Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

« Vous avez des élections bientôt au Canada, right? » Cette question, on me l’a posée ce mardi matin. Alors que j’achetais mes journaux, pensant y voir le visage de Justin. Eh bien non. Nada. Rien à la une. Que quelques petites analyses sobres dans les sections internationales. À Washington, les résultats des élections canadiennes sont passés inaperçus, autant dans les nouvelles que dans la population. Pas à ce que je m’attende à ce que notre politique soulève les foules. Mais quand même. Seul Donald Trump a brisé le silence d’un tweet relativement positif.

Depuis le début de la campagne, les médias étrangers ont décrit l’élection canadienne comme un référendum sur Justin Trudeau (voir ici, ici et ). Hier, alors que je participais à une soirée électorale à Washington, les organisateurs avaient découpé des visages de chefs pour que les invités fassent des égo-portraits. On s’arrachait celui de Trudeau, les autres étant plus ou moins ignorés.

J’ai passé ma soirée à essayer de prendre le pouls. Et pour les Américains, cette question de popularité de Trudeau restait la plus intéressante. On se demandait si le soutien de Barack Obama au premier ministre pèserait sur les votes, ou si le scandale du « blackface » lui avait nuit. Certains plus perspicaces se questionnaient sur la montée du Bloc québécois. Mais sans plus. Personne pour s’inquiéter si un gouvernement minoritaire sera capable de faire voter le nouveau traité de libre-échange. Ou si nos exportations de pétrole cesseront.

Il faut dire que les enjeux liés aux États-Unis ont à peine été discutés durant la campagne au Canada. Malgré les renégociations de l’ALENA ou le repli nationaliste de l’administration Trump, aucun candidat au poste de premier ministre, même durant les débats, n’a mentionné les relations américano-canadiennes comme un enjeu important.

Au Canada même, les relations avec Washington n’ont pas été vivement débattues. On peut donc s’attendre au même de mon côté de la frontière. Mais même pas une photo de Justin et Sophie?

(Photo Reuters)

102 réflexions sur “Les élections canadiennes? Quelles élections canadiennes?

  1. mrchose dit :

    Voir le NYT en ligne ce matin.

  2. C’est l’ironie, les américains se foutent complètement de la politique canadienne mais les médias canadiens sont bourrés de « Trump Hate ».

    1. Benton Fraser dit :

      Un lapsus de votre part, les canadiens (tout comme les médias, canadiens ou américains) sont bourrés de « Hate Lying »!!!

      Mais pour vous, le mensonge vous réconforte!

    2. Pierre S. dit :

      —————

      P-e parce que ce gros abrutit a un impact très négatif sur nos politiques et que si
      cet abrutit met son pays à terre nous allons en subir les conséquences.

      D’ailleurs la preuve en est faite … comment veux tu que les américains s’intéressent à la politique
      au Canada ? ils ne s’intéressent même pas à la politique dans leur propre pays

    3. gl000001 dit :

      Oui. « trump’s hate » le apostrophe S est inportant !!

    4. Gina dit :

      Avez-vous compris quelque chose grosse tétine , les décisions de truite trump ont des répercussions sur les politiques étrangères de beaucoup de pays .

    5. Bartien dit :

      Merci pour ta merveilleuse contribution.

    6. Lecteur-curieux dit :

      Peut-être mais pas seulement en politique, les Américains ne se soucient guère de la culture canadienne et québécoise alors qu’ici bien elle est très présente leur culture malgré nos différences.

      Vivre à côté d’un empire même s’il est en déclin c’est cela.

      Pour Trump la façon de voir reste spéciale mais disons il y a encore 30 ans, jamais je ne discutais de ce Donald Trump avec personne, c’est juste en lisant les médias ou en regardant la télé.

      Et encore Tom Seleck était plus important que lui ou Stallone ou Arnold ou Madonna bien sûr. Je pense à une chanson d’un album de Charlebois fin des années ’80 mais là aussi ce Charlebois était moins apprécié par la critique.

      Que plusieurs personnes tentent de construire le monde à leur image et d’imposer leur vision ce n’est pas nouveau.

    7. Jay112 dit :

      Pour citer l’auteure et activiste indienne Arundhati Roy: « Nous sommes tous des sujets de l’empire américain. »

    8. ghislain1957 dit :

      @ Gros Toton

      Pauvre ti-pit, les gens n’aiment pas votre gros 🤡 clown orangé. Vous faites vraiment pitié…

    9. el_kabong dit :

      @grosse tetine

      C’est amusant, pour les disciples du minable orangé, le simple fait de le citer textuellement devient du « Trump hate »…

  3. treblig dit :

    Simple. Même pour les canadiens, c’est la continuité avec un gouvernement minoritaire centriste qui gouvernera avec l’aide d’un parti avec des idées semblables. Rien d’excitant dans ça.

  4. Pierre S. dit :

    ————-

    Trop drôle de voir Trump préférer Trudeau à la mitaine à A Scheer.

    1. RICK42 dit :

      …mais c’est parce que Trudeau et sa jolie épouse blonde sont un idéal à atteindre dans la psyché américaine WASP.

    2. Réal Tremblay dit :

      Complot. Un tweet gentil de Trump pour ce fuc..de Trudeau. Le président doit avoir un « deal » en tête pour le Canada.

  5. Martin cote dit :

    Les américains en ont plein la tête de çe qui se passe chez eux..ils n’ont pas besoin de regardér çe qui se passe ailleurs….avec tous les scandales qui secouent leur administration….ils doivent plutôt s’assurer de nettoyer le marais aux prochaines élections…çe qu’un certain Trump devait faire mais il l’a plutôt rempli encore plus d’odeurs nauséabondes…

    1. Pierre S. dit :

      ——————

      Les Américains ? Se soucier des autres ?

      NAHHHHHHHHH

    2. gl000001 dit :

      Ils sont auto-suffisants en tout : scandales, pétrole, violence, entertainment poche, politiciens véreux, …. Ils en exportent même 😉

      1. Haïku dit :

        gl000001
        Bien vu !😉👌

  6. Réal Tremblay dit :

    Aucun intérêt pour leurs voisins du nord? Quelle tristesse. Sniff. Même qui croit encore, hé oui, que le Canada est un état américain. Sniff.

    1. Surlacloture dit :

      Je ne sais pas pourquoi, mais en ce qui me concerne, à voir les effets de la poliique extérieure états-unienne ces temps-ci, ça me fait plutôt plaisir d’être ignorée par eux…

  7. Toile dit :

    Ce questionnement que l’intervention d’Obama ait pu ou pas avoir une influence dans le vote m’apparaît typiquement américain. Questionnement particulièrement centriste du genre «  on est big et on influence ». Qu’il y ait eu peu d’intérêts dans le déroulement des élections, de leurs contenus ou des conséquences possibles, c’est comme demander au « farmer » du deep south « la terre est elle ronde au bout de votre lopin de terre ? ».

  8. Achalante dit :

    Au moins on a évité le pire. Que les États-Unis s’en préoccupe ou non ne me dérange pas.

    (0 élu du Parti Populiste… Oups! Parti Populaire, ça me réjouit beaucoup! Puis un gouvernement minoritaire avec deux partis pouvant avoir la balance du pouvoir, ça veux dire que les Libéraux devront négocier et faire des compromis. Et les Conservateurs n’auront pas grand chose à dire.)

  9. Apocalypse dit :

    Ce qui se passe aux Etats-Unis autour de Donald Trump est tellement hallucinant qu’on est peu surpris du manque d’intérêt envers l’ennuyeuse politique canadienne!

    J’ai gagné mon vote (Steven Guilbeault) et mes élections. Les libéraux ont une solide minorité et le pouvoir – merci aux Ontariens – et devront travailler avec le NPD pour garder le pouvoir. Il est (bien) possible que les libéraux fassent du meilleur travail et enfin, on risque vraiment de mettre l’emphase sur l’environnement.

    Pour ce qui est d’Andrew Scheer, le grand perdant hier, il faudra voir s’il va survivre à cette défaite. Les libéraux ont été … ordinaires … pendant leur premier mandat et M. Scheer a été trop nul pour en faire profiter son parti. On va sûrement ses poser de sérieuses questions sur l’avenir de ce dernier. En ce qui me concerne, si Rona Ambrose était intéressé, qu’on mette M. Scheer à la porte et qu’on fasse une nouvelle course au leadership chez les conservateurs.

    L’opposition ne voudra pas repartir en élection trop rapidement et donc, on devrait avoir la paix pendant une couple d’années avant de recommencer l’exercice.

    1. quinlope dit :

      Une femme à la tête des conservateurs? Vous n’y pensez pas?

      1. Benton Fraser dit :

        Elle passerait tout son temps a expliquer pourquoi qu’elle est contre le choix des femmes de disposer de leurs corps!!!

    2. Madalton dit :

      Ou Jason Kenney. Il est tout un mobilisateur et serait modéré au fédéral comme il l’était quand il était ministre. Pas mal plus de profondeur que Trudeau. Pas sûr qu’Ambrose veut revenir en politique. Sheer était l’agneau sacrifié ( comme les prochains chefs du PQ et du PLQ) pour cette élection. Il a mieux fait qu’attendu lors de sa victoire comme chef. Les libéraux devraient aussi se questionner sur le leadership de Trudeau. Il pourrait perdre la prochaine élection si le chef du PC est moindrement crédible.

      1. Benton Fraser dit :

        Jason Kenney s’est radicalisé depuis….

        Avec les changement climatique versus le pétrole, soit tu travailles dans le bon sens, soit tu te radicalises….. mais les intérêts contre-nature force la radicalisation!

      2. Pierre dit :

        @Madalton
        Il vous manque un chapitre sur Kenney, il tient à 2 choses son pipeline et devenir premier ministre du Cacanada

  10. Toile dit :

    Surréel mais vrai. Un américain du Dakota nord situé à 50 km de la frontière se demande quel type de devise il s’est fait remettre. Canada. Intrigué, il demande : « where the hell is Canada ? ». Faut le faire.

  11. leonard1625 dit :

    Cela me rappelle une remarque de Joe Scarborough, le lendemain matin de la divulgation des blackface. Il s’était dit soulagé de ne pas avoir à en parler, car, ce matin-là, le DNI témoignait publiquement devant le congrès au sujet de l’alerte anonyme blâmant Trump.

    A mon avis, les commentateurs, en général favorables à Trudeau, ne faisaient pas un grand plat de cette histoire, mais contexte politique exige, ils auraient été obligés de dénoncer vertement. Maintenant, vu que l’image de Trudeau est entachée, les médias préfèrent, du moins pour un moment, l’ignorer.

  12. Apocalypse dit :

    @Achalante – 12:27

    ‘Au moins on a évité le pire.’

    Tout à d’accord! Andrew Scheer et les conservateurs ont été atroces pendant toute cette campagne, ils ne méritaient tout simplement pas la victoire.

    Heureusement, les Ontariens, suivant la mauvaise expérience avec Doug Ford, ont donné cette minorité aux libéraux.

    1. gl000001 dit :

      Ils sont atroces depuis que le Reform Party a squatté le parti. Même en Ontario, les conservateurs ne sont pas trop fidèle à leur chef.

      1. Henriette Latour dit :

        gl000001

        Avez-vous remarqué qu’ici comme aux États-Unis, les religieux ont squatté le parti conservateur de leur pays. Est-ce dire qu’ils comprennent qu’ils ne feraient élire personne s’ils s’en tenaient à la religion? Maxime Bernier a au moins eu le culot de créer son propre parti. Un squatteur est un parasite qui vit aux dépens de ceux qu’ils squattent.

      2. gl000001 dit :

        Bien vu comme dirait Haïku !
        Les religieux ecclésiastiques n’influencent plus la politique directement. Ils le font faire par des politiciens. Encore plus de chances de dégrader le message d’amour (!) de la religion 😉

      3. el_kabong dit :

        @henriette

        Un peu comme Bernie, quoi…

      4. dynopax dit :

        Et je dirais même plus: Bien vu!

        C’est bien le problème avec un mouvement politique qui s’est éloigné des progressistes, laissant le champs libre aux « Jesus Freaks » et autres mouvances radicales tels le Reform Party ou le Wild Rose. Eh bien, nous ne sommes pas dupes. Derrière l’écran de fumée projeté par le propret et fade Andrew se cache ces crétins engoncés dans le 20e siècle, plus particulièrement la première partie…

      5. Laurent Pierre dit :

        Les amerloques s’intéresser aux élections au Canada, pays socialisssssse à l’extrême? Sont occupés à plein temps à vénérer leur génial Potus.

      6. Henriette Latour dit :

        el_kabong

        Exactement.

  13. quinlope dit :

    Pour les Amerloques, une élection au Canada ou en Sierra Leone, quelle différence?

  14. Michel A Audette dit :

    Jen Gerson du Times n’est pas tendre envers Trudeau. https://www.nytimes.com/2019/10/22/opinion/justin-trudeau-election-win.html?action=click&module=Opinion&pgtype=Homepage . Quelques hauts faits…

    Rather, this prime minister, who has apparently lost track of how many times he darkened his skin for fun, is a blinkered frat boy.
    And if you were a Canadian voter suddenly troubled by such uncertainty, honestly, is this the guy you would pick again?

    1. Benton Fraser dit :

      Jen Gerson voit le Canada sous la lorgnette américaine.

      Personne au Canada pense que Trudeau est raciste…. même les racistes canadiens!

      1. Michel A Audette dit :

        Elle non plus. Elle est Canadienne d’ailleurs.
        No one seriously believes that Mr. Trudeau is or was a racist — at least not in a way that intends active malice.

  15. Gaétan Julien dit :

    Comment voulez voulez vous que les Américains ait un intérêt pour la campagne Canadienne, alors que même ici elle est passé presque inaperçu tellement elle était plate et sans enjeu majeur? De l’autre côté de la frontière c’est évidemment très différent car le moindre geste et dans le cas de Trumpy la moindre syllabe, peu engendrer des catastrophes incalculable…

  16. Jean dit :

    Il y a eu une élection au Canada ? Vous me l’apprenez

  17. Pierre S. dit :

    —————–

    Les publicités négatives et stupides à l’américaine servi par les conservateurs
    en fin de campagne ont possiblement levé le cœur d’un bon nombre d’électeurs.

  18. Yolande C. dit :

    Peu importe que les Américains nous ignorent, je suis tout particulièrement fière de la façon dont le Canadiennes et Canadiens assument leur démocratie.

    Des listes électorales bien faites gérées par Élections Canada, un bulletin de vote et un crayon, pas de vote électronique ou de machine à voter Diebold ou de Butterfly ballot.

    Pas de violence ni d’intimidation.

    Et puis on compte et s’il le faut, on recompte et les perdants concèdent et se rallient.

    Alors qu’ailleurs, dans de trop nombreux pays, le perdant, souvent avec raison, crie à la fraude et appelle au soulèvement.

    En passant, j’ai gagné mes élections dans Montarville et je suis assez heureuse du résultat global.

    Ce moment émouvant m’a soutiré quelques larmes :

    P.S. Il n’est pas sans intérêt de noter que le Parti conservateur a reçu 240 000 votes de plus de le PLC, mais 34 ou 35 sièges de plus au Parlement qui fait office de grands électeurs chez-nous.

    En respectant le ratio Canada-USA (1 pour 10), c’est sensiblement le même déséquilibre qu’en 2016 entre Donald Trump et Hillary Clinton.

    Peu s’en plaignent de ce que je peux lire.

    Par ailleurs, si Justin Trudeau avait changé le mode de scrutin, il se retrouverait en deuxième position comme l’explique Radio-Canada.

    https://ici.radio-canada.ca/info/2019/elections-federales/mode-scrutin-proportionnelle-mixte-compensatoire/

    Ceci me laisse croire que les réformes du mode de scrutin ne sont pas près d’aboutir au Canada.

    1. Benton Fraser dit :

      Mais Trump n’a pas été élu minoritaire!
      (Quoiqu’il ne s’est pas encore conduit en chef d’État….)

      Et je doute que Trudeau affirme qu’il a été élu par la majorité des canadiens….

      1. el_kabong dit :

        @benton fraser

        Avec 3M de votes de moins, on peut dire que le minable orangé a été « élu minoritaire »…

    2. gl000001 dit :

      Avec 55% de participation … c’est du grand n’importe quoi !! La gagnant (!) n’a su que rallier les moins démotivés !!

    3. danielm dit :

      @ Yolande C
      Merci au nom de tous les travailleuses et travailleurs d’élection qui, on doit ajouter, se sont coucher tard hier ou plutôt ce matin.

    4. Achalante dit :

      Au moins nos circonscriptions ne sont pas découpées de façon partisane. Et c’est bien qu’une région avec des intérêts très particuliers ne puisse pas les imposer au reste du pays.

      Si ce n’était pas du Bloc et du NPD, beaucoup plus de personnes auraient voté Libéral, et ceux-ci seraient majoritaires. Alors je crois que personne ne peut se plaindre du résultat.

      1. Pierre dit :

        @achalante
        C’est peut-être pas du découpage partisan mais je demeure dans le West Island et mon vote pour le bloc pèse pas fort…alors c’est tout comme…

  19. Alexander dit :

    Des félicitations de Trump, c’est pas désagréable à lire, compte tenu de toutes les méchancetés qu’il a déjà dites sur Justin dans le passé. C’est politiquement correct et c’est bien comme ça.

    Surprenant de la part d’un PM qui avait obtenu l’appui de M. Obama, ennemi juré de DT.

    Est-ce que Justin serait plus respecté qu’on pense chez nos voisins?

    Faut pas s’enflammer, chassez le naturel et il va revenir au galop.

    En attendant, on apprécie ce tweet.

    1. @Alexander « Est-ce que Justin serait plus respecté qu’on pense chez nos voisins? »

      Mise à part des adolescentes en Asie qui le trouvent ben cute, personne ne respecte Jusitn Trudeau.

      1. Pierre S. dit :

        ———————-

        Comme les abrutits qui meublent les rallys de  »tu sais qui »

      2. Alexander dit :

        @ Grosse Tétine

        C’est ce que je me disais en lisant Trump. “Chassez le naturel …”

        Mais, pour une fois, DT a écrit un texte diplomatiquement acceptable.

        Sûrement pas songé, mais acceptable.

        Mais en diplomatie, l’hypocrisie fait partie des conventions.

        Ça mérite d’être souligné.

      3. gl000001 dit :

        Les gens qui ne sont pas capables d’écrire son prénom sont les pires !!

      4. constella1 dit :

        Tétine
        Il semblerait qu’il en ait un au minimum puisqu’il a suggéré de choisir ce leader pour des raisons que vous savez à moins que vous n’ayez rien lu sur le sujet🙄Et j’ai nommé Obama
        Mais avec votre lunette peut- être est ce aussi un minus que sais-je
        ET
        Pusique vous soulevez cet aspect soit d’être cute je vous répondrai
        Est ce un réflexe de jalousie compte tenu de la grande différence entre vous et lui??

        Devinez laquelle🙄?

  20. Pierre S. dit :

    ———————

    Dites vous que présentement Trump a cruellement besoin d’amis.
    Et Justin Trudeau aussi d’ailleurs.

  21. quinlope dit :

    «P.S. Il n’est pas sans intérêt de noter que le Parti conservateur a reçu 240 000 votes de plus de le PLC, mais 34 ou 35 sièges de plus au Parlement qui «fait office de grands électeurs chez-nous».»

    À mon avis, le système des grands électeurs est bien différent de l’élection comté par comté.

  22. Pierre Lesage dit :

    A Washington, c’est probablement la Word serie qui attire davantage l,attention, que les world news

  23. La plus grande victoire des élections a été pour moi la défaite de Maxime Bernier…

    1. gl000001 dit :

      Dire qu’il y en a qui le voulaient comme chef des conserviteurs !!!

      1. el_kabong dit :

        Et c’est venu à 2 cheveux…

      2. gl000001 dit :

        Le parti aurait peut-être explosé avec Mad Max aux commandes (?).

  24. Richard Desrochers dit :

    Je me suis demandé si l’Ouest ou l’Alberta n’aurait pas envie, à défaut d’une sécession, de se créer un parti régional ou provincial, au niveau fédéral, du genre Bloc de l’Ouest ou Bloc albertain pour veiller sur ses intérêts. Ça rendrait vite le pays ingouvernable (pour autant qu’il ne le soit pas déjà) pour tout parti, et empêcherait peut-être à jamais un gouvernement majoritaire…

  25. Ziggy9361 dit :

    Félicitations!

  26. Pierre S. dit :

    —————

    Sur que ce que les conservateurs oublient dans leur analyses c’est que le vote
    progressiste s’est splitté sur 4 partis ( PV, NPD, PLC, BQ) Alors que le vote de droite
    n’avait que maxime Bernier pour lui grignoter quelques voix ici et là.

    Ceci dit, au NB, avec encore quelques années de gouvernement Higgs, ca risque de redevenir
    rouge libéral. Regardez combien un an de régime Ford a aidé Trudeau en Ontario. Et ce même si les
    conservateurs l’on complètement caché durant cette campagne, une stratégie assez minable merci.

    Reste Super Jason Kenney, un redneck catho qui a le charisme et le pouvoir de faire éclater ce pays.
    Parce que c’est exactement le portrait de la situation présentement … un pays éclaté, comme celui au sud.
    À la différence que pour nous, aucun parti n’était dirigé par un homme aussi dérangé et incompétent que Trump.

  27. titejasette dit :

    HS

    Rien que les meilleurs à la Maison brunâtre…

    President Trump spoke privately about replacing Acting Chief of Staff Mulvaney with Treasury Secretary Steven Mnuchin or Kellyanne Conway, according to Bloomberg.

  28. Pierre S. dit :

    ——————-

    Apres les avoir tous mit dehors il va rester qui ????
    Fou de voir que le problème est devant le miroir dans le cas de Trump.

  29. FlorentNaldeau dit :

    Les médias et citoyens états-uniens ne s’intéressent pas souvent aux élections dans les autres pays, à quelques exceptions près, comme Israël et encore; d’ailleurs, un grand nombre de citoyens s’intéressent peu à leurs propres élections nationales ou locales, alors ce qui se passe l’étranger, pffffttt!

    Il ne faut pas faire de comparaisons ou équivalences trop rapides entre les résultats de nos élections et celles des ÉU. Non seulement les systèmes politiques sont très différents (les grands électeurs ne sont pas l’équivalent exact d’une majorité acquise comté par comté), mais en plus au Sud il ne sont que deux partis à se disputer une portion substantielle du vote, avec un tiers parti qui ne gruge qu’un tout petit morceau et ne fait élire personne; leur parti vert a un peu le même effet que le PPC a eu ici, mais à gauche.

    Ici, on a un total de 5 partis qui se partagent une part vraiment non négligeable de l’électorat; la répartition sera donc nécessairement plus fragmentée qu’aux ÉU, surtout qu’il n’y en a qu’un qui se situe à droite.

    J’ai donc trouvé bien comique d’entendre AS ce matin pavoiser d’avoir reçu la pluralité du vote; comme DT et bien d’autres politiciens il ne choisit parmi les résultats que les chiffres qui font son affaire. Car au total, 62 % de la population canadienne n’a pas voté pour le PCC (j’ai inclus les Verts, qui ont quand même fait élire 3 députés mais pas le PPC, évincé des Communes).

    On pourrait donc taxer AS de faire bien peu de cas de la réalité quantitative et même d’être encore plus vantard que DT.

  30. Apocalypse dit :

    @FlorentNaldeau – 14:49

    ‘J’ai donc trouvé bien comique d’entendre AS ce matin pavoiser d’avoir reçu la pluralité du vote;’

    AS peut bien dire ce qu’il veut, après avoir fumé je ne sais quoi, mais la réalité est que le Parti Libéral a été bien ordinaire, et je suis gentil, pendant son premier mandat et AS et les conservateurs avaient une très bonne chance de prendre le pouvoir à Ottawa et comme vous savez, ils ont lamentablement échoué.

    AS a mené une campagne très, très ordinaire, et même atroce dans mon bouquin, et certain(e)s au Parti Conservateur devraient se poser de sérieuses questions sur son leadership. Désolé, mais c’est un politicien très ordinaire et ça ne va pas changer. Si vous avez une bonne solution de rechange dans les cartons: Go For It.

    Comme je disais ci-dessus, si Madame Ambrose était intéressé, il faudra la considérer. Elle a laissé une très belle impression pendant son interim.

  31. jeanfrancoiscouture dit :

    Voilà une raison de plus pour ne pas se préoccuper des craintifs qui, à tout bout de champ, quand quelque chose leur déplaît se mettent à clamer: «Mais qu’est-ce que les autres vont bien penser (ou dire) de nous?»
    Pour que l’on parle du Canada ou du Québec, car c’est souvent ici que l’on nous lance la mise en garde sur ce que «les autres» vont bien pouvoir dire de nous, il faut que le succès ou la catastrophe soit de calibre «big time major league». Ou encore qu’un quelconque colporteur de ragots bien branché casse du sucre sur notre dos dans des médias chez qui il a des contacts. Autrement, nous pouvons dormir bien tranquilles à l’abri de tous nos généreux consensus sociaux et avec nos petites discordes qui n’intéressent ni ne dérangent jamais «les autres» qui ont bien d’autres chats à fouetter..

  32. HS

    Un livre sortira le 19 novembre prochain
    Titre: A warning
    Auteur: anonyme

    Explosive book

    « Vowed to thwart trump’s worst inclinations »

    1. Anonymous Trump official who wrote New York Times op-ed has a book coming out

      https://www.cnn.com/2019/10/22/politics/anonymous-trump-official-book/index.html

      1. Haïku dit :

        marie4poches
        Merci pour le lien. En effet, très bonne nouvelle.

      2. @Haïku

        Oui et non. La nouvelle aurait été meilleure si l’auteur s’était identifié car il aurait eu plus de crédibilité.
        On sait tous comment réagit 45 aux  » anonymous « ….

  33. titejasette dit :

    HS

    Selon le Washington Post, l’ambassadeur par intérim William Taylor a témoigné devant le Congrès qu’on lui avait dit que la libération que l’aide militaire ukrainienne était subordonnée à des enquêtes sur les élections de 2016 et la famille Biden. En Anglais dans le texte : « he was told release of Ukrainian military aid was contingent on investigations into 2016 election and the Biden family »

  34. jcvirgil dit :

    Si cette élection était un référendum sur Trudeau à seulement 33% des suffrage,on peut dire qu’il l’a perdu complètement. 😎

    1. Benton Fraser dit :

      Mais c’est rare un référendum avec 6 choix de réponses!

      1. jcvirgil dit :

        Il y a ça en effet . .mai n’empêche que 67% des canadiens ont fait un autre choix, en plus de tous ceux qui ont choisi de demeurée chez eux.
        Comme on dit chez-nous, ça fait pas fort la poche 😎

      2. Benton Fraser dit :

        @jcvirgil

        Harper a bien été élu majoritaire avec moins de 25% de l’électorat…

        C’est ça la démocratie canadienne!

    2. Pierre dit :

      @jc Virgil
      C’est pour ça qu’il est minoritaire, et on sera bien mieux servis par les élus qu’un gouvernement majoritaire, et dans 2 ans on recommenceras…

  35. Serge Montpetit dit :

    Tant mieu.

  36. Syl20_65 dit :

     »Avez-vous remarqué qu’ici comme aux États-Unis, les religieux ont squatté le parti conservateur de leur pays.  » Henriette Latour

    Voilà le problème de la droite. Voulant gagner à tout prix, ils ont  »réuni » la droite en un seul partie. Ce qui a eu pour effet que les radicaux politico religieux évangélistes et les extrémistes suprémacistes blancs qui ont les plus grandes gueules ont infestés le seul parti de droite au Canada.

    1. Pierre dit :

      @syl_20
      Il faut rester aux aguets en temps car la démocratie est mise à dure épreuve par les groupes de la droite…

  37. Syl20_65 dit :

     »Si cette élection était un référendum sur Trudeau à seulement 33% des suffrage,on peut dire qu’il l’a perdu complètement. » jcvirgil

    En commençant une phrase par un  »si », on peut dire et raconter n’importe quoi. Le fait est que les progressistes ont 66% du vote.
    Les conservateurs minoritaires n’auraient pas survécu 1 an. On peut croire que le NPD et le Bloc sauront travailler avec les libéraux. Le NPD sera en pleine campagne pour remplacer leur chef et le Bloc n’a aucun intérêt à renverser le gouvernement. Tant qu’aux conservateurs régressifs, ils vont continués dans leur campagnes négatives insignifiantes et improductives et leur braillage idéologique. C’est tout ce qu’ils savent faire de toute façon. Il faudra vous y faire.

    1. jcvirgil dit :

      Tu.me prends vraiment pour un conservateur , j’en reviens pas 😂

    2. Le Vigilant dit :

      Pas surprenant au Québec, la devise « à Gauche Toute! » avec la promotion de la Philosophie « Culture de Mort ».
      Lavage de cerveaux dans les CEGEP et Universités avec la drogue récréative en prime!
      Tout le monde pense pareil avec artistes et journalistes sans aucune contrepartie.
      Jagmeet accapare excessivement le temps d’antenne en fin de soirée électorale. Scheer a pu prononcer à peine 2 phrases et Trudeau s’amène. Vive la Démocratie à la sauce Bloquiste!

      1. Benton Fraser dit :

        Au Québec, le gouvernement élu caquiste est de droite et le Bloc s’est « inspiré » de la CAQ pour regagner des sièges et le NPD a pris tout une débarque!

        Méchant Québec gauchiste!

        Comme quoi, lorsqu’on est très à droite, tout le reste vous apparaît à gauche!!!

      2. Lecteur-curieux dit :

        Ce n’était absolument pas mon vécu dans mon temps et tiens un jeune parent allait au Cégep considéré comme le plus à gauche du Québec. Il a certaines affinités avec la gauche mais vraiment pas sur toute la ligne.

        Et c’est aussi le cas pour leurs enseignants plus diversifiés qu’on nous le laisse croire. Nous évidemment c’était l’inverse avec HEC Montréal mais même des amies gauchistes à tendance péquiste vont y faire un certificat.

        Selon mon vécu c’est de la bullshit ce que vous racontez et ce que raconte Bock- Côté aussi qui joue les grands intellos. À l’UQAM va voir les Citadins tabarn.k. Il est sociologue bien en général cela penche à gauche mais lui est conservateur.

        Un prof d’économie à HEC-Montréal par contre cela penche pas mal à droite.

        Même au cégep c’était de même, le prof de politique internationale on pouvait bien le voir comme un communiste ou un marxiste donc un gauchiste assumé, le prof de microéconomie lui était disons surtout libéral classique, un prof de comptabilité lui était président du syndicat tout en étant un comptable agréé. Bien oui cela ne veut rien dire.

        En philo eux allaient bien au-delà et des profs de français aussi sans qu’on sache pour qui ils votaient.

        La  » culture de mort « , coudonc êtes-vous un pro-vie avec des groupes religieux ?

        Si on parlait de Nietzsche ou Georges Bataille ou de Freud là on parlait de philo intéressante. Je ne peux pas savoir pour les générations présentes sauf quelques-uns qui écrivent parfois dans les médias ou Sol Zanetti de Québec Solidaire, très différent de nos profs de notre génération comme façon de penser mais avec le même côté intello.

        Être plutôt à droite et rêver à l’UQAM tout en étant conservateur. Cela ne fitte pas ou au moins on se dirige en sciences de la gestion ou on se tient avec les athlètes.

        Bon il faut défaire les clichés ? Acceptez vos choix et d’être minoritaire. Comme un homme smart qui va travailler comme infirmier, presque juste avec des femmes, le bonheur total s’il a le profil et c’était déjà le cas dans les années ’60.

        Pareil aussi pour des danseurs de ballet où le cliché les font passer pour des homosexuels et bien non pas tous et au surplus s’il y en a cela fait juste plus de femmes pour les hétérosexuels.

        Si tes enfants veulent aller dans une école secondaire privée élitiste et que tu as l’argent. Go fort It. Mais ensuite certains se transforment en gauchistes ? Life is Life, live is Life.

        La culture présente dans mon époque jeune adulte ou fin d’ado, Charlebois la chantait sur son album Dense. Même si pas tout le monde écoutait cela.

      3. Lecteur-curieux dit :

        Il décrivait parfaitement le système et la culture d’alors. Les yuppies bourgeois BCBG qui se disent progressistes mais qui sont en fait conservateurs. Mais leur bourgeoisie est moins hypocrite que celle qui suivra plus tard avec les bobos.

        Peu importe, chaque époque ses défis. Et Charlebois était-il lui-même devenu un bourgeois où il faisait une critique sociale ? Les deux en même temps?

        Tout le monde a des paradoxes mais cela manque maintenant d’humour.

        https://youtu.be/KmU7Qa6ZrmM

      4. Lecteur-curieux dit :

        @Fraser

        Et pour les conservateurs d’Adrien Pouliot la CAQ est un parti de gauche économique. Donc ouvert à l’interventionnisme.

        Alors que pour nos communistes du temps du Cégep Parizeau et Landry pro libre-échange étaient de droite. Le capitalisme d’ État reste du capitalisme.

        C’est toujours une question de mapping. Ou de convention qui est à gauche ou à droite.

        Pour moi le parti de Pouliot est plus un parti à tendance libertarienne ou néolibérale. Maxime Bernier a de cela aussi mais il a ajouté le populisme à la sauce Trump.

        La CAQ c’est un parti conservateur Light et technocrate aussi qui aime jouer dans les structures comme pour les commissions scolaires. Son nationalisme est aussi plus identitaire que celui qu’une certaine gauche au PQ voulait avoir et en partie rendue chez Québec Solidaire.

        Le PLQ est en théorie un parti libéral mais il est aussi un part bourgeois, affairiste et opportuniste.

        Le PQ est souverainiste au départ et voulait aussi un genre de sociale-démocratie mais cela ne s’est pas pleinement concrétisé. Mais pas juste par leur faute Reagan et Thatcher ont nuit à cela.

        Québec Solidaire a un programme à long terme très socialiste même si cela reste de l’économie mixte ce n’est pas à 100% l’ État et les gens de gauche radicale peuvent être avec eux. Bien oui des marxistes et communistes plus âgés qui acceptaient l’étiquette eux. Mais qui savent qu’elle est mal vue.

        N’empêche qu’ils sont avec Greta mais aussi avec Extinction Rébellion. La gauche radicale est un passage obligé pour atteindre l’équilibre. Comme dans le syndicalisme il s’agit d’un rapport de force. C’est de même que cela marche. Et donc les utopistes sont ceux qui croyaient au partenariat patrons et employés, la gestion participative, la pyramide inversée, le management vraiment renouvelé. Pour les syndicats, ils ont conclu à une arnaque et ils sont revenus à une forme de syndicalisme de combat. Mais pour certains ils sont trop sages. Et être dans Québec Solidaire c’est aussi être complice du système.

        Sont-ils vraiment à gauche ? Oui mais savent qu’il faut faire des compromis sauf que cela passe par une lutte constante.

        Alors qu’une philosophie du partenariat justement pas besoin d’aller dans la rue les gens sont plus à travailler ensemble ou à négocier à des tables ou sur des comités et sont vraiment impliqués et non pas une affaire d’organiser des consultations bidons alors que les décisions sont déjà prises.

        Des patrons vraiment en partenariat avec leurs employés ? Il y en a mais vraiment pas assez.

        Et dans le secteur public, la métaphore de la domination plus celle de la machine entre autres s’appliquent fortement. Ils ou elles se font presser le citron notamment en santé et en éducation.

        Legault et sa vision de l’éducation et des profs ? Pas forte.

        En santé prenons le PLQ s’il y a quelque temps avec les médecins Bolduc, Barrette et Couillard. La santé aurait été mieux avec un Ministre péquiste et surveillé par un Québec Solidaire genre Amir Khadir. Bolduc cela en est un beau qui déformait les principes de la qualité totale.

        Chaque parti a ses qualités et défauts mais on nous oblige à en choisir un pour gouverner. Alors qu’on aurait besoin de tout le monde. Ce n’est pas dans notre culture.

        Legault lui qui imagine que l’argent est la cause des problèmes des enseignants alors qu’une minorité ont ce profil. Bien sûr tout le monde veut une bonne rémunération mais ils ont le S du RIASEC plus forts alors que Legault a le C, conventionnel et le E entrepreneur plus forts.

        Ils sont tous à vouloir construire le monde à leur image plutôt que de s’adapter à la population. Ils arrivent avec leur plan. Écoutez la population pour de vrai et répondez aux besoins. Oui il faut planifier mais il faut surtout naviguer ou piloter. Mener le navire à bon port et la destination finale peut toujours changer en cours de route ou l’itinéraire ou la durée du trajet. L’avenir reste imprévisible. Une dose de linéarité mais au global il en faut beaucoup moins.

  38. Syl20_65 dit :

     »Mise à part des adolescentes en Asie qui le trouvent ben cute, personne ne respecte Jusitn Trudeau. » Le furoncle

    Dans ta gang de pauvres déplorables sans doute mais il y a des gens éduqués et érudits qui savent reconnaître ses qualités.
    Et tu fais quoi des beaux mots d’amour que ta racaille agresseur sexuel en série lui a envoyée? Misère!

    1. constella1 dit :

      Syl 20_65
      D’accord avec tous vos arguements et réponses
      Pour votre réponse à Tétine (adolescentes)je lui ai donné l’exemple de Obama

  39. fylouz29 dit :

    Le Donald félicite Justine. Vous êtes foutus.

  40. Igreck dit :

    Permettez que je reprenne un commentaire que j’ai formulé dans le blogue « Où sont les Américains ? »

    L’esprit des Étatsuniens est tellement obtus que des millions d’entre eux croient que la Terre est plate !?! Ils se fichent tellement de ce qui se passe ailleurs qu’ils ne mesurent pas à quel point le Moron à la tête de leur gouvernement est la risée du Monde.
    Cela ne les empêchent cependant pas de foutre le bordel un peu partout sur la planète à cause de leur ignorance et de leur con descendance.

    L’école du Dimanche leur apprend que l’histoire humaine a 6 000 ans et qu’il est inutile de protéger l’environnement car « Jesus » va revenir faire le ménage et leur donner une Terre Nouvelle. Ils s’estiment porteur de la mission divine de civiliser les autres peuples.

  41. galgator dit :

    Je ne suis même pas surpris. La plupart (pas tous!) des américains ont toujours été centré sur eux mêmes. Alors, tant que ça touche pas directement leur quotidien, ils n’ont n’en rien à foutre! Ça ne changera sûrement pas aujourd’hui.

  42. citoyen dit :

    le système électoral canadien favorise le parti libéral et le système électoral américain favorise les républicains.

    1. Benton Fraser dit :

      Le problème est plutôt que le discours conservateur ne rassemble qu’un minorité de citoyens et est polarisant sur certains points majeurs….

  43. citoyen dit :

    que cela soit aux états-unis ou au canada, les élections sont gelées dans le temps.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :