Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

L’appui des Américains au droit à l’avortement est à son niveau le plus élevé en plus de 20 ans, selon un sondage Washington Post/ABC News réalisé fin juin, début juillet : pas moins de 60% des répondants ont estimé que l’avortement devait rester légal dans tous ou la plupart des cas, alors que 36% ont exprimé l’opinion contraire.

Une majorité d’électeurs de toutes les allégeances, incluant 52% de républicains, se sont dits opposés à l’interdiction de l’avortement dans toutes les circonstances, comme le souhaitent certains États, dont la Georgie et l’Alabama.

(Photo Getty Images)

 

37 réflexions sur “Le sondage du jour

  1. Danielle Vallée dit :

    Les femmes républicaines se réveillent enfin et disent aux momies blanches de de mêler de leurs affaires… Bravo !

  2. Achalante dit :

    Est-ce la campagne #vousmeconnaissez (#youknowme) a fait effet? Ou c’est un retour de balancier pour ces loi hyper-restrictives qui deviennent maintenant réalité? Peu importe la raison, c’est une bonne chose.

  3. Frederic Jobin dit :

    36%… Étrange comme ce nombre correspond à la base de décérébrés de la Nauséabonde Trumpitude, non?

    Un taux dangereusement élevé de théocrates aux USA…

    1. onbo dit :

      …Je dirais des mâles poches de thé sans foi ni loi. Des poches de thé-autocrates 😉

      1. papitibi dit :

        Des Théosaurus Rex, prêts à immoler la femelle sacrificielle?
        Il est grand, le mystère de la Foi…

      2. Haïku dit :

        @onbo @papitibi
        🤣🤣 !

    2. Benton Fraser dit :

      Comme quoi le moyen-orient n’a pas le monopole de l’extrémiste religieux……

    3. Bob Inette dit :

      C’est grosso modo le pourcentage de fondamentalistes religieux Born Again américains
      qui ont « highjacké »le parti républicain à l’époque de Reagan et qui inspire ses politiques depuis ce temps !

      Le mouvement de la Droite religieuse est formé de plusieurs groupes religieux situés surtout dans le Sud (Bible Belt)
      qui comprend des personnes qui se caractérisent par leur méfiance quasi maladive du gouvernement,
      qui ne sont pas très éduqués et informés et qui sont souvent des zélotes religieux, racistes et mysogines par dessus le marché.

      Ils n’ont que faire d’un modèle ou d’une source d’inspiration à la Maison blanche…
      Ils ont le petit Jésus et l’Ancien Testament pour ça!
      Ce dont ils ont besoin est un champion pour leur causes fétiches :
      anti-droits des femmes… anti-droits des gays… anti-minorités, anti- média, anti- laïcisme, anti-science, anti-éducation publique.
      Sans compter que plusieurs d’entre eux croient dur comme fer que le Dohtard a été choisi par le Bon Dieu en personne
      et que leur seule mission sur la terre est de prendre le pouvoir pour pouvoir instaurer une théocracie chrétienne qui dirigera les Zétats d’abord et le monde ensuite (voir le Dominionism) !

      Les « fous de Dieu » savent que l’Andouille-en-chef est un TDC mais c’est leur TDC !

  4. jcvirgil dit :

    60% pour le droit à l’avortement ,tout comme les 60% qui se disent sondage après sondage contre de nouvelles guerres pour l’empire.

    Est-ce que ce sera assez pour passer un message fort à leurs politiciens ou continueront-il de gouverner pour les lobbies qui se les achètent?

    That is the question ?

    1. el_kabong dit :

      @jcvirgil

      La réponse est simple : tant que les résultats de ces sondages ne se transporteront pas aux urnes, y a rien qui va changer…

      1. jcvirgil dit :

        Quand on voit qu’il y a autour de 50% de la population américaine désabusée qui ne croit plus au système démocratique et ne se donne même plus la peine d’aller voter, ce n’est en effet pas à la veille de changer.

      2. Lecteur-curieux dit :

        Le problème c’est le programme électoral mauvais qui peut être approuvé par suffisamment d’électeurs défendant leurs intérêts particuliers.

        Ils sont prêts à faire passer des mesures qu’ils n’aiment pas pour obtenir en échange celles auxquelles ils tiennent mordicus.

      3. Henriette Latour dit :

        el_kabong

        👏👏

  5. ghislain1957 dit :

    Il est grand temps que ce Shit Hole Country arrive en 2019. Quand ils parlent des musulmans radicaux et leurs coutumes datant de l’âge de pierre, les américains et leurs évangélistes intégristes ne sont pas mieux.

    1. constella1 dit :

      Ghislain
      👏👏👏

  6. gl000001 dit :

    S’Ils ont bien appris la leçon de leur PORCTUS, les républicains et les pro-vie diront « Fake poll ».

  7. Benoit Forget dit :

    « Une majorité d’électeurs de toutes les allégeances, incluant 52% de républicains, se sont dits opposés à l’interdiction de l’avortement dans toutes les circonstances, comme le souhaitent certains États, dont la Georgie et l’Alabama ».

    Ce qui n’empêchera pas les républicains de voter pour Trump malgré tout. Chez beaucoup d’Américains, l’allégeance politique est inscrit dans leur ADN.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Oui mais aussi l’échange de votes tout simplement.

      3 mauvaises politiques dans un programme et ayant des partisans en nombre minoritaire mais très fervents ont plus de chance de passer qu’une seule.Le riche qui n’aime pas plus qu’il faut les fins et qui est pro-choix bien modéré et se sentant peu concerné par cela mais tenant mordicus à sa réduction d’impôt va voter avec la droite évangélique.

      Et ces échanges peuvent permettre de remporter l’élection.

  8. Toile dit :

    Ça tombe sous le sens que le 21 eme siecle est là et que la pensée d’un moyen âge religieux d’outre galaxie est caduque. Est ce que les 60% vont rester à se faire dicter par les 36% ? Vrai que les dretteux de la vertu sont aux postes de commande. Que l’on pense à pot de fleur ou au Brésil. Les gains et le maintien des gains requièrent toujours des combats et de la vigilance. Au front mesdames et messieurs.

  9. Apocalypse dit :

    ‘… pas moins de 60% des répondants ont estimé que l’avortement devait rester légal dans tous ou la plupart des cas…’

    Tout de même encourageant! Malheureusement, nous sommes aux Etats-Unis où les politiciens sont beaucoup moins à l’écoute de la population qu’au Canada et au Québec, encore pire dans le cas des républicains.

    On va tout de même se croiser les doigts en espérant que pour une fois, les politiciens écoutent.

    On se demande encore comment il se fait qu’en 2019, ce débat ne soit pas terminé une fois pour toute. Encore la maudite religion qui empoisonne tout.

    1. constella1 dit :

      Apocalypse
      Attention à Scheer,,, il aimerait bien relancer le débat
      La drette ..,, est aussi ici par les temps qui courent
      Mais on est loin de la réalité américaine ici j’en conviens
      Le droit à l’avortement reste un acquis à protéger et pour lequel il faut toujours demeurer vigilant si l’on veut le maintenir

      1. Haïku dit :

        constella1
        Je seconde !👍

  10. Lecteur-curieux dit :

    Malheureusement les élections se gagnent avec une coalition d’ électeurs ayant des intérêts minoritaires.

    Si on faisait un référendum là cela ne passerait pas et l’échange de votes se fait notamment avec ceux contre le contrôle des armes à feu avec ceux pour la déréglementation, avec ceux pour les réductions d’impôts avec ceux pour le mur. Et il faut voir l’intensité des préférences.

    Son gun est très important même s’il autoriserait l’avortement donc il vote républicain pareil.

    1. Achalante dit :

      Sauf s’il comprend que les démocrates ne cherchent pas à éliminer le second amendement, et qu’ils connaissent quelqu’un qui a eu besoin d’un avortement. Alors ils pourraient changer d’allégeance. Peut-être.

  11. Louise dit :

    Si le droit à l’avortement est à son niveau le plus élevé depuis 20 ans c’est que les mentalités changent lentement mais sûrement.
    Le problème c’est que ceux qui sont au pouvoir actuellement non seulement n’évoluent pas mais ils régressent.

    Lors des prochaines élections on va voir si ce 60% de la population qui veut aller de l’avant va manifester son opposition aux politiques et aux dérives autoritaires de Trump. Chaque petit progrès nous donne un espoir.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Les sondages ne mesurent pas l’intensité des préférences.

      Vous pouvez être plus nombreux ou avoir du monde qui vous appuie en tout ou en partie mais qui jamais n’iront manifester pour la cause ils sont juste d’accord.

      Cela prend une décision de la Cour Suprême comme au Canada et ensuite des politiciens qui ne veulent plus ouvrir le débat.

      Cela marcherait pas au Canada même avec les Conservateurs. Ils n’auraient pas assez de provinces avec eux.

  12. RICK42 dit :

    Ce qui me frappe, c’est que les opinions sur ce sujet représentent les mêmes pourcentages de pro et d’anti’-avortement qu’il y a 24 ans…
    Si on faisait ce sondage au Canada, on arriverait sans doute aux mêmes résultats.

  13. jaylowblow dit :

    Avez-vous lu les propos de Guzzo dans La Presse ce matin?

    « « Il y a matière à controverse… En 2019, avec tous les moyens de contraception que nous avons, a-t-on vraiment le droit de dire que l’avortement est une alternative ? », ajoute Vincent Guzzo.  »

    https://www.lapresse.ca/cinema/201907/09/01-5233306-diffusion-dun-film-considere-anti-choix-guzzo-persiste-et-signe.php

    Un autre qui était absent lorsque le livreur de génie est passé. À part quelques extrémistes pro-vie hypocrites qui tentent par les tous les moyens de diaboliser les pro-choix, il n’y a absolument personne qui parle de l’avortement comme d’une alternative à la contraception. Il faut être soit complètement taré, soit d’une mauvaise foi totale pour insinuer une telle chose.

    1. Benton Fraser dit :

      L’avortement n’a jamais été une alternative mais un dernier recours…

    2. RICK42 dit :

      Àchaque fois que ce Guzzo s’ouvre la trappe, c’est pour dire des niaiseries.

    3. Superlulu dit :

      Nous savons qu’un foetus de 6 à 8 semaines n’a pas l’air d’un bébé. V. Guzzo.
      Sa mère a manqué ces 6 – 8 semaines.

  14. Gilles Morissette dit :

    60% des Américains sont en faveur de l’avortement.

    Voilà un dossier sur lequel les Démocrates devraient miser lors des prochaines élections, tout comme la santé, l’éducation et l’environnement. Il faut frapper le Gros Taré là où il est le plus vulnérable auprès de l’électorat.

    On vise la jugulaire et on ne fait pas de quartier.On rend coup pour coup.

    Il y a une guerre à gagner, celle de la civilisation et du progressisme.

    1. Bob Inette dit :

      Malheureusement, cette guerre ne se gagne pas
      au suffrage universel mais état par état …
      Une guerre perdue d’avance dans le Bible Belt (aka Jesusland)

  15. Le Vigilant dit :

    Échantillonnage du sondage?
    Sur-représentation du Nord-Est et de la Californie?

    1. Bob Inette dit :

      Quand le message ne fait pas notre affaire…
      On tire sur le messager …

      Allez voir sur le site du Pew Research Center
      pour connaître la façon dont ils fonctionnent …

      https://medium.com/pew-research-center-decoded

  16. Paul Roux dit :

    Dans son dernier film, Michael Moore soutient que les progressistes sont plus nombreux que les conservateurs aux États-Unis. Ce sondage lui donne raison. Malheureusement, les institutions de ce pays favorisent les réactionnaires. À commencer par ce Collège électoral qui a permis l’élection d’un président qui a pourtant récolté trois millions de votes de moins que son adversaire.

  17. Syl20_65 dit :

    @Le Vigilent

    Encore pris dans tes histoires de conspiration? Misère!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :