Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Jusqu’à aujourd’hui, les rivaux démocrates de Joe Biden avaient évité de l’attaquer de façon brutale ou regroupée. Cette période pris fin plus tôt aujourd’hui après que l’ancien vice-président a confirmé son appui à l’amendement Hyde, du nom d’un ancien représentant républicain et adversaire de l’avortement. Adoptée en 1976, la mesure interdit notamment la prise en charge de l’interruption des grossesses par le programme d’assurance-santé public Medicaid, sauf en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la vie de la mère.

Suivent quelques-unes des réactions des adversaires démocrates de Joe Biden, qui ont tous promis d’abroger l’amendement Hyde :

Plusieurs groupes de défense du droit à l’avortement ont critiqué la position de Joe Biden, de même que plusieurs féministes, qui la considèrent disqualifiante. Dans une élection générale opposant Biden à Donald Trump, cette position pourrait se défendre. Dans une course à l’investiture démocrate, c’est une autre histoire, surtout dans le contexte actuel. L’oncle Joe vient-il de se tirer une balle dans le pied?

Quoi qu’il en soit, Bill de Blasio a réussi à s’indigner et à faire rire de lui grâce à un seul tweet :

 

Le maire de New York ne semble pas savoir ou se souvenir que le Dr Jekyll était le bon gars.

(Photo AP)

51 réflexions sur “Biden attaqué par ses rivaux démocrates sur l’avortement

  1. l’âge a rattrapé Biden sur ce sujet….

    le corps des femmes ne doit pas être géré par les autorités, la politique ou les hommes…..

    L’avortement doit être accessible à toutes en tout temps….

    il est temps de cesser de mélanger avortement et Dieu…..
    Dieu n’a rien à voir là-dedans et même s’il existait, ça ne le regarde pas…..

    « Faire » un enfant n’a rien de religion ou de politique….. c’est strictement biologique….

    ça prend bien des curés pour mélanger sexe, reproduction et Dieu…..

    Biden, dans ce dossier fait de l’âgisme…..

    1. RICK42 dit :

      C’est vous qui fait de l’âgisme en mettant son âge avançé comme étant la raison de son appui au Hyde Amendment. Franchement désolant. L’âge n’a rien à voir là-dedans.

      1. RICK42 dit :

        Erreur: …qui faites…

  2. Rejeanne Bouchard dit :

    Biden joue la carte du modérateur…..sa position sur l’avortement est ambiguë et il devra clarifier celle-ci sinon il va avoir beaucoup d’opposition lors des primaires démocrates et pas certain qu’il va en sortir gagnant……

  3. gigido66 dit :

    OUPS! faux-pas!

  4. treblig dit :

    Le taux de grossesse à l’adolesnence (moins de 20 ans) aux États-Unis est de 3.5 sur 100 naissances ( Québec : 2 sur 100 naissances). C’est les habituels suspects ( Louisiane, Mississipi, Alabama…) qui mènent la danse.

    On note effectivement que les adoslecentes blanches américaines ont un taux de grossesse presque 2 fois moindre que les minorités ethniques ( noires, latino…). La difficulté d’avoir accès à la  » pilule » est la raison la plus évoquée.

  5. V-12 dit :

    Fun Fact;

    La mère de Donald Trump est pro-choix.
    Dès la naissance de son fils elle n’a cessé de répéter « si j’avais su… »

    1. Haïku dit :

      V-12
      Bravo 👌

    2. En fait c’est une PRO-Vie car elle savait avant la naissance quel genre de gènes paternels le rejeton aurait et elle n’a rien fait malgré l’urgence médicale d’agir pour le bien psychologique futur de l’humanité.

  6. xnicden dit :

    « L’oncle Joe vient-il de se tirer une balle dans le pied? »

    On verra l’effet dans les sondages dans quelques semaines…Mais je crois qu’il aurait intérêt à sortir rapidement quelque chose de gros pour que ça sorte de l’actualité. Quoi que ça va lui rebondir au visage lors du premier débat.

    Et permettez-moi un petit moment de démagogie: en passant, il semblerait que le Viagra est remboursé par Medicaid.

    1. 🤬 si les pilules contraceptives ne sont pas remboursées c’est qu’il faut que les hommes de tous âges puissent procréer.

      1. Haïku dit :

        xnicden et Henriette Latour
        🤣🤣🤣! Touché.

  7. Réal Tremblay dit :

    Je considère que cette loi est trop restrictive pour les exceptions mais je ne suis pas certain qu’un accès libre sans condition soit la meilleure des solutions. Il doit avoir une solution qui tienne compte de ce qu’un système peut et doit payer et une certaine forme de responsabilisation des femmes et hommes que cette situation concerne.

    S.V.P. pas de tomates à la figure.

    1. Bob inette dit :

      « S.V.P. pas de tomates à la figure. »
      Pas de problème… On va juste viser plus bas !

      Le droit des femmes de choisir ce qu’elles veulent faire de leur corps…
      en tant qu’homme… Ça ne vous concerne pas !
      Les raisons qu’elles ont de choisir d’avorter … Ça ne vous regarde pas!

      Si vous pensez que l’avortement coûte cher à la société …
      Demandez-vous donc combien coutent les services sociaux
      qui doivent prendre en charge les enfants négligés ou maltraités !

      C’est vrai que les états du Bible Belt / Jesusland ne sont pas reconnus
      pour mettre beaucoup d’argent dans les services sociaux des minorités…
      pas plus que pour l’éducation publique d’ailleurs !

      1. Bob inette

        👏👏

      2. Michèle dit :

        👏🏻👏🏻👏🏻 Je seconde!

      3. Bob inette dit :

        L’argument économique – coût de la procédure –
        pour s’opposer à l’avortement est totalement vulgaire et démagogique.
        Un accouchement est certainement beaucoup plus dispendieux et les coûts sociaux
        engendrés par des cas d’enfants négligés et/ou maltraités sont eux aussi très importants!

        Finalement, comme les hommes ne peuvent pas *tomber enceints*,
        ils peuvent bien être pour ou contre l’avortement, ils ne sont pas directement concernés!
        Ce ne sont pas eux qui vont se taper une grossesse de neuf mois, un accouchement *tu enfanteras dans la douleur*…
        et tous les changements physiques, physiologiques et psychologiques tout au long de cette période.
        Alors ils devraient se garder une grosse gêne
        avoir de s’arroger le droit de décider pour elles!!

        Parlant de responsabilité ou responsabilisation…

        Selon des statistiques compilées aux États-unis pour l’année 2014,

        Voici les trois raisons majeures pour vouloir une IVG :

        – préoccupation ou responsabilité pour d’autres personnes
        – incapacité de pouvoir s’occuper financièrement d’un enfant
        – conviction qu’avoir un enfant interfèrerait avec le travail, les études ou la capacité de s’occuper de d’autres dépendants.

        Et la moitié des femmes ont mentionné qu’elles ne voulaient pas devenir mère célibataire
        ou qu’elles avaient des problèmes avec leur mari ou partenaires.

      4. Réal Tremblay dit :

        Je ne suis pas contre l’avortement et je conçois que les femmes ont priorité pour avorter MAIS mon commentaire se voulait surtout une affaire de responsabilisation et concerne les femmes MAIS aussi les hommes. Faire n’importe quoi, n’importe comment en sachant qu’on peut se débarrasser du problème après coup me semble un enjeu de société pour tous et surtout pour les femmes qui auront le choix ultime de résoudre le problème.

      5. Tom de Boston dit :

        Il y a de très bonnes nouvelles pour les hommes qui sont tellement préoccupés par l’avortement. Ils peuvent prévenir 100% des avortements. Voici comment:

        https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10156357533339537&set=a.10150727242474537&type=3&theater

      6. Haïku dit :

        @Tom de Boston 21:28
        🤣 ! Apparemment les cliniques de santé mentale n’ont pas fermé leurs portes dans le Massachusetts.
        Merci pour la blague pertinente.👍

      7. Achalante dit :

        Si vous acceptez que l’état a un droit de véto sur l’avortement, alors l’état doit aussi assumer ses responsabilités envers l’enfant à naître et la femme devenue mère porteuse. Soit assumer tous les frais médicaux jusqu’à l’accouchement; payer un salaire à la femme pendant le temps où elle ne peut travailler avant et après l’accouchement; plus une somme supplémentaire pour compenser les divers sacrifices faits par la femme; assumer les coût d’adoption, ou une pension alimentaire jusqu’à la majorité de l’enfant. Et ajoutons pour bien faire, le support nécessaire pour aider la mère non-volontaire à se sortir de toute situation abusive ayant mené à cette grossesse non-désirée. (L’état serait par contre autorisé à récupérer ses dépenses, en tout ou en partie, auprès du père.)

        Est-ce que ça vous va, comme solution « mitoyenne »? Je peux vous assurer que ça ne passerait jamais dans aucun gouvernement, car toute tentative de limiter l’avortement (autre que par une bonne éducation sexuelle et l’accès aux contraceptifs; et même là, il n’y en a aucun de parfaitement sûr) est en fait une tentative de punir la femme d’avoir osé « coucher » sans accepter les « conséquences ».

        Non, ma solution serait décriée comme une façon d’encourager les abuseuses de système qui seraient alors officiellement payées pour avoir des bébés.

      8. Haïku dit :

        @Achalante
        100% d’accord avec vous.
        Si votre réplique visait Tom de Boston ou moi,
        pardon pour le malentendu.
        Possiblement une blague mal formulée de notre part ?
        Peace SVP.💔

      9. Achalante dit :

        @Haiku : mon commentaire visait Réal Tremblay. Désolée, j’aurais dû le spécifier, d’autant plus qu’il semble que j’aie cliqué le bouton « répondre » du commentaire de Bob inette. J’essaierait de ne pas oublier le @ à l’avenir!

    2. Bob inette dit :

      En quoi le fait de porter et mettre au monde un enfant dont on ne veut pas
      ou dont on ne peut pas s’occuper fait de nous des gens plus responsables…?

      Être responsable, c’est d’abord et avant tout faire le meilleur choix possible
      pour SOI-MÊME en tenant compte des circonstances de sa vie.

      Allez dire à une adolescente qui a fait une erreur de jeunesse
      qu’elle devrait “assumer” et mettre au monde un enfant
      alors qu’elle en est encore une elle-même…
      Une jeune femme encore aux études ou qui commence une carrière
      Allez dire à une jeune femme de poursuivre sa grossesse
      après qu’elle se soit fait *dumper* par son chum/géniteur
      lorsqu’elle lui annonce qu’elle est enceinte…
      Ou encore celle qui vit une relation de couple difficile…
      ou celle pour qui les méthodes de contraception ont manqué…
      Allez dire à une femme qui travaille au salaire minimum
      et qui a déjà deux enfants qu’elle doit en porter un troisième
      parce qu’il faut qu’elle soit responsable !!

      Un homme a la capacité/possibilité de se distancer à n’importe quel moment d’une grossesse non-planifiée/voulue.
      Un homme ne verra jamais son corps se transformer pendant la grossesse, ne souffrira jamais les douleurs de l’accouchement
      et toutes les modifications psychologiques entre le moment de la conception et de la naissance de l’enfant !
      ET ce n’est là que le début !
      Les hommes devraient supporter les femmes peu importe le choix qu’elles font…
      Surtout pas les sermonner et leur dire qu’elles devraient être plus responsables !

  8. Absalon dit :

    En jouant d’ores et déjà l’élection générale Biden fait d’une pierre deux coups :
    > premièrement il marque des points face à Trump,
    > deuxièmement il renforce sa position aux primaires démocrates où son principal atout est justement d’être le meilleur champion pour battre Trump.
    Tant qu’il reste le seul à devancer Trump au Texas, il peut tout se permettre, y compris d’exprimer ses convictions morales parfois légèrement conservatrices. Et moi-même depuis quelques temps je trouve qu’il paraît moins vieux.

  9. Réal Tremblay

    L’avortement n’est pas une mesure de contraception mais une mesure de désespoir. S’il est vrai que le Viagra est remboursé, la pilule contraceptive devrait l’être tout autant, sans la permission des parents tout comme ici puisque certains parents s’imaginent encord que leurs enfants ne font pas ce genre de choses.

  10. Gilles Morissette dit :

    Biden vient-il de se tirer dans le pied? Possible. Attendons de voir les résultats des prochains sondages avant de tirer quelque conclusion que ce soit.

    Chose certaine, il vient de donner de l’eau au moulin de ses adversaires avec cette prise de position qui va, c’est le moins qu’on puisse dire, à contre-courant de ce qu’on a l’habitude d’entendre chez les Démocrates..

  11. gérard séguin dit :

    Comme plusieurs on dit, VIVE LE JOURS, que le sujet de l’avortement soit rremis entre les mains des femmes. Celle-ci possède, l’expérience de la maternité et les conséquences qui entourent toutes les résultantes voulues et violés. M. Biden et tous les hommes gardez vous, une petite gêne.

  12. Igreck dit :

    HS
    L’univers de Trump est très simple: il suit littéralement un scénario similaire à celui du film Le Parrain.

    https://www.lesoleil.com/chroniques/gilles-vandal/donald-trump-ce-prototype-dun-parrain-de-la-mafia-79e7ccb6394cc64ccaf9b49ce73d3d6c

  13. treblig dit :

    Statistiques intéressantes : seulement 1.3% des avortements se font après 20 semaines. Et la plupart de ces avortements tardifs ont lieu pour des raisons médicales ( dangereux pour santé de la mère principalement ). Un fétus n’est pas viable avant au moins 24 semaines et un bébé prématuré est souvent la source de problèmes médicaux pour le reste de sa vie.

    Nous sommes loin ici de la « boucherie » dénoncée par la droite religieuse.

    1. Bob inette dit :

      Pour être plus précis…
      Aux Zétats …selon les estimations du Centre pour lle contrôle et la prévention des maladies (CDC) …
      65 % de tous les avortements légaux effectués ont lieu avant la 8e semaine de gestation
      et 91 % le sont à l’intérieur de 13 semaines. Seulement 1.4 % se font après la 21e semaine.
      À 12 semaines, le foetus mesure SIX centimètres … (2 pouces et demi !)
      Et il pèse 14 grammes … la grosseur et le poids d’une crevette moyenne !

      À ce stade de développement le foetus est une existence biologique qui a le potentiel de devenir un être humain …
      quand il sera sorti vivant du ventre de sa mère et seulement à ce moment.
      Le foetus devient viable quand il atteint un “seuil anatomique” où les organes essentiels tels que les poumons et les reins peuvent soutenir la vie de manière indépendante. Avant que les poumons soient assez développés pour permettre aux déchets gazeux de passer dans le système sanguin, ce qui est extrèmement improbable avant la 23e semaine de gestation, un foetus ne peut pas survivre même avec l’aide d’un respirateur/incubateur.

  14. Igreck dit :

    Le fonctionnement du capitalisme américain est devenu présentement si déséquilibré qu’il est en train de détruire le rêve américain. Il a donc un besoin urgent d’être réformé afin d’assurer la survie de la classe moyenne comme la base de la société américaine.

    https://www.lesoleil.com/chroniques/gilles-vandal/la-revolution-tranquille-des-milliardaires-americains-3668488a20be3b7be8512106b7f50262

    1. jcvirgil dit :

      Très intéressants . Ça démontre que ce ne sont pas tous les milliardaires qui sont des narcissiques égoistes à la Trump qui ne pensent qu’au fond de leurs poches et se foutent de la dégradation du tissu social américain.

      1. Igreck dit :

        Très juste !

  15. Jean Saisrien dit :

    J’espère que Biden ne se rendra pas aux « primaires » démocrates…
    Oui, il me semble 100x meilleur que Trump, mais Diable qu’il n’a plus sa place dans les top runners… Bernie non-plus quant à moi.

    Vive le sang neuf !
    MAGA for real this time!!!!!!

  16. Benjen Stark dit :

    En parlant de Biden, il s’est encore fait prendre dans une affaire de plagiat.
    https://www.politico.com/story/2019/06/04/plagiarism-biden-climate-change-plan-1504950

    C’est vraiment ça le meilleur espoir démocrate?

    1. Benjen Stark Sérieux??? le gars pourrait copier des tas de citations que c’est de la petite bière face aux ingérences économiques que Trump a profité depuis 2016 avec ses hôtels et son poste….

      Aux USA la politique est d’une puanteur abjecte et trump est dedans jusqu’au cou….

      je croyais que Bush fils était le pire que j’avais vu à ce poste…. trump le surpasse …. et de loin…..

      Biden?? bof…. est-il le meilleur ?? non…. mais le moins « dérangeant »….. et donc le plus « drabe » pour faire contrepoids face à trump qui tire partout….

      il serait surprenant que trump perd son élection de 2020… c’est très rare qu’un président US ne fait pas 2 mandats…. la paresse politique des citoyens est bien connue…..

      donc ne vous pavanez pas s’il gagne…. c’est le contraire qui serait surprenant…..
      et s’il gagne ça ne veut absolument rien dire sur sa « popularité »…. ou « ses idées »….. en passant il a eu quoi comme idée depuis 2016 ?? une idée constructive???

      un indice ?? ça rime avec rien……

    2. Gilles Morissette dit :

      @benjen Stark (16h52)

      Gros scandale en effet !!

      Si c’est tout ce que vous avez trouvé pour discréditer Biden, retourner vous coucher. Ça donnera un « break » à l’humanité!!

      Quand on pense qu’il trouve le moyen de devancer votre gourou par 4 points dans un État aussi « rouge » que le Texas (selon un sondage Quinnipiac) !!

  17. Igreck dit :

    Difficile cohabitation intergénérationnelle !

  18. V-12 dit :

    Vouloir contrôler les femmes est une obsession de la droite. La droite, c’est des hommes blancs qui veulent garder le pouvoir sans le efforts qui s’y rattacheraient et qui veulent être les seuls bénéficiaires des politiques d’un pays.

    Alors, on ampute les droits de vote, on massacre le système d’éducation, on rend inaccessibles les soins de santé. Garder la majorité stupide, pauvre et malade.

    Les fameuses cliniques d’avortement qui ferment partout aux USA est un véritable drame pour les américaines. Seulement 3% de leurs activités concernaient la contraception, l’avortement ou… les soins de naissance. 97% des activités en étaient de prevention et détection. Mammographies, tests sanguins, etc. … et ce, à une fraction du coût de services égaux dans les hôpitaux ou cliniques. Des services accessibles ne le seront plus.

    On demande donc aux femmes de ne plus avoir de copain et de baiser seulement pour procréer. Si elles tombent enceinte? Leur problème. Mais, qu’en est-il des géniteurs? Rien, aucune mesure légale. On demandera à la femme de dépenser des milliers de dollars en frais d’avocats pour tenter d’aller chercher une pension trop souvent minuscule.

    Et, dans l’ombre, ces mêmes hommes blancs envoient leurs maîtresses se faire avorter dans les états qui le permettent…

    Je le répète: les USA est un pays socialistes, mais seulement pour les blancs et les corporations.

    1. constella1 dit :

      V12
      Que vous avez dont raison
      Bravo pour ce commentaire rempli de bon sens
      Point de vue masculin par surcroît

  19. On parle d’une mesure de 1976. Curieux que personne n’ait tenté de la renverser en 40 ans malgré les changements de gouvernements.

    Roe vs Wade date de 1973, donc presque à la même époque, mais dans l’autre sens.

    Est-ce à dire qu’il y avait une certain équilibre des positions dans les années 70 qui a tenu 40 ans avant la frénésie actuelle de tout changer et rompre les acquis?

    Et pourtant, des juges il en a passé quelques uns à la SCOTUS en 40 ans pour réviser tout ça.

    On dirait que les EU sont dus pour tout remettre en question. Crise de quarantaine?

    1. treblig dit :

      @alexander

      C’était le compromis de l’époque. Okay, vous pouvez avorter mais pas avec l’aide des fonds publics.

  20. jcvirgil dit :

    Les démocrates n’iront pas loin avec pépère Joe , alors qu,ils ont dans leurs rangs des candidats progressistes qui proposent des vrais changements qui incitent les jeunes et tous ceux qui en ont assez du système ploutocratique en place actuellement à voter . Il faut croire qu’il plait aux mon oncles du DNC et aux fabriquants de sondages bidons.

    1. kelvinator dit :

      Parce que vous n’aimez pas un sondage, il est bidon?
      Peut-être avez-vous une vision faussé des américains, ou comme plusieurs à gauche projeter vos aspirations progressistes au peuple américain en surestimant largement leur coté progressiste?

      1. jcvirgil dit :

        Personnellement je crois que les sondages servent de manipulation de l’opinion publique. Leurs questions sont souvent biaisés de façon à avoir la réponse recherchées par ceux qui les commandent et les résultats prouvent qu’ils sont très souvent dans le champs.

      2. kelvinator dit :

        Les sondages ne sont pas égaux. Prédire les élections à partir d’une carte aussi vaste et aussi complexe que le collège électoral n’Est pas du tout comme demander quel est votre marque de lessive préféré. Il faut comprendre un peu les statistiques pour comprendre les limites de celle-ci. Vous savez très bien les limites de la météorologie, or ceux qui se plaignent le plus sont ceux qui tiennent les plus haut standard, innateignable, pour juger de la précision météorologique. Or, à la base, si vos attentes sont disporportionné et irréaliste, vous ne pourrez qu’être décu. C’est ce que vous faites je crois avec les sondages. Ils sont loin d’être infaillible, et plusieurs questions sont difficile à prévoir, surtout si on parle de plus de 300 millions de personnes.

  21. FlorentNaldeau dit :

    JB s’est exposé aux critiques opportunistes de ses adversaires, pourtant tout à fait prévisibles dans une campagne de primaires, et à celles de l’aile soi-disant « progressiste » du parti. Pour ces derniers, la seule chose qui importe c’est de respecter leur ligne ultra-orthodoxe sur cette question, sans égards aux résultats électoraux. JB aborde la question d’un point de vue plus pragmatique en tenant compte du potentiel pour le parti d’attirer des électeurs plus au centre-droit, y compris des Démocrates relativement conservateurs (il y en a, plus qu’on le pense). Il joue donc le rôle de l’adulte face à des enfants immatures qui ne pensent qu’au beau geste à court terme.

    Toutefois, ce n’était probablement le moment le plus stratégique pour ce faire. Comme le billet le souligne, c’est généralement l’approche qu’on adopte pendant l’élection générale et non pendant la primaire alors qu’on cherche à séduire la base militante du parti; déroger à cette règle c’est s’exposer à des attaques idéologiques primaires (sans jeu de mots), réalité à laquelle JB est brutalement rappelé.

  22. Le Vigilant dit :

    Fin de toute recherche médicale dans les centres fédéraux sur les tissus fœtaux avortés.
    Bravo Mike et Don! Nice Shot!!!

    1. Bob inette dit :

      Les recherches sur un vaccin contre le SIDA se poursuivront ailleurs …
      Les recherches pour trouver une cure à l’hépatite C et au diabète se poursuivront ailleurs.
      Des dizaines et des dizaines de recherches pour sauver des gens malades grace à l’utilisation de tissus foetaux
      (qui se retrouveraient à la poubelle de toutes manières) se poursuivront ailleurs !

      The truth about fetal tissue research
      The use of aborted fetal tissue has sparked controversy in the United States,
      but many scientists say it is essential for studies of HIV, development and more.

      https://www.nature.com/news/the-truth-about-fetal-tissue-research-1.18960

  23. Achalante dit :

    Soit dit en passant, je ne crois pas que M. de Blasio se soit fourvoyé. N’oublions pas que Dr. Jekill et M. Hyde ne sont qu’une seule et même personne. Dr. Jekill est la personne idéale, rien que ce que l’humanité peut avoir de meilleur… Mais qui se transforme en quasi-bête sans contrôle. Alors oui, M. Biden peut avoir l’air présidentiable et tout, mais si il supporte toute limitation à l’avortement, alors il cache une autre personnalité moins acceptable derrière ses manières avenantes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :