir ma tuque et mes mitaines pour me préparer à aller faire un bonhomme de neige pour me réconcilier avec l’enfant qui sommeille en moi.😂

      1. gl000001 dit :

        On cuisine quoi aujourd’hui ?

      2. Layla dit :

        @Gl000001
        Soupe de légumes, purée de carottes…un délice, yaourt maison, betteraves en conserves, de la mayonnaise, biscuits au fromage cheddar style Red Lobster et je vais peut-être essayer de faire une nouvelle recette de Ketchup Heinz. Ce me semble que pour mon souper… ketchup et betteraves pour accompagner mon ragoût de boulettes ce serait un régal.

        Mais si on continue à me titiller le pompon 😂avec des histoires de sexistes je pourrais bien avoir l’idée de manger mes émotions en faisant mes brownies maison et du sucre à la crème.🙏prions le seigneur que je garde le contrôle de mon moi-meme. Amen.

      3. gl000001 dit :

        Miam ! Brownies maison avec des herbes de la SQDC ? 😉

      4. Layla dit :

        @Gl000001
        Misère le genre d’herbes qui vous fait voir la montagne de chaudrons qui s’accumulent avec le sourire ? Je vais y penser? Layla 😂😂😂

      5. Michèle dit :

        Layla 🤣🤣!
        À quelle heure on mange?

      6. Layla dit :

        @Michèle
        Après avoir fait la montagne de vaisselle qui s’accumule, je suis du genre à utiliser 3 tasses pour une seule tasse, croyez moi sur parole allez au resto si vous n’êtes pas maso😂😂😂

    2. Achalante dit :

      Le problème, c’est que Mme Warren n’est ni criarde, ni colérique, alors que ce type l’est. Émotionnelle? Pour moi, c’est un bon point, ça montre qu’une personne a du coeur, mais c’est une « qualité » considérée comme féminine; les hommes ne sont pas censés montrer leurs émotions. Alors quand c’est utilisé de façon péjorative, c’est dénigrer sur une caractéristique dite féminine; il faut donc qu’être considéré comme femme (ou comparé à une femme) soit dénigrant pour la personne. Ceci n’est possible uniquement que si les femmes sont considérées comme inférieures aux hommes. C’est donc du sexisme.

      (En passant, ce type ne sera *jamais* décrit comme émotionnel. Il ne l’est pas. Il est soit content, soit agressif, soit carrément en colère. C’est tout. Il est incapable de montrer le plus simple respect pour les personnes affligées par une catastrophe; sa réaction est « j’aurais fait mieux que tout le monde » tout d’abord, puis quelqu’un prend son téléphone pour offrir les condoléances d’usage. C’est quand la dernière fois qu’on l’a vu pleurer, ou se montrer réellement affectueux?)

      On dit qu’une femme a la voix criarde lorsqu’on ne veux pas l’écouter. On dit qu’elle est en colère quand elle défend ses idées avec vigueur, alors qu’un homme serait « passionné ». Et qu’elle est émotionnelle si on veut balayer ses arguments sans les confronter. Qu’elle verse une larme de frustration ou de compassion? Elle n’a aucun contrôle. Et si elle ose interrompre ou, insiste pour qu’on l’écoute? Elle est carrément hystérique. Ce sont des mots typiquement utilisés pour faire taire les femmes.

      Alors, si au lieu d’évaluer les femmes selon si elle « viennent vous chercher » ou pas, vous considériez leurs plateforme, leur propositions? Ne pas les juger sur l’apparence, mais sur le fond? Trouvez exactement ce que vous n’aimez pas chez Mme Warren. Et si ce n’est pas sur ses positions, vous avez peut-être un travail d’introspection à faire. Il est tout à fait possible d’internaliser des idées sexistes, et donc de tenir des propos sexistes sans s’en rendre compte. La société nous impose certains points de vue, et il faut prendre un pas de recul être capable de s’en détacher.

      1. Layla dit :

        @Achalante 12:32
        Je vous ai lu, je vous ai entendu, et je vous salue.

        Mais vous terminez en disant « Il est tout à fait possible … de tenir des propos sexistes sans s’en rendre compte. »
        Tenir des propos sexistes sans s’en rendre compte…la preuve vous venez de le faire. Layla

      2. Achalante dit :

        @Layla : Prière de me pointer le propos sexiste que j’ai tenu, que je m’améliore… Ou que je m’explique mieux, c’est selon.

  10. Dan Lebrun dit :

    L’égalité fera partie de la réalité, la journée ou on acceptera qu’il y ait, effectivement, une différence entre les deux

    1. Achalante dit :

      La différence est statistique. La moyenne des femmes est différente de la moyenne des hommes. Mais certaines femmes peuvent être physiquement plus fortes que certains hommes, par exemple. Si les femmes sont plus souvent visuelles et les hommes plus souvent auditifs, certaines femmes sont auditives et certains hommes sont visuels. On ne doit pas juger selon le genre, mais selon l’individu, sur des critères objectifs. C’est ça, l’égalité.

      Tiens, je lisais hier sur la première femme cheffe d’orchestre de Vienne (Orchestre philharmonique de la radio de Vienne). Elle disait qu’il est arrivé qu’elle soit choisie à un poste (ou comme candidate, ce n’est pas spécifié) sur dossier, mais quand elle arrivait sur place, le visage des personnes tombait; ils pensaient avoir engagé un homme parce que son prénom est ambigu. En quoi le fait qu’elle soit femme amoindrirait ses compétences et la rendrait à ce point indésirable? Au contraire, considérant justement le sexisme dans le milieux, ça devrait rendre sa candidature encore plus attrayante, puisqu’elle a réussi à se comparer avantageusement aux hommes malgré les embûches. Ils auraient dû être ravis… Mais non. Ils étaient sexistes.

  11. spritzer dit :

    Je ne vois pas de problème avec ce qu’a dit Buttigieg, quant à Biden, objectivement il a raison mais dit-il la même chose à propos de Sanders qui est aussi « enragé » que Warren.

  12. Dire de Sanders qu’il est colérique et criard c’est ok, lorsqu’on traite une femme ainsi c’est sexiste?
    Y a pas que les hommes qui ont des défauts, faut faire la part des choses….
    Tous les candidats hommes ou femmes qui mèneront dans les sondages seront attaqués. Mayor Pete se fera attaqué aussi s’il continue de monter dans les sondages, est-ce que ce sera de l’homophobie?

    1. Louise dit :

      marie4poches

      Tout à fait d’accord avec vous.

      1. Achalante dit :

        @Marie4poches : Sauf que j’ai rarement lu ou entendu des reproches de M. Sanders disant qu’il était criard. Enragé? Oui, peut-être. Il va à contre-courant du statu quo, et ça dérange. Alors… On l’affuble de qualificatifs sexistes généralement attribués aux femmes, en pensant le dénigrer et le descendre, puisqu’une femme est moindre qu’un homme, dans une pensée sexiste.

        Avant de balayer mon argument, laissez moi préciser un fair social. Lorsqu’un mot est généralement employé dans un certain contexte, il devient « chargé », et transporte son contexte avec son usage. J’en prend l’argument utilisé par certains pro-choix « mous », pour ne pas faire peur au anti-choix : « l’avortement devrait être légal, sécuritaire, et rare ». D’un point de vue terre-à-terre, c’est absolument juste. Il est possible de réduire le nombre d’avortements par l’éducation, l’accès aux contraceptifs, et la protection des femmes (et trans-hommes, et même n’importe qui, hors contexte) aux prises avec un conjoint abusif. Ça devrait donc couler de source, non?

        Sauf que… Les anti-choix tentent par tous les moyens de réduire le nombre d’avortements en réduisant *l’accès* à l’avortement. Qu’un pro-choix l’utilise, c’est se ranger aux vues des anti-choix. Il est donc très malvenu d’utiliser cet argument, parce qu’il veut a été détourné de son sens strict pour devenir une arme contre l’accès à l’avortement.

        Pour rendre l’histoire plus personnelle, j’ai déjà lâché un « bienvenue au Canada! » alors que je discutais de la température, l’hiver, en attendant l’autobus. Sauf que… La personne à qui je m’adressais était Noire. Elle a réagi (physiquement) à mon commentaire. Je n’ai pas compris pourquoi au début; j’aurais dit la même chose à n’importe qui. Sauf qu’étant Noire, cette personne s’est sentie identifiée comme immigrante; différente. Mon mot devenait soudainement chargé d’une connotation négative, même si ce n’était pas mon intention.

        Il est faut donc faire attention aux mots que l’on utilise. Traiter un catholique de radin, c’est anodin. Traiter un juif de radin, ça devient raciste, parce que l’avarice a été historiquement associée au judaïsme.* Alors traiter quelqu’un de criard quand on veut le (ou la) faire taire, ou juste ignorer son propos, c’est sexiste, qu’on le veuille ou non. « Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage », après tout!

        *L’histoire est intéressante : au Moyen-âge, il était interdit aux Chrétiens de prêter de l’argent avec intérêts; c’était contre l’enseignement du Christ. Mais la religion Juive n’avait pas de tels scrupules; les Juifs ne risquaient pas leur salut en le faisant. Alors les premiers banquiers étaient Juifs. Comme ils gagnaient de l’argent « sur le dos » des pauvre — les riches n’ayant pas besoin d’emprunter — les Juifs sont devenus mal vus, et leur richesse objet de convoitise et de ressentiment. Alors les autorités de plusieurs pays ont pourchassé les Juifs, les accusant de prêts usuraires, pour mieux saisir leurs biens. (C’est du moins ce que j’ai retenu; je peux me tromper sur des détails.)

      2. Achalante dit :

        P.S.: J’ai mal choisi mon bouton « répondre », et mon commentaire ne s’est pas retrouvé là où je voulais. Il aurait dû être sous le commentaire suivant de Marie4poches.

    2. P.L. dit :

      @marie4poches

      Ce n’est pas ce que dit M. Hétu.

      Le problème, c’est qu’un homme un peu « intense » sera décrit comme étant « enthousiaste », « leader », « dynamique », etc.
      Une femme qui montre exactement le même trait de caractère sera décrite comme « énervée », « hystérique », « criarde », etc.

      On ne dit pas que ceux qui reprochent à Mme Warren son attitude sont de vils sexistes qu’il faudrait condamner, on dit seulement que toute notre société est éduquée de façon à percevoir une femme qui montre de la vigueur ou de l’ambition comme une mauvaise femme alors que ces caractéristiques sont encouragées chez les hommes. On a encore, dans notre inconscient collectif, l’impression qu’une femme ça doit être doux, à l’écoute des autres, compréhensif, etc. (Même si ce n’est pas ce qu’on pense consciemment)

      Alors oui les commentaires de messieurs Biden et Buttigieg sont sexistes. Mais non, Biden et Buttigieg ne sont pas sexistes eux-mêmes.

      Le gros problème quand on parle de féminisme, c’est que les gens montent tout de suite aux barricades comme si on les attaquait. Mais ce n’est pas le cas. On essaie juste de faire évoluer les mentalités et les structures sociales sans stigmatiser personne ( ou du moins sans stigmatiser ceux qui sont de bonne foi, parce qu’il y a tout de même des gens qui sont de gros sexistes irrécupérables).

      Ici, c’est donc une question théorique d’une certaine façon, pas une attaque contre Biden et Buttigieg.

      Signé, un homme féministe convaincu qui doit tout de même faire attention au quotidien pour ne pas reproduire des pensées et des comportements sexistes provenant de réflexes acquis depuis l’enfance, et qui le fait portant malgré tout assez souvent…

      1. @ P.L.

        Je ne vois pas les choses de la même façon. Est-ce que quelqu’un a déjà dit de Sanders qu’il était dynamique, leader ou enthousiaste? J’ai plus souvent entendu qu’il était enragé, colérique, accusateur et entêté. Si Sanders était une femme, ceux qui le critiquent seraient perçus comme des sexistes enragés.
        J’ai tout simplement peur que lorsqu’on parle en mal d’un noir on soit catalogué de raciste, de sexiste contre une femme ou d’homophobe lorsqu’on parle d’un LGBT. Pas facile de s’y retrouver.

        Signé, une féministe qui essaie de faire la part des choses 🙂

      2. P.L. dit :

        Merci d’avoir pris la peine de me répondre, je l’apprécie vraiment.

        Vous avez raison de dire qu’on ne dit pas que Sanders est enthousiaste. Mais, on ne peut pas comparer l’attitude de Sanders et celle de Warren. Sanders est vraiment plus intense que Warren. Et il est là le problème. On qualifie Warren de la même façon que Sanders alors qu’elle est beaucoup plus soft que lui. Et la raison, c’est son sexe. Un homme comme Warren ne serait pas comparé à Sanders.

        Et je ne partage pas votre peur. J’ai un million de fois plus peur qu’un vrai raciste ou homophobe soit laissé tranquille parce qu’on a peur de se méprendre. Là, il y aurait un danger. Traiter de raciste quelqu’un qui ne l’est pas n’a pas fait beaucoup de mal dans l’histoire de l’humanité (sauf à l’orgueil de certains). Le contraire a provoqué de terribles catastrophes et surtout provoque toujours des millions de petits drames, de petites et grandes blessures…

        Certes, il ne faut pas tomber dans les abus, mais on n’en est pas là. Il suffit de regarder autour de nous pour voir que la parole raciste, homophobe et sexiste n’a jamais été aussi peu condamnée dans l’histoire récente (30 dernières années à peu près) justement parce que dès qu’on essaie de protester, on nous rétorque qu’on exagère en ajoutant le oh combien ridicule « aujourd’hui, on ne peut plus rien dire! » Il n’a pourtant jamais été aussi facile de dire n’importe quoi.

        Et « une féministe qui essaie de faire la part des choses » est pour moi le plus beau des titres ! 😉

  13. Apocalypse dit :

    @Nathaël – 09:37

    ‘La moitié du monde est une femme. Certains semblent l’avoir oublié…’

    Et les femmes ont enfanté TOUTE l’humanité, ce que semble avoir oublié bien des hommes!

    1. gl000001 dit :

      Et on entend parfois dire « Je suis comme ça à cause de ma mère » 🙁

  14. monsieur8 dit :

    Les femmes sont souvent plus sévères envers les femmes qu’envers les hommes… dixit ma blonde (elle ne dit pas sévère, elle dit « bitch »).

    J’ai tendance à lui donner raison, même si je ne comprends pas d’où ça vient.

    1. Richard Hétu dit :

      Des millénaires de patriarcat qui font douter les femmes de leur aptitude à mener la barque?

      1. Dekessey dit :

        Ma mère et mes soeurs n’ont jamais eu ce mémo.
        Elles sont du genre à mener le meneur de la barque!
        😉

    2. Achalante dit :

      C’est… Complexe.

      La femme a longtemps été propriété de l’homme, donnée en échange de quelques têtes de bétail, ou pour une alliance stratégique. La femme attire le regard de l’homme, qui l’achète. Plus une femme est belle, plus elle peut avoir de chance d’attirer l’oeil d’un homme puissant (parfois contre le gré de la femme en question) qui protègera alors son (et parfois ses) acquis.

      Par ailleurs, la femme séduit l’homme. L’homme, malgré toute sa force, est considéré comme « faible » devant la séduction des femmes. C’est donc la faute des femmes, si il va voir ailleurs; la première n’a pas su le garder, la seconde l’a envoûté. Prenez la chanson de Dolly Parton « Joleen » : « Please don’t take my man just cause you can », c’est un parfait exemple de ce blâme tourné vers la femme. Même si, au bout du compte, c’est l’homme qui décide de tromper sa femme — ou d’y être fidèle. (Mais quand c’est la femme qui trompe son mari, c’est bien sûr la femme qui est fautive.)

      Les hommes ont tout intérêt à perpétuer cette perception, d’une part, ils ne sont pas coupables de leurs incartades, d’autre part, les femmes sont trop occupées à conserver leur homme (ou en obtenir un) pour se mêler de choses « sérieuses », comme obtenir leur place dans la société.

      (Oui, les choses changent tranquillement à certains endroits. Le Québec est l’une des sociétés les plus progressiste que je connaisse à ce sujet. J’attribue ce fait à la Révolution tranquille qui s’est produit en même temps que la mouvement de la libération de la femme des années soixante; les deux mouvements sont devenus liés dans notre inconscient collectif.)

      Fait cocasse : dans la plupart des espèces animales, c’est le mâle qui est le plus flamboyant et qui parade pour s’attirer les faveurs de la femelle. Dans l’espèce humaine? C’est le contraire…

  15. François dit :

    Je préférerais voir Mme Warren que Mr Rogers(Biden) dans un débat avec le taré en chef

  16. Apocalypse dit :

    ‘For the record’ … Je trouve Madame Warren très sympathique. Je l’ai souvent entendu en entrevue et il ne m’est jamais passé par l’esprit: ‘il y a un petit quelque chose que je ne trouve pas sympathique chez cette femme’.

    Par contre, si on parlait de Bernie Sanders, alors là je dois avouer que lui, il y a un petit quelque chose que je ne trouve pas sympathique chez lui.

    1. onbo dit :

      Une prof de Harvard en droit et en finances.
      Mise sur pieds du bureau de protection des consommateurs, sous Obama.
      Leader de panels du Sénat, la tête haute et la réplique pertinente, devant les plus rusés des banquiers!
      Première femme sénatrice de son État.
      Une énergie peu commune, le regard droit, ouvert et accueillant.
      La pensée claire, la répartie rapide, le ton solide.
      C’est ce que j’appelle une femme solide qui a une tête brillante sur les épaules.

      Et comme vous le dites vous-même, une femme « très sympathique » de surcroît.

      1. constella1 dit :

        Onbo
        Votre description très fidèle au profil de cette femme à mon avis peut être prise par certains comme de la condescendance ce qui est une erreur totale

      2. Apocalypse dit :

        Madame Warren est une femme remarquable!

  17. citoyen dit :

    pour ce faire élire et passer à la télévision, il faut de la beauté.

    1. ProMap dit :

      citoyen – …sourire et ne pas trop parler entre les sourires.

      Plus sérieusement, Mme Collins durant le conte de fée Kasanovaugh, je ne l’ai pas trouvée sympathique et ne me suis pas gêner pour la traiter d’hypocrite. Je ne crois pas avoir été sexiste. Mme Warren n’est pas parfaite, Dieu soit loué, car si elle devenait présidente, nous aurions droit à un autre quatre ans, même 8 ans, de conversation présidentielle parfaite, vous imaginez! Un Élu, c’est assez.

  18. Apocalypse dit :

    @marie4poches – 10:16

    ‘Y a pas que les hommes qui ont des défauts…’

    Bien entendu, il n’y a pas que les hommes qui ont des défauts, mais on a l’impression que pour certains, même peut-être certaines, les défauts des femmes sont pires et même, plus nombreux, ce qui n’est clairement pas le cas.

    Le fameux deux poids, deux mesures qu’ont entend trop souvent n’est vraiment pas exagéré lorsque vient le temps de comparer un homme et une femme sur la même chose.

    ‘Pete se fera attaqué aussi s’il continue de monter dans les sondages, est-ce que ce sera de l’homophobie?’

    You can bet on it! Si jamais M. Buttigieg passait chez les démocrates, vous pouvez parier tout ce que vous voulez, que ça serait bibliquement laid comme attaques à son égard. Pour nous, son orientation sexuelle n’est à peine qu’une note de bas de page, mais pour bien des gens, c’est la seule chose qu’il voit de cet homme.

    Misère que l’humanité n’avance pas vite :-(.

    1. Si Buttigieg se fait attaquer sur son orientation sexuelle, oui ce sera de l’homophobie. Par contre si on l’attaque sur tout autre point, ça n’en sera pas.

      Nous n’aimons pas Harris, sommes-nous sexistes pour autant? ou pire, racistes??

  19. Louise dit :

    Le programme d’un candidat ou d’une candidate n’est pas le seul critère pour le ou la choisir.
    Sa personnalité, son attitude et son comportement font partie d’un ensemble de critères qui déterminent si on peut lui faire confiance ou non, ça n’a rien à voir avec le sexe. Je ne dis pas qu’il n’y a plus de sexisme en politique mais ce n’est pas le cas dans l’exemple d’aujourd’hui.

    1. ghislain1957 dit :

      @ Louise

      « La personnalité, son attitude et son comportement font partie d’un ensemble de critères qui déterminent si on peut lui faire confiance ou non… »

      Ça, ça veut dire que les américains l’ont échappé pas à peu près avec tRump!

      1. ProMap dit :

        ghislain1957 – Par contre, si M. trump avait été Mme trump, vraiment pas sûr qu’elle aurait passé le stade des pré-primaires. Ils étaient beaucoup à être blanc, à la chevelure grise ou grisonnante, et lorsque la chevelure était d’une autre couleur, mon petit doigt me dit qu’il y avait teinture sous roche.

  20. Gilles Morissette dit :

    Les attaques de Buttigieg et de Biden sont-elles sexistes? NON.

    On peut très bien attaquer les idées politiques d’un femme surtout une personne qui aspire à devenir présidente, sans tomber dans le « sexisme ».

    Ça me fait tellement penser aux gens qui qualifiaient les personnes qui faisaient des critiques légitimes sur les politiques du président Obama de « racistes ».

    Je n’aime pas certaines des idées de Warren. Elle commet ujne grave erreur en essayant de tirer le Part Démocrate vers « La Gauche ». On trouve chez elle, une certaine condescendance, la même qu’on retrouvait chez Clinton. Suis-je sexiste en disant ça? Non. Je pourrais dire la même chose d’un homme qui aurait les mêmes traits de caractère.

    Ujne mauvaise décision est une mauvaise décision et on a parfaitement le droit de la critiquer même si la personne concernée est une femme, un Afro-Américain, un Musulman, un Asiatique ou un homme Blanc etc. Ça fait partie du jeu politique.

    Croyez-vous que le président Obama a pris ombrage de toutes les critiques qu’il a reçu durant ses deux mandats même si certaines étaient effectivement à connotation raciste? Non. Il a encaissé le coup et a fait ce qu’il croyait juste et nécessaire.

    À ce prix là, devrait-on cesser arrêter de dénigrer l’incompétence de Ben Carson du seul fait qu’il est Afro-Américain? Soyons un peu sérieux S.V.P.

    Voilà un autre débat stérile de la part d’une certaine Gauche bien-pensante alors que ce pays est en pleine crise politique. On appelle ça de « l’enculage de mouches » (Désolé pour les épidermes sensibles).

  21. treblig dit :

    Tout çà au moment ou les républicains se lamentent en public de perdre les femmes (de banlieues ) au cours de la dernière élection au cours des derniers jours. Ayant pour causes un Trump qui hérisse les femmes ( turned off) par son attitude de mâle alfa triomphant.

    Si j’étais un stratège démocrate, je souhaiterais que Trump continue sur sa lancée misogyne. En tant que être humain, je souhaite le contraire

  22. chicpourtout dit :

    Commentaire d’une observatrice féministe : «Dire qu’une femme est colérique, émotionnelle ou criarde est une stratégie éculée quand vient le temps d’attaquer les qualifications d’une femme à une fonction politique.»

    Rien de plus vrai, je seconde. Cette façon de faire a encore cours… Ces commentaires je les entend même encore à l’occasion quand une femme lève un peu le ton en réunion, s’affirme, est forte de ses compétences et est pleine d’assurance. C’est absolument désolant et le pire, c’est lorsque je vois à l’occasion des femmes qui opinent du bonnet devant de telles remarques!!

    En plein petit déjeuner conférence auprès d’un petit groupe restreint, j’ai vu un président société bien connu tenir des propos d’une médisance sans nom à l’endroit des femmes cadres. Il était contre l’imposition des quotas sur les conseils d’administration. Et pour illustrer son propos, il a sorti des mouchoirs pour illustrer la contribution des femmes. Imaginez un peu…  »les femmes ça pleure et je leur donne des Kleenex… » disait-il à notre petit groupe. Mon expression en disait tellement long que son exécutif est venu me retrouver avant que je quitte pour me partager en privé sa désapprobation… Cette histoire date de trois ans à peu près…

    Alors, croyez-vous maintenant que le bastion politique (bien connu pour être  »macho désolé messieurs…) fait exception ?…. certes non…
    Elizabeth Warren est une femme brillante, compétente, pleine d’assurance, qui a  »du nerf et de la drive » comme on dit, a d’autant plus de mérite devant un tel fief republicain. Vous verrez… certains auront tôt fait de dire qu’elle est énervante, agitée, qu’elle crie, etc… pour tenter de la discréditer, diminuer son talent et son audace.

  23. gl000001 dit :

    Elle est très sympathiques. Ses idées aussi. C’est la perception que ses idées ne sont pas implantables qui n’est pas sympathique.

    1. chicpourtout dit :

      C’est exact @gl000001

  24. Benjen Stark dit :

    Je pense que cette excuse de manque de sympathie est tout simplement une manière gentille de dire que la femme en question n’a tout simplement pas ce qu’il faut pour faire la job. Margaret Thatcher est la plus grande chef d’État tout sexe confondu que nous avons eu dans les 50 dernières années et elle n’était pas sympathique pour 5 cents, Dieu merci. J’adorerais là voir tailler en pièce les crétins du « labour party ».

    J’aimais bien Theresa May, elle n’était pas aussi coriace que Thatcher mais elle avait une manière de faire la politique que j’appréciai.

    Si Nikiki Haley se présente pour les républicains, elle n’aura pas ce problème de « sympathie » et elle sera une sérieuse aspirante.

    Quand vous présentez des choix de « bouette » comme Hillary Clinton, Kamala Harris, Kirsten Gillibrand et Elizabeth Warren, le problème n’est pas leur sexe mais le fait qu’ils ne sont tout simplement pas bon.

    1. gl000001 dit :

      « Margaret Thatcher est la plus grande chef d’État tout sexe confondu »
      Une explication s.v.p. ? Qu’est-ce qui fait qu’elle était si bonne ?
      Même chose pour « Nikiki » ? Même chose pour les quatre femmes (dont le problème n’est pas leur sexe mais ce sont toutes des femmes pareil). ?

      1. jcvirgil dit :

        @gl000001 11h50

        Posez vous pas de question ce sont des representantes d’une drette ben epaisse ! Dans le cas de Tatcher on a une politicienne qui de concert avec Reagan a appauvri le peuple et creusé le fossé des inegalites pour enrichir l’oligarchie qui l’a mise au pouvoir.
        Le même modèle que Trump en plus intelligente cependant, ce qui n’est pas en soi trop difficile.

        Quand à Haley elle a suivi les directives de la mafia en poste présentement et contribuée à isoler les Etats-Unis sur la scene internationale et à accélérer leur declin.

    2. lechatderuelle dit :

      Benjen Stark assez hilarant de vous lire… votre propos pue le sexisme que vous tentez d’enrober avec votre approbation de Thatcher….
      vous vous enfargez dans votre jupon misogyne….

      Haley serait une sérieuse aspirante?? vraiment?? Basée sur quoi votre « analyse »?? son apparence physique ??
      Impayable ….

      Thatcher « plus grande Chef d’état  » ???? Calmez-vous…. Churchill la met dans sa petite poche arrière…. et plusieurs autres tout autant…..
      encore un délire pour tenter de masquer votre misogynie…. Si Warren avait la quarantaine, bien roulée et souriante, vous ne seriez pas si affirmatif…. votre propos le démontre avec Haley….

      Vous croyez confondre qui ??

      1. gl000001 dit :

        Il se confond lui-même mais il ne le voit pas 😉

      2. Benjen Stark dit :

        @lechatderuelle « Haley serait une sérieuse aspirante?? vraiment?? Basée sur quoi votre « analyse »?? son apparence physique ?? »

        Elle est la darling des « Never Trumpers », elle passe leur test de « pureté idéologique »‘ qui fait défaut à Trump selon eux.

         » Calmez-vous…. Churchill la met dans sa petite poche arrière…. et plusieurs autres tout autant….. »

        J’ai bien dit des 50 dernières années, Churchill ne se qualifie pas. Et qui sont les plusieurs autres? Obama? LOL

        « Si Warren avait la quarantaine, bien roulée et souriante, vous ne seriez pas si affirmatif…. votre propos le démontre avec Haley…. »

        Sauf que Kamala Harris et Kirsten Gillibrand ont tout ce que vous décrivez ici et ce sont tout de même des candidates pitoyable.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Madame Thatcher et Ronald Reagan pendant leurs mandats nous n’étions pas encore politisés.

      Au Cégep nous avons eu nos cours de politique et oui je m’oppose aux politiques instaurées par ces deux dirigeants, politiques bien trop à droite dans le libéralisme économique et/ou le conservatisme.

      Et cuturellement on écoutait Luc
      D. et son Amère América.

      Et Renaud pour madame Thatcher même s’il est plus à gauche que nous. Je n’approuve pas les politiques de cette dame mais pour des conservateurs sans vision sociale cela est normal de l’appuyer.

      Renaud :

      https://youtu.be/6nE7F94yKYA

    4. el_kabong dit :

      @benjen
      « Margaret Thatcher est la plus grande chef d’État tout sexe confondu que nous avons eu dans les 50 dernières années… »

      Ce sont vos sites de réalité alternative qui vous ont dit ça?…

      1. onbo dit :

        Thatcher! Je me souviens…

        Par son autoritarisme, elle n’a pas su voir, donc elle a raté, l’occasion du siècle de conclure une entente historique de bonne entente avec l’Argentine et le Chili, en rétrocédant à L’Argentine les Flaklands et du même coup sécurisant le fameux passage du Sud, le Cap Horn dans le camp occidental avec les Amériques.

        Ben non, elle a préféré diviser ces deux pays, l’Argentine et le Chili, ah que c’est fort, en se croyant très très stratège alors qu’elle a fait dans la combine de court terme, utilisant le Chili comme base opérationnelle pour stoker les prisonniers argentins, entre autre.

        Tout ça pour la grandeur d’un Royaume qui n’en finit plus de s’endetter pour contrôler les autres, :e parallèle avec les USA est frappant.

        Et Johnson est son Trump. Qui veut d’un Brexit, avec ou sans entente sur le commerce et les frontières.

        El Bercow qui vient de quitter sa brillante présidence des Communes vient de déclarer que le Brexit est la plus grande erreur politique depuis avant la dernière grande guerre.

        Et la précédente erreur magistrale a été de former pour le pouvoir des garçons arrachés à leurs familles, avec leur consentement bien sûr, pour les mettre dans des pensionnats dès 7 à 11 ans, afin d’en faire des toughs, des tugs, en les élevant pour la bataille, les hauts rangs, en croyant faussement qu’il en va pour les confrontations physiques pour devenir forts comme il en serait pour les affronts psychologiques et les humiliations morales.

        Comment ne pas penser à Georgetown!

        https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/nov/07/boarding-schools-boris-johnson-bullies

  25. Lecteur-curieux dit :

    Je dirais plus victime des stéréotypes .

    Donald Trump lui est-il sympathique ( likeable ) ? Pas du tout depuis qu’il est en politique ou s’il l’était disons à la télé c’était because it was only show-business ou business et part of the game.

    Le stéréotype de l’homme de pouvoir dont on tolère des comportements et en voyant cela comme du leadership fort alors que ce n’est pas le cas. Les bons leaders incluant des hommes ont des qualités traditionnellement associés aux femmes.

    Si une femme bien vue quand elle débute et même quand elle monte bien si elle est impliquée dans des joutes de pouvoir et exprimer des qualités ou défauts associés aux hommes bien on lui pardonne plus difficilement.

    Bon mais une femme peut avoir réellement des défauts ou ne pas représenter ce qu’on veut.

    Sanders est plus têtu que madame Warren. Elle aussi peut être trop idéologue.

    Madame Harris ? On va lui trouver des défauts. Si elle ne monte pas, il doit y avoir une raison.

    Dans des milieux que je fréquente on aime les femmes fortes et qui sont badass comme elles le disent elles-mêmes mais ce sont des sportives et jeunes ou des artistes.

    Il y a des dirigeantes aussi mais oui représentent plus une forme de sagesse.

    Pour madame Clinton Ru Paul avait dit quelque chose où je ne la reconnaissais pas du tout.

    Et Clotaire Rapaille qu’on l’aime ou pas analysait mieux. Trop raisonnable madame Clinton, trop à l’écoute de ses conseillers. Mais c’est encore un cliché féminin ?

    La femme rejetée car trop gentille ou trop à l’écoute. Ou bien celle avec de la drive et réelle femme forte qui se fait qualifier d’hystérique.

    Pour madame Warren je peux la voir comme une leader forte mais pas assez rassembleuse et un peu trop campée à gauche. Sauf qu’on veut quoi? Si on veut disons réformer le capitalisme et ne plus laisser les grands abuser de leurs privilèges j’ai alors 100 fois plus confiance en Warren qu’en Biden.

    Pour le discours des féministes bien ce n’est pas celui-là qui me plaît chez des femmes qui le sont aussi et qui peuvent être les deux soit l’exemple plus disons libéral de ce qu’il faut pour réussir et let’s go les filles et empowerment. Elles s’encouragent entre elles et des hommes aussi sont de leur bord.

    Pour dénoncer les injustices il faut le faire aussi mais avec certaines et certains c’est ce qui domine le discours. Alors vous voulez rester des militants et des contre-pouvoirs et ne jamais vraiment diriger ou quoi? Il ne faut pas se voir comme victime mais comme championne, comme leader mais sans trop de narcissisme.

    L’homme ne fait que cela et est élu ? La femme peut avoir en partie cette qualité devenant défaut et il faut tout de suite la rejeter?

    Cela prend plus de modèles féminins. Et un patron homme ou femme, impossible de toujours plaire à tout le monde. Il ne faut pas s’abstenir de critiquer une femme pour autant. S’il y en avait plus cela serait plus facile. Ce serait telle politicienne, tel politicien qu’on critique. Je suis plus ouvert à encourager les jeunes politiciennes ? On pense qu’elles vont apporter du nouveau.

    Tiens Pauline Marois en 2012, je n’étais pas fan mais je voulais sortir Charest. Ok Pauline tu le voulais tellement c’est ton tour. Ah je la trouvais ambitieuse et y tenant beaucoup ? François Legault tout autant et il n’a pas eu mon vote.

    Les femmes sont victimes des stéréotypes et les hommes aussi mais pour les plus hauts postes de pouvoir cela favorise encore DES hommes. Qui vous dit parce que le type est un homme qu’il nous représente nous les hommes et qu’une femme ne me représente pas mieux? Gaétan Barrette et surtout comme Ministre ne me représentait pas et dans sa manière de diriger dans un hôpital aussi.

    Et son épouse était un peu comme lui ?

    Il faut plus de femmes au global mais des femmes toxiques pouvant se retrouver dirigeantes il y en a plusieurs. Des hommes ? Cela fait des siècles et il y en a beaucoup mais représentent-ils pour autant le sexe masculin?

    N’empêche qu’un type comme Booker semble timide d’assumer sa masculinité sauf localement. Bon mais des clichés ? Une part qui lui correspond.

    M. Sanders je peux comprendre qu’il soit aimé mais ne peut pas vraiment faire un bon POTUS d’un gouvernement démocrate.

    Pour Biden ? C’est manquer d’audace.

    Ah le sujet est le sexisme ? Madame Harris devrait être plus fort dans la course et est victime de sexisme inversé car elle est belle femme et cela a commencé avec les compliments d’Obama se faisant traiter de mononcle.

    Erreur ou pas ? C’est toujours une demande d’être parfait.

    Trump c’est l’inverse et pire avec des insultes plus que des compliments. Lui il est sexiste et misogyne ou macho absolument quand il agit ainsi et envers plusieurs femmes.

  26. Alexander dit :

    Ça prend un leader rassembleur pour colmater les brèches d’un pays divisé.

    Un discours trop à gauche va faire peur aux modérés.

    C’est pas une question de sexe, mais d’idées.

    Il faut éviter le clivage entre gangs car ça crée le malaise qui pourrait coûter la présidence.

    Les américains veulent un climat moins toxique et des idées réalistes parce qu’ils ont peur. Peur du changement, peur que ça coûte cher, peur des immigrants, peur d’avoir peur.

    Donc qui sera le meilleur messager?

    Si Mme Warren était plus conciliante dans son discours et prenait un ton à la Klobuchar par exemple et moins revendicateur, elle calmerait le jeu au lieu d’attiser le feu.

    Tout est question de ton et de dosage. Pas de sexe.

    Elle affronte un bon grand-papa, un tribun cardiaque et un maire gai, pourquoi pas elle, une femme à idées?

    Très possible mais faut qu’elle soit réaliste.

  27. onbo dit :

    Le candidat Buttiegeg me parait envieux ma foi du slogan de Warren: Dream Big! Fight Hard!

    Il a 37 ans et se vante de son « expérience », Il a 37 ans et se dit un vétéran dans l’Armée. Je souris chaque fois de cet excès marketing. Ça resemble au BRAG de Trump. Surtout que son expérience de maire est concomitante à son expérience militaire. Ça donne l’impression qu’il a 55 ans.

    Surtout qu’il table beaucoup sur son « expérience militaire » du Fight, comme si la vie économique, sociale et politique n’était pas un combat de tous les instants. Il ne semble pas s’être posé la question. Aurait-il grandi dans l’ouate, joui de bourses d’études, été cultivé en serre comme un nerd de grand talent. J’en ai croisé, dans ma vie, plusieurs de ces hommes parfaits au dessus de la mêlée. J’en porte encore des cicatrices.

    Je lui reconnaît tous ses talents. Je doute qu’ils soient de grande utilité face à quelqu’un qui ne respecte aucune des règles du jeu d’échecs que lui semble maitriser, si j’en juge par tout ce qu’il dit de lui-même à propos de l’apprentissage des langages humains ou machine et de ses talents de gestion. South Bend n’est pas Miami, ni Frisco, ni la Grosse Pomme.

    Sa trouvaille « my way » à la place de « son highway » suggère que Butti est très conservateur pour un jeunot de 37 ans et que Warren est drôlement progressiste. Advenant qu’elle soit la nominée, les jeunes démocrates comme AOC plongeraient avec elle dans la mêlée présidentielle, à mon humble avis.

    Pour ce qui est du plan de santé pour tous, la Sénatrice Warren se garde, je crois, une bonne marge de manoeuvre; il est bien tôt pour opiner.

  28. Danielle Vallée dit :

    @Layla: ‘la seule qui m’interpelle c’est Amy Klobuchar,’

    Je seconde, et c’est parce que Klobuchar est élue sans arrêt avec 65% des voix dans un état conservateur, qu’elle est la sénatrice qui a travaillé le plus et fait adopter le plus de lois avec des démocrates et des républicains. Elle fait partie des 10 sénateurs les plus appréciés de ses citoyens (avec Bernie d’ailleurs) . Elle est ‘parlable’ comme on dit, et elle se ne pète pas les bretelles.

    La modestie manque à Madame Warren et ça fait peur parce ce serait peut-être un autre président qui n’écoute personne et ne respecte guère l’opinion des autres. J’ai même de la difficulté à imaginer qui travaillerait comme vice-président pour elle.

    J’admire quand même son courage et son intelligence et j’attends pour voir si elle s’adapte ou si elle s’enlise.

    Bonne journée dans vos chaudrons.

  29. Maïs1988 dit :

    Mais, mais, mais… Et l’ingérence russe?

    1. Benjen Stark dit :

      @Maïs1988 « Mais, mais, mais… Et l’ingérence russe? »

      LOL Exactement.

      1. Gilles Morissette dit :

        @Benjen Stark (07/11/2019 à 11:51)

        N’essayez pas de détourner le sujet. On parle de sexisme ici pas du rapport Muëller.

        Il est quand même ironique de vous voir prendre la défennse de Tatcher alors que vous êtes probablement un des pires misogynes qui soit.

        Votre « attirance » pour Nikki Haley a peut-être plus à voir avec son apparence physique que ses idées politiques, disons une attirance du genre « fantasme inassouvie. »

        Même chose pour AOC. Vous n’arrêtez pas de la dénigrer, de la rabaisser alors que dans le fin fond de votre incionscient,il ya peut-être quelque chose en elle qui vous attire. Quoi? À vous de nous le dire. Ayez au moins la décence de vous l’avouer. Ce serait un bon début.

        Avec des gens aussi veules que vous, la misogynie,le sexisme et les préjugés ne sont pas prêts de disparaître,

    2. Gilles Morissette dit :

      @Maïs 1988 (07/11/2019 à 11:45)

      L’ingérence russe n’est pas une légende urbaine, ne vous en déplaise ainsi qu’aux adorateurs de la secte comme « Benjen » et « Grosse Tétine ».

      Le Procureur Spécial Muëller en a fait une éloquente démonstration dans son rapport tout comme l’obstruction à la justice. Suffit de faire preuve d’un peu d’honnêteté intellectuelle et de rigueur comme par exemple lire le rapport (ou du moins les parties concernant ces dossiers) et non pas se contenter du « torchon » produit par Barr, un des nombreux sous-fifres qui gravitent autour du Salopard-En-Chef.

      En êtes-vous capable?

    3. el_kabong dit :

      @mais1988 (et par extension benjen)

      Il faut toujours expliquer les nuances aux esprits binaires : il est bien dit « sexisme qui a CONTRIBUÉ à la défaite d’Hillary Clinton », pas « entièrement ou uniquement responsable », de la même façon, l’ingérence russe n’est pas la seule raison de la défaite de Clinton, mais y a certainement « contribué »…

  30. MarcoUBCQ dit :

    J’aime beaucoup madame Warren. J’adore les femmes fortes et pleines de cran. Elle est la Sigourney Weaver de la politique, ou la Pat Benatar, la J.K. Rowling, la Marie-Madeleine Davy, la Marie Curie, la Marie Shelley, etc. Elle affronte sans gêne l’ordre établit et servirait beaucoup mieux les intérêts de ceux qui ont voté pour Donald, car contrairement à ce dernier elle sait de quoi elle parle. Richard l’a bien écrit dans son livre « Mes 25 ans aux USA »: Tout peut arriver dans ce pays.

  31. NStrider dit :

    OUI, c’est sexiste dis-je comme homme blanc de plus de 60ans.
    On la présente comme enragée, alors qu’on dirait d’un homme qu’il est opiniâtre, qu’il défend ses idées, qu’il est entêté.
    Je n’ai pas vu ou lu de commentateurs dire que Simon Jolin Barette était enragé même si on s’est pas gêné pour « blaster » sa position et son argumentation.

  32. Apocalypse dit :

    @marie4poches – 10:49

    ‘Si Buttigieg se fait attaquer sur son orientation sexuelle, oui ce sera de l’homophobie. Par contre si on l’attaque sur tout autre point, ça n’en sera pas.’

    Tout à fait d’accord!

    Pour ce qui est Madame Harris, pas de doute, une femme très, très intelligente, mais j’ai un problème avec cette femme qui est qu’elle me semble trop préoccupé par SA personne, ce qui n’est pas le cas de Madame Warren ou de M. Buttigieg, tous les deux sont plus authentiques.

  33. V-12 dit :

    Les femmes, peu importe les sphères d’activités, sont jugées de 2 façons.

    1- Si le caractère de gestion et leadership est plus associé à des traits masculins, elles sont des bitch qui se prennent pour des gros boss.

    2- Si le style de gestion et leadership est plus associé à des traits féminins, elles sont des hystériques émotionnelles incapables de rationnaliser.

    On en sort pas.

    Et la critique vient systématiquement d’hommes qui veulent gérer en « hommes » tout en s’affolant et ayant les baguettes en l’air sur tout et rien.

    Nous sommes en 2019. Ça avance pas.

    1. Richard Desrochers dit :

      C’est pas mal ça. Mais le portrait d’où la question est partie est très partiel : « 41% des partisans qui appuient Joe Biden sont d’accord avec l’assertion voulant que les femmes qui briguent la présidence «ne sont tous simplement pas sympathiques (likable) ».

      Donc une portion importante de ceux et celles qui appuient Joe Biden trouvent ces candidantes pas ou peu sympathiques. Mais quel est le portrait de ces gens qui appuient Biden ? Qu’est-ce qui leur plaît chez lui ? Face à Warren, Biden a peu de mordant (c’est un euphémisme). Quels électeurs ne trouvaient pas H. Clinton sympathique ? Quels seraient les pourcentages chez ceux qui appuient Klobuchar, ou Sanders ?

      Par ailleurs, que veulent dire vraiment ces gens par « pas sympathiques » ? Ça me paraît une expression fourre-tout pour éviter d’avouer, ou de prendre conscience, du* motif général de leur réticence, qui peut être votre motif (1) ou (2) ou encore autre chose (par exemple le fait qu’on ne voudrait tout simplement pas d’une femme pour présidente).

      *excusez ce zeugme, maladroite coordination d’un complément direct et d’un complément indirect. D’avouer le motif… ou d’en prendre conscience

  34. jcvirgil dit :

    Je ne crois pas que les propos de Bidon et Buttigieg soient sexistes .Pour le moment ce sont des adversaires politiques et il est normal qu’ils tentent de relever des défauts chez une concurrente.

    Cependant le fait que le sexe soit un enjeu qui entre en ligne de compte dans le choix d’une personne qui postule à accéder à la présidence démontre evidemment que le sexisme est bien present dans cette société.

    Surtout quand on s’interroge jamais sur les aspects négatifs qu’une candidature masculine avec un surplus de testostérone peut entraîner dans la gestion de l’état. Pourtant… 😎

  35. jeanfrancoiscouture dit :

    @NStrider: «Je n’ai pas vu ou lu de commentateurs dire que Simon Jolin Barette était enragé…»

    C’est parce que Jolin-Barrette ne hausse jamais le ton. Quoi qu’il dise, et même si on le conteste ou on l’attaque frontalement, il le fait toujours sur le même ton monocorde. Le Dr Camille Laurin était exactement comme; il ne perdait jamais son calme. cela Madame Warren, que j’aime bien parce que je n,ai pas peur des fortes personnalités, est d’une tout autre farine. Il faut l’entendre interroger les alchimistes financiers (i.e. les banquiers sans cœur et sans morale) quand ils comparaissent devant des comités sénatoriaux où elle siège. Elle les ramasse d’aplomb «avec une pelle à charbon».
    Et si on pense que c’est à cause de ces comportements que l’on dit «féminins» qu’on la traite d’hystérique, eh bien je dois avoir , moi aussi, un petit côté «féminin» parce que je lui donne raison de le faire et à sa place, je ferais pareil.
    Quant à cette affaire d’être ou non «sympathique», y a-t-il vraiment beaucoup de grands leaders qui sont ou étaient «sympathiques»? Bien sûr, on peut en identifier certains qui, comme dit si bien Cioran, présentent «..des dehors débonnaires» mais qui peuvent ou doivent, à cause de leurs fonctions, «poursuivre des combinaisons affreuses».
    .

    1. Richard Desrochers dit :

      En vous lisant je pense à AOC, que je n’ai vue en action que lors de l’interrogatoire de Zuckenberg. Elle m’a paru d’un calme olympien, d’une patience infinie et pourtant sans pitié. Si elle pouvait garder ce calme dans tout débat où normalement les esprits s’échauffent, elle ne donnerait jamais prise aux objections qu’on aime faire aux femmes (mais on en inventerait de nouveaux sans aucun doute). Elle est du genre à dire « si vous ne répondez pas clairement à la question, c’est que la réponse est x. »

      1. Haïku dit :

        @jeanfrancoiscouture
        @Richard Desrochers

        Très bonnes réflexions ! 👌👌

  36. Gilles Morissette dit :

    HS

    Le racisme est plus que jamais vivant et en « bonne santé » aux USA

    https://www.cnn.com/2019/11/06/us/kansas-city-mlk-street-name-trnd/index.html

  37. Le Champ dit :

    Quand une femme se presente en politique on la presente avant tout comme une femme, une modele pour les autres femmes , une fonceuse etc au lieu d une simple candidate qui veut representer ses concitoyens.

    Il est la le probleme on ramene tout au genre H/F , l ethnicite au lieu de la valeur du candidat . Triste qu en 2019 on en soit encore la , les defies a venir sont immenses et ce que ca nous prends ce sont des leaders forts et qui sont en accord avec les valeurs que nous decidons d appuyer peut importe le parti que l on appuie.

    Le premier critere de selection ne devrait rien avoir avec le genre , si c est une femme en qui vous croyer alors voter pour elle comme vous le feriez pour in homme , c est une decision trop importante qui ne peut se decider que par le sexe d un ou une candidate

  38. Apocalypse dit :

    @jcvirgil – 12:27

    ‘Je ne crois pas que les propos de Bidon et Buttigieg soient sexistes .Pour le moment ce sont des adversaires politiques et il est normal qu’ils tentent de relever des défauts chez une concurrente.’

    Tout à fait d’accord! Les propos de Messieurs Biden et Buttigieg ne sont pas sexistes. C’est ‘fair game’ d’attaquer les idées des candidat(e)s.

  39. Apocalypse dit :

    @jeanfrancoiscouture – 12:34

    ‘C’est parce que Jolin-Barrette ne hausse jamais le ton.’

    En effet, mais cette semaine en arrivant chez lui, on peut mettre un deux que le ‘punching bag’ y a goûté … lol

  40. Apocalypse dit :

    @Gilles Morissette – 12:34

    HS…

    Ouf, misère de misère :-(.

  41. leonard1625 dit :

    Demande de précision « 41% des partisans qui appuient Joe Biden sont d’accord avec l’assertion voulant que les femmes qui briguent la présidence «ne sont tous simplement pas sympathiques »

    Parle-t-on des candidates démocrates ou en règle générale? Mais d’une facon ou de l’autre, c’est surprenant parce que les trois principales candidates, Warren, Harris et Klobuchar sont très sympathiques.

    Le problème avec les deux dernières est qu’on ne sait pas à quoi ressemblerait leur présidence.

  42. kelvinator dit :

    On reproche depuis 4 ans à Sanders d’être « angry ».
    Warren vient à peine de faire face à ces accusation et ce serait une preuve de sexisme…

    Aussi ridicule que Plante qui se compare à un ministre anglophone dont les fonctions sont différentes à de multiples égards, pour se montrer en victime plutôt qu’en incompétente.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :