Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1.6762679.4225125705.jpg

Bahia Amawi (photo), une orthophoniste du Texas, ne se considère pas comme une militante. Mais cette Palestinienne d’origine qui a de la parenté dans les territoires occupés prend toujours soin de ne pas acheter des produits israéliens. Et elle est aujourd’hui au coeur d’un débat national aux États-Unis après son refus de signer un contrat avec une commission scolaire d’Austin qui l’obligeait de promettre de ne pas boycotter Israël durant la durée de son emploi. Son contrat n’a pas été renouvelé.

Amawi, qui travaille dans des écoles de la capitale texane auprès d’enfants dont la langue maternelle est l’arabe, a poursuivi la commission scolaire et le procureur général du Texas pour violation de sa liberté d’expression. L’American Civil Liberties Union a également intenté une action en justice contre le Texas au nom de quatre autres citoyens de cet État qui se disent également brimés dans leurs droits à cause d’une loi promulguée en mai 2017 et interdisant à toute entité gouvernementale du Texas de conclure un contrat avec une entreprise ou un contractuel qui ne peut certifier qu’elle ou il ne boycottera pas Israël durant la durée de l’entente.

En s’intéressant au cas d’Amawi, les médias américains ont révélé qu’une douzaine d’États américains avaient adopté des lois semblables au cours des dernières années. Ces jours-ci, le Congrès examine également un projet de loi qui interdirait aux entreprises américaines de participer à des boycotts contre Israël. Les sénateurs démocrates Bernie Sanders (Vermont) et Dianne Feinstein (Californie) se sont opposés à une cette initiative bipartite, de même que le page éditoriale du New York Times.

Israël combat depuis plusieurs années le mouvement BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions), qui milite pour le rejet de produits israéliens pour contester la politique de colonisation israélienne. Aux États-Unis, des alliés de l’État juif considèrent le mouvement anti-sémite, anti-israélien ou même anti-américain.

«Les politiques anti-israéliennes sont des politiques anti-texanes, et nous ne supporterons pas de telles actions contre un important allié», a déclaré le gouverneur républicain du Texas Greg Abbott en signant la loi anti-boycott de son État en 2017.

(Photo The Intercept)

43 réflexions sur “Boycott d’Israël et liberté d’expression

  1. jcvirgil dit :

    Le boycott de l’état sioniste Israel est tout à fait justifié pour ceux qui veulent faire pression pour qu’il cesse ses politiques de colonisation et ses exactions contre la population palestinienne qui s’y oppose, l’enfermement d’une partie de sa jeunesse dans ses prisons où se pratique la torture et le tir à balles réelles sur des manifestants désarmés entre autres barbaries.

    On affuble les opposant à ses pratiques d’être des anti-sémites alors que le sionisme que pratique son gouvernement est une idéologie et non une religion et qu’il est profondément raciste dans ses racines mêmes.

  2. spritzer dit :

    « Aux États-Unis, des alliés de l’État juif considèrent le mouvement anti-sémite, anti-israélien ou même anti-américain. »

    Ce qui est anti-américain est leurs manigances pour brimer la liberté d’expression, voilà la vraie menace.

  3. Gilbert Duquette dit :

    Tu signes leur foutu contrat pis tu continus à boycotter Israël Chr!st.

    1. Pierre dit :

      @Gilbert🤔👏👏👏 si simple mais pourquoi se simplifier la vie quand on peut se la compliquer

    2. Frederic Jobin dit :

      Et c’est comme ça que l’intégrité disparaît et que l’hypocrisie s’enracine, devient banale et qu’on se retrouve avec un Trump président… Pensez-y bien… 😉

      1. Emalion dit :

        Je suis d’accord avec vous Frederic, des fois il faut s’accrocher a ses principes. Et ici, le principe c’est le respect de la liberté individuelle. Mon employeur m’obligerait a signé une clause comme ca je refuserai. Le point n’est pas le boycott ou non d’Israel mais c’est comme l’orientation sexuel ce qui se passe chez moi ne regarde personne (si c’est légal :))

      2. Gilbert Duquette dit :

        @ Frederic Jobin

        …Et c’est comme ça que l’intégrité disparaît et que l’hypocrisie s’enracine, devient banale et qu’on se retrouve avec un Trump président… Pensez-y bien… …

        L’intégrité commence par soi. Cette dame peut rester intègre envers elle-même en continuant de boycotter Israël. Toutefois, elle se doit de travailler et parfois, il faut jouer le jeu des autres et ne pas dévoiler nos croyances politiques. (le boycotte est un acte politique).

        La désobéissance civile dans ce cas est évidente pour pouvoir continuer à être intègre envers ses croyance politiques et autres.
        Si la dame obéis aux lois et dévoile son intention de boycotter Israël elle va soit : Perdre son emploi ou soit ne plus boycotter Israël et manquer d’intégrité envers elle.
        Si la dame désobéis à la loi en signant ce document dont elle n’a pas l’intention d’en respecter les conditions. Elle reste par sa désobéissance civile intègre envers elle-même et garde son emploi. Elle peut alors tout en continuant de travailler se chercher un emploi ailleurs.

      3. Frederic Jobin dit :

        @ Gilbert Duquette

        Je comprend votre point et il y a du vrai dans ce que vous dites, des fois faut être pragmatique et se boucher le nez pour pouvoir continuer à manger. Je ne blâmerais personne pour agir ainsi, ce n’est pas mon but mais je trouve que ça banalise quand meme une certaine hypocrisie.

        Si tout le monde agi de même, la loi ne sera pas remise en question et on s’entend qu’elle doit être remise en question non? Des principes et des convictions, ça veut encore dire quelque chose, right?

      4. Gilbert Duquette dit :

        @ Frederic Jobin

        J’ai dans mon jeune temps quitté plusieurs emplois pour rester intègre envers mes convictions et principes. J’ai découvert avec le temps qu’il était plus facile de rester intègre avec soi-même tout en travaillant dans une entreprise qui n’est pas totalement au même diapason que soi. Il est presque impossible de trouver un emploi qui cadre à 100% avec ses croyances et principes. Il faut parfois faire des compromis et travailler à l’interne pour continuer à rester fidèle à ses principes.

        Je ne travaillerai jamais pour une compagnie ou un organisme qui va à l’encontre globalement de mes principes (ex.: compagnie pétrolière ou dans le charbon) mais je travaillerais dans une compagnie qui rejoint globalement mais convictions et principes mais qui sur un certain point n’est pas en diapason.

        Bref, je différencie ma vie personnelle et ma vie professionnelle et si un employeur veut entrer dans ma vie personnelle je lui souhaite bonne chance.

    3. ducalme dit :

      @Gilbeert Duquette

      Je me fais exactement la même réflexion. Mon juron a cependant été c@lvaire, ce qui m’a rappelé Lizzie.

    4. el_kabong dit :

      @gilbert duquette
      « Tu signes leur foutu contrat pis tu continus à boycotter Israël Chr!st »

      Complètement en désaccord. Ce genre de protestations « souterraines » ne mènent nulle part. Sans des Bahia Amawi, des Rosa Parks qui dénoncent haut et fort les attaques injustifiées aux droits fondamentaux, il n’y aurait jamais d’avancées en ce sens…

      Tous les progrès sociaux ont été acquis à coups de protestations, de pétitions, de manifestations… jamais dans le « tu-fais-semblant-de-te-conformer-et-tu-fais-quand-même-à-ta-tête »…

      1. Gilbert Duquette dit :

        @ el_kabong

        Lisez mon 10:12 et vous comprendrez mon raisonnement. Je n’ai pas dit de ne pas manifester, j’ai dit : signer et continuer à protester.

      2. Aube2005 dit :

        Tout a fait d’accord avec vous.

        Après la dernière guerre mondiale, n’est-ce pas ces mêmes juifs qui criaient haut et fort PLUS JAMAIS! PLUS JAMAIS!
        Quelle gang d’hypocrites. Ils font exactement aux Palestiniens ce qu’ils ont subis mais en plus hypocrites.
        Ils coupent l’eau, l’électricité et le ravitaillement en nourriture, soins médicaux et autres.
        Je boycotte ces Juifs depuis un bon bout de temps.
        On voit la charogne à Netavoyou qui mène ce sacré pays.

  4. Clément dit :

    Cette situation démontre encore une fois à quel point la droite chrétienne américaine est omniprésente dans les orientations politiques du pays et des états, avec un alignement quasi aveugle aux politiques israéliennes, un acharnement contre l’Iran et je ne parle pas des efforts pour faire reculer le droit à l’avortement. Je regardais justement hier le film « La femme la plus détestée des États-Unis » qui raconte l’histoire d’une femme se disant ouvertement athée et qui a fait changer certaines lois concernant la prière à l’école et je me disais que ce pays semble devenir de plus en plus malade de sa religion et de l’orthodoxie qui l’accompagne! Avec la nomination de juges très à droite, ça regarde mal.

    1. treblig dit :

      Madalyn Murray O’hair. Une athée qui a lutté pour la séparation de l’Église et de l’état comme le demande le 1er amendement de la constitution américaine. Son combat pour une école laïque à été récompensé par un jugement de la cour suprême en 1963. Ce jugement à eu un impact important au Québec ou, en pleine révolution tranquille, on a procédé a une laïcisation graduelle de l’école .

  5. Apocalypse dit :

    Comme s’est édifiant! Les Etats-Unis sous Donald Trump n’ont aucun respect pour leur plus fidèle allié, le Canada, comme on a pu le voir avec l’affaire Huawei qui nous donne de sérieux troubles avec la Chine et dans de multiples dossiers. Le géant américain qui rêve de nous mettre à genoux et d’ailleurs le fait, mais lorsqu’on parle d’Israël, alors là, les américains sont à genoux devant une bande de voyous et on se retient de les traiter de criminels de la manière dont les palestiniens sont traités.

    En effet, quelle liberté d’expression? On ne peut critiquer Israël: ‘bravo les gars’. Ca nous fait encore regretter que le ‘ridicule ne tue pas’!

  6. jaypee dit :

    Personnellement, dans la mesure du possible, j’essaie d’éviter les produits israéliens ET les produits américains (incluant leur cinéma…)
    Pas question de soutenir des états-voyous.

  7. karma278 dit :

    « une loi promulguée en mai 2017 et interdisant à toute entité gouvernementale du Texas de conclure un contrat avec une entreprise ou un contractuel qui ne peut certifier qu’elle ou il ne boycottera pas Israël durant la durée de l’entente. »

    Say whaaaaaat?
    Ils en ont fait une loi? Je suis estomaqué. Le parti de la Libârté rendu dans les culottes et dans les porte-monnaies des gens.
    Quelle gang d’hypocrites control freak$$$$$$.

    Vivement la Sécession, qui n’est qu’une question de temps. Un jour, les USA seront partagés comme l’est l’Europe

  8. Theo Raulet dit :

    Je suis attaché à l’existence dans la paix et le respect mutuel d’Israël et d’un État palestinien. Le regretté premier ministre israélien Yitzhak Rabin désirait aussi la paix entre les israéliens et les palestiniens. Le boycottage d’Israël dans la paix me semble une mesure de liberté d’expression et de pression pour obtenir l’amélioration des conditions de vie des palestiniens nettement moins grave que la transformation de Gaza en ghetto par l’armée israélienne où les palestiniens vivent dans le chômage et la pauvreté. Évidemment Israël a le droit de se défendre du terrorisme, mais ne faudrait-il pas redonner un espoir tangible aux palestiniens de vivre décemment ainsi que leurs enfants, avec eux aussi un état de droit. À force de vivre dans un ghetto, sous occupation, sans espoir pour leur famille et leurs enfants, les gens deviennent aigris. Certains se tournent vers la violence. Que la paix vienne sur Israël et la Palestine.

  9. Theo Raulet dit :

    En passant, je suis un catholique et je n’approuve pas la violence ni l’injustice ni la NRA ni le racisme ni les actions du président Trump.

  10. treblig dit :

    Personnellement, je boycott l’Arabie saoudite, l’Iran, la Turquie et, si je le pouvais, certains états religieux du Sud des États-Unis , qui ont des politiques discriminatoires envers le darwinisme et les athées.

    C’est un choix personnel et qui n’implique que moi et ma conscience.

  11. quinlope dit :

    Two thumbs up for Sanders and Feinstein.

  12. Toile dit :

    Euuuh….le monde à l’envers.
    Normalement un boycott est une mesure de découragement, de sanctions.
    Je veux bien extensioner , pour l’exercice de la réflexion, l’élastique de la légitimé des sanctions « contre » un pays à l’univers commercial pour favoriser une adhésion à des comportements recherchés, mais l’adhésion individuelle demeure facultative. Telle qu’élaborée, c’est une mesure qui englobe l’individuel , une mesure de soutien indéfectible,d’allégeance inconditionnelle à Israël, état voyou par excellence, une mesure qui vous brime et pénalise.Le Texas, et les autres états, le nid des wacos. La liberté d’expression a de ses libertés que seul de profonds lobotomisés peuvent comprendre et transgresser. C’est ti le génie méconnu qui a pondu ça dans le cadre du processus de paix …dont les modalités devraient être connues en 2019 ? A vous qui êtes les otages d’une pathologie neurologique, vous avez mon appui.

    1. gl000001 dit :

      Oui mais ce sont des alliés ! Ils sont fous (à lier) amoureux l’un de l’autre. C’est encore l’argent qui les unit. Et les sépare.

  13. gl000001 dit :

    Si ils boycottaient l’Afrique du Sud à cause de l’Apartheid, il doivent aussi boycotter Israël à cause de leur conflits avec la Palestine.

    1. jcvirgil dit :

      Surtout que tout comme l’Afrique du sud Israel pratique l’apartheid avec le maintien de la population palestinienne dest territoires occupés dans ce qui s’apparente à des bathoustans et un blocus contre la population civile de Gaza qui les prive de biens de premières nécessités et empêche tout développement.

    2. Gilbert Duquette dit :

      @gl0000001

      Je ne crois pas que les USA en tant que Pays ait eu une politique formelle de Boycottage de l’Afrique du Sud. Je crois plutôt que ce fut un mouvement populaire initié par les mouvements des droits des Afro-Américains.

      1. gl000001 dit :

        Il y a eu quelque chose de formel en 86.
        The Act banned new U.S. investment in South Africa, sales to the police and military, and new bank loans, except for the purpose of trade. Specific measures against trade included the prohibition of the import of agricultural goods, textiles, shellfish, steel, iron, uranium and the products of state-owned corporations.[5]
        https://en.wikipedia.org/wiki/Disinvestment_from_South_Africa#Federal_involvement

      2. Gilbert Duquette dit :

        @ gl000001

        Merci de me remettre sur le droit chemin.

  14. gl000001 dit :

    Ils confondent la définition du mot « expression ». Ils ne voient que la définition originale qui dit « Action d’extraire d’un corps le liquide qu’il contient. ». Ils se croient libres de presser sur les gens jusqu’à ce qu’ils aient fait sortir de leur tête, les idées qu’ils n’aiment pas !

  15. gl000001 dit :

    En passant, est-ce que cette clause est demandée à tout le monde ? Ou elle a été demandée juste à elle ?

    1. karma278 dit :

      C’est une LOI qui s’applique aux entreprises et aux contractuels

      « interdisant à toute entité gouvernementale du Texas de conclure un contrat avec une entreprise ou un contractuel qui ne peut certifier qu’elle ou il ne boycottera pas Israël durant la durée de l’entente. »

      1. Toile dit :

        Merci du rappel. La contorsion juridique serait donc d’avoir considéré madame Awami (et les autres) comme des enseignants contractuels d’où cette obligation d’allégeance selon cette interprétation. Pas demain la vieille que ces personnes seront titulaires de poste. En plus d’avoir un salaire de famine, on t’affame dans ton âme.

  16. Alexander dit :

    Pis la liberté d’opinion, on en fait quoi? Je n’ai rien contre Israël, mais je n’ai rien contre la Palestine non plus. Je suis contre la division et la guerre où ce sont toujours les innocents qui payent. Je suis pour un processus de paix réel. Mais ça prend deux parties qui le veuillent, un minimum de respect et l’humilité d’accepter des compromis.

    Vrai pour la Palestine, vrai pour la Syrie, vrai pour l’Irak, vrai pour le Kurdistan.

    Mais, bon, je suis un peu idéaliste et j’ai affaire à des hommes de pouvoir pour lesquels les mots respect, humilité et compromis n’existent simplement pas.

    Et pourtant, le vrai courage est d’affronter tes peurs et de faire preuve d’humilité quand c’est le temps. Penser au bien collectif plutôt qu’au bien individuel. Pas mal difficile pour une gang d’orgueilleux narcissiques.

    L’orgueil est un vilain défaut.

    1. karma278 dit :

      « Pis la liberté d’opinion, on en fait quoi?  »
      – Ta yeule! 😀😀😀😀😀😀

      « L’orgueil est un vilain défaut »
      « Ah ! l’orgueil, ce qu’on en dépense par jour !
      Citation de Jules Renard ; Journal du 25 octobre 1900. »

      Et celle-ci, en hommage à Herr Drumpf:

       » Un vieil imbécile est plein d’orgueil, il prend ses radotages pour de l’expérience.  »
      Citation de Jean Dutourd ; Leporello (2007)

  17. Gilles Morissette dit :

    Les enfoirés de Répugnants trouvent toujours des façons de plus en plus abjects afin de soutenir l’État-voyou d’Israël et son gouvernement dirigé par un politicien corrompu.

    La liberté d’expression rétrécit un peu à chaque jour dans ce pays de « cul » que sont devenus les USA du Gros Enfoiré.

  18. spritzer dit :

    Vous laissez Israël de côté dans vos boycotts ou c’est un oubli?

  19. spritzer dit :

    Encore une fois, le commentaire n’apparait pas à la bonne place. Il était pour TREBLIG 08h54

  20. Layla3553 dit :

    Et si elle disait je boycotte les produits d’Israël parce que j’achète made une America est ce que ça passerait.

    Est ce qu’il y a une LOI qui interdit de boycotter ou d’acheter made in China, made Canada, made Mexico, je dis bien une LOI.

    Une loi ❓qui m’oblige à être pro x, y, z❓

    M’encourager à étre sensible à ceci ou cela mais une LOI? Après on se demande pourquoi il y a tant de révolte.

  21. Lecteur-curieux dit :

    Bizarre… Elle est orthophoniste , dans le cadre de SON EMPLOI avec la Commission scolaire est-elle appelée à faire des achats de bien ou services pouvant avoir un lien avec Israël ? Et si ce sont les meilleurs, c’est ce boycott là qui doit être interdit.

    Par contre, ce qu’elle fait dans sa vie privée chez elle ne regarde pas l’employeur. Si elle n’est pas militante c’est quoi le problème ? La clause à signer ?

    Taboire! Réécrivez-là s’il faut pour qu’elle ne s’applique clairement que si liée à l’emploi. Et s’il y a expression politique trop militante peut-être y avoir un certain devoir de réserve de discrétion pour ne pas engendre de confusion et/ou ne pas être peinturée et alors la population entière le sait.

    Qu’elle boycotte les chaussures, certains fruits ou conserves ou vêtements pour elle dans sa vie, ON S’EN FOUT.

  22. Lecteur-curieux dit :

    Je suis en partie d’accord avec le gouverneur mais qui a une politique anti-israël vraiment significative individuellement parlant ?

    Disons une grosse chaîne d’épiceries ou Wal-Mart, un gros comme cela et qui le ferait systématiquement …

    Mais autrement pour des individus ou des PME ?

    « interdisant à toute entité gouvernementale du Texas de conclure un contrat avec une entreprise ou un contractuel qui ne peut certifier qu’elle ou il ne boycottera pas Israël durant la durée de l’entente. « Hey GANG DE ZOUFS ! C’est mon entreprise, je fais affaire avec qui je veux et pour les raisons que le veux. Bien sûr, j’accepte tout de même certaines restrictions bien définies dans la loi. »

    Non mais qui fait affaire avec Israël tant que cela ? Le petit consommateur a acheté pour 8,75$ en 32 ans.

    Vous n’êtes pas pour la réduction de la taille de l’État et enlever les réglementations inutiles ? Foutez la paix au monde.

    Si une femme a pour politique de ne pas coucher avec les hommes en bas de 6 pieds 2, plein d’hommes de 6 pieds, 6 pieds 1 et 5 pieds 11 trouvent cela injuste. Un jour un petit de 5 pieds 7 lui fait un clin d’oeil et ils se retrouvent tous les deux dans un hôtel pour une nuit torride. Les jaloux sont encore plus frustrés. Allez-vous comprendre que c’est elle qui décide et surtout pas l’État avec ses fonfons!

    C’est le temps dans ce temps là de ne pas se comporter en lavettes.

    Des images de cartoons où le fatigant reçoit des balles dans le derrière feraient une belle métaphore. Êtes-vous Américains ou pas ?

  23. papitibi dit :

    Si un État US se donne le droit de sévir contre un citoyen qui refuse d prêter allégeance à Israël, alors la prochain étape c’est la prison pour avoir OSÉ critiquer la NRA ou ce bon Monsieur Drumpf?

    Bin quoi? Anyway, la madame devrait gagner sa cause… et moi, ça m donne envie de boycotter encore plus.

  24. igreck dit :

    La Statue de la Liberté est… nue !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :