Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

DpI0LVTW4AAw7Cj.jpg

Michael Bloomberg a déjà promis de verser 100 millions de dollars pour aider les candidats démocrates à la Chambre des représentants et au Sénat à se faire élire le 6 novembre, date des élections de mi-mandat. Officiellement, il veut permettre aux démocrates de conquérir la majorité d’au moins une des chambres du Congrès. Officieusement, il veut aussi se positionner en vue de la course à l’investiture du Parti démocrate pour l’élection présidentielle de 2020. Et il fait hier un pas de plus vers une telle candidature en redevenant membre du Parti démocrate après avoir été républicain et indépendant.

«Dans des moments cruciaux de l’histoire américaine, un des partis a servi de rempart contre ceux qui menacent notre Constitution», explique aujourd’hui l’ancien maire de New York sur sa page Instagram. «Il y a deux ans, lors de la convention démocrate, j’ai évoqué ces menaces. Aujourd’hui, je me réinscris en tant que démocrate – j’ai été membre du parti pour l’essentiel de ma vie – parce que nous avons besoin des démocrates pour fournir les freins et contrepoids dont notre nation a tant besoin.»

Fondateur d’un empire médiatique dont la fortune personnelle est estimée par Forbes à 48,3 milliards de dollars, Bloomberg a été élu à la mairie de New York sous la bannière républicaine en 2001 parce qu’il ne croyait pas pouvoir remporter l’investiture démocrate en tant que néophyte politique. Il est par la suite devenu indépendant. Il est âgé de 76 ans.

(Photo Twitter)

46 réflexions sur “Présidentielle 2020 : Bloomberg se rapproche d’une candidature

  1. Madalton dit :

    Il est trop vieux. Peut-on avoir un président de 40-50 ans comme Kennedy et Obama qui représente la population active et celle qui suit.

  2. Pierre dit :

    Un autre « jeuneau » qui sait pas quand prendre sa retraite. Il pourrait cependant mettre ses millions au service de la nation et supporter la nouvelle génération de politiciens. Pourras t’il piler sur son égo et faire passer ses intérêts personnels en deuxième.

  3. Martin cote dit :

    Un autre milliardaire d’un certain age…Bloomberg ferait peut-être un bon president Mail il serait bon que le parti démocrate ait des candidats beaucoup plus jeunes qui peuvent s’identifier à la classe moyenne et qui sont capable de se mettre à leur niveau et non des milliardaires qui ne sont la que pour le pouvoir….

  4. Pile-Poil dit :

    Ce qui compte à court terme, c’est de faire débarquer les Républicains. Alors, l’âge et l’argent peuvent servir. Si son profil complet le permet, go for it! Ça sera pas mal plus facile à gérer par la suite que ce qui se passe actuellement. Si je suis dans l’erreur, vous saurez me dire.

  5. gigido66 dit :

    Si je saisis bien, sa fortune est dix fois plus élevée que celle « supposée » de trump.
    Il a donc les moyens de l’envoyer paître pour le plus grand bien de tous.
    Je suis d’accord avec vous Pile-Poil, pour l’instant, l’urgence est de “déranger” les actions partisanes des Républicains afin que les dégâts s’arrêtent dans l’immédiat. Et si, il peut remonter le moral des troupes démocrates, on aura échapper au pire.

    d’ici les élections

  6. jcvirgil dit :

    Enfin un bon milliardaire pour retirer les Américains des griffes du méchant milliardaire qui les tient présentement en otage au profit de ses chums milliardaires !

    Ensuite ils diront qu’ils ne vivent pas dans une ploutocratie:)

  7. gl000001 dit :

    A cet âge, tu te trouves un dauphin et tu l’aides à gagner sa place.

  8. Emalion dit :

    Enfin, quelqu’un proche du petit peuple! Not!

    1. Henriette Latour dit :

      Émalion
      Tant et aussi longtemps que l’argent sera le moteur de ces élections, il en sera ainsi.

  9. Niouininon dit :

    En fait ce n’est pas le volume du compte de banque qui compte mais bien les contacts et collaborations que cela permet. Qu’il réussisse à se mettre en poche quelques poids lourds des affaires, du secteur financier, du pétrole et de l’agriculture, alors là il sera en mesure de faire basculer le régime républicain. En 2020, avec un vent de changement dans l’air, plusieurs candidats plus jeunes et plus ambitieux se pointeront pour la présidence, des femmes et des hommes qui prendront les rennes du pouvoir. Je pense que nous arrivons à une période charnière de l’histoire de l’Amérique du Nord où la vieille garde politique poussiéreuse et corrompue prendra le large. Je nous donne 3 à 5 ans pour constater le tout…

  10. ProMap dit :

    Même âge que Joe Biden, 80 ans en 2020. Ce qui est vrai pour Biden l’est aussi pour Bloomberg. À cet âge, on s’occupe de ses arrières-petits-enfants et de ses tomates.Ça n’empêche pas de parler en public, de conseiller, surtout lorsqu’on a de la sagesse à distribuer et que la notoriété nous permet d’être entendus. Mais laissons la gouvernance active aux plus jeunes. Qu’il évite de risquer un jour de faire un Grassley de lui. La bêtise n’a pas de frontières partisanes.. Des présidents septuagénaires, ils en ont un déjà et on sait ce que ça donne lorsque la déesse de la sénilité se pointe le nez un peu tôt dans la vie. Bloomberg et Biden de fraie pas encore avec la déesse, c’est vrai. C’était le cas de Reagan lors de son investiture, mais à son deuxième mandat, il ne tenait pas la forme. c’est le moins que l’on puisse dire. Et on sait que la destitution d’un président ne se fait pas en criant ciseaux.

    Je ne dis pas qu’à 70 ans, la sénilité s’infiltre en nous à coup sûr. J’espère, je suis à deux ans de cette étape! Il y a des nonagénaires qui en montreraient à bien des jeunes apathiques. Mais gouverner un pays et le faire progresser exige des idées de son temps. Aussi simple que cela.

    Qu’ils suivent l’exemple de M. Obama. On se présente dans la force de l’âge, puis on se retire intelligemment lorsque l’autre déesse, celle de la sagesse, nous y invite avec gentillesse.

    1. J.C.Virgil dit :

      Vous avez raison. Il y a des choses dans la vie que l’argent ne peut pas encore acheter et la possibilité de souffrir des maladies qui viennent hélas souvent avec l’âge est bien de celles-là.

  11. noirod dit :

    Je me demande si le message se rend a leurs oreilles. 76 ans ! Tasse toé mononcle comme le disait la pub. Je sais bien que quand ton cash t’ a tout acheté , tout ce qui te reste en fin de parcours , tout juste avant la sénilité , c’ est la présidence mais quand même ! Même si clairement n’ importe qui peut accéder a la maison brune et que n’ importe qui qui veut humilier le gros épais a une place dans mon équipe, le temps est plus que venu de laisser la place aux jeunes et aux femmes.

    Au moins je lui donne le mérite d’amorcer une mobilisation alors qu’ il est plus que temps et qu’il est a souhaiter que d’ autres l’imiteront parce qu’ il n’ y a plus de temps a perdre.

    D’ une part je me dis que l’échantillonnage fourni par le blogue de monsieur Hétu est assez indicatif de l’ avis général mais d’ autre part je me souviens surtout qu’ on ne devait pas être nombreux a avoir cru aux chances de l’ imbéchef initialement alors…

    1. ProMap dit :

      noirod – « Au moins je lui donne le mérite d’amorcer une mobilisation » Point important. Rien n’empêche Bloomberg se supporter et promouvoir la nécessité immédiate de remettre les USA sur la bonne track : « parce que nous avons besoin des démocrates pour fournir les freins et contrepoids dont notre nation a tant besoin » (citation de M. Hétu). L’argent étant le nerf de la guerre en politique, en tout cas c’est une réalité incontournable aux USA, il peut certainement aider son pays.

  12. J.C.Virgil dit :

    Pour notre information , il serait intéressant qu’un newyorkais nous fasse le bilan des années Bloomberg à la mairie de la ville 🙂

    1. simonolivier dit :

      Il a tourné un déficit de $6milliards en un surplus de $2milliards. Il a été le premier maire d’une ville Nord-Américaine d’importance à implanter le système 3-1-1 pour communiquer avec les différents services de la ville plutôt que les centaines de numéro de téléphone différent, rendant ainsi l’accès aux services plus facile. Il a investi massivement dans le transport en commun (Il se rendait au bureau en train).

      https://www.nytimes.com/2013/12/29/opinion/sunday/12-years-of-mayor-bloomberg.html

  13. Apocalypse dit :

    ‘Il est âgé de 76 ans.’

    Tout à fait d’accord avec les participant(e)s: ‘trop vieux et même de beaucoup’. Trouver quelqu’un de bien plus jeune. Comment voulez-vous que les américain(e)s s’identifient avec quelqu’un de cet âge et en plus, riche à craquer? Pour une telle personne, la vie de l’américain moyen, ça ne connecte tout simplement pas.

    Plus que temps de sortir l’argent du système pour que des jeunes intelligents, avec des idées de notre temps puissent enfin avoir une place en politique: l’avenir, c’est eux!

    1. gl000001 dit :

      « Comment voulez-vous que les américain(e)s s’identifient avec quelqu’un de cet âge et en plus, riche à craquer? »
      trump a 74 ans. Il suffit qu’il dise ce qu’ils veulent entendre. 😉

  14. Mouski dit :

    Pourquoi trop vieux? S’il est le meilleur candidat, les personnes âgées ne sont pas toutes séniles vous savez. Warren Buffet……..et bien d’autres ……….Il à fait tout un travail comme maire de NewYork. La villes était en faillite technique.

    1. jaypee dit :

      Parce que si on est considéré comme trop vieux pour conserver son emploi dans la société « normale »; je vous difficilement comment on peut être président d’un pays…
      De plus, l’âge médian aux usa est de 38 ans. Une personne âgée de 76 ans -millionaire de surcroît- n’a aucune affaire à la tête de ce pays.
      À moins que l’on croit désormais que seuls les vieillards millionaires sont aptes à le diriger…

  15. jaypee dit :

    Gérontocratie? Check.
    Népotisme qui ne se cache même plus? Check.
    Fanatiques religieux à des postes clés? Check.
    Classe politique uniquement constituée de millionnaires? Check.
    Partis politiques qui acceptent toute forme de lobbying? Check.
    Culture de la haine des médias? Check.
    Abrutissement généralisé (style « du pain et des jeux ») de la population? Check.
    Fracture sociale plus grande que jamais? Check.

    Bravo. Les états-unis sont officiellement une république de banans.

    1. Henriette Latour dit :

      jaypee
      👏👏👏

    2. Victoire dit :

      Bravo instructif divertissant mais pas sure si c est triste ou inquiétant
      ( les deux ?)

      1. jaypee dit :

        Ce n’est ni triste ni inquiétant. C’est diablement rigolo en tout cas…
        Le plus drôle, c’est de les voir se vanter de leur « exception américaine » et de s’autoproclamer « plus grande démocratie du monde ».
        Tu parles… Les usa sont dirigés par des oligarches et n’ont de démocratique que leur prétension…

  16. jeanfrancoiscouture dit :

    En 2020, Michael Bloomberg ne sera plus tout à fait un jeunot; c’est là un euphémisme et aussi un risque. Peut-être pourrait-il mettre ses vastes moyens et sa réputation au service de la Nation et, un peu à l’image de ce qui s’est passé en France, créer une version démocrate du personnage Macron que les ploutocrates français ont pratiquement créé puis mis en selle mais, malheureusement, pas vraiment pour les bonnes raisons.

    Remplacer un Donald Trump simplement par une version plus jeune et mieux léchée ne serait pas nécessairement un progrès. Il faudrait que le personnage ressemble davantage aux Kennedy ou Obama voire un Beto O’Rourke et que son entourage prenne à cœur le bien de la Nation et non pas le porte monnaie de quelques nantis. La chute vertigineuse d’Emmanuel Macron dans les sondages de satisfaction est un message clair. Avec son style dit «Jupitérien», sa propension à jouer au donneur de leçons et ses difficultés à conserver intacte son équipe ministérielle, il ne serait pas un exemple à suivre malgré le succès de la manœuvre pour le hisser au sommet de la pyramide..

    1. _______________
      jeanfrancoiscouture / 10/10/2018 à 08:58

      Très pertinent votre commentaire.

  17. Jean11820 dit :

    Je suis aussi de ce groupe de personne «plus âgés» et mon occupation actuelle est de «coacher» des professionnels plus jeunes dans mon domaine. Je crois que c’est la meilleure chose que je peux faire pour me tenir alerte et à jour. Pourquoi ces vieux bonzes ne peuvent-ils pas appuyer la relève? Ça me dépasse.

  18. Alexander dit :

    On dirait que la richesse et l’âge font foi de tout pour s’acheter une présidence.

    Comme si tous les jeunes de 50 ans se faisaient tasser par une gang de septuagénaires qui ne veulent pas laisser leur place.

    Bloomberg, Trump, Clinton, Biden etc. On pourrait continuer longtemps.

    Pas des mauvais candidats nécessairement, mais les EU ont besoin de renouveau. Cruellement.

    Un jour, Trump va partir, que ce soit dans deux ou six ans, il va partir. Après un saccage historique. Il faut déjà se préparer à réparer les pots cassés.

    Peut-être un Bloomberg pour affronter Trump, en autant qu’il ait un co-listier jeune et charismatique, style O’Rourke, Kennedy, Harris ou Booker par exemple.

  19. Apocalypse dit :

    HS – Très intéressante vidéo de Lawrence O’Donnell qui parle avec l’auteur d’un bouquin, Micheal Lewis, sur le dysfonctionnement de l’administration Trump: c’est effarant!

    https://www.youtube.com/watch?v=r3eVGucs0Nk

    ‘Moneyball’ Author Studies President Donald Trump, Finds Government Neglect | The Last Word | MSNBC

    Donald Trump, un homme qui ne veut pas savoir, qui n’est pas intéressé par le fonctionnement du gouvernement et ce qu’il doit faire pour les citoyen(ne)s, mais qui n’est là que pour sa seule personne, chose que tout le monde sur ce blogue ont compris il y a longtemps. Cette présidence, quel désastre et on est toujours pas certain d’avoir atteint le fond du baril :-(.

    A partir du minutage 1min. 40sec., l’auteur parle de l’administration Obama et votre bonne impression de ce président ne sera pas diminué, bien au contraire: un homme intelligent, organisé, studieux qui aimait, et c’est sans doute encore le cas, tous les américains.

  20. ghislain1957 dit :

    « Bloomberg a été élu à la mairie de New York sous la bannière républicaine en 2001 parce qu’il ne croyait pas pouvoir remporter l’investiture démocrate en tant que néophyte politique. »

    Donc qu’il soit ripoux-blicains ou démocrate, il n’est pour moi qu’un autre milliardaire assoiffé de pouvoir. I rest my case…

  21. ProMap dit :

    Mouski – Il a été maire de New York de 60 à 71 ans, ce qui est respectable. À 78 ans, M. Bloomnerg ne montre pas de signe de sénilité non plus. Mais à 80 ans, se présenter à la présidence, je pense qu’il y a d’autres candidates ou candidats qui peuvent mieux relever le défi, parce que c’est tout un défi la présidence des USA. M. Obama avait 47 ans au début de son premier mandat : il a créé de l’espoir et a agi contre vents et marées pour donner à ses concitoyens ordinaires des services publics qui dans toutes sociétés démocratiques sont la norme (santé, éducation). Il n’a pas réussi ce qu’il projetait justement parce qu’une bande d’hommes (en majorité, dont plusieurs têtes grises) aux idées conservatrices vieillissantes l’en ont empêché en plus de lui offrir un beau bouquet dépressionnaire comme cadeau de bienvenue.

    Débarquer trump, Bloomberg en fait une croisade et 65% des Américains le pense aussi. Il faut dire que l’échéance approche à grands pas pour les Démocrates. Vous avez raison . Deux ans pour monter un programme et une stratégie pour contrer Sa Stupidité, c’est court. Donc, il faut faire le bon choix. En 2006, M. Obama n’était pas sur le radar démocrate si je ne m’abuse, un tout petit point peut-être. Laissons la chance à d’autres de se pointer dans le décor avant de déclarer Bloomberg, candidate idéal. ceci dit en tout respect.

    1. simonolivier dit :

      Le sénateur Obama était sur le radar des démocrates depuis la convention de 2004

  22. Pile-Poil dit :

    Pour moi, il est urgent de juguler l’hémorragie et cela prend de grands moyens. Ce qui compte c’est le bon jugement de la personne qui se présente avec ses moyens financiers, et ses contacts. Le reste, il fera en sorte de monter une belle équipe et un futur président après 4 ans au pouvoir. Voyons, cette personne sait fort n’bien qu’elle n’est pas jeune. Si elle se présente c’est pour la bonne raison. Il rétablira l’ordre. Bien sûr, rien n’est parfait. Comment un jeune peut être suffisamment puissant actuellement pour détrôner les vautours en poste?

    L’âge, ça veut dire, ce que ça veut dire. Regarder la vieille garde républicaine, de vieux croûtons dépassés, non évolués. Il y a des gens qui ont de l’énergie à 75 plus qu’une cinquantaine qui tire de la patte. L’essentiel est que cette personne soit assez généreuse d’elle-même pour penser préparer adéquatement le futur du pays. Surtout bien s’entourer, remettre en ordre, refaire l’image, et renouer positivement avec l’international. Alors, de quoi a-t-on peur avec l’âge actuellement pour risquer qu’un plus jeune ne puisse jamais être élu, parce que les vautours sont plus puissants? Contacts et argent? Alors, cela prend des contacts et de l’argent. Et du discernement!

    Ne nous racontons pas d’histoire. Tous ceux qui ont été au pouvoir, ou presque, éaient nantis et de familles avec de nombreux contacts. Le pouvoir c’est aussi ça, ce côté malsain qu’ils ont tous d’une côté ou l’autre de la clôture. Des Obama, si vous en trouver un deuxième, bonne chance.

    Bref, les E.U. n’ont plus ce,précieux outil, le temps. Chaque jour est un jour de régression.

  23. Gilles Morissette dit :

    Bloomberg n’est plus jeune. Cependant, il peut être un atout précieux pour les Démocrates qui se cherchent désespérément un candidat prestigieux et connu pour affronter le Gros Salopard en 2020. Oui il a du fric, même beaucoup de fric. Cependant dans l’état actuel du système politique américain, avoir du fric est une condition essentielle pour se lancer en politique.

    Certaines de ses idées notamment sur l’environnement vont sûrement faire grincer des dents à l’aile gauche de ce parti. Toutefois, s’il est la bonne personne pour nous débarrasser de l’Enfoiré-En-Chef. il ne devrait y avoir aucune hésitation. Il pourrait être un président de transition en attendant qu’un Démocrate plus jeune se pointe pour prendre la relève.

    Si Bloomberg est choisi comme candidat démocrate à la présidence, le choix de son co-listier ou de sa co-listière sera très important. Il pourrait y aller avec une personne qui a des idées suffisamment progressistes pour lui permettre d’attirer l’électorat plus jeune et plus ouvert.

    On aura une bonne idée de ce qu’il adviendra de tout ça après les Mid-Terms.

    1. simonolivier dit :

      Bons points M. Morissette. Un jeune comme Booker ou Castro ou une des femmes en vue du parti comme Harris serait un bon choix. Comme vous l’avez bien décrit, l’important c’est d’arrêter l’hémorragie, peu importe qui est le candidat. Et je constate qu’au Québec on a encore un problème avec l’âge et l’argent. Comme je l’ai écris dans un autre post de M. Hétu, avant de vouloir redistribuer la richesse il faut d’abord en créer et en avoir…

  24. 430a dit :

    Nos amirequins n’ont de respect que pour leur grand dieu Piastre. Plus il y en aura contre Trump, mieux cela vaudra.

    1. kintouai dit :

      Bravo pour les « Amirequins ». C’est la première fois que je la vois celle-là, et elle est bien bonne !

      1. jeanfrancoiscouture dit :

        La première fois sur ce blogue, oui. Mais je l’avais entendue pour la première fois il y a plus de 20 ans et, coïncidence ou prémonition, c’était lors d’une rencontre avec des représentants de l’industrie laitière du Québec. Il y fut, entre autres, question de l’insistance de «nos Amirequins» disait la représentante à utiliser les stimulants pour amener Caillette à produire plus de lait et ce, sans égard à la fois pour la santé des bêtes et celle des consommateurs de ces produits laitiers. Il s’agissait de la Somatotropine bovine (STB) et sa version recombinée (STBr) produites alors par Monsanto. Ces produits sont interdits au Canada.
        Aux États-Unis, Monsanto intentait des poursuites contre les laiteries qui indiquant que leurs vaches n’étaient pas traitées au STB. Maintenant que les produits laitiers US peuvent entrer au Canada, va-t-on s’assurer qu’aucun ne proviendra de troupeaux traités au STB?

  25. Mabuse dit :

    Gilles Morissette – « …pour les Démocrates qui se cherchent désespérément un candidat prestigieux et connu pour affronter le Gros Salopard en 2020. »

    Dans mes rêves, je vois surtout Michelle Obama qui puisse « remplir cette commande ». Elle a déjà dit qu’elle ne voulait pas se présenter, mais trump n’a pas fini de détruire et elle pourrait changer d’idée, peut-être… En tout cas, trump mériterait vraiment de se faire ramasser par une femme, intelligente et noire de surcroît. Son conjoint, Barak, ne peut pas nuire. au plan international, pour redorer le blason US encrotté par 45!!

  26. Lecteur-curieux dit :

    Il est dans le narcissisme plutôt que la sagesse systémique. Alors bien que plus riche que Trump, le Donald reste imbattable à ce jeu.

    Bloomberg veut aider ? Il pourrait être sur un comité de sages aidant à trouver le ou les candidats d’allégeance démocrate qui pourraient devenir de bons POTUS. Plusieurs bons politiciens ici au Québec du passé ou du présent ont été approchés par le parti avant de se présenter comme candidats ou encore ils ont commencé comme conseiller municipal ou même en se rendant à leur Hôtel de Ville pour se trouver une job d’été.

    Ce sont les autres qui doivent te désirer dans le poste avant tout. Surtout pas comme le Donald Trump des années ’80 à qui les médias en quête de cotes d’écoute aidaient à lui renforcer cette idée là dans la tête.

    Plutôt que lui dire que même jeune, il aurait été pourri.

    Pour Bloomberg ? Vous êtes PASSÉ DATE monsieur, vos milliards n’y changeront rien et vont être mal investis. Si vous vouliez jouer un rôle de conseiller senior et un mentor parmi plusieurs pour des vrais candidats prometteurs et en finançant vous seriez plus que bienvenu.

  27. Gilles Morissette dit :

    HS

    Une deuxièrme sondage (Politico) vient confirmer les tendances observés dans celui dont monsieur Hétu nous a parlé hier (CNN). La confirmation honteuse de Kavanaugh a énergisé davantage les Démocrates que les Répugnants. Bravo mais il faut que les Démocrates concrétisent ces tendances en faisant sortir le vote.

    L’écart entre les Démocrates et les Répugnants est revenu à ce qu’il était avant cette saga (10 points et plus) et le taux de popularité du Gros Salopard est retombé à 41%. Il est quand même incroyable que son taux d’approbation soit encore au dessus de 40% après tout ce qu’il a dit et fait dans le dossier Kavanaugh.

    Il faut croire que se secte d’incultes et de consanguins lobotomisés continuent à le suivre aveuglément sans poser la moindre question.

    LAMENTABLE.

  28. Pile-Poil dit :

    Comme j’ai déjà dit, il y a de puissantes forces occultes, donc je ne suis plus capable de rêver. L’ingérence des Républicains est trop puissante.

    Bref, pour connaître des gens, ce qui compte, c’est l’apparence de l’argent qui leur revient. Ils en sont au premier niveau et ne peuvent évaluer les impacts futurs. Ils sont heureux de voir des gestes posés et un homme qui fonce comme une vache folle. Ils n’en ont rien à cirer qu’il ait des défauts, qu’il soit infidèle, etc. Ils sont convaincus de sa richesse et de son succès en affaires. Ils aiment l’image de ce homme qui les défend coûte que coûte. Ce n’est que l’argent qui les attire. Que les E.U. arrêtent d’être la vache à lait du monde entier.

    Ce n’est que le concret dans l’immédiat qui les stimule. Un fort en gueule qui leur martèle sans cesse qu’il est le plus fort, le plus intelligent. Leur sauveur.

  29. Ricky In Tampa dit :

    Bloomberg comme démocrate est en fait une…mauvaise nouvelle.

    J’aurais préféré le voir remettre Trump en question en se présentant
    contre lui de front, en tant que républicain intelligent et modéré…

  30. leonard1625 dit :

    Bloomberg serait un bon choix. Il mettrait sans doute Trump dans sa petite poche sur tout l’aspect économique et financier. Il pourrait aussi attaquer Trump sur son passé fort douteux en affaires.

    Il aura 78 ans et Trump 75. Je ne vois pas le problème s’il est toujours en bonne santé.

    Évidemment, cela dans l’hypothèse que Trump se représentera.

  31. leonard1625 dit :

    Je serais très curieux de savoir qui Bibi Netanyahu ainsi que les 90% et plus des Israéliens juifs qui capotent sur Trump appuieraient.

  32. ducalme dit :

    @simonolivier -10/10/2018 à 11:46

    Vous dites: «Le sénateur Obama était sur le radar des démocrates depuis la convention de 2004.»

    De certains démocrates, sans doute, mais pas de tous.

    Hillary Clinton ne l’a pas vu venir et s’est retrouvée sans plan de match pour l’après Super Tuesday après quoi elle a perdu pas moins de 13 primaires et caucus.

    Quand j’ai entendu Barack Obama prononcer le keynote speech à la convention de 2004, je me suis dit: «Si Kerry est battu, il va briguer l’investiture en 2008».

    Mais jamais je n’ai cru avant les caucus de l’Iowa et la «défaite nécessaire» du New Hampshire (dixit Richard Hétu lui-même) qu’il irait si haut si vite.

    Il n’a pas réalisé tout ce qu’il voulait, loin de là; il a voulu être trop consensuel, mais quelle belle image il a projetée de l’Amérique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :