Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

1536685421751.jpg

La dernière année où le taux de chômage a chuté au niveau actuel aux États-Unis – 2000 -, le gouvernement fédéral a enregistré un surplus budgétaire, recevant des contribuables plus d’argent qu’il n’en a dépensé. Or, malgré un taux de chômage identique – 3,9% – et une économie en bonne santé, le gouvernement fédéral a dépensé 895 milliards de dollars de plus qu’il n’en a reçus au cours des 11 premiers mois de l’année, soit une augmentation de 33% par rapport à l’année précédente.

En temps normal, les déficits diminuent au cours des périodes de croissance économique. Il n’en est cependant rien aujourd’hui en raison des réductions d’impôts massives des républicains combinées à l’augmentation des dépenses militaires et sociales, une situation qui témoigne de l’irresponsabilité des dirigeants actuels selon plusieurs experts.

Il n’est donc pas impossible que le prochain président démocrate hérite d’une économie en récession et de finances publiques dans le rouge foncé. Comme dirait Yogi Berra, déjà vu all over again… En attendant, les républicains de la Chambre des représentants ont proposé aujourd’hui de nouvelles baisses d’impôts massives.

(Photo Getty images)

61 réflexions sur “Pendant ce temps, le déficit américain…

  1. Pierre dit :

    Comme la terre ça tourne en rond tout le temps un vortex sans fin… triste ce qui se passe dans ce pays

  2. patofbarnak dit :

    Après avoir écouté le dernier film de Al Gore (2017) aujourd’hui, je déteste Trump encore plus que jamais :

    http://www.hds.to/films/une-suite-qui-derange-le-temps-de-laction-2017-streaming.php

    Que dois-je écrire pour exprimer mon dégout absolu de Dindon Trash Trump, sans retomber dans la scatologie la plus crasse ? Je résiste encore depuis de nombreux jours pour ne pas succomber à la tentation d’écrire un horrible texte de dégout absolu, à faire vomir pour vrai, au sujet de Trump…

    Attachez moi avec une camisole de force, ou j’explose !

    1. Pile-Poil dit :

      Patof

      Pas une bonne idée de vous attacher. c’est là que vous exploserez.

      C’est mieux la barre de savon dans la bouche. 🙈 😉

      Si ça fait des bulles, ça sortira quand même.

    2. Pile-Poil dit :

      Patof

      Merci pour le lien. Je viens d’en écouter la moitié, demain je cntinuerai. Fort intéressant!

      L’idiot ou les idiots ne font aucun lien entre l’activité humaine et le désastre à venir.

    3. Anne-Marie dit :

      Lâchez-vous lousse Patifbarnak! J’adore vous lire!

  3. Madalton dit :

    Le Canada ne fait pas mieux depuis l’arrivée des Libéraux et on est aussi dans une croissance économique record. On aurait mieux fait de constituer des surplus pour les jours plus sombres.

    1. Covo dit :

      C’est ce que Harper avait réussi à faire, un surplus, mais nous l’avons mis dehors à coup de pied au derrière pcq il était trop à droite (sic) pour élire le pire premier ministre de l’histoire du Canada, celui que Trump fait chanter en le tenant par les couilles, oui pire que PET lui-même.

      1. Benton Fraser dit :

        Harper a tout même fait les pires déficits… depuis Mulroney!

        Il a fait même pire que Trump en accordant d’énorme baisses d’impôt aux entreprises en plein crise!

        Remarquez que les conservateurs font systéématiquement pire ce qu’ils avaient prévue… et c’est le contraire avec les libéraux!
        Comme quoi les conservateurs n’ont jamais été des experts en prévision budgétaire et économique…

      2. Richard Goulet dit :

        https://www.fraserinstitute.org/blogs/federal-deficits-in-canada-another-view. Pauvres conservateurs avec leur fausse réalité. 2 petits surplus et 8 déficits dont le plus important de l’histoire du Canada.

      3. ozakatomoe dit :

        Harper a été bien prudent quand l’économie allait bien, mais ne s’est pas gêné d’accumuler les déficits pendant la crise. Il remboursa donc la dette de 2006 à 2008, mais celle-ci est passée de 67.8% du PIB en 2008 à 84,5% en 2014. Justin de son côté a donné un coup en entrant en poste, mais ça a ralenti puis diminué depuis le sommet en 2016 à 92,4%, devenu 89,6% l’année suivante.

        L’économie étant très forte ces années-ci, Trudeau pourrait bien finir de payer ces dépenses cette année et commencer à rembourser celles de Harper l’année suivante. Au final, même si ils ont des quelques items différents parmi leurs priorités, le résultat est pas mal le même, tous deux sont dépendants de la santé de l’économie national et internationale.

        https://fr.tradingeconomics.com/canada/government-debt-to-gdp

        C’est sûr que si Justin avait payer les dettes sans faire de nouvelles politiques de dépenses, on aurait pu rembourser les dépenses que Harper a dû faire pour renflouer l’économie en 2009, mais Justin a pas non plus donné des baisse d’impôt aux plus riches (contrairement à Trump), améliorer les infrastructures alors que l’économie prends son envol rapportera peut-être plus au final, que de lui donner ce coup de pouce quand elle s’écrase.

        Faudra donner un coup d’oeil dans quelques années.

      4. Benton Fraser dit :

        Ce qui était assez comique avec Harper pendant la crise, c’est lors des G7 et G20, bref a chaque rencontre internationale, c’est qu’il prônait haut et fort que les pays devaient couper dans les dépenses pour sortir de la crise… et qu’il fesait tout le contraire au Canada, appliquant les principes keynésiens…. mais démagogie oblige, un conservateur ne pouvait pas le dire!

        Cela reste toute même une forme d’hypocrisie….

      5. jaypee dit :

        @ picotte

        « C’est ce que Harper avait réussi à faire, un surplus »

        Menteur.

        « Quand les conservateurs sont arrivés au pouvoir en janvier 2006, la dette accumulée du Canada s’élevait à 481 milliards de dollars. Une décennie plus tard, elle est de 616 milliards, soit une augmentation de 135 milliards ou 28 %. À titre de comparaison, après les 13 ans de pouvoir des libéraux de Jean Chrétien, la dette avait été rognée de 7 milliards. C’est que les conservateurs ont aligné sept budgets déficitaires (sur dix), dont le plus important de toute l’histoire du Canada : 56 milliards en 2009-2010.  »
        https://www.ledevoir.com/politique/canada/447091/le-conservateur-qui-alignait-les-deficits

        Quand on ne sait de quoi on parle, on a la décence de se taire.

      6. T.t Rolais dit :

        Monsieur Harper a nuit entre autre à l’économie montréalaise, donc québécoise, en négligeant de remplacer le Pont Champlain. Les compagnies de transport voient leurs camions bloqués sur le pont actuel avec une perte de temps importante. Idem pour les automobilistes. Une décision mesquine de sa part parce que nous n’avions pas voté pour lui.

      7. JeDu dit :

        Merci à Benton, Richard, ozakatomoe et jaypee de ramener des faits pour contrer cette idée reçue. Les conservateurs ont toujours fait comme si ils étaient les meilleurs du côté économique, mais la réalité est toute autre.
        Il faut ajouter au bilan que certains édifices gouvernementaux ont été vendus au privé. Le gouvernement loue maintenant ces espaces, ce que devait nous faire économiser… mais bizarrement (!) il semble que le privé fasse la passe ($) avec ces immeubles.
        Il faut aussi ajouter que des programmes de recherche très importants ont été dévastés afin d’économiser à court terme! Quel manque de vision incroyable.

      8. dynopax dit :

        Harper, le minus aux yeux de merlan frit qui se targuait d’être un champion de l’économie? Déficits, coupures, réductions d’impôts et de taxes malgré les signaux ÉVIDENTS que ce serait une bien mauvaise idée? L’idée même d’imaginer ce demeuré aux commandes des négociations actuelles de l’ALENA fait frémir losque l’on connait les liens « extra-conjuguaux » qui le lie, lui et le PCC, aux enc… républicains. il serait litéralement déjà en train de donner la souveraineté du Canada pour un plat de lentilles, en très piètre administrateur et négociateur qu’il a toujours été…

        Lèche-derrière conservateur en plus? Why am I not surprised, il y a apparemment beaucoup d’idiots dans votre beau village, à ce que je vois…

      9. Rustik dit :

        C’est un gros problème en politique: la polarisation à cause de « la couleur du partie ». Sur ce blogue on pourfend presque tous les républicains, et on encense les démocrates. Harper est conservateur, il a immédiatement « fait une piètre performance » à lire les commentaires ici. Avec le biais que je lis présentement, je vois chez l’électeur canadien le même comportement que celui de l’électeur américain envers Trump.

        @ceux qui pourfendent Harper, il était là pendant la crise de 2008, il devrait au minimum avoir la même sympathie de ceux qui défendent le travail d’Obama pendant cette période 2008-2010. En plus, il a souvent été minoritaire (sur la totalité de ses mandats), ce qui ne facilitait pas ses actions.
        A-t-il géré de manière catastrophique à cause du « plus gros déficit »? C’est ouvert au débat. A-t-il été la cause des surplus? C’est ouvert au débat. Il a préféré des politiques économiques aidant les prairies au détriment de l’Est… désolé, ce n’est pas un crime. Dans mon livre, il a moins bien fait que les libéraux de l’ère Chrétien, il a été beaucoup mieux que les libéraux de l’ère Trudeau (père).

  4. quinlope dit :

    Et moi qui pensait que les Républicains étaient en faveur d’un strict contrôle budgétaire.

    Trump mène les U.S.A. à sa façon et les autres suivent de peur de ne pas être élus.

    Il mène ce pays comme il a mené ses casinos; perspective de récession à moyen terme.

    1. Benton Fraser dit :

      Les représentants républicains, malgré qu’ils se présentes comme les champion de la rigueur budget ont toujours le contraire dans les faits depuis quelques décennies…. le contraire des démocrates!

      C’est un principe de marketing: « Lorsque ton service est pourri, dite qu’il est A1…. »
      (Tiens, ça me rappel quelqu’un…)

  5. Peace&Love dit :

    « En attendant, les républicains de la Chambre des représentants ont proposé aujourd’hui de nouvelles baisses d’impôts massives. »

    Trouvez l’erreur !

    1. gigido66 dit :

      Veulent-ils privilégier leurs amis avant la débandade anticipée?

  6. fredmiquis dit :

    Merci pour ces informations sur le deficit, je trouve que les medias n’en parlent vraiment pas assez.
    On ne voit que les chiffres sur le chômage et la croissance, qui cachent totalement le vrai problème : l’économie ne peut pas aller bien si on sait déjà qu’un tel déficit va causer des problèmes dans les années à venir.
    Trump passe son temps à se comparer avec Obama. Peut on avoir un graphique indiquant le deficit au fil des ans ?

    1. ozakatomoe dit :

      https://fr.tradingeconomics.com/united-states/government-debt-to-gdp

      Si tu cliques sur [max] en bas du tableau, il te donne le ratio dette PIB depuis 1945. Par contre.ça ne va qu’à 2017 pour le moment, on a pas encore les chiffres pour 2018 comme elle est toujours en cours.

    2. Pierre Andre S dit :

      voila une facon simple de le visualiser

      https://www.nationaldebtclocks.org/debtclock/unitedstates

      http://www.usdebtclock.org/

      et pour ceux que ca interesse voila le Canada

      http://www.debtclock.ca/

      de meme pour tout endroits dans le monde google debt etc

  7. Benoit Forget dit :

    Huit années de régime républicain, suivi de huit années de régime démocrate puis de nouveau les républicains…

    Et après, on se demande pourquoi ce pays n’évolue pas.

  8. Toile dit :

    Il doit certainement me manquer plus que très sérieusement un bout de cervelle
    Nouvelles baisses massives d’impôts proposées par la chambre alors qu’on a augmenté de 33% les dépenses.Non seulement, la stupidité, pour ne pas dire plus, était au rendez-vous l’an dernier, on en rajoute.
    Mais quel est l’objectif de cette chose? Si c’est pour acheter des votes, de un c’est très loin d’être garanti, c’est même foutu, et de deux, c’est pour le moins un peu « putain », irresponsable sinon criminel .
    Les baisses d’impôts c’est fait pour alléger un fardeau, rendre plus juste. C’est pas fait pour tuer ton monde.
    Fou de même.

  9. 430a dit :

    Au lieu de se placer face à l’avenir, cette civilisation fonce dans un mur. Il ne sera peut-être pas en béton, celui-là, ni placé où ils le voudraient, mais ils ne pourront l’éviter.

  10. Martin cote dit :

    Obama avait raison…ou s’en va le parti républicain….on ne le reconnaît plus…..auparavant le parti de la rigueur budgétaire…..de tout coeur, j’espère que Trudeau ne cedre a pas au chantage de Trump sur l’Alena et ne lui fera pas crier victoire avant les midterms….

  11. Cubbies dit :

    Y’a-t-il un pilote dans l’avion? Un adulte aux commandes? Une personne responsable avec un plan? C’est ridicule.

    Qu’ils s’arrangent donc avec leur Imposteur de président et les sans-colonne qui le regarde aller. . Le problème c’est qu’ils vont emmerder tous ceux qui dépendent de ce pays de plus en plus incohérent.

    J’en peux plus du niaisage. OK je vais prendre une grande respiration.

  12. Salvador Rodriguez dit :

    The best économie ever,
    The highest reduction fiscale aux riches
    The best déficit ever,
    The best team à la Maison Blanche ever, il y a pas de chaos, juste great energy,
    Même le best hurricane ever,
    Pour vrai, c’est le meilleur President ever !!!

    Merci God pour Trump… oops, Je voulais dire, Merci Trump pour God!!!

  13. Gilles Morissette dit :

    Les prévisions du CBO sont en train de se réaliser. Au rythme où les dépenses augmentent, les USA s’en vont directement vers un mur et je ne parle pas du « Mur » entre le Mexique et les USA.

    C’est ahurissant de constater que les « Répugnants » envisagent d’autres baisses massives d’impôt alors que le déficit budgétaire va possiblement encore augmenter. Ils se targuent d’être les champions de la rigueur budgétaire mais ils se comportent comme des irresponsables.

    En période de croissance économique, on s’arrange pour faire des surplus afin de se protéger en cas de coups durs. Les « Répugnants » font exactement le contraire. Ils dépensent à tout vent et mettent ça sur la carte de crédit tout en sachant très bien qu’ils seront incapables de rembourser.

    Dans le fond, le Roi de la Faillite se fiche complètement de ce qui va arriver ­car il n’a pas conscience des impacts des mauvaises décisions qu’il prend ou prendra au plan économique. Il ne sera même plus là pour ramasser les pots cassés.

    Il serait peut être temps que les Américains se réveillent et regardent les choses comme elles sont. La réalité va les frapper en pleine face et ça risque de faire mal comme en 2008.

    1. treblig dit :

      Arghhhh…

      Je vais faire une crise d’apoplexie…

      Je croyais que l’augmentation du déficit à 1.500 milliards, causé par les baisses d’impôts Trump en 2018, calmerais les républicains. Ben non, ils proposent une autre augmentation du déficit de 2 000 milliards sur 10 ans.

      Arghhhh…

      Je crois de plus en plus que ces déficits gargantuesques sont un prétexte pour couper Medicare, les foods stamps, les retraites ( social security) et toutes les autres mesures sociales.

      Des fossoyeurs de la démocratie

  14. Toile dit :

    Hs
    Une autre ambassadeur américain qui démissionne, Ted Osius. Amabassadeur au Viet Nam
    Ce qui l’a fait décrocher: une demande de faciliter la déportation au Viet Nam, les réfugies de la guerre.
    Source CNN Don Lemon
    Ca va loin la folie…..

    1. chrstianb dit :

      Je viens de lire ça sur The Guardian… Je suis bouche bée… On parle de 8000 personnes arrivées comme réfugiées après 1975.
      https://www.theguardian.com/world/2018/apr/13/us-ambassador-ted-osius-vietnam-refugees

  15. el_kabong dit :

    @covo

    Je vois que vous n’avez pas grand chose à dire sur le sujet du jour.
    Et pourtant, voilà une belle réalisation qu’on peut entièrement attribuer à votre clown orange…
    (ben non, Obama pourrait même pas s’attribuer le mérite car comme pour le taux de chômage, le déficit diminuait constamment, mais votre clown orange a pas jugé bon de poursuivre la tendance)

    Aren’t you tired of winning?…

    P.S. Vous avez p-ê remarqué que, contrairement à ce que vous affirmiez ridiculement sur un autre billet, la dernière fois que le taux de chômage a été aussi bas n’était pas en 1953, mais pas plus loin que 2000. Attendez que je me souvienne qui était président à ce moment…

  16. jeanfrancoiscouture dit :

    Ce que Michael T. Jacobs appelait le «short termism» est un mal qui caractérise les USA depuis déjà longtemps. Et ce n’est pas quelqu’un comme Donald Trump qui va changer cela. En fait, la seule fois où Donald Trump semble démontrer une capacité de penser plus loin que le prochain trimestre, c’est quand il s’affaire à «paqueter» la Cour Suprême pour les trente prochaines années en y nommant des juges les plus conservateurs qu’il puisse trouver.

  17. A.Talon dit :

    «Il n’est donc pas impossible que le prochain président démocrate hérite d’une économie en récession et de finances publiques dans le rouge foncé.»

    Toujours les mêmes qui dovent nettoyer la m*rde des autres…

    1. gigido66 dit :

      Quand les Républicains quiiteront le marais, il ne restera qu’une immense fosse à purin…qu’il,faidra mettoyer!

  18. A.Talon dit :

    Au rythme ou les choses se dégradent aux États-unis, tant sur le plan économique que sur celui des finances publiques, il n’est pas impossible d’envisager que ce sera bientôt les Mexicains qui voudront construire un mur à leur frontière nord pour se protéger des réfugiés de ce nouveau «sh*thole country»…

  19. A.Talon dit :

    «une situation qui témoigne de l’irresponsabilité des dirigeants actuels selon plusieurs experts.»

    À moins que ça ne soit une opération voulue et planifiée de sabotage de l’État et de l’économie américaine au profit d’une puissance étrangère, en quel cas on serait en droit de mettre immédiatement sous arrêt ce soi-disant POTUS dévoyé pour haute trahison.

    Possible aussi qu’on assiste à une vaste opération de cambriolage de la population américaine, tout aussi voulue et planifiée, au profit de d’une infime minorité (le 1‰) ayant décidé de donner un grand coup pour s’accaparer d’un maximum de richesse dans le plus court laps de temps possible.

  20. A.Talon dit :

    «une situation qui témoigne de l’irresponsabilité des dirigeants actuels selon plusieurs experts.»

    Je suppose néanmoins que le rasoir d’Occam doit s’appliquer là aussi. Non seulement est-ce l’hypothèse la plus simple mais elle concorde parfaitement avec ce que nous connaissons de la Chose orangée. Que ce soit dans sa vie de fakkke businessman ou dans ses tentatives clownesques pour se faire passer pour le POTUS, il s’est toujours signalé par son incompétence, son je-m’en-foutisme, son incapacité à prévoir l’avenir et son refus d’assumer la responsabilité de ses actes. On voit ce que ça donne présentement sur le tissu social américain, les relations diplomatiques et le commerce international…

  21. InfoPhile dit :

    Monsieur banqueroute en devenant président est devenu monsieur déficit. À quoi d’autre pouvait-on s’attendre de celui qui a assis sa fortune sur un congé fiscal de 40 ans et selon une éthique condamnable dont d’honnêtes travailleurs et entrepreneurs ont fait les frais?

    Le rêve de Steve Bannon et consorts (nombreux républicains) est en train de se réaliser. Ils ont clairement dans leur mire les programmes sociaux américains.

    Scandaleux! Abject! Profondément dégoûtant!

  22. karma278 dit :

    Pour les amateurs de chiffres:

    US debt clock en version détaillée et en temps réel: http://www.usdebtclock.org/

    US debt clock, version simple: https://www.nationaldebtclocks.org/debtclock/unitedstates

    Y’a pas à s’en faire, DJT l’auto proclamé « King of debt » (ça ne s’invente pas!) est aux commandes.

    « Donald Trump, the presumptive Republican nominee for president and self-described “king of debt,” offered a glimpse into his deal-making playbook Wednesday morning as he defended himself from Hillary Clinton’s attacks.

    “I’m the king of debt. I’m great with debt. Nobody knows debt better than me,” Trump told Norah O’Donnell in an interview that aired on “CBS This Morning.” “I’ve made a fortune by using debt, and if things don’t work out I renegotiate the debt. I mean, that’s a smart thing, not a stupid thing.”

    “How do you renegotiate the debt?” O’Donnell followed up.

    “You go back and you say, hey guess what, the economy crashed,” Trump replied. “I’m going to give you back half.”

    https://www.politico.com/story/2016/06/trump-king-of-debt-224642

    « NObody knows debt better than me. »

    EN ce moment, la dette est de 21,474,670,xxx,xxx.
    Les x représentent des valeurs qui changent à chaque seconde. Ça monte d’environ 5000$ à chaque seconde.

    Ça ne peut que bien aller avec Son Endetteté aux commandes…
    « I mean, that’s a smart thing, not a stupid thing. »

    Misère

  23. Mariette Beaudoin dit :

    Je refuse de me laisser happer par cette administration inqualifiable. Ces temps-ci, je fréquente des sites d’une beauté absolue et je bénis le Ciel de m’en faire le cadeau. Je vous souhaite tous de prendre ce chemin, du moins pour un temps, sans pour autant être dupe des agissements anormaux de cet être qui a besoin de soigner son âme malade.

  24. ghislain1957 dit :

    « Il n’est donc pas impossible que le prochain président démocrate hérite d’une économie en récession et de finances publiques dans le rouge foncé. »

    À ce que j’ai pu constater, ça a toujours été le cas, un président démocrate devant nettoyer le gâchis fait par le président républicain le précédent…

  25. Apocalypse dit :

    @patofbarnak – 21h27

    LOL pour le post, j’ai bien ris!

    Lorsqu’on commente sur Donald Trump, il faut se tourner la langue sept(7) fois avant d’appuyer sur ‘laisser un commentaire’, en fait même un peu plus et parfois, beaucoup plus. Comme je disais dans un post récemment, Dieu que cet homme est déplaisant et ça empire.

  26. noirod dit :

    Meme conclusion que celle de son bilan environnemental. Il ne sera plus sur cette terre (thank god !) quand viendra le temps d’ assumer la facture. Il n’ a jamais de toutes façons payé ses dettes et a préféré a plusieurs reprises faire faillite. J’ ai jamais compris d’ ailleurs pourquoi cette vérité n’ a pas eu plus de poids dans la balance. Et dites moi maintenant que les américains n’ ont pas ce qu’ ils méritent ?

  27. Apocalypse dit :

    Cette nouvelle sur le déficit américain, tous (ou presque) les experts l’avait vu venir et la grande majorité sur ce blogue, c’est dire comment c’était une évidence. Cette baisse d’impôts, du pur délire et on parle d’une autre; il y n’y a pas que Donald Trump qu’il faudrait enfermer dans un asile, envover tout le parti républicain avec lui: ‘ils sont tous INSANE’.

    J’entendais quelqu’un récemment dire que l’économie mondiale commençait à montrer des signes de récession, Donald Trump n’y est peut-être pour rien, mais un mettrais un petit deux que si la guerre des tarifs se poursuit, il va définitivement en être la cause et qu’il aura précipité une récession. On est plus optimiste dans les négociations avec l’Aléna et on parle de compromis possible, ça serait toujours cela de gagner, mais ça ne va pas empêcher une récession mondiale.

    Comme des commentateurs l’ont souligné, ça va encore revenir aux démocrates de ramasser le ‘mess’ et de remettre les Etats-Unis sur les rails. Encore une fois, on voit le prix de l’incompétence, et même de l’extrême incompétence, cet homme est profondément malade, sortez-le de là.

    Pour finir, avoir l’esprit minimalement tordu, on peut se demander si ces déficits ne seront pas une excuse pour les républicains et Donald Trump de couper davantage dans l’héritage de Barack Obama et dans ce cas-ci, l’Obamacare et Medicare. Ils ne seront contents que lorsqu’ils auront tout fait disparaître pour permettre au privé d’engranger encore plus de milliards.

    Il est grand temps pour le Canada de bâtir un mur pour que cette folie ne se rende pas à NOUS.

    1. Toile dit :

      Je vais plus loin que vous: le but recherché est de créer un nouvel mondial, lequel passe en préalable par le chaos de la société civile, l’héritage d’Obama y étant forcément inclus. Il n’y a pas qu’aux Etats Unis que la dérive s’installe.

      1. gigido66 dit :

        Bannon!!!

    2. Lecteur-curieux dit :

      Idéologie disons libertarienne sur le marché intérieur donc réduction d’impôts et déréglementation ou aussi économie de l’offre. Néo-mercantiliste en commerce extérieur et s’en servant pour acheter des votes . Les mesures les plus efficaces pour gagner des élections sont à bénéfices concentrés et coûts diffus et c’est ce qu’il fait, ce que tous les politiciens voulant des votes font mais souvent au détriment du bien commun. Ces mesures là ne passeraient pas par référendum mais dans un programme politique oui. N’empêche que la majorité peut se tromper sur le bien commun à long terme.

      Les politiciens travaillent pour leur élection, réélection ou pour pousser un agenda idéologique… On est très, très loin du bien commun. Si seulement cela discutait et débattait pour de vrai et vraiment en regardant les choses de manière plus objective, ils pourraient travailler ensemble plus que d’être dans la dichotomie.

  28. Apocalypse dit :

    HS – Article de Patrick Lagacé sur le climat dont M. Hétu rapportait une bonne nouvelle concernant la Californie à son précédent billet. Si vous êtes déprimé, vous abstenir:

    http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/patrick-lagace/201809/11/01-5196190-desole-detre-defaitiste.php

  29. quinlope dit :

    @patofbarnak et @Apocaalypse

    Soyons optimistes.

    Mueller ou le scrutin des mid-terms nous débarrasseront de cet individu.

    Ou il subsistera et entraînera les U.S.A. dans une récession et s’en ira chez lui en 2020 parce qu’un pays ne peut déclarer une faillite et reprendre ses activités.

  30. T.t Rolais dit :

    La pourriture à la tête du parti républicain est incroyable. Le président Poutine, ainsi que le « président » chinois et le dictateur nord-coréen doivent se réjouir de voir les États-Unis être si mal dirigés.

  31. Lecteur-curieux dit :

    Les gouvernements sont idéologiques avant d’être gestionnaires ce qu’ils sont très peu, au Québec on les accuse à tort d’être des comptables alors que ce qu’ils comptent c’est leur part de marché en votes sur le marché politique.

    Dans l’école de pensée où j’ai étudié l’étudié l’économie disons à l’université , on a tendance à être d’accord avec DES réductions d’impôt et la déréglementation. Par contre, si je mets en parallèle le cours de macro-économie et les cours de micro et macro du cégep, on ne fait cela que s’il y a soit vraiment un problème structurel, vos impôts et votre réglementation sont beaucoup trop élevés pour de vrai et cette réduction est nécessaire. Mais comment en juger de manière objective avec des partis politiques qui s’obstinent dans leur positionnement ?

    On peut faire aussi cela pour une relance économique en période de récession. Et là encore les deux écoles s’opposent, les deux et même les trois, ceux proposant un mix de réductions d’impôt et d’augmentation des dépenses publiques peuvent être vu comme les pires car les effets de leurs politiques vont tendre à s’annuler et n’auront qu’augmenter le déficit.

    Nous sommes pour la pensée systémique ou holistique mais le gouvernement n’est pas Dieu le Père (et encore dans un concept d’un Dieu interventionniste et Tout-Puissant), ce n’est pas lui seul qui gère l’économie, le PIB ne lui appartient pas, c’est un acteur important mais un catalyseur.

    Il faut plus regarder la cabane comment elle est gérée, la faute ne revient pas qu’aux politiciens. Ils sont vraiment élus pour décider des grandes orientations politiques du gouvernement mais les résultats sont-ils là?

    Au Canada et au Québec, lisez année après année les rapports des vérificateurs généraux et ce sont les histoires d’horreur année après année qui font les manchettes.

    Les 3 E de la vérification interne sont pas là : Efficacité, Efficience et Économie.

    Au niveau plus philosophique , il faut aussi : Équité et Environnement.

    Cela ne veut pas dire que beaucoup de politiciens et de fonctionnaires ne sont pas de bonne foi. C’est le système, la machine, les métaphores dont on devient prisonniers. Les convictions plus dangereuses que les mensonges comme l’écrivait Nietzsche.

  32. samilu14 dit :

    Et-ce qu’il y a quelque chose de neuf dans cela? Donald Duck gère son pays comme il a géré ses casinos…et il a fait six faillites, fait que….Quant à eux les Répulibans ne sont guères mieux; des sangsues qui s’accrochent à leur gourou car ils font dans leurs couches (trop peureux!). C’est sûr que les DEMS ramassent la m%%% que le GOP leur laisse et doivent pédaler fort à chaque fois. Parlez-en à Bill CLinton et à BArack Obama. EN fait, le GOP, depuis 100 ans a été bien plus souvent au pouvoir que les DEMS; cependant, je n’ai pas les statistiques ici.

    Sur une note plus personnelle (pardonnez-moi, mais je suis trop fière), ma fille a reçu une citation en sauvetage avec une collègue sauveteur. En juin dernier, elles ont sauvé la vie d’une homme en arrêt cardio-respiratoire en lui faisant une massage cardiaque et en utilisant le défibrilateur. Elles ont aussi pu rencontré le monsieur et sa femme il y a environ 3 semaines et ils étaient super reconnaissants car il a maintenant une 2ième chance à la vie. Petit fait: sa femme était l’enseignante de ma fille au secondaire. Mon coeur de maman est gonflé de fierté.

    1. Lecteur-curieux dit :

      Comment Trump a géré ses casinos ? Il y a eu plusieurs phases mais nommons quelques aspects menant aux faillites.

      1. Faire entre un gros éléphant blanc : le Taj Mahal.

      2. S’endetter au maximum.

      3. Une rémunération ou des privilèges maximaux pour Donald ou ses proches.

      4. Avoir de mauvais gestionnaires bien qu’il en a eu aussi des bons dans les années ’80 pour un casino servant de vache à lait.

      5. Pas de vision à long terme seulement à très court terme et maximisant les profits dans les poches du Donald trade by trade. Une transaction à la fois ou quelques-unes dans un projet à court terme. Très transactionnel. Ou comme disait Jack O’Donnell, un client vient de gagner 800 000$, Trump le déteste, il le voit prendre son argent alors que le même type avait perdu 2 millions l’année d’avant. Si vous voulez garder vos joueurs, il faut être nice avec eux. Un client extrêmement rentable, il doit gagner de temps en temps et se faire féliciter. Et les gagnants font de la pub pour le casino qui devient plus rentable.

    2. Anne-Marie dit :

      Félicitations à votre fille. Vous avez raison d’être fière!

  33. P.L. dit :

    Contrairement à ce que plusieurs pensent, je crois que de parler d’un état qui se dirige dans le mur ou qui va s’écrouler, c’est simplement faire preuve de sensationnalisme. En fait, j’ai plutôt l’impression que les Républicains font bien consciemment ce qu’ils désirent.

    Partout en Occident, à plus forte raison chez nos voisins du sud, on assiste à une poussée du libéralisme. Quelle sera la suite logique si les Républicains demeurent au pouvoir ? Eh bien, les écoles publiques qui restent vont être privatisées, les dispensaires et autres services pour les moins nantis vont voir leur financement réduit, après tout, il faut faire un effort pour réduire les déficits ! (discours que le gouvernement tiendra assurément) Ensuite l’armée continuera sa privatisation de façon plus marquée encore (c’est Halliburton qui sera content !), les services de police et de pompiers seront les prochains à être offerts en sous-traitance, pour diminuer les coûts, à des entreprises privées qui sabreront dans les salaires et les avantages de leurs employés pour déposer les soumissions les plus basses pour décrocher ces contrats gouvernementaux. Et ainsi de suite…

    Bref, le rêve de tout républicain ! Un système où l’inégalité est reine, où même les pompiers appelés à ton manoir en campagne peuvent arriver plus vite et mieux équipés si tu acceptes de payer de ta poche pour le service premium. Après tout, il est plus que temps de niveler par le haut (sarcasme) !

  34. spritzer dit :

    Si la Chine laisse tomber le dollar suivie de la Russie et qui encore, ça va faire mal.
    https://www.rt.com/business/438255-russia-china-alliance-dollar/

    Le point intéressant de l’article à mon avis.

    Keiser stressed that it would be a “net negative for the US in terms of its current ability to govern much of the world economy. It may force Washington to change some of its behavior when it comes to dealing with other countries around the world and scale back its militaristic policies.

    C’est un dénouement que j’ai hâte de voir.

  35. Aurélienne Morin dit :

    Un jours ces pauvres américains pauvres vont se retrouver en majorité à la rue avec les remerciements de Donald pour sa meirrrrrrveilleuse gestion du pays, ils sont à moitié dans la swamp et ne le savent pas.

  36. el_kabong dit :

    @covo, paquerette et autre tebow

    C’est drôle comment les disciples du clown orange n’ont RIEN à dire sur le sujet. Voilà pourtant une belle réalisation qu’on peut entièrement attribuer au bouffon de la mb… P.q. on ne peut en attribuer le « mérite » à Obama p.q. le déficit (comme le taux de chômage) était en constante régression…

    P.S. @covo Avez-vous noté que, contrairement à la fausseté que vous mentionniez sur un autre billet, la dernière fois que le taux de chômage a été aussi bas n’est pas 1953 mais pas plus loin que 2000… Attendez que je me rappelle qui était président à ce moment…

Répondre à Aurélienne Morin Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :