Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

kim.jpg

Dans une analyse publiée à la une de son numéro du jour, le New York Times voit dans le message du jour de l’An de Kim Jong-un la preuve que Donald Trump est de retour à la case départ dans le dossier de la dénucléarisation du régime de Pyongyang. Il va sans dire que le président américain et son secrétaire d’État, Mike Pompeo, ne seraient pas d’accord avec une telle interprétation de la situation.

Dans ce message du jour de l’An, Kim Jong-un a posé comme condition à l’abandon d’une seule bombe nucléaire ou au démantèlement d’un seul site balistique la levée des sanctions économiques contre son pays. Ces sanctions, rappelons-le, représentent le levier dont l’administration américaine se sert pour atteindre son objectif, à savoir l’élimination de l’arsenal nucléaire nord-coréen.

Or, malgré un sommet historique à Singapour et des rencontres entre Mike Pompeo avec des responsables nord-coréens, les États-Unis n’ont fait aucun progrès véritable vers cet objectif en 2018. Selon des experts cités par le Times, il se peut que Donald Trump finisse par se contenter d’un gel du programme nucléaire nord-coréen, ce qui signifierait accepter la présence de la Corée du Nord parmi les puissances nucléaires au même titre qu’Israël, le Pakistan et l’Inde.

Il se peut également, selon les mêmes experts, que Donald Trump soit prêt à accepter cet énorme compromis en retour d’une normalisation espérée des relations entre les États-Unis et la Corée du Nord et un accord de paix entre les deux Corées.

Ces sujets pourraient faire l’objet d’un deuxième sommet Trump-Kim.

Mais une telle issue n’éliminerait pas la menace potentielle que représente un régime totalitaire armé de la bombe nucléaire. D’où le titre qui coiffe l’analyse du Times.

(Photo KCNA via KNs / Agence France-Presse)

45 réflexions sur “Corée du Nord : retour à la case départ?

  1. Toile dit :

    Ah ben coudons…we love us so much…..
    Changer de côté, on s’est trumpé de farine ! Bonne année, chef pussy grabber.

    1. Pierre dit :

      Pourtant au bye bye ils se tenaient par la main 🤣🤣🤣

  2. ghislain1957 dit :

    « Corée du Nord : retour à la case départ? »

    Retour à la case départ? Il n’y a tout simplement pas eu de départ, à part le rencontre tRump et son meilleur ami Kim. La Corée du Nord a roulé le gros clown dans la farine, dans la plus pure tradition familiale nord-coréenne nommée 엉터리 (eongteoli), ou si vous préférez: « bullshit. »

    L’historique de bullshit en Corée du Nord a commencé avec le grand-père Kim Il-sung et se perpétue de père en fils depuis 1948.

    1. Entièrement d’accord et l’historique de bullshit des USA a commencé en novembre 2016

  3. Gilbert Duquette dit :

    Je sais pas si Kim a envoyé une belle grande carte de Noël au Donald???

    Sur le Donald : …Donald Trump est de retour à la case départ dans le dossier de la dénucléarisation du régime de Pyongyang. …

    Donald est toujours de retour à la case départ sur tout les sujets. Comme sa base n’a aucune mémoire, eux croient qu’il progresse,

  4. MarcoUBCQ dit :

    Kim, Donald, Vladimir, Recep Tayyip, Roberto & co.: Bonnet blanc et blanc bonnet, ou Dupont & Dupont. Donald me semble bien en confiance en ce moment: Sa descente risque d’être foudroyante et cataclysmique. Pauve Dumb-Dumb, tu sais donc pas dans quoi tu t’es fourré toi-même. Ça me rassure de voir à quel point il creuse sa propre tombe, et de plus en plus vite aussi. Narcisse est au faîte de sa gloire, une fraction de seconde avant de se désintégrer…

    1. Madalton dit :

      Pour votre information, il faut écrire Dupond et Dupont.

      1. MarcoUBCQ dit :

        Scusez cette erreur gargantuesque… Merci Madalton, sans sarcasme ici.

      2. karma278 dit :

        @Madalton

        N’est-ce pas plutôt Dupont et Dupond? LOL

  5. titejasette dit :

    « Après les cheezeburgers, le met que j’affectionne le plus, c’est de la tempura: du poisson roulé dans de la farine. Pas n’importe quelle farine, la farine de riz. Comme poisson, prenez les anguilles sous roche, avec la peau bien gluante » – Donald

  6. Gilles Morissette dit :

    Voilà, la preuve est faite. Le Gros Demeuré s’est vraiment fait rouler dans la farine par « Rocket Man ». Les belles promesses qu’il avait faite n’était que de la poudre aux yeux destiné à endormir celui-ci.

    Ce n’était qu’un piège dans lequel il est sauté dedans à pieds joints. Le Gros Abruti a été trop connard pour s’en apercevoir.

    Kim Jung Un n’ a aucune parole et il n’a jamais respecté le moindre engagement. Il a montré à Potus 45 qu’il était tout simplement trop brillant pour lui.

    N’Importe qui d’ailleurs a l’air plus intelligent et brillant que ce dernier.

    1. Madalton dit :

      Il n’a aucune parole comme son père et son grand-père l’ont fait auparavant dans leur négociation avec les USA. Le moron in chief se pensait supérieur à ses prédécesseurs.

  7. sorel49 dit :

    Trump faisait d’illusions en croyant avoir le support de la Chine et de la Russie. Une personne saine d’esprit comprend très vite que la dénucléarisation, l’arrêt du blocus économique et le début de l’aide américaine ne peuvent être faits que simultanément . Tout autre scénario sera voué à l’échec.

    Trump et Pompeo semblent interpréter la situation différemment. Que Pompeo change vite la sienne s’il veut rester longtemps à son poste. Dans l’ère moderne des communications rapides, le rôle de Secrétaire d’Etat devient de plus en plus celui d’un factotum.

  8. Angelica dit :

    En plus Trump veut faire un nouveau show (sommet) avec son ami Kim. Probablement aussi inutile que le premier, l’amour rend aveugle.

    1. Layla3553 dit :

      @Angelica 12:34
      « L’amour rend aveugle »
      On dit aussi qu’en amour il y en a toujours un qui aime plus que l’autre.❓😢 Pôvre Tiny , c’est peut-être sa première peine d’amour.

  9. Apocalypse dit :

    ‘Il se peut également, selon les mêmes experts, que Donald Trump soit prêt à accepter cet énorme compromis en retour d’une normalisation espérée des relations entre les États-Unis et la Corée du Nord et un accord de paix entre les deux Corées.’

    C’est le mieux qu’on pourra faire et en ce qui me concerne, ça ne serait pas mauvais du tout, car Kim Jong-Un faisant une croix sur son programme nucléaire, SVP … arrêter de rêver, ça n’arrivera pas.

    Si on peut vivre avec Israël et le Pakistan comme puissances nucléaires, on peut vivre avec Kim Jong-Un et ses joujoux.

  10. P Lacerte dit :

    Quoi ce dossier a déjà quitté la case « départ »?? À part dans les calembredaines de Trump?

  11. Henriette Latour dit :

    « Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage
    Polissez le sans cesse et le repolissez
    Ajoutez quelques fois et souvent effacez »

    C’est à croire que sa grandeur, le simili-président, en a fait sa maxime mais pour ce faire, il aurait fallu qu’il ait des lettres.

    1. Richard Desrochers dit :

      N’ayant pas de lettres, il efface beaucoup plus qu’il polit.

      1. Achalante dit :

        Non, non. Il en a, des lettres. Trois. Comme dans Cyrano :

        Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
        Vous n’en eûtes jamais un atome, et de lettres
        Vous n’avez que les trois qui forment le mot : sot !

  12. jaylowblow dit :

    Le gros imbécile n’a jamais cru une seule secondes aux promesses du rocket man joufflue. Il s’en fou éperdument en fait car c’est toujours la même rengaine: il veut plaire à sa base de demeurés pour rester président le plus longtemps possible afin d’éviter la prison et la fin de sa « dynastie ». Tant qu’il y a un semblant de négociation avec la CdN les déplorables applaudissent et pensent que c’est le meilleur président ever.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ jaylowblow


      Le gros imbécile n’a jamais cru une seule secondes aux promesses du rocket man joufflue…

      Trump se croyant meilleur que tous et surtout meilleur que M. Obama, je crois plutôt que Oui, il a cru en Kim. Il continu de le croire pour la simple raison que s’il arrête de croire en Kim cela voudra dire qu’il s’est trompé et le Donald étant Trump il ne peut admettre qu’il se soit trompé.

      1. jaylowblow dit :

        J’ai de la difficulté à y croire… …le gars est devenu président des USA donc il doit avoir un minimum de capacité de compréhension et même si c’est seulement du niveau d’un enfant de 5 ans c’est suffisant pour s’apercevoir que le joufflue le roule dans la farine non? Je continue de penser qu’il s’en fou complètement comme de tout le reste en fait. Tant qu’à moi c’est un minable criminel qui veut seulement conserver son immunité présidentielle après que les russes aient réussit à le faire élire contre son gré.

      2. jaylowblow dit :

        Et quand je dis qu’il a été élu contre son gré… …le gars a fait six faillites et s’est plus que probablement fait renflouer par des russes à plusieurs reprises. Et on a récemment entendu parler d’un programme russe visant à mettre un de leur pions à la présidence des USA et Donald Trump était le candidat idéal. Mais bien entendu, un homme de sa trempe et de sa compétence souhaitait plus que tout que ça foire mais ses créanciers ne l’entendaient pas de la même manière et l’ont fait gagner. La meilleure vidéo que j’ai trouvé pour illustrer la situation est cet extrait du film Ted:

      3. Gilbert Duquette dit :

        @ jaylowblow

        …J’ai de la difficulté à y croire…

        Pas moi, compte tenu de sa maladie psychologique. Sa maladie fait en sorte qu’il ne peut s’avouer s’être trompé.

        Mais bon, n’étant pas Trump, je peux me tromper dans mon analyse.

  13. papitibi dit :

    Malgré toutes les vantardises du Nabab, we’re back to square ONE.
    Indeed.
    Mais est-ce que nous avions vraiment quitté la case départ? Wouofff…

  14. Alexander dit :

    Pensez vous sérieusement que KJU va laisser tomber son armement nucléaire contre la parole de Trump? Le problème de Trump, c’est que sa parole et sa signature n’ont aucune valeur. Aucune.

    Au mieux, KJU va obtenir une baisse de la présence militaire américaine à ses portes et un rapprochement économique avec la Corée du Sud.

    KJU a comme principal objectif de conserver le pouvoir et de baisser les sanctions économiques. Il va jouer ses cartes en conséquence. Quitte à se rapprocher de la Chine.

    La Chine souhaiterait certainement une baisse de l’influence américaine en Extrême-orient pour mieux asseoir son contrôle.

    Et on se rappelle que DT a poussé une guerre commerciale conre la Chine. Rien pour se faire aimer des chinois.

    On dirait que la planète est en train de se resubdiviser. L’Amérique aux américains. L’Extrême-Orient aux chinois. Le Moyen-orient en deux blocs Arabie vs Iran avec base américaine en Israël. Et l’Europe entre le bloc occidental et les russes.

    1. Gilbert Duquette dit :

      @ Alexander

      …On dirait que la planète est en train de se resubdiviser….

      Oui mais selon moi pas selon votre analyse.

      La subdivision se fait plutôt dans le sens de régime isolationniste et/ou populistes de droite anti tout du genre de ceux aux Philippines, Brésil, USA, Russie ou m^me Doug Ford en Ontario et autres régimes qui sont élus sur une plateforme populistes isolationnistes qui tend vers les régimes monarchistes ou dictatoriaux tels que la Chine, l’Arabie Saoudites, et les Royaumes de la Péninsule Arabique (EAU. Quatar,etc.,),

      À l’opposé de ce groupe qui ont un point en commun le Nationalisme à tendance raciste et homophobe qui est exacerbé par leurs discours populistes, il y a les régimes démocratiques comme par exemple le Canada, le Mexique les États d’Europe et autres qui doivent s’opposer et surtout s’unir contre la montée du populisme Nationaliste.

      En troisième lieu, il y a les régimes dictatoriaux de gauche qui eux ne sont plus que l’ombre d’eux-même.

      1. Alexander dit :

        @Gilbert Duquette
        Votre analyse est très pertinente.

        L’isolationalisme, le populisme et les régimes autocratiques ont la cote.

        Les démocraties se font malmener. La France a ses gilets jaunes. La GB son Brexit. Le Canada son Doug Ford. Évidemment, les EU ont Trump.

        Il y a un fossé qui se crée entre la classe dirigeante et la population. Les gens ne sont pas prêts aux compromis nécessaires à un meilleur partage de la richesse pour réduire les inégalités.

        Des régimes autoritaires comme Poutine, Xinping ou Erdogan s’opposent au style Trudeau, Merkel ou les pays scandinaves.

        Doit- on assurer la paix sociale par le partage de la richesse ou la force?

        Le problème majeur de la force, c’est qu’elle favorise la classe dirigeante indûment par les fusils et le drainage de la richesse vers les plus riches.

        Quand les gens peuvent se nourrir, se soigner, s’éduquer, vivre et marcher dans la rue sans trop de risques de violence, qu’ils peuvent vivre leur différence sans préjugés ou persécution et avoir la liberté de pensée, ça prédispose à un monde meilleur.

        Mais faut s’éloigner des visions nombrilistes et égoïstes pour que ça marche. Des compromis et une ouverture.

        L’être humain survit grâce à sa gestion de la peur. Les autocrates l’alimentent, les démocrates la réduisent.

        Probablement que les solutions se situent quelque part entre les deux extrêmes.

        Chaque nation fera ses choix et vivra avec les conséquences.

        Mais si un vrai processus de paix arrivait, par exemple, en Syrie, les syriens penseraient moins à l’exode et seraient heureux de vivre sur leurs terres dans la paix. On ne vivrait plus les tueries et exodes massifs qui déstabilisent l’Europe et le Moyen-Orient, mais leurs dirigeants le veulent-ils vraiment?

      2. Gilbert Duquette dit :

        @ Alexander

        Ma crainte est la suivante :

        Poutine, Trump, Duertes, et le nouveau au Brésil, tous ont dit que l’on pouvait se faire justice soit-même, ou se font justice eux-même.

        Tous sont en faveur de la loi du plus fort et tente par tout les moyens de diminuer la légitimité de leurs système judiciaires et du troisième pouvoir (la liberté de la presse). Ce pseudo retour du pouvoir vers le peuple ne va bien entendu que dans un sens le leur. Le peuple pour eux sont ceux qui partagent leurs opinions les autres étant les ennemis du peuple, (de leur base de fanatique endoctriné). Si par malheur un opposant tentait de se faire justice ou seulement s’opposer à cette mouvance, alors là, la loi serait appliquée pour le museler, le faire taire, l’éliminer

        Ce n’est pas un mouvement populaire c’est une mouvance populiste alimentée par un réseau de propagande bien huilée. (FoxcNews, Limbaugh, Coulter, etc.,) réseaux sociaux infiltrés et autres. Et dont le but ultime est d’anéantir toute opposition.

      3. loup2 dit :

        @Alexander 14h23

        Vous comparez les gilets jaunes de France avec les partisans de Ford et les nationalistes de droite partisans du Brexit ????
        Humm. Je crois que vous ne comprenez pas les motivations des gilets jaunes ou vous faites un amalgame avec les « casseurs ».

      4. Alexander dit :

        @Loup2
        Les casseurs sont une autre chose en France, mais les gilets jaunes à ma compréhension sortent pour relever des inégalités et pourtant, la France est une république et une démocratie.

        Trump joue sur la peur pour maintenir son pouvoir. Peur des immigrants, peur des pertes d’emploi, etc.

        Le Brexit, c’est une autre chose, la relation entre la GB et l’union européenne.

        Trois démocraties, toutes trois ébranlées.

        Mais, oui, pour des raisons différentes.

  15. Toile dit :

    J’ai hâte de voir patiner Pompéo, un autre clown.

  16. Cubbies dit :

    Sérieusement rien n’a changé depuis le début. L’Imposteur et l’Incompétent (Pompéo) croient qu’il y a eu entente et que la Corée du Nord va éliminer son arsenal nucléaire. Pompéo a tenté de pousser l’agenda un peu plus loin sans succès.

    Maintenant, Kim Jung Un passe à la Phase Un: comme les USA ont des demandes irréalistes (à ses yeux), il va tenter d’imposer ce qu’il veut. Baissons le feu, tournons la pièce de l’autre côté. Ajoutons un peu d’huile et de farine…

    Un nouveau sommet serait la confirmation de cette hypothèse. Un piège qui sera impossible d’éviter si on se fie à l’égo de l’Imposteur.

    1. lanaudoise dit :

      À roublard, roublard et demie. Pitoyable spectacle. Le bully🍊n’a le dessus qu’avec les dirigeants normaux, ceux qui sont alliés. Il a zéro emprise sur ceux a son image.

  17. vieil'art dit :

    Bonne année! monsieur Hétu, Pour ma part en ce début d’année. Je suis en train de lire : La route de l’Ouest.

    1. Richard Hétu dit :

      Bonne année à vous aussi, et bonne lecture!

    2. loup2 dit :

      @vieil’art
      J’ai lu et j’ai bien aimer ce roman historique. La contribution des Amérindiens et des Canadiens-Français à « l’exploration/aide » de l’Amérique du Nord sont tellement méconnu .

  18. titejasette dit :

    « Trump dit avoir reçu une lettre «formidable» de Kim Jong-un » – La Presse

    Aussi, Kim lui envoie des becs tout partout

  19. jcvirgil dit :

    Est-ce que quelqu’un croyait réellement que Jung Un se départirait de sa seule force de négociation contre de vagues promesses ? Dictateur peut-être mais pas fou, il sait bien que se fier à la bonne foi des américains équivaut à se faire attacher les mains dans le dos.De plus , Il a vu comme tout le monde avec l’accord nucléaire avec l’Iran comment le pouvoir américain ne respecte respecte pas sa parole.

    Une levée partielle des sanctions économiques contre son pays en échange du gel des essais et du prolongement des négociations pour permettre d’autres avancées me semblent logiques si on se place du point de vue nord coréen.

  20. A.Talon dit :

    «Or, malgré un sommet historique à Singapour et des rencontres entre Mike Pompeo avec des responsables nord-coréens, les États-Unis n’ont fait aucun progrès véritable vers cet objectif en 2018.»

    On parie que Pompeo sera le prochain à démissionner devant les crises du bacon à répétition de son «fakkke boss»? Et là encore on aura droit à la sinistre comédie du gros clown orangé se pétant les bretelles sur la qualité de son leadership, prétendant avoir mis à la porte un incroyable incompétent et se demandant à voix haute qui avait bien pu l’embaucher en premier lieu…

  21. Dixit celui qui donne ses vœux du Nouvel An avec un gros sac de farine, ils utilisent de père en fils au fil des générations de la famille des Kim.

  22. gl000001 dit :

    Il est de retour à la case départ car il n’en est jamais sorti. Un show de boucane ou c’est lui qui s’est fait rouler dans la farine !

  23. jeanfrancoiscouture dit :

    Y a-t-il quelqu’un qui pensait vraiment que KJU allait se départir de son seul moyen de pression? Quels que furent les quolibets de Donald Trump à son endroit, ce jeune fils et petit-fils de dictateur -et dictateur lui-même- n’est ni fou, ni illettré ni ignorant de l’histoire et de l’actualité.
    Il a vu le sort qui fut réservé à ceux qui n’avaient aucun moyen de pression, les Kadhafi, Saddam Hussein, Noriega et als.
    Le problème c’est Donald Trump qui se croit investi d’une sorte de pouvoir de persuasion que lui conférerait son auto proclamée «personnalité d’exception» et son autre qualité auto proclamée de «maître négociateur».
    En attendant une éventuelle fin de règne, les alliés des USA font le «dos rond», tolèrent ses grossièretés et ses divers excès de langage et de comportement et continuent de le traiter comme s’il était un des leurs. Compte tenu du rang des USA dans l’échelle des nations, ils n’ont pas vraiment le choix de faire semblant qu’ils traitent avec un vrai chef d’État en espérant qu’un successeur ramènera le tout à la normale..

  24. igreck dit :

    Toute cette administration n est qu’un horrible freak show … et nous payons TOUS pour la bêtise commise par des Ricains amers en 2016 d’élever ce parfait imbécile à la fonction suprême de leur pays en perdition.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :