Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

«Si ces allégations sont vraies, nous croyons que ces actions représentent un délit passible d’un impeachment.» Cette phrase fait partie d’une tribune publiée hier soir dans le Washington Post et signée par sept nouveaux représentants démocrates ayant servi dans l’armée ou les services du renseignement, dont au moins deux, Mikie Sherrill (New Jersey) et Abigail Spanberger (Virginie), sont parmi les plus modérés du groupe démocrate de la Chambre des représentants.

Elle est publiée sous le titre suivant : «Ces allégations sont une menace à tout ce que nous avons juré de défendre.» Et elle représente vraisemblablement un point de bascule pour ce qui concerne l’impeachment (la mise en accusation) de Donald Trump par les démocrates de la Chambre dans le cadre d’une procédure de destitution.

Les allégations dont parlent les signataires de la tribune sont les suivantes : Donald Trump aurait utilisé sa position en tant que président des États-Unis pour forcer un dirigeant étranger à enquêter sur un rival politique, et il aurait utilisé l’argent des contribuables comme levier afin d’obtenir ce qu’il désirait.

Donald Trump a admis dimanche avoir parlé de Joe Biden et de corruption lors d’une conversation téléphonique avec son homologue ukrainien Volodymyr Zerensky, le 25 juillet dernier. Mais il a nié avoir utilisé une aide de 391 millions de dollars promise à l’Ukraine par les États-Unis pour convaincre Zerensky de lancer une enquête pour trouver des informations négatives sur l’ancien vice-président et son fils Hunter, qui a siégé au sein du conseil d’une société d’énergie ukrainienne de 2014 à 2016.

Or, selon des articles publiés aujourd’hui par le Post et le New York Times, Donald Trump a personnellement ordonné à son personnel de bloquer l’aide à l’Ukraine dans les jours qui ont précédé l’appel téléphonique du 25 juillet. Le président aurait passé cet ordre au directeur de cabinet de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, qui l’aurait relayé aux responsables appropriés.

Rappelons que l’appel du 25 juillet fait partie des actes dénoncés par un lanceur d’alerte issu du renseignement américain dans une plainte déposée le 12 août dernier auprès de l’inspecteur général des services de renseignement américains. Le président de la commission du Renseignement de la Chambre tente en vain de connaître la nature de cette plainte dont il aurait dû déjà être informé selon la loi.

Ces informations tombent avant la tenue d’une réunion prévue à 16 h des représentants de la Chambre où la question de l’impeachment de Donald Trump sera au menu. Le Post rapporte que la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, prend le pouls de ses principaux lieutenants pour déterminer si le temps est bel et bien venu de mettre en accusation un président qui semble se croire au-dessus des lois. Elle s’est opposée jusqu’ici à une telle procédure.

Chez les républicains, seul Mitt Romney, sénateur de l’Utah, s’est inquiété publiquement des faits allégués. Les faits reconnus, y compris les démarches de l’avocat personnel de Donald Trump, Rudolph Giuliani, auprès du gouvernement russe, sont déjà accablants. Les démocrates se sentent peut-être aujourd’hui à l’aise de laisser aux sénateurs républicains, qui auraient le dernier mot dans une procédure de destitution, le défi de défendre le comportement d’un criminel présumé doublé d’un traître peut-être récidiviste.

Autre fait remarquable : Donald Trump aurait sollicité l’interférence d’un pays étranger pour l’aider dans sa réélection le lendemain de l’audition de Robert Mueller devant la Chambre sur l’affaire russe. Loin de sentir le besoin de ne pas répéter le scénario de 2016, il se serait cru autorisé à en remettre. Voilà le comportement que les démocrates se trouveraient à accepter s’ils ne lançaient pas une procédure de destitution contre le 45e président.

(Photo AP)

139 réflexions sur “Impeachment : le point de bascule

  1. V-12 dit :

    Bill Clinton a vu des procédures engagées contre lui pour cause originale de blowjob.

    Et les démocrates, 20 ans plus tard, hésitent pour des choses 100 fois pires?

    Pas croyable.

    1. Pierre dit :

      @v-12
      C’est ça les USA c’est horrible un blow job, versus trahir à répétition ton pays…mais un jour il vas glisser et se la péter sa geulle de merde 💩

    2. kelvinator dit :

      Mueller n’avait pas fait d’accusation d’entrave, mais la situation actuelle est différente.

    3. Benton Fraser dit :

      Un partisan sudiste républicain disait:
      « C’est sans doute un menteur, un raciste et un escroc mais au moins, il sauve des bébés! »

      Un blowjob, d’une certaine façon, c’est une forme d’avortement!!!

      1. Haïku dit :

        Benton Fraser
        😉😉👌 !

  2. Michèle dit :

    Ça sent la soupe chaude. Ça continue de sortir au compte-gouttes. On se croise les doigts 🤞🏻pour que quelque chose aboutisse.

  3. Mistigrinet dit :

    Je regarde de çi de là les photos de donald trump depuis quelques mois et je le trouve accablé, vieilli, à l’allure grogronne, frustrée ou dépitée. Et en même temps je pense à adolf hitler au lendemain de la défaite de Stalingrad en Russie, et j’y trouve un point commun à ces deux situations : dans les deux cas la période des offensives (avoir le contrôle, en mener large) venaient de se terminer, alors que la période d’être sur la défensive s’amenait … jusqu’à la défaite finale.

    Il y a peut-être de l’espoir après tout.

    1. Igreck dit :

      @Mistigrinet
      Faisant allusion à Hitler dans ses « Protocoles de Kransberg », Albert Speer écrivait : « Il a été un de ces phénomènes inexplicables qui se produisent à des intervalles espacés dans l’humanité. »

    2. Benton Fraser dit :

      Il semble beaucoup abuser de la machine a bronzage ces derniers temps….

  4. Martin cote dit :

    Il se pense tout-puissant et au-dessus de toutes lois…..seulement qu’à le voir aller aux Nations-Unies…..l’air arrogant, défiant et accusant Biden et son fils comme défense ………Mueller n’avait pas totalement fait son travail et maintenant les démocrates doivent absolument enclencher le processus d’impeachment….sinon la constitution américaine va prendre le bord et un criminel comme Trump pourra continuer à agir à sa guise pour arriver à ses fins …

    1. Guy Pelletier dit :

      @Martin cote dit :
      24/09/2019 à 07:21
      C’est en effet là dessus que les Democrates doivent taper le plus. Le contournement de la constitution des USA et des contres-pouvoirs pour donner au président une puissance sans limite que ne peuvent plus limiter les organismes sensés le faire. Le Congrès quasiment devenu inutile. Ce que voulaient faire depuis bien longtemps les Républicains.Que dire d’un procureur général des USA loyal au président au détriment du gouvernement et du peuple américain dont il doit sa loyauté, qui prétend devoir protéger avant tout le président au détriment de la vérité.

      La question devra être: Est-ce que oui ou non Donald Trump aidé des Républicains ont contournés la constitution des USA protégeant les institutions d’abus de pouvoir de la présidence? Si c’est le cas nul doute que la destitution de Donald Trump soit nécessaire. Tant qu’aux Républicains ils auraient des comptes a livrer à la population qui n’a jamais conviée un parti politique ni un président a contourner la constitution de leur pays……

  5. Hilarion Lefuneste dit :

    Impeachment: aucune chance de passer, sera bloqué par les républicains, D. Trump va en sortir encore plus fort et ils peuvent « kiss the 2020 election goodbye »

    1. kelvinator dit :

      Mais face à des preuves aussi flagrante, ce n’est pas comme le rapport Mueller. Les républicains auront plus de difficulté à le défendre face aux électeurs centristes, parce que les conservateurs bigot sont déjà vendu à lui…

  6. Gilbert Duquette dit :

    Il n’y aura pas d’impeachment. La raison de cela ayant été couverte par M. Boivert (Cours fédérales et nominations partisanes)

    La nomination des juges aux divers paliers de la justice remodèlera pour des années à venir la société Américaine ce tant au niveau social, environnemental qu’économique. Les républicains font le pari suivant : Trump en dépit de tout ce qu’il fait pour ternir voir détruire la fonction de POTUS a plus de chance d’être réélu (procédure d’impeachment ou non) que n’importe quel autre républicain.

    Les dommages causés par Trump à la politique Américaines ne seront que temporaire tandis que la nominations des juges elle est permanente et à beaucoup plus d’impact sur le long terme qu’un mandat de 8 ans sur le remodelage de la société Américaine.

    1. Richard Hétu dit :

      Sauf respect, il n’y a aucun rapport entre le sujet traité dans ce billet et les nominations des juges.

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ M. Hétu

        Ce que je veut dire, c’est que les républicains y trouvent leurs comptent avec Trump. Oui la procédure peut-être enclanchée mais elle n’a aucune chance d’être votée pour une destitution au sénat.

      2. J.C.Virgil dit :

        Celui qui préside au procès du président devant le Sénat n’est-il pas le juge qui préside à la Cour Suprême des États-Unis ? De plus les deux tiers des voix des sénateurs sont requises pour que le président soit destitué.

        Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un long chemin qui n’a pas grand chance d’aboutir. Les démocrates auraient tout intérêt à démontrer par des faits l’incompétence totale de son gouvernement et comment cette incompétence se traduit dans la vie de tous les jours des électeurs américains au lieu de poursuivre cette chimère qui n’a aucune chance d’aboutir.

      3. simonolivier dit :

        @JC oui celui qui préside le procès au Sénat est le Juge-en-Chef Roberts. Toutefois, il n’a pas le droit de voter pour ou contre la destitution. Il ne peut pas émettre d’opinion. Son rôle est celui d’un juge d’une Cour pénale soit d’assurer le bon fonctionnement. Roberts est conservateur mais il est très à cheval sur les processus. Oui ca prend les 2/3 du Sénat et vous avez raison ca ne passera pas. Sauf que, ca va devenir une patate chaude pour plusieurs sénateurs républicains de défendre Trump. Il y a 5 à 6 de ces sénateurs qui font face à des luttes très serrées pour leur réélection. Si les démocrates perdent la présidence mais peuvent s’assurer le contrôle des deux chambres, ils pourront mettre un frein aux follies de tiny tout en arrêtant la nomination de juges ultra-conservateurs

    2. J.C.Virgil dit :

      C’est en plein ça .De plus les démocrates ne s’entendent pas entre eux sur la stratégie à employer pour se débarrasser de la chose. Dans le fond la majorité des Américains, en vertu de leur système politique désuet ont cru que c’Était une bonne idée d’avoir un milliardaire véreux pour dirigé le pays.

      Ils ne se surprennent donc pas qu’il agisse en milliardaire véreux comme dit l »adage *What tou see is what you get*.

    3. Guy Pelletier dit :

      @Gilbert Duquette dit :
      24/09/2019 à 07:42
      Tout à fait, mais si les motifs pour démettre le président lancer l’impeachment porteraient sur les abus de pouvoir de cette présidence ayant contournée les protections des doubles pouvoir libellés dans la constitution pour empêcher un président d’abuser de son pouvoir ils mettraient à mal pas seulement le président mais aussi les Républicains ayant permis que cela arrive. Républicains qui ont données carte blanche à Trump entrain de réaliser une parti leur agenda politique de donner toute puissance au président des USA. On s’entends d’un président Républicains seulement en installant partout dans les organismes dépendant du gouvernement dans les cours de justices leurs hommes pour s’assurer d’une main mise sur le gouvernement et ses organismes a très long termes. Neutralisant les futures présidences d’un président Democrate………….

      Si cela n’est pas un abus de pouvoir qui donne toute puissance à un seul parti politique on se demande bien ce que c’est……..

      Le président des USA a-t-il à de nombreuses reprises contourné la constitution des USA et abusé de son pouvoir…….Là est la question!!!!

  7. ghislain1957 dit :

    « Loin de sentir le besoin de ne pas répéter le scénario de 2016, il se serait cru autorisé à en remettre. »

    Et avec l’élection de 2020 qui s’en vient, la baisse de popularité du gros dans certains segments de sa vase électorale (fermiers, ouvriers, etc.), vous pouvez vous attendre à voir et entendre parler de plus en plus de crocheries venant du gros clown.

    Les élus sont là pour protéger la constitution et l’état de droit, mais on dirait que d’être réélus passe devant ces objectifs. Si les démocrates ont vraiment à cœur la protection de leur pays, qu’ils déclenchent la procédure de destitution MAINTENANT!.

    1. Louise dit :

      « Si les démocrates ont vraiment à cœur la protection de leur pays, qu’ils déclenchent la procédure de destitution MAINTENANT!. »

      Tout à fait d’accord avec vous Ghislain.
      Ça fait trois ans que les américains se font raconter des mensonges, il est temps qu’ils connaissent la vérité au moins sur cet enjeu.
      Ce sera à eux de juger leur président aux prochaines élections puisqu’on sait qu’Ils ne pourront pas compter sur les élus républicains pour le faire.

    2. Michèle dit :

      Question:
      Se pourrait-il que les démocrates ‘étirent le temps’ avant d’enclencher une procédure de destitution? Sachant que ça ne passerait pas au Sénat de toute façon, ils voudraient se rapprocher de la période électorale afin d’étaler au grand public tous les actes illégaux produits par tiny, ce qui aurait un impact plus immédiat (plus près des élections)?

      1. Dekessey dit :

        C’est aussi mon impression.

      2. Gaétan Julien dit :

        C’est exactement ce que les démocrates modérés veulent faire, alimenter le feu mais sans jamais l’embraser juste pour que Trumpy soit toujours sur le qui vive et jamais complètement rassuré, malheureusement ils y’en as qui sont trop pressé et leur acharnement risque de transformer Trump en martyre et exciter tout ses partisans pour finalement lui permettre de remporter la victoire…

  8. franlabrecque dit :

    L’abruti orange a toujours fait ce qu’il voulait depuis son enfance en défiant tout le monde donc ce n’est qu’une continuité. Insultes, mensonges etc. Ca passe tout le temps….avec sa vase ignorante qui croit tout ce qu’il dit.

    1. Louise dit :

      franlabrecque

      « Ça passe tout le temps….avec sa vase ignorante qui croit tout ce qu’il dit. »

      C’est vrai ça mais il n’y a pas que sa base qui ira aux urnes en 2020. Il y a une base solide du côté démocrate aussi et tous les indécis qui n’ont pas perdu leur capacité de discernement et qui vont certainement réagir aux révélations qui ne manqueront pas de sortir publiquement s’il y a une procédure d’impeachment.

      Il FAUT qu’il se passe quelque chose pour arrêter cet escroc et l’empêcher de faire encore plus de mal à son pays.

  9. spritzer dit :

    « Les faits reconnus, y compris les démarches de l’avocat personnel de Donald Trump, Rudolph Giuliani, auprès du gouvernement russe, sont déjà accablants. »

    La Russie vous obsède ou c’est moi qui ai mal compris. 😉

    1. kelvinator dit :

      Obsédé? Pour avoir parlé d’un fait qui plombe la présidence de Trump depuis le début?
      Comment peut-on être obsédé en simplement rapporter un fait en lien avec la nouvelle?

      Ce n’est pas tout le monde qui est prêt à absoudre Putin comme vous.

      1. spritzer dit :

        @kelvinator

        Est-ce que Giuliani à fait des démarches auprès du gouvernement russe, comme la phrase le dit, ou du gouvernement ukrainien?

    2. Benton Fraser dit :

      Je crois plutôt que Poutine vous obsède….

      1. spritzer dit :

        @Benton Fraser

        Vous n’avez pas tout à fait tord.

  10. titejasette dit :

    Les points d’ombre à être expliqués par l’équipe de mafiosi

    – Donald Trump a personnellement ordonné à son personnel de bloquer l’aide à l’Ukraine. Quelles sont les raisons derrière la suspension des sous ? « Le président aurait passé cet ordre au directeur de cabinet de la Maison-Blanche, Mick Mulvaney, qui l’aurait relayé aux responsables appropriés » Mick Mulvaney et les responsables sont priés de passer au parloir…

    – « …un lanceur d’alerte issu du renseignement américain a déposé une plainte le 12 août dernier auprès de l’inspecteur général des services de renseignement américains. Le président de la commission du Renseignement de la Chambre tente en vain de connaître la nature de cette plainte dont il aurait dû déjà être informé selon la loi. » Les personnes suivantes devraient venir témoigner au parloir, par subpoena.

    « C’est quand même Atkinson qui a informé le Congrès, le 12 septembre dernier, de l’existence de ce signalement «crédible» qui constitue à ses yeux un «problème urgent». Selon la loi, le directeur du Renseignement national aurait dû lui-même fournir aux commissions du Renseignement du Sénat et de la Chambre les détails de la plainte sept jours après l’ouverture de l’enquête de l’inspecteur général.

    Joseph McGuire, directeur du Renseignement national par intérim, a refusé de le faire, au prétexte que le sujet de la plainte ne concerne pas un membre de la communauté du renseignement. Il a consulté le ministère de la Justice de William Barr sur cette question avant de refuser de collaborer avec le Congrès.

    McGuire doit participer le 26 septembre à une audition publique devant la commission du Renseignement de la Chambre. »

    @ Hilarion Lefuneste – « Impeachment: aucune chance de passer, sera bloqué par les républicains »
    L’idée ce n’est pas d’aboutir à l’impeachment. L’idée c’est de montrer au peuple « le comportement d’un criminel présumé, un traître peut-être récidiviste. »

    Les faits seront connus disons dans 6 à 10 mois, juste avant les élections. C’est tiguidou laï laï !

  11. Voici un extrait vidéo de Joe Biden qui raconte tout bonnement avoir fait la même chose que l’on accuse Donald Trump, sans preuves soit dit en passant, d’avoir fait. Ça dure une trentaine de seconde tout au plus.
    http://youtu.be/Q0_AqpdwqK4?t=3145

    On résume cette histoire en bref :

    1. Après avoir été nommé vice-président par Obama, le fils de Biden, qui n’a pas la même moindre qualification ou expertise dans le secteur énergétique s’est fait offrir un million de dollars par une compagnie énergétique Ukrainienne pour… quelque chose.

    2. Lorsque le gouvernement Ukrainien a commencé a jeté un coup d’œil sur cette corruption grotesque, Biden a menacé de ne pas remettre le milliard de dollars en aide humanitaire à l’Ukraine si le procureur général qui enquêtait sur son fils. La preuve est dans la vidéo que j’ai copiée au début de mon message.

    3. Trump a demandé à l’Ukraine de mettre au clair cette histoire.

    Donc des trois éléments que je viens de décrire, dites-moi où est le scandale?

    1. J.C.Virgil dit :

      Peut-être dans le chantage de bloquer l’aide à l’Ukraine jusqu’à ce que ses dirigeants se soient conformés aux désirs du président. Ça fait *businness man* retors mais ce n’est pas ce qu’on attend d’un POTUS, en plus d’être contre la loi.

      Le problème est que Trump se croit tout permis. L’avenir dira s’il a raison.

    2. treblig dit :

      @grosse tétine

      -Trump a demandé à l’Ukraine de mettre au clair cette histoire…

      Mouhahaha… Trump n ‘est pas intéressé par la vérité. Il veut simplement salir son adversaire politique et est prêts à toutes les bassesses pour y arriver.

    3. gl000001 dit :

      Ben alors, il ne fallait pas laisser passer ça à l’époque. Maintenant, on a la chance d’arrêter quelqu’un qui fait bien pire de par sa position.

    4. Layla dit :

      @Grosse Tetine

      Selon votre perception cette histoire d’impeachment met en cause ce que Biden a fait de plusss pire que DT.
      Ma perception c’est que la procédure d’impeachment n’arrive pas après cette histoire non elle vient après des comportements de plus en plus déviants de ce président qui use et abuse de son pouvoir, qui multiplie les actes répréhensibles, qui impose la loi du silence qui bafoue tous les pouvoirs du Congres, et autres institutions au vu et au su de tout le monde.

      En toute conscience dites moi qu’il a le droit d’imposer à tout le monde le silence,
      En toute conscience dites moi que « cette présidence » a le droit de bafouer les lois en place.
      En toute conscience dites moi que ce président doit continuer à gérer ce pays.

      Si vous répondez oui à ces trois énoncés c’est selon votre perception, et ma foi je renonce à vous convaincre, qui suis-je pour vous imposer ma perception. Layla

    5. ghislain1957 dit :

      @ Gros Toton

      « Donc des trois éléments que je viens de décrire, dites-moi où est le scandale? »

      Le scandale c’est que des morons comme vous continuent de supporter un fraudeur, un voleur, un « pussy grabber », un pédophile supposément élu de Dieu!

      That’s it!

    6. Madalton dit :

      Voir un autre côté de la médaille. Le G7 et les pays européens demandaient la démission du procureur ukrainien aussi.

      https://www.politicususa.com/2019/09/23/sen-murphy-shuts-down-trump-laughable-biden-conspiracy-theory.html

    7. Layla dit :

      @Grosse Tetine

      Désolée je viens de constater que je n’avais pas copier tout mon post a mon 9:05

      Vous écrivez « On résume cette histoire en bref »

      Ce que vous nous racontez ce n’est pas l’histoire qui nous préoccupe. Ce que vous nous racontez c’est une histoire qui aurait pu servir à l’impeachment d’un Vice President, pas celle de l’impeachment de « cette présidence ».
      Ce que vous nous raconter c’est histoire qui pourrait empêcher J.Biden de devenir le gagnant de la primaire démocrate.

      Vous noyez le poisson, point barre, mais c’est votre perception de cette histoire.

      1. simonolivier dit :

        @Layla Comme d’habitude, Benji, euh Tétine, en fait ce personnage qui change régulièrement de pseudo est encore confus. Comme les plus aveugles trumpistes il confond tout. Au lieu de voir deux situations incorrectes, il voit un démocrate qui aurait commis un impair donc ca justifierait la conduite illégale de l’autre. Essayez cette défense devant un juge. Oui votre honneur je roulais à 100 dans une zone de 70 mais les autres aussi….

    8. kelvinator dit :

      Vous régurgitez très bien la désinformation conservatrice, bravo.
      Comem ça, ça vous évite de penser pr vous même et de parler de chose que vous maitrisez…

    9. Benton Fraser dit :

      L’ordre chronologique des faits ne concorde pas dans votre histoire….

    10. Gilbert Duquette dit :

      @ La Tétine,

      Si au minimum vous seriez cohérent dans la chronologie des évènements et ne preniez pas de liberté avec la réalité des faits, alors là vous seriez un interlocuteur pertinent.

      De 1. Joe Biden fut nommé V-P des USA en 2009 et était le candidat pré-senti car il était sur le ticket de M. Obama lors de la campagne présidentielle. Soit 5 ans avant qu’hunter soit nommé sur le comité de direction de Burisma group.

      De 2 : Joe Biden mettait de la pression sur l’Ukraine ce en concert avec l’U.E. (oups vous avez oublié ce point tout de même très important n’est-ce pas)

      De 3- Trump a demandé à un gouvernement Étranger d’enquêter sur un candidat adverse à la Présidence. Là est la différence ne trouvez-vous pas???

      Maintenant pourquoi votre histoire ne tient pas debout. Il aurait fallu que depuis 2008, Joe Biden se porte candidat à la V-P des USA pour 5-6 ans plus tard, faire pression sur une compagnie privée pour qu’elle embauche son fils.

      Il aurait fallu que M. Biden convainque les dirigeants de l’U.E. d’entrer de plein pied dans ce scénario pour faire pression à deux (USA-U.E) sur l’Ukraine ce dans l’unique but de favorise son fils Hunter.

      Et maintenant le clou dans le cercueil de votre théorie.

      8 décembre 2015 : M. Biden s’est de nouveau rendu à Kiev et a dénoncé la corruption bureaucratique qui, selon lui, mange l’Ukraine « comme un cancer ». M. Biden a menacé de suspendre les garanties de prêts à moins que le principal procureur ukrainien, Viktor Shokin, qui avait été largement accusé de corruption, ne soit démis de ses fonctions.

      Shokin avait enquêté sur Burisma, mais l’enquête était arrêtée au moment où M. Biden a demandé le renvoi du procureur, a rapporté M. Bloomberg plus tôt cette année, citant un ancien responsable ukrainien.

      29 mars 2016 : Le Parlement ukrainien a voté la destitution de Shokin.

      Bon pour faire clair : l’enquête était arrêtée au moment où M. Biden a demandé le renvoi du procureur, alors pourquoi aurait-il fait pression sur un procureur si l’enquête était complétée ou à tout le moins en veilleuse. Et que cette enquête une fois terminée a lavé de tout soupçon M. Hunter Biden???

  12. kyrahplatane dit :

    trump va finir par le rencontrer son Waterloo.

  13. treblig dit :

    Trump a confirmé avoir parlé des Biden, père et fils, durant une conversation avec le président de l’Ukraine. Et Gugliani a lui aussi intervenu.

    Là, juste là, en quoi le chef de l’exécutif américain, peut-il être intéressé aux comportements de Biden fils en Ukraine si ce n’est par pur calcul contre son adversaire politique ? Même sans parler directement du bloquage de ce 391 millions, le président ukrainien a très bien compris la menace implicite, (sinon explicite, faudrait voir la transcription pour le savoir) de Trump.

    1. treblig dit :

      C’est Machiavel qui me vient à l’esprit . Il y a toute une différence entre un prince qui a une armée et celui qui n’en à pas. Le prince qui a une armée, même sans le dire, est plus écouté et plus influent.

  14. ProMap dit :

    J’ai une question pour M. Hétu. Dans une procédure d’impeachment, le pouvoir contraignant du Congrès est-il plus grand que celui des enquêtes menées par les commissions? Autrement dit, peut-il décider de réprimandes (comparables à l’outrage au tribunal par exemple) ou doit-il encore s’en remettre au DOJ pour semoncer un témoin récalcitrant?

    1. Richard Hétu dit :

      Oui

      1. ProMap dit :

        Merci. Too bad, mais je comprends que cela respecte le principe de la séparation des pouvoirs, malgré la frustration qui en découle dans le cas trump et son administration.

      2. gigido66 dit :

        Oui à:
        Peut-il décider de réprimandes…..
        OU
        Oui à:
        Doit-il encore s’en remettre au DOJ pour semoncer un témoin récalcitrant?

      3. simonolivier dit :

        M. Hétu, vous venez de répondre comme ma chère épouse. Lequel tu préfères, le rouge ou le noir? Oui…

  15. Sjonka dit :

    Je l’ai déjà dit et je persiste et signe. Il faut absolument lancer la procédure de destitution même si les chances d’aboutir sont minimes car cela le mettra sur la défensive. Son désordre narcissique fait en sorte que la moindre contrariété est prise comme une attaque personnelle et il devient violent laissant sa vraie personnalité apparaître. Alors, imaginez une procédure de destitution qui le vise directement. Il sortira de ses gonds en attaquant tout ce qui bouge sans aucune retenue et sans aucun filtre. Il faut l’acculer dans les câbles et mettre le plus de pression sur sa personne. Personne ne pourra le contenir et il fera des erreurs monumentales que mêmes les républicains ne pourront ignorer.

    Trois choses se produiront. La première étant qu’être attaqué l’obligera à se concentrer à se défendre au lieu d’attaquer ses adversaires en cette année préélectorale. La seconde est toutes les conneries qu’il fera et toutes les informations qui seront connues au grand jour grâce à la procédure, seront d’autres munitions à utiliser contre lui par les démocrates pro-impeachement. La troisième, imaginez maintenant la population regarder ce « loose canon » qui représente leur pays devenir de plus en plus hors contrôle et dont la sénilité sera de plus en plus évidente. Cela réveillera la torpeur de la partie de la population qui n’avait pas encore comprit à quel point la situation est grave. C’est gens là ne voudront pas voter pour lui à la prochaine élection.

    GO FOR IT !!!!

    1. ProMap dit :

      Sjonka – Je souhaite que ce scénario se produise tel quel pur les Américains qui, je le répète ne sont pas tous lobotomisés, et pour la planète y compris nous, voisins immédiats de ce pays. Il y a un autre élément qu’il faut mettre en parallèle à l’impeachment : une récession.

      1. J.C.Virgil dit :

        Vous avez raison les Américains ne sont pas tous lobotomisés, mais le problème est qu’ils sont profondément divisés et une grande partie de la population ne croit plus au système politique mis en place pour les berner .
        Avec tout le négativisme de ces chicanes d’élites entre elles, qui feront la une des médias plutôt que ce soit les grands changements nécessaires pour améliorer la vie de tous les jours des Américains en général et combler le fossé des inégalités, M.Abstention risque fort d’être encore celui qui récoltera le plus de suffrage.

        À ce jeu Trump sera réélu encore une fois avec autour de 25% des votes de tous les électeurs inscrits sur les listes électorales. Un score pas trop dur à atteindre surtout quand ces listes sont faussées par le fameux *gerrymandering.

      2. titejasette dit :

        @ProMap – Récession ? Quelle récession ?

        UBS surveyed 360 global family offices with an average family wealth of $1.2 billion.
        The result showed 55% of family offices see a recession by 2020.
        To mitigate risks, 45% of them are already adjusting their portfolios, including shifting to bonds and real estate, while 42% are increasing their cash reserves.

        https://www.cnbc.com/2019/09/24/a-majority-of-ultra-wealthy-expect-a-recession-and-are-hunkering-down.html

    2. Mistigrinet dit :

      À Sjonka : j’applaudis. Très bien dit, merci de l’avoir écrit.

    3. gigido66 dit :

      👍
      Il doit bien y avoir quelques psychiatres qui conseillent les élus démocrates sur la façon de déstabiliser ce narcissique pervers?

      1. Sjonka dit :

        @gigido66. Exactement ! Il faut utiliser sa propre personnalité contre lui.

    4. Michèle dit :

      @Sjonka
      Scénario idéal!

    5. Louise dit :

      Sjonka

      Je suis d’accord avec vous sauf sur un point.
      « être attaqué l’obligera à se concentrer, à se défendre au lieu d’attaquer ses adversaires en cette année préélectorale

      Lorsque Trump est attaqué, sa défense consiste justement à attaquer ses adversaires. Regardez ce qui se passe avec Biden actuellement, il parle de la chaise électrique rien de moins.
      Ce qui veut dire que ses adversaires ont intérêt à se fabriquer une carapace pour ne pas se laisser démolir par les coups qu’ils ne manqueront pas de recevoir.

      1. Sjonka dit :

        @louise
        Bon point, sauf que dans le cas d’une destitution, ce n’est pas « un » adversaire contre qui il devra se défendre mais bien l’ensemble de la procédure. Autrement dit, les démocrates, les révélations sur les enquêtes, les attaques des médias qu’il s’est amusé à diaboliser, la population qui verra ce gros show. S’il se met à répliquer à tous, il va s’épuiser à vouloir répliquer à tout. Sait on jamais, peut être que le cœur flanchera….

      2. Toile dit :

        Oui, il est vrai qu’il contre attaque….toujours sur un autre sujet pour diluer l’effet et de façon pernicieuse et « populiste » au sens péjoratif du terme. Sous le poids d’une slave continue de faits avérés, j’insiste sur le avéré et vérifié, devrait le déstabiliser pour commette à répétition suffisamment d’impairs pour qu’il se mette lui même KO. Faut etre consistant et persévérant. On lutte pas un incendie avec un boyau d’arrosage.

      3. Dekessey dit :

        « Lorsque Trump est attaqué, sa défense consiste justement à attaquer ses adversaires.  »

        Vous m’avez devancé.
        Il va attaquer solide. On a pas fini d’entendre des niaiseries et de voir la merde partout sur les murs.

    6. Toile dit :

      Pile dans le mile. Résumé pertinent du comment combattre cliniquement les mécanismes de défense pour vaincre ultérieurement une telle problématique pathologique psychiatrique. Trainant au bout d’énergies mais en finale efficace dans le sens réduction des méfaits, objectif de changement du comportement à éviter pcq non rejoignable.Même ejecté, il devrait maintenir ses attaques hargnantes par les poursuites futiles mais rendu là son pouvoir sera passablement réduit. Pas de victime, le tyran a moins d’impact. Faut absolument établir une liste exhaustive de fautes parfaitement en harmonie avec les faits sinon la coquerrelle va passer dans les fentes et on passera notre temps à lutter sur les menus détails, son objectif. On s’y connait que trop dans cette problématique.

      1. Toile dit :

        Le dernier post s’adresse à @Sjonka

      2. Sjonka dit :

        Merci

      3. Louise dit :

        Toile

        « Même éjecté, il devrait maintenir ses attaques »

        Je m’attends à ça moi aussi et il va le faire jusqu’à la fin de ses jours, c’est sa raison de vivre.

  16. Mabuse dit :

    Trump va-t-il connaître un « moment Boris Johnson ». Au Royaume-Uni (désuni ?), au moins, la Cour Suprême apllique la constitution et soutient la loi, tout comme les parlementaires exercent leur pouvoir de contrôle sur l’exécutif. Le dernier jugement de la Cour Suprême britannique devrait motiver fortement les politiciens américains à faire revivre leur démocratie. Si la preuve est solide, les républicains ne pourront se défiler sans risquer d’être anéantis aux législatives.

    1. fallaitquejteuldise dit :

      @mabuse

      D’accord avec vous. Mais un des problèmes des républicains, c’est qu’ils n’ont pas de plan B: sans Trump, aucun substitut valable. Les prochaines élections seraient catastrophique pour eux. L’après Trump va être encore pire. Les républicains vont préférer tenter de surfer sur la vaguelette Trump: les vieux repus vont laisser l’héritage catastrophique de Trump à leurs contemporains .

  17. fallaitquejteuldise dit :

    Ce président doit perdre sa légitimité par la procédure de destitution. J’ose croire que cette procédure pourrait limiter sa capacité de nommer de nouveaux juges. Il faut cesser l’hémorragie. La procédure n’atteindra peut être pas son but auprès des républicains mais elle aura la décence de mettre au grand jour les manigances d’un président .

  18. Loufaf dit :

    Ls procédure d’ impeachment, aurait du être entreprise depuis longtemps. Aucun président ne mérite plus que l’ actuel, d ‘ être destitué. Que la procédure aboutisse ou non, c’ est une question de morale. Ne pas le faire, c’ est cautionner les agissements de ce gros mafioso et de sa clique.

  19. jeanfrancoiscouture dit :

    Grosse Tétine à 07:52 écrit: «Après avoir été nommé vice-président par Obama, le fils de Biden, qui n’a pas la même moindre qualification ou expertise dans le secteur énergétique s’est fait offrir un million de dollars par une compagnie énergétique Ukrainienne pour… quelque chose.»

    Cela n’est pas nouveau et correspond à un des nombreux moyens décrits dans l’article «AND ITS ALL LEGAL» publié dans l’édition du 28 décembre 2004 du USA Today. On y décrit avec force détails et exemples quatre moyens de tirer «légalement» (mais certainement pas moralement) profit d’un engagement en politique.

    Le numéro 3 commence ainsi:

    «Your children are your security. One way to reap the benefits of public service is for lobbyists to employ your spouse or children at huge salaries- despite their lack of experience. ».

    Le fils Biden a-t-il été utilisé à cet effet? Si oui, son paternel était-il dans le coup? Il vaudrait sans doute la peine de le savoir mais que cela vienne de Donald Trump dont le dossier est loin d’être sans tache, cela ne peut que laisser sceptique.

    1. Pierre S. dit :

      ———-

      Nommer des gens qui n’ont pas la moindre qualification ou la moindre expertise … voila bien la définition en une seule phrase de la présidence Trump.

  20. Alexander dit :

    « … le défi de défendre le comportement d’un criminel présumé doublé d’un traître peut-être récidiviste »

    Criminel, traître, les mots sont lancés. Les faits sont nombreux et de plus en plus accablants.

    Depuis la sortie du rapport Mueller, le Paon Orangé se croit invincible et au-dessus des lois qu’il bafoue quotidiennement.

    Les sénateurs républicains peuvent-ils défendre l’indéfendable ou est -il temps de larguer Trump?

    Drain the swamp. Il est probablement grand temps de nettoyer cette soue.

    La Constitution doit prévaloir de nouveau et le pays doit passer avant les intérêts personnels.

    C’est juste qu’à un an des élections, faut engager la machine de guerre, pis vite.

    J’ai longtemps hésité comme Mme Pelosi en me disant que c’était une procédure vouée à l’échec.

    Cependant, la grande responsabilité du Congrès est de défendre le pays et il doit prendre ses responsabilités.

    On est loin des pipes niaiseuses du passé , on parle carrément de traîtrise , d’abus de pouvoir et d’obstruction de justice. Au minimum. Pas du tout la même chose.

  21. Layla dit :

    Qui est la personne assise à la gauche de Pompeo? Qui a l’air d’être très concentrer dans sa lecture.

    Qui cet homme sur la première rangée, qui ne porte pas d’appareil pour entendre le conférencier,
    Qui est ce même homme qui a l’air de dire j’en ai rien à cirer de ce que dit ce conférencier.
    Qui est ce même homme qui regarde les autres l’air de dire ce sont tous des imbéciles, d’écouter ce conférencier
    Qui est ce même homme qui contrairement au cinq autres sur la photo a l’air de s’embêter.
    Qui est ce même homme qui semble n’avoir rien a apprendre de ce que dit le conférencier
    Qui est ce même homme qui a l’air d’un gamin indiscipliné assit sur un banc d’école.
    Qui est cet homme?

    1. Pierre S. dit :

      ———

      Soyons franc

      hier Trump s’est comporté comme un imbécile. Il est débarqué la uniquement pour se faire voir.

      Aucune curiosité intellectuelle, aucune élégance aucune prestance. Aucun impact et aucun engagement.Il avait l’air d’une grosse mascotte pour divertir les enfants. pour peu il aurait distribué des bonbons. C’est d’ailleurs la seule chose pour laquelle il aurait été qualifié hier.

      ZÉRO LEADERSHIP. une vrai honte.

      1. Benjen Stark dit :

        @Pierre S. « Aucune curiosité intellectuelle, aucune élégance aucune prestance. Aucun impact et aucun engagement. Il avait l’air d’une grosse mascotte pour divertir les enfants. pour peu il aurait distribué des bonbons. C’est d’ailleurs la seule chose pour laquelle il aurait été qualifié hier. »

        Il était donc au bon endroit puisque la science n’était pas au rendez-vous hier. J’ai seulement vu des enfants brainwasher par leurs parents à régurgiter des sophismes sur les changements climatique (« Vous avez volés notre avenir », « Les changements climatique ciblent la population noire avant tout », etc.)

      2. Pierre S. dit :

        ———

        Des enfant brainwashés qui sont ma foi plus lucide plus courageux et plus engagé que votre grosse vadrouille qui hier avait pas mal plus l’air d’un touriste égaré que d’un véritable leader, un président.

        C’est d’ailleurs particulièrement humiliant pour cette bande de ti momoncles de se faire servir un uppercut par une jeune fille de 16 ans asperger de type anxieux.

        Quel faillite de leadership, incroyable. Et encore plus incroyable de vous voir vous en prendre a une bande d’ado alors que des présidents élus se comportent comme des débiles profond.

        J’imagine que comme tout bon bully vous faites preuve de lâcheté et vous choisissez des cibles faciles.

      3. Lecteur-curieux dit :

        Il se présente aux États-Unis, le pays d’Homer Simpson et des personnages joués par Adam Sandler ou John Goodman.

        Le pays aussi de Dynasty et Dallas. Le pays des méchants Flyers de Philadelphie peu importe la nationalité des joueurs.

        Obama c’est car il triomphait de l’adversité en 2008 et donc incarnait le rêve américain. En 2012, Romney était complètement hors code alors facile à battre.

        Vous ne tenez pas compte du code culturel des Américains et vous croyez que le cerveau cortex va triompher de celui reptilien cela n’arrive jamais du moins aux États-Unis. Et ailleurs non plus mais le reptilien est simplement mieux guidé et non pas tenté d’être étouffé.

      4. Mathieu dit :

        Benjen

        Vous pouvez sélectionner certaines parties plus émotives de son discours à votre guise. Il n’en demeure pas moins qu’il a été également abordé minimalement 2 faits scientifiques dans le discours de Greta :

        Extinction de masse du vivant
        40 ans que la science documente les risques climatiques liés au relâchement anthropique de gaz à effet de serre.

        Le premier élément (l’extinction de masse) est à l’étape d’un premier bilan. Il ne s’agit pas de prévisions, nous avons déjà mutilé le vivant de multiples façons et les résultats sont sans équivoques. Encore, pire si l’on considère que les impacts du réchauffement climatique ne font que commencer à se faire sentir.

        Évidemment, libre à vous de vous construire votre propre vérité alternative et de considérer une telle fausseté comme des faits scientifiques, c’est un comportement très à la mode chez les populistes qui semble constituer votre tasse de thé.

    2. Sjonka dit :

      @Layla, j’ai eu le même sentiment en voyant la photo

      1. Haïku dit :

        Moi pareillement.

    3. Lecteur-curieux dit :

      Bonne description de Trump mais c’est exactement ce qui fait sa popularité aux États-Unis mais qui pognerait jamais en France.

      Ce que vous lui reprochez ce sont ses atouts populistes. Mais combien de votes au final?

      Pence est plus discipliné mais se serait fait battre aisément par Clinton.

      1. Layla dit :

        @Lecteur-curieux
        « Ce que vous lui reprochez ce sont ses atouts populistes »

        Ce que je lui reproche c’est que c’est un grossier personnage, malotru, un goujat de la pire espèce, populiste c’est une qualité comparé à ce qu’il est réellement, et il le démontre encore et encore avec son tweet d’hier soir sur la jeune Greta, il encourage les gens à la critiquer.

        « She seems like a very happy young girl looking forward to a bright and wonderful future. So nice to see! »

        Il nous dit quoi exactement…on doit comprendre… quand on est en colère c’est qu’on est pas heureux et que ce n’est pas joli à voir…non mais attendez il parle de lui…

        Populiste…non, il est juste très méchant. Layla

    4. gigido66 dit :

      C’est celui à qui, par après, on va tout expliquer et de façon la plus simpliste possible pour qu’il comprenne bien.

  22. Pierre S. dit :

    ———–

    une chose de sure …

    Suffit d’amener Trump a témoigner sous serment et il va lui même se mettre un pîed dans la bouche. Ce gars la est incapable de demeurer dans la réalité et dans les faits.

    Et quand enfin il ne sera plus à l’abris de la justice et que les accusations criminelles vont pleuvoir … la grosse andouille va en faire tout un cirque et il dira n importe quoi …

    De fait, il risque bien plus de finir dans une asile psychiatrique qu’en prison.

  23. A.Talon dit :

    Tiens, le gros Benedict Arnold Orangé qui demande à un pays de l’Est de l’aider à gagner ses élections en commettant un acte illégal, voire criminel, contre son principal adversaire. Déjà vu.

    1. treblig dit :

      Kellyanne Conway fait du  » damage control » ce matin à ( qui d’autres?) Fox and Friends sur l’appel de Trump au président de l’Ukraine Zelansky.

      On y apprends, qu’effectivement, Trump a retardé le versement de 391 millions à l’Ukraine mais aussi ce qui suit :

      The president pressured him eight times to investigate Joe Biden — how can they possibly know that?” Conway said. Elle blâme le Washington post et le New-York times sur cette question.

      C’est plutôt le Wall street journal qui a sorti cette nouvelle

  24. A.Talon dit :

    «Voilà le comportement que les démocrates se trouveraient à accepter s’ils ne lançaient pas une procédure de destitution contre le 45e président.»

    Exactement. S’ils veulent rester fidèles à leurs principes et éviter qu’on finisse par les décrire comme étant les complices silencieux des actes criminels du Traître-en-Chef, les Démocrates devront prendre leur courage à deux mains et attaquer directement la Bête sur ce qu’elle a fait de pire contre la nation. Le temps des atermoiements est passé, il faut agir.

    1. Toile dit :

      Bingo.

    2. gigido66 dit :

      Et si le Sénat refuse la destitution, ce sont les Républicains qui porteront l’odieux des désastres qui suivront.

    3. kelvinator dit :

      C’est surtout que les faits d’entraves sont bien plus clair dans cette histoire qu’avec les russes.

  25. Jean Saisrien dit :

    @Benjen Stark

    C’est vraiment ironique (et combien prévisible) que vous pourfendiez le discours de cette enfant .
    La grosse mascotte passe son temps à faire 100x pire et vous le défendez à chaque estie de fois.. quand ça vous est possible… parce que des fois… vous préférez ne pas commenter.

    Vraiment le discours de la baudruche fonctionne très bien avec le genre de cerveau qui habite le crane de ces idiots utiles qui peuplent la base de Trump.

    Aussi, ici on parle de ce gros tata et de son imbécile d’avocat qui, encore une fois, se sont avoués coupables de tentative d’extorsion.
    Et vous vous sciez sur Greta… quelle farce vous faites.

  26. Yvan Bélanger dit :

    Impeachment
    L’échec ce n’est pas de ne pas réussir, c’est ne pas essayer !

    1. Toile dit :

      Tout à fait. On ne saurait mieux dire. Sinon, on se fait complice.

  27. Lecteur-curieux dit :

    Ils essaient de se convaincre par l’entremise des médias ou bien de se faire une réputation ou plutôt de voir leur nom associé fortement à ceux qui étaient pour chez les démocrates si cela ne passe pas encore.

    Le parti est branleux ou hésitant un peu et beaucoup.

    Ils ont le droit d’avoir peur et de ne pas être certains de faire le bon nove mais…

    C’est pas très ferme. On l’a dit les États-Unis sont un pays de contrastes alors même si les divergences sont moindres qu’avec les républicains, les démocrates ne rament pas toujours tous dans la même direction.

    Et pour ce qui est de convaincre des républicains en nombre suffisant qui les suivraient et Trump serait alors jugé coupable par le Sénat cela on peut bien rêver mais cela n’arrivera pas ou du moins cela semble peu probable.

  28. Pierre S. dit :

    ————-

    Ce matin trump qui ironise au sujet de Greta Thunberg ….

    Ce serait facile de lui retourner la moquerie en disant que le président Trump avait vraiment l’air d’un grand leader hier quand on l’a vue déambuler comme un perdu le regard vide l’air de quelqu’un qui cherche les toilettes.

    Parce que la journée de la grosse andouille s’est pas mal résumé à ca hier.

    1. Louise dit :

      Pierre S

      « …..le regard vide…. »

      Il a le regard vide parce qu’il est vide en dedans. Il n’a aucune conscience et est incapable d’un retour sur lui-même pour réfléchir sur son comportement.
      Trump c’est un personnage qu’il s’est fabriqué et qu’il prend bien soin d’entretenir.
      Où est l’homme réel ? On ne le connaît pas parce qu’il l’a étouffé à force de jouer un rôle.
      Détestable c’est le moins qu’on puisse dire.

    2. Benton Fraser dit :

      Au moins, Harper les trouvaient les toilettes dans les rencontres du G7!

      (Seulemennt qu’il les trouvaient toujours lors de la photo officielle!)

  29. karma278 dit :

    En effet, il est temps pour les dems d’impeacher 🍄.
    Les répus du Sénat auront alors le privilège de dire NON et de justifier leur NON. 🤯🤯🤯

    Je viens de me taper 4 minutes du speech de Tiny à l’ONU.
    (Merci, merci bcp pour les applaudissements. Thank you very much. Ce fut une longue épreuve, 4 mins. de Tiny)

    Cancre en lecture, 🤯🤯🤯 c’est un motif d,impeachment?

  30. Igreck dit :

    Si les Demos n’enclenche pas le processus de destitution par calculs électoralistes ils ne valent pas mieux que les Repus qui soutiennent Trompe selon les mêmes motivations. Le scénario voulant que même s’ils s’empêchent de poursuivre ce dangereux criminel et qu’ils perdent malgré tout la présidentielle 2020, ils auraient alors failli sur toute la ligne en ne défendant pas leur constitution.

  31. A.Talon dit :

    «Les démocrates se sentent peut-être aujourd’hui à l’aise de laisser aux sénateurs républicains, qui auraient le dernier mot dans une procédure de destitution, le défi de défendre le comportement d’un criminel présumé doublé d’un traître peut-être récidiviste.»

    Un criminel présumé doublé d’un TRAÎTRE peut-être récidiviste. M. Hétu aura rarement employé des mots aussi durs pour décrire cette infâme canaille. Quant à moi, l’ensemble de son oeuvre de déloyauté/trahison envers son pays et ses alliés devrait lui valoir le peloton d’exécution. N’oublions pas que le Dumpf occupe la toute première place dans la hiérarchie militaire américaine et que c’est le sort qu’on réserve habituellement aux militaires se mettant au service de l’ennemi.

  32. V-12 dit :

    Le discours de Trump à l’ONU… 👀
    Nationalisme 101

    1. Pierre S. dit :

      ——

      Ha ha ha ….

      Même devant le monde entier il fait du petit clientellisme de province. Non mais quel mascotte il fait. Un Youpi mais en moins crédible.

      Pathétique POTUS 45.

    2. Benton Fraser dit :

      Trump a tout même du succès avec les dictatures qui siègent à l’ONU….

  33. Pierre S. dit :

    ———–

    C’est la somme de toute les niaiseries, les abus de pouvoirs, les nomination idiotes et aléatoire, le refus d’assumer la présidence le refus de se documenter adéquatement d’être conseillé et avisé par des gens compétents ajouté au passé criminel de fraude d,abus de pouvoir d’agressions etc qui est toujours pendant tant qu’il est à l’abris de la justice qui devrait largement suffire à sortir cet imbécile de la MB et de le traduire en justice illico.

  34. Apocalypse dit :

    @kelvinator – 10:59

    ‘C’est surtout que les faits d’entraves sont bien plus clair dans cette histoire qu’avec les russes.’

    Effectivement, les entraves à la justice sont claires et bien documentées.

    Pour ce qui est des magouilles avec les Russes, cette longue et excellente analyse de Rachel Maddow (MSNBC) va vous faire changer d’idée:

    https://www.youtube.com/watch?v=Lhm4prj4w8E

    In Trump’s Ukraine Scandal, A Reprise Of Sketchy 2016 Characters | Rachel Maddow | MSNBC

    M. Mueller n’a pu conclure qu’il y avait eu des contacts directs pour magouiller avec les Russes contre Madame Clinton. En ce qui me concerne et sans doute bien d’autres, ça ne fait aucun doute. D’ailleurs, on a recommençé le même genre de manège contre M. Biden. La campagne de 2020, ça va être bibliquement laid.

    Donald Trump est un traitre à son pays et s’il y a une justice, ce dont je doute fortement dans son cas, il passerait le reste de ses jours en prison.

  35. ProMap dit :

    Benji 09:33 – Donc lorsque le GIEC sortira son prochain rapport, vous le lirez puisque ce rapport est un rendez-vous périodique de la science. Pour votre information, voici ce qu’est le GIEC (Wikipedia) :

    Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) (en anglais Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC) est un organisme intergouvernemental ouvert à tous les pays membres de l’ONU.

    Il regroupe actuellement 195 États.

    Ce groupe, créé en 1988 à la suite d’une initiative politique de nature internationale, dépend de l’Organisation météorologique mondiale et du Programme des Nations unies pour l’environnement.

    « [Il] a pour mission d’évaluer, sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, les informations d’ordre scientifique, technique et socio-économique qui nous sont nécessaires pour mieux comprendre les risques liés au réchauffement climatique d’origine humaine, cerner plus précisément les conséquences possibles de ce changement et envisager d’éventuelles stratégies d’adaptation et d’atténuation. Il n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre l’évolution des variables climatologiques ou d’autres paramètres pertinents1. »

    Bien que contestées, notamment pour des raisons politiques, « les évaluations de ce groupe sont principalement fondées sur les publications scientifiques et techniques dont la valeur scientifique est largement reconnue. »

    En passant, lorsque cette jeune Greta parle de la science claire comme du cristal, elle se réfère entre autre à ce GIEC. À 16 ans, je crois qu’elle a lu des résumés ou même directement certains de ces rapports. Bien sûr, une hypothèse de ma part, mais je n’aurais aucune crainte à lui poser la question et à recevoir la réponse. Mais, vous, avez lu certains de ces résumés? Votre fils de 15 ans?

    Lorsque vous aurez lu, nous parlerons de sophismes scientifiques.

    1. gl000001 dit :

      @Benji
      « sans parti pris et de façon méthodique, claire et objective, »
      trump est tout celà ?

  36. loup2 dit :

    Un petit bout du discours du psychopathe devant l’ONU

    – «Le socialisme et le communisme ont tué des millions de gens partout dans le monde.»

    Et bien sur donald le canard à l’orange, le capitalisme lui aucun.

    1. Benton Fraser dit :

      En partant, lorsqu.’il y a culte de la personnalité comme Staline ou Mao, ce n’est assurément pas du communiste ni du socialiste mais du capitaliste d’État!

      Dans un sens, le Canada et même les États-Unis ont un fond de socialiste que l’URSS et la Chine ne se sont jamais approchés…

  37. Danielle Vallée dit :

    @jean-françoiscouture: je ne répondrai même pas à l’autre c’est du temps perdu.

    Mais ce que vous mentionnez c’est exactement ce que le parquet ukrainien a investigué en long et en large et n’a rien trouvé à reprocher à Hunter Biden. D’ailleurs c’est le patron de Biden qui était inspecté parce qu’il était proche de l’ancien président expulsé, le russophile. Mais contre lui non plus aucune accusation n’a été portée.
    Jos Biden a été en Ukraine à de maintes reprises lors du changement de régime. Lorsqu’il a demandé le renvoi du procureur, c’était au nom de Obama, des États-Unis et des pays européens qui voulaient un procureur plus sévère, pas moins sévère,
    Le dossier concernant Burisma avait déjà été tabletté à ce moment là.
    Au moment où Hunter se faisait nommer au conseil d’administration de Burisma (2014) le fils ainé de Jos Biden (Beau) venait de recevoir son diagnostic de cancer au cerveau inopérable, dont il est mort un an plus tard. Donc Jos Biden avait bien d’autre chose à l’esprit et il était toujours vice-président.

    Résumé, Hunter Biden est un avocat qui avait aidé Burisma avant 2014 en les guidant dans les lois internationales, ce qui est son expertise.
    Il a profité d’une offre de $50 000 par mois de revenu pour faire partie du conseil d’administration de la compagnie alors que celle-ci était déjà sous enquête. (pas 1 million comme l’autre dit). Mauvais jugement, très mauvais jugement.
    Mais on ne peut pas dire que les enfants Trump font preuve de bon jugement non plus. C’est le côté le plus étrange de cette affaire. Comment Trump peut-il oser placer la famille d’un candidat comme enjeu?
    Parce qu’il sait que les autres ont plus de décence que lui probablement….

    J’ai lu quelque chose de percutant dernièrement: ‘Impeach him, and let McConnell pay the price of defending him’ Je pense qu’on est rendu là.

    1. ProMap dit :

      Danielle Vallée – « J’ai lu quelque chose de percutant dernièrement: ‘Impeach him, and let McConnell pay the price of defending him’ Je pense qu’on est rendu là. » Absolument. Si on n’est pas rendu là, on n’y sera jamais.

    2. jeanfrancoiscouture dit :

      @Danielle Vallée: J’avais un doute que l’on pourrait qualifier de «raisonnable» vu ce qui se passe trop souvent dans les milieux politiques et ce que nous décrivait alors le USA Today en apportant des exemples très concrets avec noms à l’appui. ..
      Les infos que vous apportez me fournissent une bonne raison de passer à autre chose. Je vous en remercie..

  38. Pierre S. dit :

    —————-

    Qui osera demander a l’andouille ….

     »Et si on parlait des rencontre de Don JR et de Jared avec les Russes au Trump Tower ??? »

    Non mais tant qu’a jouer la carte famille.

  39. titejasette dit :

    Si, avec le rapport de Mueller, ils n’arrivaient pas à faire bouger un seul poil de ses jambes, quel impact ça donnerait si cette fois-ci l’impeachement échouait ?

    Pas sur si en cas d’échec, cela pourrait affecter les votes. Alors ? Selon vous-autres quel est le MAL de faire pousser un ti peu plus loin, de gratter un ti peu profond cette affaire ?

    Pelosi et les Démocrates devraient bien expliquer le but de l’exercice au peuple. L’impeachement n’a aucune chance d’être voté pour une destitution au Sénat mais il faut fouiller. C’est pas si compliqué à faire comprendre aux Zamaricains. Let’s GO !

  40. Layla dit :

    que doit on comprendre de cette déclaration de ce matin de TinySissy

    « Ma plainte a toujours été, et je refuse encore et je continuerai à le faire jusqu’à ce que l’Europe et d’autres pays contribuent à l’Ukraine parce qu’ils ne le font pas », a déclaré Trump à la presse lors de l’Assemblée générale des Nations Unies. »

    Finalement il n’autorise plus l’aide de 391millions? Oui ou non, il vient de se trouver une raison très « noble » pour avoir bloqué l💲💲💲noble ce n’est pas vraiment le mot approprié mais je crois que vous allez comprendre mon propos

    1. loup2 dit :

      HS
      @Layla J’ai expérimenté votre truc de la glacière pour faire lever la pâte à pain.
      C’est estraordinaire comme disait Sol.
      Merci beaucoup ! 😉

      1. Layla dit :

        @loup2
        J’utilise cette méthode aussi pour mes yaourts c’est super.

  41. marcandreki dit :

    Peut-être que ça, ça pourrait faire bouger les américains. Même les Russes se moquent de Trump qui après voir profité des Russes en 2016, compte maintenant sur L’Ukraine pour sa réélection. C’est bout de la m…de

    https://www.politicususa.com/2019/09/24/the-russians-are-laughing-at-trump-for-needing-ukraines-help-to-win-in-2020.html

  42. gl000001 dit :

    HS : Lu sur La Presse à propos de son discours de ce matin à l’ONU :
    « Dans un discours lu sur un ton extraordinairement monocorde, sans enthousiasme ni moments forts, le locataire de la Maison-Blanche, visiblement fatigué, a multiplié les mises en garde à Téhéran. »
    « Visiblement fatigué » … Qu’est-ce qui le dérange le plus ? l’Ukraine, l’Iran, la Chine, le prix Nobel … toutes ces réponses ?
    Ben t’avais juste à ne pas allumer des feux si tu ne supportes pas la chaleur mon gros !!!

    1. Layla dit :

      « Ben t’avais juste à ne pas allumer des feux si tu ne supportes pas la chaleur mon gros !!! »

      Surtout des feux dans des forêts vierges?😉

      1. gl000001 dit :

        Ou californiennes ?

  43. citoyen dit :

    c’est bien beau lancer des menaces d’impeachment de la part des démocrates, mais encore faut-il avoir des preuves, des options et des raisons communes pour le faire.

  44. Layla dit :

    Ce n’est pas des farces je viens de lire sur le NYT

    « Pourquoi voudriez-vous donner de l’argent à un pays que vous pensez corrompu?» A déclaré M. Trump. C’était l’une des nombreuses déclarations sournoises que M. Trump a faites tout au long de la journée lundi . »

    Avec une telle déclaration il s’attire les foudres de L’ukraine, voyons donc, il s’enlise il essaie de se donner le bon rôle.

    Il est tout fier de nous dire qu’il avait bloqué son aide à l’Ukraine avant son appel à Zelensky…

    Il bloque l’$$$ fait mariner le gars quelques jours et ensuite il appelle le gars en ratoureux de bas étage pour obtenir ce qu’il veut, de la grosse manipulation,

    Si l’idée première était d’obliger les autres pays à payer
    pourquoi il le dit seulement maintenant?
    pourquoi il a fait monter la pression?
    non encore une fois Mister président je ne suis pas assez stupide pour vous croire.

    1. jeani dit :

      Ben voyons Layla, benjen se tue à nous écrire que trump est innocent.

      J’avoue que je suis entièrement en accord avec lui! Le seul problème, nous n’avons pas la même interprétation du mot.

  45. Gilbert Duquette dit :

    La Tétine, benjy et autres pseudo de notre troll misérable

    Si au minimum vous seriez cohérent dans la chronologie des évènements et ne preniez pas de liberté avec la réalité des faits, alors là vous seriez un interlocuteur pertinent.

    De 1. Joe Biden fut nommé V-P des USA en 2009 et était le candidat pré-senti car il était sur le ticket de M. Obama lors de la campagne présidentielle. Soit 5 ans avant qu’hunter soit nommé sur le comité de direction de Burisma group.

    De 2 : Joe Biden mettait de la pression sur l’Ukraine ce en concert avec l’U.E. (oups vous avez oublié ce point tout de même très important n’est-ce pas)

    De 3- Trump a demandé à un gouvernement Étranger d’enquêter sur un candidat adverse à la Présidence. Là est la différence ne trouvez-vous pas???

    Maintenant pourquoi votre histoire ne tient pas debout. Il aurait fallu que depuis 2008, Joe Biden se porte candidat à la V-P des USA pour 5-6 ans plus tard, faire pression sur une compagnie privée pour qu’elle embauche son fils.

    Il aurait fallu que M. Biden convainque les dirigeants de l’U.E. d’entrer de plein pied dans ce scénario pour faire pression à deux (USA-U.E) sur l’Ukraine ce dans l’unique but de favorise son fils Hunter.

    Et maintenant le clou dans le cercueil de votre théorie.

    8 décembre 2015 : M. Biden s’est de nouveau rendu à Kiev et a dénoncé la corruption bureaucratique qui, selon lui, mange l’Ukraine « comme un cancer ». M. Biden a menacé de suspendre les garanties de prêts à moins que le principal procureur ukrainien, Viktor Shokin, qui avait été largement accusé de corruption, ne soit démis de ses fonctions.

    Shokin avait enquêté sur Burisma, mais l’enquête était arrêtée au moment où M. Biden a demandé le renvoi du procureur, a rapporté M. Bloomberg plus tôt cette année, citant un ancien responsable ukrainien.

    29 mars 2016 : Le Parlement ukrainien a voté la destitution de Shokin.

    Bon pour faire clair : l’enquête était arrêtée au moment où M. Biden a demandé le renvoi du procureur, alors pourquoi aurait-il fait pression sur un procureur si l’enquête était complétée ou à tout le moins en veilleuse. Et que cette enquête une fois terminée a lavé de tout soupçon M. Hunter Biden???

    1. Layla dit :

      @Gilbert Duquette

      Merci M. Duquette

      Trop drôle de comparer les raisons de Biden de bloquer l’aide avec la réponse de TinySissy de ce matin, est ce qu’on appelle ca de l’appropriation 😉😂 voyons voir
      Biden
      8 décembre 2015 : M. Biden s’est de nouveau rendu à Kiev et a dénoncé la corruption bureaucratique qui, selon lui, mange l’Ukraine « comme un cancer ». M. Biden a menacé de suspendre les garanties de prêts à moins que le principal procureur ukrainien, Viktor Shokin, qui avait été largement accusé de corruption, ne soit démis de ses fonctions.

      TinySissy

      Pourquoi voudriez-vous donner de l’argent à un pays que vous pensez corrompu?» A déclaré M. Trump

      Finalement on doit -y comprendre que Biden a bien fait 😂😉

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ Layla

        C’est moi qui vous remercie.

        Maintenant attendons de lire les commentaires des pseudos de Simon.

      2. Layla dit :

        @Gilbert Duquette
        Vous êtes d’accord avec moi que c’est stupéfiant , j’avais lu hier votre passage mais avec la déclaration de DT de ce matin c’est wow. Layla

      3. Gilbert Duquette dit :

        @ Layla

        Je suis toujours d’Accord avec vous ce même si je n’interviens plus très souvent sur ce blogue que toutefois je continu de lire avec assiduité le matin en me levant (05:15-30)

  46. xnicden dit :

    Il y a quelques semaines, l’avocat @blakesmustache faisait un exposé assez convaincant à l’effet que le plan de madame Pelosi était d’enclencher la procédure de destitution après avoir obtenu les preuves que Trump était compromis par le blanchiment d’argent russe et saoudien.
    Il prévoyait que la contestation des subpeonas visant notamment la Deutsche Bank et de les comptables de Trump serait réglée avant la fin de l’année.

    En somme, madame Pelosi aurait cherché à avoir une preuve blindée sur la compromission de Trump à présenter à ses collègues et au public américain pour justifier la procédure d’impeachment…

    Je crois que cela n’était pas nécessaire mais par sa stupidité, Trump donne sur un plateau d’argent aux démocrates une autre raison principale pour aller de l’avant. Une raison pas mal plus simple à comprendre que des diagrammes complexes faisant des liens avec des mafieux russes.

  47. gigido66 dit :

    HS
    Trump dans un discours à l’ONU ce matin …aucune intonation, un discours lu sans conviction, monocorde. C’est pas peu dire que Greta (autiste asperger) a livré son message sans lire et de façon drôlement plus éloquente!

  48. gigido66 dit :

    Il avait l’air fatigué 😳

  49. titejasette dit :

    @Layla – 12h35

    « Ma plainte a toujours été, et je refuse encore et je continuerai à le faire jusqu’à ce que l’Europe et d’autres pays contribuent à l’Ukraine parce qu’ils ne le font pas »

    Trumpet se défend en donnant comme raison le manque de participation financière de l’UE et d’autres pays ? Manque de chance, connard !

    1- Cette dénonciation aurait du être faite publiquement. Pas besoin de le dire en privé, surtout le dire à l’Ukraine ???? Les Pays « coupables » c’est l’UE … Kessé qu’il raconte là ?

    2- Pourquoi le dire à l’Ukraine et CE, EN FAISANT DES APPELS TÉLÉPHONIQUES répétitifs en un court laps de temps, SEPT (7) coups de téléphone ? Il insiste un ti peu trop !!! Come on, ti pit !

  50. Pierre S. dit :

    ———–

    Sur la photo ….

    Incroyable mais vrai il a l,air trois fois plus stupide que Pompeo et Pense mit ensemble, non mais regardez moi ce crétin qui, à la face du monde, se comporte comme abrutit désintéressé qui se fout de tout. Il aurait mérité d’être sorti de la à coup de pied au cul.

  51. igreck dit :

    HS mais pas tant finalement !
    Des deux côtés de l’Atlantique, les contrepoids tentent avec succès de contrer les coups de force de l’Exécutif :
    Cette décision de la Cour suprême constitue une défaite majeure pour Boris Johnson qui, depuis son arrivée au pouvoir, a essuyé échec sur échec concernant sa stratégie de sortie du Royaume-Uni de l’UE à tout prix le 31 octobre.
    https://www.journaldemontreal.com/2019/09/23/brexit-la-cour-supreme-tranche-sur-la-suspension-controversee-du-parlement

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :